LES VIBRATIONS COSMIQUES PEUVENT PROVOQUER DES SCINTILLEMENTS D’OREILLES

Eveil Tv

C’est un scintillement d’oreille cristallin très pur et en général permanent qui ne provoque aucune douleur, aucune gêne. Il n’y a aucune douleur dans la tête, aucune gêne, rien de pathologique en amont ou en aval. Plus il est fort et plus le contact avec le Soi Supérieur est et sera puissant car il tente de fusionner de plus en plus.

Perçus au niveau de l’une des deux oreilles, ces vibrations signent la modification de l’état de conscience et la personne qui ressent cela n’a jamais le moindre doute, elle se sent “connectée”.

Notre entrée en ce moment même dans la “Nébuleuse d’Or” sur la trajectoire de l’orbite du système solaire autour d’Alcyone comme l’activité solaire ne sont pas seuls en cause.

C’est l’ADN dans le sang (eau) qui transmet et émet, parce que l’ADN – en plein développement – est une antenne électromagnétique entrant en résonance avec la terre, les étoiles, les constellations et les galaxies.

Au-delà de la compréhension par l’ADN, c’est le champ de torsion interne qui entre en résonance avec celui du Centre Galactique, car tout est UN.

Le bourdonnement ou le scintillement, lui, ressemble au son primordial et aussi, au bourdonnement qu’on ressent (le corps qui vibre dans sa totalité), avant une OBE (phasing) ou une expérience mystique.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas gênant du tout au quotidien. Ce qui est gênant, par contre, sont les rapports avec les gens. Ce n’est plus le même monde et leurs préoccupations n’ont plus rien à voir avec ce à quoi on pense. On ne se détache pas de leur “réalité” basique dualiste faite de combat permanent intra-espèce, nous suivons simplement un autre chemin d’évolution …

image pixabay www.eveil.tv

PROCESSUS D’INTÉGRATION

Ce que je vous propose aujourd’hui, c’est de passer un peu à la pratique afin d’élargir et d’amplifier ce phénomène auditif. Pour celles et ceux chez qui cela résonne ainsi, cette information sera à la fois une confirmation et une intégration.

Il s’agit ici d’un exercice visant à atteindre la quintessence des 5 sens par l’un d’eux : l’ouïe ayant développé cette sensibilité particulière nous permettant de relier l’extérieur et l’intérieur.

C’est la détection de l’Âme, la note qui sous-tend toute la création, la vibration primordiale nous invitant à la pleine conscience de notre êtreté.

Par la suite et avec un peu de pratique, ces scintillements pourront être accompagnés de temps à autre d’autres sensations visuelles, corporelles, olfactives, intuitives, télépathiques, d’événements synchronistiques, de rêves révélateurs, etc …

Cependant, je vous invite à être vigilant sur les visions que cela occasionnerait car elles pourraient provenir d’une projection du mental, de nos croyances ou de simples désirs de percevoir des manifestations inhabituelles semblant tout à fait réelles.

Et le mental/ego aime à s’approprier l’étrange comme émanant de son propre pouvoir.

Contrairement au toucher qui est un des sens pouvant nous emmener vers des ressentis très profonds, la vue en est un des moins fiables car faisant appel, le plus souvent, à des images mentales conscientes et inconscientes.

INTÉGRATION

Cet exercice est un processus de mise en dissolution, d’un nettoyage des parois de l’âme (parce que l’âme est l’enveloppe de l’Être) pour une élévation de conscience. Prévoyez 45 minutes pour une première séance jusqu’à 2 heures, faites comme vous le sentez.

En général, ces sons vibrent et scintillent au niveau de l’oreille gauche qui est une écoutille du chant de l’âme. Le but de l’exercice est d’amener consciemment ce son au centre de la tête et de le conduire jusqu’à l’oreille droite qui est une porte d’accès de l’Esprit vers une conscience supérieure.

Choisissez un endroit calme où vous ne serez pas dérangé et allongez-vous confortablement dans une ambiance tamisée, dans le silence d’une atmosphère neutre.

Commencer en conscience par une respiration ventrale profonde et régulière.

Portez votre attention sur le scintillement (bourdonnement, sifflement …) et concentrez-vous sur cette vibration et sur rien d’autre que cela.

Le mental au début voudra s’immiscer dans cette observation car il veut toujours tout contrôler et à cet effet, tentera de projeter des pensées ou des images pour détourner votre attention. N’y faites pas cas et restez centrer sur l’écoute de ces sons jusqu’à ce qu’ils prennent de plus en plus d’ampleur.

Lorsque le son aura pris toute sa place sans trop d’interférence du mental, dirigez-le au centre de vos deux oreilles jusqu’à ce qu’il ait la même intensité.

Après un moment et une fois le scintillement vibratoire stabilisé, dirigez-le vers l’oreille droite en posant l’intention de l’amplifier à nouveau.

Refaites le mouvement inverse jusqu’au centre en séparant le son entre l’oreille droite et la gauche, comme si vous écoutiez en stéréo et restez attentif à ce qui vient sans intention de saisir quoi que ce soit.

Ceci pour vous permettre de rentrer en communication avec votre Soi, le fondement d’être.

Après que vous vous soyez familiarisé avec ce processus, un autre mouvement est de le faire descendre au niveau du cœur, au centre de votre part absolue pour que l’intégration gagne tout l’espace intérieur de votre enveloppe physique et subtil.

Observez comment cet espace s’ouvre au-delà des limites de votre corps sans aucune crainte de vous évaporer, cette acuité pouvant vous amener à explorer une dimension non local comme un dédoublement astral.

www.eveil.tv image pixabay

NOTE : Aucun contrôle n’est à rechercher, juste se concentrer sur le son car au début, c’est très difficile de faire basculer ce son au centre ou dans le sens opposé. C’est plutôt dans un état méditatif, dans un état modifié de conscience et de manière détachée que l’on peut le mieux diriger son attention, mental quasi endormi.

Il n’est pas nécessaire de changer quoi que ce soit car c’est avant tout un processus d’observation pouvant nous aider à pratiquer la pleine conscience jusque dans les choses les plus anodines du quotidien.

Le basculement oreille droite/oreille gauche permet de synchroniser les deux hémisphères ainsi qu’un équilibre âme/esprit. S’il ne se passe rien, c’est Ok, la présence à ce qui est suffit car en effet, l’attente de résultat freine plus qu’il n’ouvre.

Pour ceux d’entre vous qui sont émotionnellement sensibles et éveillés, pour ceux d’entre vous pour lesquels ceci est nouveau, cette information servira à vous préparer à répondre au lieu de réagir aux événements inévitables qui vont surgir à l’horizon de notre expérience collective.

Nous arrivons à la fin des temps ou du temps, donc du dédoublement du temps, de la différenciation entre passé et futur en 3D. Le présent, quant à lui, est une succession de points de conscience avec des vides de “non-temps” à chaque instant. Le présent n’existe pas réellement, d’où l’importance capitale, paradoxalement, du temps présent, de la focalisation par l’émotion et du lâcher-prise.

Très belle exploration de conscience en votre intériorité
Et bon toujours, toujours …
Le monde n’est rien d’autre qu’une relation avec soi,
Sam’s

Vous pouvez partager cet article à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l’auteur, la source et le site http://samstory.free.fr

Partagé par www.eveil.tv

Trouvé sur la-PG

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

L’inconscient serait-il à l’origine des phénomènes paranormaux ?

Oublions vite ce décevant livre de désinformation de
Georges Charpak et Henri Broch, et intéressons-nous plutôt
à un ouvrage beaucoup plus passionnant, sorti à peu près
en même temps et intitulé “ Le Paranormal ” (Que Sais-Je
n°3424, éditions Puf), rédigé par Philippe Wallon, médecin-
psychiatre et chercheur à l’INSERM.




L’auteur présente, à l’exact opposé du négationnisme de
Charpak et Broch, une approche objective qu’il revendique :
“Pour moi, la négation du paranormal renvoie au refus de
voir”.
Il propose une thèse novatrice : l’inconscient jouerait
un rôle majeur dans les phénomènes paranormaux comme
la télépathie, la voyance, le spiritisme, les visions, la sortie
hors du corps ou la psychokinèse (capacité à faire bouger
des objets directement par l’action de l’esprit).

Philippe Wallon développe son argumentation en l’illus-
trant de nombreux témoignages qu’il a recueillis personnel-
lement dans le secret de son cabinet de psychiatre. Ce qui,
en soi, représente déjà une grande avancée.

En effet, pendant longtemps, les personnes
vivant des expériences para-normales n’osaient pas en parler.
Ce que Carl Gustav Jung (1875-1961) avait d’ailleurs noté :

“ En tant que psychiatreet psychothérapeute,
j’ai souvent été mis en contact avec les
phénomènes en question et j’ai pu mesurer avec certitude
tout ce qu’ils signifient dans l’expérience intérieure de l’être
humain. Il s’agit, en effet, le plus souvent, de choses dont on
ne parle qu’à voix basse, afin de ne pas s’exposer à la raillerie
de l’irréflexion. Je n’ai cessé de m’étonner du grand nombre
de gens qui ont connu des expériences de ce genre et du soin
qu’ils mettaient à garder le secret de l’inexplicable.”

Je pense sincèrement qu’aujourd’hui le monde a changé :
de plus en plus de personnes, comme le journaliste Marc
Menant, déjà cité, ont en effet le courage de témoigner, à
visage découvert, de leurs expériences paranormales.
Mais il reste, à mon sens, à franchir une étape supplémentaire :
trouver des personnes qui acceptent de participer à des
tests scientifiques qui permettraient de mieux comprendre
ces phénomènes. Comme le fait, depuis longtemps déjà,
Jean-Pierre Girard, sujet-psi aux capacités paranormales
étonnantes, dont on reparlera plus loin à propos de psy-
chokinèse.




Cependant, je n’ignore pas qu’il est très difficile, au cours de
tests scientifiques, en laboratoire et devant des observateurs
plus ou moins sceptiques (ce qui a tendance à “ bloquer ” le
cobaye), de déclencher les phénomènes paranormaux de
façon répétitive et sur commande. En effet, observer en
direct un phénomène paranormal, par nature spontané et
aléatoire, revient à tenter de photographier un éclair en
plein orage : on ne sait jamais où et quand il apparaîtra !

Mais cela vaut la peine d’essayer, non?

Jacques Mandorla

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube