Les bienfaits de la mer sur la santé avec la formule Quinton

En plus de sa beauté et de son rôle indubitablement vital pour notre survie sur cette planète, la mer a également des effets bénéfiques surprenants sur notre organisme. Des bienfaits dont certains sont connus depuis l’Antiquité et qui gagneraient à être largement diffusés aujourd’hui.

Iode, magnésium, calcium, potassium, sodium, zinc, phosphore, manganèse, l’eau de mer est remplie d’oligo-éléments bons pour notre santé. Pour en profiter, il suffit d’aller faire trempette à la mer ou de suivre une petite thalassothérapie. On trouve même de l’eau de mer à but thérapeutique en pharmacie !

Bains de mer et air marin

Aller à la mer présente deux avantages : on profite des bains de mer et on respire un bon air. L’air marin peut soulager beaucoup de maux comme l’asthme, la fatigue ou les migraines. C’est également un antistress naturel qui aidera beaucoup à retrouver le moral même en pleine grisaille de l’hiver. De même, flotter dans l’eau de mer est un excellent moyen pour atténuer les tensions et le stress accumulés. Cette action antistress est due aux ions négatifs dégagés par le bris des vagues et qui stimulent la sécrétion de sérotonine et d’endorphines, nous mettant ainsi de bonne humeur.
Les bains de mer préviennent et soulagent également les rhumatismes, l’arthrose et autres affections articulaires. Enfin, ils tonifient la peau et lui rendent son éclat.

La thalassothérapie

Les racines de la thalassothérapie vont aussi loin que l’Antiquité, période où Romains, Grecs et Égyptiens prenaient déjà des bains de mer et de boues à des fins thérapeutiques. Les premiers établissements de thalasso ont été mis au point par le Dr Louis-Eugène Bagot dans les années 60. Aujourd’hui encore, on utilise de l’eau de mer (souvent chauffée), des algues ou encore de la boue marine à des fins préventives ou curatives. La thalassothérapie élimine les toxines du corps, réactive le système immunitaire et traite des affections aussi variées que les rhumatismes et la sinusite.

Marcher dans la mer

Marcher avec de l’eau de mer jusqu’à la taille est idéal pour améliorer la circulation sanguine et affiner les cuisses. Cela s’appelle faire du longe-côte. Les bienfaits sont nombreux : effet hydro-massant sur les jambes, musculation du bas du corps, renforcement des capacités respiratoire et cardio-vasculaire, maintien du dos, et plus encore. Cette discipline se pratique en groupe et fait rimer activité physique avec détente et convivialité.

La mer en pharmacie

L’eau de mer est disponible en pharmacie ! On l’y trouve sous forme de solution traitée et rendue isotonique (sa concentration moléculaire est la même que celui du sérum sanguin) dont l’innocuité diffère donc de la vraie eau de mer. On s’en sert généralement pour l’hygiène nasale où elle sert à nettoyer et à humidifier naturellement le nez, mais il existe un cas particulier : le plasma de Quinton qui a été mis au point vers la fin des années 1800 par René Quinton, un biologiste français. Également appelé « eau de Quinton », cette solution purifiée d’eau de mer est un concentré d’oligo-éléments et de minéraux qu’on y trouve. Elle est utilisée en tant que supplément nutritionnel naturel et on lui prête des propriétés toniques, réhydratantes et apaisantes.

Source

Voici un lien pour commander du Quinton

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Une tasse de ce mélange et vous serez endormi dans moins d’une minute!

Eveil Tv - Santé

Ne vous inquiétez pas, parce que nous avons la bonne réponse pour vous.

Si vous souffrez d’insomnie, alors vous devriez certainement essayer ce mélange maison de lait et de miel. Ce remède est le plus efficace de sommeil ancienne. Tout ce que vous avez à faire est juste boire une tasse de ce remède avant d’aller vous coucher et de vous endormir en moins de 10 minutes.

Ingrédients:

– Lait 6 oz
– 1 goutte d’extrait de vanille
– 1 cuillère à café de miel

Directions: Versez le lait dans une petite casserole et le mettre sur la chaleur. Attendez jusqu’à ce qu’il soit chaud, mais non bouillante. Puis, retirez-le du feu et versez-le dans le verre. Ensuite, vous devez ajouter la vanille et le miel. Remuez bien et buvez lentement avant que vous avez sommeil.

source

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

17 aliments qui contiennent le plus de protéines en dehors de la viande

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la viande n’est pas la seule à faire partie des aliments les plus protéinés, au contraire ! De nombreux végétaux en contiennent plus que la viande.

Donc si par conviction, par goût, pour la planète ou pour votre santé, vous souhaitez arrêter ou limiter votre consommation de viande, de nombreuses sources végétales s’offrent à vous.

En dehors de cas spécifiques nécessitant une consommation en protéines étudiée, surveillée ou accrue (végétaliens, femmes enceintes, sportifs, etc.), une alimentation équilibrée devrait en procurer suffisamment à un individu pour ne pas justifier la prise de suppléments alimentaires.

Voici une liste de 17 aliments les plus protéinés d’origine végétale :

17. Steak de soja : 16.5 g pour 100g.

16 . Graine de tournesol : 20.2 g pour 100g.

15. Le son d’avoine est l’enveloppe qui entoure l’amande. En plus d’être riche en fibres, il contient 13g de protéines pour 100g.





14. Le sarrasin en contient lui aussi 13%, en plus il ne contient pas de gluten.

13. Le quinoa en contient 14g pour 100g. Le plus de cet aliment est qu’il ne contient pas de gluten et est très riche en acides aminés !

12. L’épeautre contient 15g de protéine pour 100g de produit. Il se consomme généralement en flocons, graines ou farine.

A titre indicatif le poisson se situerait à ce niveau du classement, avec en moyenne 16g de protéine pour une portion de 100g.

11. Les graines de chia (17g pour 100g) sont de plus en plus populaires et pour cause, elles sont riches en protéines végétales, oméga-3, fibres…

10. Le pois chiche en contient 19g pour 100g. Il est la base de nombreuses cuisines végétariennes.

Pour comparer, la viande se situerait à cet endroit du classement avec en moyenne 20g de protéines pour 100g.

9. Le tempeh en contient 20%. Il est obtenu à partir de la fermentation du soja et ressemble un peu à du fromage.

8. Les noix sont connues pour être riches en sels minéraux et vitamines, elles sont également une très bonne source de protéines (20%).

7. Le fenugrec : ce sont des petites graines qui peuvent être consommées comme une épice ou germées. Le fenugrec en contient 23g pour 100g.

6. Les haricots japonais Azuki en contiennent 25g pour 100g.

5. Les graines de courge sont riches en vitamines et minéraux et aussi en protéines avec 25g pour 100g. De plus elles sont très faciles à manger en salade, dans du pain ou à l’apéritif.

4. Le beurre d’arachide surprend dans ce classement pourtant il en contient 25%.

3. Les graines de chanvre en contiennent 26g pour 100g.

2. Le soja est une marche bien au-dessus avec 36g de protéines pour 100g de produit. Il est aussi très riche en fer.

1. La spiruline, cette petite algue détrône tous les aliments toutes catégories confondues avec 65g pour 100g !

Source

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

Ce que les fabricants de cigarettes ne veulent pas que vous sachiez

Eveil Tv - santé
C’est bien connu, fumer est très dangereux pour la santé. Cela n’empêche pas pour autant les gens de le faire. Certes, une mise en garde est même inscrite sur les paquets de cigarettes.

Toutefois, à aucun moment ne sont mentionnées les 4000 substances chimiques que vous pouvez inhaler rien qu’en grillant une seule cigarette.




Voici donc la vérité sur les cigarettes modernes que leurs fabricants ne souhaitent pas partager.

Les cigarettes modernes contiennent environ 4000 produits chimiques en raison des 600 ingrédients utilisés pour leur fabrication. Les deux principaux composants toxiques sont la nicotine et le goudron. Elles contiennent également du monoxyde de carbone, de l’acétone, du butane, de l’arsenic, de l’ammoniac, du formaldéhyde, le DDT (dichlorodiphényltrichloroéthane) et parfois même du cadmium. Tous sont classés comme des étant des substances toxiques et cancérigènes pour l’homme.

Selon les chiffres de l’OMS, plus de 4,2 millions de personnes meurent, chaque année, à cause du tabac. En 2030, ce chiffre atteindra environ 10 millions.

Lorsque la personne fume, le monoxyde de carbone pénètre dans le corps en raison de la combustion de la cigarette. Ce gaz toxique se fixe sur les globules rouges pour remplacer l’oxygène. Par conséquent, il diminue la capacité du sang à transporter l’oxygène. Cela incite le cœur à travailler davantage pour compenser le manque d’oxygène. La fréquence et la pression artérielle augmentent provoquant des maladies cardiovasculaires.

Par ailleurs, la capacité des vaisseaux sanguins à transporter les nutriments diminue. Or, c’est une tâche importante car les tissus du corps ont besoin de ces nutriments.

Mais cela ne veut pas dire que tout est perdu pour les fumeurs invétérés. Car lorsque la personne décide d’arrêter de fumer par conviction, le processus de guérison est entamé. D’une part, en évitant le tabac, la fréquence cardiaque essaie de reprendre son rythme normal. D’autre part, le taux de monoxyde de carbone présent dans le sang commence à diminuer jusqu’à disparaître.

Par ailleurs, l’inflammation des bronches commence également à diminuer grâce à l’oxygène qui commence à circuler normalement dans le corps. Ce dernier va essayer de « nettoyer » les poumons de façon naturelle, mais cela dépend du nombre d’années durant lesquelles la personne a fumé. Par exemple, une personne qui a arrêté de fumer pendant 10 à 15 ans réduit grandement les risques de cancer des poumons, contrairement à une autre qui s’est abstenue pendant 5 ans.




Alors, les cigarettes électroniques sont-elles bien plus efficaces que les cigarettes modernes ?

Certes, la cigarette électronique possède une faible teneur en produits toxiques. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’elle ne constitue pas de dangers pour la santé. Car sur le sujet, plusieurs spécialistes ont du mal à s’accorder.

En effet, la fumée est moins nocive que les cigarettes car ce sont les substances contenues dans la fumée qui provoquent les maladies dangereuses. Néanmoins, l’innocuité des substances contenues dans les cigarettes électroniques n’a pas encore été prouvée.



Par ailleurs, plusieurs fumeurs recourent à d’autres alternatives pour le sevrage du tabac, en utilisant des médicaments. Toutefois, ces derniers ne sont pas sans effets secondaires (insomnies, maux de tête, vertiges, …).

Si vous souhaitez vraiment en finir avec la cigarette, optez pour une alimentation saine et équilibrée. Pratiquez des activités telles que la méditation, la randonnée pédestre ou l’accompagnement en groupe.

source

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE