le syndrome des jambes sans repos : quels sont les symptômes et traitements naturels ?

le syndrome des jambes sans repos : quels sont les symptômes et traitements naturels ?

Le syndrome des jambes sans repos, aussi appelé « syndrome d’impatiences », se manifeste par un besoin irrésistible de bouger les pieds ou les jambes, généralement au moment du coucher ou au repos, assis ou allongé. 

Symptômes du syndrome des jambes sans repos

10% de la population française seraient atteints, à des degrés divers, de cette maladie neurologique chronique dont le mécanisme serait lié à un dysfonctionnement dopaminergique.
Voici ses symptômes :

  • le patient agite ses jambes pour soulager les symptômes,
  • il est parfois obligé de se lever et de marcher,
  • il ressent des picotements ou des fourmillements, des démangeaisons, des brûlures voire des douleurs. quand il ne bouge pas ses jambes,
  • des mouvements involontaires des jambes se produisent la nuit,
  • une dégradation du sommeil : le patient a du mal à s’endormir, parfois il se réveille plusieurs fois dans la nuit pour bouger les jambes, ce qui peut mener à l’insomnie et gêner la personne qui partage le lit,
  • fatigue en journée, somnolence diurne,
  • difficultés de concentration,
  • des troubles de l’humeur (irritabilité, voire dépression).

De la simple gêne au coucher aux douleurs ou aux troubles du sommeil invalidants, le syndrome des jambes sans repos peut affecter la qualité de vie de la personne qui en souffre.

Quels remèdes naturels ?

En matière d’homéopathie, le ZINCUM METALLICUM peut être prescrit par un médecin généraliste ou un homéopathe. Prenez-en en dilution, 7 à 9 H matin et soir durant trois mois.




Une cure de fer

Une carence en fer, même légère, peut être à l’origine des impatiences, ou syndrome des jambes sans repos. Mieux vaut consulter votre médecin qui devrait vous prescrire une prise de sang afin de vérifier que vous ne présentez pas de carence en fer. À défaut, il faudra adopter une alimentation riche en fer par exemple, en consommant plus régulièrement des légumes secs (lentilles, germe de blé) mais aussi des protéines végétales ou animales comme le bœuf, le boudin noir ou les haricots rouges.

Source

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }

17 aliments qui contiennent le plus de protéines en dehors de la viande

17 aliments qui contiennent le plus de protéines en dehors de la viande

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la viande n’est pas la seule à faire partie des aliments les plus protéinés, au contraire ! De nombreux végétaux en contiennent plus que la viande.

Donc si par conviction, par goût, pour la planète ou pour votre santé, vous souhaitez arrêter ou limiter votre consommation de viande, de nombreuses sources végétales s’offrent à vous.

En dehors de cas spécifiques nécessitant une consommation en protéines étudiée, surveillée ou accrue (végétaliens, femmes enceintes, sportifs, etc.), une alimentation équilibrée devrait en procurer suffisamment à un individu pour ne pas justifier la prise de suppléments alimentaires.

Voici une liste de 17 aliments les plus protéinés d’origine végétale :

17. Steak de soja : 16.5 g pour 100g.

16 . Graine de tournesol : 20.2 g pour 100g.

15. Le son d’avoine est l’enveloppe qui entoure l’amande. En plus d’être riche en fibres, il contient 13g de protéines pour 100g.





14. Le sarrasin en contient lui aussi 13%, en plus il ne contient pas de gluten.

13. Le quinoa en contient 14g pour 100g. Le plus de cet aliment est qu’il ne contient pas de gluten et est très riche en acides aminés !

12. L’épeautre contient 15g de protéine pour 100g de produit. Il se consomme généralement en flocons, graines ou farine.

A titre indicatif le poisson se situerait à ce niveau du classement, avec en moyenne 16g de protéine pour une portion de 100g.

11. Les graines de chia (17g pour 100g) sont de plus en plus populaires et pour cause, elles sont riches en protéines végétales, oméga-3, fibres…

10. Le pois chiche en contient 19g pour 100g. Il est la base de nombreuses cuisines végétariennes.

Pour comparer, la viande se situerait à cet endroit du classement avec en moyenne 20g de protéines pour 100g.

9. Le tempeh en contient 20%. Il est obtenu à partir de la fermentation du soja et ressemble un peu à du fromage.

8. Les noix sont connues pour être riches en sels minéraux et vitamines, elles sont également une très bonne source de protéines (20%).

7. Le fenugrec : ce sont des petites graines qui peuvent être consommées comme une épice ou germées. Le fenugrec en contient 23g pour 100g.

6. Les haricots japonais Azuki en contiennent 25g pour 100g.

5. Les graines de courge sont riches en vitamines et minéraux et aussi en protéines avec 25g pour 100g. De plus elles sont très faciles à manger en salade, dans du pain ou à l’apéritif.

4. Le beurre d’arachide surprend dans ce classement pourtant il en contient 25%.

3. Les graines de chanvre en contiennent 26g pour 100g.

2. Le soja est une marche bien au-dessus avec 36g de protéines pour 100g de produit. Il est aussi très riche en fer.

1. La spiruline, cette petite algue détrône tous les aliments toutes catégories confondues avec 65g pour 100g !

Source

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE
add_filter('post_thumbnail_html', 'gkp_post_thumbnail_html', 10, 2 ); function gkp_post_thumbnail_html( $html, $post_id ) { $html = '' . $html . ''; return $html; }