LE RÔLE DE LA SOUFFRANCE

Pour toutes personnes qui cherchent un sens à leurs souffrances, permettez-moi de partager ici avec vous en toute simplicité quelques réflexions et expériences là-dessus.
 On peut dire que l’être humain de façon générale, naît dans la souffrance et meurt dans la souffrance.

Celui ou celle qui fait une quête spirituelle s’aperçoit tôt ou tard que la souffrance fait partie de sa vie et qu’il ou elle ne peut s’en libérer à moins de comprendre pourquoi la souffrance arrive. La souffrance a-t-elle un sens ?

On peut lire et connaître tous les livres sacrés du monde, consulté des sages et des maîtres, mais le vrai maître demeure la souffrance où tout le monde, pauvre, riche, roi, reine, président, employé…y est soumis. Le poète Alfred de Musset a dit un jour : ‘ L’homme est un apprenti, la douleur est son maître et nul ne se connaît tant qu’il n’a pas souffert.’ On ne peut éluder la souffrance car elle joue un rôle majeur souvent incompris et rejeté par l’humanité . Elle joue le rôle de Purification, d’Enseignement, de Rédemption et d’Éveil
.

–   La souffrance vient de notre aveuglement et de l’ignorance des lois cosmiques : Loi de cause à effet appelé en orient la Loi du Karma ou Loi des semailles et de la moisson ou Loi du Retour, Loi de l’attraction et de la répulsion,  …Cette loi s’énonce comme ceci : Celui qui sème les graines de l’ Amour reçoit les fruits de l’ Amour. Celui qui sème les graines de non- Amour reçoit les fruits de la souffrance. Celui qui sème le vent récolte la tempête

souffrance perçue chez les autres. Voir les personnes que nous aimons souffrir est souvent insupportable, car nous les voyons souvent sous l’angle de notre propre souffrance.

Quand nous avons souffert soi-même et que nous ne sommes pas guéri intérieurement, nous avons tendance à vouloir embrasser la souffrance de nos proches. Alors nous souffrons 2 fois plus. Cette façon mécanique de souffrir alourdit notre cœur.  La souffrance volontaire par le jeune, la prière et la méditation allège la souffrance de nos proches. Elle constitue une Fleur qu’on offre à Dieu.

 

–  La souffrance peut être physique, émotionnelle, mentale, psychique ou spirituelle
.

–   La souffrance est comme un feu purificateur qui brûle tous les scories et impuretés de l’âme ainsi que le poison émotionnel du cœur et les toxines du corps physique.
–   Lorsqu’on comprend pourquoi on souffre,  alors on enlève un grand poids dans notre conscience , la souffrance commence à diminuer.

  • Chaque degré d’évolution ou de conscience a sa propre souffrance.
  • Lorsqu’on souffre, demeurer avec la souffrance càd harmoniser avec la souffrance, permet de la transcender au lieu de la fuir par les substances, les plaisirs de toutes sortes ou de la projeter vers l’extérieur.
  • La souffrance nous permet d’apprendre la compassion afin d’être à l’écoute des personnes qui souffrent et de leur apporter joie et réconfort.

image pixabay
  • Derrière chaque masque de la souffrance se cache une pensée de non-pardon càd une pensée de jugement et d’attaque. Ce sont nos propres pensées d’attaque, de jugement et de condamnation qui nous blessent le plus. On appelle en orient le karma de la conscience. Le karma est lié à la souffrance : un karma positif engendre la joie, un karma négatif engendre la souffrance. Cela nous permet de faire un choix conscient.

 

  • – L’attachement à la souffrance est un obstacle difficile à briser
    .
  • Derrière chaque plaisir se cache le masque de la souffrance.

–    La souffrance a toujours un lien avec le passé ou l’avenir
.

  • La souffrance est toujours en relation avec une personne, un événement, un incident  qui ont lieu dans le passé.
  • La souffrance tourne souvent autour de l’argent, l’amour et les relations karmiques.
  • L’avidité et la cupidité  engendrent la souffrance.

 

  • La souffrance est en relation directe avec la peur de perdre, la peur de mourir, la peur du manque

 

  • L’Ignorance est la cause majeure de la souffrance : ignorance sur soi-même, ignorance des lois cosmiques, ignorance de la conscience de dualité, ignorance de notre propre aveuglément et de notre coma spirituel, ignorance conduisant au déniement et rejet du Créateur….

 

  • La souffrance nous amène à la frontière du dharma (enseignement) du Bouddha et l’Enseignement du Christ.

 

  • La souffrance n’est pas nécessaire en soi. Lorsqu’ une personne refuse d’apprendre à aimer, la souffrance est rendue nécessaire à travers les leçons négatives de sa vie .

 

  • Voir la souffrance comme une leçon à apprendre et non comme une punition; c’est là qu’elle prend tout son sens. Cependant à son stade ultime, la souffrance perd tout son sens et devient une illusion.

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

  • La souffrance a un rôle rédempteur, celui de nous rappeler que nous sommes tous Enfants de Dieu quelque soit nos croyances, religions ou idéologies…que la Volonté Dieu qui est toujours Amour, n’est pas que nous souffrons.

La souffrance n’est pas  uniquement le lot des personnes qui ont un lourd passé, elle peut être le choix des êtres évolués spirituellement qui viennent en aide par compassion à leurs frères et soeurs dans le malheur. Alors, ils portent le manteau de boddhisatva  ( Celui ou Celle qui sauve les autres par compassion comme Quan Yinn en orient et notre Dame du Perpétuel Secours en occident).

  • Lorsqu’une personne comprend dans son cœur et son âme que la souffrance est en fait un mauvais choix càd un choix erroné fait contre l’Amour durant sa vie , elle cesse de poser des actes de non – Amour. Alors, aujourd’hui, nous faisons le choix de laisser tomber nos pensées d’attaque et de jugement qui nous blessent et de les remplacer par des pensées de pardon et de Compassion.

 

  • La majorité de la souffrance humaine est dû au karma ou passé négatif  des peuples et des individus.

–    Quand une personne a appris à mieux aimer, elle n’a plus besoin de revivre et refaire les mêmes leçons de souffrances. Les personnes ayant intégré l’Amour dans leur âmes vont dans le monde divin après leur mort. Leur nature vibratoire élevée constitue leur passeport pour le monde céleste.

–    Le Vrai Pardon met fin à toute souffrance et perte car le Pardon est comme une gomme spirituelle accordée par Dieu qui efface le karma. Celui qui sait pardonner, brise les chaînes de la souffrance. Et celui qui sait pardonner sait aimer. L’Enseignant du Pardon intérieur  c’est le Christ ou le Bouddha intérieur

–   Apprendre à mieux aimer commence par Vouloir apprendre à  Pardonner.

–     Le Vrai Pardon sauve tandis que le faux pardon détruit. Les fruits du Vrai Pardon sont la Paix, la Sérénité, la Légèreté et le Bonheur.

–   Aimer et Pardonner constitue la première et la dernière leçon à apprendre dans cette vie.

–    Aujourd’hui, nous  choisissons consciemment la Joie au lieu de la souffrance. Aujourd’hui, nous choisissons de pardonner à notre passé et de remémorer seulement le Présent. Car nous comprenons que la souffrance c’est le sommeil hypnoptique ou psychologique , l’oubli de soi-même et la Joie c’est l’Éveil spirituel.

–    Aujourd’hui, la Paix du Très Haut nous enveloppe de son manteau de Lumière et de Compassion et nous oublions toutes nos souffrances que nous percevons , voyons ou ressentons ,excepté son Amour.

En union avec le Christ et le Bouddha intérieurs dans la Paix et la Sérénité du Très Haut,

Soleil Levant source

WWW.EVEIL.TV

Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube



Eveil Tv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *