60 millions d’individus revenus de la mort ?




60 millions d’individus
revenus de la mort ?

Et si nos capacités de réanimation nous permettaient d’envisager un « au-delà » ? C’est ce que pense le Dr Jean-Jacques Charbonnier, médecin anesthésiste-réanimateur, qui a rassemblé dans son dernier livre « sept bonnes raisons » d’y croire.

Eveil Tv - L'au delà

« Juste après mon arrêt cardiaque, je suis sorti de mon corps. J’étais au plafond et j’ai tout vu ; j’ai assisté à tous les détails de ma réanimation. Je voulais hurler aux personnes qui tentaient de me faire revenir à la vie de me laisser tranquille, de me laisser filer, mais ils ne pouvaient pas m’entendre. J’étais formidablement bien et je n’avais pas du tout le désir de revenir dans mon corps. Je suis ensuite passé dans un tunnel. Je baignais dans une lumière d’amour inconditionnel et mon bonheur était d’une puissance indicible. J’ai revu toute ma vie dans ses moindres détails et en accéléré. J’ai ressenti le bien et le mal que j’avais fait aux autres. J’ai rencontré un être de lumière d’une bonté infinie qui m’a demandé ce que j’avais fait de ma vie et ce que j’avais fait pour les autres. Mes parents décédés sont venus m’accueillir pour me dire qu’il fallait que je revienne dans mon corps car je ne pouvais malheureusement pas rester avec eux alors que je le souhaitais ardemment. Ils m’ont montré une frontière qui était une limite que je ne devais pas franchir. Au moment où j’ai réintégré mon corps, toutes mes douleurs terrestres sont revenues et j’étais tellement triste de quitter cette merveilleuse lumière. Je suis maintenant très heureux car je sais qu’il y a une vie après la mort et qu’un jour je serai de nouveau dans cette lumière d’amour. Je sais aussi que, sur cette terre, le plus important est de savoir aimer et aider les autres. Cette expérience a bouleversé ma vie. Plus rien ne saura jamais comme avant. »

Les voyages vers l’au-delà

En vingt-cinq ans de réanimation, j’ai pu rassembler plusieurs centaines de témoignages de patients revenus d’une mort clinique. Le discours reconstitué dans les lignes précédentes est une synthèse condensée de ces différents récits ; une sorte de résumé regroupant les principales caractéristiques de ces singuliers voyages dans l’au-delà. La séquence évènementielle décrite est presque toujours la même et ceci indépendamment des cultures, des philosophies, des lieux de vie ou des religions.

Il n’existe aucun facteur prédictif pour vivre l’expérience ; ni l’âge ni le sexe ni le niveau social ni les croyances ne permettent de dégager des prédispositions particulières pour connaître cet extraordinaire événement. Pourtant, aucune histoire ne se ressemble vraiment car chacun exprime son vécu avec sa sensibilité et sa culture. Toutefois, les nombreux éléments récurrents que j’ai pu recueillir laissent à penser que l’itinéraire est, à peu de choses près, toujours le même. C’est comme si on demandait à un jeune Esquimeau, à une vieille américaine ou un quinquagénaire Sénégalais de raconter un voyage à Venise ; leurs histoires seraient fort différentes mais au total, on s’apercevrait assez rapidement qu’ils sont tous les trois partis visiter la même ville. Par exemple, un enfant victime d’un arrêt cardiaque dit avoir vu « un grand monsieur qui s’éclairait tout seul » pour décrire l’être de lumière. Certains rencontrent Jésus-Christ, d’autres Bouddha, la Vierge Marie ou encore le prophète Mahomet ; la divinité aperçue dans la lumière se métamorphose en fonction des croyances et des religions. Un élément est retrouvé dans cent pour cent des cas : pour ceux qui ont connu la chose, la vie se poursuit après la mort et l’au-delà existe. Ils en sont intimement persuadés et rien ni personne ne pourra leur faire changer d’avis. L’un d’eux m’a dit un jour :

« Même si un scientifique parvenait à prouver par A plus B que mon expérience n’était qu’une hallucination, je ne le croirai pas une seule seconde car je suis certain au fond de moi que ce que j’ai vécu ce jour là était bien réel ; cela n’avait rien à voir avec un rêve ou une hallucination ! »

Selon les dernières études statistiques, ils seraient au moins 60 millions à avoir connu cette expérience transcendante après un arrêt cardiaque : 4% de la population occidentale (2,5 millions de Français, 12 millions d’Américains), beaucoup moins dans les régions de la planète où les possibilités de réanimation sont quasi inexistantes. Il y a fort à parier qu’avec la banalisation de ce genre d’histoires et le développement de défibrillateurs automatiques, on assistera très rapidement à une multiplication des récits.

Ils sont bien revenus de la mort !

La mort clinique est définie par l’arrêt du fonctionnement cérébral. Cet état peut-être objectivé par l’enregistrement d’une activité électrique neuronale nulle ; électroencéphalogramme (EEG) plat. Lorsque l’on obtient deux EEG plats à quatre heures d’intervalle pendant au moins vingt minutes, en dehors de narcose (produits administrés en intraveineux pour faire dormir) ou d’hypothermie, on considère que la mort clinique est devenue irréversible. Dans ces conditions, on est en mesure de débrancher le patient du respirateur ou de lui prélever ses organes par des dons. En fait, cet état correspond à nos limites actuelles de réanimation et il est probable que d’ici quelques décennies, celles-ci soient complètement dépassées. Il ne faut pas oublier que les médecins des générations précédentes ne pratiquaient pas les massages cardiaques et se contentaient de signer un certificat de décès chaque fois qu’un cœur cessait de battre.

Depuis peu, nous savons qu’un EEG devient plat dans les quinze secondes qui suivent un arrêt cardiaque. Etant donné que dans les meilleures conditions de surveillance, comme c’est le cas en soins intensifs, il existe une période incompressible d’au moins une minute pour porter les premiers secours, on peut considérer que toutes les victimes réanimées après un arrêt cardiaque ont bien connu une mort clinique. Et c’est sans compter les personnes isolées à la campagne dont les cœurs sont repartis au bout de plusieurs dizaines de minutes après l’intervention du SAMU le plus proche !




Nos études ont montré qu’environ 18% des sujets réanimés d’un arrêt cardiaque racontaient la fameuse expérience décrite au début (de ce chapitre). Les termes de near death experience (NDE) employé par les Anglo-Saxons depuis les années soixante dix, d’expérience imminente (EMI) ou encore d’expérience aux frontières de la mort (EFM) sont par conséquent aujourd’hui complètement dépassés. Il est désormais plus juste de parler d’expérience de mort provisoire (EMP). La mort clinique est en effet déjà là quand les patients sont réanimés puisque l’activité cérébrale est nulle dès le moment du premier massage cardiaque. Le propriétaire d’un cœur arrêté n’est pas « proche de la mort » ni « aux frontières de la mort » ou en « état de mort imminente » ; il est déjà mort et souvent depuis de nombreuses minutes !

Source de l’article sur les récits de Jean Jaques Charbonnier :http://www.inrees.com

Livre « sept bonnes raisons » d’y croire.

Dr Jean-Jacques Charbonnier

Développer votre savoir intérieur

eveil tv

Comment obtenez-vous de l’information ?

Comment savez-vous quelque chose ?

Comment savez-vous que vous savez ?

par Dominique Lacroix

Nous croyons souvent que recevoir de la guidance est quelque chose d’un peu ésotérique ou nécessite d’avoir des dons psychiques particuliers permettant d’entendre ses guides, d’avoir des visions, des intuitions claires ou encore de faire des rêves prémonitoires. Cependant, nous avons oublié qu’en tant qu’être humain nous avons un système de guidance sophistiqué et très précis qui est nos sens et notre corps physique.

Actuellement, la plupart des gens ont appris à ne pas faire confiance à leur guidance et font leurs choix en fonction de leurs peurs, des attentes des autres, de la logique ou encore simplement par habitude. Ce système d’opération selon lequel la plupart des êtres humains évoluent actuellement se fonde principalement sur la peur et un sentiment d’isolement. Dans cet état, l’information qui est à notre portée pour nous aider à nous comprendre, comprendre ce qui se passe autour de nous, faire nos choix de vie et prendre des décisions provient d’une autorité extérieure. La science, la médecine, la religion, le système d’éducation, la famille et bien d’autres font partie de ces sources d’information auxquelles nous remettons l’autorité de nous informer et de nous dire ce qu’il en est et ce que nous devons faire.

Tous ces systèmes contrôlent jusqu’à notre façon de penser et même notre capacité d’imaginer nos possibilités futures. Nous n’accordons pas aux l’expériences que nous vivons la possibilité de nous enseigner quelque chose de nouveau. Une expérience difficile est le plus souvent perçue comme un échec, une erreur ou encore un manque de compétence.

Nous sommes alors dans la pensée et la logique et dans cet état, il y a beaucoup de questions et peu de certitude. Nous avons des opinions sur tout. Or une opinion est simplement l’idée qui nous parait la plus juste, la plus vraie et qui en fait correspond à nos croyances. Et nous essayons soit d’imposer, soit de justifier notre opinion aux autres – comme étant la meilleure. Et en même temps, nous avons peur que l’opinion des autres entraves nos choix et nos possibilités.

Dans ce système d’opération, la peur règne en maître : « Je n’ai pas ce qu’il faut, je suis ignorant, j’ai peur de me tromper, j’ai peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas faire la bonne chose, les autres sont mieux ou plus forts que moi, les autres savent mieux que moi, etc. »

Nous avons créé collectivement les systèmes de contrôles qui sont en place et pour nous en libérer nous devons consciemment nous en détacher. C’est seulement en réclamant notre pouvoir intérieur, en nous réconciliant avec notre nature énergétique et vibratoire, que nous pouvons commencer à opérer d’une nouvelle manière nous permettant d’avoir accès à une forme de savoir innée – le savoir intérieur.

L’ultime forme de guidance qu’est le savoir intérieur peut se présenter lorsque nous reprenons confiance en notre autorité intérieure. Lorsque nous sommes capables de nous laisser guider par notre cœur, lorsque nous nous  alignons à l’énergie de l’amour, l’information dont nous avons besoin provient de manière naturelle, à travers notre ressenti. Quand nous sommes dans cet état de savoir intérieur, nous savons que nous savons, car il n’y a ni questionnement ni doute.

Nos émotions et nos ressentis sont notre GPS humain. C’est un système très perfectionné qui nous permet de faire des choix qui correspondent à ce que nous désirons et préférons. C’est un système qui nous incite à aller vers ce que nous percevons comme agréable et qui nous fait nous éloigner de ce que nous percevons comme désagréable.

C’est donc notre capacité à ressentir qui nous permet d’évaluer l’information vibratoire avec laquelle nous entrons en contact. Mais la plupart du temps nous ignorons cette information, car nous avons été conditionnés à croire qu’elle est imaginaire et ne se base sur rien de concret.

Il faut donc réapprendre d’une part à ressentir et d’autre part à faire confiance à notre ressenti. Ce fonctionnement est inné, cependant parce que nous avons appris à ne pas faire confiance à notre ressenti, nous ne sommes plus capables d’interpréter avec clarté l’information qui devrait nous aider à discerner et à faire des choix en accord avec ce que nous sommes et ce que nous désirons vraiment.

NOUS SOMMES D’ABORD ET AVANT TOUT DES ÊTRES VIBRATOIRES VIVANTS DANS UN UNIVERS VIBRATOIRE

Nous avons tous tout ce qu’il faut pour évaluer l’information qui est présente autour de nous afin de faire des choix. Notre corps agit comme une boite de résonance ou une station radio si vous voulez. Et pour recevoir et comprendre ces informations, il s’agit simplement d’harmoniser notre fréquence avec ce que l’on veut savoir.

Il faut graduellement se réadapter. Lorsque vous avez un accident et que vous ne pouvez plus marcher, vous devez faire une thérapie pour réapprendre à marcher. Pour la plupart, c’est un processus d’apprentissage graduel qui dépend également du désir et de la croyance de chacun en ses capacités de réapprendre à marcher. Il en va de même pour se réapproprier notre capacité à ressentir et à « savoir de l’intérieur ».

Toutes les choses qui nous entourent et qu’on croit solides et matérielles, comme une maison, une chaise, un animal ou une fleur, sont faites d’énergie. Elles ne sont pas inanimées ou sans conscience. Et leur énergie (ou conscience) émet constamment des ondes vibratoires qui nous informent sur la nature de leur essence et nous avons tous la capacité d’interpréter cette information avec nos sens.

développement personnel
www.eveil.tv

Nous recevons constamment des vibrations sonores, visuelles, olfactives, gustatives, sensuelles ou énergétiques (ondes électriques, magnétiques, CEM champ électromagnétique, etc.) que nos sens physiques interprètent sans cesse et qui nous donnent de l’information sur ce qui se passe autour de nous.

Le monde autour de nous est comme une librairie qui nous présente un choix de livres à lire avec une infinie variété de thèmes. Nous lisons les titres et parfois feuilletons un peu, mais ultimement c’est notre décision de porter notre attention sur un livre – c’est-à-dire une personne, un objet, un événement ou un lieu – qui indique que nous entrons en accord vibratoire avec cette énergie.

Pour utiliser une autre comparaison, si vous voulez comprendre une autre personne, comprendre la perspective où elle se place, ce qu’elle ressent, ce qu’elle vit, vous devez vous mettre en état de réceptivité de sa fréquence vibratoire. Cela se fait en focalisant sur ce que vous voulez comprendre. Vous devez cesser d’émettre quelque chose d’autre et vous placer en état de réceptivité. Quand vous êtes dans le jugement ou que vous avez une opinion arrêtée sur quelqu’un ou quelque chose, quand vous êtes dans la condamnation ou dans la peur, vous émettez une fréquence qui ne vous permet pas d’être sur la même longueur d’onde que l’autre personne ou l’objet de votre attention. Autrement dit, vous ne pouvez pas recevoir clairement, car vous avez des interférences. Vous devez être en état de neutralité (en élevant votre vibration) pour recevoir clairement l’information, sans interférence.

C’est votre intention et votre point d’attention qui vont déterminer la fréquence sur laquelle vous opérez. Maintenant, vous n’amenez pas cette vibration dans votre champ d’énergie. Vous amenez votre conscience sur cette information afin de la lire. Elle ne fait pas partie de vous et n’a pas à vous affecter. Les personnes très empathiques sont affectées parce qu’elles focalisent leur attention sur une personne, un objet ou encore un lieu assez longtemps et elles se laissent entraîner par cette vibration sans maintenir leur alignement avec solidité. Elles abaissent leur vibration en entrant en résonance avec l’objet de leur attention au lieu de rester dans un état vibratoire plus élevé qui a alors l’effet contraire. Un état vibratoire plus élevé a la capacité d’entraîner l’autre dans une nouvelle énergie.

Porter votre attention sur quelque chose – positif ou négatif – signifie que vous acceptez et incluez cette information dans votre réalité, car l’univers est uniquement inclusif. L’univers ne fait pas la différence entre ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas. Il vous retourne tout ce qui est dans votre champ d’attention.

En conséquence, avant d’aller dans un endroit, acheter un livre, regarder un film, visiter un lieu dit sacré, etc. prenez le temps d’obtenir de l’information. Est-ce que cette énergie me soutient, m’aide à me sentir bien, est-ce que c’est expansif et agréable ou non ? Vous devez devenir conscient afin de faire des choix qui sont pour votre plus grand bien et vous font vous épanouir. Et en passant, ce qui est pour votre plus grand bien, lorsque vous êtes aligné avec votre vraie nature, ne peut être que pour le plus grand bien de tous, contrairement à ce que votre moi humain peut en penser.

Être conscient en tout temps de l’énergie qui nous entoure – par la manière dont nous nous sentons – est la première source de guidance et la plus importante.

Partagé par www.eveil.tv trouvé sur https://pressegalactique.com

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

VOTRE ENTOURAGE CAPTE VOS PENSÉES

Par Yvan Poirier

Que ce soit en 3D Unifiée ou en 5D, tout ce que nous pensons est immédiatement retransmis aux autres âmes avec qui nous sommes en relation et en Communion Luminescentes. C’est la Transparence du Corps d’Êtreté qui s’exerce. On ne peut plus se cacher ou se mentir par rapport à des pensées subjectives quelles qu’elles soient. Nous sommes à tous les points de vue, transparents, translucides et transcendants. Chaque âme et chaque Esprit captent tout ce dont nous pensons au-delà de la dimension où nous nous trouvons, de la forme ou d’une situation, cela définit la « Pensée multidimensionnelle et Émissive ». Nous sommes ainsi des Époux mutuels de tous les autres âmes et de tous les autres Esprits. Il existe donc une complétude sans frontières et sans limitations, grâce au Feu Igné de l’Amour Vibral que nous émettons, et qui est reçu par chaque UN dans l’alcôve de leur Coeur, peu importe la dimension où il se trouve.

Boutique de bijoux spirituels

Les Merveilles de Shine

www.eveil.tv spiritualité, développement personnel

Si nous exprimons des pensées qui ne sont pas alignées à la fréquence du Corps d’Êtreté, les risques de confrontation avec ces éléments désagréables ne peuvent subsister dans les dimensions supérieures. Dans ces moments, la conscience va nous amener à nous interroger sur ce qui nous pousse à nous conduire de la sorte. À ce niveau, il est inconvenant d’inonder notre entourage de ces réactions qui sont au-delà de l’Amour, car la peur nuit à l’expansion et à la manifestation de la Lumière Authentique, ainsi que de la Vérité qui est en nous.

Je vous invite à conscientiser que ces « Pensées Émissives » se manifestent en vous présentement, parce que la 5D est déjà dans votre Coeur Vibral. Ce qui signifie que chaque pensée que vous émettez joue un rôle de transcendance en vue de votre Libération, de votre Fusion et de la poursuite de votre Ascension. Prenez conscience que vos pensées quelles qu’elles soient sont reçues par vos proches, vos enfants, vos conjoints ou même vos amis.

Ainsi, il n’y a plus lieu de critiquer, de râler, de tergiverser ou de juger, parce que vos pensées deviennent des « Pensées Émissives » qui sont issues de la transparence de votre âme et de votre Esprit. Vos pensées quelles qu’elles soient sont capturées avec de plus en plus d’aisance et de conscience.

Source https://nospensees.fr Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Voici une liste de « symptômes » qui se présentent généralement quand vous avez le don de la médiumnité

eveil tv

Qu’est ce qu’un médium ?

Les médiums sont vraiment fait de grande empathie.

Mais avec une légère différence :

Ils perçoivent les sentiments, les émotions et les impressions des vivants et des morts, plutôt que seulement des vivants.

Vous voyez, pas si mal. Vous n’avez pas besoin d’être un médium professionnel pour ressentir la présence de l’Esprit, tout le monde peut acquérir cette capacité. Et il existe deux types d’apparition : un début plus tard dans la vie, et un début.

Pensez : comme le diabète de type 1 et de type 2. L’un concerne plus l’hérédité et la génétique (nous pensons), et l’autre concerne plus certaines altérations de l’expérience de la vie qui vous rendent plus vulnérable.

Quoi qu’il en soit, je reprends le fil maintenant : ce qui suit est une liste de « symptômes » qui se présentent généralement quand vous avez le don de la médiumnité.

Pris seul, chaque chose sur cette liste pourrait nécessiter des soins éventuellement médicaux, mais lorsqu’il est combiné avec 15 symptômes ou plus. . .

Les 21 signes qui prouvent que vous avez un don de Médium :

– Vous avez toujours eu un intérêt et une croyance dans le paranormal

– Vous pouvez entrer dans une pièce et ressentir de la pression, de la chaleur, de la lourdeur ou des émotions

– Vous vous rappelez avoir vu ou senti des esprits étant enfant ou connaissez ou avez des parents qui ont eu cette expérience

– Vous aviez une peur inexplicable de l’obscurité, soit dans l’enfance ou maintenant

– Vous avez une vie de rêve active, y compris des cauchemars vifs ou des rêves lucides

– Vous êtes souvent réveillés la nuit et / ou ne dormez généralement pas bien

– Vous avez eu ce sentiment étrange et terrifiant dans les vieux bâtiments, les cimetières ou dans les lieux de traumatisme

– Vous avez vu des choses du coin de l’œil : de la fumée blanche, des étincelles, des ombres, des silhouettes

– Quelqu’un de votre entourage est mort et vous avez vécu beaucoup de choses étranges

– Vous entendez des voix et vous vous êtes convaincus que ce sont des pensées lancinantes, une imagination débordante ou des choses que vous venez de composer

– Vous avez prétendu avoir des conversations avec des animaux : chats, chiens, animaux sauvages

– Vous avez eu une mauvaise anxiété venant de nulle part, ayant du mal à respirer

– Vous entendez d’étranges bruits dans d’autres pièces quand personne d’autre n’est là ou à la maison

www.eveil.tv

– Vous n’aimez pas être seul, surtout la nuit

– Vous vous êtes sentis épiés

– Vous, ou une personne avec qui vous êtes apparentés, avez mentionné des esprits ou des expériences paranormales qu’ils ont vécues

– Vous avez vous-même vécu des expériences paranormales que vous ne pouvez pas entièrement expliquer

– Les appareils électroniques, les appareils ménagers, les lumières et les téléviseurs ont tous tendance à sortir ou à clignoter autour de vous

– Vous avez l’habitude de livrer des attaques de l’esprit : de longues et profondes manifestations aux autres, puis, après que les mots aient quitté votre bouche, vous n’avez aucune idée de l’origine de l’information.

– Vous avez développé une contraction nerveuse et ça a empiré

– Vous avez pris des pilules sur ordonnance, de la drogue ou de l’alcool pour éviter tout ce qui précède,

Si 15 ou plus de ces choses sont «oui», félicitations, vous allez avoir un bébé ! Non, pLus sérieusement… il pourrait vous être utile de savoir que ce que vous vivez est assez commun, et vous n’êtes pas seul.

Boutique de Bijoux en pierres de guérison

Les Merveilles de Shine

Beaucoup de gens de tous les horizons politiques, religieux, d’âge, de classe, de race et d’industrie m’ont mis de côté pour en parler. (Alors détendez-vous, d’accord ?). C’est quelque chose que peu de gens veulent discuter parce qu’ils ont peur que tout le monde pense qu’ils sont fous. C’est une boucle d’isolement terrible, vraiment. Mais passer à autre chose.

Beaucoup de gens complètement équilibrés peuvent voir, sentir et entendre à travers le voile de temps en temps. Bien que ce soit vrai, ce n’est pas toujours facile de s’y habituer au début, mais au fil du temps, croyez-moi, ça vous envahit. Cela grandit vraiment. La beauté de ce cadeau est que vous n’avez pas nécessairement besoin de faire quoi que ce soit en plus de l’embrasser et de le laisser enrichir votre vie. »

Partagé par www.eveil.tv

source https://www.sosvoyants.com

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube