contenu de la page

Se libérer du karma

Se libérer du karma

Le karma appartient à un système de croyances très ancien selon lequel tout ce que nous faisons est la « cause » d’un «effet» dont nous ferons plus tard l’expérience. Croire au karma est une manière de considérer la loi universelle de cause à effet, mais ce n’est pas la seule. La loi de cause à effet est immuable, mais elle ne signifie pas que nous devrions être « punis » ou « bloqués» à cause de nos expériences passées. Au contraire, s’il s’agit d’une loi d’amour qui vise à nous libérer de notre passé.

Tout d’abord, l’idée de «passé» se fonde sur une croyance en un temps linéaire. Nous savons que le temps est en réalité simultané et non linéaire. En d’autres termes, tout ce que vous avez vécu et vivrez dans l’avenir sepasse maintenant, en ce moment même. C’est parce qu’il n’existe pas d’autre moment que maintenant.




Sur Terre, les humains ont eu recours à la croyance au passé, au présent et à l’avenir comme à un moyen de mesurer leur croissance et leurs accomplissements. Cependant la vérité spirituelle est que nous sommes tous déjà aussi accomplis que nous le souhaiterons au cours de notre vie. Nous sommes déjà à la maison, parfaits en toutes manières, puisque nous sommes en union avec Dieu. Notre unique « chemin» ou « objectif», s’il en est un, est de nous rendre compte que nous avons déjà tout ce que nous désirons. Dès lors que nous en prenons conscience,
nous en faisons l’expérience.

Autrement dit, car il est très important d’expliquer ce concept en des termes clairs et simples, plusieurs réalités coexistent en ce moment même. Une bonne analogie est de penser à ces réalités comme à plusieurs films se trouvant chacun dans un magnétoscope posé sur votre poste de télévision. Vous pouvez choisir celui que vous voulez. Vous n’avez besoin de la permission de quiconque ; vous êtes la personne ayant autorité ici. L’un de ces films est un véritable chef-d’œuvre, un film magnifique qui vous inspire et vous fait découvrir votre pouvoir. Un autre est un film à petit budget, médiocre. Un autre encore est une « comédie des erreurs » dans laquelle les personnages tombent continuellement dans le pétrin et en sortent. Et puis il y a la tragédie, pleine d’un drame pesant, de peines de cœur et de toutes sortes de problèmes inimaginables.

Tous ces films coexistent simultanément, chacun attendant d’être joué et vécu ici et maintenant. Quel film allez-vous passer et vivre ? Vous décidez en fonction des pensées que vous choisissez d’avoir. Il importe pour nous tous de comprendre que nous choisissons réellement nos pensées et donc le film ou le type de vie que nous voulons vivre. Chacun est qualifié de manière égale pour choisir et vivre chaque film. Vous n’avez pas à gagner
le droit de vivre un film magnifique et harmonieux. C’est un droit inné d’avoir une vie paisible et constructive.
Traverser les peines et surmonter les obstacles est une manière d’accomplir sa croissance spirituelle, mais ce n’est pas la seule. Vous pouvez vraiment parvenir à l’illumination avec une vie paisible, parce que vous êtes d’ores et déjà illuminé.

Si vous ressentez un manque, une contrainte ou une souffrance de quelque type que ce soit, c’est simplement que vous êtes habité par des pensées de peur. Parfois, nous ne sommes pas conscients de ces pensées ou nous croyons ne pas en avoir la maîtrise, comme si elles nous choisissaient ! Avec de la pratique, vous pourrez devenir conscient de quel type de pensée vous avez en tête à tout instant. Chaque fois que vous ressentirez de la souffrance, vous saurez que vous avez eu une pensée de peur. Au fur et à mesure que vous progresserez sur
la voie spirituelle, vous supporterez de moins en moins la souffrance jusqu’au moment où vous ne pourrez plus la tolérer. À ce moment-là, vous n’aurez plus de pensées de peur, et vous reconnaîtrez instantanément et laisserez aller celles que vous aurez choisies par erreur à l’occasion. Vous pouvez travailler avec les anges pour vous libérer de ces pensées et de leurs conséquences. Après tout, les anges sont toujours avec vous et prêts à vous aider. Pensez simplement, Mes anges, s’il vous plaît, aidez-moi ! et ils interviendront pour vous rassurer.




Chaque pensée d’amour, de même que chaque pensée de peur, a un effet. Les pensées d’amour viennent de votre moi véritable ; les pensées de peur, de votre faux moi, votre ego.

Les effets sont en lien avec leurs causes. Chaque fois que vous choisissez une pensée de peur, elle reste attachée à votre ego comme une montgolfière. Les expériences douloureuses restent ancrées en vous – l’une après l’autre, selon un modèle et un cycle apparemment sans fin – tant que vous vous accrochez à la cause ou aux pensées de peur de l’ego. Toutefois, si vous laissez aller la cause, son effet s’envolera avec elle.

La beauté de la chose, c’est qu’il vous est possible de laisser aller toutes les pensées de peur que vous avez eues ou que d’autres ont pu avoir à votre égard, et que vous pouvez en faire autant avec leurs effets douloureux !

Dans Un cours en miracles, il est dit : « Reconnaissez seulement que vous vous êtes trompé et toutes les conséquences de vos erreurs disparaîtront. » Cela signifie que nous pouvons « faire cesser le temps » en renvoyant nos pensées vers la vérité, la base de la véritable réalité. Rien de ce qui est vrai ne peut être menacé ; rien de ce qui n’est pas vrai n’existe. En cela réside la paix de Dieu.

Cela diffère beaucoup du fait de se soustraire à ses responsabilités et du concept religieux d’ «expier ses péchés ». Se libérer du karma signifie simplement laisser aller les idées fausses, causes d’effets douloureux. Après tout, les erreurs ne nécessitent pas d’être punies, mais seulement d’être corrigées. Nous avons tous commis des erreurs et, parmi ces dernières, certaines sont peut-être difficiles à pardonner. Toutefois, Dieu regarde juste au-
delà de nos fautes et Il voit la créature parfaite en nous.




Nous sommes des êtres puissants, mais nous ne lesommes pas assez pour défaire la perfection que nous a conférée notre Créateur en nous faisant à Son image et à Sa ressemblance. Rien de ce que vous puissiez dire, penser ou faire ne pourra jamais altérer ce en quoi vous êtes en réalité parfaitement merveilleux et le serez toujours.

Dans certains plans astraux de l’au-delà, on croit qu’à la suite des erreurs que vous commettez au cours d’une vie, par exemple être cruel envers quelqu’un, vous devez vous réincarner avec des problèmes physiques ou émotionnels afin d’ « expier» ces erreurs. Lorsque vous vous réincarnez à partir de ce cadre de pensée, vous choisissez d’avoir une vie de punition, dans la souffrance et les problèmes. Vous pouvez toute fois échapper à cette erreur de pensée à n’importe quel moment.

Les anges vous aideront à laisser aller les effets des erreurs de pensée commises dans cette vie ou dans n’importe quelle autre, peu importe que vous croyiez en la réincarnation ou non.

Source: Doreen Virtue

Guérir avec l’aide des anges (Doreen Virtue)

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Coral Polge la médium qui dessine le visage des disparus !

Coral Polge la médium qui dessine le visage des disparus  !
Eveil Tv - Spiritualité - paranormale - médium
Coral Polge la médium qui dessine le visage des disparus ! www.eveil.tv – médium Coral Polge la médium qui dessine le visage des disparus !




Coral Polge était une médium Anglaise (décédé en 2001) qui dessinait les visages des défunts qu’elle ne connaissait pas parfaitement sans avoir jamais pris aucun cours de dessins. Elle aurait ainsi réalisé plus de 60 000 portraits.  

Coral Polge disait être guidée par le peintre Quentin Delatour peintre Français né le 5 septembre 1704 à Saint-Quentin et décédé le 17 février 1788 , il lui aurait permis de réaliser les dessins depuis l’au delà en contact avec elle.

Une photo de Coral Polge 

Eveil Tv - Paranormale - Spiritualité
Coral Polge la médium qui dessine le visage des disparus !

Voici quelques dessins de Coral Polge

Eveil Tv - Paranormale - Spiritualité
Coral Polge – médium qui dessine le visage des disparus




Eveil Tv - spiritualité - paranomale
Coral Polge – médium qui dessine le visage des disparus
Eveil Tv - spiritualité - paranomale
Coral Polge – médium qui dessine le visage des disparus
Eveil Tv - spiritualité - paranomale
Coral Polge – médium qui dessine le visage des disparus
Eveil Tv - spiritualité
Coral Polge la médium qui dessine le visage des disparus !




Eveil Tv - spiritualité
Coral Polge la médium qui dessine le visage des disparus !
Eveil Tv - spiritualité
Coral Polge la médium qui dessine le visage des disparus !
Eveil Tv
Coral Polge – médium qui dessine le visage des disparus

Article: Eveil Tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Phénomène d’incorporation pendant une expérience de mort imminente

Phénomène d’incorporation pendant une expérience de mort imminente
Article sur l’ expérience de mort imminente avec un phénomène d’ incorporation
J’écris cet article aujourd’hui pour vous raconter mon expérience de NDE (expérience de mort imminente qui est un extrait de mon livre qui est en construction) Dans mon enfance j’ai vécu beaucoup d’expériences divers dont celle de l’incorporation et de l’expérience de mort imminente.




J’ai vécu l’expérience que je vais vous raconter à l’âge de 14 ans, suite à une tentative de suicide, je me retrouve quelques heures dans le coma. Ce jour-là j’ai ingurgité une boîte de somnifères qui était à ma mère, si j’ai décidé de repartir de l’autre côté cette nuit-là, c’est que je ne trouvais pas ma place sur terre, j’ai toujours senti que je ne devais pas être incarné dans cette vie, aujourd’hui je sais que je n’aurais pas dû être incarnée mais que j’ai choisi de revenir pour aider. En plus de ressentir des choses que les autres ne voient pas toujours, j’ai souvent ressenti la sensation qu’être ici sur terre était quelque chose de finalement très difficile pour moi, je n’ai jamais rien fait comme les autres, dès mon plus jeune âge à l’école je m’ennuyais, les autres enfants ne pensaient pas comme moi, bien souvent pendant les cours je m’endormais tellement je trouvais ça ennuyeux.
Dès mon plus jeune âge, je m’intéressais déjà aux problèmes du monde, la pauvreté, la maltraitance animale, l’injustice. Je me souviens que ma mère avait beaucoup de peine avec moi je ne fonctionnais pas comme les autres enfants. Durant toute ma vie j’ai été témoin de phénomènes dits : paranormaux.


Je me souviens de cette nuit-là comme si c’était hier, je me sentais bien, j’avais simplement envie de partir, j’ai mis l’une de mes musiques préférée, Et j’ai commencé à avaler mes somnifères les uns après les autres.
Il devait être un peu après quatre heures du matin, ma mère était aussi une personne qui avait des capacités, elle se réveilla cette nuit-là et me trouva allongé dans mon lit en train de partir, elle appela l’ambulance et je me retrouve aux urgences de l’hôpital.

C’est à ce moment-là que mon expérience de mort imminente commence
Bien sûr à cette époque, je ne savais pas ce qu’était une expérience de mort imminente de plus c’était tabou. Il y a des personnes qui ont un bon souvenir de leur expérience de mort imminente, personnellement c’est une expérience que j’ai très mal vécue sur le moment, avec plusieurs années de recherches et maintenant que je sais pourquoi j’ai vécu cette expérience, ce moment m’est finalement profitable. Je tiens à rassurer toutes les personnes qui vivent ce genre d’expérience !


Ce que j’ai vécu est une expérience de mort imminente où je me suis fait voler mon corps par une âme en peine qui a profité de mon canal pour s’exprimer.
Je me souviens avoir vu un bébé dans l’hôpital se trouvant dans une chambre aux soins intensifs à côté de la mienne en train de se faire opérer, cette vision est encore très claire aujourd’hui, il devait avoir six mois, je me souviens que ce bébé avait des tuyaux de partout dans le nez, dans la bouche, il devait y avoir 6 médecins autour de lui. Je ressentais à ce moment-là une violente sensation de tristesse, ce sentiment ne m’appartenait pas mais j’étais en train de la vivre. Tout ceci m’apparaissait comme un vilain cauchemar.

Ensuite, je me souviens m’avoir vu depuis le plafond me réveiller de mon lit d’hôpital, d’avoir arraché les perfusions ainsi que les électrodes collées sur ma poitrine, je me souviens m’être habillée, il y avait du sang partout (médicalement une personne qui se réveille d’un coma ne peut s’habiller et marcher, elle n’en a pas la force physique), je me souviens avoir vu ma mère et l’infirmière rentrer dans la chambre, Je voyais toute cette scène depuis le plafond; c’était très traumatisant je voyais mon corps marcher et bouger depuis le plafond mais je n’étais pas à intérieur quelqu’un l’avait pris je t’étais impuissante. Le pire dans cette histoire c’est quand l’infirmière et ma mère sont rentrées dans ma chambre je me suis vu prendre une grosse voix d’homme, foncer sur l’infirmière, l’insulter, (plus tard ma mère me raconta que je parlais dans une autre langue et que je disais des insultes et des mots qu’elle n’avait jamais entendus) en plus de l’insulter je l’ai giflée avec une force qu’un enfant de 14 ans ne pourrait avoir, ça l’a poussé fortement la sécurité à devoir venir me maîtriser, ils étaient six, pour moi à ce moment-là c’est le trou noir, je ne me souviens plus de rien et je me réveille attachée

à un lit dans une pièce sans meuble tout gris avec des hématomes partout aux poignets et aux chevilles, à ce moment-là, j’étais à nouveau moi, j’étais dans mon corps, je me suis mise à crier y a-t-il quelqu’un qui m’entend là une infirmière est venue me chercher elle m’a libéré des attaches que j’avais. On m’avait enfermé en psychiatrie dans une pièce pour personne dangereuse je ne vous raconte pas l’angoisse à tout juste 14 ans de vivre cette expérience. Suite à ceci ma mère et moi avons dû discuter avec la psychiatre du service, Elles ont toutes les deux constatées que j’étais tout à fait normal et quand je leur ai raconté que j’avais vu un bébé en train de se faire opérer et que j’avais la sensation qu’il était dans le même hôpital que moi la psychiatre sauta au plafond car effectivement dans la chambre aux soins intensifs de l’hôpital où je me trouvais juste à côté se trouvait effectivement un bébé en train de se faire opérer, le malaise était fort !




Les jours qui ont suivi cet événement j’ai dû rester à l’hôpital un peu après six jours ensuite ils m’ont mis dehors car je n’avais rien de pathologique pour eux, ils ont constaté que j’ai développé une mycose dans la gorge comme les personnes qui se font intuber dans la gorge sauf que durant mon petit coma je n’étais pas intubée dans la gorge , le bébé qui se faisait opérer dans la chambre à côté de la mienne lui était intubé ! j’ai également perdu 7 kilos en six jours,

Ma mère a de suite compris ce que j’avais vécu, pendant cette expérience, j’ai tout vu depuis en haut et j’ai ressenti tout le mal-être de l’âme qui était dans ce bébé, je peux vous dire avec certitude que l’âme qui se trouvait dans mon corps était très fâchée, est-ce que c’est vraiment l’âme de ce bébé qui est rentré en moi ou est-ce un esprit malin qui passait par-là au même moment ou j’étais sortie de mon corps. À cette époque il était facile pour un esprit de prendre possession de mon corps mais alors pourquoi ai-je attrapé cette mycose de la gorge je n’ai jamais été intubé pourquoi avoir vu cette scène de bébé précisément, cela reste flou.

Du fait que j’étais encore très jeune à cette époque, je n’ai pu connaître avec précision l’intention de cette âme en prenant mon corps, elle paraissait assez démoniaque j’ai donc deux hypothèses soit un esprit malin qui passait par-là en a profité de ce que je sois sorti de mon corps pour le prendre, soit l’âme de ce petit bébé ne voulait pas qu’on le sauve et ne voulait pas s’incarner car il était condamné à être malade toute sa vie, il s’est donc mis dans mon corps pour montrer sa tristesse et peut-être que finalement un esprit triste peut avoir plus de force qu’un humain.


Cette histoire peut paraître traumatisante, mais sachez qu’elle ne l’est plus aujourd’hui, tout à un sens ! j’ai vécu beaucoup d’expériences divers qui m’ont permis d’évoluer et d’être confiante , je suis en train d’écrire un livre guidé mes guides où je retranscris toutes mes expériences (bonnes ou mauvaises), ainsi que des messages des guides pour aider les gens., c’est grâce à ce genre d’événement qui m’est arrivé dans la vie que j’ai vraiment compris que la vie ne s’arrête pas à ce que l’on voit avec nos yeux et ce que l’on veut bien nous laisser entendre, maintenant que je sais que la peur nourrit les esprits et que suis consciente de ce phénomène , je n’ai plus jamais vécu ce genre d’expérience. Toutes expériences de mort imminente est finalement un événement positif dans une vie étant donné qu’on en ressort plus le même et souvent changé positivement .

Amicalement , Frédérique Shine Auteur de cet article

Eveil Tv - Frédérique Shine
Phénomène d’incorporation pendant une expérience de mort imminente Frédérique.S
Je suis sur l’écriture d’un premier ouvrage, pour suivre mes articles vous pouvez vous inscrire à la newsletter le livre sera annoncé par email.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence du site www.eveil.tv
  • Qu’il mentionne le nom de l’auteur Frédérique.S et qu’il soit redirigé sur Eveil Tv
  • LE NOUVEAU DOCUMENTAIRE EVEIL TV SUR LES EXPERIENCES DE MORT IMMINENTE

 




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

L’expérience de mort imminente confirme l’immortalité

L’expérience de mort imminente confirme l’immortalité

Traduction: Jean Emmanuel Nunes

Kevin Nelson, auteur du livre « The spiritual doorway in the brain – a neurologist’s search for the God experience », expliqua à la revue brésilienne « VEJA », ce qui se produit dans le cerveau d’une personne qui, à l’imminence de la mort, relate avoir entrevu l’au-delà.




« La science définit ces expériences de mort imminente comme étant le résultat de la diminution du flux sanguin dans le cerveau, provoquant des altérations momentanées de la pensée, de sorte que les états de conscience peuvent se mélanger, provoquant des réactions telles que la paralysie et des hallucinations » (1), d’après le scientifique américain. Nelson affirme que : « la science peut dire comment le cerveau fonctionne, mais elle ne peut pas dire pourquoi il fonctionne de cette façon. Même si nous savions ce que fait chaque molécule cérébrale durant l’expérience de mort imminente, ou tout autre expérience, le mystère de la spiritualité continuerait à exister » (2). Kevin croît que la neuroscience de la spiritualité en est encore à ses balbutiements et que des découvertes futures saisissantes adviendront. Malheureusement, « beaucoup de neurologistes ne s’intéressent pas aux expériences subjectives. Ils sont beaucoup plus intéressés par l’observation des cellules sous un microscope » (3). Ce sujet éveille un intérêt toujours plus grand. Il y a plus de trois décennies, le psychiatre nord-américain Raymond Moody Jr a porté à la connaissance du grand public une collecte de récits d’expériences de mort imminente (4), dans son livre « Life after Life » (5). Les patients sont tous porteurs des symptômes d’une mort clinique. Les victimes se voient sortir de leur corps physique, accompagnent les événements, s’aperçoivent qu’ils possèdent un autre corps et que leurs consciences accompagnent ce nouveau corps, de nature extra physique. Les patients rencontrent les membres de leurs familles et leurs amis déjà décédés, et ce avec une immense joie. Tous leur parlent de leurs taches développées dans le monde spirituel, de la nécessité de continuer à travailler, à évoluer et à étudier, que les liens familiaux ne se rompent pas, et que bien au contraire, ils se fortifient au travers de l’amour et du pardon. A ce moment précis, les biens matériels, la richesse, les positions sociales importent peu. Seuls comptent le bien et la connaissance existant en chaque personne, indépendamment de ses croyances religieuses ou philosophiques. Les expériences de mort imminente se sont toujours produites, surtout dans les époques passées, lorsque les phénomènes de catalepsie étaient difficilement diagnostiqués. La technique de constatation du décès était alors très empirique, quasiment toujours fonction de la respiration et des fréquences cardiaques, à travers le pouls, la jugulaire etc… Actuellement, à travers l’électroencéphalogramme, on peut percevoir avec plus de précision l’instant de l’arrêt cardiaque définitif et de la mort réelle. Néanmoins, même dans ces cas, étudiés par Édith Fiore, Élisabeth Kugler-Ross, Raymond Moody Jr, il y a toujours eu un retour à l’activité du cœur et, en conséquence, du cerveau, offrant des preuves qu’au moment de l’apparente mort de la conscience, l’être conscient continue à penser. Pour les matérialistes, la vie par-delà la tombe n’existe pas, bien sûr ! « Certains scientifiques de l’Hôpital universitaire Rudolf Virchow de Berlin ont tenté de démystifier l’expérience de mort imminente. Ils ont découvert un lien clair entre les hallucinations de syncope et les expériences de mort imminente, et ont vérifié l’exactitude de leurs intuitions et hypothèses avec un groupe de 42 personnes jeunes et en bonne santé. Les cobayes humains ont été privés de tous leurs sens durant 22 secondes maximum. Lorsqu’ils ont repris connaissance, ils ont relaté des expériences très similaires à celles des phénomènes de mort imminente » (6). Ce sujet est aussi étudié par les nord-américains depuis 1977, lorsque fut fondée, aux Etats-Unis, l’Association pour l’étude scientifique des phénomènes de mort imminente. Pour les chercheurs ancrés dans le matérialisme, les hallucinations sont provoquées par des problèmes d’ordre divers, qu’ils soient pharmacologiques, physiologiques, neurologiques et psychologiques. D’ailleurs, à propos de l’explication psychologique de l’expérience de mort imminente, qui ne la voit que comme un syndrome engendré par la peur de la mort, celle-ci tombe lorsque l’on observe que des enfants qui n’ont pas une telle peur et qui n’ont pas la connaissance culturelle de la mort, vivent des expériences semblables à celles des adultes. Il est utile de préciser que les gens décrivent leurs expériences comme quelque chose de vécu et de réel, qui a marqué leur vie pour toujours, et qui n’est pas qu’une réaction passagère à une situation stressante. En 1985, Divaldo Franco a eu une lipothymie (7). Il faisait un discours lors d’une conférence au sein d’une Association spirite à Salvador de Bahia (Brésil) lorsqu’un esprit ami lui indiqua qu’il lui fallait sortir de là parce qu’il allait s’évanouir et peut-être désincarner. Cela lui semble anecdotique. Divaldo termina son discours et sortit vers l’une des salles de l’Association. Au moment où il s’approchait d’un canapé, il a eu une étrange sensation d’arrêt cardiaque. Au début, ce fut une lipothymie et ensuite un arrêt cardiaque. Et il s’est senti hors de son corps. Alors, des médecins qui étaient présents dans la salle ont accouru pour lui porter assistance. Curieusement, le tribun de Bahia affirma qu’il avait ressenti un grand bien-être lorsqu’il était dans cet état. Il s’est vu hors de son corps et s’est alors souvenu d’un propos de Joanna de Angelis qui lui avait dit que si un jour il devait perdre conscience et qu’il la voyait, c’est que le phénomène biologique de la mort se produisait. Divaldo raconta alors la chose suivante : « j’ai regardé autour de moi et je ne l’ai pas vu (Joanna). J’ai alors vu ma mère (déjà décédée) qui s’approcha de moi. Je lui ai demandé : maman, est-ce que je suis déjà mort ? Et elle m’a répondu : pas encore. Une fois passé quelques longs instants, j’ai commencé à me sentir préoccupé parce qu’après un certain temps, je pouvais être victime d’une mort cérébrale et rester en vie végétative. Mais ma mère revint et m’a dit : tes amis spirituels t’offrent un délai supplémentaire, tu vivras donc un peu plus. Et je lui ai demandé : combien de temps ? Elle m’a répondu : je ne sais pas. Je suis alors revenu dans mon corps et ai retrouvé la conscience du corps physique » (8). Pour le spirite, la mort n’existe pas car l’esprit est immortel et survit à la décomposition. La mort (ou désincarnation) n’est que l’étape finale du processus évolutif de la vie physique. Seul le corps demeure. Kardec étudia l’enveloppe spirituelle et lui donna le nom de périsprit, qui a été étudié par divers spécialistes. Toutefois, par manque d’instruments et d’équipements de laboratoire, on est encore loin de connaître la structure de fonctionnement du psychosomatisme. Le professeur Rivail s’est référé au dédoublement (appelé voyage astral d’après certaines définitions spiritualistes), à la façon dont le périsprit se détache du corps, comme durant le sommeil, durant la transe hypnotique, au cours de l’évanouissement, du coma etc.… Durant ce processus, le périsprit peut traverser les parois et d’autres obstacles matériels, et c’est alors que se produisent des phénomènes connus comme la bilocation, la bicorporéité, l’extériorisation du double etc.… La sortie du périsprit du corps est scientifiquement démontrée. Aux Etats-Unis, on utilise le sigle OBES, c’est-à-dire « out of body experience » (expérience hors du corps). Le Dr Gleen Gabbard, psychiatre de la Faculté de psychiatrie Meninger, dans l’État du Kansas, a même raconté dans ses écrits qu’un jour un homme en dédoublement avait assisté à une réunion dans laquelle des personnes voulaient le tuer. Et grâce à cette information, il a changé de route en rentrant chez lui et à la surprise de ses assassins, il indiqua leur plan à la police et fut sauf. L’immortalité est déjà la Loi de la vie, voilà ce que proclament les bienfaiteurs spirituels. Bien sûr, il nous faut suivre attentivement le débat entre les scientifiques contemporains à propos de la question des expériences de mort imminente. De nos jours, diverses écoles, telle que la psychologie transpersonnelle, sont basées sur les expériences transcendantales et se fondent sur l’argument de l’immortalité.




De nombreux professionnels de la santé mentale publient des livres relatant des expériences de mort provisoire. Sans le moindre doute, il y a aujourd’hui un mouvement universel qui recherche une interprétation globale de l’homme. Les vents des révélations spirites soufflent fermement et fortement, et les laboratoires scientifiques des académies humaines devront considérer la possibilité qu’il existe un être immortel. Jorge Hessen Le 14 février 2011

Bibliographie :1) Kevin Nelson, auteur du livre « The spiritual doorway in the brain – a neurologist’s search for the God experience »2) Kevin Nelson, auteur du livre « The spiritual doorway in the brain – a neurologist’s search for the God experience »3) Kevin Nelson, auteur du livre « The spiritual doorway in the brain – a neurologist’s search for the God experience »4) Le terme d’expérience de mort imminente, traduction de « near-death experience », a été formulé par le psychiatre américain Raymond Moody Jr dans son livre intitulé « La vie après la vie », publié en 19755) Raymond Moody Jr, Life after life6) Correio braziliense, le 20 septembre 19947) Perte de connaissance plus ou moins complète, accompagnée d’une abolition des fonctions motrices, et d’une conservation intégrale des fonctions respiratoires et circulatoires. La lipothymie est le premier degré de la syncope. Elle est accompagnée d’une pâleur, de sueurs froides, de vertiges, d’un bourdonnement dans les oreilles : la personne a l’angoissante impression qu’elle va s’évanouir mais, elle perd rarement connaissance. Le phénomène peut être causé par une violente émotion, par le passage subitement d’une position allongée à une position verticale, ou toute circonstance analogue, susceptible d’altérer la circulation. La lipothymie ordinaire n’est pas grave et il faut donc simplement vérifier qu’elle n’est pas le symptôme d’une pathologie plus grave.

Source : Jorge Hessen

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence du site www.eveil.tv et  Jorge Hessen

Soutenez Eveil Tv – rejoignez la chaine Youtube

LE NOUVEAU DOCUMENTAIRE EVEIL TV SUR LES EXPERIENCES DE MORT IMMINENTE

source article respostaasuperinteressante.blogspot.ch

 

 




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Les expériences de mort imminente – Entretien avec Olivier Chambon

Les expériences de mort imminente – Entretien avec Olivier Chambon

La vie après la mort, les expériences de mort imminente, le chamanisme, Eveil Tv documentaire numéro  3

Entretien avec Olivier Chambon autour des expériences de mort imminente, les phénomènes vu par la science , parler de la mort aux enfants

Pour recevoir les prochains documentaires, abonnez – vous à la newsletter

 

 

Facebook
www.facebook.com/eveiltv
Réalisation Frédérique.S – Eveil Tv

Si vous aimez les documentaires, merci de les partager 🙏

Lien du nouveau livre d’Olivier Chambon







Rejoindre Eveil Tv sur YOUTUBE

youtube- Eveil tv

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Un fantôme au ballon blanc réconforte sa mère pendant les funérailles

Un fantôme au ballon blanc réconforte sa mère pendant les funérailles

Lors d’une veillée funèbre d’un jeune garçon, un ballon blanc installé près du cercueil se détache pour aller se poser sur la mère de l’enfant. Un geste de l’au-delà ?




La mère du jeune enfant décédé aurait-elle été contactée par le défunt ? Aux Philippines à Legazpi City, une veillée funèbre en l’honneur de Trebby, un jeune garçon de sept ans récemment décédé, se déroule dans une petit chapelle de la ville.




Autour du cercueil couvert de fleurs et de ballons blancs gonflés à l’hélium, famille et amis se sont rassemblés pour rendre un dernier hommage à l’enfant. Non loin de la dépouille, assis sur un banc, la mère de Trebby, Joy Ganda Vibar-Alamares, sanglote.

Un ballon manié par le fantôme de l’enfant ?

Soudainement, un ballon blanc se détache des autres, vole à travers la chapelle, et se dirige vers la maman en pleure. Plus étonnant, arrivé devant la mère, le ballon tourne autour d’elle, et semble lui caresser les cheveux, comme guidé par une main invisible. Joy Ganda Vibar-Alamares, étonnée, s’adresse et embrasse alors le ballon flottant devant son visage : «Merci pour ce câlin et ces baisers, pour ce moment de vrai et pur amour».

Si depuis la mise en ligne la vidéo a été consultée plus de 3,5 millions, les hypothèses pour expliquer le phénomène ont tout autant fleuries. Canular, courant d’air, coïncidence, véritable contact de l’au-delà ? Quoi qu’il en soit, ces images sont si émouvantes, que nous laisserons planer le doute, sans chercher de réponses.

Source : ParisMatch




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Un petit garçon âgé d’un mois, que les médecins avaient déclaré mort, s’est mis à pleurer après avoir passé 15 heures à la morgue, à une température de -12°C.

Un petit garçon âgé d’un mois, que les médecins avaient déclaré mort, s’est mis à pleurer après avoir passé 15 heures à la morgue, à une température de -12°C.

Le four crématoire est chaud, bébé revient à la vie

Un petit bébé âgé d’un mois est décédé vendredi dans la province du Zhejiang (est). C’est du moins ce que sa famille, le personnel médical et les pompes funèbres croyaient. Selon le site People’s Daily Online, le petit An An est né prématurément le 8 janvier dans un hôpital local. Il pesait 1,4 kilo. Après avoir passé 23 jours dans une couveuse, l’enfant est rentré chez lui avec ses parents qui voulaient fêter le Nouvel-An chinois.

Mais son état s’est détérioré et le 4 février, son père l’a ramené en urgence à l’hôpital, raconte le «Daily Mail». Le même jour, les médecins ont estimé qu’An An avait été victime d’un arrêt cardiaque et prononcé son décès. Après avoir reçu le certificat de décès du bébé, son père l’a emmailloté dans du tissu et l’a placé dans un sac plastique avant de l’emmener vers la morgue d’une maison funéraire. Pour appuyer ses dires à première vue surréalistes, le papa d’An An a montré aux médias le reçu de la morgue, qui confirme la prise en charge de l’enfant et qui établit le prix de ses funérailles à environ 1000 yuans (150 francs).

Quinze heures après l’arrivée du corps de l’enfant, le personnel de la maison funéraire a entendu des cris alors qu’il préparait la crémation du bébé. «Dès que je l’ai sorti de la morgue, j’ai entendu des bruits. Quand je l’ai emmené vers le four crématoire, les bruits sont devenus plus forts. J’ai ouvert la caisse et je l’ai vu bouger», raconte un employé. Le personnel médical de l’hôpital de Pan’an dit n’avoir jamais vu ça et évoque un «miracle». L’enfant aura passé 15 heures à une température de -12°C. Il est actuellement aux soins intensifs.

source

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Que doit-on faire en présence d’une entité ?

Que doit-on faire en présence d’une entité ?

Que doit-on faire en présence d’une entité ?


Dans cet article, j’aborde uniquement les entités que l’on croise, celles qui viennent à nous et non celles que l’on appelle en faisant des séances de spiritisme.
N’importe qui peut avoir la visite d’une entité, c’est un phénomène fréquent, il y a des personnes qui vont les sentir et d’autres qui vont ne pas en avoir conscience malgré les différents signes détectables. (lire l’article sur les signes des défunts)





Il y a plusieurs sortes d’entités, il y a celles qui se promènent sans vous voir, c’est comme une partie de leur conscience qui est restée accrochée au lieu, à une scène qui s’est déroulée dans ce lieu, l’entité peut reproduire en boucle une scène ou alors elle continue de vivre comme si elle était vivante, mais elle ne vous voit pas, elle n’a pas conscience de notre présence ni même d’être décédé.
On peut croiser des entités malheureuses qui ne veulent pas quitter les lieux par attachement, souvent par ce qu’elles y ont vécu ou par ce qu’elles y sont mortes, des entités qui ont un message à faire passer, généralement ses entités vont vers des personnes qui ont un canal médiumnique ou alors elles essayent de s’adresser directement aux personnes concernées. Il y a aussi les entités qui passent simplement dans la pièce où nous nous trouvons.

Puis , il y a les entités du bas astral, ce sont les entités qui vibrent le plus bas, les âmes pas évoluées et qui ne veulent pas évoluer, celles qui s’attachent aux personnes faibles, aux personnes souffrant de dépendances à l’alcool, aux drogues , aux personnes qui sont dans le mensonge, la colère, la haine. Elles aiment se nourrir de ce qui est négatif.
Ce qu’il faut savoir, c’est que vous ayez affaire à une bonne ou à une mauvaise entité, les deux vous pomperont de l’énergie et vous fatigueront, les entités négatives vous pomperont plus d’énergies que les bienfaisantes. Ce qui va encore plus favoriser d’énergie à une mauvaise entité est  « la peur » la peur les nourris.

La première chose à faire si l’on sent la présence d’une entité et de ne pas paniquer, n’oubliez pas que vous êtes dans la matière fait de chair et de sang mais l’esprit, l’entité elle, n’est plus dans la matière elle n’est plus qu’énergie, souvenez-vous aussi que vous êtes une entité incarnée mais que vous serez également désincarnée.




Vous pouvez lui demander de partir en parlant sur un ton ferme mais toujours avec amour et respect, dites-lui à haute voix qu’il faut maintenant partir de l’autre côté vers la lumière qu’ici ce n’est plus sa place .
Allumez une bougie en faveur de cette entité en récitant une prière, peu importe laquelle.
Allumez de la sauge blanche, faite la brûler dans toutes les pièces de la maison en ouvrant bien les fenêtres, pendant que la sauge brûle touchez vos murs en récitant ceci : cette maison est mon lieu d’habitation, ici c’est chez moi et je reprends possession de ce lieu .
Faites appel à vos anges gardiens ils vous protégeront si vous leur demandez et mettez-vous dans une bulle de protection (imaginez qu’autour de vous il y a une bulle qui vous protège),
Gardez à l’esprit que la chose la plus importante et de ne pas avoir peur et de ne pas faire ressentir cette peur à l’entité.
Je récapitule, c’est simple de faire partir une entité, 1 ne pas avoir peur, 2 lui parler, 3 nettoyer la pièce, 4 se protéger avec le bulle et appeler ses anges, guides spirituelle. Les entités qui s’accrochent sont des cas rares où il faudra faire appel à un médium qui procédera à un nettoyage plus poussé.

Frédérique.S   Eveil Tv

Article dans la même catégorie

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence du site www.eveil.tv
  • Qu’il mentionne le nom de l’auteur Frédérique.S
S’abonner pour recevoir le prochain documentaire Eveil Tv sur l’expérience de mort imminente

 




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Les Défunts agissent sur notre plan pour ancrer la Lumière

Les Défunts agissent sur notre plan pour ancrer la Lumière

Je vois un beau ciel illuminé de panaches d’étoiles, des silhouettes à peine perceptibles vont et viennent. Elles agissent pour déplacer des rayonnements très élevées de hautes énergies cosmiques. Ces rayonnements viennent du grand Soleil central de la galaxie.




Ils doivent être redirigés vers la Terre. Ce sont des défunts qui agissent pour stabiliser la trajectoire de ces nouveaux rayonnements. Parmi eux se trouve ma tante bien aimée.

Quel bonheur pour moi d ‘entendre ses mots de nouveau !

« Je suis toujours là sais-tu ?

J’ai tardé à me manifester, car j’étais occupée dans d’autres sphères. Nous avons de nombreuses missions, ici et ailleurs, pour amener l’harmonie à vos portes, et focaliser de nouvelles énergies en direction de la Terre.

Tu as découvert beaucoup de choses, sur toi et sur ton passé et j’en suis heureuse. Le passé et le présent ne font qu’un et pour nous, il n’y a pas, plus de passé.

Cela te réjouit-il ? Tu devrais considérer que c’est réjouissant, plus de souffrances, plus de tracas, plus de tralala.

Tout est simple, nous sommes simples, aimants vêtus de purs habits de Lumière.

Ces habits sont une émanation de notre être lui-même dans une vibration un peu supérieure à la vôtre, ce qui peut laisser des traces parfois.

La matière est vivante et consciente, d’où cette matérialisation-dématérialisation de certains êtres. (les apparitions de défunts et autres entités qui ne doivent pas vous effrayer)

Il est des stades de la matière qu’il vous faut redécouvrir sous une autre forme.

Le feu, l’éther, sont de l’énergie condensée, emmagasinée au dessus de la Terre. L’éther est le feu de l’air, mais c’est plus que cela, puisque cette strate subtile transcende tous les états de la matière qu’elle réunit et abrite en son sein.

De cette manière sur les couches éthériques de la Terre, il existe toutes sortes de créatures, à plumes, à poils et à écailles, comme des sortes de pangolins. Vous seriez surpris de voir toutes les formes de ces créatures, toute la lumière quelles émettent.

Ces êtres sont là pour amener des vibrations des plus grands plans à venir se cristalliser sur votre monde. Les Grands Êtres des mondes supérieurs agissent sur les chakras de la Terre et réactivent les réseaux telluriques anciens, ainsi que les portails d’ouverture, de réception des énergies célestes. Ils agissent pour ce faire sur le réseau de pyramides en sublimant certaines barrières matérielles qui éclatent sans bruit et cèdent sous l’afflux grandissime de très hautes énergies.

Il s’agit de très hautes énergies de restructuration cristalline de la vie. Celles des êtres vivants et celle qui anime le cœur de la Terre, et son réseau vibratoire.

Le cristal est une information intelligente encodée dans une matrice et associée à un esprit vibratoire.

Le cristal ne connaît pas forcément toute l’information qu’il contient, il a besoin pour ce faire, d’un catalyseur, ou d’un lecteur, vous, les êtres humains.
Vos corps contiennent ainsi de l’information cristal, que vous ne pouvez lire. Cette information a été placée en vous il y a très longtemps, pour s’épanouir en cet instant le moment venu.

Nous avons très précisément choisi ce moment pour qu’il correspondent à un évènement astronomique particulier. Tout cela est réglé à la nanoseconde près, c’est comme une sorte de rayon qui vient balayer la surface cristalline de vos corps pour faire vibrer l’information qu’il contient en essence, l’amener à se révéler et agir sur vos cellules.

C’est extraordinaire, la renaissance est à votre portée désormais !

Le corps humain est voué à dépasser ses limites, il ne sera plus jamais le même.

Il n’est pas conçu pour évoluer juste dans le stade physiologique, mais aussi spirituel, éthéré. L’enveloppe éthérée qui entoure vos corps possède la particularité de refléter très précisément vos états d’esprit.

IL FAUT FAIRE ATTENTION A CULTIVER LA JOIE, LA SÉRÉNITÉ, PAR DES PENSÉES HEUREUSES, POUR QUE CELLES-CI BRILLENT EN S’AFFICHANT AUTOUR DE VOUS.

Je sais bien que cela est pesant, que votre chemin, ton chemin est dur parfois, comme a pu l’être le mien. Laisse partir les regrets, ils ne servent à rien, ne servent pas ton évolution. Il en reste peu en toi à présent, tu as fait un beau nettoyage, un travail de purification réussi.

Je suis heureuse, même si j’ai pu être désobligeante parfois, et combien je le regrette. C’était aussi pour éviter que tu ne t’endorme trop, de petits coups de pouce, pas forcément envoyés avec bienveillance, mais qui ont eu leur effet.

Tout cela est loin à présent et pour moi aussi.

Il est temps de refermer le livre de la Connaissance Vraie.




Les Elohims étaient là bien avant la lumière vraie, ils en faisaient partie et il y a eu des dissensions, des insurgés parmi eux.

Les Annunakis sont entrés dans la brèche et ont exacerbé les disputes. Il y a ceux qui voulaient parler à l’humanité et ceux qui ne voulaient pas.

Les êtres du ciel qui voulaient dire la vérité, dire d’où ils venaient, en voyant la Terre souffrir, au Moyen Age, au temps des Aztèques, ont agi sans le consentement des hiérarchies.

L’expérience d’avancement de la race humaine n’était point suffisamment achevée.

Le risque, lorsque la technologie est donnée trop tôt à une espèce insuffisamment évoluée spirituellement, est qu’elle l’utilise à des fins égoïstes et s’autodétruise.

C’est aussi ce qui produit des trous à la surface de la Terre en ce moment. De nombreuses installations illégales ont été aspirées de cette manière PAR DES VAISSEAUX DE VASTES DIMENSIONS, COMPLÉTEMENT INDÉTECTABLES.

Tu as déjà vu cela et je m’en félicite. Je regrette que nous n’ayons pas pu parler plus amplement de tout ceci, mais nous pouvons le faire maintenant. Quel bonheur !

La Joie soit sur toi et luise dans ton cœur ! «

Catherine qui t’aime,

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

qu’il ne soit pas coupé
qu’il n’y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence à notre blog http://une-petite-lumiere-pour-chacun.over-blog.com

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Que dit le science sur l’expérience de mort imminente?

Que dit le science sur l’expérience de mort imminente?

D’après une étude menée pendant quatre ans sur 2 060 patients, le cerveau continue de fonctionner quelques minutes après la mort.




Dans les premières minutes après la mort, la conscience n’est pas annihilée. » Le docteur Sam Parnia a dirigé l’étude AWARE, « la plus grande étude au monde sur les expériences de mort imminente » (EMI), aussi appelées en anglais near death experiences (NDE). Généralement, on parle d’EMI lorsqu’une personne se réveille après s’être trouvée dans un état de mort clinique ou dans le coma. Avec les progrès de la médecine, ces situations sont de plus en plus fréquentes et les témoignages se multiplient aux quatre coins du monde.

Les résultats de l’étude AWARE, menée pendant quatre ans sur 2 060 patients, ont été publiés, mardi 7 octobre, par l’université britannique de Southampton (en anglais). Ils permettent d’affiner des hypothèses déjà formulées sur la vie dans les instants qui suivent la mort. Francetv info revient sur les pistes de travail des scientifiques à ce sujet.

Le cerveau est conscient plusieurs minutes après l’arrêt du cœur

Il y a encore quelques années, les experts estimaient que le cerveau s’arrêtait quelques dizaines de secondes après l’arrêt du cœur. En 2012 encore, ce délai était estimé à 15 secondes, précisait au quotidien régional Midi libre le docteur Jean-Jacques Charbonier, médecin anesthésiste-réanimateur, auteur de plusieurs ouvrages sur les expériences de mort imminente.

Mais les hypothèses sur ce laps de temps ont rapidement évolué. En 2013, une expérience menée sur des rats montre que leur cerveau enregistre une intense activité 30 secondes après un arrêt cardiaque provoqué. Cette augmentation de l’activité cérébrale, très organisée dans tout le cerveau, correspond à un état d’éveil élevé. Les conclusions font grand bruit, même si l’étude est contestée par de nombreux scientifiques qui pointent l’impossibilité de comparer l’électro-encéphalogramme d’un rat et d’un humain, ou l’impossibilité d’établir si les rats possèdent un état de conscience ou non.

Aujourd’hui, l’étude AWARE chiffre à trois minutes la période durant laquelle une activité consciente du cerveau humain existe après l’arrêt cardiaque. « Nous ne savons pas si elle s’estompe après, mais directement après la mort, nous sommes encore conscients. Le cerveau ne s’arrête pas quand le cœur s’arrête de battre », explique Sam Parnia dans une interview au Daily Mail (en anglais).

Autrement dit, la question d’une redéfinition de la mort se pose. En 2013, Steven Laureys, patron du Coma Science Group, collectif de l’université de Liège (Belgique) en pointe dans les neurosciences, a déclaré dans la revue spécialisée La Recherche qu’il était nécessaire de la penser autrement. Selon lui, il ne faut plus considérer la mort « comme un événement ponctuel » mais comme « un processus qui se produit en plusieurs étapes ».

eveil tv
Que dit le science sur l’expérience de mort imminente? image pixabay

Avec l’arrêt cardiaque, le cerveau manque d’oxygène, ce qui provoque des hallucinations

Que se passe-t-il dans cet intervalle entre l’arrêt du cœur et l’arrêt du cerveau ? Une lumière blanche au bout d’un tunnel, des êtres lumineux, une extrême sensation de bien-être… plusieurs éléments récurrents ponctuent les récits des personnes qui ont vécu des EMI.

Des images et des sensations décrites par Nicole Canivenq, victime d’un grave accident de voiture il y a dix ans, ou encore l’écrivain Philippe Labro, qui évoque, en 2009, « un espace un peu velouté, un peu diaphane, un peu blanc (…) et une sensation de paix ».

Parfois, les témoins d’EMI affirment aussi avoir eu la sensation de quitter leur corps. Ils disent s’être observés de l’extérieur, en lévitation, avoir suivi les discussions et les actes qui se déroulaient autour d’eux. Certains racontent, par exemple, avoir vu les gestes des médecins en train de les secourir.

Les scientifiques reconnaissent la réalité de l’expérience des témoins. « Les EMI, c’est un phénomène physiologique qui existe et est bien réel. Les gens qui racontent cela l’ont vraiment ressenti. Sinon, il faudrait supposer qu’ils mentent. Or, il y a des milliers de témoignages ! », expose Steven Laureys au quotidien belge La Libre Belgique, en 2013.

Reste que pour la majorité des scientifiques, l’EMI est le produit d’un cerveau endommagé. Ils pensent, comme les chercheurs du Coma Science Group, que chaque élément d’une telle expérience (tunnel de lumière, bien-être, sortie hors du corps, etc.) est provoqué par l’atteinte d’une région cérébrale spécifique, en raison du manque d’oxygène qui survient lors de tout arrêt cardiaque.

Ainsi, pour l’un des coauteurs de l’étude sur les rats, George Mashour, professeur d’anesthésiologie et de neurochirurgie à l’université du Michigan (Etats-Unis), la hausse de l’activité du cerveau après l’arrêt cardiaque « montre qu’une réduction d’oxygène, ou d’oxygène et de glucose lors d’un arrêt cardiaque peut stimuler l’activité cérébrale caractéristique d’un état conscient ».




Par exemple, de nombreux scientifiques s’accordent à dire que le dysfonctionnement de l’ensemble du cerveau, et notamment du cortex pariétal droit, provoquerait cette sensation de sortie hors du corps. En 2011, Olaf Blank, un chercheur en neurosciences de l’université de Lausanne (Suisse), explique dansun article (en anglais), publié par le Centre américain pour les informations biotechnologiques, avoir provoqué une sensation de sortie hors du corps chez une patiente en stimulant différentes régions de son cerveau avant une opération.« L’activité cérébrale liée à ces sensations corporelles était focalisée dans le cortex pariétal, une région du cerveau bien connue pour son rôle dans la formation de l’image du corps », commente Angela Sirigu, chercheuse en neurosciences au CNRS, dans Le Monde (article payant), en 2013.

La sensation de ralenti lorsque l’on croit mourir est due à notre mémoire qui se met à tout enregistrer

L’américain David Eagleman s’est penché sur cette sensation, rapportait Slate en 2010, citant un article de la station NPR (en anglais). Ce chercheur en neurosciences a utilisé avec ses étudiants une attraction qui procure des sensations particulièrement fortes : une chute libre de 3 secondes, dos au sol, avant qu’un filet de sécurité ne vous rattrape.

A l’issue de ces expérimentations, il estime que l’impression de ralenti décrite par certains témoins d’EMI est due à la mémoire. « Normalement, notre mémoire fonctionne comme une passoire. Nous n’enregistrons pas tout ce qui est perçu par notre système », explique le chercheur. Autrement dit, notre cerveau fait habituellement le tri entre ce qui est important et ce qui ne l’est pas.

Mais cela change radicalement lorsqu’un événement potentiellement fatal survient.« Si tout à coup une voiture surgit et file dans votre direction, votre mémoire ne va plus faire la distinction entre l’accessoire et l’essentiel », écrit Slate. En cause, l’activation de l’amygdale, une zone cérébrale capitale pour la mémorisation. Le cerveau enregistre alors un important volume d’informations sans les hiérarchiser. Résultat, « les événements stressants sont associés à des souvenirs plus riches et plus denses. Et plus vous avez de souvenirs sur un événement, plus vous avez l’impression qu’il a duré longtemps », expliquait déjà le chercheur en 2007, dans la revue Plos One (en anglais).

Reste qu’il s’agit de science, et que ces hypothèses sont réfutables si des éléments tangibles permettent de les ébranler. Mais pour penser la mort, les contre-arguments ne viendront pas forcément des scientifiques. « L’avancée viendra de la philosophie, avec de nouveaux concepts logiques. Il faut de toutes nouvelles structures de pensée, un nouvel angle de vue », avance dans La Libre Belgique l’Américain Raymond Moody, psychiatre et auteur du best-seller La Vie après la vie, qui compile des témoignages d’EMI.




Un point de vue avisé car les philosophes sont déjà au travail. L’un d’eux, Michel Bitbol, a accordé un entretien au journal du CNRS, en février, après la sortie d’un livre sur « l’expérience consciente ». Selon lui, les récits d’EMI sont à prendre au sérieux. Toutefois, il rappelle cette pensée du philosophe antique Epicure qui relativise cette idée de revenir de l’au-delà pour pouvoir en témoigner : « Quand la mort est là, nous ne sommes plus. » Par Louis San

Source de l’article Que dit le science sur l’expérience de mort imminente?: www.francetvinfo.fr

 

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }
Translate »