Les médecins de la liberté d’esprits

Les médecins de la liberté d’esprits




Le temps n’est pas loin où nous aurons des médecins
qui se feront une spécialité d’enseigner aux gens à libérer
leur esprit des pensées qui produisent la pauvreté, à les
remplacer par leurs contraires, et à augmenter ainsi
constamment leur puissance mentale d’attraction, jusqu’à
ce que l’esprit devienne un puissant aimant attirant la
prospérité.

Ces spécialistes enseigneront aux peuples le pouvoir
créateur de la pensée juste, et leur montreront comment
attirer les choses qu’ils désirent, au lieu de les écarter
comme tant de gens le font par une fausse manière de
penser. Les ecclésiastiques de l’avenir s’occuperont aussi
à éliminer la pauvreté chez leurs paroissiens, en leur
enseignant à détourner d’elle leurs pensées, pour les
porter sur la prospérité.

image pixabay

La guérison des maladies physiques s’effectue en
éveillant chez le malade les forces curatives et vivifiantes
qui sont en lui. Ces forces sont surtout mises en action par
la foi au docteur et aux remèdes. L’attitude mentale
bienfaisante, ainsi créée, surmonte la maladie.




La guérison de la pauvreté s’effectue d’après le
même principe. Celui qui en souffre doit tout
premièrement avoir foi dans le grand Médecin de
l’univers. Quand cette foi existe, il n’est pas difficile de
remplir son esprit de pensées de prospérité, de la pensée
que notre Père céleste est la Source de l’abondance, le
Possesseur de toutes les fortunes de la terre, et qu’il est
infiniment meilleur et plus désireux de notre bien-être,
que la plus tendre mère peut l’être du bonheur de son
enfant.

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

L’art de diriger ses rêves, le rêve lucide

L’art de diriger ses rêves, le rêve lucide
Par Stephen LaBerge,
fondateur du Lucidity Institute, Centre de recherche sur le sommeil de l’université de Stanford, aux Etats-Unis.Traduit de l’américain par Roger Ripert, fondateur de l’association Oniros.


Est-il possible d’orienter le cours de nos rêves ?Peut-on avoir conscience de rêver en rêvant? C’est ce qu’affirme le physiologiste américain Stephen LaBerge, qui mène depuis plusieurs années des expériences de  » rêve lucide  » dont les résultats bousculent la partition traditionnelle des états de vigilance (éveil, sommeil, rêve).

L’EXPERIENCE DU REVE LUCIDE

Nous ignorons la plupart du temps que nous rêvons lorsque nous rêvons. Nos rêves semblent d’un tel réalisme pour notre cerveau endormi que nous leur accordons d’ordinaire un statut de réalité matérielle. Au cours d’une nuit typique de sommeil, la réalité de nos expériences oniriques parait incontestable, comme l’est le présupposé que nous sommes éveillés.

Ainsi que l’a observé Havelock Ellis,  » les rêves sont réels – tant qu’ils durent.  » Ce n’est qu’au réveil, lorsque nous entrevoyons quelques images fugitives de ce qui venait juste de nous traverser l’esprit, que nous reconnaissons qu’il s’agit d’un vécu. Dans la lumière crue du matin, ce qui nous paraissait si réel durant la nuit ne semble guère autre chose qu’un tour d’illusionniste, un mirage, ou un rêve.

Bien que le terme d’hallucination s’applique à la façon dont nous vivons généralement nos rêves en général, il existe une situation d’exception qui met en cause nombre d’hypothèses sur la nature du sommeil et les capacités du cerveau. Cette exception significative est qu’il arrive parfois en rêve que nous sachions parfaitement que nous sommes en train de rêver. Cet état mental remarquable est dénommé  » rêve lucide « , un énoncé forgé par le psychiatre néerlandais Frederik Willems Van Eeden en 1913.

Les rêveurs lucides disent être en pleine possession de leurs facultés cognitives (c’est là le sens du mot  » lucide « ) : ils sont à même de raisonner clairement, de se souvenir de leur vie de veille et d’agir à volonté – de manière réfléchie ou selon des plans d’action établis avant le sommeil. Ils n’en demeurent pas moins profondément endormis, vivant de manière intense dans un monde onirique qui semble étonnamment réel.

Parce qu’ils savent que le monde onirique est purement imaginaire, les rêveurs lucides possèdent une maîtrise tout à fait remarquable du contenu de leurs songes: ils peuvent le transformer (en faisant apparaître ou disparaître à volonté des personnages ou des objets oniriques, par exemple) et transgresser les lois physiques (voler ou transpercer la matière, par exemple), facultés qui sembleraient magiques, voire impossibles dans le monde matériel.

Que ce soit à l’état de veille ou au cours du sommeil, l’une des tâches les plus cruciales de notre cerveau est de construire, en tant que conscience, un modèle du monde environnant dont nous faisons l’expérience. A l’état de veille, ce modèle est essentiellement fondé sur les données sensorielles, meilleure source d’information disponible sur notre environnement. Dans la mesure où ce modèle nous aide à survivre, ce processus de construction du monde suppose la prise en compte de nos besoins actuels, de nos émotions et de nos buts. Durant le sommeil, du fait que nous n’avons accès qu’a très peu d’informations sensorielles sur notre environnement, notre modèle du monde est principalement construit à partir de nos motivations (comme les  » désirs  » freudiens, mais aussi les peurs) et de nos attentes, informations tirées de notre expérience passée sur ce qui est  » susceptible  » de se produire.

En conséquence, ce qui survient en rêve, lucide ou non, est en grande partie déterminé par nos attentes. Dans les rêves ordinaires, nous sommes limités par nos présupposés sur les choses possibles provenant de notre expérience passée du monde matériel. Puisque les rêveurs lucides savent que la gravitation n’existe pas en rêve, rien ne les empêche de voler; et ils volent effectivement avec délice.

La plupart des gens ont fait l’expérience du rêve lucide, au moins de manière passagère et occasionnelle. Dans le scénario courant, à la fin d’un cauchemar, le rêveur réalise que  » ce n’est qu’un rêve  » et se réveille soulagé quelques secondes plus tard. Mais le rêveur qui se réveille pour échapper à son cauchemar ne fait probablement qu’en partie lucide. Le rêveur pleinement lucide, lui, a conscience que son cauchemar est aussi inoffensif qu’un film d’horreur; et, de ce fait, il continue à rêver, affronter ses peurs cauchemardesques et parvient à les surmonter. En conséquence, il se réveille avec une confiance accrue en lui-même et, peut-être, avec une peur moins irrationnelle. Cette approche apparaît comme très prometteuse et pourrait être une méthode pour vaincre les cauchemars. Elle a été décrite à l’origine par le marquis d’Hervey de Saint-Denys dans son livre Les Rêves et les moyens de les diriger, publié en 1867.

image pixabay

Le plus souvent, les rêveurs deviennent lucides lorsqu’ils s’interrogent sur les anomalies du contenu onirique et parviennent à la conclusion explicative qu’il s’agit d’un rêve. Bien que pour la majorité des gens le rêve lucide demeure une expérience exceptionnelle, comme l’affirmait Léon d’Hervey il y a un siècle, il est une faculté qui peut faire l’objet d’un apprentissage.

Malgré les témoignages comme ceux d’Aristote, de Descartes, de Van Eeden et d’Hervey de Saint-Denys, les assertions quant à l’existence du rêve lucide ont longtemps été accueillies avec scepticisme. Au regard de certains raisonnements, le concept de  » sommeil conscient  » est apparu si paradoxal que des philosophes ont même écrit des ouvrages visant à démontrer que le  » rêve lucide  » est une absurdité irréaliste. Faute de preuve objective, les hypnologues, quant à eux, ont mis en doute le fait que le cerveau soit capable d’atteindre en rêve un niveau de conscience et de fonctionnement mental aussi élevé.

A la fin des années soixante-dix, la preuve requise fut fournie grâce à une nouvelle technique faisant appel à des signaux transmis par les mouvements oculaires, technique développée de manière indépendante par des chercheurs scientifiques aux Etats-Unis, à l’université de Stanford, et en Angleterre. Cette technique était fondée sur des recherches antérieures menées par William Dement et H. P. Roffwarg, qui avaient montré que les directions des mouvements oculaires enregistrées durant le sommeil paradoxal coïncidaient parfois avec les orientations du regard en rêve rapportées par les sujets.

Partant de ma propre expérience du rêve lucide, j’ai estimé que les rêveurs lucides étant capables d’agir volontairement, ils devraient le prouver en adressant un signal sous la forme de mouvements oculaires prédéterminés pour indiquer le moment exact de leur accès à la lucidité. Utilisant cette approche à Stanford, mes collègues et moi ont rapporté que les rêves présumés lucides de cinq sujets avaient été effectivement associés aux mouvements oculaires convenus. Tous les signaux, et donc tous les rêves lucides, se produisirent durant une période ininterrompue de sommeil paradoxal.




Une technique presque identique de signalisation par mouvements oculaires a été développée de manière indépendante par Keith Hearne et Alan Worsley en Angleterre. Des recherches menées dans plusieurs autres laboratoires ont abouti essentiellement aux mêmes résultats, montrant clairement que si le rêve lucide est apparemment paradoxal, son existence est démontrée.

 

Au cours d’une série de recherches ultérieures, le groupe de Stanford a mis en évidence que, généralement, les rêveurs deviennent lucides soit aussitôt après un retour au sommeil paradoxal succédant à un bref réveil, soit lors de périodes d’activation assez intense au cours du sommeil paradoxal  » phasique « . On a trouvé aussi que les rêves lucides se produisaient plus fréquemment au cours des dernières périodes de sommeil paradoxal. Il ressort que le rêve lucide résulte de la conjonction de facteurs psychologiques et physiologiques: une activation cérébrale suffisante et une attitude mentale appropriée. Le niveau requis d’activation cérébrale ne peut normalement être atteint qu’au cours du sommeil paradoxal phasique, ce qui expliquerait pourquoi il est rarement fait état de rêves lucides au cours des autres stades du sommeil.

Le fait que les rêveurs lucides soient capables de se souvenir d’actions prédéterminées à accomplir et de les signaler en laboratoire a été à l’origine d’une nouvelle forme de recherche onirologique : les rêveurs lucides peuvent exécuter en rêve diverses expérimentations en signalant le moment exact de la survenue d’événements oniriques spécifiques, permettant ainsi d’établir des corrélations psychophysiologiques précises et de vérifier les hypothèses. Le groupe de Stanford a mis à profit cette stratégie au cours d’une série de recherches montrant un degré étonnant de parallélisme psychophysiologique au cours du rêve lucide paradoxal. Par exemple, une étude du  » temps onirique  » a révélé que les laps de temps estimés en rêve lucide sont très proches du temps réel.

Dans une autre étude, on a de mande a des sujets de respirer rapidement ou de retenir leur respiration (au cours de leurs rêves lucides), et de signaler par des mouvements oculaires le laps de temps correspondant au changement de respiration. Les enregistrements polygraphiques ont montré une correspondance exacte avec les schèmes indiqués par les rêveurs. D’autres études ont permis d’observer que les mouvements rêvés se traduisent par des contractions musculaires correspondantes et que l’activité sexuelle en rêve est liée à des réactions physiologiques très proches de celles de l’activité sexuelle réelle.

Les résultats de ces recherches et d’autres études similaires peuvent se résumer ainsi : au cours du sommeil paradoxal, les événements dont nous pensons faire l’expérience en rêve proviennent de schèmes d’activité cérébrale qui produisent en retour des effets sur notre corps et notre système nerveux périphérique. Ces effets modifiés dans une certaine mesure par les conditions spécifiques du sommeil paradoxal, demeurent néanmoins proches de ceux qui seraient produits si nous étions amenés à vivre les événements correspondant à l’état de veille. Si ce n’est du fait de notre paralysie musculaire durant le sommeil paradoxal, nous ferions réellement ce que nous rêvons faire. C’est peut-être la raison qui explique en partie le fait que nous prenions si souvent nos rêves pour la réalité : pour les processus cérébraux qui construisent notre modèle expérientiel du monde, rêver de percevoir ou de faire quelque chose est équivalent au fait de le percevoir ou de le faire réellement.




L’existence même du rêve lucide pose des difficultés conceptuelles par rapport aux croyances traditionnelles au sujet du  » sommeil « , qui présupposent des limites à l’activité mentale onirique. En un sens, la nature inattendue du rêve lucide rejoint celle de cet étrange état spécifique que l’on a dénommé sommeil paradoxal.

Si la découverte du sommeil paradoxal a entraîné un élargissement de notre conception du sommeil, les preuves – passées en revue ci-dessus – des liens unissant le rêve lucide au sommeil paradoxal nécessitent un élargissement similaire de notre conception du rêve ainsi qu’une clarification de notre conception du sommeil. Le rêve lucide pourrait bien être le phénomène le plus paradoxal du sommeil paradoxal.

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Rituel pour la purification d’une pièce

Rituel pour la purification d’une pièce

Purification d’une pièce

Accessoires:
– De quoi faire 4 petits sachets blanc
– Du sel gemme
– Du sel de mer
sel gemme – image pixabay

Étapes:
1. Mélanger les deux sels ensemble.
2. Verser une petite quantité dans chaque sachet blanc.
3. Place les sachets dans les 4 coins de la pièce en disant:

«Je purifie cet endroit
Et je commande aux forces négatives de le quitter
Qu’il en soit ainsi.»

Source livre des ombres  

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Interprétation des rêves, rêver d’avion la signification

Interprétation des rêves, rêver d’avion la signification

Rêver d’avion signification:




 

Première interprétation du rêve avion:
Rêver d’avion est un rêve qui conseille la prudence, c’est parfois un signe qui indique que le rêveur s’embarque sur une voie où il n’aura plus les pieds sur terre ou s’éloignera de la réalité, il doit se méfier des projets et des entreprises trop ambitieuses.
Rêver d’avion en plein vol, signifie que vous aurez des incertitudes.
Voir un avion en atterrissage est un signe que vous réussirez.
Voir un avion qui s’écrase indique que vous recevrez une mauvaise nouvelle.
Rêver d’avion et voyager à bord en songe signifie, assurance et calme dans vos projets.
Rêver d’avion qui vous survole, signifie qu’il faut vous méfier de vos rêveries chimériques.
Rêver d’avion de guerre: trop de confiance en vous, vous fera commettre des erreurs.
Rêver d’avion qui explose est un signe de désillusion et cela dans tous les domaines.

Deuxième interprétation du rêver d’avion:
Voir d’un avion qui atterrit annonce une réussite brillante.
Voir un avion posé sur le sol est un présage défavorable.
Voir en rêve un avion accidenté signifie qu’un danger vous menace.
Rêver que vous voyez un avion voler très haut est un signe de triomphe assuré.
Piloter un avion soi-même indique que vous devez prendre votre destin en main.
Rêver d’avion de chasse indique vous avez tendance à être trop autoritaire.
Rêver d’avion qui décolle représente un projet que vous mènerez à terme et avec un grand succès.

Troisième interprétation de rêver avions:
Rêver d’avion est un songe qui peut indiquer que vous avez envie de changer votre existence.
Rêver que vous êtes à bord d’un avion annonce que votre vie connaitra une certaine instabilité.
Rêver d’avion qui s’écrase: il vous est conseillé de mieux vous occuper de vos affaires sous peine de banqueroute.
Rêver que l’on survie à un crash d’avion indique des rentrées d’argent.
Rêver d’avion et voir deux avions se télescoper signifie que vous devrez combattre pour faire valoir vos droits.
Rêver de survivre à un crash ou un accident d’avion est selon l’oniromancie un bon signe pour l’argent.
Faire le rêve d’avion qui tombe est un présage de caprice dans votre relation amoureuse.
Rêver d’avion de guerre est un présage négatif il indique que le destin vous mettra des bâtons dans les roues.

eveill tv
Interprétation des rêves, rêver d’avion la signification – image pixabay

Quatrième interprétation de rêver d’avion:
Rêver d’avion blanc désigne vos plans dans une entreprise, comme par exemple l’amour, la finance, etc..
Rêver d’avion rouge est l’archétype du songe sexuel.
Rêver d’avion et en voir une multitude dans les airs, indique que vous chercherez à prendre le dessus dans une situation inattendue.
Rêver d’avion qui brule annonce une aventure malheureuse.
Rêver d’avion qui bombarde signifie que le passé refera surface, mais vous rendra plus fort.
Sauter d’un avion, peut être le signe que le rêveur manque de solutions pour gérer ses problèmes.




Un rêveur nous raconte son rêve d’avion

J’ai rêvé d’avion, dans mon rêve j’étais au milieu d’un avion qui survolait une forêt très verte. Tous les passagers et moi étions en apesanteur dans l’avion. Il faisait très noir et je ne voyais pas les visages des autres passagers. Les réacteurs de l’avion faisaient énormément de bruit, puis l’avion s’est écrasé sur ma maison, du sang coulait des hublots. Dans la fin de mon rêve je me retrouvai dans mon jardin à regarder cette scène du crash de cet avion sur ma maison….

Chiffres de chance associés au rêve d’avion:
Si vous rêvez d’avion vous pouvez jouer ces chiffres: 4.7.22 source http://interpretation-reve.fr

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Pourquoi il faut vous rendre à la source de la pensée par l’isolement

Pourquoi il faut vous  rendre à la source de la  pensée par l’isolement

 

L’organisme humain, d’ailleurs comme tous les organismes vivants, est, naturellement, soumis à des périodes d’activité pendant lesquelles il dépense de la force, et à des périodes de repos, dans lesquelles il récupère les forces perdues.

Ces deux périodes, bien différentes l’une de l’autre, sont l’état de veille pendant lequel on travaille, et le sommeil pendant lequel on se repose.

 Le corps est l’instrument de l’Ame ; c’est un réservoir naturel de force mentale qui a besoin d’être en bon état pour travailler utilement. S’il est fatigué, l’Ame, qui est obligée de dépenser plus de force pour l’entretenir qu’elle n’en dépense normalement, se fatigue, et même, s’épuise.




L’enfant, qui travaille, surtout, au développement de son corps physique, a besoin de dormir au moins la moitié du temps ; et l’adulte, quoique le corps physique soit formé, a encore besoin de dormir environ le tiers du temps. S’il ne dort pas assez, ses forces physiques, comme ses forces morales, ne sont plus suffisamment renouvelées ; il y a fatigue d’abord, épuisement ensuite, et la neurasthénie, avec son triste cortège d’incapacités, ne tarde pas à se déclarer.

Si les pensées sont des choses et si leur manifestation est accompagnée d’une émission de force, comme je l’ai démontré, il est indispensable de savoir penser, de régler convenablement le cours de ses pensées ; et surtout, à certains moments, de ne penser à rien.

Pendant la veille, surtout lorsque nous pensons à plusieurs choses à la fois, nous envoyons de la force dans plusieurs directions, et nous nous fatiguons vite. Etant fatigués, si nous pouvions arrêter cette dépense de force et rappeler à leur centre, c’est-à-dire à nous-mêmes, tous les efforts éparpillés, nous reprendrions très rapidement nos forces perdues. Nous serions aptes à livrer chaque jour beaucoup plus de travail, à le faire mieux et avec plus de facilité.

Napoléon possédait ce pouvoir à un degré très élevé. A un moment donné, il pouvait s’isoler et récupérer très rapidement les forces qu’il avait perdues ; aussi dormait-il peu. De plus, il s’endormait et se réveillait à peu près complètement avec une instantanéité qui a étonné tous les psychologues ; et parfaitement reposé, il était, alors, frais et dispos.




C’est un pouvoir que tout le monde peut acquérir en se donnant la peine de s’entraîner progressivement à faire un exercice, ennuyeux, et fatigant les premiers jours, mais qui ne tarde pas à donner les résultats les plus encourageants.

 Cet exercice a pour but d’apprendre à s’isoler du monde extérieur,
à conserver à soi les forces que la pensée vagabonde et indisciplinée envoie inutilement de tous côtés et à ne pas les laisser s’enfuir. C’est la retraite du silence de Turnbull.
Article de H. Durville et Didier Pénissard https://les-secrets.com/

 

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

L’inconscient serait-il à l’origine des phénomènes paranormaux ?

L’inconscient serait-il à l’origine des phénomènes paranormaux ?

Oublions vite ce décevant livre de désinformation de
Georges Charpak et Henri Broch, et intéressons-nous plutôt
à un ouvrage beaucoup plus passionnant, sorti à peu près
en même temps et intitulé “ Le Paranormal ” (Que Sais-Je
n°3424, éditions Puf), rédigé par Philippe Wallon, médecin-
psychiatre et chercheur à l’INSERM.




L’auteur présente, à l’exact opposé du négationnisme de
Charpak et Broch, une approche objective qu’il revendique :
“Pour moi, la négation du paranormal renvoie au refus de
voir”.
Il propose une thèse novatrice : l’inconscient jouerait
un rôle majeur dans les phénomènes paranormaux comme
la télépathie, la voyance, le spiritisme, les visions, la sortie
hors du corps ou la psychokinèse (capacité à faire bouger
des objets directement par l’action de l’esprit).

Philippe Wallon développe son argumentation en l’illus-
trant de nombreux témoignages qu’il a recueillis personnel-
lement dans le secret de son cabinet de psychiatre. Ce qui,
en soi, représente déjà une grande avancée.

En effet, pendant longtemps, les personnes
vivant des expériences para-normales n’osaient pas en parler.
Ce que Carl Gustav Jung (1875-1961) avait d’ailleurs noté :

“ En tant que psychiatreet psychothérapeute,
j’ai souvent été mis en contact avec les
phénomènes en question et j’ai pu mesurer avec certitude
tout ce qu’ils signifient dans l’expérience intérieure de l’être
humain. Il s’agit, en effet, le plus souvent, de choses dont on
ne parle qu’à voix basse, afin de ne pas s’exposer à la raillerie
de l’irréflexion. Je n’ai cessé de m’étonner du grand nombre
de gens qui ont connu des expériences de ce genre et du soin
qu’ils mettaient à garder le secret de l’inexplicable.”

Je pense sincèrement qu’aujourd’hui le monde a changé :
de plus en plus de personnes, comme le journaliste Marc
Menant, déjà cité, ont en effet le courage de témoigner, à
visage découvert, de leurs expériences paranormales.
Mais il reste, à mon sens, à franchir une étape supplémentaire :
trouver des personnes qui acceptent de participer à des
tests scientifiques qui permettraient de mieux comprendre
ces phénomènes. Comme le fait, depuis longtemps déjà,
Jean-Pierre Girard, sujet-psi aux capacités paranormales
étonnantes, dont on reparlera plus loin à propos de psy-
chokinèse.




Cependant, je n’ignore pas qu’il est très difficile, au cours de
tests scientifiques, en laboratoire et devant des observateurs
plus ou moins sceptiques (ce qui a tendance à “ bloquer ” le
cobaye), de déclencher les phénomènes paranormaux de
façon répétitive et sur commande. En effet, observer en
direct un phénomène paranormal, par nature spontané et
aléatoire, revient à tenter de photographier un éclair en
plein orage : on ne sait jamais où et quand il apparaîtra !

Mais cela vaut la peine d’essayer, non?

Jacques Mandorla

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

5 Étapes de reconnexion à votre intuition

5 Étapes de reconnexion à votre intuition

Mettez-vous en condition

Définissez clairement la question dont vous souhaitez la réponse de votre intuition.

Soyez le plus concis possible et évitez les questions à double sens.

Rechercher de l’information objective sur le sujet qui vous intéresse sans toutefois y consacrer trop de temps, car moins vous en savez, plus votre intuition sera à même de vous mettre sur la bonne voie.

Apprenez à vous relaxer, à faire le vide

Aidez à entreprendre tout ce qui vous permet de ralentir votre dialogue interne.

Ne réfléchissez pas, ne tentez pas d’analyser ce qui défile sur votre écran mental.

Commencez par une relaxation guidée et relâchez toutes les tensions ici et là. Faites et expérimentez le silence en vous et tout autour de vous.

Le contact avec la nature peut vous venir en aide si vous avez la possibilité de le faire dehors.




Déployez vos antennes de perception

Une fois que vous êtes bien détendu, commencez à poser vos questions et ressentez en vous les sensations que votre corps vous envoie.

Identifiez les options qui vous parviennent via le canal intuitif et au besoin notez-les.

Tenez un journal intuitif

Notez les impressions que vous recevez de votre intuition.

Source www.intuition-et-connaissance.com

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

MISE AU POINT INTERNE DE L’UNIVERS

MISE AU POINT INTERNE DE L’UNIVERS

par Corinne Heyberger

Mise au point interne de l’Univers . C’est le sentiment que j’en ai. Que de changement ! Que d’évolution !. Je ne sais pas pour vous, mais en quelques semaines tout se modifie en moi, à une rapidité telle que je n’ai plus le temps de penser. Mon mental n’a plus le temps. Et avec cela une farandole de surprises , de synchronicités plus agréables les unes que les autres.

Comme des nouvelles données que mon Cœur vibre et non plus ma tête. Mon mental n’y accède pas .Mon Cœur seul le vibre. Et chaque jour me donne de la Joie parce que vivre cela de plus en plus fortement est juste magique.

Abandonnons nous à l’Intelligence de la Lumière

Comment vivre cette étape ?. Comment accueillir cette mise au point ?. En lâchant prise, entièrement, totalement. En s’abandonnant à l’Intelligence de la Lumière et en ayant Confiance et Foi dans ce qui est. Dans ce que NOUS SOMMES . Dans ce qui arrive. Dans ce que nous rayonnons . Dans ce que nous accueillons.

Les énergies du moment nous accompagnent grandement pour tout cela. Alors laissons aller , laissons nos anciens schémas derrière nous . Accueillons le nouveau en ayant la certitude que tout ira bien.

Une porte se ferme, une autre s’ouvre.

Un travail se termine,un autre arrive.

Un amour s’achève, un autre fleurit.

C’est ainsi, c’est le mouvement de la Vie. Il n’y a pas de vide. Alors cessons de penser que nous devons nous battre pour obtenir l’abondance dans notre vie . Comment y accéder ?. En utilisant les outils que l’Univers nous offre abondamment . En écoutant ce que l’Univers nous répète continuellement.




Le moment présent

Le souffle

La transmutation

Et notre pouvoir créateur bien sûr !

Nous sommes notre propre Maître et nous sommes capable de créer ce QUE nous désirons . A nous d’y croire. A nous d’accepter les mises au point interne. A nous la création délibérée . A nous de nous permettre cela.
Qu’est ce qui nous coince ? . Le scepticisme ! . Penser que c’est trop simple . Que ceux qui agissent de cette façon sont de doux rêveurs !.
Laissons le doux rêveur apparaître

Et bien, je fais partie de ces doux rêveurs et aujourd’hui, j’en suis fière . Car maintenant, je récolte le fruit de mes doux rêves. Et j’en demande encore….

Ma vie n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Aujourd’hui, cela m’est égal. Car de ce chaos, j’en suis le fruit. J’ai grandi étape par étape et je continue à grandir !.

La différence ? Aujourd’hui, je m’abandonne à l’Intelligence de la Lumière . Je fais entièrement confiance dans toutes les mises au point interne impulsées par l’Univers sans m’interroger , simplement accepter.

Tous les soirs, je demande à la Flamme Violette / Dorée de purifier mes actions de la journée sans choisir l’action . J’ai la certitude que la Flamme Violette / Dorée purifiera ce qui est juste et que le lendemain, mon disque dur interne sera allégé !.
Demandons à la Flamme Violette / Dorée

Et le matin, ainsi que tout au long de la journée, je demande à la Flamme Violette / Dorée de purifier mes pensées et mes mots dès que je sens en moi de l’inconfort.
Je ne cherche pas à savoir quelles pensées vont être dissoutes . Je sais que la Flamme Violette /Dorée s’en occupera et que tout se transformera ; sera dissout et transcendé.
Et ma Vie se transforme . S’enrichit. Ma vie prend un tournant lumineux et joyeux. Chaque instant , je le savoure. C’est le plus beau cadeau que je peux m’octroyer .

Est ce qu’un enfant se pose la question du après?. Non, Il vit simplement l’instant présent .

Dans notre cheminement, la seule chose qui nous est proposé par l’Univers, c’est retrouver l’enfant en nous !. Alors qu’attendons nous ?.

De ce fait, acceptons les mises au point interne qui arrivent aujourd’hui. Laissons l’Univers, notre principe créateur faire les réglages nécessaires nous permettant enfin d’être simplement dans l’ici et maintenant . Remettons en route notre pouvoir créateur en ayant la confiance dans ces mots :




JE VEUX ET J’AI

Travaillons avec ces pensées positives et évolutives qui empêchent notre mental de tergiverser et d’envoyer des peurs. Nous ne pouvons penser qu’à une chose à la fois , alors pensons beau et nous aurons beau ! . Pensons évolutif et nous aurons évolutif !. Ne cherchons pas comment , ce n’est pas important .

Quand vous mettez un nouveau programme dans votre ordinateur, vous l’installez et vous laissez l’ordinateur vous donner la marche à suivre.

Et bien , nous sommes l’ordinateur . Le programme , c’est notre principe créateur relié au Cœur de l’Univers . Demandons les nouveaux programmes ou plutôt nouvelles données et laissons l’Univers nous indiquer la marche à suivre, en confiance.

Allez, chers Sœurs et Frères des Étoiles

Avançons en confiance

Accueillons avec la certitude d’être entendus et exaucés

Aimons Nous

Dirigeons nous vers notre Lumière

Amour de Nous à Nous

« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

eveil tv - chaine youtube




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

S’ARRÊTER POUR REPARTIR À ZÉRO

S’ARRÊTER POUR REPARTIR À ZÉRO




par Dominique Lacroix

Vous arrive-t-il souvent de vous retrouver dans une impasse ou de vous sentir acculé au pied d’un mur ? Quoi que vous fassiez, le résultat que vous désirez ne se manifeste pas et semble même s’éloigner de plus en plus. Quand vous vous trouvez face à une telle situation, vous remarquerez que souvent vos pensées et vos conversations tournent autour des problèmes, des difficultés et de tout ce qui vous empêche d’arriver à votre but plutôt que d’être orientées sur ce que vous voulez. Puis ces pensées négatives font surgir dans tout votre être des émotions intensément désagréables. Et vous vous sentez de plus en plus mal, découragé, frustré, en colère ou impuissant devant votre incapacité à changer quelque chose.

La plupart du temps, la cause n’est pas ce que vous croyez, car elle ne se trouve pas dans les conditions extérieures ou dans les autres personnes concernées par la situation. La raison qui fait que vous n’arrivez pas à réaliser le projet qui vous inspire, à attirer la nouvelle relation amoureuse que vous désirez, ou encore le travail que vous convoitez, trouve sa source dans l’existence d’énergies négatives ou conflictuelles en vous. Et toutes les actions que vous prendrez pour corriger la situation ou pour faire avancer les choses n’auront pas le résultat désiré tant que l’énergie derrière vos actions n’aura pas changé, car cette énergie émet une vibration discordante.

Prenez un moment pour prendre conscience que lorsque vos pensées sont tournées sur l’absence de ce que vous voulez, ce sentiment de manque devient l’énergie qui prévaut dans votre vibration. Et vous récoltez en retour les fruits de cet élan vibratoire non harmonieux qui fait persister ce manque dans votre vie.

Lorsque vous voulez intensément quelque chose et que vous y accordez beaucoup d’attention par vos pensées, vos paroles, vos actions, etc., vous créez un élan énergétique qui peut avoir une puissance considérable. Mais lorsque ce mouvement puissant est nourri par les doutes sur les possibilités de réalisation, par la peur de l’échec ou d’être jugé, par l’inquiétude sur le futur si votre projet ne se réalise pas, par des conversations sur tout ce qui vous empêche d’y arriver… eh bien, vous aurez des expériences qui viendront confirmer vos peurs et vos inquiétudes. Car vous recevez toujours en réponse des expériences qui correspondent exactement à la vibration que vous émettez.

Par contre, quand vous êtes capable de soutenir ce que vous désirez par une vision claire et puissante de ce que vous voulez, par des pensées, des conversations et des activités positives, pleines de confiance et d’enthousiasme, vous créez un élan créateur positif puissant qui est en harmonie avec ce que vous désirez. Que faire quand vous vous rendez compte que vous vous êtes laissé entrainer dans un élan créateur orienté sur les doutes et les problèmes et qui génère le contraire de ce que vous désirez ?

Il est bien sûr tout à fait possible de le renverser, mais cela ne se fait pas d’un seul coup. Imaginez que vous lanciez une boule vers un jeu de quilles et que la boule rate complètement son but. Vous devez vous arrêter, prendre une autre boule et recommencer votre lancer, n’est-ce pas ? Et cette fois, vous prenez le temps de vous aligner avant de relancer votre boule avec juste la force nécessaire. Eh bien, il s’agit de faire un peu la même chose.

Vous devez prendre une pause afin de pouvoir repartir à zéro. Et pour cela, vous devez commencer par tout arrêter, même arrêter de penser à votre projet. Vous devez réaligner tout votre être, c’est-à-dire vos pensées autant que vos émotions et vos croyances, avec le flot de d’énergie universelle qui est au cœur de votre être. Lorsque vous êtes aligné avec cette énergie, votre pouvoir de création émet une puissante vibration créatrice positive. Vous êtes aligné à cette énergie lorsque vous vous sentez bien, que vous vous sentez inspiré, enthousiaste, soutenu, confiant, solide, choyé, que vous êtes plein d’espoir et de joie, etc. Vos émotions vous laissent toujours savoir si vous êtes en accord avec votre nature véritable ou non.




Comme il est difficile de cesser de penser à quelque chose qui vous préoccupe, un moyen qui peut vous y aider est de vous arrêter quelques minutes pour apaiser votre esprit et faire le silence intérieur. Le meilleur moment pour cet exercice est le matin au réveil. Une nouvelle journée est toujours un nouveau départ. C’est une page blanche, c’est une occasion de repartir à zéro, car vous n’avez pas encore de pensées. Vous pouvez choisir de noircir la nouvelle page immédiatement en rappelant à votre esprit toutes vos inquiétudes et vos doutes ou vous pouvez choisir d’écrire un nouveau chapitre.

Le simple fait de commencer votre journée en vous centrant sur votre cœur, en demandant à vous sentir en communion intérieure avec votre Source et en faisant l’effort d’apaiser votre esprit, enclenche un tout nouvel état de conscience, un nouvel état vibratoire. Il est probable que cela prendra plusieurs essais avant que vous arriviez à vous calmer, mais cet exercice vous aidera considérablement à acquérir la maitrise de vos pensées. Vous pouvez utiliser différentes méthodes pour apaiser votre esprit comme écouter une musique très douce, vous concentrer sur un bruit monotone et répétitif ou simplement vous concentrer sur votre respiration et votre cœur.

Commencez votre exercice en demandant que tout votre être soit en parfaite cohérence avec l’énergie de l’amour inconditionnel. Puis énoncez clairement votre intention, par exemple : « Mon intention est d’apaiser mon esprit, afin de me sentir en communion avec mon être intérieur. Mon intention est d’apprendre à maitriser mes pensées. Mon intention est d’être dans un état de réceptivité me permettant de recevoir la guidance de mon être spirituel. »

Dans cet état de calme intérieur, vous avez maintenant la possibilité d’apprécier le moment présent, tel qu’il est et de vous rendre compte que vous n’avez besoin de rien d’autre pour vous sentir bien. Vous n’êtes plus dépendant des circonstances extérieures ou des autres pour être calme et serein. Vous pouvez ressentir cet état de sérénité intérieure quand vous le voulez. Et lorsque vous arrivez à ressentir cet état, vous savez que vous êtes dans une énergie qui vous permet de prendre un nouveau départ, car vous êtes maintenant en accord avec votre véritable nature.

Pensez alors à votre projet et voyez ce qui fait surface. Êtes-vous capable de l’imaginer comme s’il était déjà réalisé ? En ressentez-vous clairement les possibilités ? Puis prenez le temps d’identifier les schémas de pensée et les attitudes qui vous limitent et vous empêchent de matérialiser votre désir. Vous devez les voir pour ce qu’ils sont : des perspectives limitées qui ne sont pas en accord avec votre nature véritable. Car l’énergie spirituelle qui est la vôtre est parfaite, complète, elle est toujours présente, aimante et puissante. Elle est faite de la même énergie-conscience que la Source. Vous êtes à un point de départ nouveau, vous permettant de recréer. Tous les doutes, toutes les peurs, toutes les croyances qui vous empêchent de réaliser votre désir peuvent alors être reformulés et remplacés par de nouvelles perspectives plus en accord avec la nature véritable de votre être.




Et pour ne plus vous retrouver dans ce tourbillon d’énergie négative, vous pouvez commencer à observer vos pensées afin de ne pas laisser les pensées négatives, les pensées impuissantes ou les inquiétudes prendre le dessus. C’est relativement facile lorsque vous prenez conscience de ces pensées à leur naissance, mais c’est beaucoup plus difficile quand vous les avez laissé monter en escalade et prendre toute la place. Dans ce cas, vous devrez revenir au point zéro pour recréer une vibration plus harmonieuse.

Avec beaucoup d’amour

Dominique  « Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

Pourquoi oublie-t-on ses rêves ?

Pourquoi oublie-t-on ses rêves  ?

Le rêve se présente au dormeur toutes les nuits. Il est prouvé qu’il en est ainsi. Ceux qui prétendent ne pas rêver se trompent ; simplement, ils n’ont aucune souvenance d’un vécu nocturne. Plusieurs raisons aussi bien physiques que psychiques s’y rattachent.



Si le réveil à lieu à la fin ou au cours du rêve, celui-ci persiste environ
un quart d’heure en mémoire. En revanche, le souvenir d’un rêve reste très vague si le réveil intervient plus d’une heure après le rêve. Il est même parfois difficile de se remémorer un scénario qui, pourtant, a laissé son empreinte dans notre esprit.

Vainement, nous essayons de rassembler les pièces du puzzle. Tout comme un réveil inopportun entre les cycles du sommeil profond, les rêves se déroulent surtout pendant cette phase, à intervalles réguliers. Si le dormeur est dérangé pendant ce laps de temps, il aura du mal à se remémorer sa nuit.

À l’inverse, s’il se réveille en sursaut au cours du sommeil paradoxal, le rêve revient en mémoire sans difficultés. On se souvient plus facilement du dernier rêve que des précédents.

D’autres raisons favorisent l’oubli du rêve



Comme on ne peut dissocier le rêve du sommeil, je ne recommanderai pas assez d’éviter l’abus des médicaments. Les paradis artificiels tels que les drogues, l’alcool, le café, le thé à fortes doses, les barbituriques, les tranquillisants, endommagent considérablement la vie onirique.

Il y a aussi le fait qu’en dehors du manque d’intérêt porté au rêve, si nous pensons que ces images ne sont que le reflet de notre vie de tous les jours, sans aucun doute, une telle impression provoquera l’amnésie au réveil. Dans l’interprétation des rêves, Freud ne nie pas qu’il y ait un rapport entre le rêve et la veille, mais il a constaté que les faits ou les impressions qui ont intensément occupé la pensée n’apparaissent au cours du rêve que lorsqu’ils ont été, d’une certaine manière, refoulés.

Le rêve est loin d’être une simple projection fantaisiste de nos préoccupations. Au contraire, il permet d’échapper à l’emprise du temps.Son analyse aidera à cerner notre moi profond. En rêvant, nous purifions notre esprit et le libérons des pensées de toutes natures que nous lui imposons à l’état de veille. Il est même possible de résoudre certains problèmes, certaines énigmes, à condition de respecter notre sommeil. (source  dictionnaire des rêves)

Vous pouvez partager cet article en incluant « Chronique trouvée sur Eveil Tv  http://eveil.tv

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube




add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }