Le cas de Boriska : l’enfant russe qui venait de Mars

eveil tv - paranormale
Né le 11 janvier 1996 à Volzhskiy, en Russie, Boris alias Boriska Kipriyanovich est généralement considéré comme un enfant précoce, qui pourrait décrire en détail la civilisation martienne, dont il serait originaire par réincarnation? et qui aurait prédit de grandes catastrophes pour 2009 et 2013. Il semble être devenu connu après que Pravda Online lui ait consacré deux articles de sa supposée vie antérieure.

 

En décembre 2004, un article lui a été consacré sur un site internet russe, dans lequel un homme ayant participé à une expédition dans la région de Volgograd, raconte qu’un soir, alors qu’ils se détendaient autour d’un feu de camp, un curieux petit garçon est venu à leur rencontre.

Boriska, tout juste âgé de 7 ans, a commencé à leur parler de la vie sur Mars, une planète où il aurait vécu. Il leur aurait indiqué des détails saisissants et très précis sur la civilisation martienne, si bien que les hommes l’écoutairent pendant presque deux heures, fascinés qu’un si jeune garçon puisse avoir autant de connaissances.




Ses propos furent même enregistrés par un des membres de l’expédition. Mais, en plus de leur parler de Mars, il a aussi décrit en détail la Lémurie, un continent hypothétique, situé dans l’océan Indien, qui est parfois confondu avec le continent Mu, situé dans le Pacifique…

Également très impressionné, l’auteur de l’article a ensuite contacté les parents de Boris, afin de pouvoir le rencontrer. Nadya, sa maman, dermatologue, l’accueille avec plaisir dans leur petit appartement familial. Le père du garçon, un Officier à la retraite, est absent.

Nadya raconte au journaliste que Boris a été capable de soulever sa tête au bout de 15 jours seulement. À l’âge de 4 mois, il aurait prononcé son premier mot : « BABA ». À 7 ans, il savait déjà formuler des phrases complètes. Le journaliste est troublé pas ces révélations…

Plus étrange encore, il aurait commencé à lire à 1 an et demi, et à peindre dès ses 2 ans. Il parlait de choses que jamais personne ne lui avait apprises. Il était curieux de tout et déjà très porté sur la Science et les civilisations inconnues.

Le garçon de 8 ans lui apprend que la surface de Mars fût jadis habitée, mais qu’une guerre nucléaire lui aurait fait perdre son atmosphère. Habitués à ne respirer que du gaz, si ces êtres venaient à s’installer sur la Terre, ils seraient contraints de ne respirer que la fumée de nos pots d’échappement. En effet, notre air les ferait vieillir très rapidement…

Après cette importante catastrophe, les Martiens furent contraints de se réfugier dans des villes souterraines, ce qui ne fût pas une tâche aisée, étant donné qu’ils mesuraient 7 mètres de haut en moyenne. Le plus curieux est qu’ils auraient tous une trentaine d’années.

Boris affirme qu’il a été l’un d’eux dans une vie antérieure, et qu’il serait venu nous rendre visite à plusieurs reprises, à l’époque de la Lémurie. Il aurait assisté à la destruction de ce continent (qui était, d’après lui, peuplé d’habitants mesurant environ 9 mètres).

Il aurait même assisté à la mort d’un jeune Lémurien, avec qui il serait devenu ami. Ce dernier se serait fait écraser par un rocher alors que les eaux engloutissaient tout. Boris est d’ailleurs persuadé qu’il se réincarnera en lui dans sa prochaine vie…

Il décrit même son vaisseau spatial avec précision au journaliste (sa forme ovale ainsi que les différents matériaux qui le composent). Le revêtement spécifique de son engin pouvait lui permettre de voler n’importe où dans l’univers, du moment que ce dernier était suffisamment chargé en énergie.

Les Martiens semblaient également être très avancés dans leurs technologies spatiales. Boris reste persuadé que si une de nos stations spéciales tentait d’approcher Mars de trop près, elle serait automatiquement détruite par de puissants signaux émis par les Martiens.

Effectivement, ces derniers considèrent que notre matériel émet des radiations trop dangereuses. Hasard ou coïncidence, les scientifiques et astronautes ont mis du temps avant d’oser analyser Mars de plus près. Tenaient-ils compte de la mise en garde du petit Boris ?

Il ne reste pas moins que le petit garçon, passionné de lecture, s’intéresse à des sujets bien trop complexes pour son âge, n’en témoigne le livre « D’où venons nous », d’Ernst Muldashev, que sa mère lui a offert et qui est devenu sa « Bible »…

Boris a conscience d’être un enfant « spécial ». Il dit à qui veut bien l’entendre qu’il a été investi d’une mission : celle de contribuer à la renaissance de notre planète en faisant appel à ses dons. Alors, simples frasques fantaisistes d’un enfant en manque de popularité ? Machination parentale ?

À l’heure des interrogations concernant la « Fin du Monde » qui était censée se produire le 21 décembre 2012, on ne peut que se poser des questions concernant cet enfant dit « indigo », passionné par les légendes ancestrales ainsi que par Mars.




Il aurait prédit deux catastrophes planétaires liées à l’eau en 2009 et en 2013, une inversion des pôles, suivie de catastrophes bien plus dévastatrices. Mais qui ne semble pas s’être réalisée.

Pour plus d’infos faite des recherche sur google, youtube et dailymotion avec le mot-clé Boriska 

source

Eveil Tv




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *