LES SEPT PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA LOI COSMIQUE

LES SEPT PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA LOI COSMIQUE

Il existe dans l’univers des lois physiques qui viennent compléter nos lois physiques terrestres (gravité…). Ce sont des principes d’organisation et d’ordonnancement de la vie et de la création. Elles s’imposent indifféremment à tous et portent toutes, de près ou de loin, sur l’énergie ou sa circulation.



La recherche scientifique nous permettra demain, de mieux en comprendre le fonctionnement général.

Ces lois servent à atteindre le bonheur, à être bien avec soi, avec les autres et en harmonie avec tout ce qui vit. Ce sont des lois d’harmonie universelle. Elles ressemblent en symbiose tous les éléments pour nous permettre de nous débarrasser de nos craintes, de nos doutes, de nos peurs, de nos angoisses, de nos inquiétudes, etc. Petit à petit, elles ouvrent les portes à une spiritualité plus épanouie, à une grande sérénité et à une acceptation de notre place dans l’univers.

L’observation de ces lois nous permet d’accéder à des courants d’énergie reliés à l’univers. Cette énergie, qui nous libère. Guérit aussi notre corps et notre âme, et nous harmonise avec le reste de la nature. Les lois de la vie nous permettent d’atteindre graduellement notre plein potentiel spirituel et de prendre ainsi la place qui nous revient de droit au sein de l’univers.

VOICI LES SEPT PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA LOI COSMIQUE : 

La loi de l’évolution

La Loi de l’évolution créé la dynamique de vie. Elle prévoit que l’âme cherchera la plupart du temps dans son incarnation l’expérience la plus haute d’elle-même par rapport au plan de conscience atteint par l’individu. Au fil de ses incarnations successives, notre âme visera à retrouver et à expérimenter sur le plan terrestre sa dimension universelle d’origine et à atténuer les différentiels vibratoires entre les plans. Pour ce faire et pour élever notre plan de conscience, elle cherchera, autant que faire se peut, à nous orienter et nous inspirer dans nos choix vers la voie la plus haute de nous-mêmes par rapport au niveau de conscience que nous avons atteints. Dans le sens de la Loi de l’évolution, une âme humaine ne cherchera pas (plus) à s’incarner dans le corps d’un animal car elle n’en verrait pas véritablement l’intérêt. De la même manière, c’est la Loi de l’évolution qui nous permet de trouver successivement notre Joie en nous-mêmes (jouissance), puis dans les Autres (dépassement de l’ego : générosité, empathie, compassion…), puis dans la recherche du Principe Créateur (Dieu), puis dans l’Êtreté.

A fortiori, cette Loi de l’évolution s’applique aux sociétés qui ont vocation, au travers de leurs tâtonnements et expériences successifs, à accéder à une organisation basée sur les principes de l’unité (la solidarité), de la simplicité, de l’ordre et de la Joie.

La loi de l’attraction

L’énergie ne circule jamais aussi bien que dans la sincérité de l’acte créatif (« bon » ou « mauvais »). Liée à la Loi du Karma et à la Loi du moindre effort, la Loi de l’attraction déclare que nos pensées créent l’action et non le contraire, que l’on attire les événements qui sont dans la sincérité de nos pensées, de nos paroles et de nos actes. Ainsi, les semblables s’attirent et il est possible paradoxalement d’attirer ce que l’on craint si la peur l’emporte sur le désir (la peur d’échouer créé l’échec etc.). À l’inverse, il est possible d’attirer des événements « heureux » ou désirés si nos pensées, nos propos et nos actes sont fondamentalement animés d’une intention sincère et joyeuse sans crainte du résultat.

La Loi de l’attraction suggère donc la nécessité :

1) d’une meilleure conscience et maîtrise de nos actes créatifs (pensées, paroles, comportement et actions),

2) de la nécessité de penser positivement et dans la Joie plutôt que négativement et dans la peur et enfin

3) d’accepter le résultat de nos actes et de s’en servir de manière constructive pour continuer à avancer sur notre chemin de vie.

La Loi du Libre arbitre

Compte tenu du pouvoir créateur qui est le nôtre, chaque homme a la pleine responsabilité de ses choix et nul, à l’exception de lui-même, n’est en mesure de les juger ou d’interférer avec ceux-ci. Bien que nous soyons conditionnés par les pensées, les paroles et les actes réflexes de notre subconscient (nos implants), nos mémoires et par le conformisme de la société, chacun d’entre nous possédons ce pouvoir créatif divin de pouvoir décider en conscience, du sens à donner à chacun de nos instants et plus globalement du sens à donner à notre vie. Nous sommes le roi dans notre propre royaume même si nous avons souvent tendance à déléguer ce pouvoir à d’autres ou à ne pas en user (sommeil de l’âme). Même si d’autres forces orientent l’évolution de notre environnement, nous avons à tout moment cette capacité de révéler aux autres et à nous-mêmes notre capacité d’homme libre. Nos pensées, nos propos et nos agissements nous appartiennent en propre et déterminent à chaque instant qui nous sommes vraiment. Le libre arbitre de chacun doit être respecté. Chacun dispose du choix de commettre ses actes (dussent-ils provoquer la souffrance de l’autre) mais n’a pas la main sur ses conséquences (énergie résiduelle). Toute action énergétique impliquant autrui doit se faire avec son consentement. De la même manière, les entités célestes sont soumises à la même Loi du Libre Arbitre. Elles ne peuvent intervenir dans la vie d’un homme sans son accord explicite.

La loi du moindre effort (D.Chopra) et de la nécessaire circulation de l’énergie




Le principe créateur universel repose sur la libre circulation de l’énergie. La simplicité est le meilleur gage de la fluidité et de la circulation de l’énergie créative. Selon ses choix, l’énergie reçue sera plus ou moins bien restituée et fluide. L’amour est l’expression de la plus grande simplicité qui existe et représente à ce titre le meilleur moyen d’être en résonance par rapport aux forces de la nature (meilleur rendement énergétique). L’attention aux forces de séparation et de domination (liées à la peur notamment) altère la fluidité énergétique (blocage) et consomme une grande quantité d’énergie qui ne peut plus être mis à la disposition de notre créativité et de nos projets de vie. Tout blocage énergétique génère par ailleurs une énergie résiduelle qui amènera l’expérience (ou l’épreuve) future destinée à mieux maîtriser la fluidité. L’expérience future apparaît pour qu’on apprenne la Loi du moindre effort et la parfaite circulation de l’énergie.

La Loi du moindre effort suppose

1) l’acceptation des personnes et des situations telles qu’elles se présentent (chaque difficulté contient les germes de l’opportunité, les situations que nous vivons sont précisément celles que nous avons attirées et dont nous avez besoin pour évoluer, il y a un sens caché derrière chaque événement)

2) la responsabilité de ne blâmer personne y compris nous-mêmes

3) l’abandon (ne pas chercher à vouloir convaincre qui que ce soit pour rester ouvert à l’autre et faciliter la circulation de l’énergie, éviter la déperdition de l’énergie et ne pas créer de résistance, vivre dans le présent en sachant où aller, s’engager dans l’action sans s’attacher aux résultats de l’action).

La Loi du Don

Liée à la Loi du moindre effort, la voie la plus simple pour obtenir ce que l’on veut est d’aider les autres, dans la joie, à recevoir ce qu’ils souhaitent car la Loi de la nécessaire circulation de l’énergie est alors respectée.

La Loi du Karma ou Loi de cause à effet ou Loi de l’équilibre des forces

Cette Loi est une incidente de la Loi du pouvoir créateur. Chaque acte créatif (Pensée, parole, action) produisant une « énergie résiduelle » génère une force qui revient vers nous à la hauteur de la puissance qui a été à l’origine de sa mise en œuvre : « Nous récoltons ce que nous avons semé ». L’énergie résiduelle est un marqueur de ce qu’il nous faut travailler. L’énergie doit librement circuler et tout blocage dans son expansion se traduit invariablement par une circulation inversée vis-à-vis de son émetteur. C’est le principe du fusil bouché à son extrémité. Sa souffrance propre ou celle que l’on provoque chez l’autre génèrent une forte énergie résiduelle.

L’illumination est l’issue énergétique logique d’une circulation parfaite de l’énergie et le résultat de la triple connexion à Soi, aux Autres et au Divin. À l’inverse, l’existence la plus douloureuse qui soit, consiste à subir son karma (payer les dettes) en n’étant pas conscient des lois de la vie. Le karma peut être transmuté en y recherchant des « graines d’opportunité » : que puis-je apprendre de cette expérience, quel message l’univers m’adresse-t-il au travers elle, comment puis-je transformer cette expérience douloureuse en expérience d’amour et d’élévation spirituelle, utile pour moi et mes semblables ? Le Karma enfin peut être transcendé et dépassé en en devenant indépendant principalement par la méditation et le retrait du monde (voie du « Petit véhicule »).

La Loi du Pouvoir Créateur

Pour répondre à nos désirs, il nous a été confié la possibilité de créer par nos pensées, par nos paroles et par nos actes. Chacun de ces actes créatifs peut provenir de notre inspiration divine, répondre à la volonté de l’ego ou aux pulsions de nos instincts. Par ce pouvoir créateur qui nous permet de guider nos vies et notre action en conscience, chacun d’entre nous est l’égal d’un Dieu.




De ce fait, il ne faut pas chercher ailleurs que dans la succession de nos actes créatifs la nature de notre monde dont la manifestation est le résultat de ce que l’on en a fait collectivement. Il peut arriver que les entités des plans subtils interviennent sur notre plan mais de manière rarissime et le plus souvent pas le truchement des individus eux-mêmes.

Selon la Loi du Libre Arbitre et en fonction de notre niveau de conscience, chacun d’entre nous est libre d’utiliser ou pas ce pouvoir créateur. Le pouvoir créateur de l’Homme est démultiplié lorsque les individus se regroupent pour le meilleur (construction commune comme la Communauté Européenne) ou pour le pire (peur collective).

LOI COSMIQUE :  Source de l’article



 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Branchez-vous!

Branchez-vous!

par Diane Gagnon

Sur quoi vous branchez-vous habituellement? Sur les mauvaises nouvelles, les discours négatifs, la contestation, la déception, les sentiments négatifs de tout acabit? Ou sur l’Amour, la compassion, la bonté, la générosité, le soutien, l’entraide, les valeurs positives?

Imaginons que nous sommes dotés d’un long fil qui part de notre taille et que nous pouvons nous brancher à notre guise sur la prise énergétique qui nous convient. Lorsque nous branchons ce fil sur la prise du bas, nous recevons des énergies négatives, celles qui nous rendent maussades, qui nous vident de notre substance, qui nous font de la peine, qui nous maintiennent dans un état dépressif, triste, frustré. Nous n’avons peut-être pas réalisé que nous étions branchés à cette prise, mais le résultat est que nous ne nous sentons ni heureux ni joyeux. Nous sommes affectés, que nous le voulions ou non, par ces énergies que nous choisissons d’écouter, de regarder, de supporter. Et au final, nous devenons comme ce courant négatif puisque nous y sommes branchés en continuité.




Mais nous pouvons choisir de nous brancher sur la prise du haut, celle où le courant est positif, celle où nous recevons de bonnes vibrations, où les gens que nous rencontrons nous élèvent, nous font du bien, où les événements semblent plus positifs, plus « porteurs d’espoir », plus heureux. Lorsque nous nous branchons à cette prise, nous recevons l’amour, la compassion, la bonté, la générosité car c’est ce qui circule dans ce courant. Et par le fait même, nous devenons de plus en plus aimants, généreux, bienveillants, compatissants car nous nous nourrissons de ce qui nous rend heureux.

Si nous réalisons que nous ne sommes pas dans un état positif, nous pouvons toujours visualiser que nous nous débranchons de cette prise négative et que nous nous rebranchons immédiatement sur le courant positif. Cette simple visualisation peut suffire à nous faire changer d’humeur, de pensées, d’état et à nous rendre plus joyeux.

J’aime croire que nous pouvons toujours choisir de nous brancher sur l’Amour n’importe quand. De fait, l’énergie d’cest toujours disponible pour chacun de nous. Nous n’avons qu’à nous y connecter!

Diane Gagnon

Source:  http://lasolutionestenvous.com/  Trouvé sur http://lapressegalactique.com

Soutenez Eveil Tv – rejoignez la chaine Youtube

 

 

 

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Les 14 Entraînements à la Pleine Conscience

Les 14 Entraînements à la Pleine Conscience




Les 14 Entraînements de l’Ordre de l’Inter-Etre 

 Les 14 Entraînements à la Pleine Conscience représentent l’essence de la Communauté de l’Inter-Etre. Ils sont la torche qui éclaire notre chemin, le bateau qui nous porte, le maître qui nous guide. Ils nous permettent de toucher la nature de l’inter-être dans tout ce qui est, et de voir que notre bonheur est étroitement lié à celui des autres. L’inter-être n’est pas une théorie ; c’est une réalité que chacun d’entre nous peut expérimenter directement, à tout moment dans sa vie quotidienne. Les 14 Entraînements à la Pleine Conscience nous aident à cultiver la concentration et la vision profonde qui nous libèrent de l’angoisse et de l’illusion d’un soi séparé.




 

Premier Entraînement : Ouverture d’esprit

Conscients de la souffrance provoquée par le fanatisme et l’intolérance, nous sommes déterminés à ne pas faire preuve d’idolâtrie et à ne pas nous attacher à une doctrine, une théorie ou une idéologie, même bouddhiste. Nous nous engageons à voir les enseignements bouddhistes comme des moyens pour nous guider et développer notre compréhension et notre compassion. Ce ne sont pas des doctrines pour lesquelles nous nous battrons, nous tuerons ou nous mourrons. Nous comprenons que le fanatisme, quelle que soit sa forme, est la conséquence d’une vision dualiste et discriminante. Nous nous entraînerons à regarder toute chose avec ouverture d’esprit et avec la vision de l’inter-être pour transformer le dogmatisme et la violence en nous et dans le monde.

Deuxième Entraînement : Non-attachement aux vues

Conscients de la souffrance provoquée par l’attachement aux vues et aux perceptions erronées, nous sommes déterminés à éviter de faire preuve d’étroitesse d’esprit et de nous attacher aux vues actuelles. Nous nous engageons à apprendre à pratiquer le non-attachement aux vues en gardant l’esprit ouvert aux expériences et aux visions profondes des autres afin de bénéficier de la sagesse collective. Nous sommes conscients que notre savoir actuel n’est pas une vérité absolue et immuable. La vision profonde se révèle par la pratique de l’écoute compatissante, du regard profond et du lâcher-prise des notions plutôt que par l’accumulation de connaissances intellectuelles. La vérité est à trouver dans la vie, nous observerons à chaque instant la vie en nous et autour de nous pour apprendre tout au long de notre vie.

 

Troisième Entraînement : Liberté de pensée

Conscients de la souffrance provoquée quand nous imposons nos vues à autrui, nous sommes déterminés à ne forcer personne, pas même nos enfants, à adopter nos vues, que ce soit en ayant recours à l’autorité, à la menace, à l’argent, à la propagande ou à l’endoctrinement. Nous nous engageons à respecter le droit d’autrui d’être différent, d’exercer sa liberté de conscience et de prendre ses propres décisions. Néanmoins, nous apprendrons à aider les autres à se libérer aussi du fanatisme et de l’attachement aux vues par la parole aimante et un dialogue compatissant.

 

Quatrième Entraînement : Conscience de la souffrance

Conscients que le regard profond sur la nature de la souffrance peut nous aider à développer notre compréhension et notre compassion, nous sommes déterminés à revenir à nous-mêmes pour reconnaître notre souffrance, pour l’accepter, l’embrasser et l’écouter avec l’énergie de la pleine conscience. Au lieu de la fuir et de la masquer par le recours à la consommation, nous ferons de notre mieux pour pratiquer la respiration consciente et la marche méditative afin de regarder profondément ses racines. Nous sommes conscients que c’est seulement en les appréhendant que nous trouverons le chemin de la cessation de la souffrance. Une fois notre propre souffrance pénétrée, nous serons capables de comprendre celle des autres. Nous nous engageons à trouver tous les moyens : contact personnel, téléphonique, électronique, audiovisuel ou autre… pour nous éveiller à la souffrance actuelle présente partout dans le monde. Nous chercherons à aller vers ceux qui souffrent afin de comprendre leur situation et de les aider.

Cinquième Entraînement : Vie saine et compatissante

Conscients que le vrai bonheur est enraciné dans la paix, la solidité, la liberté et la compassion, nous sommes déterminés à ne pas amasser d’argent, de biens alors que des millions de gens meurent de faim, à ne pas vivre dans le but d’acquérir la célébrité, le pouvoir, les richesses ou les plaisirs sensuels qui peuvent provoquer beaucoup de souffrance et de désespoir. Nous regarderons profondément comment nous nourrissons notre corps et notre esprit par la nourriture comestible, les impressions sensorielles, la volition et la conscience. Nous nous engageons à nous abstenir de jeux de hasard, d’alcool, de drogues et de tout autre produit tel que certains sites internet, jeux électroniques, émissions de télévision, films, magazines, livres et conversations, qui peuvent intoxiquer notre corps, notre conscience ainsi que le corps et la conscience collectifs. Nous consommerons de manière à préserver la compassion, la joie, le bien-être dans notre corps, notre conscience et dans le corps et la conscience collectifs de notre famille, de notre société et de la terre.

Sixième Entraînement : Prendre soin de la colère

Conscients que la colère bloque la communication et crée de la souffrance, nous nous engageons à prendre soin de l’énergie de la colère quand elle surgit, à reconnaître et à transformer ses semences qui sont profondément enfouies dans notre conscience. Quand la colère se manifeste, nous sommes déterminés à ne rien dire, à ne rien faire mais à pratiquer la respiration consciente ou la marche méditative pour la reconnaître, l’embrasser et la regarder profondément. Nous sommes conscients que les racines de la colère ne sont pas extérieures à nous-mêmes mais se trouvent dans nos perceptions erronées et dans le manque de compréhension de notre propre souffrance et de celle de l’autre personne. En contemplant l’impermanence, nous pourrons nous regarder ainsi que la personne qui, selon nous, est à l’origine de notre colère, avec les yeux de la compassion et alors reconnaître combien nos relations sont précieuses. Nous pratiquerons la Diligence Juste pour cultiver notre capacité de compréhension, d’amour, de joie et d’inclusivité. Ainsi, nous transformerons progressivement la colère, la violence, la peur en nous et nous aiderons les autres à faire de même.

Septième Entraînement : S’établir heureux dans le moment présent

Conscients que la vie n’est accessible que dans le moment présent, nous nous engageons à nous entraîner à vivre pleinement chaque instant de notre vie quotidienne. Nous essaierons de ne pas nous perdre dans la dispersion, de ne pas nous laisser emporter par les regrets du passé, les soucis du futur ou l’avidité, la colère et la jalousie du présent. Nous pratiquerons la respiration consciente pour être attentifs à ce qui se passe dans l’ici et le maintenant. Nous sommes déterminés à apprendre l’art de vivre en pleine conscience en touchant les éléments merveilleux, rafraîchissants et porteurs de guérison qui sont en nous et autour de nous, quelle que soit la situation. Ainsi, nous pourrons cultiver les semences de joie, de paix, d’amour et de compréhension en nous-mêmes, afin de faciliter le travail de transformation et de guérison dans notre conscience profonde. Nous sommes conscients que le vrai bonheur dépend principalement de notre attitude mentale et non des conditions extérieures. Nous pouvons vivre heureux dans le moment présent simplement en reconnaissant que nos conditions de bonheur sont déjà plus que suffisantes.

Huitième Entraînement : Communauté véritable et communication

Conscients que le manque de communication mène toujours à la division et à la souffrance, nous nous engageons à nous entraîner à la pratique de l’écoute compatissante et de la parole aimante. Sachant qu’une communauté véritable est fondée sur l’inclusivité et la pratique concrète de l’harmonie des vues, de la pensée et de la parole, nous nous efforcerons de partager notre compréhension et nos expériences avec les membres de la communauté afin de parvenir à une vision profonde collective.

Nous sommes déterminés à apprendre à écouter attentivement sans juger ni réagir et à ne rien dire qui puisse entraîner discorde ou rupture au sein de la communauté. A chaque difficulté, nous resterons avec notre sangha et pratiquerons le regard profond sur nous-mêmes et les autres pour en reconnaître toutes les causes et conditions, y compris nos propres énergies d’habitudes. Nous assumerons la part de responsabilité que nous avons probablement eue dans le conflit et garderons la communication ouverte. Nous ne nous comporterons pas en victime mais ferons de notre mieux pour trouver les moyens de nous réconcilier et de résoudre tous les conflits, aussi petits soient-ils.

 

Neuvième Entraînement : Parole sincère et aimante

Conscients que les paroles peuvent être source de souffrance et de bonheur, nous nous engageons à apprendre à dire la vérité de manière aimante et constructive. Nous utiliserons seulement des paroles qui inspirent la joie, la confiance et l’espoir autant que la réconciliation et la paix avec nous-mêmes et avec les autres. Nous parlerons et écouterons de façon à nous aider et à aider les autres à transformer la souffrance et à trouver les moyens de surmonter les difficultés. Nous sommes déterminés à ne pas dire de mensonges dans notre intérêt personnel ou pour impressionner les gens, à ne rien dire qui puisse susciter division ou haine. Nous protègerons le bonheur et l’harmonie de notre sangha en évitant de parler des fautes d’une autre personne en son absence et en interrogeant sans cesse la justesse de nos perceptions. Nous ne parlerons que dans l’intention de comprendre et d’aider à transformer les situations. Nous ne répandrons aucune rumeur et nous nous abstiendrons de critiquer ou de condamner ce dont nous ne sommes pas certains. Nous ferons tout notre possible pour parler ouvertement des situations injustes, même si cela peut nous créer des difficultés ou menacer notre sécurité.

Dixième Entraînements : Protéger et nourrir la Sangha

Conscients que l’essence et le but d’une sangha sont la réalisation de la compréhension et de la compassion, nous sommes déterminés à ne jamais utiliser la communauté bouddhiste pour notre pouvoir ou notre profit personnel et à ne pas transformer notre communauté en un instrument politique. Cependant, en tant que membres d’une communauté spirituelle, nous devrions prendre une position claire par rapport à l’oppression et à l’injustice. Nous ferons tout notre possible pour changer ces situations, sans prendre parti dans les conflits. Nous nous engageons à regarder avec les yeux de l’inter-être pour nous voir et voir les autres comme les cellules d’un corps de sangha. Etant une vraie cellule du corps de sangha qui génère la pleine conscience, la concentration et la vision profonde pour nous nourrir et nourrir toute la communauté, chacun de nous est en même temps une cellule du corps de bouddha. Nous cultiverons activement la fraternité, coulerons comme une rivière et nous exercerons à développer les trois pouvoirs véritables : comprendre, aimer et trancher net les afflictions afin de réaliser l’éveil collectif.

Onzième Entraînement : Moyens d’Existence justes




Conscients que notre environnement et notre société sont détériorés par la violence et les nombreuses injustices, nous nous engageons à ne pas utiliser de moyens d’existence nuisibles aux humains et à la nature. Nous ferons tout notre possible pour choisir des moyens d’existence qui contribuent au bien-être de toutes les espèces sur terre et nous permettent de réaliser notre idéal de compréhension et de compassion. Conscients de la réalité mondiale de l’économie, de la politique et de la société, ainsi que de notre interrelation avec l’écosystème, nous sommes déterminés à nous comporter de façon responsable en tant que consommateurs et citoyens. Nous n’investirons pas et ne commercerons pas avec les sociétés qui contribuent au tarissement des ressources naturelles, qui nuisent à la terre et privent les autres de leur chance de vie.

 

Douzième Entraînement : Respect de la vie

Conscients de la grande souffrance provoquée par la guerre et les conflits, nous sommes déterminés à cultiver la non-violence, la compassion et la vision profonde de l’inter-être dans notre vie quotidienne, à promouvoir l’éducation à la paix, la médiation en pleine conscience et la réconciliation dans les familles, les communautés, les groupes ethniques et religieux, les nations et le monde. Nous nous engageons à ne pas tuer et à ne pas laisser les autres tuer. Nous ne soutiendrons aucun acte meurtrier dans le monde, par nos pensées ou par notre façon de vivre. Nous pratiquerons continuellement le regard profond avec notre sangha pour découvrir les meilleurs moyens de protéger la vie, d’empêcher la guerre et de bâtir la paix.

Treizième Entraînement : Générosité

Conscients de la souffrance provoquée par l’exploitation, l’injustice sociale, le vol et l’oppression, nous nous engageons à cultiver la générosité dans notre manière de penser, de parler et d’agir. Nous apprendrons à agir avec bonté aimante en œuvrant pour le bien-être des personnes, des animaux, des végétaux et des minéraux, et en partageant notre temps, notre énergie et nos ressources matérielles avec ceux qui en ont besoin. Nous sommes déterminés à ne pas voler et à ne pas prendre possession de ce qui ne nous appartient pas. Nous respecterons les biens d’autrui ; néanmoins, nous essaierons d’éviter tout soutien, sous une forme quelconque, à ceux qui amassent de l’argent et des biens en créant de la souffrance aux humains et aux autres espèces.

Quatorzième Entraînements : Amour véritable 

Pour les membres laïcs :

Conscients que le désir sexuel n’est pas l’amour et que les relations sexuelles motivées par l’avidité ne peuvent pas dissiper les sentiments de solitude mais qu’elles engendrent encore plus de souffrances, de frustration et de solitude, nous sommes déterminés à ne pas avoir de rapports sexuels sans compréhension et amour mutuels, sans engagement profond, durable et connu de nos proches. Sachant que le corps et l’esprit sont un, nous nous engageons à apprendre les moyens appropriés pour prendre soin de notre énergie sexuelle et à cultiver la bonté aimante, la compassion, la joie et la non-discrimination pour notre propre bonheur et pour celui des autres. Nous devons être conscients de la souffrance qui pourrait être provoquée dans le futur par nos relations sexuelles. Nous savons que pour préserver notre bonheur et celui des autres, nous devons respecter nos engagements ainsi que les droits et engagements d’autrui. Nous ferons tout notre possible pour protéger les enfants des abus sexuels et pour empêcher les couples et les familles de se briser à cause de comportements sexuels irresponsables. Nous traiterons notre corps avec compassion et respect. Nous sommes déterminés à regarder profondément les Quatre Aliments et à apprendre les moyens de préserver et de canaliser nos énergies vitales (sexe, respiration et esprit) pour réaliser notre idéal de bodhisattva. Avant de contribuer à l’apparition de nouvelles vies, nous serons pleinement conscients de notre responsabilité et nous méditerons régulièrement sur leur futur environnement.

source/http://villagedespruniers.net

LIVRE SUR LA PLEINE CONSCIENCE

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }