La souffrance peut être un obstacle ou une opportunité

eveil tv

La souffrance s’incruste au plus profond de notre être. Elle est comme une étrangère qui se blottit en nous, sans la moindre autorisation, pour nous contrôler et nous user à tous les niveaux. Or, nous pouvons réussir à la vaincre si nous refusons de l’accepter.

La souffrance, elle, naît d’une non-acceptation. Il s’agit d’un choix qui nous pousse à souhaiter que les choses se passent d’une autre façon. Elle provient des jugements que nous réalisons. Par conséquent, elle naît dans notre esprit. Pour que la souffrance existe, nous devons faire une interprétation négative de la situation.

Le double jeu de la souffrance

La souffrance s’installe en nous quand nous faisons face à des situations qui génèrent de l’anxiété, de la frustration, de la tristesse ou de l’impuissance. Elle apparaît quand nous sentons que nous ne pouvons rien faire, quand il n’y a pas d’options ou quand nous ne voyons pas de portes de sortie, ce qui ne veut pas dire que ce soit réellement le cas. Nous ne considérons simplement pas ces possibilités dans notre esprit et choisissons de rester immobiles.

Ainsi, même si personne n’est immunisé face à la souffrance, il est essentiel de savoir la gérer et l’affronter. Elle peut en effet devenir chronique et nous emprisonner dans sa cellule. En fait, la souffrance peut même devenir addictive pour beaucoup de personnes. Très souvent, nous préférons la garder avec nous plutôt que de l’éjecter car cela supposerait un changement. Or, les changements sont vus comme des menaces.

eveil tv - développement personnel
image pixabay

Il faut se concentrer sur les aspects positifs de notre vie

Certaines personnes pensent que la vie est extrêmement dure et que la souffrance en est un composant inhérent. D’autres la perçoivent comme un signal d’encouragement pour atteindre des buts personnels. Enfin, quelques-uns considèrent que souffrir ou non est une question de chance. Indépendamment des croyances, la souffrance est une sensation que nous connaissons tous et qui n’est absolument pas agréable.

Lorsque nous souffrons, nous sommes comme piégés dans un état d’enfermement par rapport à tous les aspects négatifs qui nous entourent. C’est comme si nous ne pouvions rien voir au-delà de ces problèmes. Or, nous pouvons toujours agir pour améliorer la façon dont nous nous sentons.

Le secret consiste à déplacer notre source d’attention, à nous ouvrir au présent, à considérer toutes les possibilités et, surtout, à cesser de juger et de refuser ce qu’il s’est passé. L’auto-réflexion responsabilisante nous aidera à trouver d’autres chemins pour sortir de cette situation. De cette façon, nous nous concentrerons plus sur les aspects dont nous pouvons réellement nous occuper.

La souffrance peut être optionnelle

Face à des situations de changement qui nous semblent menaçantes, il est probable de voir surgir la souffrance comme un obstacle qui nous empêche d’affronter la peur et de modifier ces éléments de nos vies qui ne nous plaisent pas. Or, choisir de rester là, en désaccord et avec notre frustration, est le véritable piège.

Les changements font peur. C’est normal. Ils nous mettent face à nos incertitudes et à une sensation d’absence de contrôle. Nous ne pouvons cependant pas y renoncer parce que nous avons peur de l’inconnu. Dans ces cas, notre attention doit se placer sur ce que nous pouvons contrôler. Par exemple, sur nos émotions et nos pensées. Sur la façon dont nous interprétons les choses et sur la façon dont elles nous affectent.

Nous sommes les seuls à pouvoir décider de la manière dont nous affrontons les circonstances et de ce que nous pouvons faire au cours de chacune d’elles. En adoptant ce point de vue, nous transformons la souffrance en une chose optionnelle. Nous pouvons choisir de rester accrochés à cette sensation ou prendre la décision de faire face aux situations d’une autre façon.

Que faisons-nous avec la souffrance ?

Comme nous l’avons vu, lorsque nous sommes dans des situations difficiles, nous avons du mal à nous concentrer sur d’autres points ou circonstances. Nous ne percevons pas d’autres aspects très précieux de nos vies. Parfois, nous préférons même rester dans cet état de souffrance qui nous affecte sur le plan physique et mental et a des répercussions négatives sur notre entourage.

Le fait que les choses ne se passent pas selon nos désirs et nos croyances nous génère des sentiments de vulnérabilité et de frustration. Il s’agit de l’antichambre de la souffrance. Nous seuls choisissons de nous bloquer avec ses chaînes en luttant contre des choses que nous ne pouvons pas changer. Face à ce type de situations, nous pouvons décider d’apprendre et de tirer des leçons afin de grandir en nous libérant de ce qui nous entrave et en changeant notre point de vue.

La souffrance surgit lorsque nous nous sentons victimes d’une situation sur laquelle nous n’avons aucun pouvoir. Si vous vous concentrez sur ce que vous pouvez contrôler et sur vos propres forces, vous vous rendrez compte que cette émotion si négative cesse d’être aussi présente dans votre vie.

En fin de compte, nous savons tous que nous ne pouvons pas contrôler les circonstances. Malgré tout, nous pouvons choisir l’attitude avec laquelle nous allons les affronter. Il n’est pas toujours nécessaire de tout comprendre pour pouvoir l’accepter ou, du moins, avancer avec. En adoptant cette façon de penser, nous réussirons à nous faciliter la vie.

Source https://nospensees.fr Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Lithothérapie Aromathérapie

Les Merveilles de Shine
boutique de bijoux lithothérapie - aromathérapie




webmaster

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *