La souffrance peut être un obstacle ou une opportunité

eveil tv

La souffrance s’incruste au plus profond de notre être. Elle est comme une étrangère qui se blottit en nous, sans la moindre autorisation, pour nous contrôler et nous user à tous les niveaux. Or, nous pouvons réussir à la vaincre si nous refusons de l’accepter.

La souffrance, elle, naît d’une non-acceptation. Il s’agit d’un choix qui nous pousse à souhaiter que les choses se passent d’une autre façon. Elle provient des jugements que nous réalisons. Par conséquent, elle naît dans notre esprit. Pour que la souffrance existe, nous devons faire une interprétation négative de la situation.

Le double jeu de la souffrance

La souffrance s’installe en nous quand nous faisons face à des situations qui génèrent de l’anxiété, de la frustration, de la tristesse ou de l’impuissance. Elle apparaît quand nous sentons que nous ne pouvons rien faire, quand il n’y a pas d’options ou quand nous ne voyons pas de portes de sortie, ce qui ne veut pas dire que ce soit réellement le cas. Nous ne considérons simplement pas ces possibilités dans notre esprit et choisissons de rester immobiles.

Ainsi, même si personne n’est immunisé face à la souffrance, il est essentiel de savoir la gérer et l’affronter. Elle peut en effet devenir chronique et nous emprisonner dans sa cellule. En fait, la souffrance peut même devenir addictive pour beaucoup de personnes. Très souvent, nous préférons la garder avec nous plutôt que de l’éjecter car cela supposerait un changement. Or, les changements sont vus comme des menaces.

eveil tv - développement personnel
image pixabay

Il faut se concentrer sur les aspects positifs de notre vie

Certaines personnes pensent que la vie est extrêmement dure et que la souffrance en est un composant inhérent. D’autres la perçoivent comme un signal d’encouragement pour atteindre des buts personnels. Enfin, quelques-uns considèrent que souffrir ou non est une question de chance. Indépendamment des croyances, la souffrance est une sensation que nous connaissons tous et qui n’est absolument pas agréable.

Lorsque nous souffrons, nous sommes comme piégés dans un état d’enfermement par rapport à tous les aspects négatifs qui nous entourent. C’est comme si nous ne pouvions rien voir au-delà de ces problèmes. Or, nous pouvons toujours agir pour améliorer la façon dont nous nous sentons.

Le secret consiste à déplacer notre source d’attention, à nous ouvrir au présent, à considérer toutes les possibilités et, surtout, à cesser de juger et de refuser ce qu’il s’est passé. L’auto-réflexion responsabilisante nous aidera à trouver d’autres chemins pour sortir de cette situation. De cette façon, nous nous concentrerons plus sur les aspects dont nous pouvons réellement nous occuper.

La souffrance peut être optionnelle

Face à des situations de changement qui nous semblent menaçantes, il est probable de voir surgir la souffrance comme un obstacle qui nous empêche d’affronter la peur et de modifier ces éléments de nos vies qui ne nous plaisent pas. Or, choisir de rester là, en désaccord et avec notre frustration, est le véritable piège.

Les changements font peur. C’est normal. Ils nous mettent face à nos incertitudes et à une sensation d’absence de contrôle. Nous ne pouvons cependant pas y renoncer parce que nous avons peur de l’inconnu. Dans ces cas, notre attention doit se placer sur ce que nous pouvons contrôler. Par exemple, sur nos émotions et nos pensées. Sur la façon dont nous interprétons les choses et sur la façon dont elles nous affectent.

Nous sommes les seuls à pouvoir décider de la manière dont nous affrontons les circonstances et de ce que nous pouvons faire au cours de chacune d’elles. En adoptant ce point de vue, nous transformons la souffrance en une chose optionnelle. Nous pouvons choisir de rester accrochés à cette sensation ou prendre la décision de faire face aux situations d’une autre façon.

Que faisons-nous avec la souffrance ?

Comme nous l’avons vu, lorsque nous sommes dans des situations difficiles, nous avons du mal à nous concentrer sur d’autres points ou circonstances. Nous ne percevons pas d’autres aspects très précieux de nos vies. Parfois, nous préférons même rester dans cet état de souffrance qui nous affecte sur le plan physique et mental et a des répercussions négatives sur notre entourage.

Le fait que les choses ne se passent pas selon nos désirs et nos croyances nous génère des sentiments de vulnérabilité et de frustration. Il s’agit de l’antichambre de la souffrance. Nous seuls choisissons de nous bloquer avec ses chaînes en luttant contre des choses que nous ne pouvons pas changer. Face à ce type de situations, nous pouvons décider d’apprendre et de tirer des leçons afin de grandir en nous libérant de ce qui nous entrave et en changeant notre point de vue.

La souffrance surgit lorsque nous nous sentons victimes d’une situation sur laquelle nous n’avons aucun pouvoir. Si vous vous concentrez sur ce que vous pouvez contrôler et sur vos propres forces, vous vous rendrez compte que cette émotion si négative cesse d’être aussi présente dans votre vie.

En fin de compte, nous savons tous que nous ne pouvons pas contrôler les circonstances. Malgré tout, nous pouvons choisir l’attitude avec laquelle nous allons les affronter. Il n’est pas toujours nécessaire de tout comprendre pour pouvoir l’accepter ou, du moins, avancer avec. En adoptant cette façon de penser, nous réussirons à nous faciliter la vie.

Source https://nospensees.fr Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Voici 3 différences entre les émotions et les sentiments

Eveil Tv psychologie

Il vous est sûrement déjà arrivé de confondre une émotion avec un sentiment. Dans la pratique, nous ressentons ces deux phénomènes en même temps et ils sont donc compliqués à différencier. Or, il est très important de connaître les différences entre émotions et sentiments car la façon de les gérer diffère et les besoins qu’ils génèrent ne sont pas les mêmes.

Dans cet article, nous parlerons brièvement des trois principales différences entre émotions et sentiments. L’objectif est de savoir les différencier pour atteindre une plus grande intelligence émotionnelle, être plus réflexif et éviter d’avoir des remords. Car les émotions et les sentiments peuvent nous mener à faire des choses qui sont le fruit de la « chaleur » du moment. Or, si nous faisons un effort pour les identifier et les différencier, il nous sera plus facile de les modifier (Goleman, 1996).

eveil tv

(image pixabay)

)Voici donc les trois principales différences entre émotions et sentiments.

1. Leur origine automatique VS raisonnée

Tandis que les émotions trouvent leur origine dans le système limbique et la partie la plus primitive du cerveau, les sentiments appartiennent au lobe frontal. En d’autres termes, les sentiments sont le fruit de la pensée abstraite alors que les émotions sont innées et sont génétiquement déterminées en tant que fruit de l’évolution. Ainsi, même si cela peut nous sembler étrange, il existe un nombre limité ou « maximal » d’émotions que nous pouvons ressentir. Or, il n’y a pas de nombre maximal de sentiments.

En fait, les sentiments (comme nous le verrons plus tard) se définissent sur le plan verbal tandis que les émotions se définissent sur le plan psycho-physiologique. Les sentiments viennent de l’interprétation cérébrale que nous faisons des événements et des sensations. Les émotions, elles, proviennent du système nerveux des réponses rapides (sympathique et parasympathique). 

« Tandis que les émotions trouvent leur origine dans le système limbique et la partie la plus primitive du cerveau, les sentiments appartiennent au lobe frontal. »

système limbique et différences entre émotions et sentiments

2. La rapidité avec laquelle ils/elles apparaissent et changent

Les émotions se caractérisent surtout par leur immédiateté. Elles sont le système d’alarme et de survie de l’organisme. Une fois que nous avons compris ce qu’il s’est passé et pourquoi nous nous sentons de telle ou telle façon, nous parlons de sentiments et non d’émotions. Pour avoir un sentiment, il est nécessaire de penser à ce qu’il s’est passé (évaluer l’émotion) et de réfléchir à la façon dont nous nous sommes comportés. C’est ainsi que nous commençons à l’élaborer sur le plan psychologique.

Etant donné que les émotions naissent et meurent rapidement, notre organisme a un autre mécanisme d’évaluation et de motivation: les sentiments. Le sentiment serait ce qu’il « reste » de l’émotion. En fait, l’une des principales différences entre émotions et sentiments est que le sentiment se développe petit à petit: il peut se modifier et être présent pendant des jours, des semaines, des mois et même des années.

3. L’intensité: les émotions sont extrêmement puissantes tandis que les sentiments sont plus « doux »

Dans un premier temps, si nous comprenons que les émotions sont le principal système d’alarme et de motivation avec lequel nous naissons, nous pouvons comprendre qu’elles seront très intenses et puissantes. Les émotions de base et universelles sont: la joie, la colère/rage, la surprise et la tristesse. Elles sont très intenses et nous poussent toujours à agir ou à cesser de le faire. Ainsi, si nous affinons cette idée, la surprise serait une émotion neutre dont la fonction est « d’être alerte et attentif à ce qu’il va se passer ».

Si vous avez vu le film Vice-versa (Inside Out), vous avez pu remarquer comment les émotions nous poussent toujours à « faire quelque chose » ou à « arrêter de le faire ». Par exemple, la tristesse vous pousse à vous éloigner des autres, à vous isoler et à vous connecter à la souffrance que vous ressentez. Les sentiments, eux, sont beaucoup plus variés et lents. Ils nous invitent à réfléchir à la meilleure chose que nous puissions faire pour cesser de nous sentir mal.

Comment les gérer ?

Il est par ailleurs nécessaire de souligner que la gestion des émotions désagréables peut être atteinte à travers des techniques de désactivation et de reconduite de l’attention. En outre, la gestion des sentiments est possible à travers des expériences correctives sur le plan sentimental, un dialogue socratique et une réflexion guidée. Ainsi, des techniques de désactivation et de relaxation rapide peuvent vous aider.

Finalement, nous pouvons comprendre que puisqu’il y a des différences entre les émotions et les sentiments, la façon de gérer ces expériences est sensiblement distincte. Tandis que les émotions requièrent un moment de déconnexion (par exemple pour ne pas voir augmenter la rage et perdre le contrôle), les sentiments ont besoin d’être écoutés et reconduits (que m’arrive-t-il ? Que puis-je faire pour améliorer ma situation ?). Dans tous les cas, la régulation des émotions et la réinterprétation des sentiments sont possibles et nous aident à avoir une meilleure santé psychologique (Bigman, Sheppes & Tamir, 2017).

Source https://nospensees.fr Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

L’importance de la persévérance pour atteindre le succès

eveil tv

Dans son livre intitulé « Be Unstoppable« , Alden Mills nous explique dans quelle mesure la persévérance peut nous mener directement au succès.

Peu importe ce que vous faites de votre vie, puisqu’en général, il y a toujours des moments où les choses ne se passent pas comme prévu, des moments où tout semble aller à votre encontre et des moments où vous échouez. Dans des moments comme ceux-là, vous avez envie de vous avouer vaincu, d’abandonner la lutte que vous menez pour atteindre le succès. Mais, comme l’a dit Benjamin Franklin, « l’énergie et la persévérance conquièrent toutes choses ».

image pixabay

La persévérance est un trait de caractère qu’il est très important de développer, car elle est intimement liée au développement personnel et au dépassement de soi. Vous ne pouvez vous améliorer qu’en échouant, lorsque vous êtes capable de tirer des leçons de ces expériences et d’aller de l’avant, et faisant preuve de suffisamment de persévérance ou de détermination pour ne pas jeter l’éponge.

Sans persévérance, votre capacité à mûrir et à vous développer en tant que personne sera sévèrement réduite, de même que la quantité de succès, de richesse et de bonheur que vous pourrez connaître.

Nombreux sont ceux qui pensent qu’avoir du talent ou des diplômes est une garantie pour atteindre le succès. Mais le talent et les connaissances ne servent que peu si vous n’êtes pas persévérant. Il ne fait aucun doute que la dure labeur dépasse le talent. Peu importent vos capacités, ce qui compte, c’est la manière dont vous vous travaillez. Finalement, ce qui compte réellement, ce sont les résultats.

« Rien dans ce monde ne peut remplacer la persévérance. Le talent ne le fera pas ; il n’y a rien de plus commun que les hommes talentueux mais sans succès. La sagesse ne le fera pas ; la sagesse sans récompense est presque aussi commune qu’un proverbe. L’éducation ne le fera pas ; le monde est empli de vagabonds éduqués. La persévérance et la détermination sont omnipotentes. »

-Calvin Coolidge-

En 2013, Alden Mills, l’ex-commandant du peloton des Navy Seal, aujourd’hui entrepreneur à succès, mais aussi auteur et orateur, a publié Be Unstoppable (« Soyez imparables », en français), un livre sur la motivation, le surpassement et le leadership. Mills est bien placé pour en parler car il a surmonté son asthme pour devenir un soldat d’élite.

le travail sur la persévérance mené par Alden Mills
Alden Mills

Ce livre, majoritairement sous forme d’allégorie, raconte l’histoire d’un capitaine de bateau jeune et sans expérience qui découvre les secrets du succès d’un capitaine expérimenté. Le jeune patron se retrouve avec un capitaine ayant de l’expérience qui finit par l’entraîner de manière surprenante, ce qui place le patron dans une nouvelle direction emplie de nouveaux rêves et de fraîches ambitions.

Dans Be Unstoppable, Mills envisage huit actions efficaces pour surmonter les mauvaises habitudes, atteindre ses objectifs et ainsi, le succès. Il s’agit des suivantes :

Action 1 : Comprendre pourquoi

Mills dit que vaincre l’asthme, devenir un Navy Seal et fonder une entreprise ont été ses objectifs personnels. « Même si chacun d’eux était différents, les actions fondamentales qui étaient nécessaires pour les atteindre étaient exactement les mêmes. Toutes commençaient par une compréhension claire ce que voulait dire le fait de réussir, et pourquoi. »

Selon Mills, tout commence lorsque vous comprenez vos raisons, c’est-à-dire les motivations que vous avez de poursuivre votre rêve. Lorsque vous connaissez la raison qui se cache derrière votre objectif, vous détenez alors le combustible qui vous maintiendra en marche, même quand les gens vous encourageront à abandonner. »

« Votre ‘pourquoi’ vous donnera le pouvoir d’éloigner les démons du doute qui envahiront inévitablement votre esprit. Comprendre votre ‘pourquoi’ est un moteur de la persévérance : cela vous maintient en marche, même lorsque vous pensez que vous ne pouvez pas le faire. C’est très important. Découvrez votre ‘pourquoi’ avant de vous mettre en route ! »

-Alden Mills-

Action 2 : Planifiez en 3D

« Ne rien planifier, c’est planifier un échec », nous dit Mills. Il ajoute également : « Planifier, ce n’est rien de plus que se préparer, et plus vous vous préparez, plus vous avez de chances d’atteindre le succès. » La planification est une action très importante pour Mills. Pour lui, toute la planification doit être réalisée en trois dimensions, pas dans l’intention de créer un plan parfait, mais plutôt de concevoir un plan qui vous puisse vous mener au succès, et ce peu importent les obstacles qui joncheront votre chemin. Ces trois dimensions sont :

  • Définissez votre objectif : rendez-le concret. Soyez bien au clair sur ce que vous voulez atteindre, et quand.
  • Divisez votre objectif : élaborez un plan d’action, et divisez-le en petites étapes qui peuvent vous rapprocher petit à petit, jour après jour de votre but.
  • Développez votre objectif au quotidien : demandez-vous chaque matin quelles actions vous pouvez mener chaque jour afin de vous rapprocher de votre objectif.

Selon Mills, la planification en trois dimensions (définir, diviser et développer) est une action qu’il est très important de mener dans le but d’atteindre le succès.

Action 3 : Entraînez-vous à entreprendre

Mills prône l’entraînement, qui selon lui constitue le meilleur moyen d’atteindre le succès ainsi que les objectifs que l’on se fixe dans la vie. Trente minutes d’exercice par jour peuvent devenir votre arme secrète pour faire vos rêves une réalité, selon Mills. Cela ne suffira pas, mais c’est un élément indispensable sur la route vers le succès. Mills nous dit que ses propres réussites ont toutes commencé avec l’exercice, d’où l’importance qu’il accorde à l’entraînement physique.

« L’entraînement a été mon compagnon tout au long de ma vie. Il m’a donné la confiance et le courage d’affronter mes peurs, la résistance et la force pour lutter pour mes rêves, et je remercie aussi l’exercice de m’avoir aidé à conquérir le coeur de la femme de mes rêves. »

-Alden Mills-

Action 4 : Identifiez votre motivation à y croire

Mills nous dit qu’« il y a un moment dans toutes les situations de la vie qui supposent un défi dans le cadre duquel vous devez mener une exploration profonde en vous afin de trouver la force d’aller de l’avant. »

Des moments au cours desquels vous devez tout donner, malgré la douleur et la souffrance, des moments où vous identifiez vos motivations à y croire. Tout ce que vous avez fait jusqu’alors vous a mené à ce moment précis. Tout ce que vous avez fait jusqu’alors vous mène à croire que vous pouvez y arriver et que vous faites exactement ce qu’il faut faire pour y arriver. Et finalement, lorsque vous y arrivez, votre vie change pour toujours, car vous apprenez alors à croire en vous.

« Ce n’est pas l’origine de votre motivation à y croire qui compte, mais le fait que vous reconnaissiez cette motivation qui vous habite et vous permet de poursuivre vos buts. Votre motivation à croire en vous est votre arme secrète pour triompher, peu importe à quel point les obstacles auxquels vous faites face peuvent être grands. »

-Alden Mills-

Mills nous dit que « trouver votre motivation à y croire est un composant fondamental pour atteindre vos objectifs » et que « pour avoir du succès, vous devez croire que vous pouvez y arriver ». Identifier une motivation à y croire vous donnera de la force dans les moments les plus difficiles et inspirera aussi les autres à rester auprès de vous.

Action 5 : Evaluez vos habitudes

Nous avons tous le contrôle de nos habitudes, nous dit Mills. Changer les mauvaises habitudes est aussi simple que d’identifier celles que vous voulez changer et de réaliser les changements qui sont nécessaires pour en adopter d’autres. Finalement, comme le dit Mills, « le processus pour prendre de bonnes habitudes n’est pas différent du processus pour prendre de mauvaises habitudes ».

Pour développer des habitudes qui vous aident à atteindre vos objectifs, Mills propose ce qu’il appelle la Méthode des 3 C :

  • Conscience : soyez conscient de l’habitude qui vous freine.
  • Concentration : centrez-vous sur l’action ou les actions qui ont besoin d’être changées.
  • Contrôle : une fois que vous avez évalué l’action que vous devez changer pour développer une habitude qui vous aide à atteindre votre objectif, prenez-en le contrôle.

Action 6 : Improvisez

Parfois, il faut s’éloigner un peu du plan, car les circonstances le demandent. Et il n’y a pas à avoir peur. Le problème, c’est qu’improviser n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît. De fait, Mills envisage qu’il est nécessaire de pratiquer pour savoir improviser. De fait, il dit que « la capacité à improviser n’est pas un talent avec lequel on naît ; c’est une attitude que vous pouvez développer en vous ».

L’improvisation en tant qu’habitude n’est pas une attitude naturelle, puisque le naturel consiste, lorsqu’un obstacle surgit, à suivre son instinct qui pousse à arrêter d’accepter cela comme une limite, stoppant du même coup le progrès. Au contraire, pour Mills, improviser signifie accepter les échecs, faire les choses de manière différente.

« Improviser n’est pas normal, mais triompher ne l’est pas non plus. Rares sont les personnes qui parviennent à atteindre le succès lorsqu’elles poursuivent leurs rêves, celles qui y arrivent sont celles qui ont la volonté de trouver des chemins différents. Vous n’atteindrez pas le succès en faisant comme tout le monde. »

-Alden Mills-

Action 7 : sollicitez l’aide d’un spécialiste

Lorsque Mills propose de solliciter l’aide d’un spécialiste, il le fait dans l’idée de profiter de la connaissance et de l’expérience de ceux qui sont déjà passés par un processus similaire ou sont spécialisés dans des domaines qui peuvent vous aider à avancer plus vite afin d’atteindre le succès. Parfois, il suffira de demander conseil, d’autres, il faudra chercher dans la littérature spécialisée et d’autres encore, il faudra payer pour un service.

Il n’y a rien de mal à demander de l’aide. Il n’y a pas à en avoir honte.

« Vous aurez besoin d’aide ; alors, apprenez à en demander. La capacité ou non de le faire peut devenir votre meilleur recours, ou votre plus grand inconvénient. Plus les spécialistes que vous consulterez seront bons, plus vos possibilités de connaître le succès seront grandes. A partir du moment où vous bénéficierez des conseils de spécialistes, vous atteindrez votre but plus facilement. Abandonnez votre orgueil : demandez conseil à des spécialistes ! »

– Alden Mills –

Action 8 : Faites équipe

De même que dans le cas précédent, cette action est un exercice d’humilité. Mills propose de faire équipe en cherchant des personnes qui soient bonnes là où vous ne l’êtes pas. « Vous devez regarder en vous et déterminer vos faiblesses », même si ce ne sera pas facile à admettre, nous dit-il.

Un co-équipier vous complète, mais vous aide aussi lorsque vous êtes bloqué. Même si tous deux êtes bloqués, il est plus facile de trouver une solution à deux que seul.

« Personne ne peut tout faire. Faire équipe est une étape fondamentale dans la concrétisation de vos rêves. Cela peut marquer la différence entre le fait de languir et celui de rester inactif et d’atteindre un succès incroyable. »

-Alden Mills-

Finalement, le chemin pour atteindre le succès commence par comprendre pourquoi. De là émane l’essence qui vous maintiendra actif, c’est ce qui alimentera le moteur de votre persévérance. Lorsque vous doutez, repensez à votre pourquoi. Comme l’a dit Lao Tzu, la persévérance est la base de toutes les actions. N’oubliez pas pourquoi vous voulez atteindre quelque chose et vous aurez toujours le combustible pour persévérer afin d’y arriver.

www.eveil.tv

trouvé sur https://nospensees.fr/

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Le syndrome du sauveur

Aider les autres est l’un des comportements qui jouit d’une grande reconnaissance sociale. En général, lorsque nous sommes altruistes, nous améliorons la vie de l’autre personne. C’est donc pour cela que sur le plan social, il s’agit de l’une des façons d’agir les plus récompensées. Cependant, est-ce toujours une bonne chose d’aider les autres? L’existence du syndrome du sauveur semble remettre cette idée en cause.

Le syndrome du sauveur est une condition psychologique qui fait qu’une personne ressent constamment le besoin d’aider les autres. Cette façon d’être pousse l’individu à agir de façon un peu extrême et ses actes peuvent même devenir très nocifs.

Dans cet article, nous essayerons de comprendre en quoi consiste cette façon d’être. Vous pourrez ainsi l’identifier chez vous et chez les autres personnes. Et vous pourrez aussi éviter des situations au cours desquelles l’aide peut devenir très nocive pour les autres.

En quoi consiste le syndrome du sauveur

Selon la définition officielle, une personne souffrant du syndrome du sauveur ressent constamment le besoin de sauver les autres. Ces personnes ont souvent tendance à chercher des individus qui ont besoin d’aide et d’assistance et sacrifient même leurs propres besoins, désirs et aspirations.

Le problème est que ces caractéristiques peuvent facilement déboucher sur la création de relations toxiques. En général, les personnes qui souffrent de ce complexe ont tendance à vivre des relations de couple co-dépendantes. Dans la majorité des cas, il s’agit de l’un des pires types de relation qui puisse exister.

Dans ces relations, l’un des individus a constamment besoin de l’aide de l’autre pour se sentir bien. Il pense qu’il ne peut pas vivre sans cette personne. Le sauveur, lui, se sent plus fort grâce à la dépendance de son/sa conjoint-e. Mais au bout d’un certain temps, il finira par se lasser et se sentir limité par le besoin de l’autre.

Ainsi, dans un couple co-dépendant formé par le syndrome du sauveur, aucun des membres n’est réellement heureux. La personne accro à l’amour aura de moins en moins d’estime de soi et de confiance en soi tandis que l’autre se sentira étouffé et rejettera la faute sur son/sa conjoint-e.

Il faut souligner que cette dynamique ne se produit pas seulement dans les relations de couple. Il est possible de la voir apparaître entre des amis, des membres de la famille, des collègues de travail… Cependant, elle a généralement lieu dans le domaine des relations amoureuses.

Comment éviter cette dynamique

Vous allez maintenant trouver une série de clés qui vous aideront à éviter de former des relations de co-dépendance. Si vous pensez que, dans une certaine mesure, vous souffrez de ce syndrome du sauveur, les appliquer à votre vie pourra vous être d’une grande aide.

    • Souvenez-vous que vous n’êtes responsable que de vous-même. Chaque personne doit prendre les rênes de sa propre vie, de ses émotions et de ses actions. Vous n’êtes pas obligé-e de sauver les gens si cela ne vous rend pas heureux-se.<Apprenez à dire non. Pour beaucoup de personnes, refuser de faire ce qu’un proche leur demande est extrêmement difficile. Cependant, ne pas le faire mène inévitablement à la dépendance et au ressentiment. Dominer des techniques comme l’assertivité peut donc énormément vous aider à améliorer vos relations.

Fixez des limites. Si vous avez des caractéristiques liées au complexe du sauveur, cela veut sûrement dire que vous aimez aider les autres. Vous devez donc savoir jusqu’où vous pouvez aller. Y a-t-il quelque chose que vous n’appréciez pas particulièrement? À quel moment le fait d’aider les autres devient-il trop lourd pour vous?

  • Votre bonheur est votre priorité. Nous avons toujours grandi avec l’idée que se préoccuper de son propre bien-être avant celui des autres est un peu égoïste. Or, si une action va vous rendre malheureux-se, la réaliser n’a aucun sens. Si vous voulez vraiment aider, essayez de trouver une façon de le faire en évitant de souffrir.

En définitive, si vous voulez vous libérer du syndrome du sauveur, vous devez vous examiner de manière complètement honnête. Ce n’est qu’en le faisant et en vous rappelant que vous êtes responsable de votre bonheur que vous pourrez créer et entretenir des relations qui vous apportent du bien-être.

Le champ magnétique terrestre fait des siennes et les géologistes ne savent pas pourquoi

eveil tv

La légende cherokee des deux loups raconte qu’une bataille continue entre deux forces se produit en nous. C’est un conflit entre notre côté le plus obscur (le loup noir) et cette Le pôle nord magnétique de la Terre s’est éloigné du Canada en direction de la Sibérie, entraîné par la fonte de fer liquide au cœur de la planète. Le pôle magnétique se déplace si rapidement qu’il a contraint les experts en géomagnétisme du monde à faire un geste rare: le 15 janvier, ils mettront à jour le modèle magnétique mondial, qui décrit le champ magnétique de la planète et qui sous-tend toute la navigation moderne, les systèmes de gestion des navires en mer aux cartes Google Maps sur les smartphones. zone plus lumineuse et noble (le loup blanc). Cette dualité entre le bien et le mal, entre la joie et l’orgueil, la culpabilité et l’humilité définit en grande partie la personne que nous sommes.

La version la plus récente du modèle est parue en 2015 et devait durer jusqu’en 2020, mais le champ magnétique change si rapidement que les chercheurs doivent maintenant le corriger. «L’erreur augmente constamment», déclare Arnaud Chulliat, géomagnétiste à l’University of Colorado Boulder et aux centres nationaux d’information sur l’environnement de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration).
Le problème tient en partie au pôle en mouvement et en partie à d’autres changements au plus profond de la planète. Le barattage de liquide au cœur de la Terre génère la majeure partie du champ magnétique qui varie avec le temps, à mesure que les flux profonds changent. En 2016, par exemple, une partie du champ magnétique s’est temporairement accélérée, en profondeur sous le nord de l’Amérique du Sud et dans l’est de l’océan Pacifique. Des satellites tels que la mission Swarm de l’Agence spatiale européenne ont suivi ce changement.
Au début de 2018, le modèle magnétique mondial était en difficulté. Des chercheurs de la NOAA et du British Geological Survey d’Edimbourg vérifiaient annuellement dans quelle mesure le modèle captait toutes les variations du champ magnétique terrestre. Ils se sont rendus compte que c’était tellement imprécis que c’était sur le point de dépasser la limite acceptable d’erreur de navigation.
Pôle errant
«C’était une situation intéressante dans laquelle nous nous sommes retrouvés», déclare Chulliat. « Que se passait-il? » La réponse est double, a-t-il déclaré le mois dernier lors d’une réunion de l’Union géophysique américaine à Washington DC.
Tout d’abord, l’impulsion géomagnétique de 2016 sous l’Amérique du Sud est arrivée au pire moment possible, juste après la mise à jour de 2015 du modèle magnétique mondial. Cela signifiait que le champ magnétique avait vacillé juste après la dernière mise à jour, d’une manière que les planificateurs n’avaient pas anticipée.

Deuxièmement, le mouvement du pôle magnétique nord a aggravé le problème. Le pôle se promène de manière imprévisible, ce qui fascine les explorateurs et les scientifiques depuis que James Clark Ross l’a mesuré pour la première fois en 1831 dans l’Arctique canadien. Au milieu des années 90, il a pris de la vitesse, passant d’environ 15 kilomètres à environ 55 kilomètres par an. En 2001, il était entré dans l’océan Arctique – où, en 2007, une équipe comprenant Chulliat avait atterri sur la glace marine pour tenter de localiser le pôle.
En 2018, le pôle a franchi la ligne de date internationale dans l’hémisphère oriental. Il fait actuellement un pas en avant vers la Sibérie.
La géométrie du champ magnétique terrestre amplifie les erreurs du modèle aux endroits où le champ change rapidement, comme le pôle Nord. «Le fait que le pôle avance rapidement rend cette région plus sujette à de grosses erreurs», déclare Chulliat.
Pour réparer le modèle magnétique mondial, lui et ses collègues l’ont alimenté sur trois années de données récentes, y compris l’impulsion géomagnétique de 2016. La nouvelle version devrait rester exacte, dit-il, jusqu’à la prochaine mise à jour régulière prévue en 2020.

Questions de base
Entre-temps, les scientifiques s’efforcent de comprendre pourquoi le champ magnétique change de manière si spectaculaire. Les impulsions géomagnétiques, comme celle de 2016, pourraient être attribuées aux ondes «hydromagnétiques» provenant des profondeurs du cœur. Et le mouvement rapide du pôle magnétique nord pourrait être lié à un jet de fer liquide à grande vitesse sous le Canada.
Le jet semble ternir et affaiblir le champ magnétique sous le Canada, a déclaré Phil Livermore, géomagnétiste à l’Université de Leeds, au Royaume-Uni, à la réunion de l’American Geophysical Union. Et cela signifie que le Canada est essentiellement en train de perdre un bras de fer magnétique avec la Sibérie.
«L’emplacement du pôle magnétique nord semble être régi par deux plaques de champ magnétique à grande échelle, l’une située sous le Canada et l’autre sous la Sibérie», a déclaré Livermore. « Le plaque sibérienne gagne le concours. »
Ce qui signifie que les géomagnétistes du monde auront beaucoup à faire pour les occuper dans un avenir prévisible.

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Changez vos pensées, changez votre vie : La sagesse du Tao

dévelloppement personnel eveil tv

livre développement personnel

Cinq cents ans avant la naissance de Jésus, Lao-Tseu, originaire de la Chine ancienne, a écrit le no Te Kin , un livre de sagesse unique et intemporel qui parle de la voie qui mène à une vie équilibrée et spirituelle. Après avoir passé une année entière à lire des centaines de traductions du ho Te King, à interpréter et à méditer les messages de Lao-Tseu, le Dr Wayne W. Dyer les a mis en pratique chaque jour de sa vie. Ce qu’il en a retiré fut au-delà de ses espérances : un sentiment d’harmonie et de paix absolue. Changez vos pensées, changez votre vie est un livre savourer, un chapitre par jour, pour vivre joyeusement et simplement.

Le livre

Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Intelligence et sagesse : 5 différences qu’il est bon de connaître

eveil tv - psychologie

Intelligence et sagesse ne veulent pas dire la même chose, même si nous utilisons ces deux termes de manière indistincte dans le langage quotidien.

Nous vivons dans une société où l’on valorise l’efficacité et les résultats et où, apparemment, seuls les plus intelligents sont destinés à triompher. Cependant, seuls les plus sages atteignent un bonheur authentique car ils se laissent guider par les valeurs, font usage de la bonté et appliquent une vision plus optimiste à la vie.

Si nous cherchons maintenant dans le dictionnaire le terme de sagesse, nous trouverons une définition simple: faculté des personnes à agir avec bon sens, prudence ou discernement. La première question qui nous vient à l’esprit est la suivante: l’intelligence ne nous donne-t-elle donc pas la même capacité de vivre au quotidien ? Un quotient intellectuel moyen ou élevé ne nous garantit-il pas le pouvoir de prendre des décisions justes?

« La véritable sagesse consiste à savoir reconnaître sa propre ignorance. »

-Socrate-

La réponse est si, et il est vrai que quand nous parlons d’intelligence, plusieurs nuances apparaissent. Ainsi, le style de personnalité et la maturité émotionnelle sont des conditions qui influent sans doute sur le rendement de la personne brillante, ainsi que son potentiel plus ou moins habile à cultiver son propre bien-être et celui des autres.

L’intelligence et la sagesse sont deux concepts intéressants qu’il convient de nuancer, d’analyser et de séparer; l’objectif est d’aboutir à une idée plus précise et utile. Car s’il y a quelque chose que nous souhaitons, au-delà du fait d’avoir un Q.I. élevé, c’est de pouvoir développer une sagesse de vie exceptionnelle et de donner forme à une vertu éblouissante, celle qui va un peu plus loin que le domaine cognitif et émotionnel.

wallup.net

Ainsi, les différences entre intelligence et sagesse sont les suivantes.

L’expérience en elle-même ne nous rend pas plus sages

Cette idée est intéressante et fait s’effondrer un mythe classique. On dit souvent que l’expérience apportée par la vie nous fournit aussi de la sagesse. Cependant, il n’y a pas d’association directe et forte entre le fait d’avoir beaucoup ou peu vécu et le fait de devenir sages. Cette vertu ne vient pas naturellement avec l’âge.

Qui plus est, dans l’actualité, plusieurs chercheurs dans le champ de la psychologie et de la sociologie essayent de comprendre un peu plus ces processus sociaux, émotionnels et cognitifs qui transforment l’expérience en sagesse. Le fait est qu’il existe d’autres variables qui servent de mesure entre les deux, comme la capacité de réflexion conditionnée par l’association contemplée dans le mythe (expérience/sagesse).

L’intelligence nous rend efficaces et plus compétents d’un point de vue éthique

Les personnes intelligentes ont un grand sens de l’efficacité et de ce qu’elles considèrent comme « juste ». De cette façon, quand quelque chose ne s’ajuste pas à leurs attentes, la frustration fait souvent son apparition. Ces personnes sont normalement concentrées sur des objectifs, des résultats concrets et, avant tout, probables.

Cette vision les fait souvent tomber dans des états très fatigants car -en général- les personnes avec un Q.I. élevé ne tolèrent pas trop l’incertitude et ce facteur est précisément celui qui les différencie des personnes sages. Ces dernières sont capables d’accepter l’imprévu, ce qui ne s’ajuste pas, ce qui ne se déroule pas comme on l’espérait… Elles savent relativiser et adopter un regard plus patient, tranquille et compréhensif face à la réalité.

Les personnes sages prennent de meilleures décisions

Nous souhaitons préciser, une fois de plus, qu’il existe beaucoup de différences individuelles entre les personnes qui possèdent un Q.I. élevé. Certaines prennent des décisions justes et responsables tandis que d’autres se laissent tout simplement porter par un côté pratique ou objectif, sans prendre en compte d’autres nuances.

image pixabay

Or, s’il y a bien une différence assez claire entre l’intelligence et la sagesse, c’est que cette dernière dimension se caractérise par son association avec des esprits plus ouverts, par l’intégration de quelque chose qui va bien au-delà de la simple connaissance pratique. Les personnes sages disposent d’une expérience réfléchie, d’un sens profond de la vie et ce dernier leur a fait accepter les incertitudes et les moments difficiles.

Par ailleurs, elles ont une conscience plus précise de la façon dont les événements se déroulent avec le temps. Tout cela leur confère un plus grand sens de l’équilibre, un sens mieux défini.

L’intelligence peut être utilisée pour la bonté ou la malveillance

La grande intelligence peut être appliquée à des fins nobles ou, au contraire, peut servir à manipuler, conspirer, trahir ou mettre en place des actions sophistiquées dans un but pervers. Elle peut aussi être orientée vers des objectifs plus nobles et élevés.

La sagesse, de son côté, est lié au sens le plus authentique de la bonté; elle a toujours eu cette connotation chargée de savoir-faire, d’humanité et d’un sens de la spiritualité qui inspire d’autres personnes à cultiver de bonnes actions.

Le sage est optimiste

Une autre différence intéressante entre l’intelligence et la sagesse est que cette dernière vertu partage presque toujours une vision très positive de la vie, des personnes et de la réalité. Cette attitude majoritairement pleine d’espoir et fraîche est liée à ce que nous avons décrit auparavant, son sens de la bonté. C’est pour cela que les personnes sages ont le don inné de nous émouvoir, de nous doter d’énergie et de motivation pour continuer à avancer, pour écouter leurs conseils et imiter leur vision personnelle des choses.

Pour conclure, il est possible qu’une fois arrivés à ce point, nous nous demandions s’il vaut mieux être sage ou très intelligent. En fait, aucune dimension n’est meilleure que l’autre car il existe des sages qui ne sont ni brillants, ni intelligents mais qui, dans leur quotidien, sont extrêmement efficaces et heureux.

Par conséquent, nous pouvons aspirer (dans la mesure de nos possibilités) aux deux dimensions. Nous pouvons entraîner nos processus cognitifs, améliorer notre intelligence émotionnelle et intégrer chaque expérience d’un point de vue plus sensé, tranquille et optimiste.

En fin de compte, la sagesse est l’art de savoir ce qui importe le plus à chaque moment et la faculté d’appliquer des réponses et des stratégies adéquates pour atteindre le bien-être et pouvoir en apporter aux autres. C’est là que réside la véritable clé.

Source https://nospensees.fr Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

L’épuisement émotionnel est provoqué par la volonté d’être toujours fort

psychologie - eveil tv

L’épuisement émotionnel est provoqué par la volonté incessante d’être toujours fort

L’épuisement émotionnel est un état qui s’atteint en raison d’une surcharge d’effort. Nous ne parlons pas seulement ici d’excès professionnels. Nous nous référons également au fait de prendre en charge la responsabilité des conflits, d’assumer des responsabilités ou des stimuli émotionnels ou cognitifs.

L’épuisement émotionnel n’apparaît pas du jour au lendemain. Il s’agit d’un processus qui s’incube lentement, jusqu’à parvenir à un point où la personne s’effondre. Cette rupture l’immerge dans la paralysie, la dépression profonde ou la maladie chronique. Un effondrement se produit dans la vie de la personne car elle ne peut littéralement plus la supporter.

« Rien ne pèse autant que le cœur lorsqu’il est fatigué. »

–José de San Martín–

Bien que l’épuisement émotionnel soit vécu comme une fatigue mentale, il s’accompagne généralement d’une grande fatigue physique. Lorsque cela arrive, l’individu expérimente une sensation de lourdeur, d’incapacité à avancer. Il tombe alors dans une inertie dont il est difficile de sortir.

Eveil Tv - spiritualité
les symboles de protection www.eveil.tv

Les causes de l’épuisement émotionnel

L’épuisement émotionnel provient du fait qu’il existe un déséquilibre entre ce que nous donnons et ce que nous recevons. Ceux qui en souffrent se caractérisent par le fait de donner le meilleur d’eux-mêmes, que ce soit au travail, à la maison, dans le couple ou dans n’importe quel domaine.

Cela se produit généralement dans les secteurs où il existe une forte demande, et qui nécessite apparemment d’importants sacrifices. Par exemple, dans un emploi où il existe un risque élevé de licenciement. Ou dans un foyer où les membres ont de nombreux problèmes et demandent de l’attention. Lorsque nous avons un couple conflictuel ou avec de sérieuses difficultés, également.

La personne épuisée manque généralement de temps pour elle-même. Elle ne reçoit en outre pas suffisamment de reconnaissance, d’affection ou de considération. Elle est supposée « assurer » en permanence. Comme si elle n’avait pas de besoins, ou comme si elle était plus forte que les autres et pouvait tout supporter.

Les premiers symptômes d’épuisement émotionnel

Certains indices annoncent l’épuisement émotionnel avant qu’il n’apparaisse réellement. Il s’agit de signaux auxquels nous n’accordons généralement pas beaucoup d’importance. Certaines mesures pourraient être prises à temps si nous le faisions.

Les symptômes initiaux de l’épuisement émotionnel sont :

La fatigue physique. La personne se sent souvent fatiguée. Elle ressent comme extrêmement pénible ce qui l’attend dans la journée dès le moment où elle se réveille.

L’insomnie. Aussi contradictoire que cela puisse paraître, une personne souffrant d’épuisement émotionnel a des difficultés à dormir. Des problèmes tournent en permanence dans sa tête, ce qui l’empêche de trouver le sommeil.

L’irritabilité. Il existe de l’inconfort et une perte de maîtrise de soi, ce avec une certaine fréquence. La personne épuisée a l’air grincheuse et est trop sensible à toute critique ou geste de désapprobation.

Le manque de motivation. La personne qui souffre d’épuisement émotionnel commence à agir mécaniquement. Comme si elle était forcé de faire ce qu’elle fait tout le temps. Elle ne ressent aucun enthousiasme ni intérêt pour ses activités.

Distanciation affective. Les émotions commencent à devenir de plus en plus plates. Comme si la personne ne ressentait pratiquement rien.
Des oublis fréquents. La saturation de l’information et / ou des stimuli conduit à des pertes de mémoire. La personne oublie facilement les petites choses.

Difficultés pour penser. La personne sent qu’elle confond facilement les choses. Chaque activité implique une plus grande dépense de temps qu’auparavant. Elle raisonne lentement.
épuisement émotionnel.

eveil tv
La spiritualité, une expérience naturelle d’épanouissement personnel www.eveil.tv

Les issues de l’épuisement émotionnel

La meilleure façon de surmonter l’épuisement émotionnel est, bien évidemment, de se reposer. Nous devons trouver du temps libre pour nous détendre et être tranquille. Les personnes qui en font trop passent des années sans prendre des vacances, par exemple. Il s’agit d’une erreur. Cela conduit irrémédiablement à la fatigue. Il convient donc de prendre quelques jours pour se reposer.

Une autre solution consiste à travailler pour construire une attitude différente face aux obligations quotidiennes. Chaque journée devrait inclure des moments à consacrer aux engagements mais également pour se reposer et effectuer des activités enrichissantes. Les obsessions de perfection ou d’accomplissement doivent être mises de côté.

Il est donc très important d’avoir de l’empathie pour nous-mêmes. Rien de tel pour cela que de passer du temps seul pendant la journée. Respirer, se reconnecter avec ce que nous sommes et ce que nous voulons. Il est essentiel de développer une attitude de compréhension et de bonté envers soi-même. Dans le cas contraire, il nous sera tôt ou tard impossible d’aller de l’avant.

Source https://nospensees.fr Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Des scientifiques expliquent comment le champ magnétique terrestre relie tous les êtres vivants

La science a récemment mis en lumière le fait que ce que nous percevions auparavant comme une aura humaine est une réalité. Tous nos corps émettent un champ électromagnétique, et ce fait joue un rôle très important bien au-delà de ce qui est couramment connu pour comprendre notre biologie, et l’interconnectivité que nous partageons avec toute vie.

Par exemple, saviez-vous que le cœur émet le plus grand champ électromagnétique de tous les organes principaux du corps ? Ces champs et les informations qui y sont encodées peuvent changer en fonction de ce que nous ressentons, de ce que nous pensons et des différentes émotions que nous éprouvons. Le cœur envoie même des signaux au cerveau par l’intermédiaire d’un système de neurones qui ont à la fois une mémoire à court et à long terme, et ces signaux peuvent affecter nos expériences émotionnelles. L’information émotionnelle qui est modulée et codée dans ces champs change leur nature, et ces champs peuvent avoir un impact sur ceux qui nous entourent. Comme nous le dit Rollin McCraty, Ph.D. et directeur de la recherche à l’Institut de cardiologie, «nous sommes fondamentalement et profondément liés les uns aux autres et à la planète elle-même».

«Les résultats de la recherche ont montré que lorsque nous pratiquons la cohérence cardiaque et que nous transmettons de l’amour et de la compassion, notre cœur génère une onde électromagnétique cohérente dans l’environnement local qui facilite la cohabitation sociale, à la maison, au travail, en classe etc. Au fur et à mesure que de plus en plus d’individus rayonnent la cohérence du cœur, cela crée un champ énergétique qui permet aux autres de se connecter plus facilement avec leur cœur. Donc, théoriquement, il est possible qu’un nombre suffisant de personnes construisant la cohérence individuelle et sociale puisse réellement contribuer à une cohérence globale qui se déploie.» (1)

La citation ci-dessus vient de Deborah Rozman, présidente de Quantum Intech. Nous vivons une époque passionnante en ce qui concerne la science, et bien que la science ne soit pas autant mise en avant et étudiée que nous le voudrions, elle reconnaît que nous faisons tous partie d’un réseau géant de connexions qui, non seulement englobe la vie sur cette planète, mais notre système solaire tout entier et ce qui s’y passe.

La c ci-dessus vient de Deborah Rozman, présidente de Quantum Intech. Nous vivons une époque passionnante en ce qui concerne la science, et bien que la recherche scientifique ne soit pas autant encouragée et étudiée que nous le voudrions, elle reconnaît que nous faisons tous partie d’un réseau géant de connexions qui, non seulement englobe la vie sur cette planète mais notre système solaire entier et ce qui s’y passe.

eveil tv

Alors, qu’est-ce que la cohérence cardiaque exactement ? Eh bien, cela implique l’ordre, la structure et, comme le dit le Dr Rozman, «un alignement à l’intérieur et entre les systèmes – qu’il s’agisse de particules quantiques, d’organismes, d’êtres humains, de groupes sociaux, de planètes ou de galaxies. Cet ordre harmonieux signifie un système cohérent dont le fonctionnement optimal est directement lié à la facilité et à la fluidité de ses processus.» Fondamentalement, les sentiments d’amour, de gratitude, d’appréciation et autres émotions «positives» n’ont pas seulement un effet sur notre système nerveux, mais ils ont un effet sur ceux qui nous entourent, bien au-delà de ce que nous aurions pu penser auparavant.

C’est semblable aux études qui ont été menées sur la méditation de masse et la prière. En ce qui concerne leurs effets sur les systèmes physiques, de nombreuses publications ont donné des résultats statistiquement significatifs. Pour une liste sélective d’articles de revues téléchargeables et révisés par des pairs qui font la synthèse d’études de ce type de phénomènes, publiés pour la plupart au 21e siècle. Vous pouvez les trouver ici en anglais.

Un autre point qui illustre l’importance de la cohérence est le fait que plusieurs organisations à travers le monde ont mené des méditations synchronisées, des prières, des expériences d’intention, et plus encore. Un certain nombre d’études ont montré que les méditations collectives, la prière ou l’intention ciblée orientée vers un certain résultat positif peuvent avoir des effets mesurables.

Par exemple, une étude a été réalisée pendant la guerre israélo-libanaise dans les années 1980. Deux professeurs de l’Université Harvard ont organisé des groupes de méditants expérimentés à Jérusalem, en Yougoslavie et aux États-Unis dans le but précis d’attirer l’attention sur la zone de conflit à divers intervalles sur une période de 27 mois. Au cours de l’étude, les niveaux de violence au Liban ont diminué de 40 à 80% chaque fois qu’un groupe de méditation était en place. Le nombre moyen de personnes tuées chaque jour pendant la guerre est passé de 12 à 3, et les blessures liées à la guerre ont chuté de 70 %. (1)

 

Un autre grand exemple est une étude menée en 1993 à Washington, D.C., qui a montré une baisse de 25 % du taux de criminalité lorsque 2 500 personnes ont médité pendant une période de temps spécifique avec cette intention.

«L’énergie de chaque individu affecte l’environnement collectif. Les émotions et les intentions de chacun génèrent une énergie qui affecte le monde. Un premier pas dans la diffusion du stress sociétal dans le domaine mondial consiste pour chacun d’entre nous à prendre personnellement la responsabilité de ses propres énergies. Nous pouvons le faire en augmentant notre cohérence personnelle et en augmentant notre taux vibratoire, ce qui nous aide à devenir plus conscients des pensées, des sentiments et des attitudes que nous nourrissons le champ chaque jour. Nous avons le choix à chaque instant de prendre à cœur l’importance de gérer intentionnellement nos énergies. C’est le libre arbitre ou la liberté locale qui peut créer la cohésion mondiale.» – Rozman (1)

Lire la suite sur https://exoportail.com/

Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Faites de 2019 votre meilleure année

eveil tv

L’année 2018 touche à sa fin. Pour que 2019 soit la meilleure année de votre vie voici quelques conseils sur la façon de la rendre incroyable dès le début. Profitez de votre motivation pour cette nouvelle année et prenez un moment pour vous mettre dans l’état d’esprit approprié. Cette nouvelle année est le bon moment pour atteindre vos objectifs et établir vos priorités pour atteindre exactement ce que vous voulez réaliser en 2019.

Clôturer 2018

La première stratégie pour le succès à long terme est de clôturer l’année précédente.

La clôture de la dernière année est une première étape indispensable, parce que, sans ce moment d’auto réflexion, il vous sera très difficile de déterminer où vous vous dirigez et les raisons pour lesquelles vous n’avez pas atteint tous les objectifs que vous vous étiez fixé en 2018.

N’oubliez pas le but de tout ça n’est pas de vous sentir mal de ne pas avoir accomplit pleinement vos objectifs. Les grands objectifs peuvent mettre beaucoup de temps à se réaliser. Le but est de reconnaître où vous en êtes dans le processus afin que vous puissiez faire un plan pour aller de l’avant et rester sur la bonne voie.

 

Faire une liste des nouveaux objectifs à atteindre en 2019

La stratégie suivante consiste à établir une nouvelle liste d’objectifs que vous voulez atteindre en 2019.

Ces objectifs peuvent être les mêmes que ceux que vous n’avez pas atteints l’année dernière, ou être nouveaux. Souvent dans l’année écoulée, on change d’avis, on dévie de chemin, c’est normal, il faut donc réajuster pour cette nouvelle année les objectifs plus anciens.

Utiliser la méthode 10 objectifs

Prenez une feuille de papier, personnellement j’ai un cahier à objectif (objectifs à l’année, au semestre, au trimestre, au mois, à la semaine et journalier, oui ça fait beaucoup de cahier 😉 ). Mais vous pouvez aussi le faire sur votre ordinateur même si je pense que l’écrit permet de mieux ancrer les choses dans l’esprit.

En haut de votre feuille ou page, écrivez les mots « objectifs 2019 » avec la date du jour.

En dessous, notez 10 objectifs que vous aimeriez accomplir pour cette nouvelle année.

Ensuite, utilisez la technique de la baguette magique et imaginez que vous n’avez aucune limitation d’aucune sorte. Notez les dix choses que vous aimeriez être, avoir ou faire cette année comme si chacune d’entre elles était garantie.

Directives pour la rédaction des objectifs

 

1. Écrivez vos objectifs comme si vous les aviez déjà atteints

D’abord, assurez-vous de les écrire au présent, comme si votre objectif avait déjà été atteint.

Par exemple, au lieu de dire «Je vais gagner X euros chaque année», écris «Je gagne X euros chaque année». La raison pour laquelle nous faisons cela est que notre subconscient ne peut enregistrer que les commandes qui sont formulées au présent.

2. Écrivez vos objectifs dans un sens positif

Ensuite, écrivez vos objectifs dans le sens positif. Ainsi, au lieu de dire: «J’arrêterai de fumer», vous écrirez : «Je suis un non- fumeur» .

 

3. Écrivez vos objectifs à la forme personnelle

En d’autres termes, tous vos objectifs devraient commencer par le mot « je ».

Livres spirituel

4. Après avoir écrit vos 10 objectifs, en suivant ces directives, posez-vous cette question :

» Quel objectif sur cette liste, si je pouvais y arriver maintenant, aurait le plus grand impact positif sur ma vie ?

Quelle que soit votre réponse à cette question, entourez ce but. Cet objectif devient maintenant votre objectif défini majeur, votre objectif principal et votre destination la plus importante.

 

Faites un plan pour vos objectifs

La prochaine étape de la méthode des dix objectifs est de faire un plan. Recopiez votre objectif principal que vous venez d’établir sur une feuille de papier propre et fixez une date limite d’achèvement. Faites une liste des difficultés que vous devrez surmonter, des informations et des compétences supplémentaires et des personnes dont vous aurez besoin pour atteindre cet objectif.

Organisez cette information dans un plan, puis agissez immédiatement pour commencer à avancer vers votre but. Toute action est bonne, mais il est très important que dès que vous avez votre plan en place, vous commenciez immédiatement à rogner sur les tâches dont vous avez besoin pour l’accomplir.

 

Pratiquez le Mindstorming

Enfin, pratiquez le mindstorming sur votre objectif. Ce processus vous oblige à vous concentrer intensément sur la façon d’atteindre votre objectif. Prenez une nouvelle feuille de papier et écrivez votre objectif principal défini en haut de la page sous la forme d’une question. Par exemple, « Comment puis-je gagner X euros d’ici le 31 décembre 2019 ?

Ensuite, écrivez 20 réponses à cette question. Vous pouvez en écrire plus de 20, mais vous devez écrire un minimum de 20 réponses à votre question.

En utilisant cette stratégie dès le début de votre année, vous vous préparez au succès de la nouvelle année. Vous aurez un plan à suivre et la destination que vous voulez atteindre. Si vous créez ce plan pour vous-même, vous êtes sûr d’avoir une année passionnante, remplie de réalisations, de travail acharné et d’un réel sentiment d’accomplissement.

En conclusion

Les objectifs sont nécessaires pour avancer dans la vie. Sans objectifs où allez-vous ? Imaginez que vous preniez votre voiture pour aller voir un ami à Toulouse, vous roulez mais vous ne savez pas où il habite vous n’avez donc pas de destination précise, vous voyez où je veux en venir ? Vous allez rouler des heures ne sachant pas si il faut aller à droite à gauche… et pire vous pouvez rester chez vous et ne rien faire.

Avoir des objectifs c’est super mais il faut aussi un plan, des dates bref un programme bien ficelé. Alors mon conseil, en suivant ce qui est dit plus haut mettez en place votre nouvelle vie, ne remettez pas à plus tard, faites le maintenant, même si l’année 2018 n’est pas encore terminée. Et on en reparle à la fin de l’année prochaine car je suis sure que vous aurez atteint un niveau de vie auquel vous ne vous attendiez pas du tout.

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube