Pourquoi réduire sa consommation de produits d’origine animale ?

vegan

par Adrien Lamacchia

Les recommandations officielles nous conseillent de consommer un produit animal par jour (viande, poisson, oeuf). Or de plus en plus d’études montrent preuves à l’appui que les produits animaux sont loin d’être une nécessité et au contraire on devrait s’en éloigner. Nous pensons à tort avoir une physiologie et une anatomie de carnivore alors que nous n’avons rien en commun avec toutes les espèces carnivores du monde.

Les carnivores ont des intestins très courts pour que la viande ne séjourne pas trop longtemps dans leurs entrailles parce qu’elle putréfie très rapidement avec la chaleur et l’humidité interne alors que les hommes ont des intestins très longs qui font 10 fois la taille du corps. Les carnivores ont des reins volumineux et très puissants permettant de filtrer l’acide urique, produit directement des viandes dans le corps alors que l’homme a des tout petits reins très faibles qui ne peuvent pas filtrer cet acide urique en grande quantité.

Les carnivores ont les canines beaucoup plus longues que le reste de leur dentition alors que les hommes ont les canines à la même hauteur. C’est ce qui explique pourquoi lorsque l’on donne à un enfant un morceau de viande rouge, il a plus de mal à le mâcher qu’un simple fruit. Les carnivores ont des griffes pour tuer et déchirer leur proie alors que l’homme a toujours eu des ongles avec lesquels il est incapable de chasser dans un contexte naturel.

Contrairement à ce que l’on essaye de nous faire croire, il n’y a pas eu adaptation avec le temps parce que l’homme n’a pas eu les intestins qui se sont raccourcis avec le temps, ni les reins et le foie qui se sont développés, nous n’avons pas des griffes qui ont poussé, ni une fourrure permettant d’éliminer les toxines des produits animaux et la longueur de nos canines est restée la même.

Pourquoi réduire sa consommation de produits d’origine animale :

I. Le mythe des protéines.

En faisant rapidement un tour du monde on se rend compte que tous les peuples du monde ne sont pas des grands consommateurs de produits animaux, il n’y a qu’en Occident que les viandes ont pris une importance que l’on connaît à l’heure actuelle. Les produits animaux sont le deuxième facteur causal d’obésité dans le monde après les sucreries industrielles. Les produits animaux sont recommandés pour leur apport en protides (protéines) ou besoins azotés.

Mais il est important de comprendre que nous n’avons pas besoin d’autant de protéines que cela. Pourquoi ? Parce que l’essentiel de nos protéines ne sont pas apportées par nos aliments mais sont produites par notre corps lui même par transmutation biologique. La science actuelle a établi qu’un élément pouvait transiter d’un état à un autre : liquide à solide, solide à gaz, etc…

Mais depuis les recherches de Louis Kervran, les transmutations biologiques dans un organisme vivant consistent à modifier un élément en un autre qui n’existait pas auparavant comme le magnésium en calcium, le manganèse en fer ou encore la silice en calcium. Ce qui justifie les études qui montrent que la laitue extrêmement riche en silice permet d’avoir des os solides (calcium).

En effet, comment expliquer qu’une poule pond des oeufs dont la coquille est essentiellement constituée de calcium alors qu’il n’y a aucun calcium dans sa nourriture faite principalement de graines et de céréales. Comment expliquer qu’une vache est capable de produire des tonnes de corps gras dans son lait alors qu’elle ne broute que de l’herbe. L’herbe ne contient aucune graisse qui explique sa teneur aussi élevée en graisse dans son lait. Comment le gorille qui est le primate le plus apparenté à l’homme pèse 200 kilos de muscles alors qu’il ne mange que des fruits, des légumes et de la verdure dans lesquels il y a moins de 2% de protides.

C’est un phénomène qui est parfois dur à accepter en tant qu’humain de par notre raisonnement cartésien mais qui est indispensable pour comprendre encore plus la complexité physiologique du vivant et de l’homme.

Les transmutations biologiques se passent à l’intérieur de notre corps particulièrement au niveau de la flore intestinale. La flore intestinale est l’une des densités bactériennes les plus importantes que nous connaissons. On dénombre 450 espèces de bactéries dont a montré scientifiquement qu’elles assurent le transit intestinal, la vitesse de renouvellement des cellules de la muqueuse intestinale, le métabolisme des sels biliaires, la SYNTHÈSE DES PROTÉINES, la synthèse de certaines vitamines comme la vitamine B12 que l’on ne trouve nulle part dans les aliments.

Notre corps est le siège d’un laboratoire chimique interne le plus sophistiqué au monde qui s’occupe de toutes les transmutations biologiques qui doivent être faites à condition seulement de lui apporter les éléments dont il a besoin.

II. L’équilibre acido-basique.

L’équilibre de notre corps peut se mesurer par notre indice d’acidité. Toute partie de notre corps a un indice d’acidité qui lui est propre et l’indice global de notre corps justifie que nous sommes en bonne santé ou non. Le prix nobel de médecine, en 1931, le Dr Otto Heinrich Warburg a dit : “Aucune maladie y compris le cancer ne peut exister dans un environnement alcalin”.

On comprend de suite qu’une maladie résulte d’un excès d’acidité qui résulte d’une alimentation trop acidifiante, un sommeil perturbé, une mauvaise gestion des émotions, un manque ou un sur-entraînement physique, etc… Peut-être que vous vous demandez quel est le lien avec les produits animaux et l’équilibre acido-basique.

Tout aliment que nous mangeons a un indice d’acidité qui lui est associé également et les produits animaux sont parmi les plus acidifiants que l’on connaisse en particulier les produits animaux issus des élevages intensifs. La cuisson à haute température augmente l’acidité par la formation de certaines molécules toxiques comme les molécules de maillard que l’on reconnaît lorsqu’il y a des taches noires carbonisées en périphéries des aliments cuits.

Evidemment, vous l’avez compris ce n’est pas un morceau de bidoche occasionnel qui cause une grosse maladie mais éventuellement une accumulation excessive qui s’étend sur plusieurs années, voire décennies. Éventuellement parce que l’alimentation est un levier parmi tant d’autres, c’est pourquoi il n’est pas aussi simple de guérir une grosse maladie dans la pratique comme j’essaye de l’expliquer sur le papier avec des principes généraux qui permettent de comprendre comment le corps fonctionne.

III. Comment remplacer les produits d’origine animale

Le nutritionniste Colin Campbell a dit : “la nourriture carnée est loin d’être une nécessité et au contraire il faut s’en éloigner”. Beaucoup de personnes en particulier les végétariens font l’erreur de remplacer les produits animaux riches en protéines par des protéines végétales comme les légumineuses ou encore les différentes graines et noix.

Mais les graines et les noix sont secs et dépourvus d’eau vitale dont le corps a impérativement besoin parce qu’il en est constitué à hauteur de 80%, elles contiennent plus de protéines que les viandes et contiennent des corps gras qui les rendent indigestes. Beaucoup de personnes n’arrivent pas à les digérer et les retrouve en partie dans leurs selles sans que les graines et les noix aient pu être assimilées par l’organisme.

Je vous conseille de remplacer les produits animaux par des légumes cuits si possible à la vapeur ou à l’eau pour éviter les déperditions de micronutriments. Faites des changements progressivement pour habituer votre corps. Selon l’état de chacun, cela prend plus ou moins de temps de faire ces transitions sans désagrément.

Adrien Lamacchia

Pour plus d’information, je vous redirige vers mon blog : www.santebienetreglobal.com

Trouvé sur https://www.sain-et-naturel.com/

Partagé par laPresseGalactique.org

Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Message des Animaux aux Humains…

Le Deva des loups et d’autres animaux

(dont ceux exploités pour leur viande)

 




Bonjour à tous. J’ai par maintes fois pris la parole par le biais de notre intermédiaire, et je vais reprendre aujourd’hui, parce qu’il devient urgent que vous preniez conscience d’une chose : votre réalité est en passe de se transformer, ce qui doit être changé va devoir l’être dès à présent ! Dans le cas contraire, vous y serez contraint et cela se passera avec bien moins de douceur…

Je veux parler de votre façon de vivre et d’aborder la vie, ce qui vous entoure avec désinvolture. Je sais pertinemment que vous ne pouvez changer radicalement de société du jour au lendemain parce qu’il ne tient pas qu’à vous d’opérer la mutation, mais à votre collectif. Néanmoins, si vous, qui êtes parmi les êtres qui s’éveillent, vous ne modifiez en rien vos habitudes, comment pouvez-vous le demander des autres et à fortiori de vos gouvernants ?!

Je vais parler ici d’une chose toute bête et simple : votre alimentation. Vous rendez-vous seulement compte, à force de la souffrance que vous infligez, de la somme de karma que vous êtes en train de vous mettre sur la tête ?! Je ne vais ici vous parler que de la souffrance animale, et cela sera largement suffisant, croyez-moi !

Juste pour vous nourrir, savez-vous la somme d’incohérences que vous accumulez ?! OUVREZ LES YEUX ! Vous ne pouvez plus agir ainsi !

Alors, ça y est, il y en a certains qui sont en train de se dire : « Voilà, le Lobby des végans est encore en train de frapper, il y a sans doute des causes plus importantes que celle-ci non ?! Nous obliger à nous nourrir que de bêtes légumes, qu’on nous laisse en paix ! ». Oui, je sais, nous savons, qu’il n’y a rien de plus agaçant que quelqu’un puisse venir et vous donner des leçons sur ce que vous croyez juste, cependant, sachez que si nous prenons la peine de vous exhorter ainsi c’est parce que nous possédons un immense amour vis-à-vis de vous et que nous voyons la catastrophe se profiler à très grande vitesse. Non, nous ne sommes pas (très) en colère après vous, malgré les pleurs, les douleurs, les souffrances inutiles, le barbarisme de certains et nous en passons, mais ce qui se passe à présent ne pourra plus continuer encore bien longtemps. Il faudra bien qu’à un moment ou à un autre, quelque chose vous réveille, quitte à vous secouer rudement, pour qu’enfin, vous cessiez de vous voiler la face : vous êtes COMPLICES d’un grand GENOCIDE ! Le massacre se perpétue de jour en jour, d’heure en heure et ne semble ne pas avoir de fin… Quand comprendrez-vous enfin ?!

Vous traitez le vivant comme des objets du quotidien. Vous feriez l’élevage de fourchettes que ce ne serait pas pire ! De la naissance à leur mort, les animaux de bouche ne cessent de souffrir. Ce cycle infernal continue sans s’arrêter et ne connait pas les jours fériés ni les vacances. Mais qu’est-ce qu’il vous prend ?! Evidemment, nous savons que cela ne date pas d’aujourd’hui, bien que cette intensification soit sommes toutes assez récente, mais ce qui se passe maintenant est sans précédent dans tout votre cycle d’humanité.

eveil tv
Message des Animaux aux Humains… image pixabay

Aucun animal n’agirait de la façon dont vous traitez les animaux. Aucun animal ne traiterait non plus ses petits comme vous le faites.

Afin de stopper toute polémique, sachez qu’avant la chute de l’Ancien Continent, vous étiez végétariens. La viande vous aurait rebutée et de toute manière, il ne vous serait pas venu à l’idée de consommer une telle source de nourriture, issue d’un être vivant sensible et proche de vous. Sachez aussi que pour certains d’entre vous, vous pouviez aisément communiquer avec les animaux et il était pour vous d’une évidence que la souffrance et les sentiments en général, n’étaient pas l’apanage du seul genre humain. Puis, la décadence est arrivée, vous avez eu des excès en tout genre et la chute était devenue inévitable : vous n’aviez pas réussi à intégrer une grande leçon essentielle pour pouvoir évoluer et accéder à un niveau de conscience supérieur. C’est aussi à ce moment-là que vous avez commencé à manger de la chair animale ! Vous êtes maintenant, de nouveau, au fameux tournant où il va vous être demandé d’abandonner vos vieux schémas pour pouvoir en accueillir de nouveaux, forts de votre vieille expérience. Or, cela ne sera possible que si vous n’avez pas accumulé de dettes importantes vis-à-vis d’autrui… Pour effacer celle, monstrueuse, qui ne cesse de croître vis-à-vis du peuple animal, que croyez-vous qu’il puisse se passer ?

Juste par comparaison, et non, ce que je m’apprête à vous dire n’est PAS trop fort, cela est même en dessous de la réalité, remémorez-vous cette guerre effroyable que fut la 2nde Guerre Mondiale. Elle fit des millions de victimes, de manière brutale et barbare, propre à la guerre, et vous portez encore, pour certain, le traumatisme de ce qui s’est passé, et pour cause : les victimes d’hier se réincarnent (ou sont déjà incarnées) aujourd’hui ! Rappelez-vous la macabre découverte des camps de la mort avec ses chambres à gaz. Imaginez un peu la souffrance accumulée en ces lieux, l’horreur des derniers souffles de vie arrachés brutalement, à des femmes et des enfants ! Et ceci, sans un scrupule de la part des tortionnaires. Transposez maintenant ceci, des milliers de fois, dans chacune de vos villes ! Et ce, tous les jours, plusieurs fois par jours !

Oui, les animaux souffrent ! Non, ce ne sont pas de stupides réactions nerveuses, juste de vrais sentiments, de douleurs, d’incompréhensions, d’affreux désespoir… Pourquoi croyez-vous que vos abattoirs soient fermés au public ? Parce que si vous saviez réellement ce qu’il s’y passe, jamais plus vous ne pourriez ingurgiter le plus petit morceau de chair animale. Les animaux pleurent, les animaux crient, les animaux ont peur, ils le manifestent, mais vos « bien-pensants » essayent de vous rassurer en disant que vous ne devez pas tomber dans l’anthropomorphisme. Et vous les croyez ?! Quand votre chien se tord la patte, il hurle, c’est de la comédie d’après vous ? Quand votre enfant tombe, il pleure, c’est tellement différent ? Evidemment, les animaux n’ont pas les sentiments aussi développés que vous, mais ils en ont, plus simples mais aussi plus « purs » dans le sens non encore pollués par le mental.

Et vos enfants… mais arrêtez de leur infliger un stress inhumain ! Non seulement vous leur déposez sur le dos une tâche absolument gigantesque dès leur plus jeune âge, dû à la dureté de votre société (et vous arrivez à bien vivre dedans ?), mais en plus, vous leur accumulez un karma énorme en réponse à vos exactions… laissez les vivre en paix. Non, ne pas faire toute sa scolarité en tête de classe n’est pas grave, non, leur vie ne sera pas terminée sitôt les diplôme passés, et oui, ils auront le reste de leur vie pour changer s’ils le souhaitent. Maintenant, vous pouvez vivre plusieurs vies en une, vous avez le droit de vous tromper et de modifier ce qui ne vous plait pas, alors faites-le !




La pression, va devenir de plus en forte, sachez-le, nous n’y seront pour rien dans ce qui adviendra : une fois encore, c’est par amour pour vous que nous vous disons cela. Toutefois, vous êtes les créateurs, et par cela vous êtes en train de créer les égrégores qui risquent de vous donner les « coups de pieds aux fesses » dont vous semblez avoir besoin pour bouleverser vos habitudes. Changez maintenant, par amour pour vous, par amour pour nous, et vos dettes seront moindres. Attendez que l’humanité entière plonge la tête dans son ignominie et votre dette n’en sera que plus lourde…

Encore une fois, nous vous aimons, mais cessez de vous conduire comme des enfants cruels ! La souffrance est à son apogée, nous sommes vos petits frères, ne l’oubliez pas !

Le Deva des loups et d’autres animaux (dont ceux exploités pour leur viande).

source : http://www.lesailesdelumiere.com

Partagé par : www.terrenouvelle.ca



 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube