L’importance de l’Éthique

Respecter le libre arbitre des autres

Transmis par Untwine

Transmis par Untwine

Je pense qu’un élément essentiel pour nous aider à obtenir la libération le plus rapidement possible est de ramener l’éthique à notre attention. Au cours des dernières décennies, en particulier depuis 1996, les énergies ont été plus intenses, ce qui tend à pousser les gens vers un mode de survie, et dans ces conditions, la simple idée d’éthique a souvent été « jetée au vent ». Cependant, notre bien-être est très lié à l’éthique appliquée personnellement et collectivement. Je ne prétends évidemment pas avoir toujours agi parfaitement. Cependant, ce qui importe vraiment, c’est de reconnaître une meilleure façon de procéder et de la mettre en pratique, alors je vais suggérer quelques points que je trouve importants:

1) Respecter le libre arbitre des autres :

Ceci est très important, et devrait être fait dans tous les contextes, pour les petites ou grandes choses, pour chaque être sensible. Nous avons appris que les forces lumineuses respectent toujours sérieusement le libre de cette façon, par exemple, elles ne nous assisteront personnellement que si nous le demandons avec notre libre arbitre. Même notre propre Soi Supérieur ne se connecte avec nous que si notre Soi inférieur coopère. Ils peuvent nous inviter, mais nous laisseront toujours le choix.

C’est un comportement qui devrait vraiment être adopté par tous, et comprend aussi la critique, petite ou grande, franche ou silencieuse.

Laissons les gens vivre leur vie, et faisons nos propres choix pour notre propre vie, ce n’est pas notre travail de gérer ce que les autres font, nous ne pouvons jamais être responsables de quelqu’un, le meilleur service à faire (et à nous-mêmes) est de les respecter pleinement et de leur permettre d’exercer leur propre volonté souveraine.

Cela ne signifie pas que nous devenons des « paillassons », mais que nous maintenons notre propre volonté, notre discernement et notre mode de vie, mais simplement que nous ne l’appliquons qu’à nous-mêmes. Si ce que quelqu’un fait nous affecte négativement, on peut s’éloigner. Faisons tout simplement de notre mieux et montrons ce que nous croyons être le meilleur par notre propre exemple.

2) Nous sommes UN :

Oui, cette phrase est devenue un cliché dans certains contextes, et c’est parce qu’elle est parfois prononcée sans applications de ce que cela signifie vraiment ( Merci le « New âge »!). Nous n’existons pas dans une réalité isolée, nous faisons tous partie d’un même organisme. Vivre un mode de vie isolé, ne pensant qu’à la survie personnelle, aux avantages personnels, à l’illumination personnelle, en imaginant que nous pouvons simplement nous sauver et oublier le reste, a conduit des individus et des communautés à la ruine à maintes reprises.

Certains des êtres les plus éclairés comme Bouddha qui ont atteint des niveaux élevés de conscience, n’iront pas plus loin vers la Source jusqu’à ce que tous les êtres sensibles soient libérés, ils restent à ce niveau pour aider.

La souffrance de certains a un impact réel sur l’ensemble puisque nous sommes vraiment tous un seul organisme. Je ne parle pas de sacrifice, je parle de comprendre qu’aider l’ensemble, c’est aider tout le monde, y compris nous-mêmes, et c’est là que les énergies devraient être dirigées. L’une des meilleures questions à se poser est : «Quelle est la chose la plus bénéfique que je puisse faire ?» En ces temps où nous sommes en ce moment, de telles questions apportent des réponses très rapidement, parce qu’il y a beaucoup d’êtres de Lumière cherchant des humains qui sont prêts à aider.

3) La corrélation n’est pas une cause :

En d’autres termes, ne tirez pas de conclusions trop hâtives. Ce n’est pas parce que deux éléments semblent liés entre eux que nous pouvons établir un lien de cause à effet. Par exemple, vous pouvez observer que le nombre de cendriers dans la maison de quelqu’un a tendance à augmenter quand ils fument, donc nous pourrions être tentés de dire que plus il y a de cendriers, plus le propriétaire de la maison fume, mais cela ne fonctionne pas, quelqu’un pourrait ne pas fumer du tout et utiliser des cendriers pour les invités ou jeter des graines de fruits.

Ce serait bon de garder cela à l’esprit lorsque vous appliquez votre discernement. Ce monde de la dualité est très sujet aux illusions, beaucoup de ceux qui sont sensibles aux énergies tombent dans l’obscurité astrale/émotionnelle, éthérique ou des tours mentaux inférieurs, par exemple c’est le cas de certains « canaux », »guérisseurs », »voyants », »médiums », etc.

Quelqu’un peut vraiment percevoir les choses, mais ce n’est pas parce que quelque chose que nous voyons ou entendons dépasse le physique qu’il est automatiquement et absolument vrai. On peut être capable de voir ou de sentir le mental éthérique, astral ou inférieur, et ces plans peuvent sembler très magiques par rapport au physique, et on peut être distrait par tout ce qui s’y passe, oubliant que ces plans ne sont pas le Soi Supérieur, qu’ils sont encore sujets à des illusions, et que le guidage ou l’information venant de là, qu’il vienne consciemment ou inconsciemment, ne provient pas nécessairement du monde du Soi Supérieur. Par l’auto-purification, l’entraînement, l’honnêteté personnelle, la mise en équilibre de tous les aspects du moi, et surtout la connexion avec la présence intérieure du Soi Supérieur, alors une bien meilleure compréhension vient.

4 ) Branchez-vous sur la présence intérieure du Soi Supérieur :

Ce qui suit peut vous aider : si vous observez vos sens, vos désirs, vos émotions (en d’autres termes le corps astral), vous pouvez remarquer qu’ils peuvent avoir tendance à gouverner vos actions. Mais vous pouvez aussi remarquer qu’il y a un autre aspect en vous, qui est au-delà de cela et qui est l’observateur qui peut contrôler vos actions, par exemple si vos sens désirent quelque chose mais vous savez à l’intérieur que ce n’est pas la bonne chose à faire, alors vous êtes capable de vous arrêter, et dans ce processus distinguer votre corps astral (ce que les sens désirent) d’un aspect plus élevé de vous-même, en réalisant que vous n’êtes pas les sens mais l’observateur, et donc en choisissant de faire ce que votre présence supérieure vous inspire.

On peut d’abord penser que c’est le mental, les pensées, qui peuvent faire un meilleur choix malgré ce que les sens disent, et bien que cela soit vrai dans une certaine mesure, le mental est encore un autre véhicule et non la présence du Soi Supérieur. Nous pouvons le voir en observant nos pensées, et donc réaliser qu’il y a une autre présence à l’intérieur qui peut observer les pensées, et s’il y a des pensées que nous savons n’étant pas bénéfiques, alors nous pouvons les rejeter, et choisir de meilleures pensées pour ainsi modeler l’esprit comme nous le choisissons. Et alors nous pouvons réaliser que nous sommes l’observateur, celui qui peut choisir de façonner l’esprit, et non pas les pensées ou le mental lui-même.

Ce processus peut aider à s’accorder de plus en plus avec le Soi Supérieur réel, à se désidentifier avec le véhicule, et en choisissant de suivre ce que le Soi Supérieur dit, et en ramenant toujours notre attention sur lui, nous obtenons un vrai sens intérieur pour différencier le bien du mal, car le Soi Supérieur est la seule présence qui peut jamais vraiment discerner le bien du mal, la personnalité seule (le mental inférieur, les émotions, le désir, le corps physique) est par définition égoïste et a besoin d’être réintégrée. Alors nos actions seront beaucoup plus positives, et nous serons de plus en plus disponibles pour recevoir les pouvoirs venant du Soi Supérieur pour travailler dans nos vies.

5) Discerner et savoir par vous-même :

Je citerai ici Bouddha comme le dit Helena Blavatsky :

«Nous ne devons pas croire en une chose dite simplement parce qu’elle est dite; ni les traditions parce qu’elles ont été transmises de l’antiquité; ni les rumeurs, en tant que telles; ni les écrits par des sages, parce que les sages les ont écrits : ni de fantaisies que nous pouvons soupçonner d’avoir été inspirées en nous par un Deva (c’est-à-dire une inspiration spirituelle présumée); ni d’inférences tirées de quelque supposition fortuite que nous ayons pu faire; ni de ce qui semble être une nécessité analogique; ni de la simple autorité de nos enseignants ou maîtres. Mais nous devons croire quand l’écriture, la doctrine ou la parole est corroborée par notre propre raison et conscience.»

Pour cela, dit-il en conclusion,

«Je vous ai enseigné à ne pas croire simplement parce que vous avez entendu, mais quand vous avez cru par votre conscience et alors à agir en conséquence.»

Ne laissons pas nos esprits s’atrophier, attendant les petites gouttes de compréhension que nous ont données quelques personnes, parce qu’aucune libération définitive ne peut jamais venir par là. Étudions et pratiquons les choses aussi profondément que possible pour nous-mêmes et nous pourrons alors faire beaucoup plus en tant que groupe.

6) Honnêteté personnelle :

Une des clés ici est d’apprendre à dissiper les illusions astrales/émotionnelles et les illusions du mental inférieur. Il est important de comprendre que l’idée émotionnelle/mentale d’une qualité n’est pas nécessairement la même que la qualité elle-même. Je vais citer ici le livre d’Alice Bailey : « Discipleship in the New Age volume 1 » :

«Je vais énumérer quelques-unes des séductions majeures pour vous, vous laissant ainsi libre d’appliquer et d’étendre ces idées en partant de l’individu jusqu’à l’humanité dans son ensemble

La séduction de l’aspiration. Ceux ainsi conditionnés sont entièrement satisfaits de leur aspiration vers la lumière et se reposent sur le fait qu’ils sont des aspirants. De telles personnes doivent aller de l’avant sur le Chemin du Disciple et cesser de se préoccuper et de satisfaire leurs ambitions.

La séduction de la confiance en soi ou de ce que l’on pourrait appeler les principes astraux du disciple. C’est la croyance, en langage clair, que le disciple considère que son point de vue est tout à fait juste. Cela nourrit de nouveau l’orgueil et tend à faire croire au disciple qu’il est une autorité infaillible.

La séduction du devoir. Cela conduit à une trop grande insistance sur le sens de la responsabilité, ce qui produit une perte de mouvement et la focalisation sur le non-essentiel.

La séduction des conditions extérieures, conduisant fréquemment à un sentiment de frustration et de futilité.

La séduction de l’esprit et de son efficacité et de sa capacité à traiter tout problème. Cela conduit inévitablement à l’isolement et à la solitude.

La séduction de la dévotion, conduisant à une stimulation excessive du corps astral.

L’homme ou la femme ainsi charmé ne voit qu’une seule idée, une seule personne, une seule autorité et un seul aspect de la vérité. Il nourrit le fanatisme et l’EGO spirituelle.
La séduction du désir avec son effet réfléchi sur le corps physique. Cela conduit à un état constant de combat et d’agitation. Elle annule toute paix et tout travail fructueux.
La séduction de l’ambition personnelle.

Il y a beaucoup d’autres séductions, à la fois individuelles et générales, mais cela sert à indiquer une tendance générale.»

Une bonne façon de discerner, c’est de vérifier si nous avons un attachement mental et/ou émotionnel à une situation, ou si nous sommes capables de lâcher prise sur cette dernière si nécessaire.

S’il y a un attachement, c’est probablement une illusion/séduction, parce que le mental inférieur et l’astral doivent être séparés pour que les choses justes se produisent, simplement parce que le moi inférieur ne peut pas les générer car cela doit émaner du Soi Supérieur. Le Moi inférieur est comme un lac qui reflète le paysage à sa surface, et le Soi Supérieur est le vrai paysage. Si les eaux du lac sont agitées, le paysage n’est jamais bien visible.

Les illusions sont généralement entretenues par le moi personnel pour cacher les émotions refoulées, donc en lâchant l’illusion, nous pouvons alors prendre conscience de l’émotion, la libérer et choisir une meilleure voie. C’est particulièrement important en ce moment parce que l’obscurité utilise toutes les émotions et pensées non résolues, les fait grandir, les utilise pour créer des conflits et les utilise comme attracteurs magnétiques pour attirer les situations négatives dans la vie des gens.

Se purifier soi-même est toujours la meilleure et la seule protection définitive, et une préparation nécessaire pour une vie plus évoluée. Si la situation n’est pas une illusion, nous serons alors contraints à une action constructive claire et détachée par la présence intérieure que je mentionnais au point 4.

7) Chercher à fusionner les polarités :

Évitez de penser, de parler, de ressentir, d’agir, etc., de façon à polariser les situations, en séparant davantage les points de vue et les énergies opposés. La séparation des polarités opposées est un produit de l’anomalie primaire, tandis que la présence de la Source les amène à l’Unité, donc par notre comportement nous alimentons soit l’un, soit l’autre. Avec le temps, bien purifiés, tous les opposés se complètent et s’unissent. Si la situation n’est pas prête, il vaut mieux la mettre de côté et au moins ne pas pousser plus loin la situation dans la séparation.

Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive, mais je crois que ces quelques points clés, lorsqu’ils sont réellement mis en pratique, peuvent être très utiles pour manifester une réalité de Lumière à un niveau individuel et collectif.

Source : http://recreatingbalance1.blogspot.fr/2017/12/ethics.html

Traduction : https://exoportail.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l’auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com www.eveil.tv

Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

L’améthyste ses vertus

L’améthyste est utilisée pour combattre les intoxications (alcool, drogue, tabac…).
Elle est la pierre de la plénitude et convient tout particulièrement aux hyperactifs et aux stressés.
Pierre d’une grande efficacité pour soulager les maux de tête, les migraines, les brûlures, les oedèmes, l’eczéma.
Elle est précieuse contre les troubles oculaires, la rétention d’eau et la circulation sanguine.
Elle tonifie et protège le foie, les glandes.
C’est une aide précieuse pour l’hystérie, les névroses d’angoisse, le vertige, les colères, l’épilepsie.
Elle stimule la pousse des cheveux, le métabolisme et les hormones.
Elle a une action sur les baisses de tension artérielle, sur l’anémie.
Dans une chambre à coucher, elle développera une ambiance calme et détendue.
Elle contribuera à un sommeil calme et profond, sans cauchemar.
Elle favorise l’élévation spirituelle, la concentration, la méditation, l’intuition, la créativité et la visualisation.



L’améthyste aide à se détacher des futilités matérielles.
Composition chimique
Dioxyde de silicium
Les Chakras
Plexus solaire pour apaiser les douleurs gastriques et contribuer au bon fonctionnement du foie. Chakra de base contre la goutte, au 3° oeil pour calmer les angoisses, les colères.
Les Gisements
Brésil, Uruguay, Madagascar…

Légendes

Le nom de la pierre est issu du grec « Amethustos » signifiant « qui n’est pas ivre ».
Les grecs et les romains buvaient dans des coupes d’améthyste pour se mettre à l’abri des effets de l’alcool.
Elle est la pierre des évêques.
Associée aux apôtres Mathias et Judas, elle est estimée aussi par St Valentin.
Elle orne également les bagues pontificales et les couronnes des rois chrétiens, tous sensés se garder de toute ivresse, fut-elle spirituelle.

La Purification
Eau distillée salée dans l’obscurité, un peu de soleil.

Astrologie
Poissons, bélier, sagittaire…

Jour de la semaine et Planète
Jeudi, Jupiter

Les Elixirs
Sur le plan physique, l’élixir d’améthyste purifie le sang et agit comme un antiseptique.
Il peut soulager les migraines, les tensions dans la tête et l’insomnie.
Il aide à lâcher prise des dépendances telles que l’alcool, la drogue ou la nicotine.
Diabète et hypoglycémie en bénéficient car il améliore le taux de sucre dans le sang en équilibrant la fonction de l’hypophyse.
Sur le plan émotionnel et spirituel, l’élixir d’améthyste stimule les facultés visionnaires, l’ouverture au divin. En calmant les pensées, il renforce la concentration et développe le potentiel intuitif et spirituel ainsi que la compréhension des réalités non matérielles.
Transformation des émotions extrêmes, acceptation des souffrances psychiques, tel est le travail de cet élixir d’évolution.

Livre sur le pouvoir des pierres




 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

La kâli, Révélations sur une énergie puissante qui peut être ressentie en eveil spirituel

Eveil Tv

Je vous parle ici de mon propre vécu et de ce que j’apprends avec mes guides et mon chemin de vie.  J’ai moi-même un guide physique qui est chaman que je consulte régulièrement, il m’arrive de lui poser des questions sur mes ressentis pour voir si il ressent la même chose.. Souvent une fois que mon guide terrestre m’a orienté sur une piste, je demande des réponses à mes guides de lumière (les guides invisibles). Les jours suivants j’obtiens mes réponses par télépathie, cela fonctionne pareil que pour les réponses venant des défunts ..




Je vais donc parer de La kali, une énergie puissante que j’ai découverte depuis mon plus jeune âge mais je n’avais pas de mot pour la citer, d’ailleurs je n’en parlais avec personne et  je ne cherchais à cette époque aucune réponse à mes ressentis. Cette énergie peut se faire ressentir par les chamanes, les guérisseurs , les indigos , les êtres qui ont une sensibilité développée, les médiums guérisseurs, les être en éveil de conscience.

Elle peut paraître destructrice mais son fond est en réalité lumière , elle monte pour s’attaquer à l’injustice elle a le pouvoir de faire déplacer les objets dans sa colère, j’en ai déjà fait les frais durant mon enfance, elle peut malheureusement faire de gros dégâts si elle n’est pas gérée (dans de rares cas je présume). C’est une énergie que je n’affectionne pas particulièrement, elle est désagréable et trop puissante, elle vous fait ressentir toute l’injustice du monde. La solution quand ça monte trop, l’enracinement, le lâcher prise.

Eveil Tv

 Kâli est, dans l’hindouisme, la déesse de la préservation, de la transformation et de la destruction« 

Kâli est le feu, elle danse sur le corps étendu de Shiva profondément endormi, elle a un pied à terre symbolisant son appartenance au monde manifesté des formes, et un pied sur Shiva symbolisant ce qui est vide et sans forme. De ce pied, elle le frappe encore et encore pour le réveiller.



Voilà la révélation de cette représentation archétypale :

Kâli, par le pied à terre, représente l’énergie qui engendre tout le monde phénoménal, Shiva représente bien sûr le Soi, le principe immaculé de l’individualité. Le pied de Kali qui le frappe représente les épreuves de la vie et la traversée de l’individu dans l’existence, c’est en même temps tout le sens donné à la création : le jeu de servitude et de délivrance.

Shiva reste inerte et inconscient depuis que dure sa nuit, cela représente le ressenti de l’individu dans le sommeil profond, dans lequel il se retrouve dans la nature de Shiva. Mais il représente aussi l’individu en proie à l’illusion et qui, dans le monde de veille et les épreuves de la vie, reste de fait comme endormi. Il est leurré et reste en fait stupéfié, incapable de ressentir sa condition native de Majesté et de Roi de l’univers.

Shiva, qui est la seule présence consciente et inconsciente, commence à être réveillé par les coups de pied de Kâli. Cela représente pour l’individu le monde des rêves comme lorsque Shiva rêve le monde, le crée et le démonte. L’individu appert à sa propre réalité, il commence à sentir la proximité de quelque chose d’imminent, il perçoit dans le monde de veille l’étrangeté de sa condition.

Kâli est effroyable, elle se dresse sur un champ de bataille, les combats y sont sanglants et les têtes tombent. Sa fonction n’est pas d’offrir la douceur de sa chair, mais au contraire de trancher les liens terrestres et matériels auxquels l’ego cherche en vain à se raccrocher. Cette puissance engendre des énergies redoutables, ressenties comme folles et furieuses et que l’individu se trouve incapable d’assumer, au contraire il en a peur et se trouve saisi d’effroi.

Pour le Tantrika, il s’agit justement de la sensation recherchée car il lui faut sortir coûte que coûte de la torpeur et de l’ignorance. Il bat en brèche les règles du monde ordinaire et s’aventure résolument vers ce qui est étrange, inhabituel, y recherchant en toute opportunité des énergies à nul autre pareilles.




Enfin dans la symbolique, Shiva à terre est pourvu sur son front du troisième œil, signifiant qu’il ne perd jamais la conscience de ce qui se passe. Pour l’individu, cela correspond à l’état de veille, dans lequel il jouit d’une efficience relative. Mais seul le Tantrika, par ce même œil symbolisant l’unité recouvrée, vise une efficience plus grande et cherche aveuglément à dépasser le doute et la peur. Lorsque enfin Shiva, sous les coups de butoir de la Shakti, s’éveille, par son œil de feu au milieu du front qui fait voir dedans et qui consume la dualité, il perçoit alors l’univers entier à son image.

La source du mythe

Amicalement , S. Frédérique Eveil Tv (Si vous avez aimé cet article, partagez le)Pour suivre les chroniques de Shine vous pouvez vous abonner sur ma page Facebook www.facebook.com/eveiltv 

Si vous désirez reprendre cet article sur un site, merci de mentionner le nom de l’auteur qui est: S.Frédérique Eveil Tv, ainsi que le nom du site www.eveil.tv 

Depuis plusieurs jours beaucoup d’entre vous vivent un grand bouleversement!

 




DE LA PERSONNALITE




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube