Voici 5 des plantes aromatiques à faire pousser chez soi

Ciboulette

Où cultiver la ciboulette ?

En général, la ciboulette pousse dans n’importe quel sol. Privilégiez toutefois un terrain frais, souple et bien creusé. Il est également conseillé de modifier le sol avec du compost ou des matières organiques mélangées avec une poignée de farine d’os.

À l’automne précédent la plantation, pensez à enrichir le sol sous une exposition ensoleillée. En effet, la ciboulette supporte assez bien la sècheresse. Il faut simplement éviter les endroits très secs.

Quand planter la ciboulette ?

Cette aromatique se plante au début du printemps. Les jeunes plants achetés en pot peuvent être plantés jusqu’en été. Par ailleurs, consommez les semis dès le mois de février jusqu’en avril. Les plantations se font entre mars et avril, une à deux semaines après les dernières gelées.

Comment planter la ciboulette ?

Une fois l’endroit choisi, il faut préparer la terre de culture. Pour ce faire, vous pouvez soit ajouter du terreau ou amender la terre 4 à 6 semaines avant la plantation de la ciboulette. Puis, équilibrez le pH du sol : ajoutez de la chaux horticole s’il est trop bas et ajoutez du fumier s’il est trop élevé.

Après avoir préparé le sol :

– Arrosez-le copieusement avant de faire un trou de 5 à 10 cm de profondeur
– Plantez ensuite la ciboulette en plaçant chaque plant dans un trou
– Rebouchez le trou avec de la terre
– Puis, arrosez la plante tous les 2 ou 3 jours pour que le sol soit bien humide
– Ajoutez de l’engrais une fois par mois
– Paillez la terre pour éviter l’apparition des mauvaises herbes

Persil

Ce qu’il faut savoir sur le persil

Le Petroselium sativum, mieux connu en tant que persil, est une plante originaire d’Asie occidentale. Il est reconnaissable à ses feuilles vertes découpées ou frisées selon la variété. Idéal pour aromatiser les plats, comme les salades et les plats en sauce, le persil dégage son arôme au froissement.

On distingue plusieurs variétés de persil utilisées en cuisine, dont :

– Le persil commun reconnaissable à son feuillage plat et parfumé
– Le persil géant d’Italie apprécié surtout pour son arôme
– Le persil frisé identifiable à son feuillage crispé et décoratif
– Le persil racine dont la racine fusiforme s’utilise dans le pot-au-feu

Le persil est de la famille des Apiacées et présente généralement une hauteur comprise entre 25 et 30 cm. Il s’épanouit sur un sol riche et léger, exposé au soleil ou à mi-ombre.

Ce qu’il faut faire pour cultiver le persil

Plante bisannuelle, le persil (plat ou frisé) se cultive dès le mois de mars en semis ou en plant. Il trouve aussi bien sa place dans un pot que dans une jardinière, mais aussi dans un potager. La levée du persil a généralement lieu entre 8 et 10 jours après le semis, mais la récolte se fait dans les 3 mois qui suivent le semis.

Pour le semis du persil :

– Trempez les graines dans de l’eau tiède pendant 24 h
– Faites les sécher
– Disposez des lignes espacées de 20 cm
– Semez dans un sillon de 2 cm de profondeur
– Recouvrez avec 1 cm de terreau
– Arrosez légèrement

À retenir :

– Le persil ne supporte pas les fumures fraîches
– Les graines ne doivent pas être plantées trop en profondeur
– Les mouches sont les ennemis du persil (cultiver de la ciboulette à côté pour les éloigner)

Aneth

L’aneth (Anethum graveolens) a tout du fenouil mais dans une taille plus réduite : feuillage finement découpé, inflorescences jaunes en ombelles, parfum anisé. Cela en fait une plante aromatique plaisante à introduire en massif. Sa culture est annuelle. Les feuilles et les graines sont utilisées pour parfumer plats et conserves.

Plantation : avril, mai.

Basilic

Faire pousser le basilic en pot

Le basilic est une plante parfumée originaire d’Inde qui a conquis les amateurs de cuisine pour sa saveur particulière. Sa culture, en pot ou en jardinière, est relativement aisée.

– Commencez par déterminer le type de basilic que vous souhaitez planter. On recense plusieurs variétés possédant des goûts différents : le basilic cannelle, le basilic citron, le basilic pourpre, etc.
– Les graines ne supportent pas le froid et ont besoin de chaleur pour pousser correctement. De ce fait, cultivez-les à l’intérieur quelques semaines avant la dernière gelée. Par contre, si vous habitez une région chaude, vous pouvez les semer directement en extérieur
– Remplissez des pots avec un mélange de perlites, de vermiculites et de tourbes. Arrosez légèrement
– Mettez 1 ou 2 graines dans chaque pot, puis recouvrez de terre et d’un film plastique pour préserver l’humidité

– Enlevez le film plastique dès que les graines commencent à germer
– Arrosez 2 ou 3 fois par jour

Semer du basilic

Si vous souhaitez planter vos basilics en pleine terre, en extérieur, optez pour le semis. Cette technique se pratique en avril dans les régions au climat tempéré et en mai dans les autres.

– Préférez une terre légère et bien drainée
– Veillez à ce que le sol reste humide pendant les premières semaines
– Taillez les feuilles lorsque les plantes en comptent 2 à 3 pour les permettre de se développer et de rester vigoureux
– Lorsque le plant atteint 10 cm, pincez-le afin de favoriser l’apparition de nouvelles ramifications

Vous pouvez cueillir les feuilles du basilic au printemps et en été pour relever vos recettes. Cueillez-les de préférence avant utilisation pour apprécier leur fraîcheur.

Thym

Généralités sur le thym

Le thym ou Thymus est une plante originaire du pourtour méditerranéen. Faisant partie des Lamiacées, il s’épanouit dans les collines arides, dans des sols à la fois légers et bien drainés. Il pousse idéalement dans un endroit ensoleillé. Le thym craint surtout l’humidité et ne supporte pas que ses racines baignent dans l’eau.

Le thym compte plus de 350 espèces, dont trois présentes dans les potagers et dans les recettes. La plus utilisée des variétés est le thym commun ou Thymus vulgaris. Le thym citron ou Thymus x citriodorus est une espèce très appréciée pour son parfum citronné. Enfin, la troisième variété courante, le thym serpolet ou Thymus serpyllum, offre un goût plus léger et présente un feuillage plus petit.

Le feuillage du thym détermine son espèce, pouvant être doré, argenté ou encore panaché.

Solutions pour cultiver le thym

Le thym se cultive de plusieurs façons, notamment le semis, la plantation et la multiplication. Quelle que soit la méthode adoptée, cette plante est appréciée pour sa facilité de culture, sa résistance à la chaleur et à la sécheresse.

Pour semer le thym en pépinière :

– Semez les graines dans du terreau spécial semis
– Recouvrez légèrement
– Arrosez en pluie fine
– Faites la levée dans les 3 semaines suivant le semis

Pour planter le thym dans le jardin :

– Choisissez un emplacement ensoleillé
– Préparez un sol drainé, léger, même caillouteux
– Plantez les jeunes plants ou le thym en godet
– Arrosez régulièrement et modérément

Pour multiplier le thym, la technique de division de la touffe s’impose :

– Pointez l’outil au milieu de la touffe
– Tranchez délicatement et avec précision
– Laissez la touffe de la plante d’origine
– Retirez la touffe à la main et déplacez-la
– Rebouchez le trou provoqué par la division
– Plantez la nouvelle touffe à l’emplacement choisi

trouvé sur http://www.monjardinmamaison.fr



Eveil Tv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *