Les vertus de la Cornaline

Les vertus de la Cornaline
  • Composition chimique : Dioxyde de silicium.
  • Couleur : Rouge et orange.
  • Symbole : Vie et prospérité.
  • Chakra : Chakra Sacré et chakra du Plexus Solaire.
  • Astrologie : Bélier, Gémeaux, Vierge, Cancer, Scorpion.
  • Planète : Soleil.



La cornaline est une pierre de couleur rouge à orangée, tirant sur le rose ou le brun. Les principaux gisements se trouvent en Inde, au Brésil, au Japon et en Uruguay. Elle est utilisée en décoration d’intérieur, pour sa magnifique couleur.

En lithothérapie, la cornaline est une pierre qui fournit de l’énergie positive à son porteur. Elle apporte vitalité et dynamisme, car elle est symbole de vie, de richesse et de prospérité. Elle accroît la chance personnelle et donne de la motivation et du courage.

La cornaline est une pierre très prisée par les femmes et par les couples, car elle les aide dans de nombreux domaines.

Pierre de la procréation, la cornaline a des vertus stimulantes pour la fertilité et pour l’équilibre sexuel.

Utilisée par les femmes, la cornaline apaise les douleurs pendant la menstruation, combat les infections des voies urinaires et renforce les fonctions de l’appareil génital. Chez les hommes, elle permet de réguler les troubles liés à la sexualité.




Elle est également utilisée pour comme soin anti-âge, car elle a des propriétés antirides, elle adoucit et embellit la peau. Par son action régénérative sur le derme et l’épiderme, la cornaline aide à la cicatrisation des plaies.

Le centre énergétique de prédilection de la cornaline est le chakra sacré, au niveau du bas ventre.

    • Éloigne le chagrin, la colère, la rage, la jalousie, la tristesse, la peur, la timidité, et chasse la négativité émotionnelle.
    • Cicatrise les plaies et apaise les douleurs. Elle est aussi efficace pour combattre l’anémie et arrêter les hémorragies.
    • Chasse les cauchemars.
    • Soulage les névralgies, les rhumatismes, la sciatique et les crampes.
    • Combat l’épuisement nerveux en stimulant le métabolisme et aide également en cas d’artériosclérose.
    • Renforce le ventre, le coeur, purifie le sang et agit contre la colite.
    • Soulage les problèmes des voies urinaires grâce à son action anti-inflammatoire.
    • Combat les pensées négatives et clarifie les idées. Elle rend joyeux et courageux, en augmentant la vitalité et le dynamisme de son porteur.
    • Favorise les contacts et les relations, en augmentant la communication et en renforçant la voix.
    • Soulage l’asthme et est indiquée en cas de rhume de foins et de bronchites.
    • Facilite la concentration au travail ou lors de la méditation. C’est un puissant calmant.
    • Aide à éliminer les toxines du corps et à régénérer le système immunitaire, très utile en cas de fièvre.
    • Soulage les reins et le foie.
    • Attire la chance et la prospérité.




Attention ! La cornaline est déconseillée aux personnes ayant de l’hypertension, car elle augmente la tension artérielle.

Purification et rechargement

Purifier dans de l’eau distillée salée, et la laisser se recharger aux rayons du soleil, ou sur un amas de quartz.

TROUVER DE LA CORALINE

 




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Guérir ses blessures émotionnelles

Guérir ses blessures émotionnelles

Par Arthur Mantes



Guérir ses blessures émotionnelles fait partie du processus d’éveil. Nos blessures émotionnelles qui se réactivent demandent à être libérées. Ce processus de guérison est au centre du développement de soi, car il permet un retour à notre vraie nature, et une connexion véritable avec la vie.

Guérir ses blessures émotionnelles

Parce que notre histoire de vie(s) n’est pas toujours facile, chacun de nous se voit marqué par certaines blessures. Notre corps émotionnel porte en lui la trace de nos expériences passées. Certaines peuvent même être traumatisantes, et portées comme des blessures. Ces blessures peuvent se réactiver dans notre vie, lorsque des événements, situations ou relations résonnent avec.
Alors, face à ces blessures profondes, la réaction commune est de sombrer dans l’inconscience de la blessure, de souffrir à travers elle, d’agir par défaut et de se couper de soi-même.

Ces blessures émotionnelles sont à l’origine de nos maux physiques, psychologiques et émotionnels dans notre vie. Plus on guérit ces blessures, et plus on devient vraiment nous-même. Car c’est possible, et c’est le chemin de libération qui nous mène à vraiment être nous-même.

L’origine de nos blessures émotionnelles

Une blessure émotionnelle est une partie de notre énergie qui, faute d’avoir été exprimée et libérée, est bloquée en nous.

A travers notre développement, nous vivons toute sorte d’expériences, de circonstances, de relations. Certaines sont agréables et permettent un développement harmonieux de qui nous sommes, car elles résonnent directement avec notre Âme.
D’autres, à l’opposé, viennent nous « faire mal » et créent en nous une sorte de déconnexion d’avec qui nous sommes vraiment. Certaines situations, surtout dans les premiers stades de la vie, font naître en nous des émotions que nous ne savons pas gérer sur le moment. Ces instants sont alors vécus sans solutions, et la meilleure manière que l’on a, à ce moment, de régler le « problème émotionnel » est de faire comme s’il n’était pas là, et de l’enfouir en nous.

C’est là la naissance de ce que j’appelle une « bulle émotionnelle », une énergie non résolue, en tension, qui existe en nous. Le souvenir de l’événement, associé à l’émotion dite « négative » (haine, peur, colère, tristesse…), est comme restée en suspend en nous. C’est une énergie qui est figée dans le temps, à l’intérieur de nous.

Notre expérience conditionne ce que nous sommes. La plupart de nos blessures remontent à l’enfance. Car souvent, lorsque nous sommes enfant, nous n’avons pas la conscience, la volonté et la force intérieure de l’adulte qui nous permettrait de faire face à nos émotions négatives et de leur apporter résolution. Aussi, les émotions demandent à être vécues et exprimées, ce pour quoi l’enfant n’est pas souvent encouragé et guidé à faire.
De plus, les expériences sont d’autant plus marquantes qu’un enfant est très sensible et ouvert au monde. En effet, aux premiers stades de sa vie, nous fonctionnons en onde lentes du cerveau (delta pour un bébé, thêta pour un bambin, alpha pour un enfant), ce qui correspond aux états d’hypnose profonds. Plus on est jeune, et plus on vit et construit une couche profonde de notre personnalité.
Cela veut dire que lorsque l’on est enfant, on n’a pas le cerveau analytique des ondes beta (comme l’adulte) qui nous permet de penser et réfléchir les situations. Non, un enfant vit pleinement dans son corps émotionnel, il n’a pas la capacité de vraiment comprendre une situation qui est vécue comme un conflit. Il l’imprime directement en lui. Etant enfant, les expériences sont marquées directement en nous dans nos couches de personnalité les plus profondes (subconscient, sous le conscient).

Certaines situations, relations, et circonstances sont vécus comme des traumas au niveau émotionnel. Sans solution, elles sont enfouies en nous et laissées en suspend, attendant une plus grande conscience de soi pour trouver résolution. Chaque blessure émotionnelle qui prend naissance en nous est comme une partie de nous qui se sépare de nous-même.

On peut dire que notre corps émotionnel est façonné les premières années de notre vie, jusqu’au stade « grand enfant » et adolescent.
C’est à dire que, arrivé au stade ado/adulte, notre dimension émotionnelle est un vaste ensemble de bulles émotionnelles non résolues, en tension, qui demandent à se libérer. Car chacune de ses bulle émotionnelle contient des émotions et a besoin de trouver résolution pour que nous puissions être vraiment nous-même et incarner pleinement notre valeur et notre potentiel.

Quand nos blessures émotionnelles se réactivent

Nos blessures émotionnelles semblent toujours se réactiver tant qu’on ne les a pas vraiment guéries.

Au niveau invisible de l’énergie et de la conscience, l’humain pourrait être comparé à un grand résonateur vibratoire. Lorsqu’une situation, expérience, circonstance, interaction se présente à lui, elle a un effet sur lui : elle réveille ce qui est similaire à l’intérieur de lui. L’extérieur vibre et l’humain résonne.
C’est ce que l’on appelle l’effet de résonance. La plupart du temps, il se passe au delà de nous, au delà de notre conscience. C’est de cette manière que peuvent se réveiller les blessures.

Illustrons cela par un exemple :
Imaginons que je suis enfant et que mes parents divorcent. La vie était belle et j’étais comblé d’attention et d’amour. Alors, à partir de ce moment là, tout change et bascule. Mes parents sont malheureux chacun de leur côté et ils ne m’accordent plus d’attention.
Vivant cela, en temps qu’enfant, je ne sais pas comment interpréter et vivre ce manque d’amour que je ressens. Il y a de la tristesse, de la peur, de la colère. Alors, je l’enfouis en moi.
C’est ce que l’on peut appeler une blessure d’abandon : la blessure du manque d’amour.
Voici ce que mon inconscient retient : séparation => manque d’amour => émotions négatives
Du coup, non seulement cette blessure se réactivera à chaque séparation que je peux vivre, directement ou indirectement (couple, animal, amis, travail…), mais aussi lorsque mon mental perçoit un potentiel danger : conflit, dispute, désaccord, compromis, distance…

Notre comportement se voit totalement affecté par cette blessure qui est en nous. Ne voulant pas qu’elle se reproduise, on peut prendre des mesures fortes pour cela. On peut tout faire pour éviter de reproduire ce qu’il s’était produit qui nous a marqué.

 

Aussi, dès qu’une situation résonne de près ou de loin avec cet événement, la bulle émotionnelle qui existe en nous se réactive.
Alors, imaginons que vous avez cette blessure. Votre conjoint voudrait aller au cinéma voir tel film et vous tel autre film. Cette situation vibre « séparation », une séparation néanmoins sans danger ni gravité. Cependant, la bulle émotionnelle peut se réactiver, et alors remettre au premier plan les émotions du passé que l’on n’a pas résolu : énorme tristesse, peur, colère, sensation d’être abandonné…

C’est ça, l’effet résonance. Lorsque le présent réactive le passé non résolu en nous, une partie de notre conscience y est projetée. Nous ne sommes plus nous-même, nous sommes la blessure.

Voilà pourquoi, dans certaines circonstances, les personnes semblent réagir d’une manière émotionnelle totalement disproportionnée, comme si leur vie entière en dépendait : car ils portent une blessure émotionnelle qui se réactive. Et cette blessure, l’ayant vécue sans possibilité d’expression, de libération et de solution, ils interprètent inconsciemment le présent « problème » comme un drame vital.

Le problème n’est jamais la situation, la relation, le conflit en eux-mêmes. Le problème est toujours intérieur : il s’agit d’un conflit émotionnel qui se réveille et qui demande résolution. Et celui-ci n’a rien à voir avec le présent, il a à voir avec le passé, avec ce que l’on porte dans notre champs de conscience : la bulle émotionnelle.
Les émotions que l’on a toujours en nous, celles que l’on n’a pas exprimées et libérées, ce sont elles, qui, se réactivant, viennent alourdir le présent et lui donner un air de drame dont notre vie semble dépendre. C’est le signe que notre corps émotionnel a besoin d’être guéri.

eveil tv
image pixabay

Guérir nos blessures émotionnelles

La vie, dans chaque situation, nous invite à guérir notre corps émotionnel et devenir vraiment nous-même.




Les blessures que l’on a toujours en nous, sous forme de bulles émotionnelles non résolues, se réactivent dès que la vie résonne de près ou de loin avec. C’est plus fort que nous, au delà de nous, c’est comme ça. Car nos blessures demandent à être reconnues, exprimée et libérées. Elles demandent notre conscience et notre attention, pour se résoudre, et que l’on redevienne nous-même.
Car lorsque nous sommes libres de nos blessures émotionnelles, elles ne se réactivent plus de manière inconsciente, et nous sommes libres d’être vraiment nous-même.

On peut dire qu’il existe 5 blessures émotionnelles fondamentales. Lise Bourbeau en parle dans son livre, Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même. C’est une manière de voir qui semble bien marcher. Ces blessures sont : le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice.
Ces blessures sont l’interprétation que l’on a eu, et que l’on garde en nous, des situations marquantes. Derrière celles-ci s’expriment les émotions que l’on peut qualifier de « négatives » : la peur, la haine, la colère, la tristesse.
La blessure c’est l’aspect mental : « ce qu’il s’est passé selon moi », et en son cœur est l’émotion : « ce que j’ai ressenti dans mon être ».

Il y a fort à parier que chaque humain possède ces 5 blessures, dans des proportions différentes, selon son histoire.
Chaque situation qui n’a pas été résolue, et dont les émotions n’ont pas été libérées et exprimées, donne naissance à une bulle émotionnelle. Une bulle émotionnelle est une partie de notre être qui attend que la résolution se fasse, qui attend d’être soulagée de son état, pour retrouver son état d’amour.

Comment guérir notre corps émotionnel ?

Le processus de guérison émotionnel est un processus de toute une vie. Lorsqu’il devient conscient, on peut utiliser toute notre volonté, notre dévotion, pour guérir ces blessures qui nous empêchent d’être vraiment heureux. Le plus dur est le début, lorsque l’on prend conscience qu’on est blessé. Après une certaine pratique et attention à soi-même, on peut vraiment s’en libérer et trouver une vie plus légère et heureuse.
Guérir nos blessures consiste à libérer nos blessures originelle, celles qui sont en notre centre et nous empêchent le plus d’être libre et nous-même. Guérir ces blessures, c’est exprimer et donc libérer l’énergie en suspend dans nos bulle émotionnelle : les émotions non résolues.

Pour cela, il est nécessaire de reconnaître la blessure, de la comprendre, de toucher les émotions, et de les libérer.
C’est par la Conscience que l’on peut faire cela.

Il suffit d’apprendre à s’écouter. Lorsqu’une blessure se réactive, la première chose est de s’en rendre compte. Car souvent, on a tendance à partir en mode « totalement inconscient », à reprocher aux autres, à se sentir victime et à réagir comme un enfant blessé.
Ensuite, il y a besoin de s’intérioriser, et d’écouter vraiment ce que l’on ressent. Quelles sont les émotions qui sont présentes ? Qu’est-ce que je ressens ?
Ensuite, il faut donner notre attention inconditionnelle, notre présence aimante et compassionnée, à cette énergie, cette partie de nous.
En écoutant, en étant présent avec nos émotions, et en leur laissant la possibilité de s’exprimer (pas forcément verbalement, le simple fait de les reconnaître suffit), les émotions diminuent et se dissipent.



Votre but, à chaque fois qu’une blessure se réactive, est d’entrer avec votre être intérieur, et de l’aider à exprimer ses émotions, à les vivre. Car de cette manière, elles peuvent trouver résolution, de plus en plus, petit à petit, jusqu’à qu’elles soient totalement libérées.

La méditation est une pratique qui permet de développer la conscience intérieure de soi-même et ainsi d’accéder à son corps émotionnel. En prenant le temps de pratiquer cela, de toucher les émotions que l’on vit, et de les accompagner à trouver libération, on guérit notre corps émotionnel.

Source http://www.sciencedesoi.com




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

BONHEUR ET GUIDANCE ÉMOTIONNELLE

BONHEUR ET GUIDANCE ÉMOTIONNELLE

Les émotions sont notre instrument de guidance intérieure le plus précieux : elles sont la direction de notre cœur et de notre esprit face à ce que l’on vit.

En apprenant à les écouter, on s’ouvre à nos désirs, on s’ouvre à l’évolution personnelle, on se reconnecte profondément à qui nous sommes.




Est-ce que, vous souhaitez être heureux? Réaliser vos rêves ? Manifester vos désirs ?

Nous sommes tous dans cette quête d’aller bien, dans une recherche de manifester une vie qui nous plaît.

Oui mais voilà, parfois on ne va pas bien, ou alors on ne va pas totalement bien. Parfois on n’a pas d’énergie pour nos projets. Parfois on ne sait pas dans quel sens aller. Parfois les émotions que l’on vit sont écrasantes, et nous empêchent d’avancer.

Que faire de ces paradoxes ? Comment s’en servir positivement ?
Comment retrouver du sens et de l’entrain pour se créer une vie de rêve ?
Comment s’orienter grâce à nos émotions ?

Les émotions sont une clé de compréhension de soi inestimable.
C’est ce que je propose d’aborder dans cet article !

BONHEUR ET GUIDANCE ÉMOTIONNELLE

Les émotions, c’est quoi ?

Une émotion est une sensation qui se fait ressentir dans notre corps. C’est un signal du corps émotionnel, qui cherche à nous montrer une information particulière vis-à-vis de la situation actuelle.
C’est un message que l’on se délivre, de Soi à Soi.
En fait, on ressent des émotions tout le temps. Elles sont plus ou moins intenses, et plus ou moins visibles.

Les émotions les plus communes peuvent être :

* La joie, la paix, l’amour, l’apaisement, …
* La peur, l’angoisse, la tristesse, le désespoir, la colère, la haine, la rancune, …

Les émotions se font ressentir dans notre corps.
Bien souvent on pense avoir des douleurs physiques alors que ce ne sont que des émotions qui cherchent à se faire voir.

Le ventre, le cœur, la gorge, la tête, sont autant d’endroits enclins à héberger des émotions.

Chaque émotion apparaît d’une manière distincte.

image pixabay

Par exemple :

* La peur apparaît au niveau du chakra du cœur et de la gorge,
* L’anxiété peut se faire sentir au niveau du ventre,
* La colère se montre au niveau de la gorge, et du bas ventre,
* La tristesse se ressent sur le cœur et la gorge.

L’émotion est une sensation qui se fait sentir dans le corps.
Elle est une réponse et une réaction aux événements extérieurs : elle nous montre comment est-ce que l’on vit les choses.
Les émotions sont une sorte de voyants internes qui ont pour but de nous donner des informations sur nous-même.

La pensée et l’émotion

En fait, derrière chaque émotion se cache une ou plusieurs pensées.
L’émotion est la manifestation de « quel rapport ai-je avec cette pensée » : elle nous donne l’interprétation sensitive de la pensée. C’est à dire que l’on ressent la ou les pensées directement dans notre corps, et on peut alors savoir si ces pensées nous font du bien ou non.
C’est un signal qui ne trompe pas car l’émotion dit toujours la vérité !

Donc en fait, lorsque l’on observe un événement dans notre vie, naît spontanément en nous un positionnement particulier :

* Nous pensons certaines pensées : nous apprécions, jaugeons, jugeons, tirons des conclusions, faisons des liens, des analogies, nous rappelons des souvenirs…
* Si les pensées sont alignées avec nos désirs, alors l’émotion qui jaillit va être agréable.
* Si les pensées vont à l’encontre de nos désirs, alors l’émotion sera désagréable.

C’est aussi simple que cela :

L’émotion est là pour nous montrer à quel point nos pensées sont alignées avec notre bonheur.
Si nos pensées servent notre évolution et notre expansion, alors nous allons nous sentir bien. Au contraire si nos pensées vont dans le sens contraire, nous allons nous sentir mal.




Pourquoi certaines émotions sont si intenses

L’intensité des émotions ressentie est directement reliée à l’adéquation (ou à l’écart) entre ce que je vis, et ce que je souhaite vivre.

Mais aussi, lorsque certaines situations résonnent avec des situations non résolues du passé, alors d’anciennes blessures peuvent se réveiller.
Les blessures qui ne sont pas guéries se réveillent dès lors que l’on observe des composantes plus ou moins proche de l’événement racine.

En fait, certains événements dans la vie ne sont pas faciles à vivre. Parfois on fait face à des choses qui sont plus grandes que nous.

Il arrive que l’on n’ait pas les ressources nécessaires pour intégrer pleinement les émotions qui surgissent.

L’événement est alors vécu partiellement, et certaines émotions sont occultées. Elles sont stockées dans le subconscient, qui les rappellera plus tard pour les « résoudre ».

Les traumas sont un exemple de ces situations. Cependant, toutes les situations peuvent être vécues comme un trauma. Surtout lorsque l’on est enfant, par exemple.

Les situations du passé qui n’ont pas été intégrées pleinement créent une bulle émotionnelle :

Celle-ci sera réveillée à chaque fois qu’une situation similaire (ou juste certains aspects) se présentera. Le but étant d’intégrer les émotions afin de relâcher la tension interne, et enfin de changer le mécanisme automatique d’observation pour retrouver notre liberté.

Pour résumer :

Les émotions qui surgissent peuvent être d’une intensité disproportionnée par rapport à l’événement qui les a déclenchées.

C’est normal : ceci est dû au fait que certaines blessures et bulles émotionnelles non résolues peuvent se réveiller par effet de résonance.

D’où l’importance d’être conscient et d’écouter ce qui se passe en soi.

Le simple fait de prendre conscience de ces mécanismes et réactions permet déjà d’en changer.

Les émotions sont des messages

En fait, les émotions cherchent toujours à nous montrer quelque chose : elles sont des messagers.

Elles nous permettent de sentir et ressentir le positionnement qui est adopté par le corps et l’esprit par rapport aux situations extérieures.

Les faits qui se passent à l’extérieur de nous peuvent être observés de différentes manières : nous avons intérieurement le choix d’observer les choses comme nous le désirons.

L’émotion qui surgit va nous montrer à quel point l’observation que nous avons d’une chose est agréable et adaptée pour nous (ou non).

Et ce, même si le comportement est inconscient.

Car oui, parfois (et même souvent), on réagit de manière inconsciente : se réveillent en nous des comportements et réactions automatiques, qui trouvent leur origine dans nos conditionnements et nos croyances : éducation, expériences, dogmes, croyances collectives, traumas, souvenirs, …

L’émotion est alors là pour nous montrer à quel point nos comportements sont adaptés ou à quel point ils ne le sont pas.
Et, si nous sommes inconscient des comportements, elles sont justement là pour nous les montrer afin que l’on en prenne conscience et que l’on change.

image pixabay

Le message est le suivant :

* Si l’émotion est perçue négative, son message est le suivant : « Attention, tu adoptes un positionnement qui te n’est pas bon pour toi. Change! »
Plus ce que je pense vivre est éloigné de ce que je souhaite vivre, plus l’émotion va être désagréable.
* Si l’émotion est perçue positive, son message est le suivant : « Le positionnement que tu adoptes est bon pour toi, continue dans cette voie! »
Plus ce que je pense vivre est en adéquation avec ce que je désire vivre, plus l’émotion va être agréable.

L’émotion nous fait ressentir la qualité du positionnement intérieur que nous adoptons.

Elle nous permet de ressentir à quel point nos pensées sont en alignement avec qui-nous-sommes-vraiment.

Il est facile de le savoir : si l’émotion est positive nous sommes en alignement, si elle est négative nous sommes en désalignement

Les réactions déclenchées peuvent aussi être inconscientes. Dans ce cas, c’est justement l’émotion qui va nous permettre de la mettre en lumière, afin d’en changer.

Comprendre le message derrière les émotions

Derrière chaque émotion se trouve un message.

En réalité le message présent derrière une émotion est toujours le même : c’est un besoin, une envie, un désir.

Ce message peut être ensuite coloré par tout l’éventail possible d’émotions, en fonction de la manière dont on observe la réalisation de notre désir.

Un petit exemple pour illustrer :

Je suis un enfant. Je souhaite jouer avec de grandes personnes à un jeu de société.
Les adultes ne me proposent pas et m’ignorent.

Je suis en colère.
J’en veux aux adultes car ils m’ignorent. La colère me montre que j’ai l’impression que l’on ne respecte pas mes limites.
En fait, je pense et je crois que l’autre peut être responsable de mon mal-être.
Le désir derrière cela est : Je souhaite que l’on me respecte.
Prenant conscience de cela, la colère se dissipe.

Laisse place de la tristesse.
Je ne me sens pas considéré, et cela réveille en moi une blessure de valeur. J’ai l’impression que si on ne m’invite pas, c’est que je n’ai pas de valeur.
La situation a réveillé cette croyance qui se trouve en moi.
Le désir derrière cela est : Je souhaite que l’on considère ma valeur. Autrement dit, je souhaite être conscient de ma valeur…
La tristesse me montre que j’ai l’impression que l’on ne considère pas ma valeur.
Prenant conscience de cela, la tristesse se dissipe.

Les émotions délivrent un message qui est totalement unique.

Chaque situation et chaque individu trouvera derrière ses émotions un message totalement adapté à lui-même.

En fait, à chaque fois qu’une émotion surgit en nous, elle nous donne des informations sur :

* Le désir qui est derrière (qu’est-ce que je veux ?)
* Notre rapport à ce désir (les pensées que l’on pense, les croyances que l’on a, les limites et conditionnements qui s’y raccrochent)

La manière dont le désir transparaît, c’est à dire notre rapport à un désir précis, est :

* Soit en alignement : Je suis aligné avec ce désir / il me paraît possible / je me l’autorise : l’émotion est positive.
* Soit en désalignement : Je suis désaligné avec ce désir / il m’apparaît impossible / je ne me l’autorise pas : l’émotion est négative.

L’émotion est un message de réaction. Désirs, besoins et envie sont les intentions qui en sont la source.
Les émotions sont polarisés et leur intensité peut varier : elles peuvent être négative ou positives. Leur caractéristique nous permettra de savoir quel rapport nous entretenons avec le désir qui se trouve derrière.

Trouver le chemin du bonheur grâce aux émotions

Lorsque l’on est attentif à ses émotions, il nous est facile de reconnaître son chemin de vie et de le suivre : il suffit de s’écouter.
Nous possédons toutes les réponses à l’intérieur.

Acceptez de vivre vos émotions, car c’est les émotions sont les couleurs de la vie.
Acceptez d’exprimer vos émotions car derrière se trouvent des envies.
Intégrez le sens qui se trouve derrière vos émotions.
Affirmez ce que vous désirez vraiment.




Il peut être utile de :

* Ressentir et savoir identifier les émotions,
* Reconnaître le désir, l’envie ou le besoin qui se cache derrière,
* Guérir les blessures et les structures qui se réactivent par résonnance,
* Affirmer clairement, et d’une manière positive, nos désirs/envies/besoins

La vie est faite pour nous faire évoluer.

Chaque situation est l’occasion de mieux nous connaître et de mieux savoir ce que nous désirons.
Nous avons la capacité à prendre conscience des comportements qui se trouvent activés de manière automatique, afin d’en changer.
Nous avons la possibilité, à chaque expérience, de mieux comprendre et affirmer ce que nous souhaitons.

Source GUIDANCE ÉMOTIONNELLE : http://www.pensactiv.com

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Reconnaître les Peurs

Reconnaître les Peurs

Transmis par Monique Mathieu

« Nous aimerions que vous vous attardiez un peu sur vos peurs.

Nous avons entendu des personnes dire qu’elles n’avaient pas peur. Rien que le fait de dire que vous n’avez pas de peurs fait que ne pourrez jamais avancer ; si vous l’affirmez, c’est que vous êtes tellement écrasé par vos peurs que vous n’avez même pas la conscience de les voir.




Comment voulez-vous travailler ce que vous ne pouvez pas percevoir ? Comment voulez-vous vous délester des poids qui vous écrasent si vous ne les voyez pas ?

Il y a des peurs venant de la petite enfance, venant même d’avant l’incarnation présente ; il y a des peurs que vous créez chaque jour par vos comportements. Tout cela s’imprègne en vous. Les vibrations de haut niveau s’imprègnent en vous, et les vibrations de bas niveau s’imprègnent en vous de la même façon.

Vous êtes essentiellement énergie et vibrations, tout s’imprègne en vous, et ensuite il faut faire un travail pour nettoyer. A ce niveau-là, chacun, en fonction de ce qu’il est, a ses propres méthodes, valables ou non valables ; ce n’est pas à nous à juger si telle ou telle méthode est mieux qu’une autre.

Nous aimerions vous faire percevoir davantage vos peurs. Elles viennent aussi du fait que vous avez des difficultés à couper avec les expériences précédentes, c’est-à-dire avec tout ce vous avez pu vivre avant aujourd’hui. A partir de l’instant où vous vous remémorez des peurs et des souffrances et que vous en ressentez un mal-être, plus ou moins profond d’ailleurs, c’est que ces peurs sont encore imprégnées en vous. Il est absolument nécessaire de les nettoyer !

Comment nettoyer une peur ? Simplement en la reconnaissant ! Vous pouvez regarder votre passé, voir les évènements de votre vie et les expériences qui ont pu générer certaines peurs, les faire remonter à la conscience et les regarder bien en face.

Lorsque vous reconnaissez une peur, dites-lui et dire simplement : « Tu es chimère, tu es peur parce que je donne de l’énergie pour exister, mais je ne crois plus en toi, donc comme je ne crois plus en toi tu n’as aucun pouvoir sur moi. Je me délivre du pouvoir que tu as sur moi ». Les peurs, encore une fois, sont des chimères.

Bien sûr, une fois que vous avez fait ce travail, vous pouvez projeter l’Amour et la Lumière sur vos peurs ; parfois vous êtes tellement indulgent vis-à-vis de vous-même que pour ne pas avoir peur vous niez vos propres peurs.

Le souci que vous vous faites pour telle ou telle raison est une peur. Vous générez cette vibration inférieure et vous la nourrissez, elle vous empêche de vous envoler, elle vous empêche d’atteindre les parties supérieures de votre être, et vous pourrez faire tout ce que vous voulez, si vous ne regardez pas vos peurs en face, elles demeureront !

Bien sûr, avec certaines techniques vos peurs seront moins envahissantes, peut-être moins déstabilisantes, mais si vous les éradiquez en les les regardant, en les reconnaissant, en leur disant simplement qu’elles n’ont plus aucune existence par rapport à votre vie, que n’avez plus peur d’elles, elles tomberont en poussière ; il faut toujours leur envoyer de la Lumière et de l’Amour pour que ce travail soit réellement efficace.

Les êtres humains, au travers de leur émotivité, de leurs angoisses, de leur manque de confiance en eux, en nous et en la Vie, génèrent très souvent des peurs. Parfois, ce sont des peurs presque insignifiantes ; cependant une peur associée à une autre peur, et encore une autre, crée cette énergie inférieure qui vous empêche de trouver le chemin de Lumière qui vous mène vers les sommets de vous-même.

Si nous vous parlons encore une fois des peurs, c’est que nous souhaitons pour vous un avancement beaucoup plus rapide.

Faites cet exercice que vous renouvellerez plusieurs fois. Plongez à l’intérieur de vous-même et essayez de débusquer une peur, quelle qu’elle soit, petite ou grande. Nous le répétons, les peurs peuvent être des soucis, un comportement de doute vis-à-vis de la Vie, donc vous n’avez pas besoin de chercher très longtemps. Si vous descendez un petit peu dans votre passé, vous trouverez une multitude de peurs.

Faites remonter une peur, regardez-la en face et en lui disant simplement : « Tu es chimère, tu n’existes pas. Donc, puisque tu n’existes pas, tu vas disparaître » ; ensuite envoyez su relle beaucoup de Lumière et d’Amour (n’oubliez pas que la peur est une vibration, une énergie).

Remontez à la surface de votre être, à votre conscience, une, deux, trois, quatre peurs, afin de pouvoir les regarder bien en face, leur parler de leur non existence, les voir disparaître et projeter sur cette énergie, sur cette vibration, la Lumière et l’Amour.

…….

Le but, ce n’est pas d’en faire remonter beaucoup à la fois, c’est d’en faire remonter une ou deux, et à chaque fois que vous travaillez sur une peur, donnez-lui toute votre énergie et votre compréhension afin que pouvoir l’éradiquer définitivement ; si vous ne faites pas le travail, il demeurera encore une petite énergie de cette peur vous nourrirez à nouveau inconsciemment.




Prenez vos peurs l’une après l’autre, regardez-les bien en face, dîtes-leur que vous n’avez absolument pas peur d’elles, qu’elles sont chimères, et elles disparaitront automatiquement. Faites toujours cet exercice en mettant Amour-Lumière sur cette vibration inférieure.

Essayez de voir une autre peur, tout simplement la peur de ne pas avoir été aimé dans votre enfance. Essayez de voir si une peur semblable remonte, et si c’est le cas dites-lui: « J’étais dans l’erreur, j’imaginais que je n’étais pas aimé(e) mais les êtres qui m’ont entouré(e) m’aimaient à leur façon ; donc tu n’as plus rien à faire, tu n’es qu’une chimère et je n’ai plus peur de ne pas avoir été aimé lorsque j’étais enfant (ou adolescent), et maintenant que je suis adulte je n’ai plus peur de ne pas être aimé. Cette peur-là n’existe plus, tu n’es que chimère, je t’éclaire et t’annihile annihile avec l’Amour et la Lumière. »

Voyons beaucoup plus en détail cette vibration de peur.

La vibration de la peur entraîne la violence ; la vibration de la peur peut aller jusqu’à la destruction d’une vie ou de même la vôtre. Il y a une gamme de peurs à l’infini, c’est pour cela qu’à partir du moment où vous arrivez à les reconnaître en vous et à les annihiler, à les détruire, vous vous libérez.

Imaginez que sur la route qui mène à votre propre sommet non seulement vous avez un sac à dos rempli, mais vous avez encore la peur de ne pas être à la hauteur d’une tâche, la peur de ne pas être aimé, etc… Toutes ces peurs jalonnent votre chemin.

A partir du moment où vous les reconnaissez, vous les faites tomber comme un jeu de quilles et elles n’existent plus. Cependant parfois elles sont tenaces et elles peuvent se relever, donc il faut encore recommencer.

Le vrai chemin de l’Amour est jalonné de vibrations de peurs, de vos propres peurs. A partir du moment où vous en avez conscience, vous libérerez totalement le chemin de l’Amour, celui qui ouvrira très grand les portes de votre cœur et qui vous mènera vers les sommets de vous-même. A ce moment-là, ce chemin ne sera que Lumière, et il sera tellement facile à parcourir !

Dans le courant de votre vie future, (nous ne disons pas demain ou après-demain), beaucoup d’êtres humains seront confrontés non seulement à leurs propres peurs mais probablement confrontés aux peurs de tout ce qui se passera sur votre monde.

Si vous avez déjà libéré suffisamment l’énergie de peur qui est en vous depuis votre toute petite enfance, si vous arrivez à voir, à comprendre et à éradiquer cette vibration, vous serez beaucoup plus fort par rapport à certains évènements de votre vie et vous serez beaucoup plus utile à ceux qui sont auprès de vous ou même à ceux qui viendront vers vous.

N’oubliez pas, Enfants de la Terre, que la peur est communicative, tout comme l’Amour, tout comme la joie, alors ne communiquez pas vos peurs aux autres, gérez-le et, encore une fois, considérez qu’elles sont des chimères, que vous avez tout pouvoir sur elles à partir du moment où vous les regardez en face et où vous les reconnaissez ».

source

 




Soutenez Eveil Tv – rejoignez la chaine Youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }