Mantra : leur pouvoir et leur définition et usage

Mantra : leur pouvoir et leur définition et usage

Une petite définition du Mantra s’impose car on en entend quelques fois parler. On parle souvent de mantra Tibétain ou mantra Bouddhiste mais cela existe aussi en Inde.




Je pense qu’il n’est pas nécessaire de donner son origine, le plus important à savoir c’est qu’ un mantra est une suite de syllabes, ou de mots, qu’il est nécessaire de répéter un certains nombre de fois. ils sont prononcés à voix haute ou intériorisés.

Le mantra est universel et peut être utilisé par tout le monde  ce n’est pas réservé à une certaine religion, seule la prononciation peut être difficile quelques fois mais avec un peu de travail on y arrive…

Le plus important c’est le son émis et non sa signification, quand on récite un mantra, on génére une vibration, c’est cette dernière qui possède un pouvoir. Le mantra est généralement utilisé pour la méditation, il agit sur le mental, le physique, l’émotionnel et le spirituel. Et oui quand notre mental est présent dans la méditation, il bloque le processus, le fait de réciter un mantra pendant un certains temps, permet de se détourner du mental et ainsi profiter de la méditation.

Dans le Tantra, on compare ces sons aux divinités, ce sont des identités conscientes et vivantes.

QUELQUES EXEMPLES DE MANTRAS SACRÉS :

Le mantra OM :




Le mantra le plus connu est le mantra OM (ou en encore AUM), c’est un son universel, on le considère comme le son primordial, il contient la vibration de l’univers, il symbolise dieu,  il est utilisé comme préfixe et parfois suffixe aux mantras.

Le Mantra : OM MANI PADME HUM

Bien connu des tibétains et même au dela, ce mantra est puissant et il représente la compassion et la grâce de tous les bodhisattvas et bouddhas. Il a la capacité de purifier notre esprit, de l’ouvrir à l’ Amour et à la Compassion.

Le GAYATRI mantra :

Ce mantra a d’immenses pouvoirs, il apporte la sagesse, purifie le karma négatif , peut aider à l’illumination

Une expérience intéressante à faire est d’associer un mantra avec un mandala* ce qui a pour but d’augmenter la puissance de la méditation. De cette manière on se concentre sur l’image et le son et on évite le bavardage mental.

*Un mandala est une image sacré au même tire que le mantra est un son sacré.

On peut ouvrir ses chakras par le chant d’ un mantra, par exemple on utilise le mantra om pour le chakra ajna (troisième oeil)

Note : Ne pas confondre mantra et sutra, les sutras peuvent être chantés mais ce sont des textes attribués à Bouddha.

Source : www.ouvrirseschakras.net   

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Se libérer du karma

Se libérer du karma

Le karma appartient à un système de croyances très ancien selon lequel tout ce que nous faisons est la « cause » d’un «effet» dont nous ferons plus tard l’expérience. Croire au karma est une manière de considérer la loi universelle de cause à effet, mais ce n’est pas la seule. La loi de cause à effet est immuable, mais elle ne signifie pas que nous devrions être « punis » ou « bloqués» à cause de nos expériences passées. Au contraire, s’il s’agit d’une loi d’amour qui vise à nous libérer de notre passé.

Tout d’abord, l’idée de «passé» se fonde sur une croyance en un temps linéaire. Nous savons que le temps est en réalité simultané et non linéaire. En d’autres termes, tout ce que vous avez vécu et vivrez dans l’avenir sepasse maintenant, en ce moment même. C’est parce qu’il n’existe pas d’autre moment que maintenant.




Sur Terre, les humains ont eu recours à la croyance au passé, au présent et à l’avenir comme à un moyen de mesurer leur croissance et leurs accomplissements. Cependant la vérité spirituelle est que nous sommes tous déjà aussi accomplis que nous le souhaiterons au cours de notre vie. Nous sommes déjà à la maison, parfaits en toutes manières, puisque nous sommes en union avec Dieu. Notre unique « chemin» ou « objectif», s’il en est un, est de nous rendre compte que nous avons déjà tout ce que nous désirons. Dès lors que nous en prenons conscience,
nous en faisons l’expérience.

Autrement dit, car il est très important d’expliquer ce concept en des termes clairs et simples, plusieurs réalités coexistent en ce moment même. Une bonne analogie est de penser à ces réalités comme à plusieurs films se trouvant chacun dans un magnétoscope posé sur votre poste de télévision. Vous pouvez choisir celui que vous voulez. Vous n’avez besoin de la permission de quiconque ; vous êtes la personne ayant autorité ici. L’un de ces films est un véritable chef-d’œuvre, un film magnifique qui vous inspire et vous fait découvrir votre pouvoir. Un autre est un film à petit budget, médiocre. Un autre encore est une « comédie des erreurs » dans laquelle les personnages tombent continuellement dans le pétrin et en sortent. Et puis il y a la tragédie, pleine d’un drame pesant, de peines de cœur et de toutes sortes de problèmes inimaginables.

Tous ces films coexistent simultanément, chacun attendant d’être joué et vécu ici et maintenant. Quel film allez-vous passer et vivre ? Vous décidez en fonction des pensées que vous choisissez d’avoir. Il importe pour nous tous de comprendre que nous choisissons réellement nos pensées et donc le film ou le type de vie que nous voulons vivre. Chacun est qualifié de manière égale pour choisir et vivre chaque film. Vous n’avez pas à gagner
le droit de vivre un film magnifique et harmonieux. C’est un droit inné d’avoir une vie paisible et constructive.
Traverser les peines et surmonter les obstacles est une manière d’accomplir sa croissance spirituelle, mais ce n’est pas la seule. Vous pouvez vraiment parvenir à l’illumination avec une vie paisible, parce que vous êtes d’ores et déjà illuminé.

Si vous ressentez un manque, une contrainte ou une souffrance de quelque type que ce soit, c’est simplement que vous êtes habité par des pensées de peur. Parfois, nous ne sommes pas conscients de ces pensées ou nous croyons ne pas en avoir la maîtrise, comme si elles nous choisissaient ! Avec de la pratique, vous pourrez devenir conscient de quel type de pensée vous avez en tête à tout instant. Chaque fois que vous ressentirez de la souffrance, vous saurez que vous avez eu une pensée de peur. Au fur et à mesure que vous progresserez sur
la voie spirituelle, vous supporterez de moins en moins la souffrance jusqu’au moment où vous ne pourrez plus la tolérer. À ce moment-là, vous n’aurez plus de pensées de peur, et vous reconnaîtrez instantanément et laisserez aller celles que vous aurez choisies par erreur à l’occasion. Vous pouvez travailler avec les anges pour vous libérer de ces pensées et de leurs conséquences. Après tout, les anges sont toujours avec vous et prêts à vous aider. Pensez simplement, Mes anges, s’il vous plaît, aidez-moi ! et ils interviendront pour vous rassurer.




Chaque pensée d’amour, de même que chaque pensée de peur, a un effet. Les pensées d’amour viennent de votre moi véritable ; les pensées de peur, de votre faux moi, votre ego.

Les effets sont en lien avec leurs causes. Chaque fois que vous choisissez une pensée de peur, elle reste attachée à votre ego comme une montgolfière. Les expériences douloureuses restent ancrées en vous – l’une après l’autre, selon un modèle et un cycle apparemment sans fin – tant que vous vous accrochez à la cause ou aux pensées de peur de l’ego. Toutefois, si vous laissez aller la cause, son effet s’envolera avec elle.

La beauté de la chose, c’est qu’il vous est possible de laisser aller toutes les pensées de peur que vous avez eues ou que d’autres ont pu avoir à votre égard, et que vous pouvez en faire autant avec leurs effets douloureux !

Dans Un cours en miracles, il est dit : « Reconnaissez seulement que vous vous êtes trompé et toutes les conséquences de vos erreurs disparaîtront. » Cela signifie que nous pouvons « faire cesser le temps » en renvoyant nos pensées vers la vérité, la base de la véritable réalité. Rien de ce qui est vrai ne peut être menacé ; rien de ce qui n’est pas vrai n’existe. En cela réside la paix de Dieu.

Cela diffère beaucoup du fait de se soustraire à ses responsabilités et du concept religieux d’ «expier ses péchés ». Se libérer du karma signifie simplement laisser aller les idées fausses, causes d’effets douloureux. Après tout, les erreurs ne nécessitent pas d’être punies, mais seulement d’être corrigées. Nous avons tous commis des erreurs et, parmi ces dernières, certaines sont peut-être difficiles à pardonner. Toutefois, Dieu regarde juste au-
delà de nos fautes et Il voit la créature parfaite en nous.




Nous sommes des êtres puissants, mais nous ne lesommes pas assez pour défaire la perfection que nous a conférée notre Créateur en nous faisant à Son image et à Sa ressemblance. Rien de ce que vous puissiez dire, penser ou faire ne pourra jamais altérer ce en quoi vous êtes en réalité parfaitement merveilleux et le serez toujours.

Dans certains plans astraux de l’au-delà, on croit qu’à la suite des erreurs que vous commettez au cours d’une vie, par exemple être cruel envers quelqu’un, vous devez vous réincarner avec des problèmes physiques ou émotionnels afin d’ « expier» ces erreurs. Lorsque vous vous réincarnez à partir de ce cadre de pensée, vous choisissez d’avoir une vie de punition, dans la souffrance et les problèmes. Vous pouvez toute fois échapper à cette erreur de pensée à n’importe quel moment.

Les anges vous aideront à laisser aller les effets des erreurs de pensée commises dans cette vie ou dans n’importe quelle autre, peu importe que vous croyiez en la réincarnation ou non.

Source: Doreen Virtue

Guérir avec l’aide des anges (Doreen Virtue)

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Le cas de Boriska : l’enfant russe qui venait de Mars

Le cas de Boriska : l’enfant russe qui venait de Mars
Né le 11 janvier 1996 à Volzhskiy, en Russie, Boris alias Boriska Kipriyanovich est généralement considéré comme un enfant précoce, qui pourrait décrire en détail la civilisation martienne, dont il serait originaire par réincarnation? et qui aurait prédit de grandes catastrophes pour 2009 et 2013. Il semble être devenu connu après que Pravda Online lui ait consacré deux articles de sa supposée vie antérieure.

 

En décembre 2004, un article lui a été consacré sur un site internet russe, dans lequel un homme ayant participé à une expédition dans la région de Volgograd, raconte qu’un soir, alors qu’ils se détendaient autour d’un feu de camp, un curieux petit garçon est venu à leur rencontre.

Boriska, tout juste âgé de 7 ans, a commencé à leur parler de la vie sur Mars, une planète où il aurait vécu. Il leur aurait indiqué des détails saisissants et très précis sur la civilisation martienne, si bien que les hommes l’écoutairent pendant presque deux heures, fascinés qu’un si jeune garçon puisse avoir autant de connaissances.




Ses propos furent même enregistrés par un des membres de l’expédition. Mais, en plus de leur parler de Mars, il a aussi décrit en détail la Lémurie, un continent hypothétique, situé dans l’océan Indien, qui est parfois confondu avec le continent Mu, situé dans le Pacifique…

Également très impressionné, l’auteur de l’article a ensuite contacté les parents de Boris, afin de pouvoir le rencontrer. Nadya, sa maman, dermatologue, l’accueille avec plaisir dans leur petit appartement familial. Le père du garçon, un Officier à la retraite, est absent.

Nadya raconte au journaliste que Boris a été capable de soulever sa tête au bout de 15 jours seulement. À l’âge de 4 mois, il aurait prononcé son premier mot : « BABA ». À 7 ans, il savait déjà formuler des phrases complètes. Le journaliste est troublé pas ces révélations…

Plus étrange encore, il aurait commencé à lire à 1 an et demi, et à peindre dès ses 2 ans. Il parlait de choses que jamais personne ne lui avait apprises. Il était curieux de tout et déjà très porté sur la Science et les civilisations inconnues.

Le garçon de 8 ans lui apprend que la surface de Mars fût jadis habitée, mais qu’une guerre nucléaire lui aurait fait perdre son atmosphère. Habitués à ne respirer que du gaz, si ces êtres venaient à s’installer sur la Terre, ils seraient contraints de ne respirer que la fumée de nos pots d’échappement. En effet, notre air les ferait vieillir très rapidement…

Après cette importante catastrophe, les Martiens furent contraints de se réfugier dans des villes souterraines, ce qui ne fût pas une tâche aisée, étant donné qu’ils mesuraient 7 mètres de haut en moyenne. Le plus curieux est qu’ils auraient tous une trentaine d’années.

Boris affirme qu’il a été l’un d’eux dans une vie antérieure, et qu’il serait venu nous rendre visite à plusieurs reprises, à l’époque de la Lémurie. Il aurait assisté à la destruction de ce continent (qui était, d’après lui, peuplé d’habitants mesurant environ 9 mètres).

Il aurait même assisté à la mort d’un jeune Lémurien, avec qui il serait devenu ami. Ce dernier se serait fait écraser par un rocher alors que les eaux engloutissaient tout. Boris est d’ailleurs persuadé qu’il se réincarnera en lui dans sa prochaine vie…

Il décrit même son vaisseau spatial avec précision au journaliste (sa forme ovale ainsi que les différents matériaux qui le composent). Le revêtement spécifique de son engin pouvait lui permettre de voler n’importe où dans l’univers, du moment que ce dernier était suffisamment chargé en énergie.

Les Martiens semblaient également être très avancés dans leurs technologies spatiales. Boris reste persuadé que si une de nos stations spéciales tentait d’approcher Mars de trop près, elle serait automatiquement détruite par de puissants signaux émis par les Martiens.

Effectivement, ces derniers considèrent que notre matériel émet des radiations trop dangereuses. Hasard ou coïncidence, les scientifiques et astronautes ont mis du temps avant d’oser analyser Mars de plus près. Tenaient-ils compte de la mise en garde du petit Boris ?

Il ne reste pas moins que le petit garçon, passionné de lecture, s’intéresse à des sujets bien trop complexes pour son âge, n’en témoigne le livre « D’où venons nous », d’Ernst Muldashev, que sa mère lui a offert et qui est devenu sa « Bible »…

Boris a conscience d’être un enfant « spécial ». Il dit à qui veut bien l’entendre qu’il a été investi d’une mission : celle de contribuer à la renaissance de notre planète en faisant appel à ses dons. Alors, simples frasques fantaisistes d’un enfant en manque de popularité ? Machination parentale ?

À l’heure des interrogations concernant la « Fin du Monde » qui était censée se produire le 21 décembre 2012, on ne peut que se poser des questions concernant cet enfant dit « indigo », passionné par les légendes ancestrales ainsi que par Mars.




Il aurait prédit deux catastrophes planétaires liées à l’eau en 2009 et en 2013, une inversion des pôles, suivie de catastrophes bien plus dévastatrices. Mais qui ne semble pas s’être réalisée.

Pour plus d’infos faite des recherche sur google, youtube et dailymotion avec le mot-clé Boriska 

source

Eveil Tv




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Les 7 lois spirituelles du succès

Les 7 lois spirituelles du succès

1ère loi: Loi de Pure Potentialité

Cette loi se met en oeuvre en prenant les décisions suivantes:

  • Prendre l’habitude de méditer seul au moins deux fois par jour pendant 30 minutes à chaque fois.
  • Prendre le temps chaque jour de communiquer avec la Nature et de témoigner silencieusement de l’intelligence présente en toute chose vivante.
  • Pratiquer le non-jugement. Commencer la journée par cette résolution: « Aujourd’hui, je ne jugerai rien de ce qui arrivera » et s’y tenir.
 




 

2ème loi: Loi du Don

Cette loi se met en oeuvre en prenant les décisions suivantes:

  • Prendre l’habitude de donner quelque chose à toutes les personnes que l’on rencontre. Ce peut être un don matériel (objet, argent…) ou spirituel (sourire, prière…).
  • Accepter avec gratitude tous les dons que l’on reçoit. Il peut s’agir de ceux de la Nature (lumière du soleil, chant des oiseaux, pluie d’automne) mais aussi des présents que d’autres personnes nous offrent, que ceux-ci aient une forme matérielle comme l’argent ou spirituelle comme un compliment ou une prière.
  • Prendre l’habitude de protéger la circulation de la richesse dans sa vie en donnant et en recevant les biens les plus précieux de l’existence: l’attention, l’affection, le respect et l’amour.
 

 

3ème loi: Loi du Karma ou Loi de cause à effet

Cette loi se met en oeuvre en prenant les décisions suivantes:

  • Prendre l’habitude d’être témoin de ses choix. Le meilleur moyen de préparer le futur est en effet d’être totalement conscient du présent.
  • Chaque fois que l’on doit prendre une décision se poser les deux questions suivantes: « Quelles sont les conséquences du choix que je suis en train de faire? » et « Apportera-t-il satisfaction et bonheur à moi-même comme à tous ceux qui en seront affectés? »
  • Ecouter les réactions de son corps. Si le choix que l’on s’apprête à faire apporte du confort alors on pourra s’y abandonner. Dans le cas contraire, il est nécessaire de réexaminer les conséquences de son action.
 

 

4ème Loi: Loi du Moindre Effort

Cette loi se met en oeuvre en prenant les décisions suivantes:

  • Pratiquer l’abandon. Prendre l’habitude d’accepter les personnes, les évènements, les circonstances et les situations comme elles se présentent. Accepter les choses comme elles sont et non comme nous voudrions qu’elles soient.
  • Assumer la responsabilité de notre situation en face de tous les évènements que nous considérons comme des problèmes. Ne blâmer personne, y compris nous-mêmes. Prendre conscience que tout problème constitue une opportunité déguisée.
  • Abandonner notre besoin de défendre notre point de vue. Rester ouvert à tous les points de vue sans chercher à s’attacher à un d’entre eux.
 

 

5ème loi: Loi de l’Intention et du Désir

Cette loi se met en oeuvre en prenant les décisions suivantes:

  • Etablir une liste de tous ses désirs et se la remémorer régulièrement, notamment le soir avant de se coucher et le matin au réveil.
  • Confier ses désirs à la matrice de la création. Prendre conscience que si les choses ne se présentent pas comme prévu, c’est qu’il y a une raison à cela.
  • Prendre l’habitude de pratiquer la conscience du moment présent. Accepter ce présent comme il vient et créer la manifestation du futur par son attention et ses désirs les plus profonds et les plus chers.
 

 

6ème loi: Loi du détachement

Cette loi se met en oeuvre en prenant les décisions suivantes:

  • Prendre l’habitude d’offrir à soi-même comme à autrui la liberté d’être ce que l’on est. En ne cherchant pas à tout prix une solution à ses problèmes, on évitera de s’en créer d’autres. Participer à tout avec un engagement détaché.
  • Accepter l’incertain parce que c’est le seul chemin vers la liberté.
  • Prendre l’habitude d’entrer dans le champ de tous les possibles et anticiper le bonheur de rester ouvert à une infinité de choix.
 

 

7ème loi: Loi du Dharma ou but de la vie

Cette loi se met en œuvre en prenant les décisions suivantes:

  • Prendre l’habitude de nourrir avec amour le ou la déesse qui vit au plus profond de son âme.
  • Établir une liste de ses talents particuliers, ce que l’on aime faire.
  • Se poser chaque jour les deux questions suivantes: « Comment puis-je aider? » « Comment puis-je servir? »
Noter: Deepak Chopra suggère de consacrer chaque jour de la semaine un moment pour la méditation et de se focaliser sur une loi: le dimanche la première loi, le lundi la deuxième loi et ainsi de suite jusqu’au samedi qui est dédié à la dernière loi.

LIEN DU LIVRE

Translate »