Quelle est la signification de la couleur de tes yeux ?




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube




 

Voyage aux confins de la conscience, entretien avec Claudes Charles Fourrier

Voyage aux confins de la conscience, entretien avec Claudes Charles Fourrier

« Je suis malade au fond de mon lit, impossible de me rendre à l’anniversaire de mon ami… et pourtant, j’y suis… hors de mon corps… je vois tout, j’entends tout, je pénètre dans les pensées des personnes présentes… Le lendemain, j’appelle mon ami, qui me confirme tout ce que je lui décris… »

Ce livre est né de la rencontre d’une scientifique et d’un psychothérapeute avec un jeune homme qui dit « sortir hors de son corps » depuis l’enfance. Rencontre qui va bouleverser la vie de ce dernier et l’emmener toujours plus loin à la découverte de ses capacités.

Pendant dix ans, tous trois vont tâtonner, explorer, tester et sans cesse repousser les limites de Nicolas Fraisse, en s’appuyant tantôt sur les connaissances de Sylvie Dethiollaz, la scientifique, qui voit ses savoirs théoriques ébranlés, tantôt sur l’expérience de l’humain de Claude Charles Fourrier, le psychothérapeute, qui se réfère à son propre vécu.

Un parcours passionnant, parsemé d’épisodes étonnants et d’anecdotes tout aussi étranges que déroutantes. Une aventure hors du commun, à la découverte des « sorties hors du corps », de la « vision à distance », de la « télépathie » et de bien d’autres phénomènes stupéfiants, qui les conduira à une ultime expérience dont les résultats défient toute rationalité. Une étude qui soulève des questions essentielles quant à la véritable nature de la conscience et de la réalité, et renvoie chacun au mystère de l’existence




DOCUMENTAIRE 5 – EVEIL TV – Voyage aux confins de la conscience

LE LIVRE





Voyage aux confins de la conscience : Dix années d’exploration scientifique des sorties hors du corps : le cas Nicolas Fraisse

Voyage aux confins de la conscience : Dix années d’exploration scientifique des sorties hors du corps : le cas Nicolas Fraisse

« Je suis malade au fond de mon lit, impossible de me rendre à l’anniversaire de mon ami… et pourtant, j’y suis… hors de mon corps… je vois tout, j’entends tout, je pénètre dans les pensées des personnes présentes… Le lendemain, j’appelle mon ami, qui me confirme tout ce que je lui décris… » Ce livre est né de la rencontre d’une scientifique et d’un psychothérapeute avec un jeune homme qui dit « sortir hors de son corps » depuis l’enfance. Rencontre qui va bouleverser la vie de ce dernier et l’emmener toujours plus loin à la découverte de ses capacités. Pendant dix ans, tous trois vont tâtonner, explorer, tester et sans cesse repousser les limites de Nicolas Fraisse, en s’appuyant tantôt sur les connaissances de Sylvie Dethiollaz, la scientifique, qui voit ses savoirs théoriques ébranlés, tantôt sur l’expérience de l’humain de Claude Charles Fourrier, le psychothérapeute, qui se réfère à son propre vécu. Un parcours passionnant, parsemé d’épisodes étonnants et d’anecdotes tout aussi étranges que déroutantes. Une aventure hors du commun, à la découverte des « sorties hors du corps », de la « vision à distance », de la « télépathie » et de bien d’autres phénomènes stupéfiants, qui les conduira à une ultime expérience dont les résultats défient toute rationalité. Une étude qui soulève des questions essentielles quant à la véritable nature de la conscience et de la réalité, et renvoie chacun au mystère de l’existence.

LIEN DU LIVRE

Documentaire sur les états modifiés de la conscience avec Sylvie Dethiollaz qui est un des auteurs du livre Voyage aux confins de la conscience

 




Le mensonge autour du Sida !

On entend souvent ce débat revenir dans nos conversation, nous savons que l’état nous manipule et que l’industrie pharmaceutique est celle qui fait partie des grandes arnaques de ce monde. Le sida existe il réellement ou sommes nous manipulés?

 




Cette vidéo vaut le détour avec des explications simples et efficaces, Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, découvreur du soit disant virus du Sida retourne sa veste. Il annonce la fin de la supercherie très lucrative du SIDA qui en plus d’avoir conduit a la mort médicamenteuse des millions d’êtres humains a travers le monde, rapporte encore des milliards de dollars.

 

LE SIDA : LE PLUS GROS MENSONGE DU 21EME SIECLE




Conscience et cerveau

Conscience et cerveau

Article de Vincent.S

Est-ce que le cerveau produit la conscience ou est-ce que la conscience utilise le cerveau ?

C’est pendant une expérience hors du corps que la réponse m’est apparue. Si je vois mon corps endormi au-dessous de moi, avec mon cerveau bien à sa place dans mon crâne et que je réfléchis, pense et perçois mieux les choses, de façon bien plus claire qu’à l’état de veille, ça ne peut pas être le fruit du cerveau.




Pour moi, la conscience précède le cerveau. Elle utilise le cerveau qui peut être perçu comme une interface entre l’immatérielle et la matière, entre la conscience et le corps. Plus qu’un corps, nous sommes un esprit qui utilise le corps le temps d’une vie.

Avec la physique quantique et les milliers de témoignages recueillis sur, entre autres, la survie de la conscience après la mort, il y a de plus en plus de recherches dans ce domaine qui tendent à démontrer que la conscience n’est pas issue du cerveau. Par exemple le cardiologue Pim Van Lommel a fait une étude sur des personnes ayant vécu des NDE (Expérience de mort imminente), voici l’une de ses interviews.

Tout récemment, une équipe scientifique anglaise a réalisé une étude sur plus de 2000 cas et a, selon elle, les preuves d’une vie après la vie.
En France le Docteur Charbonnier est convaincu de la survie de la conscience après la mort (Site et vidéos), en Suisse le centre ISSNOE (Institut Suisse des sciences noétiques (www.issnoe.ch Fondation reconnue d’utilité publique) s’intéresse aux états modifiés de conscience tout comme l’INREES en France. Il y a plusieurs Professeurs en médecine, docteurs qui, soudainement après avoir vécu une expérience ont changé radicalement de point de vue alors qu’ils avaient une approche exclusivement matérialiste, par exemple le neurochirurgien et ancien enseignant à Harvard Eben Alexander.

Ce cas n’est pas isolé, il y en a beaucoup, il suffit d’une expérience pour savoir et changer.

À chacun de se faire sa propre opinion en respectant celle des autres. Ce qui n’aide personne, c’est la pensée exclusive.

Souvenons-nous également qu’il y a quelques siècles à peine, la terre était plate et l’univers tournait autour. Ceux qui ne pensaient pas comme la pensée dominante étaient considérés comme des fous, des illuminés. À chaque grand changement, grandes découvertes qui peuvent bouleverser le mode de pensée dominant, nous pouvons nous rappeler de l’aphorisme d’Arthur Schopenhauer « Toute vérité passe par trois étapes. Tout d’abord, elle est ridiculisée. Deuxièmement, elle est violemment combattue. Puis finalement, elle est acceptée comme une évidence ».

Source de l’article https://sapprendre.ch

 




Rejoindre Eveil Tv sur Youtube pour recevoir les nouveau documentaire

YouTube-logo-Eveil tv

 
Interview de Vincent
 

les différents types de médium

 les différents types de médium Chaque médium a des capacités médiumniques différentes selon les personnes, une voir :
 

l’empathie: Elle consiste à ressentir facilement les émotions. Tout d’abord en provenance de personnes (tristesse, joie, colère) elles peuvent aussi provenir d’entités dans un contact très basique. Exemple: médium qui change d’humeur au contact des autres, sans que ce soit la sienne, qui se met à pleurer sans raison en présence de personnes tristes, ou qui rit alors qu’il est lui même triste au contact de personne joyeuse.

 

les sensitifs: L’extension (ou amélioration si vous préférez) des empathes, c’est un médium qui ressent une entité, son degré d’évolution (positive, négative, dynastie auquel elle appartient) mais aussi sensibles aux lieux, aux objets chargés, aux courants énergétiques. exemple: un médium qui entre dans une pièce et qui ressent une présence, ou bien qui ne supporte pas certains lieux qui le rendent malade sans explication. Une autre étape qui peut être issue de l’empathie, on est toujours dans la capacité de lecture énergétique et d’interprétation de celle-ci. Des objets, des lieux qui sont chargés d’énergies à cause d’évènements violents ou répétitifs et que le médium est capable de « voir ». Exemple: un médium sensible à ce type d’énergie qui aurait un morceau du mur de Berlin serait en mesure de voir les violences, l’histoire associée à cet objet.

 

clairaudience: La capacité qui consiste à entendre une entité parler. Elle débute généralement par des sensations d’appels au moment de l’endormissement, puis progresse généralement sur un plan mental, en entendant des voix dans sa tête, puis de façon réelle (qui est la clairaudience aboutie) Bien sur, il faut distinguer ce genre de « voix » avec celles provenant de troubles psychiatriques avérés. Exemple: des médiums qui vous disent: « ma grand mère me souffle que… » ou des médiums qui entendent des idées, des phrases qui ne proviennent pas d’eux. -> permet l’écriture intuitive.

 

clairvoyance: Elle permet de voir une entité. En gros, il y a un fantôme dans la pièce en face de moi! De divers degrés elle commence par entrapercevoir des ombres, discerner des formes et dans sa possibilité absolue voir une entité de façon « en chair et en os » face à soit. C’est probablement l’une des capacités les plus difficiles à supporter même pour un médium confirmé. Exemple: les châteaux hantés, où l’on voit passer l’entité à travers le mur lol.

 

Clair touché: Médium qui ressent les entités par le toucher, commence par l’effleurement et peut se manifester dans l’absolue par des brûlures, des marques physiques sur le corps. Exemple: un médium clair touché en entrant dans une pièce peut ressentir une entité parce qu’il a une sensation au niveau de la main, comme si on lui tenait.

 

Odorat astral: Capacité qui se manifeste par l’odorat, le médium sent des odeurs particulières qui sont le reflet d’un état de santé d’une personne, du niveau d’évolution d’une entité, ou bien du taux vibratoire d’un lieu. Bien sur ces odeurs ne peuvent être expliquées par des causes physiques. Exemple: odeur de tabac avec des entités du bas astral, on dit de plus que sentir la rose est un signe de la Vierge, je corrigerais en disant que c’est le signe d’un développement des corps subtils très particulier (une forme d’élévation)

 

A effets physiques: Médium peu courant, aux manifestations hors normes. Les capacités du médium, au travers de contact avec une entité, ou dans un surplus d’énergies qui se manifestent sur un plan physique. Ampoule qui explose, problème électrique la majorité du temps (problème de gestion de l’élément feu), souci avec de l’eau (eau qui apparait sans raison physique vérifiable), robinet qui saute (problème d’élément eau), courant d’air avec portes et fenêtres fermées sans aérations (problème d’élément air), verre qui explose sans contact (élément terre)…ces manifestations sont souvent rares, propre aux médiums les plus poussés (dans le sens capacité) car demande un haut niveau d’énergie naturelles chez la personne. C’est une capacité plutôt exceptionnelle, et rarement contrôlable (en tout cas je n’ai rencontré personne dans ce cas) et la maitrise passerait par la maitrise de chacun des éléments, donc lévitation, télépathie…des capacités hors norme donc.

 

Medium à incorporation: Médium qui prêtent leur corps, de façon volontaire (ou pas, mais là ça relève du cadre de la possession) à plus ou moins grande échelle à une ou des entités pour qu’elles puissent faire des actions: on relève donc: parler, écrire, agir, peindre… On relève par exemple des cas de xenoglossie: capacités à parler des langues inconnues du médium. Généralement, le médium se contente de l’écriture automatique (permettant un minimum de contrôle et donc de danger pour lui-même). De façon absolue, la capacité de se manifeste par la possession récurrente du médium (volontaire ou non). Il faut préciser que ces médiums, dans la branche absolue, sont un peu de véritables passoires (je m’excuse d’avance) quand ils ne contrôlent pas la capacité. Attention cette pratique reste dangereuse et nécessite des protections.

 

Les médiums guérisseurs: capacité rare, elle se manifeste par une aide au guérisseur (magnétiseur) pour guérir et soulager les personnes qu’il rencontre. Exemple: un médium qui décrit que quelque chose prend ses mains pour guérir (attention on parle aussi d’incorporation là)

les différents types de médium Chaque médium a des capacités médiumniques différentes selon les personnes, une voir :
 

L’empathie: Elle consiste à ressentir facilement les émotions. Tout d’abord en provenance de personnes (tristesse, joie, colère) elles peuvent aussi provenir d’entités dans un contact très basique. Exemple: médium qui change d’humeur au contact des autres, sans que ce soit la sienne, qui se met à pleurer sans raison en présence de personnes tristes, ou qui rit alors qu’il est lui même triste au contact de personne joyeuse.

Les sensitifs: L’extension (ou amélioration si vous préférez) des empathes, c’est un médium qui ressent une entité, son degré d’évolution (positive, négative, dynastie auquel elle appartient) mais aussi sensibles aux lieux, aux objets chargés, aux courants énergétiques. exemple: un médium qui entre dans une pièce et qui ressent une présence, ou bien qui ne supporte pas certains lieux qui le rendent malade sans explication. Une autre étape qui peut être issue de l’empathie, on est toujours dans la capacité de lecture énergétique et d’interprétation de celle-ci. Des objets, des lieux qui sont chargés d’énergies à cause d’évènements violents ou répétitifs et que le médium est capable de « voir ». Exemple: un médium sensible à ce type d’énergie qui aurait un morceau du mur de Berlin serait en mesure de voir les violences, l’histoire associée à cet objet.

 Clairaudience: La capacité qui consiste à entendre une entité parler. Elle débute généralement par des sensations d’appels au moment de l’endormissement, puis progresse généralement sur un plan mental, en entendant des voix dans sa tête, puis de façon réelle (qui est la clairaudience aboutie) Bien sur, il faut distinguer ce genre de « voix » avec celles provenant de troubles psychiatriques avérés. Exemple: des médiums qui vous disent: « ma grand mère me souffle que… » ou des médiums qui entendent des idées, des phrases qui ne proviennent pas d’eux. -> permet l’écriture intuitive.
 

Clairvoyance: Elle permet de voir une entité. En gros, il y a un fantôme dans la pièce en face de moi! De divers degrés elle commence par entrapercevoir des ombres, discerner des formes et dans sa possibilité absolue voir une entité de façon « en chair et en os » face à soit. C’est probablement l’une des capacités les plus difficiles à supporter même pour un médium confirmé. Exemple: les châteaux hantés, où l’on voit passer l’entité à travers le mur lol.

 

Clair touché: Médium qui ressent les entités par le toucher, commence par l’effleurement et peut se manifester dans l’absolue par des brûlures, des marques physiques sur le corps. Exemple: un médium clair touché en entrant dans une pièce peut ressentir une entité parce qu’il a une sensation au niveau de la main, comme si on lui tenait.

 

Odorat astral: Capacité qui se manifeste par l’odorat, le médium sent des odeurs particulières qui sont le reflet d’un état de santé d’une personne, du niveau d’évolution d’une entité, ou bien du taux vibratoire d’un lieu. Bien sur ces odeurs ne peuvent être expliquées par des causes physiques. Exemple: odeur de tabac avec des entités du bas astral, on dit de plus que sentir la rose est un signe de la Vierge, je corrigerais en disant que c’est le signe d’un développement des corps subtils très particulier (une forme d’élévation)

 

A effets physiques: Médium peu courant, aux manifestations hors normes. Les capacités du médium, au travers de contact avec une entité, ou dans un surplus d’énergies qui se manifestent sur un plan physique. Ampoule qui explose, problème électrique la majorité du temps (problème de gestion de l’élément feu), souci avec de l’eau (eau qui apparait sans raison physique vérifiable), robinet qui saute (problème d’élément eau), courant d’air avec portes et fenêtres fermées sans aérations (problème d’élément air), verre qui explose sans contact (élément terre)…ces manifestations sont souvent rares, propre aux médiums les plus poussés (dans le sens capacité) car demande un haut niveau d’énergie naturelles chez la personne. C’est une capacité plutôt exceptionnelle, et rarement contrôlable (en tout cas je n’ai rencontré personne dans ce cas) et la maitrise passerait par la maitrise de chacun des éléments, donc lévitation, télépathie…des capacités hors norme donc.

 

Medium à incorporation: Médium qui prêtent leur corps, de façon volontaire (ou pas, mais là ça relève du cadre de la possession) à plus ou moins grande échelle à une ou des entités pour qu’elles puissent faire des actions: on relève donc: parler, écrire, agir, peindre… On relève par exemple des cas de xenoglossie: capacités à parler des langues inconnues du médium. Généralement, le médium se contente de l’écriture automatique (permettant un minimum de contrôle et donc de danger pour lui-même). De façon absolue, la capacité de se manifeste par la possession récurrente du médium (volontaire ou non). Il faut préciser que ces médiums, dans la branche absolue, sont un peu de véritables passoires (je m’excuse d’avance) quand ils ne contrôlent pas la capacité. Attention cette pratique reste dangereuse et nécessite des protections.

 Les médiums guérisseurs: capacité rare, elle se manifeste par une aide au guérisseur (magnétiseur) pour guérir et soulager les personnes qu’il rencontre. Exemple: un médium qui décrit que quelque chose prend ses mains pour guérir (attention on parle aussi d’incorporation là)
 
Extrait du livre des médiums , un excellent livre de Allan Kardec, voici le lien si vous désirez lire ce livre

Rejoindre Eveil Tv sur Facebook pour d’autres articles

D’autres livres sur le même sujet

Extrait du livre des médiums , un excellent livre de Allan Kardec, voici le lien si vous désirez lire ce livre

 

D’autres livres sur le même sujet

Trop lucides pour être heureux ?

 

REJOINDRE EVEIL TV SUR FACEBOOK POUR SUIVRE LES ARTICLES

Eveil Tv

Eveil tv

Les surdoués ont de grandes difficultés à appréhender leur vie intérieure, leurs émotions par exemple, mais aussi le monde qui les entoure. Leur lucidité extraordinaire, qui leur permet une perception inhabituelle du monde, peut aussi les fragiliser. Extrait du livre « Trop intelligent pour être heureux ? » de Jeanne Siaud-Facchin.

La difficulté d’être un adulte surdoué peut s’aborder sous deux angles : celui, essentiel, de la lente construction de soi, de sa personnalité, de l’image que l’on a de nous-mêmes et qui détermine notre rapport au monde, aux autres. Mais aussi sous l’angle plus spécifique des particularités de fonctionnement des surdoués qui vont prendre un relief, une présence, singulières à l’âge adulte. Ces singularités, déjà présentes dans l’enfance, vont devenir des façons d’être au monde qui peuvent compliquer l’équilibre de vie. L’intrication, on le comprend, est étroite entre le parcours de l’enfant surdoué que l’on a été, et l’adulte que l’on devient.
On peut repérer dans les lignes qui suivent des modes de fonctionnement qui se retrouvent dans d’autres profils de personnalité. C’est vrai. Mais ce qui est spécifique au surdoué, comme toujours, est l’intensité de chacune de ces expressions de soi. Et la souffrance qui peut y être associée. La fréquence d’apparition de ces caractéristiques de personnalité permet d’identifier ce groupe, distinct parmi les autres, que composent les adultes surdoués. Ni tout à fait pareils ni complètement différents…

La lucidité étourdissante

Comment vivre avec cette lucidité qui inonde tout ce qui entoure. Qui scrute le moindre recoin. Qui repère le plus petit détail. Une lucidité qui pénètre au plus profond de l’autre. La lucidité du surdoué est d’autant plus puissante qu’elle s’alimente à une double source :
– l’intelligence aiguisée qui dissèque et analyse,
– l’hyperréceptivité émotionnelle qui absorbe la plus infime particule d’émotion ambiante.

Cette lucidité pénétrante ne laisse aucun répit. Et le surdoué ne peut débrancher ce rayon laser qui l’habite, qui fonctionne sans relâche. Il devient plus difficile de se sentir en sécurité, de faire confiance, de se laisser porter par la vie. La lucidité créé un véritable trouble, non identifié dans les manuels de psychologie, et pourtant proche du vertige, de la perte de conscience parfois. De la souffrance toujours. Tous les adultes surdoués expliquent combien il est douloureux d’être envahi par cette perception grossie du monde. Comme lorsque, petit, on regarde les fourmis évoluer dans la fourmilière aux parois grossissantes. La lucidité exacerbe et amplifie, mais surtout ne permet jamais de « ne pas voir ». Comme il est plus facile de vivre quand on ne repère pas les dysfonctionnements ambiants, que l’on ne se retrouve pas à penser, réfléchir, sur un problème anodin, que l’on ne se sent pas touché par une émotion à priori négligeable !
Une telle lucidité fragilise l’équilibre de vie. Interroge le sens de la vie. Inlassablement. Mais aussi entraine une remise en question permanente car rien n’est accepté sans condition. Avant de considérer une situation, une compétence, un savoir, une connaissance, comme valide et acceptable, le surdoué l’aura d’abord passé au crible de son analyse. (…)

La lucidité sur le monde donne une grande lucidité sur soi

 

Quand on fonctionne avec cette faculté acérée de repérer et disséquer inlassablement le monde, que l’on perçoit avec acuité les fragilités et les limites des autres, comment ne pas percevoir, d’abord, ses propres failles ? Voilà ce qui guette, à chaque pas, le surdoué : douter de lui, de ce qu’il est, de ses possibilités, de ses compétences, de ses qualités. Quand on est surdoué, on ne se sent jamais, mais alors jamais, supérieur aux autres. Bien au contraire. Et pourtant, cette idée du sentiment de supériorité que l’on éprouverait parce qu’on est surdoué hante tellement les esprits… de ceux qui ne le sont pas ! Ce qui est vrai, cependant, est que certains surdoués « gonflent leur égo ». Ils développent une personnalité qui apparaît suffisante, méprisante parfois. Ils donnent l’image de personnes qui se pensent tellement au dessus de la masse. Mais ne nous y trompons pas ! Comme la grenouille de la fable de La Fontaine qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf, le surdoué qui semble prétentieux est le plus vulnérable parmi tous. Sa suffisance tente de masquer son sentiment d’impuissance, de profonde fragilité. Celui-là a peur. Il est terrifié par l’idée d’être rejeté. S’il adopte ce type de comportement, c’est qu’il ne va pas bien. Qu’il souffre. La lucidité sur le monde et sur soi ouvre les portes d’une compréhension percutante et acérée. La puissance de cette lucidité peut être douloureuse mais elle est aussi la source d’une vision des choses que l’on pourrait finalement qualifier d’extralucide. Source : http://www.inrees.com LIVRE SUR LES SOCIETES SECRETE QUI DIRIGENT LE MONDE ET NOUS MANIPULE

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

Les dix stratégies de manipulation de masse que nous subissons !

Les dix stratégies de manipulation de masse que nous subissons !

 

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes.

Mais qui va gagner The Voice ??

 

La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. «

Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle.

Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter.

Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté.

Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans.

C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

TRES BON LIVRE A LIRE SUR LE SUJET

4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental.

Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus.

De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage.


« La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts.

Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

Source: Sylvain Timsit

 

Source : http://www.onsaitcequelonveutquonsache.com

LIVRE TRES INTERESSANT SUR LE SUJET QUE JE VOUS CONSEIL DE LIRE !

 

Rejoindre Eveil Tv sur facebook pour suivre les articles

Eveil Tv

Devil Inside Film basé sur une histoire vraie : L’extrait censuré par le Vatican ?!

« Le baptême, c’est le transfert des péchés.
Si un bébé est amené à mourir après avoir été baptisé,
il va au ciel, si ça arrive avant, il va en enfer… » – Père David Kean




image: http://frpress.waytoblue.com/distribution/FR/Paramount/tdi_baptism.gif

Devil Inside
Le film Devil Inside réalisé par William Brent Bell avec Suzan Crowley, Fernanda Andrade, Simon Quarterman et Evan Helmuth revient avec un nouvel extrait en français qui ‘aurait’ été censuré par le Vatican. Oui, oui… La preuve, j’ai le droit de le diffuser … Mais bon, c’est bien gore quand même comme film. Pour ceux qui sont fans du genre, vous allez être servi niveau exorcismeimage: http://www.lyricis.fr/wp-includes/images/smilies/simple-smile.png

:)

Synopsis:
Un soir de 1989, la police reçoit un appel d’une certaine Maria Rossi (Suzan Crowley) qui reconnaît avoir sauvagement assassiné trois personnes.
Vingt ans plus tard, sa fille, Isabella (Fernanda Andrade) cherche à comprendre ce qui s’est vraiment passé cette nuit-là.
Elle se rend en Italie, à l’hôpital Centrino pour psychopathes où Maria est enfermée, pour savoir si sa mère est déséquilibrée ou possédée par le diable. Pour soigner la démente, Isabella fait appel à deux jeunes exorcistes (Simon Quarterman et Evan Helmuth) qui utilisent des méthodes peu orthodoxes, mêlant la science et la religion.
Ils devront alors affronter le Mal absolu qui a pris possession de Maria : quatre démons d’une puissance redoutable…
… Délivrez la du mal.Version Française :

 


Devil Inside – Bande-Annonce Non Censurée /… par Lyricis
Source  http://www.lyricis.fr

 

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE




La maison aux esprits

 

Dans cette vidéo, vous ferez la connaissance d’enfants qui ont un don particulier. Beaucoup d’enfants voient des fantômes, mais très peu en parlent autour d’eux.
Vous verrez plusieurs témoignages d’enfants qui ont le don de voir et d’entendre des esprits. Chacun rapporte la même angoisse qui les empêche de vivre normalement au quotidien. Pour eux c’est difficile d’en parler, car entre les moqueries et la peur, tous les paralysent.Aujourd’hui, dans ce reportage, certains enfants et leurs parents témoignent pour la première fois sur ce qu’ils vivent et sur les phénomènes dont les enfants sont témoins chaque jour de leur enfance.
Âgée de 12 ans, Olivia est effrayée par les esprits sombres qui viennent à elle dans sa maison. Elle est convaincue que sa maison est une porte d’entrée pour les entitées négatives. De son côté, Amy, 11 ans, peut parler aux fantômes de ses ancêtres décédés depuis bien longtemps.
Après avoir reçu les conseils de Chip Coffey, un médium, et d’Edy Nathan, un thérapeute, les fillettes tenteront d’affronter les esprits sombres qui se sont réfugiés dans la maison d’Olivia
 
Le livre  des esprits
 

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE