contenu de la page

Certaines personnes ne se laissent-elles pas aider, découvrez les raisons ..

Nous avons tout rencontré plus d’une fois des personnes auxquelles il est difficile de donner un coup de main car elles ne se laissent pas aider. Le plus habituel est qu’elles correspondent à l’un de ces deux cas : soit elles font partie des personnes qui sont disposées à aider tout le monde mais qui ont du mal à recevoir de l’aide, soit il s’agit de personnes qui ont un graveproblème et qui, même dans ce cas, n’acceptent l’aide de personne.

Dans les deux cas, la situation est très frustrante pour les autres. Ceux qui croisent des personnes comme cela ne comprennent pas pourquoi elles ne se laissent pas aider alors qu’elles en ont besoin. L’affaire devient parfois irritante et pourrait être interprétée comme une négligence ou un manque de volonté pour solutionner les problèmes.

“Le plus grand spectacle est un homme s’efforçant de lutter contre l’adversité; mais il y en a un autre plus grand: voir un autre homme lui porter secours.”

-Oliver Goldsmith-

Le fait est que les choses ne se déroulent presque jamais ainsi. Les raisons pour lesquelles certaines personnes ne se laissent pas aider résident dans un problème de fond. Même si elles souffrent et ont besoin des autres, elles ont beaucoup de mal à accepter de recevoir de l’aide. Ce peut être à cause d’un blocage inconscient ou simplement parce qu’elles ont du mal à reconnaître qu’elles ont besoin de changer.

Ceux qui aident tout le monde mais ne se laissent pas aider

Il est relativement fréquent de voir que ceux qui aident tout le monde ont des problèmes pour demander ou accepter l’aide des autres. Il s’agit de personnes qui ont construit une identité à partir de laquelle elles peuvent donner, mais pas recevoir. Elles croient qu’elles ont le devoir de répondre aux besoins des autres alors qu’elles-même se débrouillent ou ignorent les leurs.

D’une façon ou d’une autre, elles ne se laissent pas aider par les autres parce qu’elles pensent que, de cette façon, elles trahiraient leur “mission” dans la vie, étant donné qu’elle serait incohérente avec l’image et la personne qu’elles veulent construire (totalement indépendante). Elles peuvent aussi avoir l’impression qu’accepter l’aide des autres suppose un dérangement pour ces derniers. En d’autres termes, leur causer des problèmes. Cela leur fait honte.

Il est aussi possible qu’elles ne se laissent pas aider parce qu’elles pensent que bénéficier de cette aide génère une dette que l’autre pourra réclamer quand il le souhaitera, pour n’importe quoi. Elles ne comprennent pas que les autres puissent être contents d’aider et que cela ne crée pas d’obligations de compensation. C’est pour cela qu’il est parfois nécessaire de le leur montrer, en faisant preuve d’affection.

Avoir besoin d’aide mais ne pas en accepter en retour

L’autre cas concerne ces personnes qui ne se laissent pas aider alors qu’elles traversent des situations très difficiles. Il est évident qu’elles ont besoin de l’aide des autres mais si quelqu’un essaye de les aider à sortir de leurs problèmes, elles rejettent cette personne. L’exemple le plus typique est celui d’une personne qui souffre d’une addiction. Le plus habituel est qu’elle refuse, parfois obstinément, d’accepter que d’autres lui donne un coup de main pour sortir de la situation dans laquelle elle se trouve.

Dans ces cas, il est normal que la personne n’admette même pas qu’elle a un problème. Elle se laissera donc encore moins aider. Une partie de son problème consiste précisément en la négation de ce dernier. Cela se produit avec les personnes souffrant d’addictions mais aussi avec celles qui souffrent de dépression, d’anxiété ou d’un autre trouble et qui n’en ont pas conscience ou en ont une vision biaisée.

Aussi étrange que cela paraisse, dans ce cas, le symptôme même est une réponse adaptative que la personne a construite pour supporter sa vie. Elle est “adaptative” dans le sens où elle lui permet d’interpréter la réalité d’une façon qui l’aide à aller de l’avant. Par exemple, une personne déprimée imagine qu’elle est triste parce qu’elle est plus sensible que les autres personnes et pas parce qu’elle est malade. Cependant, cette illusion lui permet d’expliquer sa vie et de continuer à la vivre, même au prix d’une grande souffrance.

Que faire avec ceux qui ne se laissent pas aider ?

Dans le premier cas, celui de ceux qui aident tout le monde mais ne se laissent pas aider, nous vous conseillons de contribuer à éclaircir la situation. Leur faire voir, avec affection, que notre aide naît d’une véritable estime. Et que pouvoir leur donner un coup de main est source de satisfaction et ne représente pas un sacrifice ou un grand effort.

Dans le second cas, celui de ceux qui ne se laissent pas aider alors qu’ils en ont besoin, la situation est un peu plus complexe. Il faut ici faire preuve de plus de patience et de tact. Être présent, s’intéresser à cette personne et essayer de l’accepter telle qu’elle est constitue une excellente clé pour que l’autre nous ouvre sa porte et nous laisse entrer. Le plus important est de ne pas céder à la tentation de leur mettre la pression pour qu’elles changent. Parfois, la préoccupation vis-à-vis de cette personne prend cette forme et notre intervention, pleine de bonnes intentions, finit par lui être nocive.

Il faut respecter les rythmes de chaque personne. La majorité du temps, elles ont besoin de temps pour comprendre qu’elles ont besoin d’aide. Dans les cas les plus graves, il convient de consulter un professionnel pour savoir comment nous pouvons être aidés de manière efficace.

Source https://nospensees.fr Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

7 étapes pour oublier un amour impossible

développement personnel

Un amour impossible est celui qui ne parvient jamais à se transformer en relation stable ou qui finit avant d’avoir commencé ou d’avoir mûri. Cela peut sembler paradoxal mais ce sont ces amours qui donnent lieu aux deuils les plus profonds et qui sont parfois les plus difficiles à oublier. Et c’est aussi paradoxal parce que si, finalement, elles ne se sont pas développées, elles ne devraient pas – en théorie – engendrer autant de souffrance.

Les plus pragmatiques ne se compliquent pas la vie avec un amour impossible. Quand iels voient qu’il n’y a pas de bonnes conditions pour construire ou maintenir un lien amoureux, iels l’acceptent et mettent un point final à temps. D’autres, cependant, ont plus de mal à renoncer aux attentes, aux espoirs et aux rêves qui se sont formés autour d’une relation. Le sentiment est plus fort que les preuves de son impossibilité.

D’une façon ou d’une autre, un amour impossible ne s’oublie jamais. Il laisse de grandes traces, précisément parce qu’il n’a pas été vécu ni consommé au moment où l’on doit y renoncer ; l’idéalisation ne s’est pas brisée. Mais, même s’il ne s’oublie pas complètement, il est quand même possible de traiter ce sentiment et de réussir à le mettre de côté pour continuer à aller de l’avant. Et voici 7 conseils pour y parvenir.

“L’amour est comme une guerre, facile à commencer, difficile à terminer, impossible à oublier.”

-Henry Louis Mencken-

1. Définissez ce qui le transforme en amour impossible

Il existe une grande différence entre un amour difficile et tumultueux et un amour impossible. Ce dernier n’a aucune chance d’exister. Le cas le plus typique, et qui entraîne le plus de difficultés émotionnelles, concerne l’amour qui n’est pas réciproque. Une personne aime l’autre, mais l’inverse n’a pas lieu. Il serait d’ailleurs peut-être plus exact de dire qu’une personne aime et a besoin de l’autre, mais que cet autre ne ressent pas la même chose. L’amour véritable fonctionne toujours à deux.

Bien sûr, on peut essayer de conquérir quelqu’un qui n’est, au début, pas intéressé. Mais il est aussi important de comprendre qu’il arrive un moment où il est nécessaire d’accepter que cette entreprise n’a pas de futur. La même chose s’applique pour d’autres impossibilités qui ont normalement le même élément en commun : l’un aime et l’autre non. S’il n’y a pas de sentiment mutuel, il n’y a pas de viabilité

D’une façon ou d’une autre, un amour impossible ne s’oublie jamais. Il laisse de grandes traces, précisément parce qu’il n’a pas été vécu ni consommé au moment où l’on doit y renoncer ; l’idéalisation ne s’est pas brisée. Mais, même s’il ne s’oublie pas complètement, il est quand même possible de traiter ce sentiment et de réussir à le mettre de côté pour continuer à aller de l’avant. Et voici 7 conseils pour y parvenir.

“L’amour est comme une guerre, facile à commencer, difficile à terminer, impossible à oublier.”

-Henry Louis Mencken-

1. Définissez ce qui le transforme en amour impossible

Il existe une grande différence entre un amour difficile et tumultueux et un amour impossible. Ce dernier n’a aucune chance d’exister. Le cas le plus typique, et qui entraîne le plus de difficultés émotionnelles, concerne l’amour qui n’est pas réciproque. Une personne aime l’autre, mais l’inverse n’a pas lieu. Il serait d’ailleurs peut-être plus exact de dire qu’une personne aime et a besoin de l’autre, mais que cet autre ne ressent pas la même chose. L’amour véritable fonctionne toujours à deux.

Bien sûr, on peut essayer de conquérir quelqu’un qui n’est, au début, pas intéressé. Mais il est aussi important de comprendre qu’il arrive un moment où il est nécessaire d’accepter que cette entreprise n’a pas de futur. La même chose s’applique pour d’autres impossibilités qui ont normalement le même élément en commun : l’un aime et l’autre non. S’il n’y a pas de sentiment mutuel, il n’y a pas de viabilité

Même s’il s’agit d’un beau fantasme, cela ne correspond pas à la réalité. Les êtres humains ont une infinie capacité d’aimer. Quand on vit une relation, on affronte son final et on en tire une expérience et une sagesse qui permettent, en général, de mieux vivre la relation suivante.

Nous pouvons toujours recommencer et chaque nouvelle expérience peut être meilleure que la précédente. En fait, les années nous préparent à aimer avec une plus grande générosité et une plus grande tolérance si nous ne restons pas ancrés dans des rêves impossibles.

3. Reconnaissez les aspects négatifs

Le fait d’être amoureux-se, et non l’amour, nous pousse facilement à idéaliser les personnes et les situations. Parfois, nous leur donnons des vertus et des attributs qu’elles n’ont pas réellement ou qu’elles possèdent uniquement dans une certaine mesure. Pour diluer ces constructions mentales, il est très important de commencer à évaluer les éléments négatifs.

Quels défauts a cette personne que vous croyez tant aimer ? Quels aspects insatisfaisants existaient ou existent dans les situations que vous partagiez ou partagez avec lui/elle ? Pourriez-vous imaginer la façon dont ces défauts et ces erreurs se manifesteraient d’ici 10 ans ? Voici les questions que vous devez vous poser et auxquelles vous devez essayer de répondre en toute honnêteté. Au final, il est probable que votre point de vue soit plus réaliste.

image pixabay

4. Acceptez qu’il est temps d’oublier

Il s’agit de l’étape la plus difficile. Il a été vérifié que quand une personne désire vivre une relation amoureuse avec quelqu’un et que celle-ci n’est pas possible, des réactions similaires à celles d’un-e drogué-e qui ressent un syndrome d’abstinence se produisent. Le mal-être émotionnel, voire même physique, est parfois difficile à tolérer.

Et comme c’est le cas pour toutes les addictions, le plus difficile à accepter est que la dépendance existe, qu’elle crée une profonde tristesse et qu’on se sent impuissant face à elle. Cela semble facile à admettre, mais ça ne l’est pas. Nous sommes parfois capables d’inventer et de rationaliser n’importe quel prétexte pour ne pas accepter que nous sommes effectivement victimes d’une dépendance. Quand vous parvenez à l’accepter, vous franchissez l’étape la plus importante. Cela clarifie les pas à suivre après cette étape.

5. Éliminez les liens et supprimez les souvenirs

Après avoir accepté l’idée selon laquelle il est temps de laisser cet amour impossible, il faut commencer à couper tous les liens qui subsistent. Cela suppose de ne pas appeler la personne, de ne pas essayer de la voir, de prendre ses distances avec ses ami-e-s et de faire tout ce qui nous permet de rompre les liens qui restent présents avec cette personne. Il faut, en particulier, couper toute relation dans les réseaux sociaux.

Dans ce même ordre d’idées, il est nécessaire de supprimer tous les souvenirs. Éliminez les photos, éloignez les cadeaux. Si vous n’êtes pas prêt-e à vous en défaire, réunissez-les et rangez-les dans un endroit difficilement accessible. Et si votre décision est plus ferme, mettez tout à la poubelle. C’est une façon d’atténuer et de diluer la présence de cet amour impossible.

6. Changez votre routine, essayez de nouvelles choses

Il est temps de commencer une nouvelle étape. Cet amour impossible a peut-être occupé la majorité de votre temps, de vos journées et même de vos années. Le laisser partir ne sera absolument pas simple. Cependant, si vous prenez réellement la décision d’effectuer ce changement, tout deviendra beaucoup plus facile. Il y a sûrement des choses que vous avez toujours voulu faire et que, pour une raison ou une autre, vous avez remises à plus tard. Il est donc temps de se concentrer sur ces nouveaux défis.

Le moment de l’adieu définitif est aussi l’occasion de s’aventurer vers de nouvelles choses ou de nouveaux endroits. Voyager est toujours une excellente alternative. Et si vous releviez ce défi ? Il est aussi utile d’explorer vos facultés, de vous inscrire à un cours qui vous poussera à connaître de nouvelles personnes ou de pratiquer une nouvelle activité intéressante. La vie continue et il y a des milliers de choses à faire.

7. Donnez du temps au temps

Il y a de nombreuses amours, et certaines laissent des traces si profondes qu’elles ne partiront jamais. Un amour impossible est toujours enraciné pendant un long moment, et le fait de ne pas l’évoquer ne suffit pas à le faire disparaître. C’est une chose que l’on n’atteint pas du jour au lendemain. Cela exige du courage et du caractère. Ce sera difficile, il y aura des rechutes mais le temps vous aidera à grandir.

Si vous êtes sûr-e que vous ne pouvez plus continuer avec cet amour impossible, si vous coupez les liens et êtes décidé-e à commencer une nouvelle vie, vous réussirez petit à petit à faire occuper une place différente à cette personne, aussi bien dans votre cœur que dans votre esprit. Vous sentirez progressivement une plus grande paix dans votre âme. Vous découvrirez que, après avoir aimé et laissé partir cette personne, vous avez beaucoup appris et mûri.

Renoncer à des choses impossibles est un acte quotidien, et l’amour n’est pas une exception à la règle. Sans le vouloir, beaucoup de personnes sont des rêveuses éperdues. Nous n’acceptons pas si facilement le fait qu’il y ait des limites et que nous ne pouvons rien faire d’autre que de les respecter. Mais il y a une chose merveilleuse : en découvrant les frontières de nos propres possibilités et en les acceptant, nous franchissons un cap et apprenons à être de meilleures personnes.

Tout ce que vous vivez en vaut la peine. Même ces frustrations qui nous font autant de mal se transforment, par la suite, en semences pour nos plus grandes réussites. Elles constituent aussi la base sur laquelle nous bâtissons notre personnalité adulte. Il s’agit d’une manière d’être, à travers laquelle on comprend que la limite de nos fantasmes amoureux se trouve dans ce que les autres souhaitent, en toute liberté.

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

La lithothérapie

 

832753472010 04 17 14 56 23 png

Chakra1 pierresCache 2430941609

 

Qu’est ce que la lithotérapie ? La lithothérapie est une médecine non conventionnelle qui cherche à soigner par le biais des cristaux (améthyste, quartz, œil de tigre, labradorite, aigue-marine, rubis, turquoise, etc.) Elle considère que les cristaux émettent naturellement une « résonance » ou une « vibration » singulière capable d’améliorer le bien-être de la personne à son contact ou à proximité.

Lorsque vous utilisez les pierres et cristaux pour pratiquer des soins énergétiques il faut les utiliser sur des chakras particuliers en fonction du symptôme ou problème que vous souhaitez traiter.

Lorsqu’une maladie ou un problème dépend de plusieurs chakras il faut équilibrer les chakras concernés avec les pierres dont la couleur correspond au chakra.

Vous trouverez ci-dessous la liste de chaque chakra, son champ d’action sur le plan physique et mental ainsi que les couleurs des pierres à utiliser.

Vous pouvez ensuite aisément décider des pierres et cristaux que vous souhaitez acheter en fonction de vos besoins.

1er chakra – chakra racine – couleur des pierres : noires, rouges, couleurs foncées

Le 1er chakra agit sur :



plan mental : peur, stress, angoisse, énergie, vitalité, dépression, manque de confiance en soi, fatigabilité, difficulté à persévérer dans ses entreprises, sentiment d’irréalité, problèmes de coordination, peu de goût pour l’activité physique, tension psychique et nerveuse, attaque psychique, crise de panique

plan physique: hémorroïdes, varices, système immunitaire, organes sexuels, colonne vertébrale, os, dents, cheveux, sommeil, système sanguin et circulatoire, pieds, hanches, zone inférieure du bassin, addictions, anorexie, constipation, glaucome, obésité, perte de poids,diarrhée, hypertension, calculs rénaux, sciatique, prostate, troubles cutanés, maux de dos, mauvaise circulation dans les jambes, eczéma

Le chakra racine gouverne aussi les chakras des pieds, le chakra du genou et le chakra étoile de la terre

Pierres à utiliser pour équilibrer le chakra racine, chakras des pieds, chakra du genou, chakra étoile de la terre

2e chakra – chakra sacré – couleur des pierres : jaune foncé à orange

Le 2e chakra agit sur :

plan mental:  adaptabilité aux changements, souplesse d’accommodation, tolérance, sens de la fraternité, sens esthétique, profondeur des sentiments, sexualité épanouie, manque de concentration, vitalité  insuffisante, identité émotionnelle instable, tendance à se restreindre, attachement excessif au passé, culte du souvenir des disparus, insatisfaction de sa valeur personnelle, envie, jalousie, superficalité, snobisme,  égoïsme

plan physique : digestion, sexualité, reproduction, sciatique, troubles gynécologiques, gros intestin, ovaires, testicules, reins, colon, appendice, vessie,  organes de l’abdomen inférieur, gonades, organes génitaux externes, acidité gastrique, cystite, problèmes de fertilité, fausses couches, fibromes, troubles rénaux, problèmes menstruels, crampes musculaires, kystes ovariens, frigidité

Pierres à utiliser pour équilibrer le chakra sacré:

pierres oranges | pierres jaune foncé

3e chakra – chakra du plexus solaire – pierres de couleur jaune

Le 3e chakra agit sur :

plan mental : personnalité, confiance en soi, optimisme, courage, adaptation au changement, expériences, générosité

plan physique : diabète, hypoglycémie, anorexie, boulimie, tension nerveuse, fatigue chronique, métabolisme, système digestif, pancréas, beauté de la peau, estomac, foie, intestin grêle, rate, vésicule biliaire, système nerveux, aérocolie, aérophagie, allergies alimentaires, problèmes digestifs, calculs biliaires, hépatite, maladie du foie, hyper acidité, pancréatite, ulcère, problèmes d’estomac,  jaunisse, problèmes de vessie, anémie, brûlures d’estomac, gastrite, faible résistance aux maladies, fatigue chronique, crampes abdominales.



Dans tous les travaux de guérison le 3e chakra agit sur les chakras des mains utilisés pour capter et diriger les énergies positives

Pierres à utiliser pour équilibrer le chakra du plexus solaire

pierres jaunes

4e chakra – chakra du cœur – pierres de couleur verte et rose

Le 4e chakra agit sur :

plan mental :  toutes les relations amoureuses, compassion, partage, confiance, sécurité affective

plan physique : fatigue, moelle épinière, cœur, diaphragme, rythme cardiaque et respiratoire,  diaphragme, anémie, pression sanguine, cancer du sein, problèmes de circulation sanguine,  fatigue, maladies cardiaques, troubles immunitaires,  poumons, bronchite, pneumonie, congestion thoracique, grippe, asthme, toux, respiration difficile, essoufflement, douleur dans les bras inférieurs et les mains, hyperventilation, allergies , troubles du sommeil, hypertension.

Le chakra du coeur gouverne aussi les chakras des mains et les chakras des épaules

Pierres à utiliser pour équilibrer le chakra du cœur, le chakra des mains et le chakra des épaules :

pierres vertes |pierres roses

5e chakra – chakra de la gorge – pierres de couleur bleu clair à bleu foncé

le 5e chakra agit sur :

plan mental :  communication, expression, language, l’esprit d’ouverture, indépendance

plan physique : maladies liées à la gorge et à la bouche, aux oreilles et au système respiratoire, cervicales, poumons, grippe, acouphène, asthme, bronchite, infections de l’oreille, problèmes d’audition, perte de voix, aphtes, maux de gorge, mal de dents et des gencives,  thyroïde, amygdalite,  rhume, raideur de la nuque, douleurs dans le haut du bras, coqueluche, laryngite.
Le chakra de la gorge gouverne aussi les chakras des oreilles

Pierres à utiliser pour équilibrer le chakra de la gorge

pierres bleues

6e chakra – chakra du 3e œil – pierres : bleu, indigo, violet, jaune

Le 6e chakra agit sur :

plan mental : imagination, connaissance, études, intuition, intelligence, organisation de la pensée, cerveau, yeux, système nerveux, mémoire

plan physique : migraine, insomnie, cataracte, dyslexie, insomnie, clairvoyance, migraine, myopie, problèmes de sinus, allergies, surdité, évanouissements, certains cas de cécité, astigmatisme,  glaucome, strabisme, problèmes liés au cuir chevelu, maux de tête,  nervosité, hypertension artérielle,  dépression nerveuse, amnésie, fatigue chronique, étourdissements, déséquilibres hormonaux, problèmes de croissance ou de développement, troubles de l’image corporelle.

Le chakra du 3e œil gouverne les chakras des yeux

Pierres à utiliser pour équilibrer le chakra du 3 oeil et les chakras des yeux :
pierres bleues | pierres violettes mauves | pierres jaunes

7e chakra – chakra coronal – pierres blanches, violettes, jaunes

le 7e chakra agit sur :

plan mental : évolution spirituelle, clairvoyance, communications avec les esprits et les forces cosmiques, parties supérieures du cerveau

plan physique :  maladie d’Alzheimer, dépression, étourdissements, épilepsie, sclérose en plaques,  paralysie, maladie de Parkinson, schizophrénie, troubles du système immunitaire,  cancers,  troubles osseux, troubles du système nerveux, difficultés d’apprentissage, trouble de la personnalité, névroses, psychoses, céphalées, vertige ou étourdissement, maux de tête, migraine, insomnie, perte de cheveux, anémie

Le 7e chakra gouverne le 8e chakra, le chakra de l’âme

Pierres à utiliser pour équilibrer le 7e chakra :
pierres blanches | pierres violettes | cristal de roche



REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

COMMENT SAVOIR SI VOUS DONNEZ TROP DE VOTRE PERSONNE ?

développement personnel - eveil tv

1. VOUS N’AVEZ AUCUN MOMENT POUR VOUS.

Malheureusement, les actes désintéressés ne vous font pas gagner du temps. Nous avons tous des choses à faire, des gens à voir et des endroits à visiter, et nous devons garder un peu de temps pour nous amuser un peu et dormir.
Le fait est que nous avons besoin de repos et de détente. Ce n’est pas une option. Votre cerveau et votre corps doivent refaire le plein et se ressourcer pour être productifs et heureux (c’est la biologie!) Trouvez des moments pour vous.

Pour ce faire: Prévoyez une heure ou deux par jour pour vous-même. Ces 1-2 heures vous appartiennent, faites-en ce que vous voulez et ne laissez personne vous les gâcher.

2. VOUS NE DITES PRESQUE JAMAIS « NON »

L’incapacité de dire «non» peut vous gâcher la vie. Avez-vous déjà accepté quelque chose avec un sourire, tout en voulant dire non au fond de vous? Si la réponse est oui, alors cela indique que vous donnez trop de votre personne. Vous avez le droit de dire non, avec ou sans explication.

Faites ceci: Faites une phrase courte tout en restant poli et ferme. (« Je suis très occupé avec ce projet j’espère que tu pourras trouver quelqu’un d’autre. »)

3. VOTRE BONHEUR EN PÂTIT.

Même si les donneurs prennent plaisir à aider les autres, ce ne sont que des humains. Des niveaux élevés de stress et d’adrénaline peuvent entraîner des conséquences inattendues, notamment des altérations dans la chimie du cerveau. Lorsque cela se produit, il est difficile de prédire le résultat, mais la plupart du temps il en résulte de l’anxiété ou une dépression (ou des symptômes similaires).

Faites ceci: Ménagez-vous, sinon votre santé mentale et physique en pâtiront, et vous ne serez pas en mesure d’aider qui que ce soit. Si vos symptômes persistent, voici quelques options:

– Pleine conscience ou méditation
-Commencez à dire « Non »
– Pratiquez des techniques de respiration profonde.
– Consultez un thérapeute (de nombreux employeurs ont un programme d’aide aux employés, qui vous aidera en toute confiance.)

4. VOUS ÊTES LE SOLUTIONNEUR DE PROBLÈMES DE TOUT LE MONDE.

Les gens vous appellent à n’importe quelle heure pour vous raconter leurs problèmes. Bien sûr, vous êtes trop poli pour abréger la conversation, alors vous écoutez … et écoutez. Après environ 20 minutes, ils demandent votre avis / solution.

Pour ce faire: Éteignez le téléphone (si vous ne pouvez pas ignorer les appels inutiles) ou mettez-le en mode silencieux à partir d’une certaine heure. Plus important encore, arrêtez d’être le thérapeute de tout le monde, occupez-vous plus de vous-même.

5. VOUS AVEZ PLUS DE DRAME DANS VOTRE VIE.

Pour une raison que vous ignorez, vous ressentez un sentiment sous-jacent de stress et de drame, et vous ne savez pas d’où cela provient.  Maintenant, si vous donnez trop de vous-même, vous ouvrirez la porte à plus de drame.

Dites-vous ceci:  Plus de dons + Plus de personnes = Plus de drame

6. ON VOUS DEMANDE D’ÊTRE MALHONNÊTE

Votre aide ou votre don de soi ne doit pas nécessiter que vous deveniez malhonnête ou que cela compromette votre intégrité.

Par exemple, faire de fausses excuses pour quelqu’un d’autre ou couvrir une autre personne, ce ne sont presque jamais des formes d’aide et de dons sains.

Dites-vous ceci: Une aide saine n’implique généralement pas de tromperie , de secrets, ni de violer notre code moral .

« Apprenez à donner de l’absence à ceux qui n’ont pas compris l’importance de votre présence. »

Sources: ww.psychologytoday.com/ 

Traduction trouvée sur https://www.sain-et-naturel.com/

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Vivre dans la conscience de l’instant

développement personnel eveil tv

Plusieurs ouvrages édités vous transmettent des enseignements afin de vous aider à vivre dans la conscience de votre instant présent. Mais il semble nécessaire de vous remettre en mémoire ces énergies qui peuvent accélérer votre « mouvement » vers une expansion illimitée.

Prenez de ces écrits les « vibrations » qui vous correspondent, et vérifiez celles que vous maîtrisez déjà… cela vous permettra de faire le point avec vous-même.

Vous êtes de plus en plus nombreux à conscientiser cette vérité première… Mais souvent, éprouvez des difficultés à vous maintenir dans cette conscience permanente de l’instant.

Certains peuvent y demeurer parfois des heures… D’autres quelques minutes… D’autres encore quelques secondes… Et un grand nombre d’âmes, pas du tout… Leurs pensées s’échappent de leur présence, et voyagent De ci… de là… allant du passé au futur…

Replongeant dans des situations où des évènements anciens ou récents.

Parfois même, ils se complaisent à revivre des émotions vécues dans ces moments-là…

Emotions douloureuses ou agréables… Qu’ils enjolivent ou dramatisent selon leurs humeurs du moment et la fréquence de leur taux vibratoire…

« Comment faire ? Direz-vous… Malgré tous mes efforts, je ne parviens pas à stopper ce mental envahissant ! »

Nous vous observons, sans vous juger et avec beaucoup de compassion.

Pour la majorité des humains une journée se déroule dans une course « effrénée »… débutant au réveil et se terminant au coucher… Et encore… il n’est pas certain que votre activité mentale se repose, en harmonie avec votre corps physique!!! Au cours de votre journée, vous arrive t-il de vous arrêter ne fut-ce que quelques minutes pour revenir au centre de vous-même ? Vous arrive t-il de prendre conscience de votre respiration, et suivre par la pensée ce « mouvement » qui vous permet d’exister ? De poser un regard conscient sur votre environnement? De vous connecter avec votre Soi Divin et le monde de lumière ?

Vous arrive t-il d’avoir une pensée pour Gaia, votre terre mère ?… Et la remercier pour tous ses bienfaits ? Êtes-vous conscients de vos paroles ?… de celles prononcées à votre égard ?

Conscients de vos pensées… Des sons qui vous entourent?… Vous pourriez compléter vous-même par d’autres réflexions allant dans ce sens…

«Mais je fais une pose, direz-vous, parfois même, plusieurs sur une journée ! »

Mais « posez-vous » votre mental ?

Ce mental qui souvent vous « envahit » encore et encore… vous propulsant, par vos pensées, dans toutes les directions extérieures à vous-mêmes… se « chargeant » au passage des vibrations contenues dans l’espace de vos projections. Ceci a déjà été dit et redit… Si ces pensées replongent dans le passé, celui-ci est réactivé! (A part si vous y replongez, en conscience, dans votre présent, pour une compréhension évolutive) Si vos pensées se « promènent » dans le futur, vous rêvez !!! Rien ne se produit à l’extérieur de vous-même.

Vous faîtes alors du sur place. Votre futur se crée par votre attitude du présent.

Pensez à ceci : vous savez que votre temps va en s’accélérant…Il est prévu que le temps, tel que vous le connaissez, deviendra instantané… ce qui veut dire que vos pensées, vos paroles, vos actes, trouveront leur manifestation dans la matière, instantanément… … La cause et l’effet deviendront simultanés, et seront connus par vous dans l’instant.

Alors… Agissez en conscience !

Si vous vous retrouvez dans ces écrits et dans ces vibrations… ne vous culpabilisez en aucune manière et surtout, ne vous jugez pas. Prenez seulement conscience de ce qui est, et décidez d’en changer, en toute liberté. La culpabilité vous limite dans votre expansion vers la lumière. Vous n’êtes coupables de rien… Vous faîtes simplement des expériences vous permettant de vous épurer, et de fusionner avec votre soleil intérieur. Mais lorsque vous ralentissez le rythme… Lorsque vous prenez le temps de revenir en vous-même… de vous octroyer des moments de calme intérieur… d’être conscients de tous vos agissements… sans vous juger ni vous culpabiliser si par moments vous en perdez le contrôle. En réajustant les énergies, qui selon vous ne vous conviennent plus… Et en employant, pour ce réajustement, les « outils » de votre choix… Il viendra un temps ou votre mental inférieur cessera de vous perturber et vous l’utiliserez selon votre agrément…

La méditation, les mantras ont la faculté de vous débrancher de votre mental inférieur et élever votre taux vibratoire. Lorsque vous chantez un mantra, vous vous concentrez sur les mots répétitifs et sur la mélodie, vous vous centrez en vous-même… Servez-vous des moyens à votre convenance afin de vous amener dans ces états de calme et de paix intérieures.

Installez-vous dans la conscience de votre présent et permettez à votre mental inférieur d’être absorbé par votre SOI DIVIN.

Dans ces moments privilégiés, vous serez amenés « au point zéro » au point neutre… dans le néant, là où le mental se retrouve sans point d’appui, puisqu’il n’est plus alimenté par vos projections et vos dualités…Vous serez dans le vide le plus total. Et c’est dans ce vide que vous pourrez créer selon vos aspirations les plus profondes.

C’est dans votre présent et nulle part ailleurs que vous pouvez vous fixer des objectifs pour l’avenir. Ce point zéro est le lieu parfait qui permettra la fusion de votre conscience et votre supra conscience… Et par expansion, à la conscience cosmique.

Une fois encore, votre planète reçoit des énergies de plus en plus puissantes vous entraînant dans un « tourbillon » qui va en s’accélérant… Plus il s’accélère, plus vos pensées, vos paroles et vos actes se manifestent rapidement dans la matière… Mais toujours en vous renvoyant les énergies équivalentes… Il n’est plus temps de vivre dans l’inconscience. Il est important de vous alléger à tous niveaux afin de suivre le mouvement. Pensez juste…

Pensez « élevé »… Agissez en conscience… Dites le mot juste, en sachant que les mots peuvent autant détruire que construire… Et en retour, peuvent autant vous détruire que vous construire. – Mais si vous lisez ces écrits, c’est que déjà, vous avez emprunté le chemin de lumière.

Si vous n’avez pas encore enclenché le processus de conscience de l’instant et que votre désir est d’y parvenir, vous pourriez commencer par calmer votre mental journellement quelques minutes… Puis quinze minutes et ainsi de suite… Sachez que ce qui est acquit est acquit définitivement. Lorsque vous agissez, reliez-vous à notre monde, qui n’est pas séparé du vôtre… Nous vous soutiendrons dans votre démarche évolutive… Un voile vous sépare de nous, et ce voile se désagrège instantanément lorsque vous nous invoquez.

Si vous êtes sur le chemin évolutif, vous serez emmenés à vous arrêter de plus en plus souvent, et revenir au coeur de vous-même. Cela est inévitable. Même si votre temps, en s’accélérant, vous laisse de moins en moins de temps, vous trouverez du temps… vous serez poussés à cette priorité de vous retrouver dans votre totalité. Vous aurez de plus en plus besoin de silence, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur de vous-même.

Peut-être dans vos débuts, votre âme vous demandera quelques efforts… Quelques « arrêts » au cours de la journée ?! Supprimer certaines activités pas vraiment nécessaires… et qui parfois sont installées par habitude ?!

Alors… Qu’allez-vous supprimer ou alléger dans votre vie pour vous reconnecter à vous-mêmes ? Un moment de télévision ? Raccourcir une soirée qui se prolonge ?

Abandonner un perfectionnisme à outrance, qui vous laisse souvent dans un état d’épuisement ? Reporter à plus tard ce qui vous parait le moins urgent ? Déléguer, si vous en avez l’occasion ? Sortir de certaines habitudes qui ne vous comblent plus ? Vous seul avez la responsabilité de vos actes ! Vous seul avez le choix de choisir !

Avez-vous assez d’importance à vos yeux pour vous choisir ???

Si vous choisissez de vivre « en conscience » et en connexion avec votre divinité, vous vous rapprocherez de plus en plus vers un état d’être, équilibré et serein… où le jugement n’aura plus sa place… Vous vivrez en spectateur, d’abord de vous-même, et ensuite des évènements en tous genres qui se produiront sur votre planète. … Vous serez dans la vibration de compassion et d’amour véritable… Qui n’attend aucun retour… Qui aime gratuitement, de manière inconditionnelle et impersonnelle. Dans une parfaite neutralité…

Ne favorisant ni le bien, ni le mal… persuadés que tout est dans l’ordre des choses. Vos désirs « croîtront » dans la sérénité et le détachement.

C’est alors que vous assisterez à des changements spectaculaires de tout votre être… Vous vous alignerez avec l’énergie de toutes les âmes se trouvant sur la même vibration de conscience… Ce vortex exponentiel sera nourri par les entités des mondes de lumière…

Quelques conseils encore, si vous le permettez… Abandonnez-vous à la vie telle qu’elle se présente … N’essayer pas d’être absolument parfait, et d’évoluer à tout prix…Ne rentrez pas dans des contraintes… Rentrez dans vos démarches évolutives, puis lâchez ! Rappelez-vous les messages précédents… Ramenez vos énergies au centre…en équilibre, ni trop, ni trop peu…C’est le meilleur moyen de progresser dans vos efforts. Apprenez la patience avec vous-même… Abandonnez-vous à la lumière … Baignez-vous de lumière… Expansez la lumière… Déposez vos soucis dans la lumière… Et installez-vous dans la joie… Intégrez la joie dans vos cellules et fusionnez cette énergie avec l’amour et la lumière… Cette fusion magique vous permettra de rayonner… Et ce rayonnement divin ira toucher les êtres qui auront besoin de ces rayons afin de réchauffer leur coeur et s’ouvrir à une réalité supérieure.

Alors, que ce triangle sacré, de lumière, d’amour et de joie s’installe définitivement dans chacune de vos cellules.

Message reçu le 02/02/2007

SallySolara

Partagé par : www.terrenouvelle.ca

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Test : Lequel de ces huit types d’intelligence est le tien ?



Le psychologue de Harvard Howard Gardner a développé la théorie des intelligences multiples, selon laquelle nous avons tous un trait dominant. En déterminant son côté fort, chaque personne peut mieux comprendre quelle est sa vocation et y dédier tous ses efforts. Nous t’invitons à réaliser ce test afin de découvrir quel type d’activité correspond le mieux à ta personnalité.






REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Choisir votre animal de compagnie en fonction de votre signe astrologique – avec des images drôles d’animaux

Miroir, miroir, dis-moi quel animal je devrais adopter ?

Mais non, pas besoin de vaudou ou d’une vieille dame et ses cartes. On ne vous le dit que trop mais votre signe astrologique vous définit énormément. Les astres vous influencent plus que vous ne le pensez. Évidemment, il y a toujours des exceptions.



Mais généralement, vous vous retrouvez plutôt bien dans le caractère pré-défini de votre signe non ? Et bien aujourd’hui on va vous dévoiler quelque chose de nouveau, non pas quelle épouse ou femme d’affaires vous pourriez être. Non, on s’attaque à quelque chose de beaucoup plus mignon, quel animal de compagnie, vous devriez avoir selon votre signe. C’est calculé par rapport à votre caractère et à celui de l’animal en question.

Et si par malheur, vous étiez allergique, phobique des animaux ou encore dans l’incapacité de recevoir ce petit amour, prenez une peluche à l’effigie de votre animal. Ça peut toujours vous apporter un peu de réconfort et vous respectez plus ou moins cette liste.

1. Bélier : Un chien
chien
image pixabay

Vous avez beaucoup d’énergie et êtes très active. Votre chien s’habituera à votre mode de vie. Vous l’emmènerez partout et même dans des endroits où il n’est pas le bienvenu, mais ça, hors de question, hors de question que votre chien reste seul dehors, sans vous. Le fait de l’emmener faire des promenades vous apaisera dans votre caractère d’hyper-active.

2. Taureau : Un cochon
image pixabay

Non on ne vous le conseille pas parce qu’il fait le même bruit que vous lorsque vous ronflez. Le cochon est un animal intelligent et indépendant, il est entre le chat et le chien (en termes de personnalité). Vous apprécierez son indépendance car vous n’aimez pas être constamment dérangée. Vous aimez être remarquée dans la vie et votre cochon vous donnera toute l’attention que vous méritez (oui oui mais l’inverse est aussi possible).

 

3. Gémeaux : Un perroquet
image pixabay

Vous aimez parler, et ça tombe bien, s’il est éduqué à parler, votre perroquet et vous aurez de très longues conversations enfin pour vous. N’oubliez jamais que le perroquet est un animal particulièrement intelligent et bavard. De plus, il apprendra tout ce que vous lui apprendrez. Plus besoin d’hommes pour vous dire que vous êtes belle ce matin.

 

4. Cancer : Un chat
astro
image pixabay

Le chat est en fait votre animal spirituel, il paraît donc logique que vous en ayez un non ? Vous êtes quelqu’un qui, de nature, s’occupe très bien des autres et donc des animaux mais vous avez ce qu’on appelle l’intelligence émotionnelle pour les chats. Vous n’en attendez pas trop de votre chat et vous avez raison, comme ça, dès qu’il viendra vous faire des câlins, vous serez la plus heureuse.

5. Lion : Un cheval
image pixabay

Vous avez besoin d’un animal qui soit le reflet de vous-même et qui soit également un symbole de noblesse. Un cheval de race qui plus est un un symbole de grâce et il est digne. Exactement comme vous aimeriez être vu dans le futur.

 

6. Vierge : Un poisson
image pixabay



Vous ne supportez pas le désordre. Un poisson serait parfait pour vous, cela vous évite de possibles allergies, de possibles ménages à répétition si vous aviez une boule de poils. Un poisson, au moins, ça ne fait pas de vagues (ou presque). Vous vous assurerez que l’aquarium soit toujours propre et que vos poissons soient sages (en même temps, vous ne risquez pas grand chose sauf si vous prenez un piranha ou un diodon/poisson-ballon).

 

7. Balance : Une colombe
image pixabay

La colombe est le signe de la paix et de l’harmonie. Vous êtes une personne fiable et généreuse vis-à-vis des animaux mais vous êtes plutôt portée sur un animal que vous trouverez beau. Que ce soit un animal ou un bébé, s’il n’est pas à votre goût, vous le direz.
Vous vous le cachez mais vous êtes une personne romantique lorsque le contexte s’y prête et quoi de plus romantique qu’une colombe ?

 

8. Scorpion : Un serpent
image pixabay

Le serpent une créature mythique. Il nous rappelle l’histoire d’Adam & Ève. Les serpents sont synonymes de renaissance, de transformation, d’immortalité mais aussi de guérison. Cela correspond à votre signe, étant donné que le signe du Scorpion est le signe de la transformation également. Quoi d’autre qu’un serpent ? Bon, on vous le laisse hein, parce que tout le monde n’est pas très fan. C’est ce qui vous rend aussi unique.

 

9. Sagittaire : Une tortue
astro
image pixabay

Vous êtes un signe de baroudeuse, vous adorez prendre la route et marcher jusqu’à trouver des endroits insolites. C’est pourquoi il vous faut une tortue, un animal calme et qui peut rester seul à la maison (évidemment il faut lui apporter de la nourriture, alors appelez votre voisin, il n’aura pas grand chose à faire). Trop mignon et hyper pratique. On conseille quand même que votre tortue puisse avoir un endroit pour elle, comme un jardin.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

10. Capricorne : N’importe quoi mais un pur sang
image pixabay




Si vous adoptez un animal, il faut qu’il soit comme vous vous considérez. En effet, avoir un animal montre votre statut. C’est pourquoi, pour vous, impossible d’avoir un chien croisé par exemple, vous tenez à ce qu’il soit un pur sang, comme pour un cheval par exemple. Dis donc… On n’avait pas dit que ce n’était pas la beauté qui comptait le plus ? Mais bon on est persuadées de votre affection pour lui.

 

11. Verseau : Pas vraiment fait pour avoir un animal
image pixabay

Vous êtes le signe le moins enclin à posséder un animal. Vous êtes amoureuse de votre liberté, c’est pourquoi, ni un homme, ni un animal de compagnie ne devra vous restreindre dans vos envies de sorties ou de voyages. Mais on le sait, vous êtes une personne généreuse et si vous deviez quand même céder à la tentation d’adopter un petit animal, vous seriez très généreuse avec lui.

 

12. Poisson : Un lapin
image pixabay



Le lapin est tout aussi sensible que vous, c’est pourquoi, vous pouvez être sûre que vous ferez la paire. Vous êtes tous deux non intrusifs et silencieux. Les lapins raffolent des câlins et qui d’autre que vous aime autant les câlins ? Et bien votre lapin ! Qui se ressemble s’assemble dit-on.

Source de l’article leseclaireuses.com

D’AUTRES TEST DE LA PERSONNALITE




REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Devenir plus conscient, la pleine conscience

eveil tv

La pleine conscience

Mieux voir, mieux entendre, mieux sentir, mieux comprendre… c’est sortir des réflexes conditionnés et des habitudes qui ferment le cœur et l’esprit. C’est aussi prendre la mesure de notre puissance et notre vulnérabilité. Une étape indispensable pour vivre une vie plus juste, plus vivante et plus consciente.


Au cœur du moment présent, ni l’ennui, ni la peur, ni la colère ne peuvent déployer leurs ailes. Tel est l’un des grands enseignements du bouddhisme zen. Lorsque nous prêtons vraiment attention à ce qui se passe en nous et autour de nous – les battements de notre cœur, la rumeur de la ville -, les rouages de notre mental ralentissent, nos émotions s’apaisent. S’installent alors le sentiment d’une sécurité intérieure et la sensation d’exister pleinement. Soi, les autres, le monde : ce que nous percevons n’est plus déformé par nos émotions et nos projections. Dans les années 1970, le professeur de médecine américain Jon Kabat-Zinn est ainsi l’un des premiers à appliquer la pratique de la mindfulness (« pleine conscience ») à la gestion du stress et au traitement de la douleur chronique.

A lire : Mindfulness, approviser le stress par la pleine conscience d’Edel Maex (De Boek).

La respiration essentielle

A découvrir

Apprenez à prendre conscience de votre respiration avec  l’exercice de Thich Nhat Hanh !

Trop souvent distraits, pressés, perdus dans nos pensées, nous négligeons notre respiration. Dans son ouvrage Respirer la vie, Catherine Ternaux raconte que, lorsqu’une personne venait le voir, le psychothérapeute Karlfried Graf Dürckheim lui demandait de s’allonger pour la regarder respirer : « Par sa façon de respirer, vous reconnaîtrez immédiatement si elle est encore proche de son être essentiel ou plutôt éloignée de celui-ci », disait-il. Dans l’Antiquité grecque, le philosophe Héraclite affirmait que l’âme se renouvelait et se régénérait en puisant l’énergie vitale dont elle avait besoin dans la respiration. Le yoga, et plus précisément l’une de ses branches appelée le pranayama yoga, voit dans la maîtrise du souffle (en sanskrit prana, « énergie de l’univers ») le moyen de rester en bonne santé physique et spirituelle. La voie du souffle consiste à ralentir et à allonger sa respiration afin de libérer son corps et son esprit. Cette technique de base, appelée kumbaka, est considérée comme une cure de désintoxication qui devrait être pratiquée chaque fois que nous abusons de nourritures trop riches ou que nous vivons des émotions trop intenses. Le maître zen Thich Nhat Hanh considère que la pleine conscience de la respiration est la voie la plus accessible et la plus efficace pour apaiser les turbulences du mental, et nous permettre de changer notre regard sur notre vie et ce qui nous entoure. Ses préconisations sont simples et claires. Elles pourraient être résumées en une seule phrase : il nous est possible de devenir plus conscients de notre souffle simplement en le suivant…

A lire : Respirer la vie de Catherine Ternaux (La Table Ronde).

eveil tv
image pixabay



La plongée en soi

A découvrir

Affûtez votre lucidité et améliorez votre sens des responsabilités avec   l’exercice d’Ignace de Loyola !




Dans le Yi-king, l’un des textes spirituels et philosophiques les plus anciens de la Chine, l’hexagramme 61, « Tchoung fou » (« la vérité intérieure »), exprime parfaitement la posture du sage taoïste. C’est-à-dire « l’homme vrai, sincère, fiable », qui vide son cœur du superflu et se libère de ses préjugés, comme le décrit le commentateur américain du Yi-king Stephen Karcher. Grâce à cette introspection en forme de nettoyage, le sage peut libérer « des énergies bénéfiques pour lui-même et pour son entourage ». Dans la tradition chrétienne, l’examen de conscience fait partie de ce que l’on pourrait appeler l’hygiène de base de la spiritualité, préalable indispensable au dialogue avec Dieu. C’est Ignace de Loyola, l’un des grands pionniers catholiques de l’introspection, qui a défini le premier les modalités techniques de l’examen de conscience.

source de l’article http://www.psychologies.com

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

LES DIX SECRETS DES COUPLES HEUREUX

eveil tv




L’observation des 15 à 20 % de couples heureux à long terme a permis aux psychologues de dénicher certains de leurs secrets. Même s’ils ont été confrontés aux mêmes crises et conflits que les couples malheureux, ils ont appris à réagir différemment.

LES DIX SECRETS DES COUPLES HEUREUX :
Secret #1 : Le partage du pouvoir

Les membres des couples heureux ont un rapport de force… d’égal à égal. Ils partagent donc le pouvoir ou, du moins, ils l’alternent. Ils font le moins de compromis possible car, dans un compromis, les deux sont perdants. Ils sont exigeants face à leur couple, mais s’organisent pour qu’il y ait toujours deux gagnants. Ils ont décidé d’être heureux plutôt que de chercher à savoir qui a raison, qui a tort. Contrairement aux couples malheureux, ils ne cherchent pas l’approbation de leur partenaire, mais savent l’apprécier lorsqu’ils l’obtiennent.
Secret #2 : La juste distance

Les couples heureux ont appris à établir une juste distance entre leur besoin de fusion émotive et leur désir d’autonomie. Étant bien différenciés, ils sont alors capables d’une véritable intimité. Ils ont trouvé un équilibre entre des moments de frustration, lesquels entretiennent le désir, et des moments de satisfaction, lesquels ravivent leur bonheur. Ils ont compris que l’intimité n’est pas synonyme de fusion, mais qu’il fallait être deux pour être en relation. De plus, ils sont aussi heureux seuls qu’ensemble. Les couples fusionnels sont effectivement les plus dysfonctionnels.




Secret #3 : Une véritable amitié

La base fondamentale des couples heureux à long terme, contrairement à la croyance populaire, n’est pas la passion, mais bien l’amour et l’amitié, soit un sentiment basé sur la connaissance réelle de l’autre et non sur l’intensité des sensations et des émotions. La passion a pu être à l’origine de leur attirance, mais celle-ci s’est lentement transformée en amour plus tranquille, plus stable.

Un couple heureux est formé de deux personnes qui, d’amants passionnés, sont devenus deux amoureux, deux parents, deux associés, deux amis qui continuent de faire l’amour ensemble et de réaliser des projets à court, moyen et long terme. Comme des amis, ils mettent l’accent sur ce qui les rassemble, plutôt que sur ce qui les oppose. Ils considèrent l’autre comme un invité très spécial dans leur vie.Lorsque interrogés par les psychologues sur le secret de la longévité de leur amour, la principale réponse des membres des couples heureux est le plus souvent : « Je n’ai jamais cherché à changer mon partenaire ».
Secret #4 : Le désamorçage

Les personnes heureuses en couple vivent aussi des crises, mais au lieu de remettre leur couple en question, ils utilisent leur énergie et leur créativité pour développer l’art de la négociation. Loin de surenchérir, ils désamorcent toute escalade par des excuses, en faisant de l’humour ou en donnant raison à l’autre. Les psychologues disent souvent que c’est la façon dont les couples se font la guerre qui constitue le véritable indice pronostic de leur évolution et non comment ils vivent en temps de paix. Ils s’organisent pour ne jamais avoir de besoin de dire « : « Veux-tu, on efface tout et on recommence à zéro ?

LES DIX SECRETS DES COUPLES HEUREUX – image pixabay




».Secret #5 : Le réalisme.

Les membres des couples heureux ont lu, eux aussi, des contes de fées, des romans d’amour et visionnés des films langoureux, mais ils ne les ont pas pris pour la réalité, même s’ils ont pu y rêver. Ils se sont rapidement défaits des nombreuses illusions entourant le couple, l’amour, la communication… Ils ont su renoncer à leurs perceptions adolescentes, égocentriques et/ou narcissiques. Ils savent que la fameuse « âme sœur » n’existe que dans leur tête et ils ont accepté leur partenaire dans sa réalité quotidienne, avec ses qualités et ses défauts.


Secret #6 : Un partenaire approprié

On dit que les contraires s’attirent, mais la science conjugale démontre que les partenaires qui se ressemblent, dans une proportion d’au moins 70 %, augmentent considérablement leurs probabilités d’être heureux ensemble. Loin d’avoir trouvé la fameuse « âme sœur », laquelle n’est qu’illusion, les membres des couples heureux sont suffisamment compatibles pour éviter la polarisation sur les conflits conjugaux insolubles : ils s’assurent ainsi stabilité et bonne entente. Mais ils sont aussi suffisamment différents pour s’influencer l’un l’autre, stimulant ainsi leur créativité et leur capacité d’évoluer, mais dans la même direction.
Secret #7 : La confiance réciproque

Aucune relation – amoureuse, professionnelle ou commerciale – ne peut survivre si cette relation n’est pas empreinte de confiance réciproque, de respect mutuel et d’admiration. Les membres des couples heureux ne se surveillent pas l’un l’autre. Même lorsqu’ils ne sont pas en accord, ils respectent le point de vue de l’autre et ne mettent pas en doute leur bonne foi. Même si l’un n’approuve pas les projets personnels de l’autre, il le soutiendra, moralement et financièrement, dans la réalisation de ses projets.




Secret #8 : L’acceptation des conflits

Contrairement à la croyance populaire, le couple n’est pas une garantie absolue de bonheur ; il serait plutôt le creuset de nombreux conflits : l’éducation des enfants, la gestion financière, les relations avec les belles-familles, le partage des tâches ménagères, le temps accordé à la vie privée, la sexualité. Les membres des couples heureux se sont rapidement rendus compte que la majorité des conflits tournant autour de ces six sources sont souvent insolubles (69 % selon l’équipe du psychologue John Gottman, auteur du livre. Ces couples ont leurs secrets). Ils ne s’acharnent donc pas à résoudre ces conflits et se mettent d’accord pour vivre avec des désaccords… à vie. Ils préfèrent être heureux et préserver leur amour que de chercher à résoudre leurs conflits et chercher un consensus à tout prix.

Secret #9 : L’acceptation des inégalités

Les membres des couples malheureux surveillent et calculent ce que l’un fait et l’autre ne fait pas. Ils cherchent à imposer la règle donnant – donnant. Ce que ne font évidemment pas les membres des couples heureux. Ceux-ci acceptent qu’ils puissent y avoir une répartition inégale et variable des salaires, des tâches ménagères, des soins aux enfants… Ces couples acceptent et reconnaissent qu’il puisse y avoir des modes de fonctionnement différent selon le sexe. Ils ont renoncé à la fameuse égalité – similarité entre les hommes et les femmes et laissent chacun être et agir selon sa nature et ses convictions. Égalité, oui, mais vive la différence !

Secret #10 : Le jardin secret

Les membres des couples heureux ne communiquent pas toutes leurs pensées, tous leurs actes, toutes leurs frustrations ou leurs emmerdements. Ils ne croient pas à la communication à tout prix et qu’il faille tout se dire dans un couple. Chacun a droit à sa vie privée, à ses pensées secrètes, à des désirs inavouables, mais à la condition que ce jardin secret ne sape pas les bases de leur relation. Tout devrait pouvoir se dire, mais aucune obligation n’est faite en ce sens. Un peu de réserve et de mystère sont nécessaires pour l’entretien du respect et de la séduction à long terme.

Les membres des couples heureux ont décidé de préserver leur bonheur plutôt que de chercher à avoir raison sur l’autre.

extrait de SECRETS DES COUPLES : http://psycho-ressources.com/

trouvé sur https://www.conscience-et-eveil-spirituel.com/



REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube




BONHEUR ET GUIDANCE ÉMOTIONNELLE

eveil tv

Les émotions sont notre instrument de guidance intérieure le plus précieux : elles sont la direction de notre cœur et de notre esprit face à ce que l’on vit.

En apprenant à les écouter, on s’ouvre à nos désirs, on s’ouvre à l’évolution personnelle, on se reconnecte profondément à qui nous sommes.




Est-ce que, vous souhaitez être heureux? Réaliser vos rêves ? Manifester vos désirs ?

Nous sommes tous dans cette quête d’aller bien, dans une recherche de manifester une vie qui nous plaît.

Oui mais voilà, parfois on ne va pas bien, ou alors on ne va pas totalement bien. Parfois on n’a pas d’énergie pour nos projets. Parfois on ne sait pas dans quel sens aller. Parfois les émotions que l’on vit sont écrasantes, et nous empêchent d’avancer.

Que faire de ces paradoxes ? Comment s’en servir positivement ?
Comment retrouver du sens et de l’entrain pour se créer une vie de rêve ?
Comment s’orienter grâce à nos émotions ?

Les émotions sont une clé de compréhension de soi inestimable.
C’est ce que je propose d’aborder dans cet article !

BONHEUR ET GUIDANCE ÉMOTIONNELLE

Les émotions, c’est quoi ?

Une émotion est une sensation qui se fait ressentir dans notre corps. C’est un signal du corps émotionnel, qui cherche à nous montrer une information particulière vis-à-vis de la situation actuelle.
C’est un message que l’on se délivre, de Soi à Soi.
En fait, on ressent des émotions tout le temps. Elles sont plus ou moins intenses, et plus ou moins visibles.

Les émotions les plus communes peuvent être :

* La joie, la paix, l’amour, l’apaisement, …
* La peur, l’angoisse, la tristesse, le désespoir, la colère, la haine, la rancune, …

Les émotions se font ressentir dans notre corps.
Bien souvent on pense avoir des douleurs physiques alors que ce ne sont que des émotions qui cherchent à se faire voir.

Le ventre, le cœur, la gorge, la tête, sont autant d’endroits enclins à héberger des émotions.

Chaque émotion apparaît d’une manière distincte.

image pixabay

Par exemple :

* La peur apparaît au niveau du chakra du cœur et de la gorge,
* L’anxiété peut se faire sentir au niveau du ventre,
* La colère se montre au niveau de la gorge, et du bas ventre,
* La tristesse se ressent sur le cœur et la gorge.

L’émotion est une sensation qui se fait sentir dans le corps.
Elle est une réponse et une réaction aux événements extérieurs : elle nous montre comment est-ce que l’on vit les choses.
Les émotions sont une sorte de voyants internes qui ont pour but de nous donner des informations sur nous-même.

La pensée et l’émotion

En fait, derrière chaque émotion se cache une ou plusieurs pensées.
L’émotion est la manifestation de « quel rapport ai-je avec cette pensée » : elle nous donne l’interprétation sensitive de la pensée. C’est à dire que l’on ressent la ou les pensées directement dans notre corps, et on peut alors savoir si ces pensées nous font du bien ou non.
C’est un signal qui ne trompe pas car l’émotion dit toujours la vérité !

Donc en fait, lorsque l’on observe un événement dans notre vie, naît spontanément en nous un positionnement particulier :

* Nous pensons certaines pensées : nous apprécions, jaugeons, jugeons, tirons des conclusions, faisons des liens, des analogies, nous rappelons des souvenirs…
* Si les pensées sont alignées avec nos désirs, alors l’émotion qui jaillit va être agréable.
* Si les pensées vont à l’encontre de nos désirs, alors l’émotion sera désagréable.

C’est aussi simple que cela :

L’émotion est là pour nous montrer à quel point nos pensées sont alignées avec notre bonheur.
Si nos pensées servent notre évolution et notre expansion, alors nous allons nous sentir bien. Au contraire si nos pensées vont dans le sens contraire, nous allons nous sentir mal.




Pourquoi certaines émotions sont si intenses

L’intensité des émotions ressentie est directement reliée à l’adéquation (ou à l’écart) entre ce que je vis, et ce que je souhaite vivre.

Mais aussi, lorsque certaines situations résonnent avec des situations non résolues du passé, alors d’anciennes blessures peuvent se réveiller.
Les blessures qui ne sont pas guéries se réveillent dès lors que l’on observe des composantes plus ou moins proche de l’événement racine.

En fait, certains événements dans la vie ne sont pas faciles à vivre. Parfois on fait face à des choses qui sont plus grandes que nous.

Il arrive que l’on n’ait pas les ressources nécessaires pour intégrer pleinement les émotions qui surgissent.

L’événement est alors vécu partiellement, et certaines émotions sont occultées. Elles sont stockées dans le subconscient, qui les rappellera plus tard pour les « résoudre ».

Les traumas sont un exemple de ces situations. Cependant, toutes les situations peuvent être vécues comme un trauma. Surtout lorsque l’on est enfant, par exemple.

Les situations du passé qui n’ont pas été intégrées pleinement créent une bulle émotionnelle :

Celle-ci sera réveillée à chaque fois qu’une situation similaire (ou juste certains aspects) se présentera. Le but étant d’intégrer les émotions afin de relâcher la tension interne, et enfin de changer le mécanisme automatique d’observation pour retrouver notre liberté.

Pour résumer :

Les émotions qui surgissent peuvent être d’une intensité disproportionnée par rapport à l’événement qui les a déclenchées.

C’est normal : ceci est dû au fait que certaines blessures et bulles émotionnelles non résolues peuvent se réveiller par effet de résonance.

D’où l’importance d’être conscient et d’écouter ce qui se passe en soi.

Le simple fait de prendre conscience de ces mécanismes et réactions permet déjà d’en changer.

Les émotions sont des messages

En fait, les émotions cherchent toujours à nous montrer quelque chose : elles sont des messagers.

Elles nous permettent de sentir et ressentir le positionnement qui est adopté par le corps et l’esprit par rapport aux situations extérieures.

Les faits qui se passent à l’extérieur de nous peuvent être observés de différentes manières : nous avons intérieurement le choix d’observer les choses comme nous le désirons.

L’émotion qui surgit va nous montrer à quel point l’observation que nous avons d’une chose est agréable et adaptée pour nous (ou non).

Et ce, même si le comportement est inconscient.

Car oui, parfois (et même souvent), on réagit de manière inconsciente : se réveillent en nous des comportements et réactions automatiques, qui trouvent leur origine dans nos conditionnements et nos croyances : éducation, expériences, dogmes, croyances collectives, traumas, souvenirs, …

L’émotion est alors là pour nous montrer à quel point nos comportements sont adaptés ou à quel point ils ne le sont pas.
Et, si nous sommes inconscient des comportements, elles sont justement là pour nous les montrer afin que l’on en prenne conscience et que l’on change.

image pixabay

Le message est le suivant :

* Si l’émotion est perçue négative, son message est le suivant : « Attention, tu adoptes un positionnement qui te n’est pas bon pour toi. Change! »
Plus ce que je pense vivre est éloigné de ce que je souhaite vivre, plus l’émotion va être désagréable.
* Si l’émotion est perçue positive, son message est le suivant : « Le positionnement que tu adoptes est bon pour toi, continue dans cette voie! »
Plus ce que je pense vivre est en adéquation avec ce que je désire vivre, plus l’émotion va être agréable.

L’émotion nous fait ressentir la qualité du positionnement intérieur que nous adoptons.

Elle nous permet de ressentir à quel point nos pensées sont en alignement avec qui-nous-sommes-vraiment.

Il est facile de le savoir : si l’émotion est positive nous sommes en alignement, si elle est négative nous sommes en désalignement

Les réactions déclenchées peuvent aussi être inconscientes. Dans ce cas, c’est justement l’émotion qui va nous permettre de la mettre en lumière, afin d’en changer.

Comprendre le message derrière les émotions

Derrière chaque émotion se trouve un message.

En réalité le message présent derrière une émotion est toujours le même : c’est un besoin, une envie, un désir.

Ce message peut être ensuite coloré par tout l’éventail possible d’émotions, en fonction de la manière dont on observe la réalisation de notre désir.

Un petit exemple pour illustrer :

Je suis un enfant. Je souhaite jouer avec de grandes personnes à un jeu de société.
Les adultes ne me proposent pas et m’ignorent.

Je suis en colère.
J’en veux aux adultes car ils m’ignorent. La colère me montre que j’ai l’impression que l’on ne respecte pas mes limites.
En fait, je pense et je crois que l’autre peut être responsable de mon mal-être.
Le désir derrière cela est : Je souhaite que l’on me respecte.
Prenant conscience de cela, la colère se dissipe.

Laisse place de la tristesse.
Je ne me sens pas considéré, et cela réveille en moi une blessure de valeur. J’ai l’impression que si on ne m’invite pas, c’est que je n’ai pas de valeur.
La situation a réveillé cette croyance qui se trouve en moi.
Le désir derrière cela est : Je souhaite que l’on considère ma valeur. Autrement dit, je souhaite être conscient de ma valeur…
La tristesse me montre que j’ai l’impression que l’on ne considère pas ma valeur.
Prenant conscience de cela, la tristesse se dissipe.

Les émotions délivrent un message qui est totalement unique.

Chaque situation et chaque individu trouvera derrière ses émotions un message totalement adapté à lui-même.

En fait, à chaque fois qu’une émotion surgit en nous, elle nous donne des informations sur :

* Le désir qui est derrière (qu’est-ce que je veux ?)
* Notre rapport à ce désir (les pensées que l’on pense, les croyances que l’on a, les limites et conditionnements qui s’y raccrochent)

La manière dont le désir transparaît, c’est à dire notre rapport à un désir précis, est :

* Soit en alignement : Je suis aligné avec ce désir / il me paraît possible / je me l’autorise : l’émotion est positive.
* Soit en désalignement : Je suis désaligné avec ce désir / il m’apparaît impossible / je ne me l’autorise pas : l’émotion est négative.

L’émotion est un message de réaction. Désirs, besoins et envie sont les intentions qui en sont la source.
Les émotions sont polarisés et leur intensité peut varier : elles peuvent être négative ou positives. Leur caractéristique nous permettra de savoir quel rapport nous entretenons avec le désir qui se trouve derrière.

Trouver le chemin du bonheur grâce aux émotions

Lorsque l’on est attentif à ses émotions, il nous est facile de reconnaître son chemin de vie et de le suivre : il suffit de s’écouter.
Nous possédons toutes les réponses à l’intérieur.

Acceptez de vivre vos émotions, car c’est les émotions sont les couleurs de la vie.
Acceptez d’exprimer vos émotions car derrière se trouvent des envies.
Intégrez le sens qui se trouve derrière vos émotions.
Affirmez ce que vous désirez vraiment.




Il peut être utile de :

* Ressentir et savoir identifier les émotions,
* Reconnaître le désir, l’envie ou le besoin qui se cache derrière,
* Guérir les blessures et les structures qui se réactivent par résonnance,
* Affirmer clairement, et d’une manière positive, nos désirs/envies/besoins

La vie est faite pour nous faire évoluer.

Chaque situation est l’occasion de mieux nous connaître et de mieux savoir ce que nous désirons.
Nous avons la capacité à prendre conscience des comportements qui se trouvent activés de manière automatique, afin d’en changer.
Nous avons la possibilité, à chaque expérience, de mieux comprendre et affirmer ce que nous souhaitons.

Source GUIDANCE ÉMOTIONNELLE : http://www.pensactiv.com

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube




Translate »