Les esprits répondent ils aux questions sur la santé?

Eveil tv- santé
Questions demandées à des esprits par un médium (tiré du livre d’Allan Kardec)

 Les Esprits peuvent-ils donner des conseils pour la santé ?

«La santé est une condition nécessaire pour le travail que l’on doit accomplir sur la terre, c’est pourquoi ils s’en occupent volontiers ; mais comme il y a des ignorants et des savants parmi eux, il ne convient pas




plus pour cela que pour autre chose de s’adresser au premier venu.»


En s’adressant à l’Esprit d’une célébrité médicale, est-on plus certain d’obtenir un bon conseil ?

«Les célébrités terrestres ne sont pas infaillibles et ont souvent des idées systématiques qui ne sont pas toujours justes, et dont la mort ne les délivre pas tout de suite. La science terrestre est bien peu de chose
auprès de la science céleste ; les Esprits supérieurs seuls ont cette dernière science ; sans avoir des noms connus de vous, ils peuvent en savoir beaucoup plus que vos savants sur toutes choses. La science ne
fait pas seule les Esprits supérieurs, et vous seriez très étonnés du rang que certains savants occupent parmi nous. L’Esprit d’un savant peut donc n’en savoir pas plus que lorsqu’il était sur la Terre, s’il n’a pas progressé comme Esprit.»

 Le savant, devenu Esprit, reconnaît-il ses erreurs scientifiques ?

«S’il est arrivé à un degré assez élevé pour être débarrassé de sa vanité et comprendre que son enveloppement n’est pas complet, il les reconnaît et les avoue sans honte ; mais s’il n’est point assez dématérialisé, il peut conserver quelques-uns des préjugés dont il était imbu sur la terre.»

 
Un médecin pourrait-il, en évoquant ceux de ses malades qui sont morts, en obtenir des éclaircissements sur la cause de leur mort, les fautes qu’il a pu commettre dans le traitement, et acquérir ainsi un surcroît d’expérience ?




«Il le peut, et cela lui serait très utile, surtout s’il se faisait assister par des Esprits éclairés qui suppléeraient au défaut de connaissances de certains malades. Mais pour cela, il faudrait qu’il fît cette étude d’une manière sérieuse, assidue, dans un but humanitaire, et non comme moyen d’acquérir sans peine savoir et fortune.»
Source de l’article le livre des médium Allan Kardec

LE LIVRE DES MEDUIMS (Lien)




amazon

pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *