Développer votre savoir intérieur

eveil tv

Comment obtenez-vous de l’information ?

Comment savez-vous quelque chose ?

Comment savez-vous que vous savez ?

par Dominique Lacroix

Nous croyons souvent que recevoir de la guidance est quelque chose d’un peu ésotérique ou nécessite d’avoir des dons psychiques particuliers permettant d’entendre ses guides, d’avoir des visions, des intuitions claires ou encore de faire des rêves prémonitoires. Cependant, nous avons oublié qu’en tant qu’être humain nous avons un système de guidance sophistiqué et très précis qui est nos sens et notre corps physique.

Actuellement, la plupart des gens ont appris à ne pas faire confiance à leur guidance et font leurs choix en fonction de leurs peurs, des attentes des autres, de la logique ou encore simplement par habitude. Ce système d’opération selon lequel la plupart des êtres humains évoluent actuellement se fonde principalement sur la peur et un sentiment d’isolement. Dans cet état, l’information qui est à notre portée pour nous aider à nous comprendre, comprendre ce qui se passe autour de nous, faire nos choix de vie et prendre des décisions provient d’une autorité extérieure. La science, la médecine, la religion, le système d’éducation, la famille et bien d’autres font partie de ces sources d’information auxquelles nous remettons l’autorité de nous informer et de nous dire ce qu’il en est et ce que nous devons faire.

Tous ces systèmes contrôlent jusqu’à notre façon de penser et même notre capacité d’imaginer nos possibilités futures. Nous n’accordons pas aux l’expériences que nous vivons la possibilité de nous enseigner quelque chose de nouveau. Une expérience difficile est le plus souvent perçue comme un échec, une erreur ou encore un manque de compétence.

Nous sommes alors dans la pensée et la logique et dans cet état, il y a beaucoup de questions et peu de certitude. Nous avons des opinions sur tout. Or une opinion est simplement l’idée qui nous parait la plus juste, la plus vraie et qui en fait correspond à nos croyances. Et nous essayons soit d’imposer, soit de justifier notre opinion aux autres – comme étant la meilleure. Et en même temps, nous avons peur que l’opinion des autres entraves nos choix et nos possibilités.

Dans ce système d’opération, la peur règne en maître : « Je n’ai pas ce qu’il faut, je suis ignorant, j’ai peur de me tromper, j’ai peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas faire la bonne chose, les autres sont mieux ou plus forts que moi, les autres savent mieux que moi, etc. »

Nous avons créé collectivement les systèmes de contrôles qui sont en place et pour nous en libérer nous devons consciemment nous en détacher. C’est seulement en réclamant notre pouvoir intérieur, en nous réconciliant avec notre nature énergétique et vibratoire, que nous pouvons commencer à opérer d’une nouvelle manière nous permettant d’avoir accès à une forme de savoir innée – le savoir intérieur.

L’ultime forme de guidance qu’est le savoir intérieur peut se présenter lorsque nous reprenons confiance en notre autorité intérieure. Lorsque nous sommes capables de nous laisser guider par notre cœur, lorsque nous nous  alignons à l’énergie de l’amour, l’information dont nous avons besoin provient de manière naturelle, à travers notre ressenti. Quand nous sommes dans cet état de savoir intérieur, nous savons que nous savons, car il n’y a ni questionnement ni doute.

Nos émotions et nos ressentis sont notre GPS humain. C’est un système très perfectionné qui nous permet de faire des choix qui correspondent à ce que nous désirons et préférons. C’est un système qui nous incite à aller vers ce que nous percevons comme agréable et qui nous fait nous éloigner de ce que nous percevons comme désagréable.

C’est donc notre capacité à ressentir qui nous permet d’évaluer l’information vibratoire avec laquelle nous entrons en contact. Mais la plupart du temps nous ignorons cette information, car nous avons été conditionnés à croire qu’elle est imaginaire et ne se base sur rien de concret.

Il faut donc réapprendre d’une part à ressentir et d’autre part à faire confiance à notre ressenti. Ce fonctionnement est inné, cependant parce que nous avons appris à ne pas faire confiance à notre ressenti, nous ne sommes plus capables d’interpréter avec clarté l’information qui devrait nous aider à discerner et à faire des choix en accord avec ce que nous sommes et ce que nous désirons vraiment.

NOUS SOMMES D’ABORD ET AVANT TOUT DES ÊTRES VIBRATOIRES VIVANTS DANS UN UNIVERS VIBRATOIRE

Nous avons tous tout ce qu’il faut pour évaluer l’information qui est présente autour de nous afin de faire des choix. Notre corps agit comme une boite de résonance ou une station radio si vous voulez. Et pour recevoir et comprendre ces informations, il s’agit simplement d’harmoniser notre fréquence avec ce que l’on veut savoir.

Il faut graduellement se réadapter. Lorsque vous avez un accident et que vous ne pouvez plus marcher, vous devez faire une thérapie pour réapprendre à marcher. Pour la plupart, c’est un processus d’apprentissage graduel qui dépend également du désir et de la croyance de chacun en ses capacités de réapprendre à marcher. Il en va de même pour se réapproprier notre capacité à ressentir et à « savoir de l’intérieur ».

Toutes les choses qui nous entourent et qu’on croit solides et matérielles, comme une maison, une chaise, un animal ou une fleur, sont faites d’énergie. Elles ne sont pas inanimées ou sans conscience. Et leur énergie (ou conscience) émet constamment des ondes vibratoires qui nous informent sur la nature de leur essence et nous avons tous la capacité d’interpréter cette information avec nos sens.

développement personnel
www.eveil.tv

Nous recevons constamment des vibrations sonores, visuelles, olfactives, gustatives, sensuelles ou énergétiques (ondes électriques, magnétiques, CEM champ électromagnétique, etc.) que nos sens physiques interprètent sans cesse et qui nous donnent de l’information sur ce qui se passe autour de nous.

Le monde autour de nous est comme une librairie qui nous présente un choix de livres à lire avec une infinie variété de thèmes. Nous lisons les titres et parfois feuilletons un peu, mais ultimement c’est notre décision de porter notre attention sur un livre – c’est-à-dire une personne, un objet, un événement ou un lieu – qui indique que nous entrons en accord vibratoire avec cette énergie.

Pour utiliser une autre comparaison, si vous voulez comprendre une autre personne, comprendre la perspective où elle se place, ce qu’elle ressent, ce qu’elle vit, vous devez vous mettre en état de réceptivité de sa fréquence vibratoire. Cela se fait en focalisant sur ce que vous voulez comprendre. Vous devez cesser d’émettre quelque chose d’autre et vous placer en état de réceptivité. Quand vous êtes dans le jugement ou que vous avez une opinion arrêtée sur quelqu’un ou quelque chose, quand vous êtes dans la condamnation ou dans la peur, vous émettez une fréquence qui ne vous permet pas d’être sur la même longueur d’onde que l’autre personne ou l’objet de votre attention. Autrement dit, vous ne pouvez pas recevoir clairement, car vous avez des interférences. Vous devez être en état de neutralité (en élevant votre vibration) pour recevoir clairement l’information, sans interférence.

C’est votre intention et votre point d’attention qui vont déterminer la fréquence sur laquelle vous opérez. Maintenant, vous n’amenez pas cette vibration dans votre champ d’énergie. Vous amenez votre conscience sur cette information afin de la lire. Elle ne fait pas partie de vous et n’a pas à vous affecter. Les personnes très empathiques sont affectées parce qu’elles focalisent leur attention sur une personne, un objet ou encore un lieu assez longtemps et elles se laissent entraîner par cette vibration sans maintenir leur alignement avec solidité. Elles abaissent leur vibration en entrant en résonance avec l’objet de leur attention au lieu de rester dans un état vibratoire plus élevé qui a alors l’effet contraire. Un état vibratoire plus élevé a la capacité d’entraîner l’autre dans une nouvelle énergie.

Porter votre attention sur quelque chose – positif ou négatif – signifie que vous acceptez et incluez cette information dans votre réalité, car l’univers est uniquement inclusif. L’univers ne fait pas la différence entre ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas. Il vous retourne tout ce qui est dans votre champ d’attention.

En conséquence, avant d’aller dans un endroit, acheter un livre, regarder un film, visiter un lieu dit sacré, etc. prenez le temps d’obtenir de l’information. Est-ce que cette énergie me soutient, m’aide à me sentir bien, est-ce que c’est expansif et agréable ou non ? Vous devez devenir conscient afin de faire des choix qui sont pour votre plus grand bien et vous font vous épanouir. Et en passant, ce qui est pour votre plus grand bien, lorsque vous êtes aligné avec votre vraie nature, ne peut être que pour le plus grand bien de tous, contrairement à ce que votre moi humain peut en penser.

Être conscient en tout temps de l’énergie qui nous entoure – par la manière dont nous nous sentons – est la première source de guidance et la plus importante.

Partagé par www.eveil.tv trouvé sur https://pressegalactique.com

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Comment développer la clairaudience ?

eveil tv - voyance

La clairaudience, c’est quoi ?

La clairaudience est à l’ouïe ce que la clairvoyance est à la vue. Il s’agit de la capacité de percevoir des sons, des vibrations ou des voix provenant de fréquences ou de plans énergétiques innacessibles à l’ouïe purement physique. C’est un sens subtil associé à la médiumnité, une perception extrasensorielle. Cette capacité peut être utilisée pour communiquer avec des entités, des esprits ou des défunts. Elle permet aussi d’entendre des sons que le commun des mortels ne perçoit pas d’habitude. Beaucoup de personnes associent cette capacité à la parapsychologie ou au paranormal.

Quels sont les signes de la clairaudience ?

Les symptômes de la clairaudience sont généralement par la perception de bruits très subtils, d’un bourdonnement (par exemple dans l’oreille droite comme s’il était très localisé), de coups (dans les murs ou les portes). Ce phénomène ne doit pas être confondu avec l’acouphène, une pathologie de l’oreille (appartenant au domaine médical de l’ORL). Ces symptômes apparaissent principalement lorsque votre cerveau est soumis à des ondes dîtes « Alpha », proches de l’état d’endormissement (demi-sommeil) ou de méditation.

Une erreur fréquente est de confondre clairaudience et télépathie : la clairaudience est une écoute sur le plan physique et astral (sons, voix, vibrations de l’environnement) et la télépathie concerne uniquement le mental (aux pensées, de soi ou des autres). La « petite voix » qui nous suggère certains conseils est elle du ressort de la télépathie. Certains pensent communiquer avec leur ange gardien ou leur guide spirituel en l’entendant parler. D’autres peuvent capter des messages provenant d’entités du monde spirituel. La clairaudience peut intervenir pendant une séance d’écriture automatique (l’entité dicte un message).

Quand pour la première fois j’ai entendu ces sons, je pensais que cela venait en dehors de moi, mais je ne savais pas d’où. Je pense qu’il est sain d’être sceptique. Plus vous développerez cette capacité, plus elle se manifestera en dehors de l’état méditatif, lorsque vous pourrez faire le vide. Et surtout : plus vous serez en mesure de l’utiliser en conscience pour l’utiliser en tant que don de médium. Certaines personnes développent soudainement ce don après une expérience de mort imminente.

Chez de nombreuses personnes, la clairaudience est complètement bloquée par la peur inconsciente d’entendre des voix, des hallucinations auditives et de devenir fou. Cette peur n’est à mon avis pas justifiée, auquel cas si vous entendez des choses dérangeantes, c’est en vous y confrontant que vous ferez abstraction de cette angoisse. Ce serait comme dire ne pas vouloir voir les plus belles choses de notre monde, sous prétexte que vous pouvez aussi voir des choses horribles. Le monde invisible cherche à communiquer le visible et le médium fait l’intermédiaire entre les deux. Elle peut être utile pour communiquer avec les morts, mais je vous déconseille cette pratique.

Si votre médiumnité est déjà bien développée, vous pouvez parfois percevoir des chants, de la musique ou des mélodies très subtiles, plus ou moins aigües et agréables en fonction de la fréquence énergétique sur laquelle vous vibrez. Une clairaudience mal maîtrisée peut aboutir à une irritation comportementale lorsque des bruits très forts raisonnent autour de vous (chute d’objets, cris, musique forte).

La méditation pour vous aider à développer votre clairaudience

Pour aider cette capacité à ce développer – comme les autres capacités extra-sensorielles – la méditation traditionnelle est une bonne voie. C’est une pratique efficace et très importante si vous voulez devenir médium, ou développer votre médiumnité. La méditation permet de changer les ondes cérébrales, comme celles-ci ralentissent, vos ondes « quotidiennes » deviennent naturellement plus lentes de manière régulière, ainsi vous verrez le flux d’informations venant du Divin s’accroître. Deux zones spécifiques du cerveau, les amydales, le cortex cingulaire antérieur, sont associées au développement de ces capacités.

Lorsque vous entendez ces sons, ces voix qui vous parlent, vous ne savez pas toujours que c’est une manifestation de votre capacité de clairaudience qui se développe.

La manière la plus facile de développer la claire audience est de pratiquer la sensibilisation de votre ouïe.

Exercice n°1 – Augmenter la portée de votre ouïe

Fermez vous yeux et respirez profondément. Concentrez-vous sur le son de la pièce qui vous entoure. Quel son entendez-vous immédiatement ? Essayez de tendre l’oreille, qu’est-ce que vous entendez au-delà ? Jusqu’où pouvez-vous porter votre ouîe ? D’où viennent les sons que vous pouvez entendre ?

Exercice n°2 – Se focaliser sur un son précis

Vous pouvez aussi choisir une musique que vous appréciez. La musique classique fonctionne bien, mais toutes les autres peuvent convenir. Concentrez-vous sur un seul instrument et suivez le toute la chanson et sa portée sonore dans la pièce.

Ces deux exercices vont vous aider à placer votre ouïe sur une fréquence spécifique, qui va vous permettre de recevoir des messages plus clairs et plus forts.

Si vous voulez approfondir votre maîtrise de la clairaudience, vous pouvez lire le livre d’Anjoline sur le sujet :

CLIQUEZ SUR L’IMAGE

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube