LE CORPS D’ÊTRETÉ SE DÉVELOPPE PAR SAUTS QUANTIQUES ET PLUS PARTICULIÈREMENT LORS DES ÉCLIPSES

par Yvan Poirier

Les Sauts Quantiques seraient un des intermédiaires pour rejoindre le Corps d’Êtreté

La Science Supramentale via les Énergies Supramentales ou Particules Adamantines provenant des Soleils possèdent en elles tout ce dont nous avons besoin pour nous réunifier avec le Corps d’Êtreté. Le Corps d’Êtreté habite le Soleil, son assise est présente dans la 5D où il est libre, non contraint par des voies astrales ou par des divergences atmosphériques.

Il est fondamental de comprendre ce que le Corps d’Êtreté représente versus le corps de la personnalité qui est plutôt relié à l’âme. L’âme est notre véhicule éthérique pour nous activer sur le plan de la matière, donc de vivre l’incarnation. Elle est l’intermède ou l’aspect spatiotemporel de notre personnalité, dans la 3D, avec l’Esprit. Pour vivre notre incarnation, il était nécessaire d’avoir une âme, sans cela, l’incarnation, qui est devenue des réincarnations n’aurait pas pu se produire. L’âme est ainsi reliée au corps astral et le corps vital qui communient avec le corps de la personnalité. Elle est, en somme, le vecteur qui propulse les corps à vivre sur le plan physique et vital ainsi qu’à survivre après la mort.

Selon notre dimension de prédilection ou d’origine, notre Corps d’Êtreté peut apparaître à titre d’un corps de Diamant ou de Silice ou corps de Cristal ou corps de Résurrection, etc. Ce sont toutes des analogies interprétées par différents mots parce qu’elles proviennent de différentes cultures et de différentes conceptions. C’est en parcourant diverses dimensions que le Corps d’Êtreté peut émaner une nouvelle forme parce que ses fréquences et ses vibrations se modifient au fur et à mesure qu’il voyage dans les dimensions plus élevées. Il ne faut surtout pas confondre le Corps d’Êtreté avec la Merkabah qui est notre véhicule interdimensionnel, voire le Corps de Lumière. En fait, pour ne pas confondre qui que ce soit face à la compréhension du Corps d’Êtreté, je signale qu’il est également la représentation, sous d’autres noms d’appartenance, du corps Divin ou corps d’Éternité, c’est précisément la même chose.

Le Corps d’Êtreté se manifeste, la plupart du temps, tous les mois durant les pleines lunes et aussi pendant les équinoxes et les solstices. De plus, il se déploie en nous durant les éclipses solaires et lunaires. C’est pour une de ces raisons que nous sommes souvent inconfortables, émotifs et parfois même vulnérables aux sautes d’humeur. C’est en réalité notre Corps d’Êtreté qui s’installe graduellement en nous. Nous devrions regarder cette situation, relativement perturbante, comme étant une bénédiction de la Lumière Vibrale, une Grâce, qui vient nous adouber de son Amour Vibral. Ce qui nous priverait de nous connecter, inconsciemment, aux états émotifs et déstabilisants que les peuples du Globe vivent dans leur secteur respectif, lors de ces manifestations plus ou moins houleuses de notre système solaire.

Le Corps d’Êtreté se manifeste régulièrement, de façon concomitante, dans nos dimensions intérieures. Dans un premier temps, il peut se manifester à l’intérieur de notre Couronne radiante de la tête en émettant une énergie qui supramentalise notre mental. Ce sont les 12 radiances des Étoiles de la Couronne radiante, qui s’unifient les unes aux autres afin de créer une seule Couronne totalement unifiée. Il peut se manifester également, dans un deuxième temps, dans la Couronne radiante du Cœur Vibral en activant le Feu du Cœur et le Feu de l’Esprit à s’exprimer dans la poitrine. Ainsi, les trois radiances du Cœur sont interreliés par l’intermédiaire des fréquences vibratoires de notre tri-unité soient celles de : Marie, Christ ou Ki-Ris-Ti et Christ-Mikaël. Finalement, dans un troisième temps, il peut se manifester dans la Couronne radiante du Sacrum, qui relient la Kundalini, le centre sacré ou centre sexuel ainsi que le plexus solaire, qui vivent également une transmutation, voire un revirement à 180 degrés de leurs forces, en se fusionnant avec les Couronnes radiantes du Cœur et de celle de la tête. Ces activations Supramentales ont pour effet de transcender notre conscience afin qu’elle s’unifie avec notre Conscience Supramentale. C’est à une de ces étapes que les sauts quantiques se manifestent en nous. Notre Corps d’Êtreté est toujours distinct en énergie, en vibration et en onde de forme comparativement à d’autres personnes, qui s’unifient à leur propre Corps d’Êtreté. Ce processus est similaire; tout comme le sont les corps physiques qui se distinguent les uns des autres sur la Terre.

L’activation multidimensionnelle du Corps d’Êtreté se manifeste également à l’intérieur de nos 12 corps subtils afin qu’ils fusionnent avec le Corps d’Êtreté. Les effets se réactivent afin de créer la réunification de tout ce que nous sommes dans les contreparties de nos corps subtils. C’est-à-dire, que notre corps émotionnel ou corps du désir se transfigure dans le Cœur Vibral. Nous pouvons ainsi éclairer notre conscience en comprenant les manifestations, qui nous ont fait vivre le bien ou le mal, et qui étaient conjointement reliés au corps astral ou corps d’attraction. Ainsi, nous sommes plus conscients du fait de nos émotions et ce pourquoi nous les vivons, ce qui nous permet de les permuter et de les transcender directement au Cœur Vibral.

Nous comprenons davantage que nous devons essentiellement nourrir le corps physique, mieux connu par le nom de corps vital, pour survivre; mais aussi nourrir l’Esprit par nos actions, qui nous font ouvrir notre conscience vers sa multidimensionnalité. Nous réalisons, par la même occasion, que nous avons été nourris dans le passé par des énergies pranique et éthérique; mais à compter de maintenant, nous nous alimentons des énergies Supramentales, et ce, sans limites. Nous constatons aussi que les énergies Supramentales contribuent à retrouver en nous notre androgyne primordial. C’est ainsi que nous comprenons un peu plus loin les Feux intrinsèques de nos polarités. Tout cela, nous permet d’ouvrir des Portes interdimensionnelles, qui nous avaient été fermées lors de la falsification de la conscience. Ces Portes qui s’ouvrent ont été, généralement, réactivées par des sauts quantiques que notre Conscience a pris en charge en réchauffant par l’énergie Supramentale nos atomes ainsi que nos particules subatomiques.

Le Corps d’Êtreté n’a aucune limite dans son expansion dimensionnelle qu’elle soit géographique, géométrique, géodésique ou même temporelle. Il faut réaliser que selon notre Source, voire notre Origine Stellaire et selon le plan dimensionnel dont nous provenons, nous y retrouvons toute notre potentialité vis-à-vis de notre Corps d’Êtreté. Avec ce dernier, il n’y a plus de barrières. C’est-à-dire, plus d’entraves dans les communications et les communions entre nous et nos Frères et Sœurs Galactiques; plus d’oppositions entre nous et autre chose d’inverse à notre évolution, ce qui obstruait notre conscience; et, plus d’obstacles au sein des dimensions auxquelles nous ne pouvions pénétrer.

Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

La Réincarnation en Egypte ancienne à la Lumière de la Doctrine Secrète

eveil tv - spiritualité

Alors que la
réincarnation est
une doctrine
communément
admise en Orient,
elle fut bannie en
Occident au VIe
siècle par l’Église
chrétienne. De nos
jours elle suscite de
nombreux débats,
tant auprès des
scientifiques qui
cherchent des
preuves concrètes
de son existence
qu’auprès des
philosophes et
chercheurs spirituels
qui voient en elle un
avenir, un passage
d’un monde à un
autre, un terrain
d’évolution, pour
l’âme. Avons-nous
plusieurs vies ?




Y a-t-il une vie après la mort ? Que devient l’âme des  défunts ? Tout Égyptien, selon les témoignages de
l’époque, croit à la réincarnation, à la possibilité pour
l’âme de s’incarner dans un nouveau corps ou de
continuer son parcours dans le Ciel.

Les Égyptiens croient en la
réincarnation. L’historien
grec Hérodote (484-420 av.
J.-C.) mentionne ce fait  : « Les
Égyptiens sont les premiers à avoir
exposé la doctrine de l’immortalité
de l’âme et le fait qu’au moment
de la mort du corps matériel, l’âme
s’incarne dans un nouveau corps
qui est prêt à naître ; ils affirment
que lorsque l’âme a terminé tout le
cycle des incarnations des animaux
de la mer, de la terre et de l’air, elle
parvient finalement à entrer dans
un corps humain, né ou préparé
pour la recevoir… »
La Doctrine Secrète , écrite par
Héléna Petrovna Blavatsky tente
d’expliquer ce processus par la
constitution de l’homme dont certains
principes immortels, au
contact avec les différents plans de
l’univers, créent l’impact nécessaire
à la renaissance.

Renaître et se transformer

En Égypte, la résurrection est symbolisée
par la grenouille, la déesse
Hekhet, qui vit dans l’air et dans
l’eau . Elle symbolise la capacité
de l’âme à renaître grâce à ses propres
actions dans des niveaux supérieurs
de l’existence.
Pour H.P. Blavatsky, la réincarnation,
« doctrine de la renaissance »,
est représentée par le scarabée,
Kheper, qui signifie « devenir, se
faire former ou construire à nouveau
 » . Le scarabée est celui qui
a la faculté de revêtir toutes les formes
que le mort désire, c’est-à-dire
le plus souvent, revenir sur terre, se
réincarner. Le cœur-conscience est
toujours en relation avec Kheper
car c’est lui qui est en devenir,
l’ego personnel qui est en chacun
d’entre nous doit devenir un serviteur
ou un canal des principes supérieurs,
autrement dit, devenir la
demeure du Ba, l’identité divine de
l’être humain.

Vivre et mourir perpétuellement

Les Égyptiens croyaient que les
âmes pouvaient naître une seconde
fois, mais également qu’elles pouvaient
être envoyées sur la Terre
pour réparer les erreurs commises
dans leurs précédentes incarnations
et qu’elles pouvaient aussi se souvenir
de leurs existences antérieures.
Le célèbre égyptologue Gaston
Maspero (1846-1916) dit :
« L’immortalité pour les Égyptiens
était un mourir et vivre perpétuel
que l’âme traversait en gardant sa
propre identité. L’âme n’a pas vécu
ces vicissitudes uniquement après la
vie humaine. Avant de naître en ce
monde, elle est née et morte dans
de nombreux autres mondes. La vie
terrestre n’est autre qu’un devenir,
Kheper, dans l’ensemble des devenirs,
Kheper, qui ont précédé et qui
suivront. Elle [l’âme] a eu une
durée infinie avant sa naissance
[sur la Terre] et une durée infinie après sa mort. Si je devais résumer
sa condition d’être en un seul mot,
je ne dirais pas qu’elle est immortelle,
mais plutôt qu’elle est éternelle.
 »

Ce qui se réincarne dans l’homme

H.P. Blavatsky nous révèle une des
clés essentielles de la philosophie
ésotérique, c’est-à-dire le concept de
l’homme septénaire, formé par trois
aspects supérieurs et atemporels (qui
dans la tradition hindoue sont appelés
Atma, Buddhi et Manas, la
Monade) et quatre aspects inférieurs
temporels et concrets (les corps physique,
vital, affectif et intellectuel ou
mental rationnel) qui forment la
personnalité.
Selon la théorie de la réincarnation,
les principes qui se réincarnent
sont ceux de la Monade et les
quatre principes inférieurs se désintègrent
après la mort en leurs
éléments constitutifs (terre, eau,
air et feu).

La transformation
de la conscience

Les Égyptiens pensaient que lorsque
l’univers sort de l’Unité primordiale
il est double et que cette
dualité se reproduit dans toutes
les dimensions de l’existence.
Pour réintégrer l’unité et s’accomplir,
il faut transcender les
dualités en provoquant de nouvelles
synthèses ou unions. Ces
unions ou impacts produisent
les différents
egos
ou états de
conscience
de l’âme,
qui permettront
à l’âme de
vivre ou d’expérimenter
de nouveaux plans
de l’univers, chaque
fois plus subtils.

Les différentes renaissances
de la conscience

Dans le Livre des Morts des anciens
Égyptiens [7], la Monade (Unité qui
traverse la matière et l’esprit) du
défunt traverse les plans de l’univers.
Chaque fois qu’elle parvient à
un croisement avec l’un d’entre
eux, elle se transforme, renaît à
une nouvelle conscience, qui se
manifeste par un nouveau véhicule.
Les impacts de l’âme avec les
plans sont les transformations ou
renaissances personnifiées par les
différents egos du septénaire
humain ou véhicules de la
conscience.
Le Livre des Mort des anciens Égyptiens
décrit la situation idéale de
l’âme après la mort, celle de la réintégration
à l’Unité ou à la Lumière.
Cependant, pour devenir un être
victorieux, il fallait que le cœur soit
jugé favorablement.

Le cœur, instrument
de la renaissance




L’ego personnel, symbolisé par le
cœur, a une nature double. Il possède
un aspect
s p i r i t u e l
supérieur du
mental qui
s’exprime
par les facultés de mémoire et
d’imagination. Ce reflet de
l’Intelligence supérieure est
immergé dans un monde de désir et
de dualité terrestre. De cette façon
on peut l’assimiler à une sorte
d’âme inférieure humaine comme
mental de désir.
Les Égyptiens distinguaient deux
fonctions distinctes du cœur nommées
Ab et Hati.
Le Hati est le cœur physique, celui
qui reste sur la Terre, l’aspect temporel,
le siège des passions qui doivent
être dominées pour transcender la
nature inférieure. L’Ab est l’ego personnel,
celui qui va être jugé, en
tant que témoin de l’âme, Ba.
C’est le cœur (Ab, centre de vie de
toute la personnalité temporelle)
qui doit témoigner que l’âme (Ba)
s’est conduite selon la Maât, principe
de Justice Vérité pendant la vie
terrestre.

Renaître sur terre
ou dans le ciel ?

C’est le jugement du cœur qui déterminera
la direction du voyage : soit
se réincarner sur la Terre, soit
continuer ses renaissances
dans le Ciel.
Si le jugement
est positif, l’âme
vivante osirifiée pourra continuer
son itinéraire dans la lumière du
jour, dans le plan d’Atoum. Elle se
purifiera dans le Lac de Feu (Livre
des Morts, chap.CCVI) et avancera
sur le chemin qui la conduira à sa
véritable nature, qui est celle
d’être divinisée et de devenir la
lumière fusionnée et unie à Rê.
S’il ne dépasse pas le jugement, le
coeur (Ba) est attrapé par le monstre
Amhet qui va l’excréter dans les
plans inférieurs, l’envoyer en bas, à
la Douat, la tête en bas, en le transformant
en corps causal d’une
future incarnation.
C’est l’allégorie du Ba qui retourne
vers la tombe, qui peut être interprétée
aussi comme le début du
processus de la nouvelle incarnation,
et plus uniquement comme le
symbole de sa liberté de mouvement.
Le Ba ne revient pas apporter
à la momie des fonctions vitales et
des aliments pour pourvoir à sa survie,
mais indique que ce sera le
germe de sa future personnalité
terrestre.




La momie, corps terrestre ou
destin ultime de l’âme ?

Le corps, après la mort, est transformé
en momie, support dans le
monde terrestre de la recomposition
des composants du septénaire
qui tendent à la dissolution dans le
processus de la mort. Elle symbolise
le but ultime de l’âme dans ses
transfigurations, devenir le corps de
gloire osirien. Comme préfiguration
du corps de lumière, elle est également
appelée Sahu, qu’il faut distinguer
du cadavre, ou corps putrescible,
qui est le Khat, et du Djet, qui
est le corps physique vivant.

Source de l’article http://www.buddhachannel.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

UN CHANGEMENT TRÈS IMPORTANT (Dialogue avec les êtres de lumière)

eveil tv
par Monique Mathieu

« Nous allons vous parler du changement très important que chacun d’entre vous, d’une façon différente bien sûr, pourra vivre dans son corps, et également dans sa conscience et son émotionnel. »

image pixabay




Ils me montrent des grandes quantités de particules qui inondent la Terre et tout le système solaire. Ce ne sont pas des photons, ce sont d’autres particules qui viennent du Soleil. Elles sont plus orange que dorées. Il y en a des milliards, tout notre espace est envahi par ces particules.

« Elles ont la spécificité d’aider les êtres à se préparer à leur transformation physique et surtout vibratoire, transformation qui les mènera vers un autre niveau de conscience.

Il faut que vous compreniez que la densité de votre corps freine parfois l’éveil de votre conscience, éveil souhaitable pour votre cheminement spirituel et votre devenir.

Les vibrations de votre corps de matière sont un grand frein. C’est pourquoi il est donné un coup de pouce à toutes vies, sur ce monde et dans le système solaire, afin que tout s’accélère, car maintenant tout doit prendre une nouvelle accélération en vue de ces transformations.

La planète Terre est en troisième dimension et aussi dans la matière. Il y a plusieurs fréquences vibratoires dans la matière : votre Mère la Terre n’a pas la même fréquence vibratoire que les êtres humains ; les animaux n’ont pas la même fréquence vibratoire que les êtres humains.

Tout ce qui vit sur la planète, y compris la planète elle-même, sera petit à petit transformé. Cela ne sera pas fait en claquant des doigts, comme vous le dites sur Terre, ou du jour au lendemain. Cet apport considérable de particules va accélérer le processus d’ouverture de conscience et celui de la préparation de votre corps afin que vous puissiez peu à peu intégrer ce que vous allez devenir en tant qu’êtres cristallins.

Vous allez petit à petit transformer ce que vous êtes en tant qu’être carbone pour accéder à l’être cristallin que vous deviendrez dans le prochain cycle (quand nous parlons de « cycles », nous ne parlons pas des petits cycles humains mais des cycles solaires, des cycles planétaires).

Cet apport très important de « particules neuves » (c’est le terme qu’ils emploient) bouscule tout ce que vous êtes en tant que corps de matière et agit également sur votre conscience.

Vous aurez progressivement une façon différente de nourrir votre corps, en ayant beaucoup moins envie de manger des êtres vivants, donc le règne animal.




Vous aurez aussi le désir de consommer une nourriture beaucoup plus légère et davantage de légumes. Tout cela se stabilisera petit à petit dans votre corps et dans votre conscience ; vous pourrez alors accéder à d’autres parties de vous-même qui étaient verrouillées.

Ces puissantes énergies qui vont inonder toutes vies sur Terre vont transformer beaucoup de choses au niveau de votre conscience, de vos émotions, de vos comportements, au niveau de votre capacité d’aimer et de ce que vous pourrez offrir à vous-même et aux autres.

Ces nouvelles particules permettront aussi (ce sera plus difficile pour vous) de faire remonter au maximum, en accéléré pour certains, (par exemple grâce aux énergies vibratoires de Lilith, la Lune noire), tout ce qui n’a pas été évacué lors de votre travail personnel, non seulement de cette incarnation mais aussi d’autres incarnations.

C’est le grand nettoyage ( » nettoyage des écuries d’Augias » comme vous dites sur Terre), que vous subirez petit à petit. Chacun vivra ce nettoyage de façon personnelle et particulière, car vous n’avez pas tous fait le même travail, vous n’avez pas tous les mêmes acquis. Pour l’instant vous n’êtes pas tous à égalité dans le ressenti, dans les émotions, dans la façon d’aimer et de vous aimer, d’accepter toutes les expériences de la vie.

Chacun intégrera donc plus ou moins facilement ces nouvelles énergies et aussi ces nouvelles particules. »

Je vois maintenant ces particules qui tombent comme une pluie; les « gouttes » font trois ou quatre millimètres de long.

« Vous respirez ces particules, elles pénètrent par vos pores dans tout votre corps de matière. Elles seront de plus en plus présentes sur ce monde et dans votre système solaire.

En ce moment, votre Soleil est en grande activité. Il accomplit aussi sa mission : faire évoluer tout le système solaire en vue l’immense changement à venir.

Nous avions dit que la Lune et d’autres planètes du système solaire avaient déjà vécu la transition. Mais quelle transition ? Vous transitez en permanence puisque votre niveau de conscience évolue en permanence. Vous ne voyez plus les choses comme vous les voyiez, ne serait-ce qu’il y a six mois ou un an.




Vous vivez des » mini-morts » et des « mini-résurrections », donc vous transitez vers des consciences supérieures (lorsque vous transitez, c’est toujours dans le sens supérieur, jamais dans le sens inférieur). Donc il y a ces mini-transitions permanentes, il y a de plus grandes transitions collectives et il y a les grandes transitions planétaires. Il existe également les transitions cosmiques, mais c’est autre chose.

Nous reviendrons sur ce sujet lorsque nous aborderons d’autres questions ».

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Soutenez Eveil Tv – rejoignez la chaine Youtube