Trois plantes bonnes pour votre mémoire

remèdes naturels

Manque de concentration, problèmes d’attention, difficultés à se remémorer des noms ou des faits ? Pour stimuler sa mémoire, on peut se tourner vers trois plantes complémentaires : le ginkgo biloba, le thé vert et la rhodiola rosea.




Pour préserver sa mémoire le plus longtemps possible, on aimerait bien trouver des solutions naturelles et sans risque. Trois plantes peuvent aider le cerveau à mieux fonctionner.

« Elles ont fait la preuve de leur efficacité, souligne le Dr Louis Teulières, phytothérapeute. Elles entrent même dans la composition de certains médicaments, avec un avantage certain : l’absence d’effets indésirables et de contre-indications. »

Associée à de bonnes habitudes – un sommeil suffisant, le moins de toxiques possible (tabac et alcool), une alimentation équilibrée et variée –, la phytothérapie apporte un vrai plus.

Le ginkgo biloba aide le cerveau à fonctionner

Le gink­go biloba fait l’objet de nombreuses recherches. Son principe actif – des molécules au nom de ginkgolides – provoque une dilatation des vaisseaux sanguins qui irriguent le cerveau, microvaisseaux compris, ce qui facilite son oxygénation et son “alimentation”. Le cerveau a en effet besoin de 20 % de l’oxygène du sang et de la moitié du glucose circulant.

« Les capacités cognitives en sont améliorées, et le vieillissement cérébral, dont la première manifestation est la perte de mémoire immédiate, est retardé », affirme le Dr Teulières.

Un médicament phare, le Tanakan, a certes été “dévalorisé” par la décision, en 2012, de ne plus le rembourser. Mais le ginkgo biloba est reconnu par l’Organisation mondiale de la santé et l’Organisme européen d’évaluation des plantes, l’Escop, pour le traitement symptomatique des déficits cérébraux légers à modérés, la perte de mémoire et les troubles de la concentration.

Le mode d’emploi : les extraits standardisés doivent contenir 2 à 5 % de ginkgolides pour être efficaces. Prendre 600 mg d’extrait sec entier par jour en cure de trois mois.

Le thé vert protège les neurones

Les seuls médicaments dont on dispose aujourd’hui pour traiter les personnes souffrant d’une forme légère à modérément sévère de maladie d’Alzheimer sont des anticholinestérasiques, c’est-à-dire des molécules qui empêchent la dégradation de l’acétylcholine, un neurotransmetteur très fortement impliqué dans la mémoire.

« Or, les thés verts contiennent de la théanine, un acide aminé servant justement à fabriquer l’acétylcholine. En quantité suffisante, cette dernière peut donc se fixer sur ses récepteurs situés au niveau des synapses des neurones, et ainsi faciliter la transmission de l’information », explique le médecin.

Autre atout du thé vert, sa richesse en antioxydants, garants de la préservation des neurones. Il accroît également, en des proportions moindres et plus variables, les niveaux cérébraux de dopamine et de sérotonine, respectivement tonifiante et apaisante. Enfin, le thé vert contient de la théine (et donc de la caféine), qui préserve les microvaisseaux du cerveau et protège de la maladie d’Alzheimer, au moins chez la souris de laboratoire.

Le mode d’emploi : boire environ 5 tasses de thé vert par jour, ou opter pour un extrait sec standardisé, soit 1 g par jour. Attention, le thé vert, en raison de ses tanins, empêche l’absorption intestinale du fer ! À boire une à deux heures avant ou après un repas.

La rhodiola rosea lutte contre le stress

Le cerveau est manifestement plus alerte quand on est peu stressé, moins fatigué, conforté par une meilleure stabilité émotionnelle. Ce bien-être général permet d’imprimer plus sûrement des éléments de mémoire.



C’est pour cette raison que la rhodiole, aussi appelée “ginseng de la toundra”, est intéressante. Son rhizome renferme de l’acide glutamique qui se comporte comme de la dopamine, hormone du plaisir, de la récompense, et neurotransmetteur emblématique de bien-être.

« La rhodiole est en quelque sorte de la dopamine en plante. À la clé, une amélioration des capacités d’attention, d’apprentissage et de mémoire », observe le Dr Teulières.

Le mode d’emploi : en extraits fluides ou secs, une gélule dosée à 100/200 mg matin et midi, par exemple, en cures de trois semaines à un mois.  source http://www.santemagazine.fr




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

le syndrome des jambes sans repos : quels sont les symptômes et traitements naturels ?

eveil tv

Le syndrome des jambes sans repos, aussi appelé « syndrome d’impatiences », se manifeste par un besoin irrésistible de bouger les pieds ou les jambes, généralement au moment du coucher ou au repos, assis ou allongé. 

Symptômes du syndrome des jambes sans repos

10% de la population française seraient atteints, à des degrés divers, de cette maladie neurologique chronique dont le mécanisme serait lié à un dysfonctionnement dopaminergique.
Voici ses symptômes :

  • le patient agite ses jambes pour soulager les symptômes,
  • il est parfois obligé de se lever et de marcher,
  • il ressent des picotements ou des fourmillements, des démangeaisons, des brûlures voire des douleurs. quand il ne bouge pas ses jambes,
  • des mouvements involontaires des jambes se produisent la nuit,
  • une dégradation du sommeil : le patient a du mal à s’endormir, parfois il se réveille plusieurs fois dans la nuit pour bouger les jambes, ce qui peut mener à l’insomnie et gêner la personne qui partage le lit,
  • fatigue en journée, somnolence diurne,
  • difficultés de concentration,
  • des troubles de l’humeur (irritabilité, voire dépression).

De la simple gêne au coucher aux douleurs ou aux troubles du sommeil invalidants, le syndrome des jambes sans repos peut affecter la qualité de vie de la personne qui en souffre.

Quels remèdes naturels ?

En matière d’homéopathie, le ZINCUM METALLICUM peut être prescrit par un médecin généraliste ou un homéopathe. Prenez-en en dilution, 7 à 9 H matin et soir durant trois mois.




Une cure de fer

Une carence en fer, même légère, peut être à l’origine des impatiences, ou syndrome des jambes sans repos. Mieux vaut consulter votre médecin qui devrait vous prescrire une prise de sang afin de vérifier que vous ne présentez pas de carence en fer. À défaut, il faudra adopter une alimentation riche en fer par exemple, en consommant plus régulièrement des légumes secs (lentilles, germe de blé) mais aussi des protéines végétales ou animales comme le bœuf, le boudin noir ou les haricots rouges.

Source

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Les nombreuses vertus du bicarbonate de soude

Naturel, biodégradable, hypoallergénique et très bon marché, le bicarbonate de soude (ou bicarbonate de sodium) est un produit aux utilisations extrêmement diverses, et aux nombreuses vertus thérapeutiques.
Découvrez pourquoi il faut toujours en avoir chez soi !

La formule chimique du bicarbonate de soude lui donne le pouvoir de neutraliser l’acidité d’un milieu.



C’est de ses propriétés alcalinisantes que découlent les innombrables utilisations du bicarbonate de soude.

Le bicarbonate de soude a de très nombreuses vertus thérapeutiques :

    • aphtes, gingivites : il combat l’acidité buccale favorable aux ulcérations et aux inflammations
      • faites des bains de bouche : 1 cuillerée à soupe de bicarbonate de soude dans 1/2 verre d’eau à température ambiante
      • appliquez directement sur la zone à traiter à l’aide d’un doigt
      • buvez régulièrement un verre d’eau additionné d’1 cuillerée à café de bicarbonate de soude
    • caries : il élimine les bactéries présentes dans la bouche et responsables des caries dentaires
      • faites chaque jour des gargarismes au bicarbonate de soude
    • blanchiment des dents : ses propriétés abrasives polissent vos dents en douceur
      • saupoudrez votre brosse à dents de bicarbonate de soude et brossez doucement (1 à 2 fois par semaine au maximum pour éviter l’abrasion des dents)
    • mauvaise haleine : il détruit les bactéries présentes dans la bouche et combat l’acidité de l’estomac
      • faites chaque jour des gargarismes au bicarbonate de soude
      • buvez régulièrement un verre d’eau additionné d’1 cuillerée à café de bicarbonate de soude
    • ​brûlures d’estomac, remontées acides, nausées : il rééquilibre le PH en neutralisant l’acide chlorhydrique présent dans l’estomac
      • buvez régulièrement un verre d’eau dans lequel vous aurez dilué 1 cuillerée à café de bicarbonate de soude




  • digestion difficile de certains aliments
    • ajoutez du bicarbonate de soude dans l’eau de cuisson
  • ​mycoses des pieds : en diminuant l’acidité, il empêche le développement des champignons
    • faites des bains de pied en diluant  4  cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans 1 litre d’eau tiède
  • démangeaisons (piqûres d’insectes, varicelle, urticaire, …) 
    • formez une pâte en ajoutant quelques gouttes d’eau à du bicarbonate de soude
    • appliquez cette pâte sur la zone des démangeaisons
  • eczéma
    • prenez régulièrement des bains dans lesquels vous aurez dilué 4 ou 5 cuillerées à soupe de bicarbonate de soude
  • maux de gorge : en diminuant l’acidité, le bicarbonate de soude freine le développement de l’inflammation
    • faites des gargarismes d’eau tiède additionnée de bicarbonate de soude (1 cuillerée à café par verre)
  • déodorant : il neutralise les bactéries responsables de la mauvaise odeur et absorbe l’humidité
    • mettez un peu de bicarbonate de soude sous vos aisselles encore humides après la douche
    • saupoudrez vos pieds avant de mettre les chaussettes
  • hydratant : il équilibre le PH de la peau en diminuant son acidité
    • mettez 1/2 verre de bicarbonate de soude dans l’eau de votre bain : vous profiterez aussi de son effet relaxant

ATTENTION : comme lors de toute automédication, vous devez rester vigilants




  • si les symptômes persistent plus de 2 ou 3 jours, consultez un médecin
  • si vous suivez un traitement, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien
  • le bicarbonate de soude n’est pas recommandé pour les femmes enceintes, pour les personnes souffrant d’hypertension et pour les enfants de moins de 5 ans

Le bicarbonate de soude est aussi efficace contre …

  • les cheveux gras : il absorbe l’excès de sébum
    • ​saupoudrez votre cuir chevelu
    • laissez agir quelques minutes
    • brossez vos cheveux
  • les mauvaises odeurs : il élimine les bactéries qui en sont responsables
    • saupoudrez l’intérieur de vos chaussures
    • laissez agir quelques heures
    • enlevez la poudre

… et il peut être utilisé pour

  • nettoyer le réfrigérateur, le four, la baignoire
  • adoucir la lessive
  • éliminer les moisissures du jardin
  • réguler le PH de la piscine

Conseils pour l’achat et la conservation du bicarbonate de soude

  • vous trouverez facilement du bicarbonate de soude dans les rayons de votre supermarché, ou en pharmacie
  • conservez-le dans un endroit sec, au besoin dans un récipient hermétique

source http://www.vulgaris-medical.com

Eveil tv documentaire 2

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube