Comment faire le grand nettoyage émotionnel

Bonjour à tous et à toutes,

Je vais vous parler aujourd’hui d’un outil que j’utilise dans le cadre de mes séances et que je pratique aussi sur moi même .

Vous l’aurez certainement compris, si vous me suivez, à travers mes articles, je suis convaincue que le meilleure remède pour vaincre tous nos maux, qu’ils soient physiques, ou moraux, émotionnels, se trouve en nous .

Bien entendu je ne me substitue pas à la médecine traditionnelle, mais je voudrais revenir sur une phrase clef :  » tout ce qui ne s’exprime pas, s’imprime  » .



Ce qui signifie que tout ce que vous aurez enfoui en vous se manifestera tôt ou tard.

Les mots que vous n’aurez pas exprimé, s’imprimeront et se manifesteront en maux .

C’est pourquoi, encore une fois, je vous invite tous et toutes à ne jamais vous censurer, ne vous niez pas .

C’est une des clefs pour avoir une bonne santé physique et morale .

Ne résistez à aucune crise, accueillez la, et prenez le temps de regarder ce qu’elle vous dit, quel enseignement pouvez vous en tirer .

N’ignorez pas ce qui vous arrive. Soyez réceptif et attentif c’est le meilleur moyen pour avancer dans votre vie .

Il existe des outils pour vous aider à vous nettoyer, à vous libérer de mauvaises habitudes, de mauvaises pensées .

Je vais vous parler aujourd’hui d’EFT .

Kezako ?

EFT : Emotional Freedom Techniques = Techniques de libération émotionnelle .

C’est une pratique psycho-corporelle, fondée au Etats-Unis en 1993 .

Elle est très utilisé en coaching .

Un peu comme de l’acupuncture, les aiguilles en moins,  elle se pratique par la stimulation de points situés sur le trajet des méridiens répertoriés par la médecine chinoise, d’où cette appellation de technique dite « méridienne ».

Cette technique est simple, facile à utiliser. Elle a pour objectif de gérer les émotions négatives du quotidien : peur, tristesse, angoisse, stress, douleur d’origine émotionnelle, etc.

Et cela en quelques minutes seulement, c’est un avantage considérable, un outil pratique, efficace et rapide .

Cette technique est donc très douce, car en EFT on  » tapote  » sur les points, sur les méridiens .



Voici la méthode détaillée :

ETAPE 1 : Choisissez un problème à travailler.

ETAPE 2 : Evaluez l’intensité de l’inconfort. Décidez d’ attribuer une cote de 1 à 10 au problème choisi. (0= pas d’inconfort, 10= inconfort maximum)

ETAPE 3 : Faites l’affirmation de mise en route du processus comme suit : Mise en route : En tapotant le tranchant de la main de manière continue , nommez le problème en disant à haute voix l’ affirmation suivante trois fois d’affilée.

Même si j’ai

_, je m’accepte profondément et complètement.

L’espace blanc est remplacé par une courte description du problème que vous souhaitez aborder. Voici quelques exemples.

Même si j’ai une angoisse à l’idée de cette entrevue, je m’accepte profondément et complètement.
Même si j’ai peur d’arrêter de fumer, je m’accepte profondément et complètement.
Même si j’ai cette colère envers mon père, je m’accepte profondément et complètement.
Même si j’ai ces cauchemars, je m’accepte profondément et complètement.
Même si j’ai cette peur des serpents, je m’accepte profondément et complètement. Même si j’ai envie de manger du chocolat, je m’accepte profondément et complètement.

Pendant que vous tapotez de manière continue le tranchant de la main (ou point karaté) , dites à haute voix 3 fois d’affilée cette affirmation. Après avoir complété cette étape, choisissez une phrase courte de rappel qui évoque le problème comme « cette peur de la réunion » ou « cette envie de chocolat ».

ETAPE 4 : Tapotez les points de soulagement de stress indiqués sur la photo ci-dessus en évoquant la phrase courte de rappel du problème.

ETAPE 5 :Evaluez votre inconfort ou votre stress à nouveau.Maintenant pensez au même problème et évaluez l’intensité du stress à son propos maintenant sur l’échelle de 0 à 10. Souvenez-vous le 10 c’est quand vous vous sentez très mal et le 0 c’est quand cela ne vous ennuie plus.

ETAPE 6 : Faites à nouveau l’affirmation de mise en route. Maintenant vous vous apprêtez à faire quelques tours de tapotements sur le problème s’il y a toujours de l’inconfort quand vous y pensez. Si par exemple le stress à l’idée de l’entrevue était à 6/10 pour commencer et votre stress a baissé à 3/10 après un tour. Vous pouvez continuer de tapoter jusqu’à ce qu’il n’y ait aucun stress inadéquat. Révisez au besoin l’affirmation de mise en route pour refléter que vous avez pris en compte ce stress et qu’il en reste encore.
Exemple de nouvelles Affirmations de mise en route:

Même si j’ai toujours un peu d’angoisse à l’idée de cette entrevue, je m’accepte totalement et profondément
Même si j’ai toujours un peu envie de chocolat, je m’accepte totalement et complètement
Même si j’ai toujours un peu peur des serpents, je m’accepte totalement et complètement

ETAPE 7Tapotez à nouveau les points de soulagements de stress. Recommencez l’ETAPE 4 en tapotant tous les points tout en disant à haute voix la phrase courte «le reste de cette envie» ou «le reste de cette angoisse»

ETAPE 8Mesurez l’intensité sur l’échelle de 0 à 10.

ETAPE 9Répétez les étapes de 5 à 9.

Si vous décidez de tester cette méthode, il est très très important que vous soyez le plus spécifique possible .

Pourquoi ? Parce que cela permet de corriger l’erreur la plus fréquente faite par les débutants. Une fois corrigée, vos résultats seront plus consistants et beaucoup de vos «cas difficiles» vont fondre comme neige au soleil. Le problème c’est que la plupart des clients voient leur problématique à travers un prisme «global ». C’est à dire qu’ils décrivent leur problématique de manière vague tout en croyant être très spécifique.

Par exemple:

Je ne me sens pas bien dans ma peau.
Ma mère ne m’a jamais aimé comme je l’aurais voulu.
Je ne suis pas très doué dans les  relations
Je suis facilement rejeté

Chacune de ses affirmations et beaucoup d’autres pareilles sont comme des forêts émotionnelles composées d’arbres spécifiques (évènements négatifs) qui contribuent au problème global. Utiliser l’EFT sur le problème énoncé globalement est comme essayer de hacher une forêt entière en un seul coup. Si vous essayez de vous occuper du problème de cette manière, vous allez sans doute progresser à chaque coup. Néanmoins, en considérant l’énormité de la forêt, le progrès sera sans doute moins notable et donc le client va penser qu’il n’y a « pas de résultats » …ou… vous pourriez penser à tort qu’il est inversé psychologiquement sans espoir …ou… vous pourriez penser à tort qu’il est gorgé de toxines énergétiques …ou… vous pourriez abandonner en pensant que l’EFT ne fonctionne pas ou…ou…ou… Plutôt que d’utiliser l’EFT sur une problématique du type « Même si je suis facilement rejeté… » Il vaut mieux la diviser en plusieurs évènements spécifiques de rejet comme…




Même si je me suis senti abandonné quand mon père n’a pas assisté à la proclamation des résultats
Même si mon fiancé d’université m’a dit ‘ j’en ai marre de te voir’…
Même si ils m’ont envoyé dans ma chambre le jour de la Noel quand j’avais 8 ans…

Ce sont là les vraies composantes de la problématique « Je suis facilement rejeté». Ils représentent les fondations du problème. La sensation de rejet est seulement le symptôme de ces causes spécifiques sous-jacentes. Comment pourrions-nous nous sentir rejeté si nous n’avions pas vécu ces évènements spécifiques ? Nous ne pourrions pas nous sentir rejetés à moins d’avoir vécu une expérience précédente avec laquelle évaluer le sentiment actuel de rejet.

Donc…nous avons besoin de neutraliser ces causes en utilisant l’EFT sur ces arbres émotionnels individuels.. Quand nous le faisons, il y a beaucoup de bénéfices….

1. Le client peut facilement reconnaître que l’EFT a éliminé cet arbre négatif de sa forêt. Il peut commencer avec une intensité de 7/10 sur un événement donné et terminer avec une intensité de 0/10. C’est clairement identifiable et donc améliore substantiellement sa confiance dans la méthode (ainsi que la vôtre)

2. Chaque arbre qui est enlevé éclaircit la forêt. Cela permet au client de marcher à travers la forêt avec plus d’aisance plutôt que de buter constamment sur un arbre de « rejet ». La blessure « rejet » va aller en s’amenuisant.

3. Il se passe alors un important effet de généralisation. Les arbres de « rejet » ont des thèmes communs donc enlever un « arbre » a un effet sur les autres. Souvent, nous pouvons enlever 5 à 10 arbres et regarder l’ensemble de la forêt tomber.

Je ne peux pas insister plus sur l’importance d’être spécifique. Cela fait vraiment la différence entre un succès phénoménal et un échec apparent.

Un autre avantage de l’EFT c’est que l’on peut  » tapoter  » à distance, c’est à dire pour quelqu’un d’autre .

Vous pouvez intervenir pour aider votre enfant, un proche .

Tapoter par procuration est possible, il faut un minimum de maîtrise mais cette pratique est simple et donc si vous appliquez ses principes, vous pourrez rapidement et aisément venir en aide,  même de loin .

C’est le pouvoir de l’intention et encore une fois une histoire d’énergie, qui comme je vous ai souvent expliqué, circule.

Pour se faire, il faut vous imaginer, être cette personne, et comment cette personne parlerait de ce qu’elle vit, de ce qu’elle traverse .

En incarnant au plus juste celui ou celle en difficulté, et en tapotant sur vous même, vous utiliserez votre pouvoir de l’intention et vos agirez sur les énergies de l’individu concerné .

La seule règle à toujours respecter quand on agit à distance, quelque soit la pratique utilisée est de TOUJOURS agir pour le plus grand bien de tous .

N’intervenez jamais pour servir vos propres intérêts ou à des fins douteuses, vos n’obtiendrez d’abord aucun résultat et ensuite vous pourriez avoir des retours très négatifs sur vous même .

N’oubliez jamais que toutes vos actions, vos pensées, vous reviendront tôt ou tard, agissez alors pour le BIEN .

L’EFT fonctionne très bien avec les enfants .

Vous n’êtes pas obligés de faire une  » ronde  » classique avec votre enfant, mais pourriez tout simplement, au moment du coucher, demander à votre enfant dans un climat de douceur et d’apaisement, comment s’est déroulée sa journée, quelles ont été ses  » pensées  » ou plus simplement ces moments les plus agréables et ensuite lui demander ceux qui ont pu le déranger .

Et comme une caresse lorsque votre enfant exprimera ses  » soucis  » tapoter tendrement .

Vous allez alléger votre enfant de ce qui le tracasse .

Le processus est aussi utile pour les bébés. Même s’ils ne peuvent pas dire ce qui les dérange, le fait qu’ils pleurent indique aux parents qu’il y a une peur, un traumatisme ou un inconfort qui doit être soulagé. Pendant ces périodes de cris ou de pleurs, le petit bébé est bien centré sur son problème et le moment est propice pour faire EFT. Pourquoi ne pas ajouter de petits tapotements ou touchers EFT tout en disant les mots doux habituels : « doux, doux, mon chéri… », etc. Imaginez les bienfaits !

Aider son enfant à mieux vivre ses émotions voilà ce que nous pouvons faire avec l’EFT .

Quand j’ai moi même découvert l’EFT il y a quelques années, j’ai été incroyablement surprise, par la simplicité de ce procédé et je dois même vous avouer que je n’y croyais pas vraiment.

Mais comme je suis de nature très curieuse, je me suis dit, c’est sans risque, j’essaie !

Et si ça ne fonctionne pas tant pis !

Je me souviens encore très nettement du bien être ressenti après la séance que j’avais suivi, une séance guidée que j’avais trouvé sur internet .

C’était comme si les blocages, le mal -être que je ressentais à ce moment là avait perdu tout son poids, je me sentais véritablement allégée .



Je vous assure que j’ai vite pris l’habitude de mes  » rondes  » d’EFT et j’en ai apprécié tous les bien faits puis j’ai décidé de le pratiquer à distance, et ça a très bien fonctionné, encore une fois, non pas pour obtenir quelque chose de la personne sur laquelle je travaillais, mais pour l’aider tout simplement . Parfois même sans que l’on me le demande .

Si vous vous sentez attristé par une personne qui vous parle d’une situation qui la met en souffrance vous pouvez lui venir en aide, ce n’est pas immoral bien au contraire, c’est comme aider une personne âgée dans la rue par exemple, vous ne la connaissez pas et pourtant vous l’aidez à traverser, vous lui venez en aide gratuitement .

Et bien là c’est la même chose ! C’est aussi facile que cela .

J’espère que cet article vous aura plus.

A très bientôt pour d’autres techniques et astuces .

Léa

Vous voulez suivre des séances de coaching avec Léa ?

div

Comment faire le grand nettoyage émotionnel : auteure

Léa

Experte en développement personnel

Je viens en aide à ceux et celles qui ont besoin d’une guidance pour mieux se repositionner dans leur existence.

Plus de détails
sur ce coach

Prendre
rendez vous

 




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

QU’EST-CE QUE LE MANQUE ?

eveil tv

Souvent j’entends, « je manque de ceci » ou « il me manque cela pour y arriver » ou encore « quand j’aurai ça ou ça, tout ira mieux »…




En fait, ce n’est pas ce qui manque. C’est plutôt qu’est-ce qui est en trop ?

Ce n’est pas quelque chose qui manque à mon bonheur, mais qu’est-ce que j’ai mis par-dessus mon bonheur qui m’empêche de le voir? Et donc de le vivre…

Je ne manque pas de joie, la joie est là, mais j’ai placé en moi trop de tristesse qui me cache ma joie. Je ne manque pas de courage, mais j’ai recouvert ce courage de toutes les peurs qui m’ont semblé utiles. Je ne manque pas d’amour, j’ai seulement trop de colère, de peur ou de culpabilité qui étouffent cet Amour.

Ce sont comme des couches de vêtements qui cachent la peau et l’empêchent de respirer et de refléter la lumière du soleil. Le vrai problème est que l’on ne sais pas comment enlever ces couches qui sont en trop !

En osant se déshabiller, se mettre à nu, être vrai.

Lorsque l’on me dit que quelqu’un lui manque, j’ai tendance à répondre que c’est un réajustement à faire. Cet homme te manque car tu as mis trop de lui en toi et pas assez de toi. Rééquilibre les choses, replace-toi au centre de l’amour et alors enlève cette couche de trop que tu avais de lui en toi. Déshabille-toi progressivement et tu trouveras exactement ce que tu cherchais en toi, ratatiné sous toutes ces sensations de manque. En oubliant que tu es la source même de l’amour, tu permets à d’autres de te cacher qui tu es en t’identifiant à ce qu’ils croient de toi.

Tu ne peux manquer de rien car tu es l’univers entier, à l’intérieur de toi. Tu es arrivé sur cette terre tout nu, avec tout ce dont tu avais besoin en toi. Cette sensation de manque survient lorsque tu remplaces qui tu es par ce que l’autre pense que tu es et que tu le prends pour vrai.

 

Alors tu oublies, tu caches et tu mets un premier voile d’illusion sur toi. Petit à petit, le manque de toi s’installe. Si celui avec lequel tu avais écrasé et remplacé qui tu es vraiment s’en va, tu crois qu’il manque à qui tu es mais en fait, retire ces croyances erronées de ta source et tu retrouveras ta totalité, ta plénitude. Rien n’est jamais à l’extérieur, tout est en toi. Si tu cherches à combler un manque, c’est que tu as oublié de regarder à l’intérieur de toi et que tu t’es perdu à l’extérieur. Recentre cette vision. Ajouter ne fera qu’écraser encore plus qui tu es.

« Lorsque j’aurai un nouveau travail, je serai enfin heureux » et si tu choisissais déjà d’être heureux? le travail ne peut rien t’apporter d’autre que ce qu’il est. Or, le travail n’a rien avoir avec le bonheur. Lorsque tu choisiras d’être heureux, alors tu seras heureux et lorsque tu auras ce nouveau travail, alors tu auras un nouveau travail.




La croyance que quelque chose d’extérieur nous apporte ce qu’on refuse de voir en soi est ce qu’on nous apprend depuis tout petit.

La condition… On est un gentil garçon si, et seulement si on arrive à rendre maman heureuse en écoutant ce qu’elle demande. Mais en fait, maman est heureuse seulement si elle décide de l’être et quoi qu’il arrive, on est un gentil garçon !

Mais alors, comment faire ? Recentre toi, regarde en toi, retrouve qui tu es. Dépouille-toi de tout ce qui n’est pas toi. Quand quelqu’un te manque c’est l’idée de toi avec l’autre qui te manque. C’est toi qui manque à toi même par cette configuration. Tu aimais l’image de toi quand l’autre était là, mais tu peux simplement retrouver cette image de toi avec toi-même. Ainsi l’autre ne conditionnera plus qui tu es, tu seras et tu pourras alors partager pleinement ton être avec l’autre sans remplacer ou écraser tes valeurs par des croyances qui ne t’appartiennent pas.

Bérengère

Source QU’EST-CE QUE LE MANQUE ? : http://lapressegalactique.net/

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube