60 millions d’individus revenus de la mort ?




60 millions d’individus
revenus de la mort ?

Et si nos capacités de réanimation nous permettaient d’envisager un « au-delà » ? C’est ce que pense le Dr Jean-Jacques Charbonnier, médecin anesthésiste-réanimateur, qui a rassemblé dans son dernier livre « sept bonnes raisons » d’y croire.

Eveil Tv - L'au delà

« Juste après mon arrêt cardiaque, je suis sorti de mon corps. J’étais au plafond et j’ai tout vu ; j’ai assisté à tous les détails de ma réanimation. Je voulais hurler aux personnes qui tentaient de me faire revenir à la vie de me laisser tranquille, de me laisser filer, mais ils ne pouvaient pas m’entendre. J’étais formidablement bien et je n’avais pas du tout le désir de revenir dans mon corps. Je suis ensuite passé dans un tunnel. Je baignais dans une lumière d’amour inconditionnel et mon bonheur était d’une puissance indicible. J’ai revu toute ma vie dans ses moindres détails et en accéléré. J’ai ressenti le bien et le mal que j’avais fait aux autres. J’ai rencontré un être de lumière d’une bonté infinie qui m’a demandé ce que j’avais fait de ma vie et ce que j’avais fait pour les autres. Mes parents décédés sont venus m’accueillir pour me dire qu’il fallait que je revienne dans mon corps car je ne pouvais malheureusement pas rester avec eux alors que je le souhaitais ardemment. Ils m’ont montré une frontière qui était une limite que je ne devais pas franchir. Au moment où j’ai réintégré mon corps, toutes mes douleurs terrestres sont revenues et j’étais tellement triste de quitter cette merveilleuse lumière. Je suis maintenant très heureux car je sais qu’il y a une vie après la mort et qu’un jour je serai de nouveau dans cette lumière d’amour. Je sais aussi que, sur cette terre, le plus important est de savoir aimer et aider les autres. Cette expérience a bouleversé ma vie. Plus rien ne saura jamais comme avant. »

Les voyages vers l’au-delà

En vingt-cinq ans de réanimation, j’ai pu rassembler plusieurs centaines de témoignages de patients revenus d’une mort clinique. Le discours reconstitué dans les lignes précédentes est une synthèse condensée de ces différents récits ; une sorte de résumé regroupant les principales caractéristiques de ces singuliers voyages dans l’au-delà. La séquence évènementielle décrite est presque toujours la même et ceci indépendamment des cultures, des philosophies, des lieux de vie ou des religions.

Il n’existe aucun facteur prédictif pour vivre l’expérience ; ni l’âge ni le sexe ni le niveau social ni les croyances ne permettent de dégager des prédispositions particulières pour connaître cet extraordinaire événement. Pourtant, aucune histoire ne se ressemble vraiment car chacun exprime son vécu avec sa sensibilité et sa culture. Toutefois, les nombreux éléments récurrents que j’ai pu recueillir laissent à penser que l’itinéraire est, à peu de choses près, toujours le même. C’est comme si on demandait à un jeune Esquimeau, à une vieille américaine ou un quinquagénaire Sénégalais de raconter un voyage à Venise ; leurs histoires seraient fort différentes mais au total, on s’apercevrait assez rapidement qu’ils sont tous les trois partis visiter la même ville. Par exemple, un enfant victime d’un arrêt cardiaque dit avoir vu « un grand monsieur qui s’éclairait tout seul » pour décrire l’être de lumière. Certains rencontrent Jésus-Christ, d’autres Bouddha, la Vierge Marie ou encore le prophète Mahomet ; la divinité aperçue dans la lumière se métamorphose en fonction des croyances et des religions. Un élément est retrouvé dans cent pour cent des cas : pour ceux qui ont connu la chose, la vie se poursuit après la mort et l’au-delà existe. Ils en sont intimement persuadés et rien ni personne ne pourra leur faire changer d’avis. L’un d’eux m’a dit un jour :

« Même si un scientifique parvenait à prouver par A plus B que mon expérience n’était qu’une hallucination, je ne le croirai pas une seule seconde car je suis certain au fond de moi que ce que j’ai vécu ce jour là était bien réel ; cela n’avait rien à voir avec un rêve ou une hallucination ! »

Selon les dernières études statistiques, ils seraient au moins 60 millions à avoir connu cette expérience transcendante après un arrêt cardiaque : 4% de la population occidentale (2,5 millions de Français, 12 millions d’Américains), beaucoup moins dans les régions de la planète où les possibilités de réanimation sont quasi inexistantes. Il y a fort à parier qu’avec la banalisation de ce genre d’histoires et le développement de défibrillateurs automatiques, on assistera très rapidement à une multiplication des récits.

Ils sont bien revenus de la mort !

La mort clinique est définie par l’arrêt du fonctionnement cérébral. Cet état peut-être objectivé par l’enregistrement d’une activité électrique neuronale nulle ; électroencéphalogramme (EEG) plat. Lorsque l’on obtient deux EEG plats à quatre heures d’intervalle pendant au moins vingt minutes, en dehors de narcose (produits administrés en intraveineux pour faire dormir) ou d’hypothermie, on considère que la mort clinique est devenue irréversible. Dans ces conditions, on est en mesure de débrancher le patient du respirateur ou de lui prélever ses organes par des dons. En fait, cet état correspond à nos limites actuelles de réanimation et il est probable que d’ici quelques décennies, celles-ci soient complètement dépassées. Il ne faut pas oublier que les médecins des générations précédentes ne pratiquaient pas les massages cardiaques et se contentaient de signer un certificat de décès chaque fois qu’un cœur cessait de battre.

Depuis peu, nous savons qu’un EEG devient plat dans les quinze secondes qui suivent un arrêt cardiaque. Etant donné que dans les meilleures conditions de surveillance, comme c’est le cas en soins intensifs, il existe une période incompressible d’au moins une minute pour porter les premiers secours, on peut considérer que toutes les victimes réanimées après un arrêt cardiaque ont bien connu une mort clinique. Et c’est sans compter les personnes isolées à la campagne dont les cœurs sont repartis au bout de plusieurs dizaines de minutes après l’intervention du SAMU le plus proche !




Nos études ont montré qu’environ 18% des sujets réanimés d’un arrêt cardiaque racontaient la fameuse expérience décrite au début (de ce chapitre). Les termes de near death experience (NDE) employé par les Anglo-Saxons depuis les années soixante dix, d’expérience imminente (EMI) ou encore d’expérience aux frontières de la mort (EFM) sont par conséquent aujourd’hui complètement dépassés. Il est désormais plus juste de parler d’expérience de mort provisoire (EMP). La mort clinique est en effet déjà là quand les patients sont réanimés puisque l’activité cérébrale est nulle dès le moment du premier massage cardiaque. Le propriétaire d’un cœur arrêté n’est pas « proche de la mort » ni « aux frontières de la mort » ou en « état de mort imminente » ; il est déjà mort et souvent depuis de nombreuses minutes !

Source de l’article sur les récits de Jean Jaques Charbonnier :http://www.inrees.com

Livre « sept bonnes raisons » d’y croire.

Dr Jean-Jacques Charbonnier

Un neurologue démontre l’existence de la vie après la mort

Un neurologue démontre l’existence de la vie après la mort

Après la mort, on voit son corps

 

« La preuve du paradis » est un des livres dont on ne ressort pas indemne. L’histoire de ce neurochirurgien est tellement énorme que je suis persuadé qu’elle n’est pas due au hasard. Imaginez un neurochirurgien qui est non seulement victime de son propre métier en contractant une méningite bactérienne, mais qui plus est fait l’expérience d’une NDE ou EMI, c’est-à-dire l’expérience d’une vie après la mort.

L’expérience du Dr Eben Alexender a même fait la une du célèbre magazine Newsweek, « Le paradis existe » :




 

Le paradis existe

L

e plus surprenant, de par sa formation scientifique le neurologue Dr Eben Alexander était quelqu’un de très sceptique, il ne croyait qu’en ce qu’il voyait. D’ailleurs, quand il entendait des témoignages de personnes de personnes après un accident raconter l’histoire du tunnel, pour lui, c’est leur cerveau qui leur jouait des tours à ces pauvres gens.

Le destin a voulu que lui aussi vive ce genre d’expérience pendant un coma profond d’une semaine.

Dans son livre il raconte donc ce qu’il a vu, des jardins, des paillons, des nuages… Des paysages de toute beauté, mais ce n’est pas le plus important. Ce qu’il y a de fascinant est qu’il balaye d’un revers de main toutes les objections que peuvent avoir les scientifiques sur les témoignages de la vie après la mort. Car il affirme haut et fort que son cerveau était tellement attaqué par cette maladie qu’il n’avait plus les capacités de créer des images telles qu’il les a vus.

En fait, son cerveau pendant son coma n’avait pratiquement plus aucune activité, son néocortex était « out ».  Il insiste bien que l’expérience qu’il a vécue n’est en aucun cas comparable à un rêve, c’était pour lui aussi réel que la lecture de cet article pour vous par exemple.

Il nous révèle aussi dans son livre que nous revoyons dans cette autre dimension les êtres disparus. Ce qui est un point commun à de nombreux témoignages de vie après la mort (NDE).

En revanche, il nous donne un détail qu’apparemment je n’ai jamais entendu dans d’autres témoignages. Il entendait comme un son qu’il est difficile de décrire, une sorte de « Om » hindouiste qui serait peut être la source de ce qu’il nomme Dieu à défaut de connaitre son origine.

Depuis, ce neurologue est devenu totalement croyant et il est convaincu que la conscience n’est pas dans la matière grise du cerveau, elle est ailleurs…

Il y a vraiment de plus en plus de témoignages en faveur de la vie après la mort que même les plus athées ne peuvent être indifférents.

De plus,  je crois que ces remontées de témoignages sont vraiment bénéfiques pour l’humanité. Car, si les scientifiques admettaient enfin que la conscience ne meurt pas après la mort clinique, on serait obligés d’admettre que nos actes présents auront une influence après notre mort, donc à mon avis, non seulement on serait plus « cool » avec son prochain, mais aussi les biens matériels seraient vraiment illusoires.

C’est peut-être pour cette raison que quelles que soient les preuves, l’existence de la vie après la mort aura toujours de forts opposants surtout parmi les intellectuels de ce monde, car c’est tout le système qui s’effondrerait.

Si le livre « la preuve du paradis » vous intéresse, vous pouvez vous le procurer à la FNAC :

http://livre.fnac.com/a5102074/Eben-Alexander-La-preuve-du-Paradis




 

Source: Le nouveau Paradigme

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

QUE SE PASSE-T-IL QUAND ON MEURT ?

eveil tv

Que ressent-on quand on meurt ? Voilà une question que l’on est tous amené à se poser un jour ou l’autre. Heureusement, de nombreuses études portent sur le sujet et des expériences ont été faites, des témoignages ont été recueillis… On sait désormais ce qui arrive au corps et au cerveau à l’approche de la fin.

Un sujet peu joyeux il est vrai, et pourtant extrêmement intéressant. Qui n’a jamais voulu savoir ce que l’on ressent lorsque l’on meurt ? Est-il impossible d’en avoir la réponse ? Pas vraiment. Des études, des textes (comme How we Die de Sherwin Nuland) attestent des expériences vécues par des patients, des personnes âgées… Les témoignages ne concordent pas toujours, mais des points reviennent très souvent, si bien que l’on peut savoir ce qui arrive au corps et au cerveau à l’approche de la fin.

 

Ce que l’on ressent au niveau du corps quand on meurt

Sachez que la mort est avant tout un processus, pas un point fixe avant lequel il y aurait la vie et à partir duquel il n’y aurait rien. On parle par ailleurs de mort clinique et de mort biologique, pourquoi ? La mort clinique survient lorsque le cœur cesse de battre, que la circulation sanguine stoppe, et que votre respiration s’arrête. La mort biologique intervient 5 ou 6 minutes plus tard, lorsque toutes les cellules de votre corps cessent de fonctionner, cerveau inclus.

eveil tv
www.eveil.tv

Ceci est la définition de la mort d’un point de vue légal et purement scientifique. Mais qu’en est-il du processus, quand on sait que des chercheurs pensent pouvoir ramener à la vie des personnes en état de mort cérébrale ? Selon James Hallenbeck, spécialiste en soin palliatifs, les derniers jours passés sur Terre sont connus comme étant la phase de « mort active ». La personne concernée commence à perdre ses besoins naturels, dans cet ordre précis :

  1. On arrête d’avoir faim
  2. On arrête d’avoir soif
  3. On commence à ne plus pouvoir parler
  4. On commence à ne plus pouvoir voir
  5. On commence à ne plus pouvoir entendre
  6. On commence à ne plus pouvoir ressentir (le toucher)

Tout ceci s’accompagne d’effets que l’on peut qualifier de secondaires, ils surviennent dans un ordre non défini : dépression, anxiété, respiration affaiblie, fatigue extrême, confusion mentale, nausée, incontinence… Le cerveau préfère en fait sacrifier quelques fonctions non vitales dans le but de vous maintenir en vie. Vous serez alors trop faible pour tousser, avaler, et la respiration émet alors un son bien spécifique, le « râle d’agonie ».

Ce râle ne fait pas mal au mourant, mais les médecins sont encore incertains en ce qui concerne la souffrance ressentie lors de la mort (naturelle). Quoi qu’il en soit, le corps finit par lâcher, et le cerveau ne peut alors plus le « prendre en main ». Mais qu’arrive t-il à notre cerveau ?

Ce que l’on ressent au niveau du cerveau quand on meurt

Une fois le corps « perdu » par votre cerveau, ce dernier prépare votre conscience à ce qui va suivre. Des études montrent que plus une personne se trouve proche de la mort, plus elle la prend comme étant positive. Ceci peut s’expliquer par l’acceptation que l’on en fait au fur et à mesure qu’elle devient moins abstraite, et également par la présence de dernières pensées heureuses et calmes.

L’activité du cerveau est plus intense pour une personne sur le point de décéder. 88% des participants à une expérience scientifique conduite dans un hospice à New York ont indiqué avoir eu des visions ou des rêves qui semblaient plus réels qu’habituellement. Des personnes ont rêvé d’une réunion avec d’autres personnes déjà décédées, et d’autres ont imaginé voyager ailleurs. Enfin, d’autres personnes se sont remémorées des événements marquants de leur passé.

À la mort clinique, le cerveau relâche plus de substances neurochimiques qu’habituellement. C’est à ce moment précis que ces diverses expériences surviennent. Les personnes ayant eu une expérience de mort imminente rapportent le plus souvent avoir vécu l’une de ces choses :

  • Une sensation de conscience totale, rêvée, on a l’impression que tout va pour le mieux
  • Une « out of body experience », la personne a l’impression de flotter au dessus de son corps
  • La vie qui défile devant les yeux, ou plutôt des moments particulièrement marquants
  • Une réunion avec des êtres chers, parfois même des ancêtres que l’on a jamais vu
  • Une sensation absolue de calme et de repos, probablement due au surplus d’endorphine que le cerveau produit
  • La lumière au bout du tunnel, possiblement causée par votre système visuel qui devient trop sensible à la lumière

Il est à priori possible d’expérimenter seulement une de ces choses, ou plusieurs à la suite. Selon les survivants des expériences de mort imminente, ces choses rendent la mort acceptable. Nous ne saurons donc probablement jamais ce qu’il arrive après la mort, si quelque chose arrive, mais une chose est néanmoins certaine : votre cerveau tentera coûte-que-coûte de la rendre la plus confortable possible.

Source: https://www.papergeek.fr/

Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Aux portes de l’inconnu

eveil tv livres

Vie après la mort : un embaumeur raconte …

Olivier Emphoux est embaumeur. Son travail – sa vocation – s’occuper au mieux des morts et les préparer. Etrange métier, mais métier indispensable et ô combien impliquant pour ce fils de médecin qui a décidé très tôt de consacrer sa vie aux morts. Olivier Emphoux a embaumé plus de 10 000 personnes, aux 4 coins du monde.

Dans ce livre, il raconte ce qu’il a vu, entendu, ressenti à de nombreuses reprises : la manifestation de la vie sous toutes ses formes. Corps en lévitation, voix distinctes, résistance aux soins, sons en tous genres… Olivier Emphoux est persuadé que la vie « continue » après la mort. Son expérience est unique, son témoignage extraordinaire.

Pour toutes celles et tous ceux qui veulent en savoir un peu plus sur l’après, le témoignage d’Olivier Emphoux est riche d’enseignements…

eveil tv
image pixabay –
Expériences de mort imminente, la preuve d’un vie après la mort?

Le livre

Source https://nospensees.fr Partagé par www.eveil.tv

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Corps en lévitation, cris d’enfants… Les surprenantes anecdotes d’un embaumeur




Thanatopracteur depuis près de trente ans, Olivier Emphoux a été témoin de plusieurs phénomènes paranormaux. Il nous livre aujourd’hui un incroyable témoignage de son expérience auprès des morts.

emi-sortie-du-corps

Planet : Si vous exercez ce métier, c’est donc que le contact des morts ne vous effraie pas…
Olivier Emphoux* : « Je n’ai pas grandi dans cet univers, mon enfance a été tout ce qu’il y a de plus normal mais j’ai toujours pensé que les morts relevaient du domaine du sacré. Et ce sentiment n’a fait que se renforcer avec le temps. Je suis ainsi entré dans l’univers du funéraire au plus bas de l’échelle il y a une vingtaine d’années et suis aujourd’hui thanatopracteur. Une expérience qui m’a permis de vérifier une théorie que j’avais développée bien des années auparavant et selon laquelle quelque chose se passe dans les quelques heures (48 heures, tout au plus) qui suivent un décès. Le défunt est alors sur le point de quitter son existence pour trouver un autre état. A ce moment-là, il est soit très calme, soit apeuré à l’idée de passer ce cap. C’est d’ailleurs pourquoi j’essaie à chaque fois de prendre le temps de m’assoir à côté du mort et de lui prendre la main pour le rassurer.

Planet : Quand avez-vous pu vérifier votre théorie pour la toute première fois ?
Olivier Emphoux : C’était au début de ma carrière. J’avais été appelé pour aller récupérer les corps de deux enfants à la morgue d’un hôpital. Quand je suis arrivé, le responsable avait une mine défaite et m’a dit qu’il était incapable d’aller les chercher dans les frigos. J’y suis donc allé. Là, j’ai découvert une petite fille de dix ans qui avait encore les yeux ouverts, je les lui ai fermés, et un petit garçon de quatre ans en pyjama, les poings serrés. Je me suis occupé de leurs corps et les ai ensuite emmenés pour la présentation à leur famille. Une fois les cercueils scellés, je les ai mis dans le corbillard et ai conduit jusqu’au lieu où ils devaient être inhumés. J’étais seul dans le véhicule. A un moment pendant le trajet, j’ai entendu des cris d’enfants. Je me suis arrêté et suis descendu pour voir si les bruits ne venaient pas des cercueils. Après tout, on lit parfois dans les journaux que des gens se réveillent à la morgue. Mais là, il n’y avait plus aucun bruit. J’ai donc redémarré en me disant que mon imagination m’avait joué un tour. Mais les cris ont recommencé. Comme j’étais certain de les entendre, j’ai alors compris que cela ne venait pas de moi mais d’un phénomène paranormal.

Planet : Avez-vous ensuite cherché à savoir ce qui était arrivé à ces deux enfants ?
Olivier Emphoux : J’ai ensuite appris que leur mère avait décidé de vérifier s’ils savaient nager en plongeant leur voiture dans un étang. Ils étaient tous les trois à bord, la mère au volant, les deux enfants attachés à l’arrière. Elle s’en est sortie mais les deux petits sont morts…



Planet : Vous demandez-vous parfois pourquoi vous êtes témoin de ces phénomènes paranormaux ?
Olivier Emphoux : Non, je ne cherche pas à savoir pourquoi. On ne peut pas expliquer ces phénomènes irrationnels en étant vivant. Chercher à comprendre leur origine et pourquoi j’en suis témoin serait le meilleur moyen de ne plus rien voir. Les autres thanatopracteurs qui ont assisté à ce type de phénomènes, en France ou à l’étranger, sont comme moi : ils en parlent très peu. Que ce soit aux familles des défunts – par respect on ne les questionne pas – entre eux ou avec leurs collègues. C’est comme ça, ça ne se fait pas.

focus-wide-eveil-tv

 

Planet : Vous avez pourtant écrit un livre pour raconter ce dont vous avez été témoin…
Olivier Emphoux : C’est différent. Le livre est né tout seul. Annette Gefffroy est tombée sur mes notes et a eu envie de les mettre en forme. Le but n’était pas de chercher à comprendre ce qu’elles pouvaient révéler mais simplement d’en rendre compte.

Planet : Y-a-t-il des phénomènes plus marquants que d’autres ?
Olivier Emphoux : Il y a notamment eu la fois où je faisais un soin à domicile, seul dans une pièce avec le défunt. A un moment, le corps s’est soulevé à un mètre de hauteur, jusqu’à atteindre la hauteur de mes yeux…. J’ai encore du mal à décrire l’effet que cela m’a fait. Je ne savais plus quoi dire ou faire, j’étais tétanisé.

Il y a aussi eu la fois où, avec trois de mes collègues et alors que nous déplacions le cercueil d’un homme sur un chariot à l’hôpital, nous avons été témoins d’un phénomène très troublant. Nous venions de passer une porte que nous avions silencieusement refermée derrière nous. Dans notre métier, nous devons sans cesse veiller à être invisibles. On dit souvent que la famille du défunt ne doit pas nous voir arriver ni vous voir repartir. Mais tout d’un coup, la porte s’est rouverte et refermée dans un fracas. Ensuite, pendant que nous avancions avec le chariot, nous avons entendu un bruit de métal régulier. Ce bruit nous suivait et s’arrêtait en même temps que nous. Arrivés dans l’ascenseur, j’ai regardé dans le cercueil pour voir si un objet en métal n’’était pas à l’origine de ce bruit. C’est alors que j’ai découvert des talonnettes en métal sur les chaussures du défunt… Il nous avait suivis… Quand nous nous en sommes rendus compte, nous nous sommes tous regardés, perplexes, mais aucun de nous n’a dit quoi que ce soit. Par la suite, nous n’en avons jamais parlé ».

*Olivier Emphoux est l’auteur d’ Aux portes de l’inconnu, un embaumeur raconte… (éd. de L’Opportun)

Source

Lien du livre

Rejoindre Eveil Tv sur facebook pour suivre les articles

Eveil Tv

 

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

BEAUCOUP SE POSE DES QUESTIONS SUR LA VIE APRÈS LA MORT

eveil tv

Par Yvan Poirier

Salutations Chers Frères et Sœurs de la Lumière UNE,

En ces moments de changements autant en nous qu’au niveau du système solaire, il y a des révélations qui nous sont délivrées afin de comprendre, ne serait-ce qu’une partie de la Vérité, qui nous a été cachée pendant des milliers d’années.

Beaucoup se posent des questions sur la Vie après la mort. De plus, comment cela se passe et où nous pourrions nous retrouver dans un monde quelconque ou dans une dimension supérieure. Est-ce que nous nous retrouvons dans les limbes, sans plus de conscience ou encore nous pourrions nous manifester librement ou garderions-nous notre conscience ou un nouveau corps ? Chacun cherche la Vérité à ces égards, tout en essayant de comprendre les mécanismes qui les sous-tendent.

Donc, il est temps de communiquer ces mécanismes afin d’annoncer que, dès maintenant, nous sommes à être délivrés de l’enfermement séculaire. Nous sommes à vivre et à conscientiser que nous sommes au-delà de la forme, donc du corps physique et de la conscience ordinaire.

La très grande majorité des prophéties de différentes cultures qui ont été révélées depuis des milliers d’années ainsi que celles qui se révèlent en ces moments de Grâce, ne peuvent être niées. Nous les percevons que cela soit au niveau des changements climatiques; des tremblements de Terre; des feux intenses dans différents pays; des tempêtes tropicales; des pluies et des neiges abondantes, etc., sans compter des froids et des chaleurs intenses qui se manifestent dans plusieurs régions du monde où les habitants n’ont jamais vu ce genre de manifestation.

Au surplus, tout ce qui est relatif à la division séculaire de QUI nous sommes, par la domination face à la corruption, au racisme, aux abus, aux injustices, aux autorités perfides, etc. où on nous a forcé à croire, au lieu de vivre librement ce qui nous étions intérieurement. Toutes ces dominations et mensonges, à l’encontre de notre nature multidimensionnelle, nous ont emmenés à rester médiocres et ignorants de ce QUI nous étions au Coeur du Coeur. Que ce soient les inséminations d’implants ou d’engrammes dans le corps et le mental qui vulnérabilisaient la conscience à nous maintenir dans l’endormissement. Tous ces facteurs de réclusions dans nos cellules, nous ont empêché de manifester notre ADN quantique à 12 Brins, ayant déjà en ses facultés multidimensionnelles des fréquences infiniment puissantes de plusieurs ADN issus d’autres Plans Inter-dimensionnels et Inter-Galactiques de Vies.

Ainsi donc, ces révélations mondiales font office, présentement, de divulgations inconnues par la race humaine qui nous permettent, enfin, de connaître et reconnaître la Vérité de notre Vraie Histoire Cosmique, et à quel point, nous avons été emprisonnés dans un monde éphémère. Toutes ces manifestations qui permettent ces divulgations et révélations inédites sont causées par le Feu Igné qui fait en sorte de libérer la matière, le temps, les zones d’ombre, voire toutes nos cellules en nous afin d’affranchir notre conscience ainsi que le système solaire de l’emprisonnement. Selon ce qui circule partout sur le Globe, il n’y a plus de doutes, maintenant, nous sommes à vivre ces Prophéties et nous avons, justement, des personnes qui sont en mesure d’en communiquer les tenants et aboutissants. Comment pouvons-nous douter ou résister à ces Vérités ?

De vous parler du suicide représente pour moi, un élément extrêmement important à révéler afin que les êtres humains, qui s’ouvrent à la conscience nouvelle, comprennent que la vie et la mort au sein de ce monde enfermé n’ont été que de l’illusion, et que nous sommes sur le point de nous en sortir. Ainsi, nous sommes à vivre ce que représente la Vraie Vie qui n’est pas celle dans laquelle nous sommes enfermés entre la vie humaine et la mort éphémères, mais, bien, la Vie Systémique de l’autre côté des voiles d’où nous sommes issue.

Ainsi, je vous convie à cette Vibraconférence sur le suicide afin que vous saisissiez qu’il existe encore dans la conscience des zones d’ombre et que celles-ci font en sorte de passer à l’acte. De cette façon, vous réaliserez qu’il ne sert, absolument à rien, de se suicider parce que de l’autre côté des voiles, on nous attend afin de vivre l’Amour, la Joie, la Paix, la Liberté et la Félicité qui sont permanents!

Avec tout mon Amour!

« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

Les états modifiés de la conscience, entretien avec Sylvie Dethiollaz – Eveil Tv émission 4

Eveil Tv - Documentaire

Eveil Tv – Emission numéro 4 « Les états modifiés de la conscience »

Entretien avec Sylvie Dethiollaz de l’institut Issnoé (institut Suisse des sciences Noétiques)  qui nous parle des états modifiés de la conscience .

Un grand merci à Sylvie pour cet interview, voici son site http://www.issnoe.ch

Documentaire 4 – Eveil Tv

Réalisation Frédérique Shine – Eveil Tv

Les expériences de mort imminente – Entretien avec Olivier Chambon


Rejoindre Eveil Tv sur YOUTUBE

youtube- Eveil tv

Sixième Sens

eveil tv

Cole Sear, un garçon de 9 ans, a un secret qui le traumatise : il voit les allées et venues des personnes décédées, parfois agressives, qui l’apostrophent. Ce pouvoir l’enferme dans une peur continue et il refuse de le révéler jusqu’au jour où il rencontre le Dr Malcolm Crowe, psychologue pour enfants…

BANDE ANNONCE

FILM COMPLET EN STREAMING

http://www.streamcomplet.eu/streaming-sixieme-sens.php

Sélection de films spirituels




The Tree of Life

eveil tv - film spirituel

Jack grandit entre un père autoritaire et une mère aimante, qui lui donne foi en la vie. La naissance de ses deux frères l’oblige bientôt à partager cet amour inconditionnel, alors qu’il affronte l’individualisme forcené d’un père obsédé par la réussite de ses enfants. Jusqu’au jour où un tragique événement vient troubler cet équilibre précaire…

BANDE ANNONCE

FILM COMPLET EN STREAMING

http://www.film-streaming.co/the-tree-of-life-streaming.php?affid=243#

 

 

Sélection de films spirituels




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Et après

EVEIL TV - FILM SPIRITUEL

À huit ans, Nathan est entré dans le tunnel lumineux de la mort imminente pour avoir voulu sauver une fillette. Déclaré mort, le petit garçon se réveille inexplicablement. Vingt ans plus tard, Nathan est devenu un brillant avocat new yorkais. Meurtri par les circonstances douloureuses de son divorce, il s’est barricadé dans son travail, loin de son ex-femme Claire et de sa fille. C’est alors qu’un mystérieux médecin, le docteur Kay, fait irruption dans son existence en prétendant pouvoir dire à quel moment certaines personnes vont mourir. Et parce que Kay bouleverse tous les repères de sa vie, Nathan va enfin découvrir pourquoi il est revenu..




BANDE ANNONCE

FILM COMPLET EN STREAMING

http://www.film-streaming.co/et-apres-streaming.php?affid=243#

Sélection de films spirituels