5 manières de décalcifier sa glande pinéale

3 ème oeil

René Descartes a décrit la glande pinéale comme «le principal siège de l’âme». Vous avez peut-être déjà entendu parler de cette glande comme étant le troisième oeil.

Il s’agit d’une petite glande endocrine de la forme d’une pomme de pin qui se trouve au centre du cerveau, au même niveau que les yeux. Le cerveau est composé d’un hémisphère droit et d’un hémisphère gauche et il est parfaitement symétrique, à l’exception de cette glande qui est unique.

Dans l’Égypte ancienne, la glande pinéale était considérée comme une porte unissant des dimensions différentes. Le troisième oeil permettrait en effet aux gens de transcender la dimension matérielle pour avoir accès à des niveaux de conscience supérieurs. La glande pinéale était représentée en Égypte par l’oeil d’Orus.

Elle est présente dans plusieurs cultures différentes comme un symbole lié au pouvoir.

Selon certains auteurs, elle est représentée dans la Rome catholique par une pomme de pin.

Il existe une vaste symbologie liée à la glande pinéale utilisée par les élites qui, pendant les siècles, ont su se servir de ses pouvoirs.

Elle nous permettrait, en fonctionnant correctement, de vivre pleinement notre développement spirituel, de vibrer à des fréquences plus élevées. La méditation deviendrait alors beaucoup plus profonde. Elle nous donnerait une plus grande liberté d’action dans le monde physique et matériel dont nous faisons partie et Stefano et moi sommes très intéressés par cela car c’est une porte pour découvrir notre plein potentiel, et apporter plus de bien-être dans nos vies.

La glande pinéale ressemble vraiment à un oeil; elle a la même forme et les mêmes tissus. Elle possède un tissu rétinien composé de photorécepteurs exactement comme les yeux et elle est connectée au cortex visuel du cerveau. Elle a même un corps vitré comme l’oeil. Dans notre corps, chaque élément a une fonction bien précise. Alors cette glande au centre de notre cerveau qui ressemble tant à un oeil, elle devrait servir à voir quoi ?

Il semblerait que la façon dont nous pensons et nous nous sentons soient fortement influencées par la glande pinéale. En tant que producteur de la mélatonine (l’hormone du sommeil), la qualité et la durée de notre sommeil sont liées à la capacité de la glande pinéale à produire cette hormone. Cette petite glande régule les rythmes circadiens (un rythme circadien est un rythme biologique d’une durée de 24 heures) et les rythmes veille-sommeil qui déterminent les niveaux d’hormones, les niveaux de stress et la performance physique. Activez votre glande pinéale peut vous aider afin de réguler votre humeur, votre sommeil et votre niveau d’énergie.

Plusieurs recherches ont démontré que la glande pinéale à tendance à se calcifier dans les sociétés modernes et à arrêter de fonctionner correctement.

Ce phénomène serait dû, entre autres, au fait que les fluorures (composés chimiques du fluor) s’accumulent dans la glande pinéale plus que dans tout autre glande et amènent à la formation de cristaux de phosphate. À cause de l’action de ces derniers, la glande pinéale réduit son efficacité et produit moins de mélatonine, ce qui perturbe les rythmes veille-sommeil. Certaines recherches démontreraient que la calcification de la glande pinéale accélèrerait le développement sexuel des enfants, et tout particulièrement des filles.

Il est alors nécessaire de réduire les fluorures pour améliorer son état de santé, en commençant par ne pas utiliser de dentifrice à base de fluor et éviter de boire de l’eau du robinet. Il est par exemple possible d’utiliser du dentifrice aux herbes et de boire de l’eau filtrée.

Si vous avez été exposé au fluor, votre glande pinéale a probablement un certain niveau de calcification qui l’empêche de fonctionner correctement.

Voici 5 manières de décalcifier sa glande pinéale :

1. Sortir et être exposé à la lumière du soleil

L’exposition, directe ou indirecte, à la lumière du soleil semblerait pouvoir activer la glande pinéale en l’amenant à produire de la sérotonine. La sérotonine est un neurotransmetteur qui est responsable de l’humeur et qui augmente le niveau d’énergie.

Beaucoup d’auteurs conseillent même de regarder rapidement le soleil à l’aube ou au couché du soleil, lorsque l’intensité de la lumière est la moins forte. Ceci aiderait aussi à activer la glande pinéale, mais cela comporte bien évidemment des risques pour la santé des yeux. Personnellement, je ne le pratique pas.

2. Dormir dans l’obscurité

Il est d’autre part important d’être dans l’obscurité lorsque le soleil se couche car, à partir de ce moment-là, la glande pinéale commence à produire de la mélatonine et cesse de produire de la sérotonine. Pour cela, il suffit de réduire le niveau d’exposition à la lumière électrique après le couché du soleil.

De plus, dormir dans l’obscurité la plus complète est très important. Un environnement sombre vous assure que votre glande pinéale produit suffisamment de mélatonine pour vous permettre un profond et reposant sommeil. La lumière des téléphones portables, tablettes, ordinateurs et télévisions avant d’aller dormir stimule la sérotonine en trompant votre glande pinéale qui se comporte alors comme s’il s’agissait de la lumière du jour, ce qui dérange ainsi les rythmes veille-sommeil.

www.eveil.tv

3. Méditer

La glande pinéale répond aux signaux bio-électriques qui sont libérés par le cerveau lorsqu’on pratique la méditation. Là aussi certains praticiens affirment pouvoir diriger consciemment de l’énergie vers cette glande hautement sensible. La méditation est l’art de maîtriser son esprit à travers le développement de sa propre conscience. L’inconscient est responsable de 95% de nos pensées, et notre conscient de seulement 5%. Alors, il est important d’apprendre à connaître et maîtriser son mental afin de pouvoir l’influencer positivement vers la direction où nous voulons aller.

Pendant la méditation, on cherche à relaxer l’esprit en focalisant notre attention et notre conscience sur le calme intérieur. Dans cet état, nous nous permettons d’arrêter le flux de nos pensées et nos préoccupations et d’être simplement en paix le temps que dure de la méditation. L’objectif de la personne qui médite est de ne pas faire attention aux pensées qui surviennent, mais de les regarder sans s’identifier à elles. À travers cette pratique, nous améliorons la maîtrise que nous avons sur notre inconscient et pouvons devenir plus conscient des programmes mentaux indésirables que nous avons et qui pourraient être en train de tourner automatiquement en boucle. En progressant dans la méditation, l’esprit acquiert de plus en plus de clame intérieur, la tension due à la quantité excessive de pensées est réduite et la glande pinéale peut alors fonctionner avec plus d’énergie et être plus réceptive.

4. Jeûner

Qu’avaient en commun Jésus, Moïse, Bouddha et Socrate ? Réponse : ils pratiquaient le jeûne. Il semblerait que cette pratique soit une des meilleures façons d’augmenter la clarté mentale et de rajeunir le cerveau, le corps et l’esprit. Le système digestif est constamment bombardé d’aliments que nous mangeons tout au long de la journée et il est donc toujours en fonctionnement, en train de récupérer sur les aliments à éliminer et les nouveaux à digérer. Dans cet état de constante digestion, notre corps n’a pas la possibilité de se reposer et de se désintoxiquer comme il faudrait. Quand nous jeûnons, nous enlevons un poids énorme sur notre organisme qui peut alors libérer d’énormes quantités d’énergie. Comme le corps n’est plus occupé à éliminer de nouvelles toxines, il peut alors éliminer celles qui s’étaient accumulées dans l’organisme. Au cours d’un jeûne, le corps va éliminer tout ce qui n’est pas nécessaire à son fonctionnement. Le plus grand bénéfice que retire le cerveau lorsqu’on pratique le jeûne est la désintoxication qui a lieu au cours de cette période.

5. Manger des aliments qui ont un effet alcalin

Il y a deux types d’aliments : ceux qui ont un effet alcalin sur l’organisme et ceux qui ont un effet acide. Notre corps a un pH naturel qui se situe entre 7.35 et 7.45. Un pH trop acide dans le sang cause un déséquilibre, un mal-être et, entre autres, calcifie la glande pinéale. À chaque fois que nous mangeons un aliment qui entraîne un pH très acide, notre corps est obligé d’équilibrer en utilisant des minéraux présents dans notre organisme pour éliminer cette acidité. Il semblerait qu’un niveau plus élevé de croissance spirituelle passant par une complète décalcification de la glande pinéale puisse être atteint en mangeant des aliments qui entraînent un pH alcalin. Lorsque nous mangeons plus d’aliments alcalifiants, nous commençons à augmenter notre intuition, nos capacités psychiques, nos rêves, notre calme, notre paix intérieure, notre bonheur, notre créativité et notre niveau d’énergie en général.

Vous trouverez ci-dessous une liste des aliments qui ont un effet alcalin. Il y a une différence entre le fait que les aliments soient alcalins ou acides et l’effet que ces aliments ont sur l’organisme. Par exemple, les citrons et les oranges sont acides, mais quand notre corps les assimilent, ils ont un effet alcalin. La liste suivante est un mixte des recherches et expériences que Stefano et moi avons faites. Il y a certainement d’autres aliments qui pourraient être consommés mais qui nous ont échappé. L’important est de faire l’effort conscient de consommer le plus d’aliments alcalins possible.
Liste des aliments qui ont un effet alcalin sur l’organisme :

– la luzerne– les artichauts– les asperges

– l’orge

– la betterave

– le brocoli

– le chou de Bruxelles

– le chou

– les carottes

– le chou-fleur

– le céleri

– la ciboulette

– la chlorella

– le chou cavalier

– le concombre

– le taraxacum

– l’aubergine

– l’ail

– les haricots verts

– le chou frisé

– le concombre

– le taraxacum

– l’aubergine– l’ail– les haricots verts

– le chou frisé

– les laminariales

– le chou rave

– les poireaux

– la laitue

– les haricots de Lima

– les champignons

– la moutarde brune

– le gombo

– les olives

– les oignons

– le panais

– les poivrons

– la courge

– les radis

– la rhubarbe

– le rutabaga

– les épinards

– la spiruline

– les pommes de terres douces– les bettes– le navet

– le cresson de fontaine

– l’herbe de blé

-l’igname

– les courgettes

– la pomme

– l’abricot

– l’avocat

– la banane

– les mûres

– les mûres de boysen

– le cantaloup

– les cerises

– les noix de coco

– les groseilles

– le pomelo

– les raisins

– le melon

– le kiwi

– le citron

– le citron vert– la mangue– la nectarine

– l’orange

– la papaye

– la pêche

– la poire

– l’ananas

– les raisins secs

– les framboises

– les fraises

– la tangerine

– la tomate

– la pastèque

– les amandes

– le sarrasin

– les châtaignes

– le cumin

– les graines de lin

– les graines de fenouil

– les lentilles

– le macadamia

– le millet– les noix de pecan– les graines de courge

– les graines de sésame

– le piment

– la cannelle

– le curry

– le basilic frais

– le sel de mer

– la sauce soja

– l’huile d’olive

– la stevia

Les pires aliments en terme d’acidité sont les suivants :

– la viande (le poisson, le poulet, la dinde…)

– l’alcool

– les édulcorants artificiels

– les tartes (les aliments riches en sucre)

– le lait et les produits laitiers

– la farine blanche

– le sucre raffiné

– les pâtes

– le sel (excepté le sel de mer)

5 manières de décalcifier sa glande pinéale  : Extrait trouvé sur http://missionamesoeur.fr/glande-pineale/ Source https://www.conscience-et-eveil-spirituel.com

Comment pratiquer l’isolement

eveil tv

L’isolement peut être pratiqué partout ; chez soi comme dehors, le jour comme la nuit, assis ou couché. Mais, pour le débutant, il vaut mieux se retirer dans une chambre à demi obscure, loin du bruit, pour ne pas s’exposer à être dérangé.

Il faut se placer confortablement, assis dans un fauteuil, ou mieux encore, étendu sur une chaise longue ou sur un lit, les paupières abaissées sans efforts sur les globes oculaires et les poings à demi-fermés.




Vous devez :
– détendre complètement vos nerfs,
– relâcher vos muscles de la façon la plus absolue et, dans le plus grand calme, faire un effort mental, d’abord pour attirer à soi les forces du dehors, ensuite pour arrêter l’émission de ses pensées.

 

La bouche doit être fermée sans que les lèvres soient serrées et la respiration doit se faire lentement par le nez seulement. Le champ de la conscience doit être entièrement fermé et il faut repousser, dès qu’elle paraît, toute pensée quelle qu’elle soit ; en un mot, ne penser à rien.

 

Cela est extrêmement difficile, surtout au début, mais lorsqu’on a vaincu toutes les difficultés, l’Isolement est l’exercice le plus agréable que l’on puisse faire.

 

Il est donc indispensable à ceux qui veulent acquérir de grands pouvoirs et goûter à la joie et à la satisfaction que procure le résultat du travail accompli, de se soumettre le plus régulièrement possible à des exercices rigoureux, deux à trois fois par jour, pendant quatre à cinq minutes d’abord, puis, ensuite, pendant un temps plus long, au fur et à mesure que la fatigue disparaît, jusqu’à ce que l’on soit parvenu à un entraînement suffisant.

 

En continuant à développer cette faculté, on parvient à s’isoler assez du monde extérieur pour pouvoir se livrer à cet exercice au milieu du bruit et pendant que les siens vont et viennent autour de soi.

 

Les bruits du dehors, même lorsqu’ils sont intenses, ne sont, bientôt, plus perçus que très faiblement. La sensibilité diminue de telle façon que, si une mouche vient à se poser sur le nez, par exemple, elle ne vous gêne pas, et vous ne pensez pas à faire le plus petit mouvement pour la chasser.

 

Les membres s’alourdissent ; il semble que vous auriez de la peine à les soulever, et vous restez là avec la plus grande satisfaction.

 

Lorsque l’entraînement est encore plus grand, au bout de huit à dix minutes d’un isolement à peu près complet, on se trouve dans une délicieuse langueur. On perçoit les bruits du dehors, mais ils sont complètement indifférents ; et chose digne de remarque, on les entend à une distance considérablement plus grande que d’habitude.

 

Au sortir de cet état, qui cesse à peu près instantanément dès qu’on l’a décidé, on est transformé au point de vue physique. S’il a duré, seulement, vingt à vingt-cinq minutes, on est presque aussi bien reposé qu’après une nuit d’excellent sommeil.

 

Pour obtenir les meilleurs résultats, il est bon d’observer certaines conditions physiques ; par exemple, de se placer toujours en position hétéronome avec le courant magnétique de la terre.

 

Ainsi, étant assis, se tourner la face au nord ou à l’ouest ; couché, la tête au nord et les pieds au sud, ou en cas d’impossibilité, la tête à l’est et les pieds à l’ouest, comme je l’explique dans ma Physique magnétique.

 

En dehors du repos qu’il procure très rapidement, l’isolement permet de travailler mieux et plus longtemps, et au besoin, de diminuer le nombre des heures consacrées au sommeil. Il fortifie considérablement l’énergie de la Volonté et rend complètement maître de ses pensées celui qui l’atteint à un très haut degré. Pratiqué le soir au lit, il permet de vaincre l’insomnie la plus rebelle.




 

En donnant la possibilité de former le champ de la conscience, il procure la tranquillité la plus parfaite à ceux qui sont tourmentés par une imagination déréglée. Cette particularité permet, même, d’espérer la guérison de l’obsession et des idées fixes, surtout si ceux qui en sont affligés se soumettent à l’action d’un puissant magnétiseur sachant s’isoler lui – même.

REJOINDRE LA CHAINE YOUTUBE EVEIL TV AFIN DE RECEVOIR LES NOUVEAUX DOCUMENTAIRES

eveil tv - chaine youtube

Qu’est ce que la méditation? par Vincent

spiritualité - méditation

Voici un article rédigé par Vincent sur le sujet de la méditation

Qu’est ce que la méditation?

Il existe diverses idées et techniques sur la méditation, mais ce n’est pas important.

L’important au fond, c’est que la méditation est une découverte d’une partie de nous-mêmes oubliée ou dont nous n’avons pas encore pris conscience. Au début, la méditation permet de prendre du recul, ne plus avoir « la tête dans le guidon », prendre de la hauteur, du détachement de tout ce qui nous perturbe et nous empêche d’avoir les idées claires. C’est déjà un grand bénéfice.

Puis ensuite, vient la méditation profonde. C’est retrouvé la pleine conscience dans l’instant de qui nous Sommes. C’est trouver le silence intérieur, le témoin silencieux, l’observateur, le vide, la vacuité.  Lorsqu’on parle de vide, de silence intérieur, on devrait préciser «vide de matière», ce qui n’est pas la même chose. Ce vide est plein, plein plein de force et de conscience.

Il est d’ailleurs intéressant de constater que plus on va vers le macro, vers ce qui est grand, comme vers le micro, ce qui est petit, plus on découvre que tout est remplit de vide. L’immense majorité de l’univers est vide. Plus on va vers le petit également, l’espace vide entre le cœur d’un atome et les protons en périphérie représente plus de 99,99 % du total.  Qu’on parte dans l’infiniment grand ou dans l’infiniment petit, on arrive au même point, au vide qui est la pure conscience, ce que nous Sommes en essence. On retourne à Soi.

La méditation permet d’expérimenter cela. Qu’on vive une expansion de conscience ou que l’on entre en soi de plus en plus profondément, on découvre la même immensité du vide, du silence intérieur. Nous pouvons constater par le vécu que la conscience précède la matière, que tout est créé à partir de ce vide. Ce n’est pas de la philosophie ou de la théorie, chacun peut en faire l’expérience, le vivre en pratiquant régulièrement la méditation. Tant que nous sommes « focalisés », identifié à la matière, sur l’extérieur,  nous ne pouvons tout simplement pas nous en rendre compte, nous ne voyons que ça, la matière. La méditation nous amène petit à petit au centre de nous-mêmes, dans la pure conscience.

Le but profond de la méditation est de découvrir et s’installer dans cette pure conscience, mais bien avant déjà, dès le début, la méditation apporte beaucoup de bienfaits. Les vertus de la méditation sont multiples et certaines sont maintenant confirmées par des études scientifiques. À commencer par la détente, la relaxation, puis les guérisons et la sérénité qui s’installe de plus en plus durablement. Il y en a encore de nombreuses autres que vous pouvez découvrir en pratiquant la méditation. Puis petit à petit le témoin, l’observateur, la pure conscience font leur apparition. D’abord de très court moment, puis de plus en plus jusqu’à devenir complètement cette pure conscience d’Amour et de félicité.

Chacun peut trouver une méthode qui lui convient. Les techniques aident à débuter en expliquant comment procéder et ce que nous pouvons attendre de la méditation. C’est un point de départ jusqu’à ce que la méditation soit « intégrée » en nous.

La méditation est pratiquée depuis toujours et le fait que la science moderne prouve ces bienfaits est une excellente chose qui permettra peut-être d’attirer de nouveaux pratiquants qui avaient une idée erronée de cette belle pratique de la découverte de Soi.

La méditation n’est pas une secte, une religion, une pratique « bizarre ». Elle est au-delà des croyances, c’est la découverte de Soi par l’expérience. Il n’y a pas besoin de se retirer du monde pour méditer, ce n’est pas fuir ses responsabilités ou la vie. Bien au contraire, c’est devenir de plus en plus conscient. C’est simplement se découvrir.

Il ne s’agit pas de croire, il s’agit de pratiquer pour faire ses propres découvertes, chacun à son rythme.

Merci à Vincent pour son article, pour visiter son site rendez vous à cette adresse www.etre-soi.ch

Voir l’interview de Vincent pour Eveil tv

Mange, prie, aime

Eveil tv - films spirituel

Ce film retrace l’expérience de la romancière Elizabeth Gilbert ayant, à trente-deux ans, quitté mari et maison, avant de fuir en vacances à Bali où elle rencontre un soigneur lui prédisant qu’elle y reviendrait et travaillerait avec lui. Après son divorce, elle passe quatre mois en Italie pour manger, quatre mois en Inde pour prier afin de trouver sa spiritualité et achève l’année à Bali, en Indonésie, à la recherche de l’amour. Durant le voyage, elle écrit ses histoires qui auront pour titre Manger, prier, aimer.

Avec Julia Roberts 

LE LIVRE

A trente et un ans, Elizabeth Gilbert possède tout ce dont une Américaine ambitieuse peut rêver : un mari dévoué, une belle maison, une carrière prometteuse. Elle devrait nager dans le bonheur, pourtant elle est rongée par l’angoisse, le doute, l’insatisfaction… S’ensuivent un divorce, une dépression et une liaison désastreuse qui la laissent exsangue et encore plus désemparée. Elle décide de tout plaquer pour partir seule à travers le monde. À elle de se construire la vie qu’elle s’est choisie ! En Italie, elle goûte aux délices de la dolce vita et prend les « douze kilos les plus heureux de sa vie », en Inde, ashram et rigueur ascétique l’aident à discipliner son esprit (lever à 4 heures du matin, méditation et nettoyage des sols !) et en Indonésie, elle cherche à réconcilier son corps et son âme pour trouver l’équilibre qu’on appelle le bonheur… Elizabeth Gilbert nous invite à un voyage vers l’inconnu joyeux et émouvant, libéré des mascarades et faux-semblants. À travers une mosaïque d’émotions et d’expériences culturelles, elle a su conquérir le cœur de millions de lectrices qui ont aimé pleurer et rire avec elle. Et qui rêvent de changer de vie, elles aussi…

LIEN DU LIVRE

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

Ce que les fabricants de cigarettes ne veulent pas que vous sachiez

Eveil Tv - santé
C’est bien connu, fumer est très dangereux pour la santé. Cela n’empêche pas pour autant les gens de le faire. Certes, une mise en garde est même inscrite sur les paquets de cigarettes.

Toutefois, à aucun moment ne sont mentionnées les 4000 substances chimiques que vous pouvez inhaler rien qu’en grillant une seule cigarette.




Voici donc la vérité sur les cigarettes modernes que leurs fabricants ne souhaitent pas partager.

Les cigarettes modernes contiennent environ 4000 produits chimiques en raison des 600 ingrédients utilisés pour leur fabrication. Les deux principaux composants toxiques sont la nicotine et le goudron. Elles contiennent également du monoxyde de carbone, de l’acétone, du butane, de l’arsenic, de l’ammoniac, du formaldéhyde, le DDT (dichlorodiphényltrichloroéthane) et parfois même du cadmium. Tous sont classés comme des étant des substances toxiques et cancérigènes pour l’homme.

Selon les chiffres de l’OMS, plus de 4,2 millions de personnes meurent, chaque année, à cause du tabac. En 2030, ce chiffre atteindra environ 10 millions.

Lorsque la personne fume, le monoxyde de carbone pénètre dans le corps en raison de la combustion de la cigarette. Ce gaz toxique se fixe sur les globules rouges pour remplacer l’oxygène. Par conséquent, il diminue la capacité du sang à transporter l’oxygène. Cela incite le cœur à travailler davantage pour compenser le manque d’oxygène. La fréquence et la pression artérielle augmentent provoquant des maladies cardiovasculaires.

Par ailleurs, la capacité des vaisseaux sanguins à transporter les nutriments diminue. Or, c’est une tâche importante car les tissus du corps ont besoin de ces nutriments.

Mais cela ne veut pas dire que tout est perdu pour les fumeurs invétérés. Car lorsque la personne décide d’arrêter de fumer par conviction, le processus de guérison est entamé. D’une part, en évitant le tabac, la fréquence cardiaque essaie de reprendre son rythme normal. D’autre part, le taux de monoxyde de carbone présent dans le sang commence à diminuer jusqu’à disparaître.

Par ailleurs, l’inflammation des bronches commence également à diminuer grâce à l’oxygène qui commence à circuler normalement dans le corps. Ce dernier va essayer de « nettoyer » les poumons de façon naturelle, mais cela dépend du nombre d’années durant lesquelles la personne a fumé. Par exemple, une personne qui a arrêté de fumer pendant 10 à 15 ans réduit grandement les risques de cancer des poumons, contrairement à une autre qui s’est abstenue pendant 5 ans.




Alors, les cigarettes électroniques sont-elles bien plus efficaces que les cigarettes modernes ?

Certes, la cigarette électronique possède une faible teneur en produits toxiques. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’elle ne constitue pas de dangers pour la santé. Car sur le sujet, plusieurs spécialistes ont du mal à s’accorder.

En effet, la fumée est moins nocive que les cigarettes car ce sont les substances contenues dans la fumée qui provoquent les maladies dangereuses. Néanmoins, l’innocuité des substances contenues dans les cigarettes électroniques n’a pas encore été prouvée.



Par ailleurs, plusieurs fumeurs recourent à d’autres alternatives pour le sevrage du tabac, en utilisant des médicaments. Toutefois, ces derniers ne sont pas sans effets secondaires (insomnies, maux de tête, vertiges, …).

Si vous souhaitez vraiment en finir avec la cigarette, optez pour une alimentation saine et équilibrée. Pratiquez des activités telles que la méditation, la randonnée pédestre ou l’accompagnement en groupe.

source

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

les 10 clés du bonheur

eveil tv spiritualité




1. Écoutez la sagesse de votre corps qui se traduit par des signaux de confort et d’inconfort. Lors du choix d’un certain comportement, demandez à votre corps, « Comment te sens—tu à ce sujet? » Si votre corps envoie un signal de détresse physique ou émotionnelle, faites attention. Si votre corps envoie un signal de confort et d’empressement, allez-y. 2. Vivez dans le présent, car c’est le seul moment que vous avez. Gardez votre attention sur ce qui est ici et maintenant. Cherchez la plénitude dans chaque moment. Acceptez ce qui vient à vous totalement et complètement de sorte que vous pouvez apprécier, apprendre de lui, puis laissez-le aller. Le présent est comme il se doit. Il reflète les lois infinies de la nature qui vous ont apporté cette pensée exacte, cette réponse physique exacte. Ce moment est tel qu’il est parce que l’univers est comme il est. Ne luttez pas contre le système infini des choses. A la place, ne faites qu’un avec lui.

3. Prenez le temps de vous taire, de méditer, de calmer le dialogue interne. Dans les moments de silence, réalisez que vous recontactez votre source de conscience pure. Prêtez attention à votre vie intérieure de sorte que vous puissiez être guidé par l’intuition plutôt que des interprétations imposées de l’extérieur de ce qui est ou pas bon pour vous.

4. Renoncez à votre besoin d’approbation externe. Vous êtes seul juge de votre valeur, et votre but est de découvrir une valeur infinie en vous-même, peu importe ce que pense autrui. Il y a une grande liberté dans cette réalisation.

5. Lorsque vous réalisez que vous réagissez avec colère ou en opposition à toute personne ou toute circonstance, prenez conscience que vous luttez seulement qu’avec vous-même. Le fait de mettre en place de la résistance est la réponse de défenses créées par de vieilles blessures. Lorsque vous renoncerez à cette colère, vous serez votre propre guérison et coopérerez avec le flux de l’univers.

6. Sachez que le monde « là dehors » reflète votre réalité « ici. » Les personnes avec lesquelles vous réagissez le plus fortement, que ce soit avec de l’amour ou de la haine, sont des projections de votre monde intérieur. Ce que vous détestez le plus est ce que vous niez le plus en vous-même. Ce que vous aimez le plus est ce que vous souhaitez le plus en vous-même. Utilisez le miroir des relations pour guider votre évolution. L’objectif est la connaissance du soi total. Lorsque vous atteignez cela, ce que vous voulez le plus apparaitra automatiquement, et ce envers quoi vous avez le plus d’aversion disparaîtra.

7. Débarrassez-vous du fardeau de jugement — vous vous sentirez beaucoup plus léger. Le jugement impose le bien et le mal sur des situations qui sont, tout simplement. Tout peut être compris et pardonné, mais quand vous jugez, vous vous coupez de votre compréhension et stoppez le processus d’apprendre à aimer. En jugeant les autres, vous réfléchissez votre manque d’acceptation de soi. Rappelez-vous que chaque personne à qui vous pardonnez ajoute à l’amour de soi.

eveil tv
image pixabay




8. Ne contaminez pas votre corps par des toxines, soit avec la nourriture, la boisson, ou les émotions toxiques. Votre corps est plus qu’un système de survie. Il est le véhicule qui vous transportera sur le chemin de votre évolution. La santé de chaque cellule contribue directement à votre état d’être ainsi, parce que chaque cellule est un point de prise de conscience dans le domaine de la sensibilisation qui est vous.

9. Remplacez le comportement motivé par la peur par le comportement motivé par l’amour. La peur est le produit de la mémoire qui réside dans le passé. Se souvenir de ce qui nous a fait mal avant, nous dirige vers nos énergies veillant à ce qu’une vieille blessure ne se répète pas. Mais essayer d’imposer le passé au présent ne fera jamais disparaître la menace d’être blessé. Cela arrive seulement quand vous trouvez la sécurité de votre propre être qui est l’amour. Motivé par la vérité à l’intérieur de vous, vous pouvez faire face à toute menace parce que votre force intérieure est invulnérable à la peur.

10. Comprenez que le monde physique est juste le miroir d’une intelligence profonde. L’intelligence est l’organisatrice invisible de toute matière et de toute énergie, et depuis une partie de cette intelligence réside en vous, que vous partagez dans le pouvoir d’organisation du cosmos. Parce que vous êtes relié de manière indissociable de tout, vous ne pouvez pas vous permettre de polluer l’air et l’eau de la planète. Mais à un niveau plus profond, vous ne pouvez pas vous permettre de vivre avec un esprit toxique, parce que chaque pensée provoque une impression sur l’ensemble du domaine de l’intelligence. Vivre en équilibre dans la pureté est le plus grand bien pour vous et pour la Terre.

 
Deepak Chopra
Titre original: Ten Keys to Happiness
Source traduction:www.humanitysteam.fr
Livre de Deepak Chopra
REJOINDRE EVEIL TV SUR FACEBOOK ET SUIVRE LES ARTICLES

Eveil Tv