Les meilleurs remèdes naturels pour soulager et mieux contrer la toux

Il y a deux types de toux:

La toux grasse: C’est le moyen qu’utilise votre organisme pour évacuer le mucus. Vous devriez l’encourager, histoire de vous débarrasser du mucus le plus vite possible et, en conséquence, de la toux elle-même. Si une toux incessante irrite votre gorge, essayez la technique suivante: dès que vous sentez la toux venir, toussotez à plusieurs reprises puis allez-y d’une bonne expectoration. Les toussotements rapides contribuent à faire remonter le mucus dans les voies respiratoires et la toux forte permet de l’évacuer.

La toux sèche: Dans ce cas, la solution consiste à enduire la gorge d’une couche protectrice et à calmer le chatouillement.

Découvrez sans plus tarder les meilleurs remèdes maison pour mieux combattre et soulager la toux.

Sirops maison contre la toux

1. Sirop à base de jus de citron, piment de Cayenne et miel

Mélangez du jus de citron avec un peu de miel, ajoutez une pincée de piment de Cayenne et avalez. Le miel revêt la gorge d’une couche protectrice, calmant les tissus irrités tandis que le jus de citron soigne l’inflammation tout en fournissant de la vitamine C, aux propriétés anti-infectieuses. Quant au piment, il augmente l’apport de sang dans la région atteinte, accélérant ainsi la guérison. Ou, mélangez 2 cuillerées à soupe de jus de citron et 1 cuillerée à soupe de miel, et réchauffez la préparation. Prenez une cuillerée à thé à la fois, aussi souvent qu’il en faut pour vous soulager.

2. Sirop à base de jus de citron, miel et fleurs de marrube

Voici la recette d’un sirop ancien particulièrement savoureux : coupez 3 citrons en tranches que vous mettrez dans une casserole avec du miel et quelques feuilles et fleurs de marrube. Le marrube, une plante amère qui a longtemps été utilisée dans la confection de bonbons pour la toux, agit comme irritant, suscitant le réflexe de la toux et l’évacuation du mucus. Faites mijoter la préparation jusqu’à ce que le sirop épaississe, passez et laissez refroidir.

3. Sirop maison à base d’oignons et de miel

Ou encore, pelez et hachez finement 6 oignons moyens. Ce légume contient des composés irritants qui provoquent le réflexe de la toux et font remonter le mucus. Mettez-les dans la partie supérieure d’un bain-marie avec ½ tasse de miel. Couvrez et laissez mijoter 2 heures. Passez la préparation et versez dans un pot. Prenez 1 cuillerée à soupe de ce sirop toutes les 2 ou 3 heures.

4. Sirop à base de miel et de clous de girofle

Vous pouvez aussi mélanger 5 ou 6 clous de girofle avec 1 tasse de miel. Laissez la préparation reposer au réfrigérateur toute la nuit. Le lendemain matin, retirez les clous. Prenez 1 cuillerée à thé ou à soupe de ce miel au besoin. Le clou de girofle apaise la douleur tandis que le miel calme les tissus enflammés de la gorge.

Tisanes maison, thé vert et soupe pour mieux combattre la toux

1. Tisane antitussive à base de thym frais

En plus d’être expectorant, le thym renferme des substances qui calment les voies respiratoires. Mettez 2 cuillerées à soupe de thym frais (ou 1 cuillerée de thym sec) dans une tasse d’eau chaude. Laissez infuser, filtrez, ajoutez du miel si désiré et buvez.

2. Tisane à base de guimauve

Mélangée avec de l’eau, la guimauve libère du mucilage, une substance visqueuse qui revêt la gorge d’une couche protectrice et éclaircit le mucus présent dans les poumons, ce qui facilite son évacuation. Faites infuser 2 cuillerées à thé de la plante séchée dans une tasse d’eau chaude. Prenez trois tasses par jour.

3. Tisane à base de réglisse

Diluez 45 gouttes de teinture de réglisse dans une tasse d’eau chaude et buvez cette préparation à petites gorgées. La réglisse éclaircit le flegme et soulage les spasmes bronchiques. Mise en garde: ne prenez pas de réglisse pendant plus de quelques semaines, car elle peut causer une élévation de la pression artérielle.

4. Tisane aux fleurs de marrube

Faites infuser 2 cuillerées à thé de feuilles ou de fleurs de marrube dans une tasse d’eau bouillante, passez et buvez.

5. Tisane épicée

Les praticiens de l’ayurveda, médecine traditionnelle de l’Inde, recommandent de prendre chaque jour quelques tasses d’une tisane épicée. Pour la préparer, mettez dans une tasse d’eau bouillante 1/2 cuillerée à thé de gingembre, une pincée de cannelle et une pincée de clou de girofle, toutes trois sous forme de poudre.

6. Thé vert et jus de citron

Si vous voulez un remède naturel, vous pouvez opter pour le thé vert avec un filet de jus de citron. Cette boisson aide à rester hydraté, ce qui est essentiel pour être en bonne santé. Le fait que le thé vert renferme de puissants antioxydants, tels que l’EGCG, est un avantage supplémentaire. Le filet de citron apporte du limonène antioxydant, de la vitamine C, ainsi que des bioflavonoïdes, qui aident à mieux absorber la vitamine C. Vous ne raffolez pas du thé vert? Vous pouvez de dissoudre un comprimé de vitamine C dans un verre d’eau.

7. Soupe au bouillon de poulet

Et n’oubliez pas la soupe au bouillon de poulet, cet excellent aliment réconfortant. Assurez-vous juste qu’elle est faite à partir de poulet. La vertu de soupe au bouillon de poulet viendrait en partie de la moelle osseuse. Ce doit être du bouillon d’un poulet, cuit avec les os.

Bonbons maison pour contrer la toux

1. Bonbons au marrube

Pour soigner une toux grasse, sucez un bonbon au marrube, une plante douce-amère qui agit comme expectorant, c’est-à-dire qu’elle suscite le réflexe de la toux en vue d’évacuer le mucus. Vous trouverez des bonbons au marrube à la pharmacie.

2. Pastilles à l’orme rouge

Pour soigner une toux sèche, prenez des pastilles à l’orme rouge. Préparées avec l’écorce de l’arbre, ces pastilles se retrouvaient jadis dans toutes les armoires à pharmacie des maisons. L’écorce contient une substance gélatineuse qui revêt la gorge d’une couche protectrice et calme la toux.

3. Bonbons au citron

Vous ne disposez pas de pastilles à l’orme rouge? Pour la toux sèche, n’importe quel bonbon fera l’affaire : en vous faisant saliver, les bonbons ont pour effet de supprimer la toux. Les bonbons au citron sont particulièrement efficaces contre la toux grasse.

4. Bonbons à la menthe et jus de citron

Ou encore, préparez la « potion » suivante : mettez des bonbons à la menthe et du jus de citron dans une petite casserole et faites chauffer jusqu’à ce que les bonbons soient dissous. Ajoutez du miel et mélangez bien. Prenez 1 ou 2 cuillerées à soupe de ce mélange au besoin.

5. Sucre candi préparé à la maison

Fait de sucre cristallisé, le sucre candi était jadis largement utilisé dans les sirops pour la toux. Voici une recette : mélangez une boîte de ce sucre avec 450 g de raisins secs, le jus de 3 citrons, ½ tasse de sucre blanc et assez de whisky pour que la préparation forme un sirop. En voici une autre : 450 g de sucre candi, 4 dés à coudre de brandy, ½ pot de miel et le jus de 3 citrons. Dans les deux cas, vous devrez faire la préparation à l’avance afin d’en avoir sous la main la prochaine fois que vous aurez la toux. C’est qu’il faut quelques semaines pour que le sucre candi se dissolve.

D’autres remèdes naturels pour mieux combattre la toux

1. L’eau pour mieux évacuer le mucus par la toux

L’eau fait partie des remèdes maison que des experts conseillent tant aux adultes qu’aux enfants. «En cas de toux productive, souligne Andrew Leeds, l’eau est le meilleur expectorant. Une bonne hydratation facilite l’évacuation du mucus par la toux.»

2. Vapeurs nocturnes

Pour prévenir les toux nocturnes, veillez à ce que l’air de votre chambre soit humide, particulièrement durant l’hiver : installez un humidificateur.

3. Vaporisateur à base d’eucalyptus ou menthe poivrée

Pour dégager vos voies respiratoires et soulager la sensation de serrement dans votre gorge, vous pouvez mettre quelques gouttes d’essence d’eucalyptus ou de menthe poivrée dans un vaporisateur à vapeur; pour diminuer les sécrétions de mucus, irriguez vos voies nasales au moyen d’un pot neti.

4. Le chocolat chaud comme antitussif

À l’instar du thé vert, le chocolat chaud renferme de la théobromine, substance qui supprime la toux, un peu comme le fait la codéine.

5. Onguent à frictionner

Procurez-vous un onguent à frictionner qui contient du camphre ou du menthol et appliquez-en sur votre gorge et votre poitrine. Attention, toutefois : ne prenez pas ce genre de produit par voie interne.

6. Mouche de moutarde

Vous pouvez aussi appliquer une mouche de moutarde qui agira comme décongestionnant. Mélangez dans un bol une partie de moutarde en poudre et deux parties de farine. Ajoutez juste assez d’eau pour former une pâte. Étalez la pâte sur un linge propre que vous replierez avant de l’appliquer contre votre poitrine (ne mettez jamais la mixture directement en contact avec la peau).

Vérifiez régulièrement l’état de votre peau; si elle est rouge ou irritée, interrompez le traitement. Certains utilisent un blanc d’œuf à la place de l’eau afin d’atténuer la sensation de chaleur que produit la moutarde sur la peau. Il faut toutefois être prudent, car la moutarde produit une chaleur chimique et peut entraîner une brûlure chimique. Assurez-vous d’avoir la bonne proportion de moutarde et de farine et couvrez avec une gaze. Vérifiez régulièrement l’état de votre peau; si elle est rouge ou irritée, interrompez le traitement. Certains utilisent un blanc d’œuf à la place de l’eau afin d’atténuer la sensation de chaleur que produit la moutarde sur la peau.

7. Remède à percussion

Si vous pouvez obtenir le concours d’un partenaire, cette technique de percussion contribuera à dégager vos bronches. Couchez-vous à plat ventre sur un lit ferme ou un tapis. Demandez à votre partenaire de former une coupe avec ses mains et de frapper votre dos de manière rythmique en partant du bas et en remontant vers le cou. Demandez-lui de continuer ainsi jusqu’à ce que vos bronches soient dégagées.

Médicaments en ventre libre contre la toux

1. Produits comprenant de la codéine

Parmi ces produits, le Benylin Rhume et grippe, avec codéine (que les pharmaciens gardent habituellement derrière le comptoir, bien qu’il ne soit pas nécessaire d’obtenir une ordonnance pour se le procurer), agissent en supprimant le réflexe de la toux. Ils présentent toutefois des effets indésirables, dont de la somnolence et des troubles gastro-intestinaux. Chez les personnes qui en font un usage anormal, ils peuvent également provoquer la dépendance.

2. Décongestionnants

Les décongestionnants, qui agissent en rétrécissant les vaisseaux sanguins des voies nasales et en asséchant les sécrétions de mucus (par exemple, Sudafed Décongestionnant 12 heures et Tylenol Douleur et congestion sinusales, qui renferme de la pseudoéphédrine). Habituellement vendus pour soulager les symptômes allergiques, ils peuvent être utiles si la toux est causée par la rhinopharyngite.

3. Antihistaminiques

Certains antihistaminiques peuvent calmer le réflexe de la toux quand il est déclenché par des allergies (par exemple, Benadryl allergies, qui contient de la diphenhydramine). Ils bloquent l’effet des histamines, substances chimiques que l’organisme produit en présence d’une réaction allergique. Ils peuvent causer de la somnolence, des vertiges et des hallucinations.

4. Pastilles au miel

Les pastilles sont aussi à recommander parce que la salive supplémentaire contribue à apaiser la toux. Lorsque vous vous procurez des pastilles, veillez à ce qu’ils contiennent du miel, un antitussif éprouvé.

Polémique entourant les médicaments en ventre libre contre la toux

Il existe présentement une certaine confusion autour de l’efficacité des médicaments en vente libre, ce qui n’empêche pas les gens d’en prendre régulièrement: en effet, les Canadiens dépensent plus de 80 millions de dollars par année pour s’en procurer. Les médicaments contre la toux en vente libre ne soulagent que les symptômes. «Il y en a deux grandes catégories», rappelle Andrew Leeds, pharmacien et conférencier à la pharmacie clinique de l’Université de la Californie à San Francisco:

Les antitussifs: ils contiennent du dextrométhorphane, substance qui, en agissant sur des récepteurs du cerveau, inhibe le réflexe de la toux, explique Andrew Leeds. (Les principaux: Vicks Custom Care Toux sèche, Robitussin DM CoughGels, Antitussif à action prolongée Triaminic et Buckley’s DM.)

Les expectorants: ils ont pour effet de diluer les sécrétions des voies respiratoires, habituellement sous l’action de la guaifénésine, ce qui permet de les évacuer plus facilement, souligne Andrew Leeds (Les principaux: les produits anti-mucosités Benylin et Balminil expectorant.)

Certains experts disent que les médicaments en vente libre ne sont pas efficaces

Il n’y a pas de doute que des millions de Canadiens y trouvent un soulagement à leurs symptômes. Cependant, après avoir passé en revue 25 essais, des chercheurs en ont conclu que rien ne permettait d’affirmer que les médicaments en vente libre aient un quelconque effet sur la fréquence ou la gravité de la toux aiguë. Au vu des résultats, d’autres chercheurs pensent qu’ils n’ont qu’un effet placébo.

Lors d’une étude menée par Ronald Eccles au Common Cold Centre de l’Université Cardiff (Royaume-Uni), on a découvert que le soulagement qu’éprouvent les personnes qui prennent des antitussifs est dû, dans 85 pour cent des cas, au fait qu’elles croient à l’efficacité du médicament, l’effet réel de ce dernier ne comptant que pour 15 %. Quant aux expectorants, il n’existe pour l’heure aucune preuve indiquant qu’ils seraient plus efficaces qu’un placébo.

…Mais d’autres experts affirment au contraire affirment qu’ils le sont pour contrer la toux

En revanche, Gerry Harrington, directeur des affaires publiques pour Produits de santé consommateurs Canada, organisation représentant les fabricants de médicaments en vente libre et de produits de santé naturels, est convaincu que les médicaments contre la toux soulagent temporairement les symptômes et affirme que la dernière étude précitée présente des lacunes. Quand le dextrométhorphane a été approuvé dans les années 1950, explique-t-il, les essais ont été effectués sur des sujets chez qui on avait provoqué artificiellement la toux; on a prouvé que le médicament était efficace.

Cependant, les études plus récentes excluent cette méthodologie et préfèrent mener les essais sur des sujets enrhumés. Selon lui, il n’est pas pertinent de faire entrer en ligne de compte la cause de la toux, puisque «ces produits ne sont pas présentés comme des médicaments qui peuvent guérir, mais plutôt qui soulagent les symptômes de la toux. Nous savons pertinemment qu’il n’y a pas de traitement pour le rhume et que les médicaments contre la toux ne sont pas des antiviraux».

Toujours selon lui, ce n’est pas étonnant que les résultats des derniers essais indiquent que ces médicaments ne sont guère plus efficaces qu’un placébo. «Au quatrième ou cinquième jour d’un rhume, ce qui correspond habituellement au moment où l’on recrute pour un essai, les sujets des deux groupes vont déjà nettement mieux, dit-il. Il est donc très difficile de relever des différences significatives entre leurs résultats, seule méthode permettant de démontrer l’efficacité d’un médicament.»

Quand consulter un médecin lorsque vous avez la toux?

La toux disparaît habituellement d’elle-même au bout de 7 à 10 jours. Si la vôtre dure plus de 2 semaines ou si vous crachez du sang lorsque vous toussez, vous devriez consulter.

La toux chronique est habituellement sèche, donc non productive, et dure plus d’un mois. Divers facteurs peuvent la causer, dont l’asthme, une allergie, la rhino-pharyngite, le reflux acide ou certains médicaments. La toux grave peut avoir pour conséquence de déchirer des muscles ou de casser des côtes, sans compter qu’elle peut perturber le sommeil, ce qui entraîne de la fatigue et d’autres problèmes de santé. Il est donc important de la soulager, ne serait-ce que temporairement. Selon la cause sous-jacente, elle est habituellement traitée au moyen d’anti-inflammatoires en inhalation, de décongestionnants topiques, de solutions salines nasales ou de médicaments anti-reflux.

La toux peut être le symptôme d’une maladie plus grave, par exemple la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ou l’asthme. Elle pourrait même être le signe d’une insuffisance cardiaque congestive, particulièrement si elle est accompagnée d’une respiration sifflante, d’un souffle court, ou d’une enflure des jambes. Si, en plus de tousser, vous ressentez des douleurs aiguës à la poitrine, vous frissonnez ou votre température est de plus de 38.3°C (101°F), vous avez peut-être une pneumonie.

Consultez votre médecin si votre toux change, si elle augmente plutôt que de diminuer ou si vous constatez une augmentation de la glaire. Un mucus épais et jaune, par exemple, pourrait être le symptôme d’une infection bactérienne; s’il est vert, d’une infection virale; s’il est clair, d’allergie ou de bronchite. «Si votre toux et la glaire persistent ou s’aggravent après une semaine, dit Wylde, consultez un médecin sans attendre.»

La majorité des pneumologues affirment que la toux est une bonne chose. «C’est un réflexe naturel qui permet d’éliminer des voies respiratoires les irritants nocifs et les sécrétions telles que le mucus (ou flegme)», rappelle le docteur Andreas Freitag, professeur adjoint de médecine et de pédiatrie à l’Université McMaster. La toux est considérée comme aiguë (toux habituellement sèche et causée par une infection virale) si elle dure une ou  deux semaines; si elle se prolonge au-delà de deux semaines, consultez votre médecin.

Les infections virales affaiblissent l’immunité, explique le docteur Brian Levine, directeur médical de The Cough Center de Laguna Hills (Californie). En conséquence, les personnes atteintes peuvent contracter une infection bactérienne, par exemple une bronchite ou une pneumonie, que l’on pourra traiter au moyen d’antibiotiques. La toux est alors dite «productive», c’est-à-dire qu’elle s’accompagne de sécrétions bronchiques, et est accompagnée de fièvre. Si c’est votre cas, consultez un médecin.

Comment mieux prévenir la toux?

Bien sûr, afin d’éviter que votre toux ne revienne, le meilleur remède demeure la prévention. Maintenir un bon système immunitaire est essentiel. Adoptez de saines habitudes de vie, assurez-vous de dormir suffisamment et d’avoir une alimentation riche en légumes et fruits colorés. Vous pouvez également consommer des aliments et suppléments de vitamine D.

La vitamine D est essentielle à la fonction immunitaire. Il est donc sage de faire vérifier votre taux de vitamine D par votre médecin. Découvrez également nos meilleurs trucs et conseils pour stimuler votre système immunitaire.  

 

Source http://selection.readersdigest.ca Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube



Eveil Tv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *