Phénomène d’incorporation pendant une expérience de mort imminente

Article sur l’ expérience de mort imminente avec un phénomène d’ incorporation
J’écris cet article aujourd’hui pour vous raconter mon expérience de NDE (expérience de mort imminente qui est un extrait de mon livre qui est en construction) Dans mon enfance j’ai vécu beaucoup d’expériences divers dont celle de l’incorporation et de l’expérience de mort imminente.




J’ai vécu l’expérience que je vais vous raconter à l’âge de 14 ans, suite à une tentative de suicide, je me retrouve quelques heures dans le coma. Ce jour-là j’ai ingurgité une boîte de somnifères qui était à ma mère, si j’ai décidé de repartir de l’autre côté cette nuit-là, c’est que je ne trouvais pas ma place sur terre, j’ai toujours senti que je ne devais pas être incarné dans cette vie, aujourd’hui je sais que je n’aurais pas dû être incarnée mais que j’ai choisi de revenir pour aider. En plus de ressentir des choses que les autres ne voient pas toujours, j’ai souvent ressenti la sensation qu’être ici sur terre était quelque chose de finalement très difficile pour moi, je n’ai jamais rien fait comme les autres, dès mon plus jeune âge à l’école je m’ennuyais, les autres enfants ne pensaient pas comme moi, bien souvent pendant les cours je m’endormais tellement je trouvais ça ennuyeux.
Dès mon plus jeune âge, je m’intéressais déjà aux problèmes du monde, la pauvreté, la maltraitance animale, l’injustice. Je me souviens que ma mère avait beaucoup de peine avec moi je ne fonctionnais pas comme les autres enfants. Durant toute ma vie j’ai été témoin de phénomènes dits : paranormaux.


Je me souviens de cette nuit-là comme si c’était hier, je me sentais bien, j’avais simplement envie de partir, j’ai mis l’une de mes musiques préférée, Et j’ai commencé à avaler mes somnifères les uns après les autres.
Il devait être un peu après quatre heures du matin, ma mère était aussi une personne qui avait des capacités, elle se réveilla cette nuit-là et me trouva allongée dans mon lit en train de partir, elle appela l’ambulance et je me retrouve aux urgences de l’hôpital.

C’est à ce moment-là que mon expérience de mort imminente commence.
Bien sûr à cette époque, je ne savais pas ce qu’était une expérience de mort imminente de plus c’était tabou. Il y a des personnes qui ont un bon souvenir de leur expérience de mort imminente, personnellement c’est une expérience que j’ai très mal vécue sur le moment, avec plusieurs années de recherches et maintenant que je sais pourquoi j’ai vécu cette expérience, ce moment m’est finalement profitable. Je tiens à rassurer toutes les personnes qui vivent ce genre d’expérience !


Ce que j’ai vécu est une expérience de mort imminente où je me suis fait voler mon corps par une âme en peine qui a profité de mon canal pour s’exprimer.
Je me souviens avoir vu un bébé dans l’hôpital se trouvant dans une chambre aux soins intensifs à côté de la mienne en train de se faire opérer, cette vision est encore très claire aujourd’hui, il devait avoir six mois, je me souviens que ce bébé avait des tuyaux de partout dans le nez, dans la bouche, il devait y avoir 6 médecins autour de lui. Je ressentais à ce moment-là une violente sensation de tristesse, ce sentiment ne m’appartenait pas mais j’étais en train de la vivre. Tout ceci m’apparaissait comme un vilain cauchemar.

Ensuite, je me souviens m’avoir vu depuis le plafond me réveiller de mon lit d’hôpital, d’avoir arraché les perfusions ainsi que les électrodes collées sur ma poitrine, je me souviens m’être habillée, il y avait du sang partout (médicalement une personne qui se réveille d’un coma ne peut s’habiller et marcher, elle n’en a pas la force physique), je me souviens avoir vu ma mère et l’infirmière rentrer dans la chambre, Je voyais toute cette scène depuis le plafond; c’était très traumatisant je voyais mon corps marcher et bouger depuis le plafond mais je n’étais pas à intérieur quelqu’un l’avait pris je t’étais impuissante. Le pire dans cette histoire c’est quand l’infirmière et ma mère sont rentrées dans ma chambre je me suis vu prendre une grosse voix d’homme, foncer sur l’infirmière, l’insulter, (plus tard ma mère me raconta que je parlais dans une autre langue et que je disais des insultes et des mots qu’elle n’avait jamais entendus) en plus de l’insulter je l’ai giflée avec une force qu’un enfant de 14 ans ne pourrait avoir, ça l’a poussé fortement la sécurité à du venir me maîtriser, ils étaient six, pour moi à ce moment-là c’est le trou noir, je ne me souviens plus de rien et je me réveille attachée à un lit dans une pièce sans meuble tout gris avec des hématomes partout aux poignets et aux chevilles, à ce moment-là, j’étais à nouveau moi, j’étais dans mon corps, je me suis mise à crier y a-t-il quelqu’un qui m’entend là une infirmière est venue me chercher elle m’a libéré des attaches que j’avais.

On m’avait enfermé en psychiatrie dans une pièce pour personnes dangereuses je ne vous raconte pas l’angoisse à tout juste 14 ans de vivre cette expérience. Suite à ceci ma mère et moi avons dû discuter avec la psychiatre du service, Elles ont toutes les deux constatées que j’étais tout à fait normal et quand je leur ai raconté que j’avais vu un bébé en train de se faire opérer et que j’avais la sensation qu’il était dans le même hôpital que moi la psychiatre sauta au plafond car effectivement dans la chambre aux soins intensifs de l’hôpital où je me trouvais juste à côté se trouvait effectivement un bébé en train de se faire opérer, le malaise était fort !




Les jours qui ont suivi cet événement j’ai dû rester à l’hôpital un peu après six jours ensuite ils m’ont mis dehors car je n’avais rien de pathologique pour eux, ils ont constaté que j’ai développé une mycose dans la gorge comme les personnes qui se font intuber dans la gorge sauf que durant mon petit coma je n’étais pas intubée dans la gorge , le bébé qui se faisait opérer dans la chambre à côté de la mienne lui était intubé ! j’ai également perdu 7 kilos en six jours,

Ma mère à la de suite compris ce que j’avais vécu pendant cette expérience, j’ai tout vu depuis en haut et j’ai ressenti tout le mal-être de l’âme qui était dans ce bébé, je peux vous dire avec certitude que l’âme qui se trouvait dans mon corps était très fâchée, est-ce que c’est vraiment l’âme de ce bébé qui est rentré en moi ou est-ce un esprit malin qui passait par-là au même moment ou j’étais sortie de mon corps. À cette époque il était facile pour un esprit de prendre possession de mon corps mais alors pourquoi ai-je attrapé cette mycose de la gorge je n’ai jamais été intubée pourquoi avoir vu cette scène de bébé précisément, cela reste flou.

Du fait que j’étais encore très jeune à cette époque, je n’ai pu connaître avec précision l’intention de cette âme en prenant mon corps, elle paraissait assez démoniaque j’ai donc deux hypothèses soit un esprit malin qui passait par-là en a profité de ce que je sois sorti de mon corps pour le prendre, soit l’âme de ce petit bébé ne voulait pas qu’on le sauve et ne voulait pas s’incarner car il était condamné à être malade toute sa vie, il s’est donc mis dans mon corps pour montrer sa tristesse et peut-être que finalement un esprit triste peut avoir plus de force qu’un humain.


Cette histoire peut paraître traumatisante, mais sachez qu’elle ne l’est plus aujourd’hui, tout à un sens ! j’ai vécu beaucoup d’expériences divers qui m’ont permis d’évoluer et d’être confiante , je suis en train d’écrire un livre guidé où je retranscris toutes mes expériences (bonnes ou mauvaises), ainsi que des messages des guides pour aider les gens., c’est grâce à ce genre d’événement qui m’est arrivé dans la vie que j’ai vraiment compris que la vie ne s’arrête pas à ce que l’on voit avec nos yeux et ce que l’on veut bien nous laisser entendre, maintenant que je sais que la peur nourrit les esprits et que suis consciente de ce phénomène , je n’ai plus jamais vécu ce genre d’expériences. Chaque expérience de mort imminente est finalement un événement positif dans une vie étant donné qu’on en ressort plus la même personne et souvent nous en revenons changés positivement .

Amicalement , Frédérique Shine Auteur de cet article

Eveil Tv - Frédérique Shine
Phénomène d’incorporation pendant une expérience de mort imminente Frédérique.S
Je suis sur l’écriture d’un premier ouvrage, pour suivre mes articles vous pouvez vous inscrire à la newsletter le livre sera annoncé par email.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence du site www.eveil.tv
  • Qu’il mentionne le nom de l’auteur Frédérique.S et qu’il soit redirigé sur Eveil Tv
  • LE NOUVEAU DOCUMENTAIRE EVEIL TV SUR LES EXPERIENCES DE MORT IMMINENTE

 




Qu’est ce que la méditation? par Vincent

spiritualité - méditation

Voici un article rédigé par Vincent sur le sujet de la méditation

Qu’est ce que la méditation?

Il existe diverses idées et techniques sur la méditation, mais ce n’est pas important.

L’important au fond, c’est que la méditation est une découverte d’une partie de nous-mêmes oubliée ou dont nous n’avons pas encore pris conscience. Au début, la méditation permet de prendre du recul, ne plus avoir « la tête dans le guidon », prendre de la hauteur, du détachement de tout ce qui nous perturbe et nous empêche d’avoir les idées claires. C’est déjà un grand bénéfice.

Puis ensuite, vient la méditation profonde. C’est retrouvé la pleine conscience dans l’instant de qui nous Sommes. C’est trouver le silence intérieur, le témoin silencieux, l’observateur, le vide, la vacuité.  Lorsqu’on parle de vide, de silence intérieur, on devrait préciser «vide de matière», ce qui n’est pas la même chose. Ce vide est plein, plein plein de force et de conscience.

Il est d’ailleurs intéressant de constater que plus on va vers le macro, vers ce qui est grand, comme vers le micro, ce qui est petit, plus on découvre que tout est remplit de vide. L’immense majorité de l’univers est vide. Plus on va vers le petit également, l’espace vide entre le cœur d’un atome et les protons en périphérie représente plus de 99,99 % du total.  Qu’on parte dans l’infiniment grand ou dans l’infiniment petit, on arrive au même point, au vide qui est la pure conscience, ce que nous Sommes en essence. On retourne à Soi.

La méditation permet d’expérimenter cela. Qu’on vive une expansion de conscience ou que l’on entre en soi de plus en plus profondément, on découvre la même immensité du vide, du silence intérieur. Nous pouvons constater par le vécu que la conscience précède la matière, que tout est créé à partir de ce vide. Ce n’est pas de la philosophie ou de la théorie, chacun peut en faire l’expérience, le vivre en pratiquant régulièrement la méditation. Tant que nous sommes « focalisés », identifié à la matière, sur l’extérieur,  nous ne pouvons tout simplement pas nous en rendre compte, nous ne voyons que ça, la matière. La méditation nous amène petit à petit au centre de nous-mêmes, dans la pure conscience.

Le but profond de la méditation est de découvrir et s’installer dans cette pure conscience, mais bien avant déjà, dès le début, la méditation apporte beaucoup de bienfaits. Les vertus de la méditation sont multiples et certaines sont maintenant confirmées par des études scientifiques. À commencer par la détente, la relaxation, puis les guérisons et la sérénité qui s’installe de plus en plus durablement. Il y en a encore de nombreuses autres que vous pouvez découvrir en pratiquant la méditation. Puis petit à petit le témoin, l’observateur, la pure conscience font leur apparition. D’abord de très court moment, puis de plus en plus jusqu’à devenir complètement cette pure conscience d’Amour et de félicité.

Chacun peut trouver une méthode qui lui convient. Les techniques aident à débuter en expliquant comment procéder et ce que nous pouvons attendre de la méditation. C’est un point de départ jusqu’à ce que la méditation soit « intégrée » en nous.

La méditation est pratiquée depuis toujours et le fait que la science moderne prouve ces bienfaits est une excellente chose qui permettra peut-être d’attirer de nouveaux pratiquants qui avaient une idée erronée de cette belle pratique de la découverte de Soi.

La méditation n’est pas une secte, une religion, une pratique « bizarre ». Elle est au-delà des croyances, c’est la découverte de Soi par l’expérience. Il n’y a pas besoin de se retirer du monde pour méditer, ce n’est pas fuir ses responsabilités ou la vie. Bien au contraire, c’est devenir de plus en plus conscient. C’est simplement se découvrir.

Il ne s’agit pas de croire, il s’agit de pratiquer pour faire ses propres découvertes, chacun à son rythme.

Merci à Vincent pour son article, pour visiter son site rendez vous à cette adresse www.etre-soi.ch

Voir l’interview de Vincent pour Eveil tv

Des taxis affirment voir les fantômes du tsunami

Eveil Tv - paranormale

Alors que le Japon commémorera en mars le cinquième anniversaire du tsunami qui a ravagé ses côtes, faisant selon les chiffres officiels 15’893 morts et 2572 disparus, une thésarde se penche sur un mystérieux phénomène: celui des «fantômes du Tsunami» qu’affirment avoir vus certains témoins.




Yuka Kudo, un étudiant en sociologie de l’Université de Tohoku Gakuin, y a consacré sa thèse, et celle-ci intrigue les médias japonais, rapporte le correspondant au Japon du quotidien britannique The Telegraph.

«Suis-je morte?»

Sur la ville côtière d’Ishinomaki, où plus de 6000 personnes sur les 161’000 habitants ont trouvé la mort, 7 chauffeurs de taxi sur 100 interrogés prétendent avoir vu, voire parlé avec des fantômes. L’un d’eux a par exemple affirmé qu’une femme est montée dans son taxi près de la gare d’Ishinomaki, quelques mois seulement après le tsunami, demandant à être conduite dans le quartier de Minamihama. Interloqué, le chauffeur lui aurait dit que toute la zone avait été détruite. Ce à quoi la jeune femme aurait répondu: «Suis-je morte?» Quand il s’est retourné, la voiture était vide, explique-t-il en entretien.

 
Un autre chauffeur assure avoir pris à bord un homme d’une vingtaine d’années, l’avoir conduit dans un autre endroit de la ville, pour trouver la voiture vide à son arrivée. Les deux chauffeurs ont rapporté ces rencontres dans leur journal de bord. Ils avaient mis en marche leur compteur dans les deux cas, puisqu’ils croyaient vraiment avoir affaire à des passagers. Les sept chauffeurs indiquent que les «fantômes» avaient l’air relativement jeunes.

Aucun n’a été traumatisé par ces rencontres, bien au contraire: ils indiquent chérir ces moments privilégiés avec l’au-delà. D’autres avant eux ont indiqué avoir senti ou vu la présence de fantômes, selon le Telegraph et fait appel à des exorcistes pour les aider. source

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE




Video · Cet embaumeur est certain qu’il y a une vie après la mort

Eveil Tv - spiritualité
Olivier Emphoux est thanatopracteur depuis vingt-sept ans. … Cet embaumeur est certain quil y a une vie après la mort.


Cet embaumeur est certain qu’il y a une vie… par leparisien

 

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

5 récits d’enfants qui croient s’être réincarnés

eveil tv

eveil tv

«Je suis enterré là-bas… On m’a tiré dans les genoux.»

Le tabloïd britannique The Daily Mail a récemment rapporté le phénomène de jeunes enfants qui pensent avoir vécu des vies antérieures.  

Ces garçons et filles, aussi jeunes que deux et trois ans, révèlent des détails saisissants de leurs expériences passées.

Plusieurs de ces histoires ont été recueillies dans le livre intitulé Memories of Heaven, rédigé par le conférencier et motivateur américain Wayne Dyer, décédé le 29 août 2015 à l’âge de 75 ans.

Depuis, des dizaines de parents ont envoyé les histoires à la fois troublantes et surprenantes de leurs propres enfants au Daily Mail.

Si certains lecteurs pensent que ces «souvenirs» ne sont que le fruit de leur imagination, d’autres trouvent ces histoires fascinantes.

  • Votre enfant croit-il avoir été réincarné? Répondez au SONDAGE CI-DESSOUS

Voici quelques-uns des témoignages recueillis:

1. Souvenirs d’Égypte

«Quand mon fils avait deux ans, il a commencé à parler de « son autre maman ». Il m’a souvent demandé quand il pourrait enfin aller la voir.

J’étais abasourdie par son propos et je ne voulais pas en parler à ma fille.

Je lui ai alors demandé où il avait vécu. Il m’a dit l’Égypte sans hésiter, au sein d’une maison faite de boue.

Quand je l’ai interrogé sur son « autre maman », il m’a dit qu’il ne savait pas ce qui lui était arrivé, parce qu’il avait été mordu par un serpent et n’a pas survécu. Il ne l’a jamais revue.

Finalement, j’ai décidé d’en parler à ma fille, pensant qu’elle allait rire de la situation. Elle m’a alors affirmé qu’il lui avait déjà parlé de cette autre vie.

Il a continué à en parler jusqu’à ce qu’il commence l’école. Il a aujourd’hui 12 ans et ne se souvient plus de rien.»

– Margaret

2. «Je suis enterrée là-bas.»

«Estelle, notre petite dernière, qui est née 16 ans après sa sœur, Virginie, décédée dans un accident de la route avant sa naissance, avait des traits très similaires à sa sœur dès son jeune âge.

Lorsque Estelle a eu un an et commençait tout juste à parler, nous roulions près du cimetière où Virginie a été enterrée. C’était la première fois que nous visitions la région depuis la naissance d’Estelle.

Soudainement, venu de nulle part, dans son siège de bébé, Estelle a dit: « Je suis enterrée là-bas » et a pointé vers le cimetière qui ne pouvait pas être visible de la route. Le cimetière où sa sœur Virginie a été enterrée.

Nous avons été choqués, mais n’avons rien dit.

Une nuit, alors qu’elle était au lit, elle m’a regardé et m’a dit: « Puis-je avoir un chapeau de paille large et une longue robe comme j’ai eu avant avec mon autre maman et papa? » J’ai accepté et lui ai demandé c’était quand. Elle m’a alors répondu: « Ça fait longtemps, à l’époque où je vivais dans une maison au milieu d’un grand champ de fleurs. »»

– Jean
 

3. «Nous volons vers le ciel pour aller voir Dieu.»
«Mon fils Jamie devait avoir environ trois ans quand il a commencé à parler d’un petit garçon prénommé Chris.

Je pensais qu’il s’agissait probablement d’un ami imaginaire. Il ne connaissait personne avec ce nom et, à cet âge, ce n’est pas rare de s’imaginer des amis.

Quand je lui ai demandé à propos de Chris, Jamie m’a dit: « Chris est un petit garçon et le soir, nous volons vers le ciel pour aller voir Dieu ».

Je pensais que cela était très inhabituel parce que mon mari et moi ne sommes pas particulièrement religieux.

Ma belle-mère m’a alors dit qu’elle avait eu un frère, décédé avant sa naissance. Son nom était Chris.

J’ai commandé le certificat de décès et son nom était « Chris », plutôt que « Christopher », et il était mort à l’âge de quatre ans d’une maladie.»

– Barbara

4. «J’ai déjà été mon oncle.»

«De son premier mariage, au début des années cinquante, mon défunt mari Maurice a eu un fils, décédé juste avant ses trois ans.

Il y a quelques années, je me promenais avec mon petit-fils, Ben, qui était alors âgé de trois ans et demi.

Comme il se promenait à côté de moi, il m’a dit soudainement : « Mon grand-père Maurice était mon papa quand j’étais un petit garçon, avant que je décède ».

Ben n’avait jamais rencontré son grand-père et il ne savait certainement pas qu’il avait eu un fils décédé, parce que nous n’en avions jamais discuté.

Je lui ai demandé quel âge avait Neil lors de sa mort et il m’a répondu qu’il avait trois ans.

Cela me porte à croire que Ben pourrait être une réincarnation de son défunt oncle. Ben est maintenant âgé de sept ans et ne se souvient plus de rien.»

– Kate

5. «Je nettoyais cette église.»

«Quand ma fille, Charlotte, avait trois ans, nous étions dans la voiture, et on ne pouvait pas voir les bâtiments en bordure de la route.

Charlotte a alors dit à l’improviste: « Est-ce que vous vous rappelez quand j’avais l’habitude de nettoyer les fenêtres de l’église blanche là-bas? »

Comme ce n’était pas la première remarque étrange que faisait ma fille, j’ai décidé d’aller à l’endroit où Charlotte a indiqué où l’église se trouvait.

À ma grande surprise, il y a avait effectivement une église peinte en blanc.

Je lui ai depuis demandé plus de détails à ce sujet, mais elle n’a aucun souvenir de ce qu’elle a dit.»

– Denis

Eveil Tv