Qu’est-ce que la pratique de l’ EFT et comment ça marche ?

Qu’est-ce que la pratique de l’ EFT et comment ça marche ?

(Emotional Freedom Techniques)
techniques de liberté émotionnelle



On pourrait dire qu’ EFT est une forme d’acupression pour libérer les émotions négatives.

C’est une méthode rapide,efficace,amusante, et facile à apprendre qui donne des résultats de longue durée, même permanents et apporte souvent un soulagement là où d’autres thérapies ont échoué.
Cette méthode est utile pour toutes les émotions négatives telles que :

tristesse,
peur,
phobie,
colère,
dégoût,
honte,
anxiété,
culpabilité, etc…,

et peut également aider à résoudre les problèmes physiques :

douleurs, maigreur, obésité, mauvaise image de soi, etc…

ou à vous défaire de certaines manies :

tabagisme,
envies compulsives,
se laver les mains souvent,
bégaiement,
etc

L’EFT, comment ça marche ?

Il s’agit de tapoter ou de frotter doucement certains points spécifiques situés sur nos méridiens.
En tapotant ainsi tout en pensant à ce qui nous dérange, on équilibre les méridiens perturbés.

Vous conservez la mémoire de l’évènement qui vous a dérangé, mais n’en ressentez plus la charge émotive qui l’accompagnait.

C’est dire comme cette méthode peut trouver de nombreuses utilisations.
Les enfants l’adorent car elle les aide à gérer de nombreux petits maux au quotidien :
peurs ou phobies( du noir, des araignées, de l’école…), colères, moqueries, anxiété de séparation, pipi au lit,..
Son efficacité est sans pareil pour se débarrasser des craintes , peurs et phobies et d’une rapidité époustouflante. source technique-eft.com

VIDEO MODE D’EMPLOI POUR UTILISER LA TECHNIQUE DE L’EFT!




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Les conséquences du non pardon dans votre vie

Les conséquences du non pardon dans votre vie

par Monique Mathieu 

« Nous avons très souvent parlé du pardon car il a une immense importance, importance beaucoup plus que vous ne l’imaginez parce que le non-pardon génère parfois de très gros problèmes dans votre corps physique ; vous faites croître l’énergie de non-pardon qui est associée à l’énergie de peur et à l’énergie , soin énergétique  l’énergie de culpabilité, ce qui forme un cocktail bien souvent destructeur.

Il est donc nécessaire faut vous arriviez à déprogrammer ces énergies.

Le non-pardon est la non-acceptation d’une situation, d’une relation ou simplement de ce que vous êtes et des actions que vous avez pu commettre. Encore une fois, il faut que vous puissiez comprendre que vous êtes en apprentissage au travers de mille et une expériences.




Vous êtes à l’école de la vie, tout comme les élèves qui, sur Terre, vont à l’école pour étudier. Cependant à l’école de la vie, il y a des moments où vous êtes très doué et des moments où vous n’arrivez pas à accomplir le devoir qui vous est présenté. Donc vous redoublez, et on vous le représente, et ainsi de suite… Mais ce n’est pas grave, l’important est de réussir, c’est-à-dire de dépasser les expérimentations que l’Univers ou que vous-même avez choisies de vivre dans votre incarnation.

Mais qu’est-ce réellement que le pardon ? Comment pardonner ?

Pour pouvoir efficacement se libérer du pardon, il faut vous étudier en commençant par essayer de comprendre votre fonctionnement personnel et ne pas en vouloir à l’autre.

Pourquoi en vouloir à l’autre puisque vous savez que l’autre est, en l’occurrence, votre professeur, qu’il est là pour vous faire comprendre ce que parfois vous ne parvenez pas à comprendre ?

Alors, au lieu de le remercier, vous l’accablez (même en pensée) parce que vous trouvez qu’il est injuste, qu’il vous fait souffrir, etc.




Avez-vous pensé au fait que vous êtes parfois le maître et parfois l’élève d’une personne qui vous est chère ou simplement d’un collègue ou d’une relation, quelle qu’elle soit ?

Avez-vous pensé à quel point l’autre vous est utile dans votre évolution, même s’il y a souffrance ou incompréhension ? À partir du moment où vous avez cette réaction, il y a automatiquement évolution !

Quand vous comprenez le « pourquoi », il y a évolution. Si vous le refusez, il y a stagnation ! Il n’y a pas régression car un être ne régresse jamais. Si vous ne comprenez pas votre propre fonctionnement, il peut y avoir somatisation des énergies que vous ne parvenez pas à évacuer.

Nous ne vous demandons pas d’aimer vos tortionnaires, nous n’en sommes pas là ! Pensez à ce qu’à pu vous apporter de positif toute personne que vous avez rencontrée et qui été fort désagréable ou même pire, et essayez de penser à tout ce que vous avez pu lui apporter de positif.

Si vous avez une relation difficile, les deux personnes seront perdantes parce qu’il y aura incompréhension, donc il n’y aura pas évacuation des énergies et il n’y aura pas pardon, bien évidemment. Cette énergie stagnera automatiquement dans les deux personnes qui auront vécu la dualité ou l’incompréhension.

Pour arriver à bien comprendre votre fonctionnement, la première des choses est de pouvoir comprendre que tout ce que vous faites dans votre vie ; même si vous pensez que vous faites une erreur, il ne faut surtout pas la considérer comme telle ! Nous le répétons, toutes les expériences que vous faites dans votre vie sont évolutives !

Vous pourriez nous demander : « ceux qui commettent des actes épouvantables vont-ils pouvoir évoluer au travers de ces actes épouvantables ? »

Nous répondrons ceci : peut-être pas dans cette vie mais dans la suivante, parce qu’ils seront obligés de comprendre leurs erreurs et, à ce moment-là, ils évolueront. De plus, vous ignorez quel est le plan de vie d’une personne, quelles sont les expériences qu’elle a choisi de vivre ! Vous ne pouvez donc juger le comportement de quiconque !

Derrière un comportement complètement irrationnel, de violence ou même de meurtre (puisque le mot peut être dit), vous ne pouvez pas savoir ce que peut vivre l’autre personne et quelle est sa programmation.

Si vous en voulez profondément à cette personne, vous ne l’aidez pas parce que vous renforcez sa problématique et que vous nourrissez ses énergies nocives avec vos pensées et vos comportements.

Parfois, cependant, les personnes qui ont des comportements totalement inacceptables pour la majorité des êtres humains ne sont pas responsables de leurs propres comportements car il y a des manipulations invisibles voulues dans un but bien précis. Nous n’entrerons pas dans les détails, mais nous voulons dire que parfois les êtres humains qui n’ont plus leur libre-arbitre n’ont plus la capacité de fonctionner normalement.

Ces personnes-là se créent-elles un karma ? La réponse est non ! À partir du moment où un être n’est plus libre de lui-même, où il n’est plus libre d’agir en conscience car il est manipulé par telle ou telle force, visible ou invisible, la loi karmique ne s’applique pas.

Parfois, les personnes qui ne parviennent pas à pardonner peuvent générer en elles des désagréments et des dysharmonies importantes ! Que cela soit compris, que cela soit dit également ! Nous le répétons encore une fois : le pardon doit d’abord être fait à soi-même !

Comme nous l’avons déjà dit, nous avons souvent parlé du pardon et nous l’évoquerons encore parce qu’il est très important ! Nous en reparlerons encore et encore, parce que l’être humain doit comprendre qu’il ne doit en vouloir ni à une autre personne, ni à lui-même ; il doit donc être dans l’acceptation qui, automatiquement, génère le pardon ! »

« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

Soutenez Eveil Tv – rejoignez la chaine Youtube





add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

ENFIN CALME : En Finir avec le Stress et la Colère

ENFIN CALME : En Finir avec le Stress et la Colère

S’il vous était possible

de faire exploser votre énergie intérieure,

d’utiliser au maximum votre potentiel,

de devenir celui ou celle que vous rêvez d’être

et d’avoir une confiance en vous qui vous portera




vers la réussite dont vous serez fier,

seriez-vous intéressé ?

Écoutez ce programme
20 minutes par jour et
 
Si vous en avez marre qu’on ne vous prenne pas au sérieux, marre de passer pour un ou une «timide», si vous vous sentez mal dans votre peau, si vous doutez de vous, si vous ne vous sentez pas capable, pas à la hauteur, si vous vivez dans la PEUR : la peur de vous affirmer, la peur de dire «non» ou de dire «oui», la peur du «qu’en dira-t-on», la peur du regard des autres, la peur d’être rejeté, la peur que l’on vous compare, la peur de décevoir, la peur d’échouer…

Bref, si vous n’êtes pas sûr de vous et que ça vous empêche d’AVANCER.. ou si vous pensez simplement que votre vie serait plus simple, plus riche et plus belle si vous aviez plus de confiance en vous…


Alors il est temps de tourner la page pour commencer une nouvelle vie,

TEMPS D’ÊTRE ENFIN VOUS-MÊME,
TEMPS DE VIVRE VOTRE VIE AVEC FORCE ET AUDACE !

C’est possible, et c’est même beaucoup plus simple que ce que vous pouvez imaginer aujourd’hui.


Pour libérer votre vraie personnalité,

entrer en pleine possession de tous vos moyens,
pour avoir enfin 100% CONFIANCE EN VOUS-MÊME,
lisez attentivement ce qui suit.

Si vous pensez que dans la vie, on peut se passer de confiance en soi, je vous demande de réviser votre jugement.

Bien sûr, tout dépend de ce qu’on cherche à accomplir. Ceux qui ont pour toute ambition de rester dans un coin sombre en se tournant les pouces et en comptant les mouches peuvent très bien se passer de confiance en eux-mêmes.

Mais à supposer que vous ayez un projet qui vous tienne à coeur, un rêve que vous voulez à tout prix réaliser… à supposer que vous ayez de l’ambition dans n’importe quel domaine (amour, travail, famille, argent)…

Alors là, vous ne pouvez pas vous passer de confiance en vous-même.
Comme disait Ralph Waldo Emerson,

« la confiance en soi est le premier secret du succès ». Même pour être tout bêtement heureux, on a besoin de confiance en soi !

Quelqu’un, je ne sais plus qui, a dit que les imbéciles sont sûrs d’eux alors que les personnes intelligentes doutent d’elles-mêmes. Cette idée n’est qu’un lot de consolation que les gens qui manquent d’assurance s’auto-décernent pour se réconforter.

Plutôt que de regarder de travers, avec une pointe de dépit, ceux qui ont confiance en eux, comme l’auteur anonyme de cette citation, je vous propose de devenir comme eux: fort et sûr de vous.

Car c’est possible.

Vous pouvez développer une véritable confiance en vous, le genre de confiance qui vous permet de vous tenir droit, de vous affirmer, de vous défendre, de vous lancer sans peur dans de nouvelles aventures, de vous battre pour les vôtres et pour vos rêves, le tout sans agressivité et sans stress, calmement. Le genre de confiance qui vous rend charismatique, persuasif et attirant. Le genre de confiance qui génère chez les autres une confiance tout aussi grande en retour : vous avez confiance en vous et du coup, les gens vous font confiance. Ils croient en vous et en vos projets, ils vous aident, ils vous soutiennent.

Génial non ?

C’est en tout cas une situation infiniment plus confortable que l’autre, celle où on n’arrive pas à regarder les gens dans les yeux parce qu’on se croit nul, où on n’ose pas frapper à une porte fermée pour se la faire ouvrir, ni remettre une gamine de six ans à sa place de gamine (elle a confiance en elle, elle !)


Lien pour commander 100% confiance en soi

Soutenez Eveil Tv – rejoignez la chaine Youtube




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Wayne Dyer: Les pensées

Wayne Dyer:  Les pensées

Wayne Dyer: La sagesse authentique

wayne« Croyez que la vie est digne d’être vécue et elle le sera » – William James
« Rien n’est bon ou mauvais en soi, à part si la pensée le rend tel » – William Shakespeare




Chaque pensée que vous avez peut être évaluée de manière à savoir si elle vous fortifie ou vous affaiblit. A vrai dire, il y a un test musculaire simple que vous pouvez faire avec chaque pensée que vous avez à un instant donné. Il fonctionne ainsi: tenez votre bras écarté de chaque côté; demandez à quelqu’un de tenter de le pousser vers le bas et tentez de résister. Pensez à un mensonge, et remarquez comme vous êtes plus faible que si vous pensiez à une vérité.Cela peut-être réalisé pour chaque pensée qui provoque une réaction émotionnelle, comme indiqué dans le livre intitulé « Puissance contre force » où David Hawkins apporte des précisions sur cette méthode et fournit une carte de la conscience pour montrer au lecteur la manière dont chaque pensée opère pour vous affaiblir ou vous renforcer.La sagesse authentique est la capacité de vous contrôler à chaque instant pour déterminer votre état relatif de faiblesse ou de force, et de se débarrasser de ces pensées qui vous affaiblissent. De cette manière, vous restez dans un état optimiste de conscience supérieure, et vous empêchez vos pensées d’affaiblir tous les organes de votre corps. Quand vous utilisez votre esprit pour vous fortifier, vous faites appel à ce qui développe et élève vos pensées.

Les pensées qui vous affaiblissent

Si une simple pensée peut rendre le muscle de votre bras plus faible ou plus fort, imaginez ce que cela doit être pour tous les autres muscles ou organes de votre corps! Votre cœur est un muscle qui est affaiblit par des pensées qui vous marginalisent. Vos reins, foie, poumons et intestins sont tous entourés par des muscles, qui sont également affectés par vos pensées.La pensée qui affaiblit le plus la majorité des gens est la honte, ce qui génère l’humiliation. L’importance de vous pardonner ne peut pas être répété suffisamment. Si vous trainez des pensées de honte par rapport à ce que vous avez fait dans le passé, vous vous affaiblissez à la fois physiquement et émotionnellement. De la même manière, si vous utilisez une technique d’humiliation ou de honte sur quiconque pour le contrôler, vous allez créer une personne faible qui ne se renforcera jamais ou seulement si ces pensées de honte et d’humiliation sont retirées. Vous libérer de vos propres pensées de honte implique votre volonté de lâcher prise, de voir vos comportements passés comme des lessons que vous aviez à apprendre, et de vous reconnecter à votre essence même à travers la prière et la méditation.Après la honte, ce sont les pensées de culpabilité et d’apathie qui vous affaiblissent le plus. Elles produisent des émotions de culpabilité et de désespoir. Vivre dans la culpabilité anéantit vos instants présents, immobilisés par ce qui a déjà transpiré. Aucun degré de culpabilité n’enlèvera jamais ce qui a déjà été fait. Si vos comportements passés vous amènent à apprendre de vos erreurs, cela n’est pas de la culpabilité, cela s’appelle apprendre du passé. Mais se complaire dans l’instant présent sur vos soi-disant erreurs, cela s’appelle de la  culpabilité; et elle peut seulement exister dans l’instant présent.

Se libérer de la culpabilité c’est comme retirer un énorme poids de vos épaules. La culpabilité est libérée grâce au renforcement de pensées d’amour et de respect envers vous-même. Vous vous renforcez grâce à l’amour et au respect, en oubliant les normes de perfection et en refusant de gâcher la précieuse devise de votre vie, l’instant présent, en ayant des pensées qui continuent de vous faire échouer et de vous affaiblir. Au lieu de cela, vous pouvez  faire le vœu d’être meilleur que vous ne l’aviez été, ce qui est là la véritable lettre de noblesse.

Les pensées apathiques créent le désespoir. Ce sont des pensées qui vous empêchent d’être engagés dans la vie. L’apathie découle de l’apitoiement sur  soi et  d’un besoin de se divertir en permanence pour éviter l’ennui. Vous ne pouvez jamais être apathique ou vous sentir seul si vous aimez la personne que vous êtes.

Chaque instant de chaque jour présente un nombre illimité d’options pour vivre pleinement et être connecté à la vie. Vous n’avez pas besoin d’un téléviseur ou d’une radio qui hurle constamment pour éviter l’apathie. Vous possédez votre propre esprit, qui est un royaume de potentiel illimité.




Vous avez le choix chaque jour de vous réveiller et  de vous dire soit: « Bonjour  Dieu » ou bien « Bon Dieu, c’est le matin! » Cela reste toujours un choix. Chaque moment que vous remplissez avec des pensées d’ennui et d’apathie vont vraiment vous affaiblir physiquement, émotionnellement et spirituellement. Pour moi, c’est une insulte à ce merveilleux univers, rempli de centaines de millions de miracles que de me permettre des pensées  d’ennui ou d’apathie.

Les autres pensées proéminentes qui sont en concurrence pour vous rendre faible sont la peur et la colère. Ces deux catégories de pensée emploient une force, qui produit une résistance et une atmosphère intérieure de tension et de faiblesse. Quand vous avez peur, vous vous éloignez de l’amour. Rappelez-vous: « L’amour parfait bannit toute crainte. » Ce que vous craignez, vous ne le supportez pas et finalement commencez à le haïr. Ainsi, la dichotomie de la haine et de la peur sont à l’œuvre en vous, vous affaiblissant toujours plus.

Chaque pensée qui vous traverse lorsque vous êtes dans un état de peur vous éloigne de votre chemin, et vous affaiblit simultanément. Vos pensées craintives vous invitent à rester immobilisé. Lorsque vous vous trouvez dans un mode craintif, arrêtez vous immédiatement et invitez Dieu sur la scène. Tournez la peur envers votre partenaire divin avec ces mots: « Je ne sais pas comment faire face à cela, mais je sais que je suis connecté à Vous, la miraculeuse force créatrice de  l’univers. Je vais mettre mon ego de côté et vous le remettre ». Essayez. Vous serez surpris par la rapidité avec laquelle cette énergie supérieure de l’amour va annuler et dissoudre vos pensées de crainte et vous fortifier en même temps.

De même, la colère est une réaction émotionnelle aux pensées qui énonce: « Je veux que le monde soit comme je le veux, pas comme il est, par conséquent, je suis en colère ». La colère est souvent perçue comme normale, mais elle vous rendra toujours plus faible. Souvenez-vous de ce principe: la sagesse évite toutes les pensées qui vous affaiblissent. Vous n’avez pas à être en colère pour réparer un tort ou pour œuvrer pour un monde meilleur. Lorsque vous devenez plus calme, vous n’aurez que la paix à donner. Des moments de frustration ne déclencheront pas la colère, ils vont vous aider à être plus conscients, et puis ils vont vous amener à une solution.

Chaque pensée de colère vous éloigne de l’amour, et vous amène à la violence et à la vengeance, qui sont les forces qui entraînent des résistances, ce qui affaiblit tout personne impliquée. Toutes ces pensées de honte, de culpabilité, d’apathie, de peur et de colère sont des énergies, puisque tout élément dans notre univers a une fréquence de vibration. Celles qui vous affaiblissent sont de basses ou lentes fréquences, et elles ne peuvent être dissolues qu’en mettant les énergies supérieures ou rapides de l’Esprit en leur présence.

Les pensées qui vous fortifient

Lorsque vous passez d’une pensée qui est d’une vibration dont l’énergie est très faible à une autre d’une fréquence plus élevée, vous passez d’un état faible à fort. Lorsque votre pensée est occupée à blâmer les autres, vous êtes affaibli. Mais quand vous vous tournez vers l’amour et la confiance envers autrui alors vous devenez fort. Vos pensées ont une énergie d’accompagnement, de sorte que vous pourriez très bien passer à celles qui vous fortifient. Une fois que vous réalisez que ce que vous pensez est la source de votre expérience de la réalité, alors vous allez commencer à prêter plus d’attention à ce que vous pensez à tout moment.

Il y a plusieurs années, dans un programme audio très populaire appelé: « Le plus étrange des secrets« , Earl Nightingale a enseigné à beaucoup d’entre nous que nous devenons ce que nous pensons tout au long de la journée. Vos pensées déterminent si vous êtes fortifié ou affaibli — si vous êtes heureux ou triste, talentueux ou non. Tout se rapporte à une pensée que vous portez en vous. Les pensées heureuses créent des molécules heureuses. Votre santé est en grande partie déterminée par les pensées que vous avez. Pensez passionnément que vous n’aurez pas un rhume, et votre corps va réagir à vos pensées. Refusez d’entendre les pensées de la fatigue, du décalage horaire, ou des maux de tête, et votre corps réagira à vos pensées.

Votre esprit dit à votre corps de produire les ressources dont il a besoin pour rester en bonne santé. Donnez à quelqu’un un comprimé de sucre et convainquez le que c’est un médicament antiarthritique, alors le corps de cette personne va réagir au placebo par la production accrue d’énergies antiarthritiques. L’esprit est un outil puissant dans le maintien de la santé. C’est lui qui crée également les relations divines, l’abondance, l’harmonie dans les affaires, et même, les places de parking! Si vos pensées se concentrent sur ce que vous voulez attirer dans votre vie, et que vous soutenez cette pensée avec une ferveur absolue, vous finirez par agir sur cette intention, parce que ce qui précède chaque action est une pensée.

Les pensées les plus riches que vous puissiez avoir sont celles de  paix, de joie, d’amour, d’acceptation et de volonté. Ces pensées ne créent pas de résistance. Des pensées de joie, de puissance, d’affection proviennent de votre volonté de permettre au monde d’être comme il est. Alors vous vous trouvez dans un état de béatitude intérieure où la sérénité remplace le combat, une révérence des substituts de la vie contre l’avidité et l’anxiété ; alors la compréhension supplante le mépris. Vous devenez optimiste. Plutôt que de voir le verre à moitié vide, vous le voyez à moitié plein.

Tout cela n’est rien de plus qu’une décision consciente de votre part d’être en charge de votre pensée. Sachez qu’à tout moment de  votre vie vous avez toujours le choix sur les pensées que vous autorisez dans votre esprit. Personne d’autre ne peut y mettre une pensée. Quelles que soient les circonstances dans lesquelles vous vous trouvez, cela reste votre choix.




Choisissez de remplacer des pensées paralysantes et affaiblissantes par des pensées d’une fréquence spirituelle supérieure. N’essayez pas de vous convaincre que ce n’est pas possible ou que c’est plus facile à dire qu’à faire. Il vous appartient de contrôler votre esprit. Vous êtes le créateur et le maître de vos pensées. Vous pouvez les changer à volonté. C’est un héritage donné par Dieu, votre coin de liberté que personne ne peut enlever. Personne ne peut avoir le contrôle de vos pensées sans votre consentement. Alors choisissez d’éviter les pensées qui vous affaiblissent, et vous connaîtrez la vraie sagesse. C’est votre choix!

Wayne Dyer
Titre original: Authentic Wisdom Source www.humanitysteam.fr

Le livre de Wayne Dyer




REJOINDRE EVEIL TV SUR FACEBOOK ET SUIVRE LES ARTICLES

Eveil Tv

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

les 10 clés du bonheur

les 10 clés du bonheur




1. Écoutez la sagesse de votre corps qui se traduit par des signaux de confort et d’inconfort. Lors du choix d’un certain comportement, demandez à votre corps, « Comment te sens—tu à ce sujet? » Si votre corps envoie un signal de détresse physique ou émotionnelle, faites attention. Si votre corps envoie un signal de confort et d’empressement, allez-y. 2. Vivez dans le présent, car c’est le seul moment que vous avez. Gardez votre attention sur ce qui est ici et maintenant. Cherchez la plénitude dans chaque moment. Acceptez ce qui vient à vous totalement et complètement de sorte que vous pouvez apprécier, apprendre de lui, puis laissez-le aller. Le présent est comme il se doit. Il reflète les lois infinies de la nature qui vous ont apporté cette pensée exacte, cette réponse physique exacte. Ce moment est tel qu’il est parce que l’univers est comme il est. Ne luttez pas contre le système infini des choses. A la place, ne faites qu’un avec lui.

3. Prenez le temps de vous taire, de méditer, de calmer le dialogue interne. Dans les moments de silence, réalisez que vous recontactez votre source de conscience pure. Prêtez attention à votre vie intérieure de sorte que vous puissiez être guidé par l’intuition plutôt que des interprétations imposées de l’extérieur de ce qui est ou pas bon pour vous.

4. Renoncez à votre besoin d’approbation externe. Vous êtes seul juge de votre valeur, et votre but est de découvrir une valeur infinie en vous-même, peu importe ce que pense autrui. Il y a une grande liberté dans cette réalisation.

5. Lorsque vous réalisez que vous réagissez avec colère ou en opposition à toute personne ou toute circonstance, prenez conscience que vous luttez seulement qu’avec vous-même. Le fait de mettre en place de la résistance est la réponse de défenses créées par de vieilles blessures. Lorsque vous renoncerez à cette colère, vous serez votre propre guérison et coopérerez avec le flux de l’univers.

6. Sachez que le monde « là dehors » reflète votre réalité « ici. » Les personnes avec lesquelles vous réagissez le plus fortement, que ce soit avec de l’amour ou de la haine, sont des projections de votre monde intérieur. Ce que vous détestez le plus est ce que vous niez le plus en vous-même. Ce que vous aimez le plus est ce que vous souhaitez le plus en vous-même. Utilisez le miroir des relations pour guider votre évolution. L’objectif est la connaissance du soi total. Lorsque vous atteignez cela, ce que vous voulez le plus apparaitra automatiquement, et ce envers quoi vous avez le plus d’aversion disparaîtra.

7. Débarrassez-vous du fardeau de jugement — vous vous sentirez beaucoup plus léger. Le jugement impose le bien et le mal sur des situations qui sont, tout simplement. Tout peut être compris et pardonné, mais quand vous jugez, vous vous coupez de votre compréhension et stoppez le processus d’apprendre à aimer. En jugeant les autres, vous réfléchissez votre manque d’acceptation de soi. Rappelez-vous que chaque personne à qui vous pardonnez ajoute à l’amour de soi.

8. Ne contaminez pas votre corps par des toxines, soit avec la nourriture, la boisson, ou les émotions toxiques. Votre corps est plus qu’un système de survie. Il est le véhicule qui vous transportera sur le chemin de votre évolution. La santé de chaque cellule contribue directement à votre état d’être ainsi, parce que chaque cellule est un point de prise de conscience dans le domaine de la sensibilisation qui est vous.

9. Remplacez le comportement motivé par la peur par le comportement motivé par l’amour. La peur est le produit de la mémoire qui réside dans le passé. Se souvenir de ce qui nous a fait mal avant, nous dirige vers nos énergies veillant à ce qu’une vieille blessure ne se répète pas. Mais essayer d’imposer le passé au présent ne fera jamais disparaître la menace d’être blessé. Cela arrive seulement quand vous trouvez la sécurité de votre propre être qui est l’amour. Motivé par la vérité à l’intérieur de vous, vous pouvez faire face à toute menace parce que votre force intérieure est invulnérable à la peur.

10. Comprenez que le monde physique est juste le miroir d’une intelligence profonde. L’intelligence est l’organisatrice invisible de toute matière et de toute énergie, et depuis une partie de cette intelligence réside en vous, que vous partagez dans le pouvoir d’organisation du cosmos. Parce que vous êtes relié de manière indissociable de tout, vous ne pouvez pas vous permettre de polluer l’air et l’eau de la planète. Mais à un niveau plus profond, vous ne pouvez pas vous permettre de vivre avec un esprit toxique, parce que chaque pensée provoque une impression sur l’ensemble du domaine de l’intelligence. Vivre en équilibre dans la pureté est le plus grand bien pour vous et pour la Terre.

 
Deepak Chopra
Titre original: Ten Keys to Happiness
Source traduction:www.humanitysteam.fr
Livre de Deepak Chopra
REJOINDRE EVEIL TV SUR FACEBOOK ET SUIVRE LES ARTICLES

Eveil Tv




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }