PRÉPARONS LA CROISSANCE À VENIR

eveil tv

FARABER LE FAUNE DU FIGUIER transmis par Alain Titeca

Bonjour à toi, Je suis Faraber le faune protecteur de ce figuier et gardien de ce secteur.

Nous sommes dans les jours de renaissance qui succèdent à Imbloc. Le flux de la vie circule partout dans la nature. Les premiers signes du renouveau de la vie apparaissent mais restent encore fragiles. Sur tous les arbres naissent les bourgeons. D’ici une quinzaine de jours si les températures sont clémentes vous pourrez commencer à les récolter pour en faire des remèdes.

La période actuelle qui suit Imbloc est essentielle pour tous les élémentaux mais aussi pour le bon déroulement des cycles naturels à venir sur l’ensemble de l’année. Tout d’abord la période marque l’avènement d’un nouveau cycle de vie pour la nature. Chacun s’affaire et s’emploie à préparer l’arrivée de la vie. Cette période est véritablement un temps de préparation des floraisons ainsi que des fructifications à venir. Chaque être du monde végétal, animal et élémentaire s’attache à poser les bases de la croissance future. La période reste sensible, le moindre accroc dans le redémarrage de la vie est susceptible de compromettre la suite. Un commencement est toujours un moment d’une délicatesse extrême.

www.eveil.tv (image pixabay)

Dans ce passage, la collaboration avec votre monde humain est bienvenue. Durant cette période beaucoup de jardiniers aiment travailler la terre. Je voudrais aujourd’hui attirer votre attention sur le fait que la terre n’a pas besoin d’être retournée en profondeur. En effet Gaïa possède ses propres moyens de régénération. Elle a besoin avant tout de respect, de compassion et d’amour. Vous êtes des semences d’étoiles et votre pouvoir est immense, bien plus grand que ce que vous imaginez. Vous pouvez faire rayonner la vibration de l’Amour partout où vous passez. Souvenez-vous chaque petite graine d’amour semée dans l’instant laisse une trace éternelle. Tout ce qui vient du cœur se répand à l’infini dans l’univers, alors rayonnez.

Comme tout est un, dans chaque endroit que vous visitez, à chaque fois que vous déposez la vibration de l’Amour grâce à votre seule présence, c’est Gaïa dans sa globalité qui s’en nourrie.

Humilité et Gratitude

Alain Titeca

Découvrez mon site: www.alaintitecasexologue.com/

Partagé par www.eveil.tv

Trouvé sur https://pressegalactique.com

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Depuis plusieurs jours beaucoup d’entre vous vivent un grand bouleversement!

eveil tv

Depuis quelques jours et encore pendant plusieurs mois, les personnes qui sont en éveil spirituel, en prise de conscience, qui sont des canaux médiumniques vivant pour la majorité un grand bouleversement qui peut se traduire par une sensation de déprime, une sensibilité plus forte qu’habituellement, des douleurs physiques, un grand besoin d’isolement et de calme, la foule est oppressante. La majorité de ces personnes ne comprennent pas vraiment ce qui leur arrive, elles pensent être déprimées, mais ne vivent pas d’événements majeurs qui les poussent dans cet état. Rassurez – vous ! Vous n’êtes pas déprimés ! Nous vivons actuellement un grand remue-ménage énergétique et ceci provoque des effets qui ne sont pas agréables sur le corps physique et sur le moral.




image pixabay www.eveil.tv

Ce qu’il faut faire, c‘est évidemment de bien s’enraciner, rester connecté à la terre, être au plus proche de la nature, de l’eau, des animaux et avoir une alimentation végétale celle qui vient de la terre mère. La viande est un animal donc un être vivant fait de cellules identiques à l’humain, doué de sensibilité et d’émotions tout comme nous. Il n’est pas bon ni normal de les manger, ceci nous donne des mauvaises énergies et nous rends malades. La nourriture fait partie du grand changement dans lequel nous vivons en cette période de prise de conscience, il est important de le souligner car ce sujet reste trop souvent ignoré.

Il faut utiliser cette période pour s’élever au plus haut, même si ce n’est pas évident, nous devons travailler à être un joyau pur et ceci passe par notre enveloppe, notre corps physique et notre esprit. Le fait de se sentir au plus bas, nous force à aller encore plus haut et à donner le meilleur de nous-mêmes.

Ceux qui parviendront à travailler sur eux pendant cette période énergétiquement difficile, seront récompensés dans un avenir proche !

Avec toute ma sympathie, je vous envoie de la lumière. Frédérique.S – Eveil Tv

Voici mon site si vous désirez prendre un rendez-vous pour une consultation avec moi http://shine-medium.e-monsite.com Vous pouvez également me contacter directement par email : info@eveil.tv www.eveil.tv


D’autres articles du même auteur

Les chroniques de S. Frédérique




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Le syndrome du sauveur

Aider les autres est l’un des comportements qui jouit d’une grande reconnaissance sociale. En général, lorsque nous sommes altruistes, nous améliorons la vie de l’autre personne. C’est donc pour cela que sur le plan social, il s’agit de l’une des façons d’agir les plus récompensées. Cependant, est-ce toujours une bonne chose d’aider les autres? L’existence du syndrome du sauveur semble remettre cette idée en cause.

Le syndrome du sauveur est une condition psychologique qui fait qu’une personne ressent constamment le besoin d’aider les autres. Cette façon d’être pousse l’individu à agir de façon un peu extrême et ses actes peuvent même devenir très nocifs.

Dans cet article, nous essayerons de comprendre en quoi consiste cette façon d’être. Vous pourrez ainsi l’identifier chez vous et chez les autres personnes. Et vous pourrez aussi éviter des situations au cours desquelles l’aide peut devenir très nocive pour les autres.

En quoi consiste le syndrome du sauveur

Selon la définition officielle, une personne souffrant du syndrome du sauveur ressent constamment le besoin de sauver les autres. Ces personnes ont souvent tendance à chercher des individus qui ont besoin d’aide et d’assistance et sacrifient même leurs propres besoins, désirs et aspirations.

Le problème est que ces caractéristiques peuvent facilement déboucher sur la création de relations toxiques. En général, les personnes qui souffrent de ce complexe ont tendance à vivre des relations de couple co-dépendantes. Dans la majorité des cas, il s’agit de l’un des pires types de relation qui puisse exister.

Dans ces relations, l’un des individus a constamment besoin de l’aide de l’autre pour se sentir bien. Il pense qu’il ne peut pas vivre sans cette personne. Le sauveur, lui, se sent plus fort grâce à la dépendance de son/sa conjoint-e. Mais au bout d’un certain temps, il finira par se lasser et se sentir limité par le besoin de l’autre.

Ainsi, dans un couple co-dépendant formé par le syndrome du sauveur, aucun des membres n’est réellement heureux. La personne accro à l’amour aura de moins en moins d’estime de soi et de confiance en soi tandis que l’autre se sentira étouffé et rejettera la faute sur son/sa conjoint-e.

Il faut souligner que cette dynamique ne se produit pas seulement dans les relations de couple. Il est possible de la voir apparaître entre des amis, des membres de la famille, des collègues de travail… Cependant, elle a généralement lieu dans le domaine des relations amoureuses.

Comment éviter cette dynamique

Vous allez maintenant trouver une série de clés qui vous aideront à éviter de former des relations de co-dépendance. Si vous pensez que, dans une certaine mesure, vous souffrez de ce syndrome du sauveur, les appliquer à votre vie pourra vous être d’une grande aide.

    • Souvenez-vous que vous n’êtes responsable que de vous-même. Chaque personne doit prendre les rênes de sa propre vie, de ses émotions et de ses actions. Vous n’êtes pas obligé-e de sauver les gens si cela ne vous rend pas heureux-se.<Apprenez à dire non. Pour beaucoup de personnes, refuser de faire ce qu’un proche leur demande est extrêmement difficile. Cependant, ne pas le faire mène inévitablement à la dépendance et au ressentiment. Dominer des techniques comme l’assertivité peut donc énormément vous aider à améliorer vos relations.

Fixez des limites. Si vous avez des caractéristiques liées au complexe du sauveur, cela veut sûrement dire que vous aimez aider les autres. Vous devez donc savoir jusqu’où vous pouvez aller. Y a-t-il quelque chose que vous n’appréciez pas particulièrement? À quel moment le fait d’aider les autres devient-il trop lourd pour vous?

  • Votre bonheur est votre priorité. Nous avons toujours grandi avec l’idée que se préoccuper de son propre bien-être avant celui des autres est un peu égoïste. Or, si une action va vous rendre malheureux-se, la réaliser n’a aucun sens. Si vous voulez vraiment aider, essayez de trouver une façon de le faire en évitant de souffrir.

En définitive, si vous voulez vous libérer du syndrome du sauveur, vous devez vous examiner de manière complètement honnête. Ce n’est qu’en le faisant et en vous rappelant que vous êtes responsable de votre bonheur que vous pourrez créer et entretenir des relations qui vous apportent du bien-être.

L’épuisement émotionnel est provoqué par la volonté d’être toujours fort

psychologie - eveil tv

L’épuisement émotionnel est provoqué par la volonté incessante d’être toujours fort

L’épuisement émotionnel est un état qui s’atteint en raison d’une surcharge d’effort. Nous ne parlons pas seulement ici d’excès professionnels. Nous nous référons également au fait de prendre en charge la responsabilité des conflits, d’assumer des responsabilités ou des stimuli émotionnels ou cognitifs.

L’épuisement émotionnel n’apparaît pas du jour au lendemain. Il s’agit d’un processus qui s’incube lentement, jusqu’à parvenir à un point où la personne s’effondre. Cette rupture l’immerge dans la paralysie, la dépression profonde ou la maladie chronique. Un effondrement se produit dans la vie de la personne car elle ne peut littéralement plus la supporter.

« Rien ne pèse autant que le cœur lorsqu’il est fatigué. »

–José de San Martín–

Bien que l’épuisement émotionnel soit vécu comme une fatigue mentale, il s’accompagne généralement d’une grande fatigue physique. Lorsque cela arrive, l’individu expérimente une sensation de lourdeur, d’incapacité à avancer. Il tombe alors dans une inertie dont il est difficile de sortir.

Eveil Tv - spiritualité
les symboles de protection www.eveil.tv

Les causes de l’épuisement émotionnel

L’épuisement émotionnel provient du fait qu’il existe un déséquilibre entre ce que nous donnons et ce que nous recevons. Ceux qui en souffrent se caractérisent par le fait de donner le meilleur d’eux-mêmes, que ce soit au travail, à la maison, dans le couple ou dans n’importe quel domaine.

Cela se produit généralement dans les secteurs où il existe une forte demande, et qui nécessite apparemment d’importants sacrifices. Par exemple, dans un emploi où il existe un risque élevé de licenciement. Ou dans un foyer où les membres ont de nombreux problèmes et demandent de l’attention. Lorsque nous avons un couple conflictuel ou avec de sérieuses difficultés, également.

La personne épuisée manque généralement de temps pour elle-même. Elle ne reçoit en outre pas suffisamment de reconnaissance, d’affection ou de considération. Elle est supposée « assurer » en permanence. Comme si elle n’avait pas de besoins, ou comme si elle était plus forte que les autres et pouvait tout supporter.

Les premiers symptômes d’épuisement émotionnel

Certains indices annoncent l’épuisement émotionnel avant qu’il n’apparaisse réellement. Il s’agit de signaux auxquels nous n’accordons généralement pas beaucoup d’importance. Certaines mesures pourraient être prises à temps si nous le faisions.

Les symptômes initiaux de l’épuisement émotionnel sont :

La fatigue physique. La personne se sent souvent fatiguée. Elle ressent comme extrêmement pénible ce qui l’attend dans la journée dès le moment où elle se réveille.

L’insomnie. Aussi contradictoire que cela puisse paraître, une personne souffrant d’épuisement émotionnel a des difficultés à dormir. Des problèmes tournent en permanence dans sa tête, ce qui l’empêche de trouver le sommeil.

L’irritabilité. Il existe de l’inconfort et une perte de maîtrise de soi, ce avec une certaine fréquence. La personne épuisée a l’air grincheuse et est trop sensible à toute critique ou geste de désapprobation.

Le manque de motivation. La personne qui souffre d’épuisement émotionnel commence à agir mécaniquement. Comme si elle était forcé de faire ce qu’elle fait tout le temps. Elle ne ressent aucun enthousiasme ni intérêt pour ses activités.

Distanciation affective. Les émotions commencent à devenir de plus en plus plates. Comme si la personne ne ressentait pratiquement rien.
Des oublis fréquents. La saturation de l’information et / ou des stimuli conduit à des pertes de mémoire. La personne oublie facilement les petites choses.

Difficultés pour penser. La personne sent qu’elle confond facilement les choses. Chaque activité implique une plus grande dépense de temps qu’auparavant. Elle raisonne lentement.
épuisement émotionnel.

eveil tv
La spiritualité, une expérience naturelle d’épanouissement personnel www.eveil.tv

Les issues de l’épuisement émotionnel

La meilleure façon de surmonter l’épuisement émotionnel est, bien évidemment, de se reposer. Nous devons trouver du temps libre pour nous détendre et être tranquille. Les personnes qui en font trop passent des années sans prendre des vacances, par exemple. Il s’agit d’une erreur. Cela conduit irrémédiablement à la fatigue. Il convient donc de prendre quelques jours pour se reposer.

Une autre solution consiste à travailler pour construire une attitude différente face aux obligations quotidiennes. Chaque journée devrait inclure des moments à consacrer aux engagements mais également pour se reposer et effectuer des activités enrichissantes. Les obsessions de perfection ou d’accomplissement doivent être mises de côté.

Il est donc très important d’avoir de l’empathie pour nous-mêmes. Rien de tel pour cela que de passer du temps seul pendant la journée. Respirer, se reconnecter avec ce que nous sommes et ce que nous voulons. Il est essentiel de développer une attitude de compréhension et de bonté envers soi-même. Dans le cas contraire, il nous sera tôt ou tard impossible d’aller de l’avant.

Source https://nospensees.fr Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Une délicieuse soupe d’hiver pour les fans de Flageolets !

Par Frédérique.S

C’est l’hiver il fait froid et nous avons tous besoin vitamines et de légumineuses pour passer l’hiver. Je suis fan des soupes maison et je laisse mon imagination fleurir à divers recettes revisitées !

Alors pourquoi les garder pour moi? j’ai envie d’en faire profiter tout le monde 🙂

Eveil Tv
image pixabay

MA RECETTE

500 Grammes de Flageolets

150 à 300 Grammes d’épinards (selon votre goût)

2 Grosses pommes de terre

2 gousses d’ail

1 oignon

1 Bouillon de légume

2 Cuillères à soupe de crème acidulée (crème fraiche)

50 Grammes de buche de chèvre

Sel Poivre

Curcuma en poudre

Faire cuire les flageolets, pommes de terre, épinards, ail, oignon dans une casserole ainsi que le bouillon et avec la quantité d’eau que vous désirez (soit 1 litre pour obtenir un velouté ou plus pour une soupe plus liquide). Ensuite mixer le tout en ajoutant le reste des aliments, chèvre, crème acidulée, sel, poivre curcuma et le tour est joué il n’y a plus qu’à déguster 😋

P.S (Pour les carnivores , vous pouvez ajouter des lardons) et sinon des croutons. Bon appétit!

Frédérique. S

Vous pouvez partager cet article en incluant le nom Frédérique Shine ainsi que le lien du site www.eveil.tv

 

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Les fruits et légumes à consommer en hiver

Nous le savons tous : mieux vaut manger des fruits et légumes locaux et de saison. Ce conseil est relativement simple à suivre au printemps et en automne, tant l’étal des maraîchers déborde de propositions alléchantes. Mais à partir d’octobre, nous sommes nombreux à manquer d’idées. Pourtant, les mois sombres et froids nous réservent aussi quelques surprises au rayon fruits et légumes de saison.

eveil tv
Les fruits et légumes à consommer en hiver

Faire honneur aux saveurs de saison

Saviez-vous que les légumes de saison sont faits pour s’accorder ? Chaque saison nous apporte une vingtaine de produits à associer. Le secret ? Trouver des recettes alléchantes qui vous feront redécouvrir le produit autrement. Le chou de Bruxelles peut-être mieux cuisiné que celui que vous mangiez à la cantine !

Les bienfaits des fruits et légumes de saison

Pourquoi manger des fruits et légumes de saison ? Tout simplement parce qu’ils répondent à nos besoins nutritionnels du moment. En hiver, nous manquons de soleil et notre corps réclame plus de nutriments. Les fruits et légumes de cette saison sont riches en minéraux et vitamine C !

Calendrier des fruits

Octobre : banane, châtaigne, citron, figue, raisin, prune, pomme, poire, noix, noisette, groseille, kiwi, mandarine, mûre, nèfle

Novembre : grenade, orange, datte, pamplemousse, poire, pomme, clémentine, datte

Décembre : kiwi, litchi, orange, poire, pomme, banane, datte, marron, pamplemousse, orange

Janvier : pomme, poire, clémentine, banane, mandarine, clémentine, datte, orange, pamplemousse

Calendrier des légumes

Octobre : potiron, panais, fenouil, betterave, bette, betterave rouge, brocoli, carotte, céleri, épinard, potimarron

Novembre : carotte, céleri, citrouille, courge, endive, épinard, poireau, oignon, potimarron, chou rouge, topinambour

Décembre : courge, citrouille, céleri, carotte, panais, poireau, citrouille, courge, chou blanc, chou frisé, chou chinois, pomme de terre

Janvier : carotte, céleri, chou blanc, chou de Bruxelles, Chou frisé, endive, mâche, oignon, poireau, topinambour, salsifis, pomme de terre

Les calendriers ci-dessus ne contiennent pas que des fruits et légumes locaux, mais tous sont de saison. De nombreux fruits et légumes sont récoltés toute la saison d’hiver et peuvent être mangés invariablement de septembre à février.

Source https://www.avogel.fr Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

 

L’ ACCEPTATION DE SOI: Nous accepter tels que nous sommes

Eveil Tv

UN GRAND SECRET, des témoignages de vie qui pourraient bien changer la vôtre. Gregory Mutombo est auteur du livre La Symphonie des Âmes ainsi que du livre Le Feu de L’Esprit paru en Avril 2018. Il nous montre à quel point défendre une identité peut nécessiter des efforts considérables; alors qu’être juste soi, n’en demande absolument aucun. Son message nous invite à nous accepter tels que nous sommes pour laisser transparaître notre rayonnement inné. Au delà des notions de confiance en soi, estime de soi et développement personnel; vous allez entendre une voix de l’acceptation de SOI.

Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

POURQUOI ET COMMENT AUGMENTER SON TAUX VIBRATOIRE

par Alain Titeca

Qu’est-ce que le taux vibratoire ?

Avant de comprendre ce qu’est le taux vibratoire, il importe de revenir sur la célèbre phrase d’Albert Einstein : « tout est énergie » ou « tout est vibration ». En effet, nous sommes constitués d’énergie et tout ce qui nous entoure l’est aussi : les animaux, les végétaux, les minéraux, les lieux et même les objets !

Cette énergie peut être mesurée de différentes manières. Le plus simple – et sans doute le plus courant – étant d’utiliser un pendule. Le résultat ainsi obtenu indique le taux vibratoire et se mesure en Unités Bovis (UB). Chacun étant bien entendu différent, nous avons tous notre propre taux vibratoire qui peut varier selon notre état du moment (santé, humeur, émotions…etc.)

Beaucoup s’entendent à dire que le taux vibratoire « normal » d’un être humain oscille entre 6000 et 9000 UB. Pour avoir fait quelques expériences avec des amis afin de déterminer le taux vibratoire de certains objets ou lieux, je peux affirmer que les résultats obtenus varient d’une personne à l’autre.

Ceci s’explique peut-être par le fait que nous percevons le taux vibratoire des autres personnes ou choses à partir du nôtre. Quoiqu’il en soit, une expérience sur des boîtes contenant des objets dont on ignorait tout a pu toutefois démontrer que chacun d’entre nous trouvait les mêmes variations : autrement dit, nous avons tous trouvé quel était l’objet qui avait le plus faible taux vibratoire, le plus élevé…etc.

Ceci nous montre que les chiffres n’ont pas une réelle importance. Ce qui est intéressant, c’est de mesurer l’évolution d’un taux à différents moments pour vérifier si celui-ci est en hausse ou en baisse.

Pourquoi augmenter son taux vibratoire ?

Offre la meilleure protection contre les basses vibrations (énergies indésirables)

Nous maintient en bonne santé et nous aide à nous sentir bien.Contribue à notre bien-être sur tous les plans (physiques, psychiques, émotionnels, spirituels…), nous permettant d’accueillir bonheur et joie de vivre.

Nous permet d’accéder à des états de calme et de paix intérieure.

Participe à la libération facile et rapide de toutes les énergies qui ne vous conviennent plus.

Nous relie à notre guide intérieur pour trouver notre chemin et nous diriger vers ce qui va nous rendre plus heureux.

Nous aide à attirer et à manifester rapidement tout ce que l’on souhaite.

Facilite la connexion avec notre âme, nous permettant d’entrer en contact avec elle.

Augmente la magie dans notre vie (chance, synchronicités…).

Comment augmenter son taux vibratoire ?

► Rire:

Regarder des comédies, des spectacles comiques…
Pratiquer le yoga du rire
► Sourire:

Le sourire porte aussi en lui de très bonnes vibrations.
Prendre l’habitude d’ajouter un sourire à tout ce que nous faisons.
► Chanter.

Chanter une chanson que nous aimons, qui nous apaise, nous met du baume au cœur ou qui nous donne envie de danser
► Bouger:

Bouger permet de faire circuler l’énergie de notre corps et d’évacuer les tensions tant physiques que psychologiques.
Marcher, danser, pédaler ! Faire du jogging, de la gymnastique, du yoga, du qi-gong…etc.
Trouver une manière de bouger qui nous plaise afin de la pratiquer dans la bonne humeur et d’amplifier considérablement l’augmentation de notre taux vibratoire.
► Écrire:

Ecrire chaque jour, trois raisons qui font que nous sommes heureux, trois choses pour lesquelles nous éprouvons de la gratitude.
Lister ses qualités, ses compétences (aide à reconnaître sa propre valeur et à augmenter l’estime de soi).
► Faire ce que l’on aime et/ou ce qui nous détend.

D’une manière générale, lorsque l’on prend plaisir à faire quelque chose ou que l’on se sent détendu, notre taux vibratoire s’élève !
Faire des activités dans lesquelles nous sommes à l’aise nous permet de prendre davantage confiance en nous. Or la confiance en soi est aussi un facteur important pour l’augmentation du taux vibratoire.
S’amuser, se faire plaisir !
► Agir:

Lorsqu’on hésite à faire quelque chose, c’est qu’une peur (= basse vibration) nous freine ; pour la faire disparaître, agir est le meilleur remède.
Le moindre petit geste peut engendrer de grands changements !
► Entrer en contact avec Mère Nature:

S’émerveiller devant tout ce que la nature nous offre.
L’observer avec attention, amour, respect, bienveillance…
L’écouter (le chant des oiseaux, le vent dans les arbres…etc).
Sentir ses odeurs (parfum des fleurs, de l’herbe après la pluie…etc).

► Manger sainement:

Privilégier une alimentation vivante (fruits, crudités…) et de préférence biologique.
Eviter la viande qui conserve les mémoires de l’animal, notamment les peurs qu’il a ressenties lors de l’abattage. Ces énergies négatives pénètrent ses chairs, y restent inscrites (même après cuisson) et sont ensuite absorbées dans votre organisme lors du repas.

► Voir le positif en toutes choses:

Quelques soient les situations que l’on rencontre, garder à l’esprit que tout arrive toujours pour notre bien et que nous sommes les créateurs de ces événements.
Prendre conscience que tout ce qui nous semble tragique est là pour nous permettre de grandir et qu’en acceptant la situation, nous gardons les idées plus claires pour accueillir le positif à venir.
► Prononcer des affirmations positives:

« Je suis bien », « je suis heureux », « je suis zen »…etc.
« La vie est belle », « tout est parfait »…etc.
► Avoir de la gratitude:

Être reconnaissant pour tout ce que nous sommes et tout ce que nous avons.
Remercier chaque jour pour notre chance permet de focaliser notre esprit sur ce que nous avons et donc de créer plus de chance dans notre vie et de réaliser plus de souhaits.
► S’aimer:

S’aimer de toutes les façons possibles : se respecter, s’écouter (écouter son cœur plutôt que son mental), se remercier, se féliciter, se faire plaisir…etc.
Apprécier son reflet dans le miroir, se sourire.
► Respirer consciemment et profondément:

La respiration consciente aide à rétablir la circulation de notre énergie vitale.
► Méditer.

Prendre conscience que l’on devient et que l’on obtient ce sur quoi l’on médite.
► Prononcer le son OM / AUM.

Le son OM est le son originel et universel.
Il émet une vibration très puissante qui peut nous aider sur notre chemin de guérison et de paix intérieure.
► Demander à son âme, à l’Univers, à Dieu, à la Lumière, à l’Energie divine, à son ange gardien, à la Flamme Violette…etc.

Quelque soient nos croyances, nous pouvons demander de l’aide aux mondes invisibles en émettant le souhait qu’ils nous purifient, qu’ils nous rechargent ou simplement qu’ils augmentent notre taux vibratoire.
► Se rendre dans un haut-lieu énergétique.

=> Pour maintenir un taux vibratoire correct, il est important que celui de notre lieu de vie le soit aussi. En effet, si notre habitat contient des vibrations basses, il contribuera à la diminution de notre propre taux vibratoire. En cas de doute, faire appel à un géobiologue.

ALAIN TITECA

« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org » Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Selon la médecine chinoise, le choc émotionnel serait à l’origine de toutes les maladies

EVEIL TV

par Magali Caille

Même dans la Chine ancienne, les médecins savaient que les émotions avaient un fort impact sur le corps humain.

Selon la médecine chinoise, la cause sous-jacente de toutes les maladies sont les émotions, et chaque organe possède ses propres émotions. Les poumons sont associés à la tristesse, le foie à la colère, les reins à la peur, l’estomac à l’inquiétude et ainsi de suite.

On appelle l’énergie Chi et elle est codépendante du sang, donc les médecins chinois disent que les sang est la mère de l’énergie et que l’énergie est le maître du sang.

Les reins sont l’un des organes les plus importants selon la médecine chinoise, car ils représentent la base du yin et du yang et sont l’un des centres énergétiques les plus importants de notre corps. Ils sont liés au système squelettique, à l’ouïe et à la peur. En traitant les reins, vous affectez tous les systèmes.

Le foie est lié au sang, il filtre le sang et est généralement traité en cas de troubles du cycle menstruel chez les femmes.

Certains des symptômes de la dysfonction hépatique apparaissent sous forme de démangeaisons, de maux de tête et de vertiges. L’une des fonctions les plus importantes du foie est d’assurer un flux continuel d’énergie à travers notre corps, mais aussi de maintenir le flux de nos pensées. Si le foie fonctionne correctement, il ne devrait pas y avoir de stress ou de pression. Les gens avec un foie en bonne santé sont calmes, prennent des décisions facilement et font de bons leaders.

Les premiers signes de déséquilibre du foie sont liés à la colère, l’irritabilité, l’entêtement, l’anxiété, l’amertume, la violence... Si ces émotions ne sont pas exprimées et canalisées, elles peuvent conduire à la dépression ou à de fréquentes sautes d’humeur. Il existe également un certain nombre de symptômes physiques qui indiquent un déséquilibre du foie.

Les symptômes les plus communs de ce syndrome sont les problèmes menstruels, la fatigue, les tensions, la raideur du corps, les douleurs costales, les allergies, etc…

Comment et pourquoi les chocs émotionnels se produisent

Les émotions sont capables de provoquer différentes maladies, même chez les personnes fortes. Elles ont juste besoin de frapper l’endroit le plus sensible du corps pour provoquer un dysfonctionnement. Nous les appelons des maladies psychosomatiques ou « maladies de l’esprit ».

Nous ne pouvons pas toujours éviter les situations stressantes, nous sommes obligés d’affronter et d’essayer de les surmonter. Les gens utilisent différentes stratégies axées sur la résolution de problèmes.

Sinon, les gens se tournent vers des stratégies d’adaptation axées sur les émotions, qui aident à réduire l’expérience stressante.

La pire chose à faire est d’éviter la confrontation qui, à long terme, augmente les niveaux de stress et accélère le développement de la maladie. Les maladies psychosomatiques peuvent être définies comme des maladies induites par le stress, avec des dommages permanents aux systèmes et aux organes du corps.

Une équipe de médecins et de psychologues a conclu que « l’amour et la souffrance passent par le coeur ». Cependant, d’autres organes du corps humain ne sont pas épargnés par les « attaques de l’âme. »

Cela signifie qu’une « âme blessée » affecte le plus souvent le système cardiovasculaire, respiratoire et digestif. Mais, souvent, les parties visibles du corps sont également exposées à de « fortes attaques de l’âme », comme, par exemple, la peau sur la poitrine, le dos et les bras.

Les femmes sont plus touchées que les hommes

Les femmes sont plus souvent victimes de diverses maladies psychosomatiques. Cependant, elles sont enclines à croire que la cause de leur souffrance est d’origine psychologique.

Les zones du corps les plus sensibles

Les organes qui sont les plus affectés par les « attaques de l’esprit » sont :

Le dos : lorsque vous pensez que vous portez tous les fardeaux du monde sur votre dos, les douleurs les plus fortes et la tension apparaissent dans cette zone.

Le système respiratoire : vous êtes incapable de respirer ou vous respirez lourdement, vous étouffez et vous sentez que quelque chose bloque votre gorge, tous ces symptômes proviennent du monde extérieur et vous donnent des signaux clairs. Cela indique que certaines personnes, situations ou événements vous étouffent.

Le cœur : c’est l’organe qui est le plus fortement lié à notre vie émotionnelle et à la survie dans certaines situations. Quand vous vous préparez pour un rendez-vous, votre cœur bat fort, et quand vous êtes en compagnie d’un être cher, vous avez l’impression que votre cœur va sortir de votre poitrine.

Le système digestif : les personnes introverties et introspectives ont de gros problèmes avec le système digestif. Surtout ceux qui ont des problèmes de communication avec les autres souffrent le plus souvent de gastrite ou d’ulcère.

La peau : les éruptions cutanées, les boutons ou les taches sur le visage montrent qu’une personne « ne se sent pas bien dans sa peau. » Souvent, différentes maladies de peau indiquent indirectement que nous voulons rejeter certaines personnes ou la situation que nous avons dans la vie.

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Corps en lévitation, cris d’enfants… Les surprenantes anecdotes d’un embaumeur




Thanatopracteur depuis près de trente ans, Olivier Emphoux a été témoin de plusieurs phénomènes paranormaux. Il nous livre aujourd’hui un incroyable témoignage de son expérience auprès des morts.

emi-sortie-du-corps

Planet : Si vous exercez ce métier, c’est donc que le contact des morts ne vous effraie pas…
Olivier Emphoux* : « Je n’ai pas grandi dans cet univers, mon enfance a été tout ce qu’il y a de plus normal mais j’ai toujours pensé que les morts relevaient du domaine du sacré. Et ce sentiment n’a fait que se renforcer avec le temps. Je suis ainsi entré dans l’univers du funéraire au plus bas de l’échelle il y a une vingtaine d’années et suis aujourd’hui thanatopracteur. Une expérience qui m’a permis de vérifier une théorie que j’avais développée bien des années auparavant et selon laquelle quelque chose se passe dans les quelques heures (48 heures, tout au plus) qui suivent un décès. Le défunt est alors sur le point de quitter son existence pour trouver un autre état. A ce moment-là, il est soit très calme, soit apeuré à l’idée de passer ce cap. C’est d’ailleurs pourquoi j’essaie à chaque fois de prendre le temps de m’assoir à côté du mort et de lui prendre la main pour le rassurer.

Planet : Quand avez-vous pu vérifier votre théorie pour la toute première fois ?
Olivier Emphoux : C’était au début de ma carrière. J’avais été appelé pour aller récupérer les corps de deux enfants à la morgue d’un hôpital. Quand je suis arrivé, le responsable avait une mine défaite et m’a dit qu’il était incapable d’aller les chercher dans les frigos. J’y suis donc allé. Là, j’ai découvert une petite fille de dix ans qui avait encore les yeux ouverts, je les lui ai fermés, et un petit garçon de quatre ans en pyjama, les poings serrés. Je me suis occupé de leurs corps et les ai ensuite emmenés pour la présentation à leur famille. Une fois les cercueils scellés, je les ai mis dans le corbillard et ai conduit jusqu’au lieu où ils devaient être inhumés. J’étais seul dans le véhicule. A un moment pendant le trajet, j’ai entendu des cris d’enfants. Je me suis arrêté et suis descendu pour voir si les bruits ne venaient pas des cercueils. Après tout, on lit parfois dans les journaux que des gens se réveillent à la morgue. Mais là, il n’y avait plus aucun bruit. J’ai donc redémarré en me disant que mon imagination m’avait joué un tour. Mais les cris ont recommencé. Comme j’étais certain de les entendre, j’ai alors compris que cela ne venait pas de moi mais d’un phénomène paranormal.

Planet : Avez-vous ensuite cherché à savoir ce qui était arrivé à ces deux enfants ?
Olivier Emphoux : J’ai ensuite appris que leur mère avait décidé de vérifier s’ils savaient nager en plongeant leur voiture dans un étang. Ils étaient tous les trois à bord, la mère au volant, les deux enfants attachés à l’arrière. Elle s’en est sortie mais les deux petits sont morts…



Planet : Vous demandez-vous parfois pourquoi vous êtes témoin de ces phénomènes paranormaux ?
Olivier Emphoux : Non, je ne cherche pas à savoir pourquoi. On ne peut pas expliquer ces phénomènes irrationnels en étant vivant. Chercher à comprendre leur origine et pourquoi j’en suis témoin serait le meilleur moyen de ne plus rien voir. Les autres thanatopracteurs qui ont assisté à ce type de phénomènes, en France ou à l’étranger, sont comme moi : ils en parlent très peu. Que ce soit aux familles des défunts – par respect on ne les questionne pas – entre eux ou avec leurs collègues. C’est comme ça, ça ne se fait pas.

focus-wide-eveil-tv

 

Planet : Vous avez pourtant écrit un livre pour raconter ce dont vous avez été témoin…
Olivier Emphoux : C’est différent. Le livre est né tout seul. Annette Gefffroy est tombée sur mes notes et a eu envie de les mettre en forme. Le but n’était pas de chercher à comprendre ce qu’elles pouvaient révéler mais simplement d’en rendre compte.

Planet : Y-a-t-il des phénomènes plus marquants que d’autres ?
Olivier Emphoux : Il y a notamment eu la fois où je faisais un soin à domicile, seul dans une pièce avec le défunt. A un moment, le corps s’est soulevé à un mètre de hauteur, jusqu’à atteindre la hauteur de mes yeux…. J’ai encore du mal à décrire l’effet que cela m’a fait. Je ne savais plus quoi dire ou faire, j’étais tétanisé.

Il y a aussi eu la fois où, avec trois de mes collègues et alors que nous déplacions le cercueil d’un homme sur un chariot à l’hôpital, nous avons été témoins d’un phénomène très troublant. Nous venions de passer une porte que nous avions silencieusement refermée derrière nous. Dans notre métier, nous devons sans cesse veiller à être invisibles. On dit souvent que la famille du défunt ne doit pas nous voir arriver ni vous voir repartir. Mais tout d’un coup, la porte s’est rouverte et refermée dans un fracas. Ensuite, pendant que nous avancions avec le chariot, nous avons entendu un bruit de métal régulier. Ce bruit nous suivait et s’arrêtait en même temps que nous. Arrivés dans l’ascenseur, j’ai regardé dans le cercueil pour voir si un objet en métal n’’était pas à l’origine de ce bruit. C’est alors que j’ai découvert des talonnettes en métal sur les chaussures du défunt… Il nous avait suivis… Quand nous nous en sommes rendus compte, nous nous sommes tous regardés, perplexes, mais aucun de nous n’a dit quoi que ce soit. Par la suite, nous n’en avons jamais parlé ».

*Olivier Emphoux est l’auteur d’ Aux portes de l’inconnu, un embaumeur raconte… (éd. de L’Opportun)

Source

Lien du livre

Rejoindre Eveil Tv sur facebook pour suivre les articles

Eveil Tv

 

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube