Vous n’êtes pas seuls Message de la Lumière Décembre 2017

Vous n’êtes pas seuls  Message de la Lumière  Décembre 2017

Message de la Lumière – Décembre 2017

Vous n’avez jamais été seuls, ni sur cette planète ni sur d’autres planètes, ou dans d’autres dimensions ou univers. Vous n’avez jamais été seuls, que vous ayez vécu une vie dans la réalité physique ou non-physique. Ceci est important à comprendre maintenant que votre Terre est de plus en plus conscientisée au fait qu’elle est en train de passer à travers un espace et un temps non-linéaire plus global.



Nous pouvons expliquer la réalité que vous n’êtes jamais seuls de diverses manières. Comme les penseurs avancés dans vos sociétés l’ont proposé, les particules subatomiques dans votre monde matériel ainsi que les particules infinitésimales qui passent sans cesse d’un monde matériel à un monde immatériel, sont liées non seulement à d’autres particules dans votre dimension physique, mais aussi aux plus petites particules vibrantes qui se trouvent dans plusieurs dimensions matérielles et univers. Toute matérialité et non-matérialité est partout interconnectée.

Dans les mondes intangibles de vibration, fréquence, son et lumière spirituels, il existe un fil commun qui unit l’immatériel. Ce fil conducteur est la Création Sacrée qui est infinie et éternelle. Cette Création, à travers son Créateur, assure que la vie est imprégnée d’une impulsion d’origine pure et parfaite. Cette impulsion est identique dans toute vie, que vous puissiez ou non la sentir, la voir, la toucher ou la goûter.

eveil tv
image pixabay

De plus, nous, qui existons dans des mondes vibratoires de fréquence plus élevée, avons en nous la même impulsion sacrée que celle qui est présente en vous. Il n’y a pas de séparation car la vie, c’est la Vie. Par conséquent, vous n’êtes jamais seuls ; vous êtes toujours accompagnés par d’autres entités, qu’elles appartiennent à votre dimension ou à une autre.




Nous vous demandons donc de renoncer à l’idée que vous êtes isolés, que vous êtes mal compris ou que vous avez été abandonnés. Ces réflexions qui ne sont qu’un « jeu de l’esprit » n’affectent pas votre véritable centre, qui est votre âme. C’est votre âme qui est le connecteur et la connexion avec cette impulsion divine associée à la vie éternelle.

Alors que se dissipent les limites entre votre Terre et les autres dimensions et mondes, vous admettez l’existence d’une merveilleuse voie de communication entre votre état de conscience élevé et d’autres existences. Les visites des mondes de fréquences pures dont vous jouissez maintenant sont facilitées au fur et à mesure que vous ouvrez vos esprits et vos cœurs à la réalisation que vous n’avez jamais été seuls. En vérité, vous avez été guidés depuis votre naissance pour vivre à nouveau dans une famille intergalactique, universelle et cosmique qui a toujours su que vous faisiez partie d’une vaste communauté d’intelligence et de progrès aimants.



Au fur et à mesure que le temps approche de multiplier les rencontres entre votre famille terrestre et la nôtre qui chevauche plusieurs planètes, galaxies et dimensions, nous vous demandons de continuer de vous efforcer chaque jour de rester fidèles à l’essence même de votre Soi spirituel. Cultivez l’expression de l’amour et de la vérité intérieure de votre âme. Ouvrez-vous. Les limites ne sont que des concepts de séparation. Pourtant, lorsque les idées sont enracinées dans le terrain commun de l’Amour, la séparation s’évanouit et nous nous réjouissons tous du frisson de l’union et de la réunion.

Regiena Heringa

Institute for Spiritual Unfoldment and Interworld Studies (ISUIS)
Institut de l’épanouissement spirituel et des études intermondiales (IESEI)

http://nextagemission.com

Traduction: Claude Sylvie Alschuler

Source : http://coeursallies.unblog.fr trouvé sur http://patetnina.fr




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Reconnaître et communiquer avec notre guide

Reconnaître et communiquer avec notre guide

Comment connaître et communiquer avec notre guide ?

De Monique Mathieu

 « La meilleure façon de connaître votre guide est de faire le silence en soi, au travers d’une méditation et d’écouter et vous serez fort surpris d’entendre une guidance. Vous penserez d’abord que cela vient de vous, mais plus vous vous habituerez, plus vous comprendrez que cette guidance vient de l’extérieur ou de l’intérieur de vous, mais qu’elle ne fait pas partie de votre personnalité.



Vous reconnaîtrez cette guidance quand, après avoir fait un petit temps de méditation et de vide mental, la réponse à une question posée mentalement viendra d’une façon très rapide, instantanée, sans que vous n’ayez eu le temps de réfléchir. La réponse pourra vous parvenir au travers d’un symbole, d’une image que vous pourrez percevoir, au travers d’un son ou par télépathie.

Posez la question qui vous tourmente et attendez. La réponse ne vous parviendra peut-être pas la première fois, ni la deuxième ou la troisième, vous devrez vous montrer opiniâtre.

C’est un processus que vous reconnaîtrez après avoir travaillé, bien évidemment, surtout travaillé au niveau de vos pensées, au niveau du vide dans votre mental. Vous ne pourrez rien recevoir si vous ne faites pas le silence dans vos pensées, c’est pour cela que nous vous disons que la méditation est très, très importante, comme la prière, car vous allez vivre des moments bien perturbés, des grandes turbulences, et il sera nécessaire que pendant ces moments-là vous ayez une guidance personnelle.

Vous pourrez aussi avoir des réponses dans vos rêves, car les rêves ont une grande importance et sont aussi une guidance pour les hommes de la terre. Surtout ne vous précipitez pas, n’essayez pas de devenir canal parce que c’est dans la « mode » actuelle.

Nous savons que lorsque le moment sera venu vous rentrerez très facilement en contact avec votre guide personnelle. Nous vous déconseillons d’aller voir des personnes qui peuvent rentrer en contact avec vos guides car de cette façon vous n’évoluerez pas ; vous devez être très vigilant car lorsque ces personnes ne sont pas préparées, lorsqu’elles n’ont pas atteint un certains niveau de conscience, même si ce sont des médiums ou des canaux, elles peuvent capter des plans inférieurs qui la guideront d’une façon négative, qui s’amuseront aussi parfois à ses dépens et surtout à vos dépens.

C’est vous qui devez apprendre à entrer en contact avec votre guide. Si vous vous trouvez tout seul et si vous avez besoin d’une guidance, vous ne pourrez pas avoir l’aide d’une personne extérieure ; il faut donc que vous appreniez à vous débrouiller tout seul, car devant telle ou telle circonstance de la vie, vous verrez à quel point l’aide d’une guidance intérieure est précieuse.

Nous vous certifions que si vous faites un travail suffisant sur vous-même vous y arriverez, car la guidance est en chacun d’entre vous, mais il y a trop de bruits en vous pour que vous puissiez l’entendre.

Apprenez le calme intérieur, le silence intérieur . Le silence extérieur est facile, le silence intérieur est beaucoup plus difficile. Apprenez-le, ce sera nécessaire pour continuer votre chemin dans de bonnes conditions, que ce soit au travers de ce que nous vous disons ou au travers d’un cheminement au travers d’une religion ou d’une philosophie. Le silence intérieur est nécessaire pour une très bonne approche spirituelle et pour une très bonne approche du développement personnel.  »

……

Quelle différence y a-t-il entre faire appel à nos guides ou à nos anges gardiens ?

 « Il n’y a aucune différence. Vous faites simplement appel et l’appel ira où il doit aller, c’est à dire vers l’entité qui vous guide, qui vous aide.

S’il est plus facile pour vous de prier en dirigeant vos prières vers le Père, vers Jésus, vers la Vierge, vers les anges gardiens, vers les Etres de Lumière, cela n’a aucune importance. L’important est d’émettre un désir, une prière, de se connecter avec la dimension où se trouvent tous ceux qui vous aident. Soyez certains que la prière ira ou elle doit aller et sera exaucée en fonction de la sincérité de votre demande.

Peu importe qui vous solliciterez pour cette prière, peu importe le nom. Les noms sont des limites et maintenant vous devez fonctionner sans limites, les noms sont des freins et vous devez enlever tous les freins. »

Avons-nous un ou plusieurs guides spirituels et comment pouvons-nous entrer en contact avec eux?

« Lorsque vous venez sur ce monde, un ou deux guides, mais souvent deux, vous sont attribués pour toute votre existence dans ce monde. S’ajoutent à eux d’autres guides qui seront pour vous des enseignants en fonction d’un travail spécifique qui est le vôtre. Ces derniers peuvent changer en fonction de votre évolution et du travail que vous devez accomplir.

Pour vous aider, il y a aussi près de vous, chaque fois qu’ils le peuvent, les êtres chers qui sont partis de ce monde qui vous aident avec tout leur Amour pour vous montrer la route, pour vous aider sur votre chemin.

Il faut que vous sachiez que vous n’êtes jamais seul, il faut simplement demander leur aide. Lorsque vous demandez de l’aide à vos guides spirituels, ne le faites pas le mental complètement rempli de votre souffrance, de vos problèmes, de mille et une pensées. Essayez de vous mettre en méditation ou en prière et construisez le pont qui vous relie à eux.

Lorsque vous aurez pris conscience du Soi Divin qui sommeille intérieur de vous-même, vous n’aurez plus besoin d’aucun guide, car le guide le plus sûr que vous puissiez avoir, c’est votre Soi Divin.

Cependant, tant que vous n’avez pas la capacité de cheminer jusqu’à lui, il est plus facile pour vous de demander l’aide de vos guides.

Plus vous avancerez, plus vous solliciterez votre être intérieur. Vous ne l’avez pas encore suffisamment éveillé. Bien sûr chez certains êtres il est beaucoup plus éveillé que pour d’autres. Le Soi Divin est relié au Père, puisque c’est là que siège la particule de Dieu.

Alors, pourquoi demander à vos guides alors que vous pouvez tout demander au Père qui siège en vous ?Plus vous avancerez sur le chemin, plus vous apprendrez à demander à votre partie divine qui ne vous trompera jamais. »

eveil tv
image pixabay




Y a-t-il une différence entre les anges et les Etres de Lumière, ou est-ce la même chose ?

«Il y a une différence. Les anges ne se sont jamais incarnés sur votre monde. Ils font partie d’une hiérarchie qui n’a jamais pris corps physique.

Les Etres de Lumière tels que nous connaissent parfaitement la vie sur votre monde, car ils ont pris corps physique il y a des éons, et c’est pour cela qu’ils vous comprennent beaucoup mieux et qu’ils peuvent vous aider davantage. Ils connaissent votre souffrance, ils connaissent vos angoisses, ils connaissent vos désirs car ils les ont vécus.

Il y a une hiérarchie très importante dans l’Univers. Pour certains, nous sommes des anges et cela n’a pas beaucoup d’importance. Il ne faut pas trop vous attacher aux noms qui nous sont donnés, l’important est de savoir que vous n’êtes pas seul dans votre cheminement sur ce monde, que vous êtes aidé, que des guides vous sont attribués à votre naissance, et que vous avez aussi des guides qui viennent vous aider à accomplir votre mission. »

………..

Est-ce que nous pouvons identifier nos guides et comment faire pour les remercier de leur aide ?

 « Vous pouvez les identifier grâce à leur énergie. Vous les sentirez et vous serez certain de leur présence qui est très subtile. Il n’y a pas une méthode particulière, car les méthodes qu’on pourrait vous donner ne seraient pas adaptées et seraient parfois erronées.

Vous pouvez entendre dire que vos guides s’identifient au travers d’un nom. D’autres entités‚ qui ne sont pas forcément vos guides, peuvent se faire passer pour eux, c’est pour cette raison que vous devez apprendre à les ressentir au travers de leur énergie.

Pour les remercier c’est facile, envoyez-lui tout simplement de l’Amour, ayez conscience de son aide, c’est le plus grand remerciement que vous pourrez lui donner. »

………

« Voici un exercice qui vous permettra d’entrer en contact avec votre guide.

Essayez de vous installer du mieux possible sur votre siège et essayez d’oublier votre corps.

Visualisez votre mental. Votre mental est une grande pièce remplie de vos pensées. Ces pensées tournent en permanence dans cette pièce qui est fermée. Vous allez ouvrir les portes et les fenêtres de cette pièce afin que toutes ces pensées s’évadent, s’échappent, et à leur place faites pénétrer une magnifique lumière dorée.

Sentez-vous merveilleusement bien chez vous. La pièce est propre, elle est nette. Plus aucune pensée ne vient vous perturber.

Dans cette pièce installez deux sièges, un sur lequel vous vous asseyez confortablement et un autre pour votre guide.

Invitez-le à prendre place. Essayez de vous visualiser confortablement assis sur votre siège. Vous ne ressentez aucune gêne, aucune douleur, et votre guide est en face de vous. Vous le voyez, le ressentez avec votre cœur.

Cet Etre de Lumière est face à vous et vous prend les mains. Vous commencez à échanger au niveau de votre âme, puisqu’il n’y a aucune pensée. Petit à petit, ressentez son immense Amour.

Faites silence dans votre mental pendant quelques instants pour recevoir le message qu’il veut vous transmettre. Il y a dans la pièce où vous vous trouvez tous les deux suffisamment de puissance, suffisamment d’énergie pour que vous receviez le message de votre guide.

Si des pensées veulent entrer dans votre pièce, projetez sur elles la lumière dorée, et focalisez toute votre attention sur votre guide, sur cet Etre de Lumière qui est assis en face de vous et qui tient vos mains dans les siennes. La connexion se fait et vous ressentez de plus en plus sa présence.



Vous avez toujours la conscience que votre guide est en face de vous, qu’il vous prend les mains. Reliez-vous maintenant à lui au-travers de votre centre de force entre les deux yeux par un faisceau de lumière qui ira rejoindre la tête de votre guide. Ce faisceau de lumière va éveiller davantage vos possibilités de communication, de télépathie. Essayez de former ce faisceau de lumière entre lui et vous.

Focalisez votre conscience sur votre guide et pendant quelques instants essayez d’entamer un petit dialogue avec lui. Posez-lui une question et attendez la réponse.

Restez quelques instants dans la conscience de cette relation privilégiée. Plus tard, lorsque vous aurez réellement pris conscience de la présence de votre guide, vous pourrez ajouter d’autres sièges dans cette pièce pour convier d’autres guides (parce que certaines personnes ont plusieurs guides), et vous pourrez aussi accueillir vos frères des hiérarchies. Vous serez étonné de voir qui vous accueillerez et du résultat de cet échange.

Cette technique a aussi pour but de développer en vous cette faculté de communication qu’est la télépathie. Mais sachez que vous ne pourrez rien faire si vous n’avez pas au préalable bien nettoyé cette pièce. S’il y a encore des pensées qui s’infiltrent, qui entrent à nouveau par les portes et les fenêtres, la communication peut être faussée. »

« Lors de vos méditations, refaites cet exercice. Avant toute demande de communication avec votre guide, nettoyez le lieu où vous l’accueillerez, et ce lieu se trouvez au niveau de votre mental puisque la communication télépathique se fait à ce niveau-là.

Plus tard, lorsque vous aurez compris, lorsque vous aurez pu mettre en application certaines de vos possibilités, vous communiquerez aussi avec le cœur.

Pour faciliter la connexion avec votre guide, vous pouvez vous-même lui donner un nom auquel il répondra, car pour faciliter la tâche des humains il faut un repère. Vous pouvez donc choisir ce repère, vous pouvez l’appeler d’un nom humain ou « Etre de Lumière » ou « Guide bien-aimé », peu importe.

Nous vous demandons d’être vigilant car il peut aussi y avoir la possibilité que des êtres s’invitent et que vous ayez des communications avec certains plans avec lesquels vous n’avez rien à faire. A vous de les reconnaître et à vous de les chasser.

Dans ce travail de communication, il faudra que vous appreniez le discernement et la vigilance pour ne pas vous faire abuser par une entité de l’astral qui pourrait se faire passer pour votre guide.

Pendant vos méditations, appelez toujours à vous la Lumière Christique, et vivez-la. »

Source de l’article http://ducielalaterre.org




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Expériences de mort imminente, la preuve d’un vie après la mort?

Expériences de mort imminente, la  preuve d’un vie après la mort?

Etant donné l’importance du sujet, il est important de ne sauter aucune étape et de consacrer la place nécessaire pour aborder l’expérience des N.D.E. (Near Death Experience) sous tous ses aspects connus jusqu’à maintenant. Cet article est principalement basé sur les travaux du Docteur Raymond Moody, expert mondial en la matière. Cet article sera divisé en 3 parties pour se donner le temps d’appréhender tranquillement toute la question.



Partie I

Le Dr. Raymond Moody, Médecin et Docteur en philosophie, a recueilli pendant plus de 20 ans les témoignages de personnes ayant connu une N.D.E. .Les témoignages qu’il nous rapporte sont issus de sa propre expérience en tant que médecin, ayant été amené dans l’exercice de son métier, à accompagner les derniers moments de plusieurs mourants et ayant assisté personnellement à des cas de N.D.E. . Son analyse a été confortée par des centaines de témoignages de personnes sortis de leur silence pour témoigner de leurs expériences, trop longtemps discréditées par leurs proches entourages et leurs amis, ces personnes ont tous ressenti un immense soulagement de voir que grâce aux travaux du Docteur Moody, ils n’étaient pas les seuls à avoir vécu ce genre d’expérience.

Il est à noter que le Dr. Moody a orienté son analyse sous un œil purement scientifique et expérimental et il a eu le mérite de ne pas immiscer ses croyances personnelles et de ne pas se servir du résultat de ses recherches pour diffuser un message partisan. Reconnu comme une personne d’une extrême intelligence et d’une grande culture et de surcroît, Docteur en philosophie, il a également apposé les expériences de N.D.E. aux différentes interprétations philosophiques et à différentes doctrines en ayant pris soin de rencontrer les experts en la matière, et en sa propre qualité de philosophe. Ceci n’a rendu son analyse que plus enrichissante.

Concernant les circonstances ayant accompagné ces expériences de N.D.E., il est important de noter que ces expériences sont rapportées par des gens de toute âge, de toute confession, y compris de «non croyants », et ces expériences ont été vécu aussi bien à la suite de maladies ayant conduit à un trauma mais également suite à des accidents survenus à l’improviste et même parfois sans aucun trauma apparent.

D’autres part l’analyse des ces différentes expériences montre sans le moindre doute qu’il ne s’agit pas d’ « illusion » ou d’états comparables à ceux perçus suite à des expériences psychédéliques. Les témoins rapportent au combien leur expérience leur a paru réel, plus réel que leur propre vivant et ils arrivent unanimement à raconter dans le moindre détail, ce qui s’est passé autour de leur dépouille -et même au-delà, durant le laps de temps de leur « mort » momentanée.

Enfin, le D. Moody a été unanimement reconnu au plus au niveau pour le sérieux de ses travaux et pour son approche neutre, purement scientifique et pluridisciplinaire et par sa démarche dénué de toute notion partisane. D’autres experts en la matière comme le Dr Elisabeth Kübler-Ross, le Dr. Melvin Morse, Kenneth Ring, Mickael Sabom … – la liste s’allonge de plus en plus-, ont également consacré leur vie à ce phénomène et le résultat de leurs recherches respectives aboutit non seulement aux mêmes conclusions mais permet même d’ajouter toujours plus de nouveaux éléments à notre faible connaissance de ce phénomène. La « publicité » croissante autour des N.D.E permet à de plus en plus de personnes, trop longtemps dénigrées et isolées, de sortir de leur silence et de contribuer à l’étude de ce phénomène scientifique.


Expériences de mort imminente, la preuve image pixabay

L’analyse des différentes N.D.E. racontées par les personnes les ayant vécues comportent des traits communs à toutes les expériences et des traits relevés seulement par une partie d’entres eux. Mais chacun de ces traits qu’ils soient communs à tous ou seulement rapportés par une partie, sont à chaque fois racontés par un nombre suffisant de personnes, avec leurs termes propres, pour être classé comme faisant parti intégrante du phénomène de mort instantanée.

Pour se mettre dans le bain voici une l’expérience type de NDE, nous détaillerons par la suite la vingtaine de traits communs classifiés à ce jour..

Voici donc un homme qui meurt, et, tandis qu’il atteint le paroxysme de la détresse physique, il entend le médecin constater son décès. Comme un fort timbre de sonnerie ou un bourdonnement, et dans le même temps il se sent emporté avec une grande rapidité à travers un obscur et long tunnel. Après quoi il se retrouve soudain hors de son corps physique, sans quitter toutefois son environnement immédiat; il aperçoit son propre corps à distance, comme en spectateur. Il observe de ce point de vue privilégié les tentatives de réanimation dont sont corps fait l’objet ; il se trouve dans un état de forte tension émotionnelle.

Au bout de quelques instants, il se reprend et s’accoutume peu à peu à l’étrangeté de sa nouvelle condition. Il s’aperçoit qu’il continue à posséder un « corps » , mais ce corps est d’un nature particulière et jouit de facultés très différentes de celles dont faisait preuve la dépouille qu’il vient d’abandonner. Bientôt, d’autres événements se produisent : d’autres êtres s’avancent à sa rencontre, paraissant vouloir lui venir en aide ; il entrevoit les « esprits » de parents et d’amis décédés avant lui. Et soudain, une entité spirituelle, d’une espèce inconnue, un esprit de chaude tendresse, tout vibrant d’amour – un « être de lumière » – se montre à lui. Cet « être » fait surgir en lui une interrogation, qui n’est pas verbalement prononcée, et qui le porte à effectuer le bilan de sa vie passée. L’entité le seconde dans cette tâche en lui procurant une vision panoramique, instantanée, de tous les événements qui ont marqué son destin. Le moment vient ensuite ou le défunt semble rencontrer une sorte de barrière, ou de frontière, symbolisant l’ultime limite entre sa vie terrestre et la vie à venir. Mais il constate alors qu’il lui faut revenir en arrière, que le temps de mourir n’est pas encore venu pour lui. A cet instant, il résiste, car il est désormais subjugué par le flux des événements de l’après-vie et ne souhaite pas ce retour. Il est envahi d’intenses sentiments de joie, d’amour et de paix. En dépit de quoi il se retrouve uni à son corps physique : il renaît à la vie.

Par la suite, lorsqu’il tente d’expliquer à son entourage ce qu’il a éprouvé entre-temps, il se heurte à différents obstacles. En premier lieu, il ne parvient pas à trouver des paroles humaines capables de décrire de façon adéquate cet épisode supraterrestre. De plus, il voit bien que ceux qui l’écoutent ne le prennent pas au sérieux, si bien qu’il renonce à se confier à d’autres. Pourtant, cette expérience marque profondément sa vie et bouleverse notamment toutes les idées qu’il s’était faites jusque-là à propos de la mort et de ses rapports avec la vie.

Maintenant que nous avons un récit type voici la vingtaine de traits caractéristiques rapportés par la totalité des gens ayant vécu cette expérience. Certaines personnes peuvent ne pas avoir vécu certains de ces traits communs dans le sens où au moment où ils racontent leur histoire, de longues années se sont écoulés depuis leur expérience de mort instantanée, ils peuvent donc avoir perdu le souvenir de certains épisodes de leurs expériences.



1- l’incommunicabilité

2- l’audition du verdict

3- Sentiments de calme et de paix

4- Les bruits

5- Le tunnel obscur

6- Décorporation

7- Contacts avec d’autres

8- Rencontres avec des esprits égarés

9- Impressions de connaissance intégrale

10- Ville de lumière

11- L’être de lumière

12- Le panorama de la vie

13- Le Jugement

14- Frontière ou limite

15- Le retour

16- Le problème du témoignage

17- Répercussions sur la conduite de la vie

18- Nouvelles perspectives sur la mort

19- Confirmations



Nous aborderons également la preuve de l’existence d’une notion de « temps » au cours de ces expériences de mort momentané, même si ce temps semble avoir des propriétés différentes de la notion de temps linéaire que l’on connaît dans notre monde terrestre. Que ces expériences aient duré quelques secondes jusqu’à plusieurs heures, la sensation éprouvée par les intéressés quant au temps qu’ils ont passé dans cette état de « mort » semble être indépendant de la durée « réelle » de leur état de « mort ».

Certaines personnes témoignent même avoir vécu ce phénomène suite à a un grand danger auquel ils étaient confrontés, un secours « naturel » les a alors tirés d’affaire alors même qu’ils venaient de se faire à l’idée que leur mort était inévitable.

D’autres personne ayant vécu une NDE suite à une tentative de suicide racontent aussi les particularités de leur histoire.

Enfin, nous apposerons ces expériences de N.D.E. à des récits plus anciens et de différentes cultures qui indiquent incontestablement que ce phénomène n’est pas propre à une époque ou à une tradition donnée.

1-L’incommunicabilité

Les conditions d’intelligibilité d’un langage dépendent en général de l’existence d’un lot important d’expériences communes, auxquelles nous avons tout participé. D’où les difficultés que l’on peut éprouver pour appréhender les différents récits des gens qui ont vécus une N.D.E., n’ayant pas nous même expérimenté ce genre de phénomène. De même, les intéressés sont confrontés à des obstacles sémantiques pour narrer leurs histoires dans le sens ou il n’existe pas de vocabulaire approprié pour décrire un phénomène non terrestre avec des mots terrestres.. Les personnes en questions sont unanimes à qualifier leurs expériences d’ineffables, c’est-à-dire inexprimable.

Les intéressés témoignent sous ces termes :

« Je ne trouve pas de mots pour exprimer ce que j’essaye de vous dire » ou bien : «Il n’existe aucun terme, aucun adjectif, aucun superlatif, qui puisse traduire cela »…

2- L’Audition du verdict

De nombreux patients attestent qu’ils ont entendus leurs médecins ou d’autres personnes annoncer leur mort. Voici un exemple rapporté d’un médecin qui a annoncé la mort d’un de ses patients :

« Une de mes clientes eut un arrêt du cœur, juste au moment ou un autre chirurgien et moi-même nous nous apprêtions à l’opérer. J’étais là, et j’au vu ses pupilles se dilater. Nous avons tenté de la ranimer, mais en vain ; si bien que je l’ai crue morte. J’ai dit alors à mon confrère : «Essayons encore un coup avant de renoncer tout à fait. » Et son cœur s’est enfin remis à battre, elle a repris connaissance. Par la suite, lorsque je lui ai demandé si elle avait conservé un souvenir de cette « mort », elle m’a répondu qu’elle ne se rappelait pas grand-chose, sinon qu’elle m’avait entendu dire : « essayons encore un coup avant de renoncer tout à fait.»

3- Sentiment de calme et de paix

Les intéressés témoignent d’une sensation unique, et comme jamais vécu auparavant, de paix, de réconfort et d’un bien être immense :

«Je commençai à éprouver des sensations délicieuses. Je ne ressentais absolument rien si ce n’est paix, réconfort, bien être, un grand calme. J’avais l’impression que tous mes ennuis avaient cessée, et je me disais : ‘Que c’est doux, que c’est paisible, je n’ai mal nulle part.’ »

4- les Bruits

Beaucoup de témoignages font état de sensations sonores survenant au moment de leur mort ou à l’approche de la mort. Ces sensations peuvent être dans certains cas très désagréables. Un homme donné pour « mort » pendant plus de 20 minutes décrit une sorte de « vrombissement franchement pénible provenant de l’intérieur de ma tête. Cela me mit très mal à l’aise… je n’oublierai jamais ce son ». Une femme raconte comment, tandis qu’elle perdait connaissance, elle entendit « un fort timbre de sonnerie. On pourrait le décrire comme un bourdonnement aigu. Et je me trouvais comme prise dans un tourbillon ». D’autres qualifient ce son de grondement, de détonation, de « sifflement, semblable à celui du vent ».



Dans d’autres cas, ces phénomènes auditifs peuvent prendre l’aspect d’une musique agréable. Ainsi, un homme qui avait été animé après avoir été déclaré mort à son arrivée à l’hôpital rapporte durant la durée de son expérience :

« … j’entendais quelque chose qui ressemblait à un tintement de cloches dans le lointain, comme apporté par le vent ; cela évoquait des harpes éoliennes à la japonaise… C’était le seul son que je puisse percevoir par moments. »

Article entièrement basé sur les travaux du Dr. Raymond Moody:

« la vie après la vie » et « Lumières nouvelles sur la vie après la vie »
source www.alterinfo.net




 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Les femmes fées : leur aura rayonne d’une douce couleur lavande

Les femmes fées : leur aura rayonne d’une douce couleur lavande

Mais lorsque leur énergie féminine est déséquilibrée car se sentant attaquées, elles se laissent déborder par leur égo, dont elles ont le plus grand mal à en voir les mécanismes sur leurs propres attitudes et comportements. Leurs pouvoirs se retournent alors contre elles. L’enseignante devient l’élève qui échoue. Toute femme fée ressent la peur de sa propre nature ténébreuse, révélée par cette immersion dans la dualité de la société humaine actuelle. Leur chemin de vie les pousse à fouiller à l’intérieur de leur être pour découvrir ce qui appelle à être guéri. Le manque de confiance en soi voile les guérisons et les transformations auxquelles elles sont invitées tout au long de leur vie.




Les femmes fées nous font le cadeau de comprendre, lorsque l’énergie féminine s’exprime sans manipulation et sans contrôle, que l’expérience de vie est pleine de fertilité et source de joie et de légèreté. Les femmes fées ouvrent la liberté de l’amour sans jalousie en accordant à chacun une teinte et une intensité qui sied à la nature de la relation. C’est aussi la joie d’aimer les enfants des autres et leurs réalisations autant que d’aimer les siens et leurs propres créations.

Enfants, elles étaient guidées par les fées du monde élémental bien que nombre d’entre elles ont occulté ce lien privilégié, tels les enfants du pays imaginaire qui oublièrent Peter Pan et la fée Clochette une fois à l’âge adulte. Les fées mettaient joie sur tristesse, lumière sur ténèbres, espérance sur doutes, amour sur offenses, qui jalonnèrent leur vie dès le plus jeune âge. Les fées attendent que les femmes fées les accueillent de nouveau.

Les femmes fées souffrent que l’abondance ne leur soit pas accordée, alors même qu’elles honorent sans fin les autres êtres qui les côtoient. L’absence d’un compagnon de vie qui résonne avec elles ou d’enfants auxquelles elles aspirent tant, est incomprise. Les abus dont elles peuvent être victimes sont parfois leur triste récompense. Elles en oublient d’exprimer une gratitude à ces expériences malheureuses, tellement elles peuvent être récurrentes et blessantes en apparence, mais tellement enrichissantes sur leur chemin d’éveil spirituel. Là réside l’une des leçons que leur âme les appellent à intégrer, celle d’accéder à l’unité d’esprit, qualité des plus délicates d’une femme fée réalisée.

Voguer au rythme des courants de leur destinée, voila comment se manifeste leur énergie féminine rayonnante quand elle est en équilibre parfait.

Les femmes fées sont venues préparer la voie au retour du féminin divin. L’ampleur de leur Service s’érige sur les tressaillements de leurs épreuves personnelles. La portée de leurs pouvoirs vibratoires va au-delà de notre horizon dimensionnel. Mais pour elles, seule doit compter la manière dont elles décident de traverser les épreuves.

Ceci est une ode aux femmes fées afin qu’elles se tournent vers leur Cœur sacré, pour le soulagement de leurs griefs et de leurs peines, pour l’acceptation des vallées obscures et des plaines solitaires traversées tout au long de leur chemin de vie.

Dans l’Amour de leur douce souffrance et des larmes versées sur l’autel de leur mission, que soit retrouvée la part sacrée de leur Service au divin qu’elles sont venues offrir en libation à la Source.

À toutes les femmes fées croisées, à toutes les autres, je vous chéris à chaque instant. Il n’en est point à douter, c’est en s’oubliant que l’on retrouve sa propre Lumière.

L’âge des ténèbres s’annonçait mais n’avait pas encore recouvert l’humanité de sa sombre chape. Il fut alors un temps où la présence des femmes fées était source d’édifications merveilleuses et d’espoirs fondateurs. Ces femmes fées se manifestèrent en mains endroits sur un même espace de temps. Les légendes chantent encore leurs louanges bien qu’elles laissèrent s’effacer leur chemin de vie, n’exaltant que leur héritage, oubliant le sens profond de leurs souffrances.

Le murmure des Mélusines se répandit. Ces êtres mystiques fascinaient de par leur essence élémentale et leur pouvoir créateur tout autant destructeur dans le monde des hommes. L’ambivalence de ces femmes fées se retrouve dans les strophes de ces légendes.

L’épithète de ces nymphes témoigne de La Lumière qu’elles apportèrent auprès des hommes. De la racine Lux, La Lumière, se forma Lucina en latin, synonyme poétique deJunon, déesse romaine de lumière, présidant aux naissances. Junon veillait à l’initiation des jeunes filles dans leur rôle de futures mères. Elle symbolisait le passage de l’état d’enfant à celui de fille nubile.

image pixabay




Ces nymphes, descendant parmi les hommes, apportèrent leurs vibrations fertiles. Chacune se mettant à l’épreuve de leur propre passage d’enfant du monde élémental, insouciant, rieur, artiste, à celui de femme fée bâtissant avec les hommes, leur faisant retrouver leur nature divine dans leurs étreintes physiques et mettant au monde des enfants qui portèrent l’essence des êtres du monde élémental.

Les fées, nymphes et autres êtres de la nature étaient encore révérés et personnifiaient des divinités élémentales. Les Mélusines, Mères de lumière, apparurent alors comme des déesses se faisant femmes.

Je parcourus ces terres de légendes de La Rochelle au Luxembourg où les dérivations de la légende de la fée Mélusine ne traduisent que de plus grandes similitudes.

Fée Mélusine des Lusignan

À l’aube de l’an neuf cents, un jeune comte, Raymondin, chevauchait dans la forêt poitevine. Mélusine se tenait dans ces bocages, auprès d’une source d’eau nommée la Fontaine de soif. Ils se trouvèrent et s’émerveillèrent l’un l’autre. Ils s’épousèrent en grande noblesse, fondèrent la maison des Lusignan. Bâtisseuse de châteaux, d’églises, d’abbayes, elle construisait disait-on seule, la nuit sous la clarté lunaire. La fondation de la cité de La Rochelle et de ses premiers remparts lui est attribuée. Elle ne demanda à son époux qu’une seule chose, la possibilité de se retirer seule une fois par semaine. Poussé par la curiosité, Raymondin l’épia l’un de ces jours et la surprise prenant son bain. Ses jambes étaient devenues une queue de poisson ou de serpent d’eau. La légende conte qu’il aurait accusé Mélusine de maux divers sous prétexte de sa double nature. Rejetée, maudite et trahie par son amour, Mélusine se serait élancée du haut d’une tour. Elle se serait alors transformée en dragon pour s’envoler et ne revenir jamais.

Deux cours d’eau, nommés aujourd’hui le Lafond et le Fétilly, coulent au pied des fortifications de La Rochelle. Le Lafond, déformation de La Fontaine, était possiblement le lieu de cette rencontre amoureuse mais assurément la source d’eau autour de laquelle la cité prospéra. Divinité celte, Melugina serait la protectrice de la Font-de-Sé ou Fontaine de soif, dite aussi fontaine faée. Je témoigne que Le Fétilly, renfermant dans son étymologie la racine fée, est un lieu de connexion privilégié avec le monde des fées. Il est dit que Mélusine serait toujours là, gérant la faune des étangs, des marais et de toutes les eaux stagnantes. Elle est l’amie des libellules, des lucioles et des papillons nocturnes, qui ne manquent pas au bord du Lafond et du Fétilly.

Fée Mélusine du Luxembourg

À l’aube de l’an mille, un jeune comte, Sigefroi, acquis une forteresse romaine du nom deLucilinburhuc. Perchée sur un promontoire, le Bock, elle dominait les profondes vallées de la Pétrusse et de l’Alzette. Chevauchant dans les bois bordant ces rivières fécondes, lui apparut une nymphe d’une beauté irréelle. Elle l’avait choisi et s’était révélée à lui. Un amour sincère et intense les enveloppa. Leur cité s’enrichit et ils fondèrent la maison de Luxembourg. Le peuple nommait Mélusine la femme d’eau. Il était dit qu’elle se retirait seule une fois par semaine pour reprendre sa forme élémentale, avec des attributs physiques issus de l’élément EAU. Dérogeant à son engagement de ne point la surprendre ces jours-là, Sigefroi découvrit l’autre aspect de Mélusine. Il s’en effraya. Son rejet fit souffrir Mélusine au point où celle-ci s’élança du haut du Bock. Elle aurait alors plongé dans la rivière pour ne jamais reparaître.

Longer cette rivière, être en état réceptif, et il est offert de belles rencontres.

Le couple alchimique

Alors que la noirceur menaçait d’avilir les hommes, que l’équilibre féminin-masculin se fragilisait, la Déesse-Mère primordiale envoya ses représentantes pures de l’énergie féminine.

Dans les ténèbres naissant, la lumière y vint. Mais les ténèbres ne l’accueillir point. Les Mélusines vinrent dans le monde des hommes mais celui-ci n’était pas fait pour elles. Déesses lunaires, leurs plus grandes réalisations se faisaient la nuit, cette même nuit source de toutes les peurs pour les hommes. De multiples polarités se reflétaient en elles ; bâtisseuses et autodestructrices, humaine et serpente/dragonne/vouivre, féconde et se donnant la mort, amour absolu et rejet intégral.

Venir dans le monde des hommes avait un prix, celui d’exprimer ces différentes facettes. Si les femmes fées reflétaient la part de lumière des hommes et leur part d’ombre, elles découvrirent que ceux-ci reflétaient leur propre part d’ombre dont elles ne se connaissaient pas. La trahison, le rejet, l’abandon, l’injustice et l’humiliation naquirent. Héritières et détentrices d’une puissance créatrice et féconde, ces femmes fées détenaient le pouvoir permettant le retour à la Lumière. Seulement, les ténèbres n’étaient pas qu’à l’extérieur d’elles, mais également tapis au fond d’elles. Rien ne les y avait préparés. Si les religions des hommes voyaient dans leurs formes serpentiformes, la femme démoniaque, la Lilith hébraïque, leur égo les précipitèrent dans les tourments émotionnels propres à la dimension des hommes. Happées par elles-mêmes, elles ne virent leur salut que par la fuite, renonçant au courage d’affronter leur part d’ombre.

Les légendes mélusiniennes content les cris déchirants qui résonnent encore, écho du désespoir de ces fées ensorcelantes. Ces femmes fées se sont senties contraintes de fuir le monde des hommes, ce monde de ténèbres qui rejetait leur lumière et révélait leur propre part d’ombre. Leur innocence primordiale d’enfant était révolue et leur mue en femmes et en mères était souffrante au point de leur apparaître impossible. Leur âme appelait ces expériences. Honorer ces engagements, porter l’Amour en tout temps, se révéler à elles-mêmes, devait leur permettre de réaliser le couple alchimique, la réunification de l’Ombre et de la Lumière, du Féminin sacrée et du Masculin sacrée. Ces femmes fées se représentaient le mandat à l’extérieur d’elles-mêmes par le couple archétypale, de l’homme et de la fée, du soleil et de la lune, alors que la résolution des contraires devait se réaliser intérieurement.




Œuvrant par la toute-puissance des forces élémentales, comblant les hommes de leurs dons, disparaissant faute d’avoir été accepté par les hommes, mais surtout et avant tout par elles-mêmes, telle fut leur histoire.

Les femmes fées sont maintenant de retour parmi le monde des hommes afin de transcender leurs blessures originelles et honorer enfin la promesse faite à leur âme. Elles sont appelées dorénavant à réaliser leur couple alchimique préalablement à leur mue.

Lorsque tout semble froid
Lorsque tout apparait noir

N’oublie pas que je ne suis jamais loin de toi
N’oublie pas ta lumière intérieure le soir

Nous sommes là pour te réconforter
Nous sommes là pour t’accompagner

Une pensée pour te porter
Une caresse pour te consoler

Un seul Cœur immense pour t’englober

Par Samuel source : www.leretourdesdragons.com/femme-fee/



 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }