Comment pratiquer l’isolement

Comment pratiquer l’isolement

L’isolement peut être pratiqué partout ; chez soi comme dehors, le jour comme la nuit, assis ou couché. Mais, pour le débutant, il vaut mieux se retirer dans une chambre à demi obscure, loin du bruit, pour ne pas s’exposer à être dérangé.

Il faut se placer confortablement, assis dans un fauteuil, ou mieux encore, étendu sur une chaise longue ou sur un lit, les paupières abaissées sans efforts sur les globes oculaires et les poings à demi-fermés.




Vous devez :
– détendre complètement vos nerfs,
– relâcher vos muscles de la façon la plus absolue et, dans le plus grand calme, faire un effort mental, d’abord pour attirer à soi les forces du dehors, ensuite pour arrêter l’émission de ses pensées.

 

La bouche doit être fermée sans que les lèvres soient serrées et la respiration doit se faire lentement par le nez seulement. Le champ de la conscience doit être entièrement fermé et il faut repousser, dès qu’elle paraît, toute pensée quelle qu’elle soit ; en un mot, ne penser à rien.

 

Cela est extrêmement difficile, surtout au début, mais lorsqu’on a vaincu toutes les difficultés, l’Isolement est l’exercice le plus agréable que l’on puisse faire.

 

Il est donc indispensable à ceux qui veulent acquérir de grands pouvoirs et goûter à la joie et à la satisfaction que procure le résultat du travail accompli, de se soumettre le plus régulièrement possible à des exercices rigoureux, deux à trois fois par jour, pendant quatre à cinq minutes d’abord, puis, ensuite, pendant un temps plus long, au fur et à mesure que la fatigue disparaît, jusqu’à ce que l’on soit parvenu à un entraînement suffisant.

 

En continuant à développer cette faculté, on parvient à s’isoler assez du monde extérieur pour pouvoir se livrer à cet exercice au milieu du bruit et pendant que les siens vont et viennent autour de soi.

 

Les bruits du dehors, même lorsqu’ils sont intenses, ne sont, bientôt, plus perçus que très faiblement. La sensibilité diminue de telle façon que, si une mouche vient à se poser sur le nez, par exemple, elle ne vous gêne pas, et vous ne pensez pas à faire le plus petit mouvement pour la chasser.

 

Les membres s’alourdissent ; il semble que vous auriez de la peine à les soulever, et vous restez là avec la plus grande satisfaction.

 

Lorsque l’entraînement est encore plus grand, au bout de huit à dix minutes d’un isolement à peu près complet, on se trouve dans une délicieuse langueur. On perçoit les bruits du dehors, mais ils sont complètement indifférents ; et chose digne de remarque, on les entend à une distance considérablement plus grande que d’habitude.

 

Au sortir de cet état, qui cesse à peu près instantanément dès qu’on l’a décidé, on est transformé au point de vue physique. S’il a duré, seulement, vingt à vingt-cinq minutes, on est presque aussi bien reposé qu’après une nuit d’excellent sommeil.

 

Pour obtenir les meilleurs résultats, il est bon d’observer certaines conditions physiques ; par exemple, de se placer toujours en position hétéronome avec le courant magnétique de la terre.

 

Ainsi, étant assis, se tourner la face au nord ou à l’ouest ; couché, la tête au nord et les pieds au sud, ou en cas d’impossibilité, la tête à l’est et les pieds à l’ouest, comme je l’explique dans ma Physique magnétique.

 

En dehors du repos qu’il procure très rapidement, l’isolement permet de travailler mieux et plus longtemps, et au besoin, de diminuer le nombre des heures consacrées au sommeil. Il fortifie considérablement l’énergie de la Volonté et rend complètement maître de ses pensées celui qui l’atteint à un très haut degré. Pratiqué le soir au lit, il permet de vaincre l’insomnie la plus rebelle.




 

En donnant la possibilité de former le champ de la conscience, il procure la tranquillité la plus parfaite à ceux qui sont tourmentés par une imagination déréglée. Cette particularité permet, même, d’espérer la guérison de l’obsession et des idées fixes, surtout si ceux qui en sont affligés se soumettent à l’action d’un puissant magnétiseur sachant s’isoler lui – même.

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Pourquoi il faut vous rendre à la source de la pensée par l’isolement

Pourquoi il faut vous  rendre à la source de la  pensée par l’isolement

 

L’organisme humain, d’ailleurs comme tous les organismes vivants, est, naturellement, soumis à des périodes d’activité pendant lesquelles il dépense de la force, et à des périodes de repos, dans lesquelles il récupère les forces perdues.

Ces deux périodes, bien différentes l’une de l’autre, sont l’état de veille pendant lequel on travaille, et le sommeil pendant lequel on se repose.

 Le corps est l’instrument de l’Ame ; c’est un réservoir naturel de force mentale qui a besoin d’être en bon état pour travailler utilement. S’il est fatigué, l’Ame, qui est obligée de dépenser plus de force pour l’entretenir qu’elle n’en dépense normalement, se fatigue, et même, s’épuise.




L’enfant, qui travaille, surtout, au développement de son corps physique, a besoin de dormir au moins la moitié du temps ; et l’adulte, quoique le corps physique soit formé, a encore besoin de dormir environ le tiers du temps. S’il ne dort pas assez, ses forces physiques, comme ses forces morales, ne sont plus suffisamment renouvelées ; il y a fatigue d’abord, épuisement ensuite, et la neurasthénie, avec son triste cortège d’incapacités, ne tarde pas à se déclarer.

Si les pensées sont des choses et si leur manifestation est accompagnée d’une émission de force, comme je l’ai démontré, il est indispensable de savoir penser, de régler convenablement le cours de ses pensées ; et surtout, à certains moments, de ne penser à rien.

Pendant la veille, surtout lorsque nous pensons à plusieurs choses à la fois, nous envoyons de la force dans plusieurs directions, et nous nous fatiguons vite. Etant fatigués, si nous pouvions arrêter cette dépense de force et rappeler à leur centre, c’est-à-dire à nous-mêmes, tous les efforts éparpillés, nous reprendrions très rapidement nos forces perdues. Nous serions aptes à livrer chaque jour beaucoup plus de travail, à le faire mieux et avec plus de facilité.

Napoléon possédait ce pouvoir à un degré très élevé. A un moment donné, il pouvait s’isoler et récupérer très rapidement les forces qu’il avait perdues ; aussi dormait-il peu. De plus, il s’endormait et se réveillait à peu près complètement avec une instantanéité qui a étonné tous les psychologues ; et parfaitement reposé, il était, alors, frais et dispos.




C’est un pouvoir que tout le monde peut acquérir en se donnant la peine de s’entraîner progressivement à faire un exercice, ennuyeux, et fatigant les premiers jours, mais qui ne tarde pas à donner les résultats les plus encourageants.

 Cet exercice a pour but d’apprendre à s’isoler du monde extérieur,
à conserver à soi les forces que la pensée vagabonde et indisciplinée envoie inutilement de tous côtés et à ne pas les laisser s’enfuir. C’est la retraite du silence de Turnbull.
Article de H. Durville et Didier Pénissard https://les-secrets.com/

 

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Pourquoi oublie-t-on ses rêves ?

Pourquoi oublie-t-on ses rêves  ?

Le rêve se présente au dormeur toutes les nuits. Il est prouvé qu’il en est ainsi. Ceux qui prétendent ne pas rêver se trompent ; simplement, ils n’ont aucune souvenance d’un vécu nocturne. Plusieurs raisons aussi bien physiques que psychiques s’y rattachent.



Si le réveil à lieu à la fin ou au cours du rêve, celui-ci persiste environ
un quart d’heure en mémoire. En revanche, le souvenir d’un rêve reste très vague si le réveil intervient plus d’une heure après le rêve. Il est même parfois difficile de se remémorer un scénario qui, pourtant, a laissé son empreinte dans notre esprit.

Vainement, nous essayons de rassembler les pièces du puzzle. Tout comme un réveil inopportun entre les cycles du sommeil profond, les rêves se déroulent surtout pendant cette phase, à intervalles réguliers. Si le dormeur est dérangé pendant ce laps de temps, il aura du mal à se remémorer sa nuit.

À l’inverse, s’il se réveille en sursaut au cours du sommeil paradoxal, le rêve revient en mémoire sans difficultés. On se souvient plus facilement du dernier rêve que des précédents.

D’autres raisons favorisent l’oubli du rêve



Comme on ne peut dissocier le rêve du sommeil, je ne recommanderai pas assez d’éviter l’abus des médicaments. Les paradis artificiels tels que les drogues, l’alcool, le café, le thé à fortes doses, les barbituriques, les tranquillisants, endommagent considérablement la vie onirique.

Il y a aussi le fait qu’en dehors du manque d’intérêt porté au rêve, si nous pensons que ces images ne sont que le reflet de notre vie de tous les jours, sans aucun doute, une telle impression provoquera l’amnésie au réveil. Dans l’interprétation des rêves, Freud ne nie pas qu’il y ait un rapport entre le rêve et la veille, mais il a constaté que les faits ou les impressions qui ont intensément occupé la pensée n’apparaissent au cours du rêve que lorsqu’ils ont été, d’une certaine manière, refoulés.

Le rêve est loin d’être une simple projection fantaisiste de nos préoccupations. Au contraire, il permet d’échapper à l’emprise du temps.Son analyse aidera à cerner notre moi profond. En rêvant, nous purifions notre esprit et le libérons des pensées de toutes natures que nous lui imposons à l’état de veille. Il est même possible de résoudre certains problèmes, certaines énigmes, à condition de respecter notre sommeil. (source  dictionnaire des rêves)

Vous pouvez partager cet article en incluant « Chronique trouvée sur Eveil Tv  http://eveil.tv

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }