S’ARRÊTER POUR REPARTIR À ZÉRO

S’ARRÊTER POUR REPARTIR À ZÉRO




par Dominique Lacroix

Vous arrive-t-il souvent de vous retrouver dans une impasse ou de vous sentir acculé au pied d’un mur ? Quoi que vous fassiez, le résultat que vous désirez ne se manifeste pas et semble même s’éloigner de plus en plus. Quand vous vous trouvez face à une telle situation, vous remarquerez que souvent vos pensées et vos conversations tournent autour des problèmes, des difficultés et de tout ce qui vous empêche d’arriver à votre but plutôt que d’être orientées sur ce que vous voulez. Puis ces pensées négatives font surgir dans tout votre être des émotions intensément désagréables. Et vous vous sentez de plus en plus mal, découragé, frustré, en colère ou impuissant devant votre incapacité à changer quelque chose.

La plupart du temps, la cause n’est pas ce que vous croyez, car elle ne se trouve pas dans les conditions extérieures ou dans les autres personnes concernées par la situation. La raison qui fait que vous n’arrivez pas à réaliser le projet qui vous inspire, à attirer la nouvelle relation amoureuse que vous désirez, ou encore le travail que vous convoitez, trouve sa source dans l’existence d’énergies négatives ou conflictuelles en vous. Et toutes les actions que vous prendrez pour corriger la situation ou pour faire avancer les choses n’auront pas le résultat désiré tant que l’énergie derrière vos actions n’aura pas changé, car cette énergie émet une vibration discordante.

Prenez un moment pour prendre conscience que lorsque vos pensées sont tournées sur l’absence de ce que vous voulez, ce sentiment de manque devient l’énergie qui prévaut dans votre vibration. Et vous récoltez en retour les fruits de cet élan vibratoire non harmonieux qui fait persister ce manque dans votre vie.

Lorsque vous voulez intensément quelque chose et que vous y accordez beaucoup d’attention par vos pensées, vos paroles, vos actions, etc., vous créez un élan énergétique qui peut avoir une puissance considérable. Mais lorsque ce mouvement puissant est nourri par les doutes sur les possibilités de réalisation, par la peur de l’échec ou d’être jugé, par l’inquiétude sur le futur si votre projet ne se réalise pas, par des conversations sur tout ce qui vous empêche d’y arriver… eh bien, vous aurez des expériences qui viendront confirmer vos peurs et vos inquiétudes. Car vous recevez toujours en réponse des expériences qui correspondent exactement à la vibration que vous émettez.

Par contre, quand vous êtes capable de soutenir ce que vous désirez par une vision claire et puissante de ce que vous voulez, par des pensées, des conversations et des activités positives, pleines de confiance et d’enthousiasme, vous créez un élan créateur positif puissant qui est en harmonie avec ce que vous désirez. Que faire quand vous vous rendez compte que vous vous êtes laissé entrainer dans un élan créateur orienté sur les doutes et les problèmes et qui génère le contraire de ce que vous désirez ?

Il est bien sûr tout à fait possible de le renverser, mais cela ne se fait pas d’un seul coup. Imaginez que vous lanciez une boule vers un jeu de quilles et que la boule rate complètement son but. Vous devez vous arrêter, prendre une autre boule et recommencer votre lancer, n’est-ce pas ? Et cette fois, vous prenez le temps de vous aligner avant de relancer votre boule avec juste la force nécessaire. Eh bien, il s’agit de faire un peu la même chose.

Vous devez prendre une pause afin de pouvoir repartir à zéro. Et pour cela, vous devez commencer par tout arrêter, même arrêter de penser à votre projet. Vous devez réaligner tout votre être, c’est-à-dire vos pensées autant que vos émotions et vos croyances, avec le flot de d’énergie universelle qui est au cœur de votre être. Lorsque vous êtes aligné avec cette énergie, votre pouvoir de création émet une puissante vibration créatrice positive. Vous êtes aligné à cette énergie lorsque vous vous sentez bien, que vous vous sentez inspiré, enthousiaste, soutenu, confiant, solide, choyé, que vous êtes plein d’espoir et de joie, etc. Vos émotions vous laissent toujours savoir si vous êtes en accord avec votre nature véritable ou non.




Comme il est difficile de cesser de penser à quelque chose qui vous préoccupe, un moyen qui peut vous y aider est de vous arrêter quelques minutes pour apaiser votre esprit et faire le silence intérieur. Le meilleur moment pour cet exercice est le matin au réveil. Une nouvelle journée est toujours un nouveau départ. C’est une page blanche, c’est une occasion de repartir à zéro, car vous n’avez pas encore de pensées. Vous pouvez choisir de noircir la nouvelle page immédiatement en rappelant à votre esprit toutes vos inquiétudes et vos doutes ou vous pouvez choisir d’écrire un nouveau chapitre.

Le simple fait de commencer votre journée en vous centrant sur votre cœur, en demandant à vous sentir en communion intérieure avec votre Source et en faisant l’effort d’apaiser votre esprit, enclenche un tout nouvel état de conscience, un nouvel état vibratoire. Il est probable que cela prendra plusieurs essais avant que vous arriviez à vous calmer, mais cet exercice vous aidera considérablement à acquérir la maitrise de vos pensées. Vous pouvez utiliser différentes méthodes pour apaiser votre esprit comme écouter une musique très douce, vous concentrer sur un bruit monotone et répétitif ou simplement vous concentrer sur votre respiration et votre cœur.

Commencez votre exercice en demandant que tout votre être soit en parfaite cohérence avec l’énergie de l’amour inconditionnel. Puis énoncez clairement votre intention, par exemple : « Mon intention est d’apaiser mon esprit, afin de me sentir en communion avec mon être intérieur. Mon intention est d’apprendre à maitriser mes pensées. Mon intention est d’être dans un état de réceptivité me permettant de recevoir la guidance de mon être spirituel. »

Dans cet état de calme intérieur, vous avez maintenant la possibilité d’apprécier le moment présent, tel qu’il est et de vous rendre compte que vous n’avez besoin de rien d’autre pour vous sentir bien. Vous n’êtes plus dépendant des circonstances extérieures ou des autres pour être calme et serein. Vous pouvez ressentir cet état de sérénité intérieure quand vous le voulez. Et lorsque vous arrivez à ressentir cet état, vous savez que vous êtes dans une énergie qui vous permet de prendre un nouveau départ, car vous êtes maintenant en accord avec votre véritable nature.

Pensez alors à votre projet et voyez ce qui fait surface. Êtes-vous capable de l’imaginer comme s’il était déjà réalisé ? En ressentez-vous clairement les possibilités ? Puis prenez le temps d’identifier les schémas de pensée et les attitudes qui vous limitent et vous empêchent de matérialiser votre désir. Vous devez les voir pour ce qu’ils sont : des perspectives limitées qui ne sont pas en accord avec votre nature véritable. Car l’énergie spirituelle qui est la vôtre est parfaite, complète, elle est toujours présente, aimante et puissante. Elle est faite de la même énergie-conscience que la Source. Vous êtes à un point de départ nouveau, vous permettant de recréer. Tous les doutes, toutes les peurs, toutes les croyances qui vous empêchent de réaliser votre désir peuvent alors être reformulés et remplacés par de nouvelles perspectives plus en accord avec la nature véritable de votre être.




Et pour ne plus vous retrouver dans ce tourbillon d’énergie négative, vous pouvez commencer à observer vos pensées afin de ne pas laisser les pensées négatives, les pensées impuissantes ou les inquiétudes prendre le dessus. C’est relativement facile lorsque vous prenez conscience de ces pensées à leur naissance, mais c’est beaucoup plus difficile quand vous les avez laissé monter en escalade et prendre toute la place. Dans ce cas, vous devrez revenir au point zéro pour recréer une vibration plus harmonieuse.

Avec beaucoup d’amour

Dominique  « Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

La légende bouddhiste sur les chats

La légende bouddhiste sur les chats

Le Chat était tenu en très grande considération chez les anciens. Il est l’emblème du courage, de l’indépendance mais aussi et surtout de la liberté. Symbole de la vigilance, il représente souvent des citoyens qui ont bien gardé une ville ou une commune.

Le chat jouait un grand rôle dans la religion égyptienne, mais ce rôle purement mythologique était assez obscur. II se nommait en égyptien miaou, nom qui rappelle notre mot miauler. Il en est question dans le Livre des morts comme d’un allié du Soleil (Râ), détruisant les ennemis de l’astre du jour.




En France, il symbolise la malchance et le mal. Au Japon c’est un porte-bonheur. Au moyen Age, en Europe le Diable. Au Royaume-Uni : la chan

Ce sont des êtres illuminés qui transmettent calme et harmonie, et on dit souvent que qui n’a pas un bon rapport à son inconscient ne réussit jamais à se connecter complètement à un chat ou à comprendre ses mystères.

Personne n’est surpris d’apprendre que la figure de ces animaux est associée au Bouddhisme.

À tel point qu’en Thaïlande, il existe une légende précieuse qui s’est propagée au fil du temps et qui a transformé les chats en des êtres de paix et d’intime union dans les temples des pays asiatiques.

C’est pour cela qu’il est très fréquent de voir les chats somnoler et se pelotonner dans le giron des multiples figures de Bouddha qui ornent les jardins et les sanctuaires.

Les chats voient bien au-delà de nos sens, entre leurs siestes et leurs moments de jeu et d’exploration, ils creusent en notre âme avec leur flair raffiné.

Ils soulagent les tristesses et nous protègent avec leurs regards nobles et reluisants.

On dit souvent qu’avoir un chien, c’est profiter de compagnon le plus fidèle qui existe.

C’est totalement vrai, mais qui connaît le caractère d’un chat sait que la connexion est plus intime et profonde, d’où le fait que plusieurs moines bouddhistes comme le maître Hsing Yun, parlent du pouvoir guérisseur de cet animal.

Nous vous invitons à en découvrir plus à ce sujet…

Une légende bouddhiste sur les chats, originaire de Thaïlande

Tout d’abord, nous devons savoir quelque chose d’important. Le bouddhisme n’est pas organisé avec une hiérarchie verticale.

L’autorité religieuse repose sur des textes sacrés mais il existe une grande flexibilité dans ses approches.

La légende dont nous allons vous parler prend racine dans une école en particulier : dans le bouddhisme theravāda, ou le bouddhisme du lignage des ancêtres.

C’est en Thaïlande et dans ce contexte qu’a été écrit «Le livre des poèmes du chat» ou le Tamra Maew, que l’on trouve aujourd’hui à la bibliothèque national de Bangkok et qui est un authentique trésor à préserver.

Sur les anciens papyrus, on peut lire une histoire enchanteresse qui racontait que quand une personne avait atteint les niveaux les plus hauts de spiritualité et mourait, son âme s’unissait placidement au corps d’un chat.

La vie pourrait donc être très courte, ce que la longévité féline permettait, mais quand on arrivait à la fin, l’âme savait qu’elle atteindrait l’illumination.

Le peuple thaïlandais de cette époque, connaissant cette croyance, avait une autre pratique très curieuse…

Quand un proche mourait, on l’enterrait dans une crypte avec un chat vivant.

La crypte avait toujours un trou par lequel l’animal pouvait sortir, et quand il le faisait, les gens savaient que l’âme de l’être aimé était à l’intérieur de l’animal…

Ainsi, ils atteignaient la liberté et ce sentier de calme et de spiritualité capable de préparer l’âme au chemin postérieur jusqu’à l’ascension.

image pixabay La légende bouddhiste sur les chats

Les chats et la spiritualité

On dit des chats que ce sont comme de petits moines qui méditent et qui sont capables d’apporter l’harmonie dans un foyer.

Pour l’ordre bouddhiste de Fo Guang Shan, par exemple, ce sont comme des personnes qui ont atteint l’illumination.

  • Les chats sont des êtres libres qui boivent quand ils ont soif, qui mangent quand ils ont faim, qui dorment quand ils ont sommeil et qui font ce qu’ils doivent faire sans besoin de plaire à personne.
  • Il ne se laissent pas dominer par leur ego, et, selon cette branche du bouddhisme, ils ont appris à sentir les humains depuis des temps très anciens, alors qu’à l’inverse les humains ont appris à ressentir les chats dans le présent.
  • Ils sont loyaux, fidèles et affectueux, mais leurs démonstrations de tendresse sont intimes et subtiles, et donc extrêmement profondes. Seuls ceux qui savent creuser dans leur intérieur, avec respect et dévouement, jouiront de leur amour inébranlable, mais ceux qui sont déséquilibrés ou qui lèvent souvent la voix ne seront jamais à leur goût.

Pour conclure, nous savons que nous devons recourir à des textes bouddhistes pour comprendre que les chats sont spéciaux, que leurs regards nous transportent à des univers introspectifs, que leurs postures étranges nous invitent à pratiquer le yoga, que ce sont des exemples d’élégance et d’équilibre…

Nous les aimons et nous les vénérons, et même s’ils se prennent pour d’authentiques dieux en hommage aux temps de l’Égypte Antique, c’est quelque chose que nous leur accordons avec fierté.




Nous disposons tous de nos propres histoires avec ces animaux, des moments inoubliables qui nous permettent de profiter de petits instants chargés de magie et d’authenticité.

Ces moments qui, sûrement ont servi d’inspiration pour tisser cette magnifique légende bouddhiste qui est restée imprimée sur du papier plein de mysticisme.

“Le temps passé avec des chats n’est jamais du temps perdu.”
-Sigmund Freud-

Source : nospensees.fr




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Rétablir le dialogue avec une personne en colère et se protéger des mauvaises ondes

Rétablir le dialogue avec une personne en colère et se protéger des mauvaises ondes

Rétablir le calme pendant la tempête avec un exercice de protection

Qui ne s’est jamais disputé avec son conjoint ou avec un membre de sa famille, un ami proche!? Il arrive parfois que la vie nous sépare d’une personne lors d’une dispute et pour toujours, il est parfois nécessaire de se séparer de personnes toxiques pour notre propre bien et ce n’est pas plus mal si le cours de la vie les éloigne d’elle-même, mais il y a des situations où nous voulons rétablir la paix entre deux êtres.

Moi-même j’ai vécu dans mon passé des disputes avec certains de mes conjoints. Il y a en a un qui m’a marqué plus que les autres car il était de caractère violant et très nerveux. ( je n’entre pas dans les détails des disputes ce n’est pas le sujet de l’article ceci n’est qu’un exemple pour citer une situation que beaucoup de personnes ont vécues).

Pendant les crises avec mon ancien compagnon, j’ai cherché un moyen de calmer la situation par un autre moyen que le dialogue qui était impossible et j’ai trouvé cet exercice qui m’a beaucoup aidé ! Il a très bien fonctionné pour moi, je le partage avec vous car dans une situation de crise nous sommes souvent paniqués et sans ressources.

Imaginez une bulle blanche et dorée autour de vous et la personne avec qui vous êtes en conflit et avec qui vous désirez rétablir le contact.

Prononcez ces mots tout envoyant de l’amour à la personne et tout en continuant de la visualiser «  je me pardonne et je te pardonne, je t’aime (le nom de la personne concernée) .




Vous pouvez prononcer les mots soit à l’intérieur de vous soit oralement si vous en avez la possibilité. Faites-le à plusieurs reprises avec la forte conviction que la situation est déjà rétablie. Ceci a fonctionné pour moi dans les situations de crise comme par magie mon ex-compagnon se calmait s’excusait le dialogue et le calme pouvaient revenir rapidement et les angoisses retombaient.

Article de Frédérique. S – Eveil Tv

 

S’abonner à la chaine Eveil Tv

youtube- Eveil tv

Un autre article du même auteur


NOUVEAU DOCUMENTAIRE EVEIL TV

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

les vertus du quartz rose

les vertus du quartz rose

Symbole : l’amour

Chakra : cœur





Le quartz rose est une variété de quartz dont la couleur est due aux traces de manganèse et de titane. Les meilleurs gisements de quartz rose se trouvent principalement au Brésil et à Madagascar, où la pierre est exploitée comme pierre fine, taillée ou sculptée. Considérée comme porte-bonheur par les chinois, ces derniers posent des blocs de quartz rose dans les fondations de leurs maisons pour leur porter chance. C’est une pierre de grande qualité qui sert notamment de décoration, à la conception de petits objets comme des récipients, des camées et des bijoux.

Les vertus du quartz rose

Le quartz rose est une pierre naturelle symbolisant l’amour, la douceur et la tendresse. Elle est surnommée la pierre de l’amour universel et de la créativité. Elle apporte calme et paix intérieur et aide à s’ouvrir à la spiritualité. Sa plus grande vertu est sa capacité d’aider à guérir des blessures émotionnelles profondes, car elle aide à une meilleure confiance en soi et à s’accepter tel que l’on est.

Le quartz rose réveille l’amour que l’on possède en soi et pour les autres. Il aide à partager ce sentiment d’amour avec les personnes autour de soi. Il développe la beauté intérieure.

C’est également une pierre qui absorbe les énergies et les influences négatives pour les transformer en vibrations positives et affectueuses. Elle protège aussi des ondes électriques dégagées par les ordinateurs, les téléphones …

Porté contre le cœur, il libère de l’amour, de la créativité, de la confiance, de la douceur et de la tendresse, et aide à retrouver l’harmonie en soi et avec les autres.

On peut la porter en collier, bracelet, ou alors la mettre sous forme de petite pierre dans la poche. Voici quelques modèles trouvé sur le site Amazon

 

 

Rejoindre Eveil Tv sur Youtube pour recevoir les nouveaux documentaires

YouTube-logo-Eveil tv

http://eveil.tv/les-vertus-de-la-tourmaline-noir/

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

La lumière va se manifester sur ce monde

La lumière va se manifester sur ce monde

par Monique Mathieu

« Ce qui est le plus important pour vous, Travailleurs de Lumière, Chercheurs de Vérité, c’est votre travail personnel, la conscience que vous avez de vous-mêmes, et surtout d’essayer le plus possible de faire grandir l’Amour en vous.

Certes, votre monde est un peu chaotique, les valeurs de l’humain sont piétinées, mais c’est nécessaire afin que beaucoup d’êtres humains s’éveillent, prennent conscience qu’ils se sont engagés sur le mauvais chemin et qu’il ne faut pas aliéner totalement leur liberté au bénéfice du profit, qu’il soit politique, financier ou autre.

Nous aimerions vous dire que vous avez des capacités extraordinaires. Imaginez simplement qu’au-dessus de la Terre il y a de gros nuages capables de générer une tempête dévastatrice, et que l’Amour qui émane de vous, comme un souffle très puissant, va disperser ces nuages ; à ce moment-là, il n’y aura plus de pluies diluviennes, il n’y aura plus de problèmes difficiles à vivre sur ce monde.

Donc vous avez la capacité de transformer beaucoup de choses en vous et autour de vous car l’Amour est tout-puissant. Malheureusement les humains considèrent trop souvent l’Amour comme un sentiment, comme une émotion. L’Amour est une force créatrice et il a tous les pouvoirs, mais ils ne s’en servent pas toujours à bon escient.

Certes, il y a des entités indésirables sur ce monde ! Certes elles essaient d’avoir un pouvoir total sur les êtres humains ! Cependant nous veillons, nous sommes là ! Ce monde ne sera jamais détruit, de quelque façon que ce soit !

Ce monde a une mission particulière et vous, Travailleurs de Lumière, vous participez à cette mission. Cette mission est aussi celle de cette petite planète : être un phare, un soleil d’Amour !

Ce phare, ce Soleil d’Amour qui rayonnera sur cette petite grâce à vous tous, grâce à nous qui travaillons de concert avec vous, aidera à la création non seulement d’un nouveau système solaire mais d’une nouvelle galaxie, et ensuite, dans beaucoup plus longtemps, d’un nouvel univers.

Ceci est bien loin de la conscience humaine, mais à partir du moment où vous arrivez à comprendre l’immense pouvoir d’Amour qui est en vous, vous pouvez changer la donne, c’est-à-dire tout ce qui vous paraît obscur en ce moment peut d’un seul coup s’éclairer, donc ayez toujours conscience que, lorsqu’il y a un grand orage, le souffle de l’Amour peut dissiper tous les nuages.

Certaines entités ne connaissent pas l’Amour et, malheureusement, ont un pouvoir sur ce monde. Ces entités non humaines ne connaissent pas l’Amour et cependant elles en ont besoin, même si elles ne le reconnaissent pas.

C’est aussi pour cette raison qu’elles restent encore sur ce monde, et aussi pour apprendre les émotions. Sur d’autres mondes, dans d’autres galaxies, il y a des êtres qui vivent sans aucune émotion, et c’est également au travers des émotions qu’un être grandit et qu’il comprend, car il y a des émotions qui élèvent et d’autres qui tirent vers le bas. Le but de l’incarnation, c’est toujours de générer des émotions qui élèvent.

Nous vous parlons de tout ceci très succinctement simplement pour vous dire : suivez votre route ! Nous des plans de Lumières et vos frères galactiques avons réellement besoin de vous, de votre participation, de votre collaboration au grand, au très grand changement.

Quoi que puissent faire certaines énergies elles ne gagneront pas, parce que nous veillons !

Nous aimerions aussi vous parler de votre vie personnelle, parce que ce qui se passe à l’intérieur de vous se passe aussi à l’extérieur de vous. Dans votre vie personnelle, il y a plusieurs énergies, plusieurs vibrations. Vers quelles vibrations allez-vous vous tourner ? Quelles énergies allez-vous nourrir ? En vous il y a des parties obscures, tout comme des parties de grande Lumière.

Le but de l’évolution, c’est d’éclairer ces parties obscures. Ces parties obscures font aussi partie de la matière puisque la mission de chacun de vous est d’ancrer la Lumière et l’Amour dans la matière de votre corps et dans la matière de tout ce qui vous entoure.

Vous devez faire le travail permanent d’éclairer les petites parties d’ombre qui sont en vous. Si vous n’êtes pas vigilants, vous créez en permanence des petites énergies qui perturbent et qui ne vous permettent pas de faire le travail spirituel qui est le vôtre.

Donc ayez confiance en ce que vous êtes, ayez confiance en nous, ayez confiance dans le pouvoir émanant du cœur de chacun des êtres humains qui sont éveillés et qui ont confiance et aussi conscience de leur pouvoir d’Amour.

Bien sûr, il y aura des choses pas forcément agréables à vivre ! Encore une fois, Enfants de la Terre, Enfants de Lumière, vous avez la capacité d’empêcher beaucoup d’événements ! Gardez toujours à l’esprit que l’Amour qui émane de vous est comme un vent qui dissout les nuages.

Ces nuages sont l’image de tout ce qui vous entoure, c’est ce monde qui va de travers, c’est tout ce qui se passe autour de vous et même en vous. Alors envoyez votre Amour et votre Lumière sur les ailes du vent pour éclairer ce qui n’est pas encore Lumière manifestée.

Nous qui vous parlons, nous sommes confiants pour les êtres humains.

Nous vous l’avons déjà dit et nous le répétons : beaucoup de catastrophes, comme vous dites sur Terre, ont été évitées.

Actuellement, il a été de nouveau mis en état de marche une chose absurde qui veut transformer la matière. Comment se fait-il qu’elle soit de nouveau en panne ? Parce que nous veillons ! Nous sommes là et nous veillons à ce que les êtres humains n’accomplissent pas l’irréparable !

Nous veillons comme nous n’avons jamais veillé sur la planète Terre parce qu’elle est importante, tout comme vous êtes importants à nos yeux.

Alors ayez confiance : la Lumière, la vraie Lumière, va se manifester sur ce monde, elle existe et vous la percevrez » !
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Article de Monique Mathieu source

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE
add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Maladie = « le mal qui a dit » ! Le lien entre nos émotions et maladies

Maladie = « le mal qui a dit » ! Le lien entre nos émotions et maladies

Maladie = « le mal qui a dit » ! Le lien entre nos émotions et maladies

 


Le point de vue yogique est de regarder le corps comme un instrument de développement spirituel. Comme chaque instrument notre corps a ses propres règles et son langage. C’est seulement par l’ignorance que nous ne pouvons (ou ne voulons) pas entendre et comprendre ses messages. Il est devenu normal aujourd’hui de réagir sur une maladie ou une douleur avec une action répressive. Et si on essayait par un système de « décodage corporel »  trouver la cause d’une maladie qui se trouvent toujours dans le psychisme ?

Dans son œuvre,  Ashtanga Hridaya Samhita (7ème siècle), Vabghata  évoque six stades du développement d’une maladie :

 

Red tulips1. Psychique : le stade causal, quand le déséquilibre apparaît au niveau du subconscient. Ce déséquilibre est lié à une conception de l’ego en interaction avec le monde extérieur

2. Énergétique : le déséquilibre du système des canaux énergétiques (nadis).

3. Neuroendocrinien : le dysfonctionnement du système neuroendocrinien (le déséquilibre apparaît au niveau du corps physique ;

4. Endotoxique : le développement des toxines dans les différentes parties du corps ;

5. Visible symptomatique : l’apparition des symptômes cliniques de la maladie ;

6. Terminal : la destruction de l’organe malade.

Il n’est pas difficile de déduire auxquels des ces six stades la médecine occidentale intervient dans la plupart des cas. 

On voit ici que les symptômes qui apparaissent au niveau du corps sont les derniers cris du système pour se faire apercevoir. Et en réponse à ce crie le plus souvent on essaye de faire taire le corps au lieu de lui être gratifiant.

Dictionnaire des maladies 

Il existe aujourd’hui tout un ouvrage composé par Jacques Martel “Le grand dictionnaire des malaises et des maladies” qui permet de comprendre nos états intérieurs en faisant des observations extérieures. Ce livre est une sorte de guide pour comprendre ce qui se joue et de faire remonter en surface les choses que nous pourrions avoir tendance à refouler, ou à ne pas vouloir apercevoir. Toutes les émotions que nous refoulons à l’intérieur de nous-même parce que nous ne pouvons pas ou ne voulons pas les verbaliser, peuvent se cristalliser dans différentes parties du corps ou se manifester à travers tel ou tel problème corporel.

   La panique peut provoquer des diarrhées.

 La colère retenue ou la rancune : une crise de foie.

 La difficulté à trouver ou à prendre sa place peut provoquer des infections urinaires à répétition.

 Quelque chose qu’on ne veut pas entendre ou quand on ne s’écoute pas : des otites, douleurs d’oreilles.

 Quelque chose qu’on n’a pas osé dire, qu’on a ravalé : des angines, des maux de gorge.

 Un refus de céder, de plier, d’obéir ou de se soumettre : des problèmes de genoux.




 Peur de l’avenir, peur du changement, peur de manquer d’argent : des douleurs lombaires.

 Intransigeance, rigidité : des douleurs cervicales et nuque raide.

 Conflit avec l’autorité : des douleurs d’épaules.

 Quand on prends trop de choses sur soi : également douleurs d’épaules avec une sensation d’un fardeau.

 Affronter une situation ou une personne sans se permettre de s’exprimer : des douleurs dentaires, aphtes, abcès.

L’incapacité d’avancer : des douleurs dans les pieds, les chevilles.

  La colonne vertébrale est aussi un merveilleux terrain d’investigation de toutes nos émotions refoulées ! Illustration tirée du livre de R.Fiammetti : les cartes du langage émotionnel du corps avec un “décodage de notre dos”.

  Fiammetti corps mal a dit yoga&vedas

 Quelques extraits du livre de Jacques Martel 

 Foie 

Le foie représente les choix,  la colère, les changements et l’adaptation. On peut souffrir du foie quand on ne parvient pas à s’adapter à des changements, professionnels ou familiaux.

Difficultés d’ajustement à une situation.

Sentiment de manque continuel ou peur de manquer.

Colère refoulée.

Personnes sujettes aux maladies du foie : les personnes qui critiquent et qui jugent beaucoup (elles-mêmes et les autres) et/ou qui se plaignent souvent.

 Vésicule biliaire 

La vésicule biliaire est en rapport avec l’extérieur, la vie sociale, la lutte, les obstacles, le courage. Se battre. Esprit de conquête.




Se faire de la bile, s’inquiéter, s’angoisser.

Sentiment d’injustice. Colère, rancune.

Se sentir envahi, empiété sur son territoire par une personne autoritaire.

Agressivité rentrée et ruminante, mécontentement retenu.

Se retenir de passer à l’action. Difficultés à faire un choix, de peur de se tromper.

 Glande thyroïde 

Profonde tristesse de ne pas avoir pu dire ce qu’on aurait voulu.

Sentiment d’être trop lent par rapport à ce qu’on attend de nous.

Impuissance, sentiment d’être coincé dans une situation, être devant un mur, dans une impasse. Être bloqué dans la parole ou dans l’action, être empêché d’agir.

Pas le droit de parler, de s’exprimer. Ne pas se sentir écouté. Difficultés à s’affirmer.

Une déception ou une injustice n’a pas été « avalée » et est restée en travers de la gorge.

 Hernies 

De la détresse implose à l’intérieur et demande à être libérée.

Désir de rompre ou de quitter une situation où on se sent coincé, mais où l’on reste par peur de manquer de quelque chose, généralement du matériel.

Auto-punition parce qu’on s’en veut, incapacité à réaliser certaines choses qu’on voudrait.

Frustration de travailler dur, se sentir poussé à aller trop loin, ou essayer d’atteindre son but d’une manière excessive, qui en demande trop. Une poussée mentale (de stress) essaie de sortir.

Mais en plus, le lieu où siège l’hernie indique son message émotionnel de manière plus précise et complémentaire : 

 Hernie inguinale (dans l’aine) : difficulté à exprimer sa créativité, secret que l’on renferme et qui nous fait souffrir. Désir de rompre avec une personne qui nous est désagréable, mais avec laquelle on se sent engagé ou qu’on est obligé de côtoyer. On aimerait sortir, s’extirper de cette situation.

 Hernie ombilicale : nostalgie du ventre de la mère où tout était facile et où se sentait totalement en sécurité. Refus de la vie.

 Hernie discale : conflit intérieur, trop de responsabilité, sentiment de dévalorisation, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu’on attend de nous, projets et idées non reconnus. La colonne vertébrale représente le soutien. Besoin d’être appuyé, soutenu, mais difficulté ou impossibilité de demander de l’aide.

 Hernie hiatale : se sentir bloqué dans l’expression de ses sentiments, de son ressenti.

Refouler ses émotions. Tout vouloir diriger, ne pas se laisser porter par la vie mais la contrôler.

 Genoux 




Douleurs aux genoux, genoux qui flanchent, genoux qui craquent, douleurs aux ménisques : refus de plier, de se « mettre à genoux » (de se soumettre) de céder, fierté, ego, caractère inflexible ou au contraire, on subit sans rien oser dire, on s’obstine, mais nos genoux nous disent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation.

Difficultés à accepter les remarques ou les critiques des autres.

Problèmes avec l’autorité, la hiérarchie, problèmes d’ego, d’orgueil.

Devoir s’incliner pour avoir la paix.

Ambition réfrénée ou contrariée par une cause extérieure,

Entêtement, humiliation.

Culpabilité d’avoir raison.

Colère d’être trop influençable.

 Peau

Les maladies de peau ont très souvent, à l’origine, un conflit de séparation mal géré, une séparation mal vécue, soit par la mère, soit par l’enfant, ou la peur de rester seul et un manque de communication. Séparation aussi envers soi-même : dévalorisation de soi vis-à-vis de l’entourage. Porter trop d’attention à ce que les autres peuvent penser de nous.

 Eczéma

Anxiété, peur de l’avenir, difficultés à s’exprimer.

Impatience et énervement de ne pas pouvoir résoudre une contrariété.

Séparation, deuil, contact rompu avec un être cher.

Chez les enfants, l’eczéma peut résulter d’un sevrage trop rapide ou d’une difficulté de la mère à accepter que son enfant ne soit plus « en elle ». Sevrage de l’allaitement ou reprise du travail de la maman et culpabilité non exprimée, mais que l’enfant ressent et somatise ainsi. Querelles ou tensions dans la famille, que l’enfant ressent. Insécurité.

 Acné 

Manière indirecte de repousser les autres, par peur d’être découvert, de montrer ce qu’on est réellement, parce qu’on pense qu’on ne peut pas être aimé tel que l’on est. Puisqu’on se rejette, on crée une barrière pour que les autres ne nous approchent pas.

Refus de sa propre image, de sa personnalité ou de sa nouvelle apparence.

Honte des transformations corporelles.

Difficulté à être soi-même, refus de ressembler au parent du même sexe.

 Psoriasis 

Personne souvent hypersensible qui n’est pas bien dans sa peau et qui voudrait être quelqu’un d’autre. Ne se sent pas reconnue, souffre d’un problème d’identité. Le psoriasis est comme une cuirasse pour se défendre.

Besoin de se sentir parfait pour être aimé.




Souvent une double conflit de séparation, soit avec deux personnes différentes, soit un ancien conflit non résolu, réactivé par une nouvelle situation de séparation.

Se sentir rabaissé ou rejeté, à fleur de peau.

Se protéger d’un rapprochement physique, ou protéger sa vulnérabilité, mettre une barrière.

 Bras

Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras.

Les bras sont le prolongement du coeur et sont liés à l’action de faire et de recevoir, ainsi que l’autorité, le pouvoir.

Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que je dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s’apitoyer sur ses souffrances.

Se croire obligé de s’occuper de quelqu’un.

Ne pas se sentir à la hauteur lorsqu’on est le « bras droit » de quelqu’un.

Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à  leur montrer de l’affection.

S’empêcher de faire des choses pour soi-même, parce qu’on se souviens des  jugements négatifs et des interdictions durant  l’enfance, ce qui était blessant.

Ne pas se permettre de prendre ou je regretter d’avoir pris quelque chose, ou de penser avoir obtenu quelque chose sans le ne mériter.

Se rapporter au fait d’avoir été jugé par ses parents.

Vouloir emprisonner quelqu’un dans ses bras pour l’avoir sous contrôle, mais avoir dû le laisser s’envoler, et ne plus pouvoir l’aimer et le protéger (un enfant, par exemple).

Vivre une situation d’échec, devoir baisser les bras.

 Epaules

La fonction première des épaules est de porter. Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités.

Le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas.

On se rend responsable du bonheur des autres, on prend tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu.

Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, ou que l’on on nous impose des choses.

Lorsqu’on vit une situation dont ont ne veut plus, on désire passer à autre chose, mais le manque de confiance en soi nous bloque.

On manque d’appui, on manque de moyens. On ne se sent pas aidé.

Une personne chère ou l’un de nos parents vit de la tristesse et on aimerait prendre son chagrin et ses problèmes pour l’en libérer.




Colère retenue contre un enfant ou une autre personne qui se la coule douce alors qu’on ne se donne même pas le droit de prendre un temps de pause.

Au travail ou à la maison, avec son conjoint, on se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent dominé sans oser réagir.

On vit de l’insécurité affective (douleur épaule gauche) ou de l’insécurité matérielle (douleur épaule droite).

Épaules rigides et bloquées sont signe d’un blocage de la circulation de l’énergie du coeur, qui va vers l’épaule, puis vers le bras, le bras donne (le bras droit) et reçoit (le bras gauche).

Ce blocage d’énergie est souvent retenu dans une articulation ou un tissu (capsulite, bursite).




L’énergie doit circuler du coeur vers les bras pour permettre de faire, de réaliser ses désirs.

On porte des masques, on bloque ses sentiments, on entretient des rancunes (douleurs dans les trapèzes, surtout à gauche). parfois envers soi-même.

On paralyse ses épaules pour s’empêcher d’aller de l’avant, de faire ce qu’on aimerait vraiment. On prend le fardeau sur soi plutôt que d’exprimer ses demandes et ses ressentis, de peur de mécontenter l’autre.

Difficulté ou impossibilité à lever le bras : conflit profond avec sa famille, difficulté à voler de ses propres ailes.

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

Dialoguez avec le corps

 Essayez de modifier, clarifier ou de lâcher-prise par rapport à la situation qui vous perturbe. Le mot lui même maladie pointe sur ce mécanisme d’expression corporelle : « le mal a dit ». Votre douleur essaie de vous dire quelque chose, de vous signaler que quelque chose perturbe l’harmonie en vous, d’attirer votre attention sur quelque chose à changer dans votre vie. 

 N’ayez pas peur, ne haïssez pas vos maladies! Reconnaissez et acceptez les émotions, si vous les éprouvez, mettez des mots dessus, acceptez votre ressenti. Une fois les émotions négatives reconnues, acceptées et évacuées, le corps peut cesser de vous envoyer ce message de « mal a dit. »

source

Le grand dictionnaire de la santé LIVRE

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }