contenu de la page

Le mensonge autour du Sida !

On entend souvent ce débat revenir dans nos conversation, nous savons que l’état nous manipule et que l’industrie pharmaceutique est celle qui fait partie des grandes arnaques de ce monde. Le sida existe il réellement ou sommes nous manipulés?

 




Cette vidéo vaut le détour avec des explications simples et efficaces, Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, découvreur du soit disant virus du Sida retourne sa veste. Il annonce la fin de la supercherie très lucrative du SIDA qui en plus d’avoir conduit a la mort médicamenteuse des millions d’êtres humains a travers le monde, rapporte encore des milliards de dollars.

 

LE SIDA : LE PLUS GROS MENSONGE DU 21EME SIECLE




Science et expérience de Kundalini

Science et expérience de Kundalini
Article de Louis Nahum

Qu’est ce que l’expérience de Kundalini?

Il s’agit de la montée le long de la colonne vertébrale, en partant du sacrum, d’une énergie vitale (appelée kundalini) qui se réveillerait chez l’individu. L’expérience de Kundalini peut être déclenchée par des méditations, des prières, des exercices physiques comme le yoga ou spontanément. Certaines personnes rapportent même avoir été tirées de leur sommeil par une telle expérience. Celle-ci s’accompagne typiquement par des sensations motrices, sensorielles, mentales et émotionnelles extrêmes. Elle pourrait amener à des processus de guérison physique et mentale.




Que se passe-t-il dans le corps et le cerveau durant une expérience de Kundalini?

Faire une expérience de kundalini ne se commande pas facilement et il s’agit d’une expérience très personnelle qui se fait difficilement dans un laboratoire. Néanmoins, nous pouvons inférer sur la base des expériences relatées que le corps en entier réagit très fortement, avec bien entendu des différences entres les personnes. De manière générale, l’activation du corps est très marquée avec une tension musculaire, une augmentation du rythme cardiaque, de la pression sanguine et des mouvement involontaires.

A notre connaissance, il n’existe qu’une seule recherche scientifique sur ce qui se passe dans le cerveau durant une expérience de Kundalini. Cette dernière a été publiée sur internet (http://www.newbrainnewworld.com/?Awakening_of_Kundalini) et n’a pas fait l’objet d’une parution dans un journal scientifique officiel. Il s’agit de l’enregistrement de l’activité cérébrale pendant une montée de Kundalini d’une personne dite « éveillée » spirituellement, disciple des maîtres indiens Amma et Bhagavan. L’auteur, Erik Hoffmann, un psychologue danois, s’est limité à l’utilisation de quatre électrodes placées sur la zone frontale gauche et droite du cerveau, et à l’analyse des ondes gamma: un pattern d’oscillation naturelle des neurones de 40 Hz. Les ondes gamma sont souvent un indice d’effort mental, d’attention augmentée et impliquées également dans la mémoire. L’analyse des données récoltées indique une augmentation de l’activité gamma seulement 12 secondes après avoir donné l’instruction à la personne d’essayer d’avoir une montée de Kundalini. Après 37 secondes, l’activité gamma, telle qu’enregistrée par les deux côtés de la partie frontale du cerveau, est maximale avant de redescendre. Les électrodes gauches indiquent cependant une réponse plus rapide et plus intense que les électrodes placées sur l’hémisphère droite. Par ailleurs, c’est à 37 secondes, quand l’énergie semble maximum, que la synchronisation de l’activité gamma entre les deux hémisphères est la plus élevée.

Si ce travail pionnier et singulier est loin d’être une démonstration suffisante des effets sur le cerveau lors de l’expérience de Kundalini, elle suggère l’existence de phénomènes neuronaux d’envergure, compatibles avec l’intensité des changements perçus par les personnes durant cette expérience.




Est-ce que ces résultats montrent que l’expérience de kundalini est différente d’une autre expérience d’état modifié de conscience ?

Dans l’étude décrite ci-dessus, l’auteur rapporte également les résultats de l’enregistrement électrophysiologique du cerveau de la même personne faisant un autre type de méditation : la méditation de la gratitude. Dans cette méditation, Hofmann observe également une augmentation des ondes gamma. A nouveau, les électrodes gauches mesurent une réponse plus rapide et plus intense que les électrodes placées sur l’hémisphère droite, mais dans un premier temps seulement. En effet, et contrairement à l’expérience de Kundalini, il note la présence d’une deuxième vague d’ondes gamma avec cette fois-ci une moins grande intensité sur les électrodes gauches.

Il est difficile sur la base de ces seuls résultats de conclure que les deux types de méditation soient fondamentalement différents ou non. Il faut souligner le fait que la méthode utilisée – l’électroencéphalogramme – ne mesure qu’une infime partie des phénomènes qui se passent réellement dans le cerveau. Ce que nous pouvons affirmer sans se tromper, c’est qu’il y a des éléments communs.

Source de l’article https://sapprendre.ch




Rejoindre Eveil Tv sur Youtube pour recevoir les nouveau documentaire

YouTube-logo-Eveil tv

 

 




 

La science prouve que vos intentions et vos pensées créent votre monde physique

La science a prouvé que les pensées regroupent solidement le champ d’énergie qui est en constante évolution dans les objets que nous voyons.

Le Dr. Masaru Emoto, célèbre chercheur japonais, docteur en médecine alternative et guérisseur l’a démontré par ses expériences avec la molécule d’eau, présenté dans le film What the bleep do we know ? (extrait) en français …‘Le pouvoir de la Pensée’. Le thème commun qui revenait constamment lors de ses expériences consistait à démontrer que les pensées humaines et les intentions peuvent modifier la réalité physique.

Son expérience réalisée sur le riz était simple et facile à reconstituer. Elle justifie cette attention particulière sur les différents effets de la pensée positive et négative.

Le Dr. Emoto a placé des portions de riz cuit dans deux récipients. Il a ensuite donné le nom de « Merci » à un bocal et « Idiot » à l’autre.

Masuru Emoto a ensuite fait placer les bocaux dans une école, à gauche et à droite de l’entrée des classes. Les étudiants ont été invités tous les jours à dire à haute voix le nom marqué sur les étiquettes des bocaux avant d’entrer dans l’école. Les résultats étaient tout à fait stupéfiants.monde-physique2

monde physique

Après trente jours, on a pu observer un changement notable entre les deux récipients. Le pot étiqueté « Idiot » s’est décomposé à un rythme rapide. Les pensées négatives et les intentions affectaient profondément et d’une manière plus rapide la répartition du riz.

Le pot étiqueté « merci », n’avait quasiment aucune décomposition. La positivité avait permis de maintenir la structure et la santé du riz.

Cette preuve de pensées qui interagissent en évidence avec le physique a des conséquences considérables. Toutefois, il n’est pas encore possible de quantifier l’impact exact que produisent nos pensées, mais les conséquences sont évidentes, simplement dans l’attente de se manifester.

L’Expérience du Reiki et du riz: l’énergie vitale en action, vidéo :


Vous pouvez afficher les sous-titres en franÁais. Appuyez sur lecture puis allez dans options sous-titres « oui » , puis traduire en franÁais

Source monde physique: thespiritscience.net

et http://www.espritsciencemetaphysiques.com/monde-physique.html#sthash.FNkUI6Md.dpuf

Les documentaires Eveil Tv

REJOINDRE EVEIL TV POUR RECEVOIR LES NOUVEAU DOCUMENTAIRES

Les Chemtrails effectuer dans l’athmosphère ✈ Traînées blanches dans le ciel ✈

La vérité est que le gouvernement Américain répand des chemtrails mortels dans l’espoir de réduire la population. En outre, ils ont été connus pour utiliser les chemtrails comme agents de contrôle biologique sur la population; tout en affirmant qu’ils ne sont rien de plus que de la simple vapeur.
Nous avons maintenant la preuve irréfutable à 100% que les chemtrails existent. La vidéo ci-dessous est de Rosalind Peterson, la présidente de l’Agriculture Defence Coalition.

A l’Organisation des Nations Unies elle traite du sujet des chemtrails, la géo-ingénierie, et la modification du climat (HAARP).
Si vous étiez un sceptique auparavant, je peux vous assurer, qu’après avoir entendu ce qu’elle a à dire sur les gens au pouvoir, vous ne le serez plus…

Les chemtrails [kemtrels] suppose que certaines traînées blanches dans le ciel ressemblant à une traînée de condensation seraient en réalité constituées de produits chimiques ou aérosols déversés à haute altitude et non de la vapeur d’eau laissée par les réacteurs des avions.

Le nom lui-même est un néologisme construit par la contraction de l’anglais « chemical trail » soit « traînée de produits chimiques », sur le modèle de, et par opposition à, « contrail », contraction de « condensation trail ».

Le phénomène des chemtrails aurait vraiment été découvert à partir de 1996, date à laquelle les observations de traînées d’avion « anormalement persistantes » auraient commencé à se généraliser.

D’après eux, elles auraient des caractéristiques distinctes dont le fait qu’elles disparaîtraient beaucoup plus lentement et ne se formeraient pas toujours à la « bonne » altitude pour être des traînées de condensation.

A présent, tout le monde a vu ces traînées blanches dans le ciel, qui s’étendent d’un horizon à un autre, pour finalement transformer le ciel en une brume sombre.

Nous ne pouvons plus ignorer le fait que nos cieux sont fortement pollués par de l’aluminium, baryum, plomb, arsenic, chrome, cadmium, sélénium et argent.

Photo 1

L’avion rejette des épandages.

Chemtrails - DSC_0069

Photo 2

L’avion au dessus rejette des épandages tandis que celui situé au dessous ne rejette rien.

Chemtrails - DSC_0038

Origines :

En 1994, un certain Dr Leonard Cole a déclaré devant le Sénat américain que le département de la Défense procédait à des expérimentations d’armes biologiques, de création de tremblements de terre et de modifications du climat, s’appuyant sur le témoignage de citoyens de la ville de Oakville en Californie qui, la même année, auraient vu des avions militaires disperser une substance gélatineuse au-dessus de leur ville à la suite de quoi des animaux domestiques seraient décédés et des résidents tombés malades.

Le Dr Cole prétendait alors avoir analysé cette substance et y avoir découvert des cellules sanguines humaines et des Pseudomonas fluorescens. Aucune preuve n’est venue corroborer ce témoignage.

Mais selon les tenants de cette théorie, le phénomène des chemtrails aurait vraiment été découvert à partir de 1996, date à laquelle les observations de traînées d’avion « anormalement persistantes » auraient commencé à se généraliser.

D’après eux, elles auraient des caractéristiques distinctes dont le fait qu’elles disparaîtraient beaucoup plus lentement et ne se formeraient pas toujours à la « bonne » altitude pour être des traînées de condensation.

Toujours d’après eux, les traînées d’avions seraient davantage persistantes depuis une quinzaine d’années, alors même que la persistance de simples traînées de condensation serait un phénomène plutôt occasionnel.

L’aspect du ciel aurait donc radicalement changé depuis leur présence. Néanmoins, cette théorie n’a jamais trouvé aucune crédibilité dans la communauté scientifique, faute de preuves objectives.

Les effets supposés des chemtrails :

Les partisans de la théorie soutiennent que les chemtrails peuvent provoquer des problèmes respiratoires, voire seraient dans certains cas à l’origine de la maladie d’Alzheimer en raison de la présence supposée d’aluminium dans ces traînées.

Ces spéculations ont été alimentées par diverses interventions médiatisées, telle que celle du 18 novembre 1998, lorsque le porte-parole du parti d’opposition canadien Gordon Earle  produisit une pétition au Parlement au nom des habitants de la ville d’Espanola au Canada.

S’exprimant au nom du Nouveau Parti démocratique du Canada, Earle déclara : « Plus de 500 résidents de la région d’Espanola ont signé une pétition rapportant leurs préoccupations sur la participation possible du gouvernement dans ce qui semble être des avions dispersant des aérosols.

Ils ont trouvé des traces élevées de particules d’aluminium et de quartz dans des échantillons d’eau de pluie. Ces préoccupations et les troubles respiratoires associés, ont conduit ces Canadiens à agir et chercher des réponses claires. »

Certaines nouvelles maladies, notamment l’hypothétique maladie des Morgellons présente dans certains États américains, sont présentées par certains tenants de la théorie comme étant causée par les épandages.

Dans le cas de la maladie des morgellons, les malades présentent des lésions cutanées d’aspect fibreux. Un test amateur et artisanal de contamination aux chemtrails prétend même mettre en évidence la présence de fibres de polymère microscopiques dans le corps.

Selon Georg Ritschl, par ailleurs promoteur de la théorie de l’Orgone, Les chemtrails agiraient comme un dessiccateur et assècheraient les sols.

Chemtrails - DSC_0207

Chemtrails - DSC_0040

En 2001, un buzz politique aux États-Unis a contribué à la popularité de cette théorie, le terme « chemtrails » se retrouvait en effet dans un projet de loi nommé le Space Preservation Act, mentionné en tant qu’arme exotique.

Ce projet présenté à l’origine devant le Congrès par l’homme politique Dennis Kucinich fut rejeté, si bien que les références aux chemtrails furent supprimées dans les versions suivantes. Dans une interview de janvier 2002, Bob Fitrakis (en), du journal Columbus Alive (en), demanda à Kucinich pourquoi il voulait introduire le terme chemtrails dans un projet de loi alors que le gouvernement des États-Unis a sans cesse nié leur existence ; Kucinich lui répondit :

« la vérité est qu’il y a un programme entier, au Département de la Défense, nommé Vision pour 2020, qui développe ces armes ».

Lors d’une audience publique à Santa Cruz (Californie), en juin 2003, Kucinich confirmait de nouveau l’existence et l’emploi effectif de l’arme climatique :

chemtrails - x avion ciel 10-

Rôle supposé des chemtrails :

Diverses hypothèses ont été émises par les partisans de la théorie des chemtrails concernant le rôle de ces hypothétiques traînées chimiques, si bien qu’aucun consensus n’existe parmi eux à ce sujet. Néanmoins, selon certains, ce qu’ils appellent « les épandages » auraient plusieurs objectifs simultanés.

Le principal serait le contrôle du climat à des fins militaires, généralement avec des effets néfastes pour la population et l’écosystème, notamment par l’utilisation conjointe du système HAARP. Des expériences préliminaires auraient été menées en ce sens dans certains États des États-Unis dans les années 1990, et lors de la guerre du Golfe. Le contrôle du climat serait un des objectifs de recherche militaire de l’US Air Force depuis de nombreuses années.

Concernant la modification du climat à l’échelle mondiale, les techniques utilisées seraient celles de la Géo-ingénierie qui fit son apparition dès les années 1950 et qui, selon les partisans de la théorie, serait appliquée à l’échelle mondiale depuis presque deux décennies.

Cette méthode consiste à larguer des particules réfléchissantes dans l’atmosphère via des moyens aériens (ballons, avions ou fusées).

Les chemtrails sont d’ailleurs en partie à l’origine de l’assombrissement global. En termes de modification climatique, les chemtrails poursuivraient deux objectifs contradictoires :

La lutte contre le réchauffement climatique : pour certains partisans de la théorie, les chemtrails seraient un moyen de créer une sorte de bouclier chimique qui filtrerait une partie des rayons du soleil et permettrait ainsi de diminuer l’indice UV.

Néanmoins, d’après d’autres partisans de la théorie, cette raison officieuse serait de la désinformation.

Dans le cas, par exemple, de l’interdiction de vol de trois jours qui a suivi les attentats du 11 septembre aux États-Unis, un écart de température moyenne d’1,35 °C par rapport aux prévisions météo aurait été noté. Ceci aurait confirmé que les contrails refroidissaient localement et provisoirement le climat.

x avion ciel 8x avion ciel 11x avion ciel 7

La création d’un effet de serre artificiel :

en revanche, pour d’autres partisans de la théorie, les chemtrails contribueraient au contraire à favoriser le réchauffement climatique, car les nuages artificiels provoqués par les épandages de nuit, majoritaires, bloqueraient les radiations infra-rouge dans l’atmosphère.

Il existerait aussi  :

  • Des objectifs économiques : le contrôle du climat permettrait de contrôler en partie l’économie d’une nation, au niveau social ou agricole, par exemple, en sabotant de façon silencieuse les récoltes d’un pays par l’augmentation des précipitations, des orages, des tornades, ou de canicules. (cf. HAARP).
  • Une tentative de contrôle démographique. Dans ce dernier cas, les thèses les plus extrêmes du complot sur l’épandage de chemtrails y voient un moyen global discret pour affaiblir les défenses immunitaires de certaines zones de population par la diffusion de virus et bactéries.
  • Une volonté de contrôler le climat à des fins militaires, conjointement avec HAARP : brouillage des communications, génération de perturbations atmosphériques.

Selon les partisans de la théorie, les commanditaires de ces épandages ne sont pas clairement identifiés. Les chemtrails prendraient place dans le cadre d’un programme d’aérosol global.

x avion ciel 5

Les blogs et sites associatifs nous disent que les épandages seraient réalisés par les avions militaires de l’OTAN ou par des avions civils au moyen d’un dispositif permettant le mélange des produits chimiques au kérosène, et ainsi le déversement en plein vol sans tuyères additionnelles sur l’appareil.

Ils prétendent également que les brevets concernant des méthodes d’épandages d’aérosols contenant des métaux lourds, et matières organiques (virus, bactéries) seraient nombreux.

Une référence souvent citée parmi les partisans de l’existence des chemtrails est le brevet Welsbach qui présente une méthode pour réduire l’effet de serre par le biais d’épandages à grande échelle de particules dans l’atmosphère.

Les partisans de la théorie des chemtrails disent ne pas déceler de règle stricte et routinière de ce qu’ils disent être des épandages.

Néanmoins, selon eux, une observation quotidienne et répétée du ciel par temps dégagé leur permettent de conclure intuitivement que les traînées observées proviendraient d’un trafic aérien civil « normal » et régulier utilisant des couloirs statiques.

Les chemtrails seraient reconnaissables au fait qu’ils disparaîtraient beaucoup plus lentement que les traînées de condensation d’avions, resteraient plusieurs heures en forme de traînées en s’étendant progressivement pendant un long moment, pour enfin former un voile artificiel;

durant ce temps, il est possible d’observer des volutes aux formes « inhabituelles » et très diverses.

Composition des chemtrails :

Un citoyen américain, informaticien, nommé Clifford Carnicom, président d’une association à but non lucratif baptisé Institut Carnicom, prétend avoir analysé des échantillons d’air prélevés au niveau du sol suite à des supposées opérations d’épandage.

Ses analyses auraient surtout révélé des métaux lourds, dont de l’aluminium et du baryum, voire des minéraux comme du calcium, du magnésium, et d’autres éléments comme du titane, des fibres de polymères microscopiques dans des zones supposées avoir été exposées au chemtrails .

Carnicom n’a jamais mis à la disposition des institutions ces échantillons et n’a pas dévoilé les méthodes par lesquelles il arrivait à ces conclusions.

Luigina Marchese, étudiante en bhakti yoga et auteurs d’ouvrages sur Rudolf Steiner et sur les chemtrails, a constitué un dossier sur les hypothétiques épandages chimiques publié dans le no 3 de la revue italienne X Times. Ses conclusions confirmeraient l’étude de Carnicom, indiquant un lien entre des épandages chimiques aériens non agricoles et des traces de baryum et d’aluminium dans des produits biologiques.

Un groupe de citoyens nommé Arizona Sky Watch a contrôlé l’air, l’eau et le sol en Arizona et a récemment rendu plusieurs rapports relayés par d’autres groupes dans le pays. De nombreux sites en Arizona et spécialement Phoenix ont été évalués pendant plusieurs années et les résultats auraient montré la présence de taux élevés de produits chimiques toxiques (notamment de l’aluminium).

Ces résultats ont été utilisés par les tenants de la théorie comme preuve de l’existence nocive des chemtrails.

DSC_0009

DSC_0011

DSC_0012

DSC_0042 copie

DSC_0051

Associations sur les chemtrails :

Des associations de citoyens se sont créées. En France, l’Association Citoyenne pour le Suivi, l’Étude et l’Information sur les Programmes d’Intervention Climatique et Atmosphérique (ACSEIPICA) déclare vouloir informer le public au sujet des supposés épandages.

Aux États-Unis l’association California Skywatch a lancé une pétition. Une autre association, CACTUS (Citizens Against Chemtrails U.S.), dédie son action à stopper les supposés épandages. Selon certains partisans de leur existence, un des moyens de « lutter » directement contre les chemtrails, serait l’utilisation d’orgone, et notamment l’usage de chembusters.

Dans la culture populaire :

  • En 2007, le cinéaste québécois Claude Bérubé réalisa L’incroyable histoire des machines à pluie, une « Enquête-comédie sur le mystère entourant les machines à pluie et les légendes qui l’entourent.
  • Depuis toujours, la fabrication de la pluie fascine. Les danses de la pluie auxquelles s’adonnaient les sorciers amérindiens ont toujours intrigué même les plus sceptiques. Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, ces machines alimentent les conversations quotidiennes. Certains nient leur existence et se moquent de ceux qui y croient. D’autres ont des théories toutes plus originales les unes que les autres. »
  • Le 27 avril 2009, l’artiste musical Prince mentionna les chemtrails dans un interview avec Tavis Smiley (en), animateur de talk show à PBS. Dans cet interview, Prince aborde un commentaire du comédien et activiste Dick Gregory (en) à propos d’un sujet « qui nous touche de près » et que Prince appelle « le phénomène des chemtrails ». Prince continue en disant qu’il y a une augmentation des traînées d’avion qui coïncide avec l’augmentation inexplicable de conflits et de volonté d’argumenter à ce sujet dans son quartier.
  • Le 3 mars 2009, la télévision australienne a diffusé un film intitulé Toxic Skies, dirigé par Andrew Erin (en) mettant en scène Anne Heche, dans lequel Heche joue un médecin qui enquête sur une série de maladies mystérieuses. Dans le film, le personnage de Heche attribue la maladie aux chemtrails — des substances chimiques toxiques introduites dans le carburant des avions et dispersées sur la population par l’intermédiaire d’un système d’échappement.

x avion ciel 7

Dans quelques pays, des médias ont consacré des reportages à la théorie des chemtrails.

  • « Je partage votre inquiétude quant à l’emploi d’alliages d’aluminium ou de baryum, qui ont des potentialités toxiques. Toutefois, à ma connaissance, ils n’ont été utilisés jusqu’à présent qu’à une échelle très limitée. »
  • En décembre 2007, lors d’un reportage d’un journal télévisé de la chaine RTL, des météorologues allemands, dont Karsten Brandt, ont affirmé l’existence de ces aérosols qui seraient en lien avec des tests militaires de manipulation du climat. Selon Karsten Brandt, ayant observé la formation de nuages dans certaines zones, « Nous pouvons affirmer avec une certitude de 97 % que nous avons entre nos mains des traînées chimiques (chemtrails) composées de poussières fines de polymères et de métaux .
  • L’armée fédérale manipule les cartes météorologiques ». Johannes Remmel (de), le représentant du parti des Verts en Allemagne, déclare : « Le gouvernement doit fournir des explications à la population. Quand les radars détectent un avion suspect, les militaires allemands utilisent alors des images satellites contrefaites pour masquer leurs opérations ».
  • Le 20 avril 2009, lors d’un chat sur le site du Nouvel Observateur, à la question d’un internaute : « Que pensez-vous des traînées blanches persistantes et qui confluent, laissées par les avions : est-ce une procédure anti-réchauffement par confection d’un voile microparticulaire et sur laquelle on maintient le silence, et pour cause ? », Corinne Lepage, ex-ministre de l’environnement répond : « joker ! ». Cette réponse a été interprétée par les promoteurs de la théorie comme une confirmation que le problème existe.
  • Toni Thayer, Directeur exécutif de Blue Skies International, une organisation américaine aujourd’hui disparue qui dénonçait les chemtrails, sur le site de Jeff Rense (en), théoricien des théories du complot, animateur d’une émission de radio et d’un site web sur les « mystères de ce monde », avance que « les chemtrails ressemblent de prime abord aux contrails, mais sont plus denses et s’étendent dans le ciel en divers motifs formant des X, des quadrillages pleins ou hachurés, ou des lignes parallèles. Au lieu de se dissiper rapidement, ils se répandent.
  • Si bien qu’en moins de 30 minutes, les différentes traînées s’assemblent pour former un mince voile de « faux nuages » de type cirrus qui persistent pendant des heures. ».
  • Le 12 février 2013, lors du Ellen Show sur NBC, à la question d’Ellen DeGeneres « Il existe une rumeur, je ne sais pas si c’est vrai ou pas, selon laquelle certains scientifiques tentent d’imaginer une façon de bloquer les rayons du soleil pour ralentir le réchauffement climatique », l’ancien vice-président Al Gore répond « Et bien, quelques-uns le proposent sérieusement, et je pense que c’est complètement dingue [rires] ».

Articles relatif :

États-unis - De jour comme de nuit.Les États-unis prennent le dessus sur les technologies

Geo-ingenierie

Le climat et les armes biologiques -Bioaérosols - chemtrails france

3_Bernard-Eastlund Procédé et appareil pour la modification d'une région dans l'atmosphère de la terre, l'ionosphère et ou magnétosphère

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Documentaire :

2_Aéraunotique - l'avion et l'émission copie


« Nous sommes esclaves de ce qui se passe devant nous. On croit que..Mais en vrai la réalité en est tout autre. » Si vous ne voulez pas rester tributaire de ce système aider nous à vous informer d’avantage ,Partagez les articles sur vos réseaux sociaux en cliquant sur le bouton ci dessous.

 

source:http://www.eveil-delaconscience.com/

S’abonner à la chaine Eveil Tv pour voir les nouveaux documentaires et plugin

une femme de 41 ans en état de mort cérébrale accouche d’un enfant

Une Polonaise en état de mort cérébrale a été maintenue en vie artificiellement pendant 55 jours pour accoucher d’un enfant à l’hôpital universitaire de Wroclaw (Pologne).




Le garçon est né au début de l’année, dans la 26e semaine de grossesse. Il pesait 1000 grammes, déclare Barbara Krolak-Olejnik, cheffe du département de néonatologie. Au bout de trois mois de soins, son état de santé correspond à celui d’un prématuré extrême, sans complications. Il vient de quitter l’hôpital.»

C’était une longue bataille de 55 jours. Toute sa famille a désiré qu’on tente de préserver l’enfant », a indiqué Mme Krolak-Olejnik celui direct matin. Nous, néonatologues, on souhaitait que le petit homme devienne le plus grand possible mais un jour, un danger pour sa vie est devenu réel et nous avons opté pour l’accouchement », une césarienne, a-t-elle précisé.




Au bout de trois mois de soins intensifs, le garçon pèse trois kilos, respire de manière autonome, est nourri au biberon et a quitté l’hôpital. Désormais, « il faut s’armer de patience et attendre de voir comment il va grandir ».

source direct matin




Qui a tué la momie cinq fois centenaire découverte au sommet d’un pic des Andes

Une chambre froide à Arequipa, 1000 kilomètres au sud de Lima,

Pérou. Ce sera là, la dernière adresse de Juanita, douze, quatorze ans à peine. Une enfant sacrifiée il y a de cela 500 ans. Sans doute une vierge. La plus belle momie inca congelée découverte à ce jour. En fait, la seule. Cinq mois déjà, qu’elle a quitté son cercueil de glaces, tout là-haut, au sommet du mont Ampato à 6 300 mètres d’altitude, pour poursuivre sa longue nuit, d’abord dans un frigo de fortune, puis depuis décembre dans sa chambre à moins 15$. Là, Sonia Guillen, à la tête de l’institut Mallqui qui compte 500 momies de tous âges, veille sur elle. Si fragile. Elle a, paraît-il, l’air paisible de ceux qui ont glissé tout doucement dans la mort. Pas de traces de coups. Ni sur la nuque, ni sur les doigts. Pas de signes de strangulation. Enveloppée dans de fins morceaux de laine, peut-être de lama, un châle autour du cou, elle avait sans doute revêtu une tenue des grands jours, dans des tons rouge, crème, brun, jaune safran. Dessous, recroquevillé en position foetale, son corps (chair et organes) serait intact. Seul son visage a vu le soleil. Et si par petites touches, il reste brun et gelé, il s’est décoloré. A commencé à se craqueler. Quelques semaines de plus, et c’en était fini. «Elle a été trouvée juste à temps», dit l’anthropologue Sonia Guillen.

C’était en septembre dernier. L’Américain Johan Reinhard, qui depuis les années 80, écume les sommets des Andes (déjà une centaine) à la recherche de sites incas, jette son dévolu sur le mont Ampato au sud du Pérou. «A vrai dire, j’hésitais, je redoutais la glace et une éruption volcanique.» Mais cet archéologue affilié au Field Museum of Natural History de Chicago se lance, avec son guide le Péruvien Miguel Zarate, dans le froid et les nuages de poussière volcanique. Au point le plus haut, il aperçoit des têtes de statues, le derrière dans le cratère du volcan qui depuis 5 ans s’est réveillé. «J’ai tout de suite compris aux coiffures avec plumes, que c’était de l’inca. Et puis il y avait des graviers, de la glace brisée, des cendres du volcan. Très vite aussi, il m’est apparu qu’il y avait eu une véritable plate-forme, une structure qui s’était effondrée après que le volcan eut fait fondre la glace.» Il s’approche, se penche. C’est là, en contrebas, dans une sorte de ravin que dort Juanita. Dans sa chute, l’enfant qui avait dû périr au sommet, a perdu le tissu qui lui couvrait le visage. Le soleil a commencé ses ravages. Mais le corps est encore glacé. «Je me suis approché, et j’ai voulu la soulever, mais elle était trop lourde. 40 kilos. Et puis la nuit tombait, j’ai glissé plusieurs fois. Je n’ai pas réussi à la dégager et J’ai décidé d’attendre le lendemain.» Péniblement, Johan Reinhard remonte la momie sur son dos, celle-ci finit la descente du mont Ampato à dos de mulet, isolée de la chaleur de la bête par un sac de couchage. Enfin, chargée dans le coffre à bagages d’un bus de nuit, elle gagne l’université catholique d’Arequipa et son frigo de fortune, le 11 septembre.

 

La merveilleuse découverte est tenue secrète. Johan Reinhard sait déjà que Juanita n’était pas seule au sommet de l’Ampato. Il veut repartir dans le calme. En équipe. Cette fois, des 6 300 mètres du sommet à 5 800, la fouille est systématique. Et là, plusieurs sites de cérémonies sont découverts. A chaque fois, ils regorgent de poteries, de statuettes, de figurines, d’or, d’argent, de feuilles de coca et de spondylus, de ces coquillages dont se servaient les Incas pour sculpter leurs figurines… Et puis deux nouveaux corps d’enfants (un garçon et une fille) sont retrouvés. Sans doute offerts comme Juanita à la montagne, que les Incas vénéraient. «L’Ampato nous a livré trois preuves de sacrifices humains. En tout, sur l’ensemble des Andes, cela porte à 12 le nombre de momies dont nous disposons. J’entends par là, momies naturelles, pas à l’égyptienne.» Douze parmi lesquelles seule Juanita est vraiment congelée et en excellent état de conservation. Les autres, souvent, sont congelées sèches, et s’effritent lorsqu’on les touche. Les trésors de l’Ampato sont révélés fin octobre.

 

A cette époque, l’autopsie de Juanita commence à peine. Sortie quelques brefs instants de son frigidaire, par crainte d’un coup de chaud, un premier examen aux rayons X révèle l’extraordinaire état de conservation de son corps. Seulement voilà, la momie est un vrai casse-tête. Son corps a besoin d’humidité, tandis que son visage craquelé ne doit surtout pas être réhydraté. Sonia Guillen décide de faire appel au professeur Konrad Spindler, de l’université d’Innsbruck (Autriche). L’homme qui a coordonné toute l’expertise scientifique d’Ötzie, l’Hibernatus de 5 300 ans découvert en 1991 dans les glaces du Tyrol. Un temps, il est question que Juanita parte se faire expertiser en Autriche. «Finalement, ce serait beaucoup trop compliqué. Au moins autant que d’envoyer Ötzie au Pérou.» Alors, on lui offre une chambre froide. «J’ai préconisé une température moyenne, de -15$, parce qu’au sommet du mont Ampato, il fait entre -10$ et -20$. Pour l’instant, le degré d’humidité est de 70%. Mais je pense que c’est insuffisant», affirme Konrad Spindler qui doit revenir au Pérou en mars, le temps de consulter d’autres chercheurs. Le temps d’analyser les petits bouts de textile et de peau déjà prélevés. «Je veux notamment m’assurer que des champignons qui pourraient abîmer la momie ne sont pas en train de proliférer», dit Konrad Spindler. Le temps aussi qu’une véritable équipe internationale soit totalement constituée. Alors, la momie sera véritablement passée à la question. On veut tout savoir. Juanita a-t-elle vraiment escaladé les 6 300 mètres? «L’examen de ses pieds devrait le dire, explique Johan Reinhard. Mais on peut aussi imaginer qu’on l’a portée. C’est même fort probable, vue l’ampleur du matériel retrouvé, qu’il a dû y avoir tout un convoi, avec des tas de prêtres, leurs assistants, des lamas…», suppute Johan Reinhard. Comment est-elle morte? «Il n’y a aucune trace de violence. On l’a sans doute abandonnée au sommet. Exposée au froid, elle a dû s’endormir, dormir et s’en aller vraiment», suppose Sonia Guillen. Et son expression paisible? Peut-être avait-elle mâché des feuilles de coca: on en a retrouvé sur elle. Et Konrad Spindler traque déjà des traces d’alcaloïdes. Ou alors avait-elle bu de la chicha, cet alcool de maïs? Et ce n’est pas tout, par-delà, une classique autopsie, des fragments d’ADN devraient aussi parler. Etait-elle malade? «En comparant avec l’ADN des autres momies incas, nous voudrions aussi savoir si l’on peut vraiment parler d’un peuple, ajoute Konrad Spindler. Et puis voir aussi à quel groupe d’Indiens actuels on peut rattacher Juanita.»

En attendant, méticuleusement, les Péruviens tentent de déshabiller Juanita. Ils ont commencé par le châle. L’épingle qui l’attachait a fini par être ôtée. De tout petits bouts du tissu sont réchauffés au séchoir, «le plus difficile étant de les décoller sans arracher la chair, explique Sonia Guillen. Ensuite, enlever la tunique sera beaucoup plus simple. Presque aussi facile que de déshabiller une poupée, mais nous n’en sommes vraiment pas là.» Alors, pour quelques semaines encore, Juanita devra dormir enveloppée dans ses mystères, dans sa chambre d’Arequipa, 1000 kilomètres au sud de Lima.

source:   Catherine Mallaval http://www.liberation.fr

 

 




Le Mystère de l’étrange mallette aux deux crânes mystérieux

Une étrange mallette et deux crânes ont été découverts sous une montagne en Russie. Selon les journalistes des journaux Komsomolskaya Pravda et Rossiyskaya Gazeta, une étrange mallette était tamponnée d’un étrange logo, « Ahnenerbe ». C’est le dernier cas récent des montagnes de l’Adyguée.

Deux crânes appartenant à une créature inconnue de la science avec l’emblême de Ahnenerbe ont été retrouvés dans les montagnes de la région du Caucase de l’Adyguée. C’est probablement lié à une société secrète des SS, selon une étude sérieuse de l’occulte et des forces surnaturelles.

D’après les chercheurs, il semblerait que les membres de la SS étaient intéressés par un mystère concernant les anciens menhirs et les sources de radioactivités naturelles dans la région du canyon de Kishinski. Il est aussi possible qu’ils soient à la recherche du Kuban Rada doré, perdu quelque part dans la région depuis la guerre civile russe de 1917 à 1923.

Les enquêteurs sont aussi tombés sur une carte Allemande du territoire de l’Adyguée, de 1941, et ont été époustouflés de par sa précision et sa complétude. Ils ont aussi découvert des objets très intéressants chez des spécialistes.

nazi-crane-1Les historiens connaissent les opérations de la Wehrmacht Edelweiss dans leurs moindres détails, qui ont abouti au déploiement de bannières nazies au sommet de l’Elbrouz, la montagne la plus haute en Europe, située dans la république de Kabardino-Balkaria dans le Caucase Russe. Cependant, que pouvait bien rechercher cette organisation occulte, dans les montagnes de l’Adyguée ?

La découverte dans la forêt

Dans le complexe ethnographique Belovodie situé dans le village de Kamennomostsky, les crânes énigmatiques et la mystérieuse mallette SS ont été récupérés.

mallette« Un villageois m’a apporté une mallette marron assez grande avec une poignée en cuir et l’emblème de la société secrète Ahnenerbe était apposé dessus », a expliqué le propriétaire Vladimir Melikov. C’est un véritable ermite, il vit dans une cabane en bois mais personne ne sait où exactement. Tous les objets étaient en excellente condition cependant, les allumettes de la boîte peuvent toujours être utilisées de nos jours. Ce qui est très exceptionnel.

mallette-2On peut voir que sur le couvercle de la mallette l’emblème officiel de Ahnenerbe, constitué de Runes.

baguePourquoi les nazis se sont-ils aventurés dans une région aussi reculée ?

mallette-3Ahnenerbe, dont le nom complet est « Société de Recherche et d’Enseignement de l’Héritage Allemand Ancestral ». Cette organisation existait en Allemagne entre 1939 et 1945 et a été fondée pour l’étude des traditions, de l’histoire et de l’héritage de la « race Aryenne ».

photo-bunkerUn anneau a été découvert dans la mallette et appartenait probablement à un soldat.

Ils enquêtaient sur tout ce qui était mystérieux et inconnu dans notre monde. Ils ont fait plusieurs expéditions au Tibet, dans l’Antarctique et dans le Caucase et ont cherché à entrer en contact avec des Ovnis dans le secret le plus total.

L’Allemagne d’Hitler était activement engagé dans le développe de nouvelles armes capables de changer le cours de la guerre. Les 350 spécialistes d’Ahnenerbe étaient de brillants experts, de grands scientifiques et multi-diplômés.

Peu de gens savent que, quelques années avant que la guerre n’éclate, des spécialistes architectes militaires allemands ont offert leur aide à l’URSS pour construire une route entre Pitsunda et Ritsa (de la Mer Noire à une réserve montagneuse, connue sous le nom d’Abkhazie), pour des raisons officielles de coopération internationale.

Après avoir complété les travaux, les spécialistes allemands ont été les sujets de morts subites, leur car est tombé dans un ravin. de nos jours, les touristes viennent en masse en empruntant que les Allemands Nazis ont construits.

crane-et-1Les eaux vivantes D’Abkhazie

Il a plus tard été révélé que les raisons pour la construction de cette route stratégique étaient différentes, officieusement parlant.

Il s’est avéré que les hydrologues d’Ahnenerbe avait établi que la composition de l’eau prélevée d’une source située dans une grotte sous le lac de Ritsa était idéale pour fabriquer du plasma sanguin humain.

« Les eaux vivantes d’Abkhazie sont contenues dans des tonneaux en argent, et ont tout d’abord été transportés sur la côte, puis par voie sou-marine à bard du Constance, et finalement par avion jusqu’en Allemagne », a expliqué Bormotov, professeur d’économie et de stratégie de management à l’Université Technologique de l’état de Maikop.

Il y avait même des plans pour construire des tunnels pour sous-marins depuis la mer de Ritsa, mais la guerre a interrompu le projet.

crane-et-2Pendant l’automne de 1942, l’aéroport de Maikop a accueilli la 3ème Escouade du 14ème groupe de reconnaissance, qui possédait des avions bimoteurs à réaction du nom d’aéronef FW-189 avec des instruments très sophistiqués de reconnaissance et à cette même période une installation scientifique composée de plusieurs laboratoires a été construite dans la région.

« Ce qui était largement suffisant pour protéger une enquêtes top secrètes effectuées par Ahnenerbe dans les montagnes de l’Adyguée « , a dit Bormotov.

« Maikop a été la première ville où la Wehrmacht a instauré ses quartiers généraux. A partir de là, toute la campagne militaire allemande dans le Caucase a été coordonnée. En automne 1942, les montagnes de l’Adyguée n’était pas une ligne de défense mais des soldats allemands ont pénétrés la région. Personne ne sait vraiment pourquoi des troupes ont été déployées sur le mont Pshekish en Août 1944, alors que la ligne de front était bien plus à l’ouest.

Que pouvaient bien chercher les Nazis à cette période sur le mont Pshekish? Tout cela est-il relié aux enquêtes des spécialistes d’Ahnenerbe? » s’est demandé l’expert.

crane-et-3Les Nazis étaient très intéressées par les « constructions préhistoriques d’Atlantis » et la « porte menant à des univers parallèles ».

Même de nos jours les gens parlent d’événements étranges dans certaines régions. Récemment la presse locale a mentionné l’existence de plusieurs squelettes de 3 mètres de long, et dont certains n’appartiennent même pas à l’espèce humaine dans le canyon de Georgia Borjomi.

Les crânes des dieux

Il y a deux ans de cela, un groupe d’ethnologues dirigés par Vladimir Melikov ont découvert deux crânes étranges surmontés de cornes et qui ont été trouvé dans la montagne de Bolshoi Tjach. On dirait des animaux fossilisés. Mais quand il a commencé à examiner en détail ses découvertes il en a eu la chaire de poule.

« Observez bien le trou ovale au sommet de la tête, » a dit Melikov, en présentant l’un des deux crânes.

« C’est à la base de la colonne vertébrale. Et sa position indique que cette créature bougeait sur deux jambes, c’était un bipède. Un autre aspect bizarre est l’absence de mâchoires. Une bouche, et plusieurs trous. L’orbite de l’œil est anormalement disproportionnée. Tout est disproportionné, les jambes, le torse, la tête, mais le visage laisse à penser que c’était une espèce d’Hominidés. »

os-etLa découverte est vraiment atypique. Même quand on compare le crâne à celui d’un ours.

Il est de ce fait très tentant de dire que les découvertes ne sont pas de ce monde.

crane-et-55

Source: Before It’s News, http://www.elishean.fr

Traduit par http://www.nouvelordremondial.cc

Eveil tv documentaire 2

 

15 endroits sur Terre tellement époustouflants qu’on pourrait croire irréels

Des phénomènes naturels étonnants se manifestent aux quatre coins du monde. Il en résulte la formation de paysages, plus ou moins anciens, à couper le souffle.

D’un bleu turquoise électrique au fond d’un point d’eau vive, nous pouvons admirer ailleurs une multitude de couleurs dans une source chaude, un rouge éclatant dans un lac salé, des géants faits de neige non loin de pistes de ski, ou sentir la chaleur émanant d’un gouffre embrasé…





Découvrez ces 15 endroits dont on pourrait croire qu’ils ne sont pas sur Terre :

1. La porte de l’enfer, au Turkménistan, est un champ de gaz naturel brûlant en permanence depuis qu’il a été allumé par des scientifiques soviétiques

@sfw.so
2. Situé au plein centre de l’île, le Wai-O-Tapu Geothermal Wonderland est un parc géothermique des plus étonnants.

La star incontestée des lieux, c’est « Lady Knox », un geyser qui projette son eau à plus de 20 m de haut !

@Florian Bugiel/Flickr
3. Le lac Natron est un lac salé au nord de la Tanzanie (Afrique).

Ses eaux chargées de micro-organismes (qui donnent cette couleur écarlate aux fonds) attirent une importante communauté de flamants nains qui se régalent d’algues bleues et qui s’y reproduisent et y nidifient.

@flgoo.com
4. La dépression de Danakil, d’une superficie de 4000 km², est située sous le niveau de la mer (jusqu’à -155m).

Elle s’étale entre l’Éthiopie, l’Érythrée, le sud de Djibouti et l’extrême nord-ouest de la Somalie, entourée de montagnes et de falaises culminant à plus de 4000m d’altitude.

@phununews.vn
5. Le Parc Naturel des Lagunas de La Mata-Torrevieja est situé dans la province d’Alicante.

Il se compose principalement de deux lagunes, le Salinas de Torrevieja, et Salinas de La Mata, dont les eaux ont une couleur rose caractéristique. Les lagunes sont interconnectées et le sel y est exploité.

@David Herraez Calzada/Shutterstock.com
6. Pamukkale (« château de coton » en turc) est un site naturel et touristique de Turquie composé de sources formant une tufière (une création géologique insolite qui occasionne ces concrétions calcaires en formes d’escaliers et de cascades).

@muratart/Shutterstock.com

7. Dans la ville de Genève se rejoignent le Rhône, dont l’eau est claire, et la rivière Arve, dont l’eau chargée en éléments minéraux venant des montagnes et a une couleur gris/beige.

Leur jonction offre un spectacle très spécial, les deux eaux ne se mélangeant pas.

@Elenarts/Shutterstock.com
8. Les rizières en terrasse de Yuanyang, en Chine, s’étendent sur une vaste superficie au sud de la rivière Rouge.

Elles totalisent plus de 11300 ha de rizières en terrasse. Les pentes des rizières en terrasse varient de 15 à 75 degrés. Une rizière peut alors posséder 3000 terrasses !

@asharkyu/Shutterstock
9. Le lac du Croissant de lune, une oasis au milieu d’un désert en Chine.

Situé à environ 6 km au sud de la ville de Dunhuang, dans le nord-ouest de la Chine, ce point d’eau existerait depuis 2000 ans.

@DR Reddit




10. Le Grand Prismatic Spring est un énorme bassin d’eau chauffée à plus de 70 °C se trouvant dans le parc national de Yellowstone.

Il s’agit de la troisième plus importante source chaude au niveau mondial. Chaque minute, plus de deux mille litres d’eau brûlante montent des entrailles de la terre et viennent remplir cette cuvette volcanique aux anneaux bleus, verts, jaunes et ocre.

@windows10free.org

11. Les Salinas Grandes, en Argentine, est un petit désert de sel situé sur les hauts plateaux des provinces de Jujuy et de Salta. Sa superficie est de plus ou moins 12 000 ha, soit 120 km2. Le site se trouve à environ 3 350 m d’altitude.

@flickr.com
12. Le Vermilion Cliffs National Monument abrite bien des merveilles.

La plus connue de toutes est sans aucun doute « The Wave » (traduction : la vague) aux lignes absolument parfaites.

@blaineharrington.photoshelter.com
13. La station de ski la plus connue dans la préfecture de Yamagata est sans aucun doute celle de Zao Onsen.

Chaque hiver, un phénomène naturel célèbre dans le monde entier pour sa beauté se produit. Les rudes conditions climatiques génèrent du givre qui recouvre les arbres donnant ainsi l’illusion de monstres enneigés peuplant la montagne.

@KPG_Payless/Shutterstock.com
14. La structure de Richat, surnommée « l’œil de l’Afrique, est une structure géologique située dans le désert du Sahara en Mauritanie.

Longtemps considérée comme une « énigme scientifique », elle mesure environ 50 km de diamètre et ne s’observe pleinement que depuis l’espace. Depuis les années 2000, il est acquis que la structure de Richat est issue d’une forme rare de volcanisme géant, vieux de 100 millions d’années.

@mashable.com
15. Le parc national des lacs de Plitvice, situé en Croatie, entre les villes de Zagreb et Zadar, et d’une superficie de 296 kilomètres carrés, est formé d’un ensemble de seize grands lacs, reliés entre eux par 92 cascades ou de petites rivières.

@wilderange.org
Source : ScienceAlert




Le corps d’un marin a été découvert momifié sur son bateau

La police philippine a annoncé lundi qu’elle enquêtait sur le décès mystérieux d’un ressortissant allemand dont le corps sans vie a été retrouvé sur un yacht à la dérive dans le sud de l’archipel.

Des papiers retrouvés sur le bateau identifient la victime comme étant Manfred Fritz Bajorat mais les causes de la mort ne sont pas connues, a déclaré Mark Navales, porte-parole de la police, qui souligne cependant que rien ne fait penser à l’intervention d’un tiers.

Eveil Tv
MANDATORY CREDIT

1866116

«C’est toujours un mystère pour nous», a déclaré Mark Navales, chef adjoint de la police de Barabo, sur l’île de Mindanao. L’homme était assis à un bureau, la tête reposant sur son bras «comme s’il dormait».

Quelques jours

L’autopsie a déterminé que le décès remontait à quatre jours au moment où il a été retrouvé la semaine dernière par des pêcheurs dans la mer des Philippines, à une centaine de kilomètres au large de Barabo. Il n’y a pas de traces de violences mais elle n’a pu établir les causes du décès.

Le portefeuille de la victime n’a pas été retrouvé mais d’autres objets de valeur comme la radio et le GPS du yacht se trouvaient toujours à bord. L’ambassade d’Allemagne n’était pas joignable dans l’immédiat.

source

L’influence de la méditation sur l’espérance de vie et le cerveau

Nous sommes nombreux à connaître les différents avantages d’une pratique régulière de la méditation, mais connaissons-nous l’influence de la méditation sur notre cerveau? Voici 5 effets positifs de la méditation sur l’espérance de vie et le cerveau.

1. La méditation garde l’hippocampe sain et améliore l’apprentissage et la mémoire.

L’hippocampe est une petite région du cerveau profondément enfouie sous le cortex. Elle joue un rôle important dans l’apprentissage, la régulation des émotions et aide à la consolidation de l’information de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme.

En 2011, des chercheurs de Harvard ont été parmi les premiers à prouver que seulement huit semaines de pratiques méditatives de la Pleine Conscience entraîneraient l’augmentation significative de l’épaisseur de l’hippocampe.

2. La méditation signale à l’amygdale de se détendre et aide à faire baisser le niveau de stress.

La même équipe de chercheurs de Harvard a aussi découvert que la méditation attentive diminuait le volume des cellules du cerveau dans l’amygdale, la partie de notre cerveau responsable de la peur, de l’anxiété et du stress.

Ces changements correspondent aux données déclarées par les participants sur leur niveau de stress, ce qui prouve de quelle façon les changements dans le cerveau sont en corrélation avec la perception subjective.

3. Influence de la méditation : elle crée un cortex frontal plus rapide, plus gros et plus en forme, favorisant l’amélioration de la concentration et de l’attention.

Etant donné que focaliser notre attention sur un objet (ex: respiration ou mantra) est l’une des pratiques centrales de la méditation, il n’est pas étonnant que la méditation contribue à améliorer notre capacité à nous concentrer et à être moins sensibles aux distractions.

L’amélioration de la concentration et de l’attention est l’un des avantages les mieux étudiés de la méditation.

La façon dont cela se produit est en réalité assez simple. Lorsque nous concentrons notre esprit, nous activons le cortex frontal et nous augmentons le flux sanguin vers cette zone. Si nous faisons cela suffisamment de fois, nous commençons à voir que l’activité de la circulation sanguine devient plus stable. Cette activité mène à la croissance de la matière grise (connue sous le nom Épaississement cortical) observée dans le cerveau des méditants.

4. La méditation augmente la matière grise et allonge les télomères qui aident à ralentir le vieillissement.

Le cerveau humain diminue de volume et de poids lorsque nous vieillissons, en revanche, les méditants ont, à plus long terme, un cerveau en meilleure condition que les non-méditants et un volume plus grand de matière grise.
La méditation aide également à protéger nos télomères, les capuchons de protection à la fin de nos chromosomes. Les télomères sont plus longs lorsque nous sommes jeunes et se raccourcissent naturellement quand nous vieillissons. Les télomères plus courts sont associés au stress et à un risque plus élevé à développer de nombreuses maladies, dont le cancer. Ils dépendent de l’enzyme télomérase qui leur permet de se reconstruire et de se réparer.

Des chercheurs de l’Université de Californie ont été les premiers à prouver que les méditants ont une activité de télomérase significativement plus élevée que les non-méditants. Leurs conclusions ont depuis été répliquées.

5. La méditation active l’insula, renforçant ainsi l’empathie et la compassion.

L’empathie est la capacité à comprendre les sentiments des autres. La compassion est quelque chose de différent – c’est la préoccupation pour la souffrance d’un autre ou de soi-même.

Une décennie de recherches a montré de façon constante que la méditation améliorait ces deux qualités à la fois. Ces avantages sont attribués à une région du cerveau appelée l’insula.

L’insula a un rôle majeur dans la conscience de soi. Elle nous permet d’être conscient de nos propres réactions émotionnelles, ainsi que de mieux lire et comprendre celles des autres.

Les méditants montrent une activité accrue de l’insula et une plus grande épaisseur corticale dans cette région. Des études plus récentes ont aussi démontré que la méditation augmentait les réponses de compassion à la souffrance des autres.

Maintenant que vous connaissez l’influence de la méditation sur notre cerveau, pourquoi ne pas essayer? Plus vous pratiquez la méditation de façon régulière, plus votre cerveau en récolte les bienfaits. En outre, vous serez beaucoup plus heureux et en meilleure santé.

source

Translate »