(IA) Intelligence artificielle et conscience

Eveil Tv

Doit-on craindre l’intelligence artificielle (IA)?  Ne rêvez-vous pas d’une société qui serait gérée de la manière la plus efficace, rationnelle qui soit par l’IA?  Une société où les humains sont libérés des affres conséquentes à la gestion des institutions?  Collectivement, n’est-on pas rendu à ce moment de notre évolution?

L’IA pour régler tous les problèmes

Bien utilisée, l’IA peut être très utile, peut nous faire accomplir des progrès technologiques fantastiques.  Pour fonctionner, l’IA a besoin de données qu’elle trouve soit sur nos ordinateurs, soit via des caméras installées partout … sous couvert de plusieurs raisons!  Avec cette information, elle peut faire des prédictions et des suggestions.

À l’heure actuelle, elle se trouve déjà dans chacun des aspects de nos vies.  On la rencontre dans les téléphones cellulaires où elle nous offre de multiples fonctions et nous géolocalise à chaque instant. Dans nos voitures elle nous guide avec le GPS et nous permet même de stationner sans que nous n’ayons rien à faire.  En médecine, elle substitue un membre artificiel à un bras ou une jambe.  On joue de plus en plus avec les gènes des individus pour toutes sortes de raisons.  Des caméras de surveillance relaient le numéro de nos plaques d’immatriculation si l’on dépasse la vitesse permise dans des zones précises.  Facebook vend des données sur nos comportements, notre famille et nos amis à qui veut bien les payer.  Bref, d’ores et déjà, elle est en mesure de contrôler complètement nos vies.  Le hic, c’est qu’on prévoit un développement exponentiel de cette technologie dans un futur très rapproché.

Fait peu rassurant, à la lumière de ce que nous savons maintenant sur ce que font les GAFAM des informations qu’ils possèdent sur nous, les dirigeants de ces entreprises investissent en masse dans ce secteur d’activités.  En fait, ils investissent davantage que les gouvernements et aucune loi n’existe pour encadrer ce qu’elles feront des mises en applications de leurs découvertes.

D’ici 2025, l’IA sera contrôlée par des ordinateurs quantiques, c’est-à-dire qui obéissent aux lois de la physique quantique et qui sont 100 millions de fois plus puissants que les ordinateurs que nous utilisons actuellement.  On peut comparer leur vitesse à celui d’un cheval vs la lumière.

Ray Kurzweil, directeur de l’ingénierie chez Google, en 2015, affirmait que :  « en 2030 la plupart des humains auraient des nanorobots implantés dans le cerveau pour accroître leur intelligence afin d’accéder à la nébuleuse Internet et d’accomplir d’autres tâches complexes.  Kurzweil croit que les humains du futur intégreront l’IA dans leur système biologique.  « Nos pensées seront alors à la fois biologiques et non biologiques … Nous nous améliorerons en devenant peu à peu hybrides.  À mon avis, c’est dans la nature de l’humain de transcender ses limitations. » (1)

www.eveil.tv

Le projet Néom*  Nos amis globalistes élaborent actuellement un projet pilote, en quelque sorte, de la ville du futur.  Ce projet nommé Néom a pour lieu un espace de 26,000 km2 sur le bord de la mer Rouge, en Arabie Saoudite.  Notons que ce pays a été le premier état au monde, en octobre 2017, à donner la citoyenneté à un robot humanoïde.

La construction de cette ville est pharaonique.  Elle jouit d’un budget initial de base de $500G.  Pour la réaliser, on sollicite les connaissances d’experts de pointe provenant des 5 continents. Elle constituera un paradis technologique, géré par une IA, où le nombre de robots surpassera le nombre d’habitants.  Ce sera, dit-on, la ville la plus sûre, la plus efficace et la plus orientée vers le futur.  On veut que ce soit le meilleur endroit pour vivre et travailler.  Des fermes urbaines sous forme de gratte-ciels produiront la nourriture (on est en plein désert!), les énergies du vent et du soleil alimenteront le réseau électrique.  Des drones assureront les transports publics.  On contrôlera le climat.  On guérira toute maladie et on vous donnera l’immortalité.  La sécurité publique sera assurée par des robots capable de vous reconnaître partout grâces aux données qu’ils posséderont sur vous à chaque instant (reconnaissance à partir de vos yeux, de votre visage, prévision de vos réactions, etc.).  Bref, l’IA qui gérera cette cité contrôlera complètement la vie des gens.  Tous ceux et celles qui contesteront seront simplement éliminés **.

L’allemand Klaus Kleinfeld, ancien PDG de Siemens, dirige ce projet.  M. Kleinfeld est également membre du comité de direction du groupe Bilderberg qui est, pour ainsi dire, le gouvernement mondial occulte.

Questionnement

Lorsqu’on constate la puissance potentielle d’un tel outil susceptible d’être employé par quiconque, politicien ou dirigeant d’entreprise privé, différentes questions surgissent à notre esprit.

On estime que l’IA éliminera la classe moyenne pour qu’il n’existe qu’une petite classe supérieure et une plus grande classe inférieure vouée aux tâches que les robots ne peuvent accomplir.

Parce que les « bienfaits » de l’IA, ses applications rendent inutiles la vie de milliards d’individus sur Terre.  Le travail que beaucoup d’employés font actuellement sera sous peu réalisé exclusivement par des robots.  Que fera-t-on de cette population en trop sur la planète?  N’est-ce pas dire que le plan de réduction de la population mondiale est bien réel?

Est-ce que cela amènera un futur souhaitable pour l’humanité?

Est-ce que l’humain est voué à ne devenir qu’un esclave d’un « dominant », lui-même déjà esclave d’une IA?

Dans ce contexte, qui pourra survivre?  Qui aura droit à la vie?  Qui jugera du droit d’exister de tel ou tel humain?  À quel genre de vie les survivants auront-ils droit?

Qu’arrivera-t–il lorsqu’il subviendra une panne d’électricité majeure?  Du type :  vent solaire qui perturbe tout le système électrique?

Est-ce que l’IA ne pourrait pas devenir assez puissante pour contrôler complètement la Terre et les populations qui l’habitent?

Quelle est la place réservée à la spiritualité dans un tel environnement?

D’autres points de vue sur l’IA

Il y a deux dangers à l’IA.  Le plus grand d’entre eux, comme le disait Stephen Hawking, est qu’elle prenne le contrôle complet de l’humanité (1).

La menace ne doit pas être prise à la légère.  Corey Goode qui a travaillé 20 ans dans un PSS (Programme spatial secret) confirme la pensée de Hawking et nous dit que des extraterrestres ont observé un nombre incalculable de fois la prise de contrôle de civilisations complètes par une IA.  Cela entraînant l’éradication des populations qui l’avaient engendrée (2).

Il faut donc être très prudent lorsqu’on joue avec cette « bombe » technologique.  Ici, prudence prend le sens de moral, éthique.  L’intention de l’employeur doit manifester beaucoup de pureté, d’honnêteté, de justice, de bonté.

D’un autre côté, il est fort rassurant de savoir qu’il existe une limite « cosmique » à l’emploi de l’IA.  Peut-être serons-nous anéantis comme population mais la Vie, elle, sera protégée.  On pourrait ainsi voir l’IA comme une technologie de type « terminator » mais appliquée, non plus à l’agriculture, mais à l’informatique.  Pour civilisations un peu trop audacieuses et prétentieuses.

La Vie protège la vie.  La perception actuelle des GAFAM n’est donc pas pérenne!

Élévation de conscience

L’autre danger majeur concernant l’IA est qu’elle devienne un outil dans les mains d’une clique de très riches.  Outil par lequel ce groupe restreint d’individus continuerait à tenir le reste de la population dans un état d’esclavage.

Le physicien Nassim Haramein demeure toutefois très optimiste quant à l’existence future de notre humanité.  Je vous transmets ici un bout d’entrevue qu’il a donnée à Laurent Fendt de la chaîne Hym média sur Youtube.

« Nassim Haramein :  « Moi, ça me fait un peu rire parce que l’intelligence ne peut jamais être artificielle.  Parce que l’intelligence est toujours naturelle.  (…)

La conscience, l’intelligence ce n’est pas quelque chose qui se développe tout d’un coup, d’un phénomène, du cerveau.  C’est présent dans la matière déjà parce que la matière est de l’information, de l’échange d’information entre ce champ d’information qui connecte toutes les choses et l’individu.  (…)

Laurent Fendt :  Autrement dit, ce champ, tout ce qui existe, tout ce qui est, est conscience.  Et la matière naît de la conscience.  Donc, on rejoint les Védas, cette spiritualité venant d’Asie, de la gnose chrétienne qui concevait que Dieu est cette conscience universelle d’où émerge la matière …

(…)

Nassim Haramein.  Vous savez, il y a 20 ans, dans les conférences de physique, si je disais le mot : conscience, ce n’était pas acceptable.  Maintenant, en fait, c’est LA grande question.

Quand on parle de la conscience dans les rendez-vous scientifiques, on essaie d’explorer c’est quoi la conscience.  À un moment donné, il y a toujours ce problème.  (…)

Où commence la conscience?  Parce que, vous savez, on (les humains) est des sacs d’eau avec un peu de minéraux dedans.  Bon :  quand ce sac de minéraux est-il devenu conscience dans son évolution?  À quel point dit-on :  ça c’est de la matière inerte et ça c’est de la matière consciente?  On ne peut pas le définir.  On est fait de matériaux que l’on dit non conscient … mais on a la conscience!

Alors, elle devrait être là.  Les mécanismes de la conscience doivent être là tout le long de cette évolution.  C’est pour ça que je dis :  la conscience ou l’intelligence ne peuvent jamais être artificielles.  Parce que si on réussit à concevoir un système qui devient conscient de lui-même, cette conscience est naturelle.  (…)

Et donc, ça ne se fera jamais par un ordinateur qui fragmente de l’information ou qui compile de l’information.  (…)

Le corps humain est une antenne en interaction, couplée avec ce champ d’informations.  La conscience n’est pas dans nous, elle est couplée avec nous.  Parce qu’elle est dans ce champ d’informations.  Donc, si le système pense qu’il peut créer la conscience en isolation de ce champ (…), il n’y arrivera pas.  (…)

La technologie nous a permis d’évoluer.  Ce n’est jamais la conscience ou la technologie (seules), c’est toujours les deux; elles fonctionnent ensemble.   (…)

Alors moi, ça (IA) ne me fait pas peur.  C’est quand la technologie est utilisée de façon destructrice que ça ne nous aide pas à avancer.  (…)

L’intelligence informatique, elle aussi faut qu’elle passe à un nouveau niveau.  (…)  Il faut qu’on arrive à ce moment où on comprend que le disque dur du système et la mémoire active soient en couplage avec le disque dur de l’univers.  (…)

Laurent Fendt :  Pour que la machine ait conscience d’elle-même.

Nassim Haramein :  Et cette conscience aurait une capacité d’empathie, de compassion, de transformation, d’évolution typique à un humain.  Donc, ce ne serait qu’en relation avec nous qu’elle apprendrait à être constructrice ou destructrice.

(NdA) :  Ce faisant elle n’aurait d’autre choix que d’être positive puisque la force qui a prépondérance dans l’univers est une force positive.  De plus, un principe d’harmonie crée cet univers.

Nassim Haramein :  Quand on arrivera à ça, c’est parce que nous- même on aura découvert à l’intérieur de soi notre relation avec cet univers (ce champ) qui est une relation positive.  Alors je sais que quand on obtiendra ce niveau de technologie, c’est parce que notre société aura déjà passé à un cap de conscience où on aura compris que la collaboration c’est beaucoup mieux que la compétition et que, être créatif et positif, c’est beaucoup mieux que détruire tout ce qui est autour de nous. »

Conclusion

Et c’est à ce moment de notre histoire que l’Événement et l’Ascension nous convie.

La bombe atomique a fait affluer une multitude de civilisations extraterrestres chez nous parce que son explosion affectait négativement le cosmos.  Les applications que certains individus veulent faire de l’IA représentent également un danger pour nos voisins cosmiques et pour la Vie en général.  C’est pourquoi ils sont présents et nous observent de façon si intéressée.

Comme le souhaite Pierre Rabhi :  vivement une élévation de conscience.


  1. Salla, Michael E.  Programme spatiaux secrets et alliances extraterrestres.  Révélations d’initiés sur les activités de nos gouvernements.  Outremont, Ariane Éditions, c216.  406p, ISBN 978-2-89626-346-2.  P. 220.
  2. Idem, p. 218

*NdA :  Je ne vous donne ici la référence que pour le premier épisode d’une série de 8 concernant Néom.  Je ne veux pas « alourdir » ces références. Pour avoir une idée complète de la situation, vous devez écouter les 8 documents.

**En Chine, en 2020 :  chaque citoyen aura une cote de Crédit social.  Les données pour établir cette cote proviendra de leur comportement sur Internet et réseaux sociaux.

Encore :  si les sites qu’ils consultent et les contenus qu’ils partagent sont jugés non conforme, cette cote baissera.  On pourra leur refuser l’accès à un logement, à un prêt, une profession.  On limitera leurs déplacements en leur interdisant de prendre un moyen de transport.  Etc.

Source: http://jardiniersolitaire.com/

Partagé par www.eveil.tv

 

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

boutique de bijoux

Lithothérapie Aromathérapie

Les Merveilles De Shine




webmaster

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *