The Conjuring 2 : Le Cas Enfield

Conjuring : Les Dossiers Warren

En 1977, le désormais célèbre couple de démonologues Ed et Lorraine Warren James Wan vient d’achever son enquête sur la maison d’Amityville. Très éprouvée par les horreurs dont elle a été témoin, la médium Lorraine Warren éprouve une nouvelle fois le besoin de mettre sa « carrière » en pause, et de s’en tenir avec son époux à un rôle de consultant. Pourtant, quelques mois plus tard, l’Eglise fait appel à eux pour aider une famille de la banlieue de Londres, les Hodgson, victimes dans leur maison de phénomènes paranormaux.

Il devient rapidement clair que Janet, la plus jeune fille des Hodgson, est le centre de ces phénomènes paranormaux. Mais pour la première fois de sa carrière, Lorraine Warren est incapable d’établir ou non la présence d’une entité démoniaque. L’enquête du couple s’oriente dans un premier temps vers l’ancien propriétaire de la maison, Bill Witkins, qui semble pouvoir prendre le contrôle de Janet. Mais cette explication ne convint ni Lorraine Warren qui pressent quelque chose d’encore plus menaçant, ni la presse locale qui s’est emparée de l’affaire. Pour ces derniers, les Hodgson ont tout inventé.




Sous la menace de voir leur réputation entachée et malgré la persistance de phénomènes particulièrement violents et terrifiants, les Warren décident de quitter Londres. Mais un nouvel élément vient rapidement faire basculer la situation : après avoir croisé les bandes audio enregistrées en cours d’enquête, les Warren réalisent que les mots prononcés par Bill Witkins lorsqu’il parlait au travers de Janet Hodgson étaient en fait un appel au secours. L’esprit qui depuis cherche à posséder Janet a utilisé l’esprit de Bill Witkins pour égarer les enquêteurs.

De retour chez les Hodgson, le couple Warren réalise que Janet est désormais totalement sous le contrôle du démon et qu’il déchaine ses pouvoirs dans la maison avant de la forcer à se suicider. Alors qu’Ed se lance au secours de Janet dans la maison, Lorraine réalise que l’une de ses visions est sur le point de se réaliser. Quelque temps avant le cas Enfield, elle avait été témoin dans sa propre maison d’une apparition terrifiante qui lui avait fait entrevoir la mort de son mari.

En dépit des embûches jetées par le démon, Lorraine parvient à rejoindre son mari au moment où celui-ci s’apprête à mourir, et renvoie le démon aux enfers après avoir prononcé son vrai nom. Source: Wikipedia




Bande Annonce

STREAMING DU FILM COMPLET

Conjuring 2 : Le Cas Enfield

Action Et Réaction de Chico Xavier

Action Et Réaction de Chico Xavier

Dans ce livre, vous allez découvrir une description des régions inférieures de la sphère spirituelle et de la souffrance dans laquelle se projette la conscience coupable, après la mort du corps physique. André Luiz présente des études de cas réels offrant des orientations sur la dette allégée, la loi de causalité, les préparatifs pour la réincarnation, les rachats collectifs et la valeur de la prière. L’auteur spirituel nous montre que les possibilités de l’existence actuelle sont liées aux actions d’existences passées, de la même manière que les actions d’aujourd’hui conditionneront les possibilités de demain

Lien du livre




Sixième Sens

Cole Sear, un garçon de 9 ans, a un secret qui le traumatise : il voit les allées et venues des personnes décédées, parfois agressives, qui l’apostrophent. Ce pouvoir l’enferme dans une peur continue et il refuse de le révéler jusqu’au jour où il rencontre le Dr Malcolm Crowe, psychologue pour enfants…

BANDE ANNONCE

FILM COMPLET EN STREAMING

http://www.streamcomplet.eu/streaming-sixieme-sens.php

http://eveil.tv/ma-selection-de-films-spirituels/




Et après

À huit ans, Nathan est entré dans le tunnel lumineux de la mort imminente pour avoir voulu sauver une fillette. Déclaré mort, le petit garçon se réveille inexplicablement. Vingt ans plus tard, Nathan est devenu un brillant avocat new yorkais. Meurtri par les circonstances douloureuses de son divorce, il s’est barricadé dans son travail, loin de son ex-femme Claire et de sa fille. C’est alors qu’un mystérieux médecin, le docteur Kay, fait irruption dans son existence en prétendant pouvoir dire à quel moment certaines personnes vont mourir. Et parce que Kay bouleverse tous les repères de sa vie, Nathan va enfin découvrir pourquoi il est revenu..




BANDE ANNONCE

FILM COMPLET EN STREAMING

http://www.film-streaming.co/et-apres-streaming.php?affid=243#

http://eveil.tv/ma-selection-de-films-spirituels/

 

Transcommunication instrumentale TCI – août 2016

Pendant une visite chez une personne qui m’a contacté pour des manifestations étranges chez elle j’ai pratiqué une TCI. Pendant que je procédais à un nettoyage des lieux, une entité me répond « Je m’en fou »

Pour bien distinguer le son il est préférable de se munir d’un casque audio

http://eveil.tv/nos-defunts-nous-donnent-des-signes-voici-comment-les-reconnaitre-2/

Un fantôme au ballon blanc réconforte sa mère pendant les funérailles

Lors d’une veillée funèbre d’un jeune garçon, un ballon blanc installé près du cercueil se détache pour aller se poser sur la mère de l’enfant. Un geste de l’au-delà ?




La mère du jeune enfant décédé aurait-elle été contactée par le défunt ? Aux Philippines à Legazpi City, une veillée funèbre en l’honneur de Trebby, un jeune garçon de sept ans récemment décédé, se déroule dans une petit chapelle de la ville.




Autour du cercueil couvert de fleurs et de ballons blancs gonflés à l’hélium, famille et amis se sont rassemblés pour rendre un dernier hommage à l’enfant. Non loin de la dépouille, assis sur un banc, la mère de Trebby, Joy Ganda Vibar-Alamares, sanglote.

Un ballon manié par le fantôme de l’enfant ?

Soudainement, un ballon blanc se détache des autres, vole à travers la chapelle, et se dirige vers la maman en pleure. Plus étonnant, arrivé devant la mère, le ballon tourne autour d’elle, et semble lui caresser les cheveux, comme guidé par une main invisible. Joy Ganda Vibar-Alamares, étonnée, s’adresse et embrasse alors le ballon flottant devant son visage : «Merci pour ce câlin et ces baisers, pour ce moment de vrai et pur amour».

Si depuis la mise en ligne la vidéo a été consultée plus de 3,5 millions, les hypothèses pour expliquer le phénomène ont tout autant fleuries. Canular, courant d’air, coïncidence, véritable contact de l’au-delà ? Quoi qu’il en soit, ces images sont si émouvantes, que nous laisserons planer le doute, sans chercher de réponses.

Source : ParisMatch




Qu’est-ce-qu’une entité et que veulent-elles?

***Qu’est-ce-qu’une entité ?***

Une entité est une “ personne ” immatérielle, faisant partie du monde de l’au-delà. Elle a une nature toute différente de celle de l’homme puisqu’elle est dégagée de toute contrainte physique. Elle est une intelligence, puisqu’elle a une conscience d’elle-même, elle peut aussi souffrir moralement ou être heureuse.

Une entité peu agir sur tout ce qui est matériels y compris les hommes et ce qui l’entoure. Elle n’a pas les “pleins pouvoirs ”, seul “ Dieu ” les détient. Elle doit donc aussi se soumettre à certaines règles établies dans l’au-delà tout en ayant tout de même son libre arbitre (loi essentielle de l’au-delà).

Une entité n’est pas à proprement parlé un fantôme. Le fantôme garde une apparence immatérielle de son corps physique et est “ prisonnier du temps ”, il ne ressent rien, et fais toujours les mêmes choses (traverser une pièce, être prisonnier d’une scène de son ancienne vie…), vous n’avez aucune possibilité de communiquer avec lui contrairement à une entité, puisque cette dernière est un être à part entière et peut tout à fait communiquer avec notre monde.

***Que veulent-elles ?***

En grande généralité, ce sont des personnes de votre entourage qui sont décédées récemment. Ils veulent juste que vous soyez en paix et que vous compreniez qu’ils vivent toujours, que tout va bien pour eux et qu’il ne faut pas que vous soyez triste et malheureux, que la mort n’est pas une séparation définitive mais juste
Un éloignement temporaire. Il arrive aussi que ces personnes de votre entourage, arrive près de vous un jour, pour essayer de vous soutenir, de vous donner de la force, face à vos épreuves ou un désespoir, ou tout simplement pour une “ visite ou encore pour que vous délivriez à leur place un message, ou que vous fassiez quelque chose qu’ils n’ont pas eu le temps de finir et qui est important à leurs yeux. J’ouvre une parenthèse pour vous dire aussi que le fait d’être déchiré face à l’épreuve du deuil (qui est légitime bien évidement), vous empêchez (involontairement ou volontairement selon les cas), votre être cher de partir vers l’au-delà et donc de continuer son chemin, puisque vous le maintenez dans notre monde par la pensée, ce qui bien évidement n’est pas bon pour lui et le rend “ prisonnier ” de ce monde qui ne lui convient plus.

Il arrive aussi que ce soit simplement un esprit prisonnier de notre monde qui à besoin de votre aide pour partir vers l’au-delà, par la prière ou bien pour une demande précise (message à une personne, finir quelque chose à sa place, qu’il n’a pas eu le temps de terminer…). Soit il se manifeste à vous parce que vous avez des dons de médium, ou alors parce que vous êtes la première personne sur laquelle il “ tombe ”, ou encore parce que vous habitez la même maison que lui.

En dernier cas il arrive bien évidement que ce soit un mauvais esprit, mais c’est assez rare en fait. Soit il ne veut pas de vous dans sa maison, soit vous avez fait une séance et il vous poursuit, soit c’est un “ règlement de compte ” d’une ancienne vie.

Dans la majorité des cas sachez qu’une prière (celle du cœur), d’une bougie blanche suffit à faire partir l’esprit, n’oublier pas non plus de demander de l’aide à votre guide.

Rejoindre Eveil Tv pour suivre les articles

Des taxis affirment voir les fantômes du tsunami

Alors que le Japon commémorera en mars le cinquième anniversaire du tsunami qui a ravagé ses côtes, faisant selon les chiffres officiels 15’893 morts et 2572 disparus, une thésarde se penche sur un mystérieux phénomène: celui des «fantômes du Tsunami» qu’affirment avoir vus certains témoins.




Yuka Kudo, un étudiant en sociologie de l’Université de Tohoku Gakuin, y a consacré sa thèse, et celle-ci intrigue les médias japonais, rapporte le correspondant au Japon du quotidien britannique The Telegraph.

«Suis-je morte?»

Sur la ville côtière d’Ishinomaki, où plus de 6000 personnes sur les 161’000 habitants ont trouvé la mort, 7 chauffeurs de taxi sur 100 interrogés prétendent avoir vu, voire parlé avec des fantômes. L’un d’eux a par exemple affirmé qu’une femme est montée dans son taxi près de la gare d’Ishinomaki, quelques mois seulement après le tsunami, demandant à être conduite dans le quartier de Minamihama. Interloqué, le chauffeur lui aurait dit que toute la zone avait été détruite. Ce à quoi la jeune femme aurait répondu: «Suis-je morte?» Quand il s’est retourné, la voiture était vide, explique-t-il en entretien.

 
Un autre chauffeur assure avoir pris à bord un homme d’une vingtaine d’années, l’avoir conduit dans un autre endroit de la ville, pour trouver la voiture vide à son arrivée. Les deux chauffeurs ont rapporté ces rencontres dans leur journal de bord. Ils avaient mis en marche leur compteur dans les deux cas, puisqu’ils croyaient vraiment avoir affaire à des passagers. Les sept chauffeurs indiquent que les «fantômes» avaient l’air relativement jeunes.

Aucun n’a été traumatisé par ces rencontres, bien au contraire: ils indiquent chérir ces moments privilégiés avec l’au-delà. D’autres avant eux ont indiqué avoir senti ou vu la présence de fantômes, selon le Telegraph et fait appel à des exorcistes pour les aider. source

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE




La maison hantée de la rue de Malines à Calais a livré son secret

Evelyne, la médium, est venue faire écouter ses enregistrements. (sur la photo)

Ils en ont eu du courage Yoann et Frédéric Tissandier, les locataires de la maison hantée… Cibles de toutes les railleries après avoir raconté le calvaire qu’ils vivaient dans cette maison, ils ont fait la connaissance d’une médium acceptant de leur venir en aide et qui a, finalement, détecté l’origine du « mystère ».

Des objets qui, subitement, bougent de place, une porte qui s’ouvre, se referme en l’absence du moindre courant d’air, un miroir qui explose, des lumières qui s’allument, s’éteignent sans aucune raison rationnelle parmi d’autres phénomènes tout aussi étranges, tel était devenu le quotidien où plutôt l’enfer vécu par un couple de jeunes Calaisiens. Ils se demandent s’ils ne sont pas la cible d’une malédiction destinée à les éloigner de leur logement. Et comment expliquer ce genre de manifestations à tout un chacun au risque, comme le dit Yoann « qu’on nous prenne pour des fous, des illuminés. »

Finalement, après quelques rencontres infructueuses, ils se sont résolus à se confier à un journaliste de Nord Littoral, avec l’espoir de trouver « La » personne susceptible de leur apporter, non seulement le réconfort, mais surtout la réponse la plus fiable possible au désespoir qui s’est emparé d’eux. Ils prennent soin de ne pas tomber sur ce que l’on a coutume d’appeler un « charlatan » dans ce milieu où d’aucuns, parfois, profitent de la fragilité des gens.

Evelyne, une médium demeurant à Coquelles, a déjà, il y a quelques années, fait l’objet d’un reportage dans nos colonnes. Le contact fut aussitôt établi et il va bientôt, à force de persévérance, donner d’étonnants résultats. « Nous avons immédiatement vu à qui nous avions affaire. Cette personne était en adéquation avec notre ressenti. Aucune exigence de sa part, notamment financière, mais une volonté d’arriver à quelque chose, animée par une réelle passion.» racontent Yoann et Frédéric.

« Soudain, un bruit mécanique, assourdissant, envahit la pièce… »

« Dès la porte d’entrée de l’appartement franchie, j’ai senti une odeur nauséabonde » remarque Evelyne, qui ne veut pas brusquer les choses. Il est environ 20h. Elle veut prendre du temps pour s’imprégner des lieux et des « entités » dont elle ressent la présence. « Il y a du monde ici, de la peur. Il s’est passé un événement dramatique » glisse-t-elle avant de poser son dictaphone et de commencer à parler à voix haute, d’un ton volontiers provocateur, et d’interpeller les présumées entités : « Prouvez-moi que vous avez envie de me parler. Je ne quitterai pas ces lieux avant. Si vous voulez avoir la paix, il faut parler. » Les heures s’écoulent et soudain, dans le grésillement de l’appareil, des mots sont entendus : « Irène…13 nœuds… le feu !, le feu a touché la porte ! » Puis le ton employé se fait plus calme. La porte de la chambre s’ouvre et soudain, un bruit mécanique, assourdissant, envahit la pièce tandis que les lumières s’allument et s’éteignent. Le lendemain, dans la cave, d’autres mots sont perceptibles : « J’ai mal, j’ai peur ! » et une date : 1915.

En plein nuit, un zeppelin dans le ciel de Calais

« Quelle est la signification de ces mots et quels liens entre eux ? C’est comme si nous revivions une scène. J’ai ressenti que des gens voulaient s’abriter. » remarque Evelyne. A partir de ces informations, Yoann se rend à la Médiathèque pour explorer les archives afin de savoir ce qui a pu se passer en 1915 à Calais et là, il découvre que le quartier des Fontinettes où il habite a été l’objet d’un bombardement aérien, que des bombes incendiaires ont été lancées d’un zeppelin, dirigeable utilisé par les Allemands. C’était le 22 février 1915. Il fera 5 victimes dans une habitation de la rue Dognin, un bébé de 6 mois ayant été miraculeusement extrait des décombres. La frappe s’est produite à 4h25 du matin. « C’est précisément à cette heure que je suis brutalement réveillé chaque nuit » sursaute Yoann. Tout semble correspondre, y compris le bruit perçu dans l’appareil enregistreur, celui que l’on peut apparenter aux moteurs d’un dirigeable qui avait ralenti sa vitesse à 13 nœuds pour mieux viser ses objectifs.

Au bout de plusieurs nuits d’écoute et de mots qui reviennent inlassablement, Evelyne en conclut que les phénomènes survenus chez Yohann et Frédéric proviennent d’une famille proche du lieu où s’est déroulé le drame, profondément traumatisée par ce qui s’est joué en pleine nuit et qui appelait des voisins à essayer de les rejoindre dans leur propre cave pour y trouver refuge. C’est ainsi que l’on peut entendre dans les enregistrements plusieurs prénoms dont « François, encore Irène, Jean… Je pense que cette famille, épargnée par les projectiles mais terriblement affectée cherchait, à travers l’expression de ces phénomènes, à attirer l’attention sur elle pour aspirer enfin à la paix. » suppose t-elle.

Le calme est revenu. « On n’avait plus le goût à rien. Maintenant on se sent bien. » confie Frédéric. « Depuis notre appel via la presse, on avait lu tout et n’importe quoi sans compter des insultes à caractère homophobe sur les réseaux sociaux, ce qui a été très dur à vivre. ajoute Yoann. On ne pensait pas que des personnes habitant dans cette ville que nous aimons en arriveraient à de tels outrages. Nous ne remercierons jamais assez Evelyne pour son aide. Elle ne nous a pas lâchés. Chaque jour nous avions un message pour savoir si tout allait bien. Moi qui étais à l’origine très cartésien,ce qui s’est produit ici a bousculé mes convictions. Mais libre à chacun de se faire son opinion, de croire ou de ne pas croire. » Dans leur intérieur désormais apaisé, Yoann et Frédéric ont retrouvé une vie normale. Déménager n’est plus à l’ordre du jour. Une nouvelle vie commence.

source

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

7 lieux hantés à Paris : des visites qui donnent le frisson !

paris hanté




Paris, vous l’avez visité des milliers de fois, et vous la connaissez sous toutes ses coutures. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que derrière les belles photos de carte postale se cachent en fait de sombres histoires et légendes urbaines. On a décidé de partager avec vous nos adresses les plus glauques, histoire que vous fassiez des cauchemars !

Découvrez également nos articles sur L’anti-guide des musées de Paris pour continuer sur votre lancée, Les Meilleurs Bars à Paris, histoire de reprendre votre sang froid, des Bons Plans pour Sortir à Paris, s’il vous reste un peu de temps lors de votre virée parisienne, ainsi que Les Meilleurs Marchés de la capitale.

 

1. Le Barbier sanglant

rue chanoinesse barbier sanglant

Rue Chanoinesse, 1387 : l’adresse où le gratin parisien, noblesse et clergé, se procure les meilleurs pâtés du tout Paris. A côté, les chanoines, qui logent des étudiants venus de loin pour étudier à la célèbre Sorbonne, et entre les deux, un barbier.

Si Sweeney Todd est aujourd’hui le barbier le plus connu au monde, celui de la rue Chanoinesse aurait pu lui voler la vedette : barbier attitré des étudiants qui habitent juste à côté, ils les égorgent puis vend leur corps au pâtissier voisin qui lui, les stocke dans sa cave pour en faire de petits pâtés.

Adresse : 18-20, rue Chanoinesse (tout près de Notre-Dame), 4e arrondissement

Métro : Cité (ligne 4)

Conseil : Allez faire un tour du côté du poste de Police, dont le garage repose sur ladite cave, ils auront une petite surprise pour vous.

2. La Légende de Biscornet

porte notre dame paris légende biscornet

Biscornet, jeune forgeron au 14e siècle, accepte la lourde tâche de façonner les serrures des portes latérales de la Cathédrale Notre-Dame avant son ouverture. Mais voilà, sa forge est petite et le travail écrasant : les portes ne seront pas prêtent pour l’inauguration. Pourtant, le jour J, les ferronneries, immenses, imposantes et d’une beauté surréalistes, sont bel et bien là. L’admiration est donc au rendez-vous, mais l’étonnement prend le dessus : Biscornet a disparu et l’ouvrage est si fin que personne, même les meilleurs forgerons, ne reconnaît la technique utilisée. Alors les interrogations fusent : Biscornet a-t-il conçu les ferronneries avec du fer fondu coulé ou de la fonte de fer, du métal façonné à la main comme de la glaise puis durci par des procédés inconnus ou du fer forgé au marteau réuni par un nombre infini de soudures, toutefois invisibles ? Pour finir, le jour de l’inauguration, les portes refusent de s’ouvrir. C’est à coup d’exorcisme et d’eau bénite qu’on arrive enfin à ouvrir les portes. L’évidence saute aux yeux : Biscornet a signé un pacte de son sang avec le diable et lui a offert son âme pour réaliser son chef-d’œuvre.

Adresse : 6 Parvis Notre Dame – Place Jean-Paul II, 4e arrondissement

Métro : Cité (ligne 4)

Bon à savoir : seule la porte latérale de gauche qui donne sur le parvis conserve les ferronneries d’origine.

 

3. La Légende de Saint Denis

200774769_4a51e1808f_b

Denis, au 3e siècle après JC, le premier évêque de Paris, est repéré par un gouverneur romain, qui prononce bien vite sa décapitation en raison de sa religion. Denis est exécuté à Montmartre et contre toute attente, une fois décapité, se met en marche en direction du nord pendant 6km, traversant la forêt, sa tête sous le bras. Au bout de son périple, Denis offre sa tête à une jeune femme pieuse, et s’écroule. Denis est ensevelit à l’endroit où il s’écroule, est sanctifié et on érige une basilique en son honneur à l’emplacement de son tombeau. La Basilique Saint-Denis voit donc le jour, dans la ville qui porte, elle aussi, son nom.

Adresses : pour le lieu d’exécution, Eglise Saint-Pierre de Montmartre (juste à côté du Sacré-Cœur), 18e arrondissement

Métro : Funiculaire – Gare haute

Basilique Saint-Denis, 1 rue de la Légion d’Honneur, 93200 Saint-Denis

Métro : Basilique Saint-Denis (ligne 13, Tram 1)

Bon à savoir : On sait que la ville de Saint-Denis, ça ne fait pas rêver, surtout par sa réputation, mais la Basilique est située en centre-ville, et on vous promet, en plus d’être très calme, l’endroit et le parc attenant sont des plus bucoliques, surtout sous un beau soleil d’été !

Conseils : Dans votre lancée, passez par le Sacré-Cœur et profitez de la vue sur Paris et surtout, faites la visite de la Basilique Saint-Denis, on vous en supplie : d’une beauté enivrante, elle recueille les dépouilles de tous les rois de France et les visites guidées y sont gratuites !

 

4. Le Gitan de la rue de Bièvre

rue de bièvre gitan de bièvre

1 bis, rue de Bièvre, au « Père Hubert ». Valentin, vigneron de Saône-et-Loire, abandonne ses vignes pour reprendre ce bistrot dont il a hérité et débarque avec ses valises et sa femme. Le temps passe et voilà un jour qu’il trouve Paulette, sa femme, attablée avec un gitan en vadrouille, qui lui tire les cartes. Un brin jaloux, Valentin expulse l’homme de passage, à l’aide de son chien, qui montre les crocs. L’étranger part donc en marmonnant quelques mots et pointe du doigt l’animal. Quelques jours plus tard, l’animal meurt des suites d’une pelade. Valentin, convaincu que le gitan lui a jeté un sort et qu’il l’a tué, le menace d’un couteau lorsqu’il reparait. Même scène : l’homme prononce quelques paroles incompréhensibles, tend ses mains vers le tenancier, qui meurt après d’horribles souffrances de la même maladie que son chien. Paulette s’en ira plus tard au bras du gitan.

1943, le bâtiment, à l’abandon, menace de s’écrouler. Les Allemands décident de le faire raser et envoient deux vagues d’ouvriers qui, eux aussi, sont pris d’une violente pelade. La maison détruite depuis 70 ans a aujourd’hui laissé place à des herbes folles : personne, malgré les nombreuses tentatives de mise en vente, n’a osé racheter ce qui est désormais un terrain vague dans l’un des quartiers les plus chers et les plus prisés de Paris.

Adresse : 1 bis rue de Bièvre, 5e arrondissement

Métro : Maubert-Mutualité (ligne 10)

 

5. Le Diable Vauvert

jardin du luxembourg paris diable vauvert

Un jour de printemps où le soleil brille aux Jardins du Luxembourg, le lieu et le moment idéal pour une petite balade. Un jour sombre du 11e siècle, un des lieux les plus terrifiants de Paris : après la mort du roi Robert le Pieux, son palais, construit à l’actuel emplacement des Jardins et à l’époque connus sous le nom de Vauvert (Val Vert), est laissé à l’abandon. Brigands et mendiants viennent s’y réfugier et de là viennent cris et gémissements, qui sont bien vite interprétés comme ceux du Diable.

Adresse : Jardins du Luxembourg, 6e arrondissement

RER : Luxembourg (RER B)

 

6. La légende des Rois maudits

square vert gallant paris rois maudits

Philippe le Bel, le premier roi maudit, le seul et l’unique responsable de la disparition de sa dynastie. Et pour cause : cherchant désespérément à renflouer les caisses de son Etat, il décide de dépouiller le très apprécié et célèbre Ordre du Temple, qui multiplie les bonnes actions et qui détient surtout de grandes richesses. Pour ce faire, le roi ordonne l’arrestation de tous les Chevaliers et les condamne au bûcher : le 18 mars 1314, sur l’Île de la Cité sont condamnés les Templiers. Soudain, d’entre les flammes s’échappe la voix de Jacques de Molay, le grand maître de l’Ordre, qui maudit le roi et sa descendance.

Philippe le Bel meurt quelques mois plus tard d’une attaque cérébrale alors qu’il n’a que 46 ans. Ses 3 fils, qui devaient assurer sa succession, meurent tous précocement sans laisser d’héritier, mettant fin à la dynastie des Capétiens.

Adresse : Île de la Cité, 4e arrondissement

Allez à la pointe du Square du Vert-Galant (le bûcher a été organisé sur une motte boueuse qui n’existe plus maintenant, au large de la Seine, à quelques dizaines de mètre de la berge)

Métro : Pont Neuf (ligne 7)

Conseil : Un soir de printemps ou d’été, apportez un bout de saucisson, du fromage et du vin rouge et faites un pique-nique bien franchouillard entre amis. Vous ne serez pas seul, mais c’est l’occasion de rencontrer des Parisiens super sympas (oui, ça existe !) et de faire un brin de causette. Et puis c’est ZE expérience parisienne bobo par excellence !

Bon à savoir : Si vous connaissez déjà les Rois maudits, c’est certainement par le biais de la série télévisée, adaptée de l’œuvre de Maurice Druon, toutes deux éponymes, alors c’est le moment de réviser vos classiques !

 

7. Le Fantôme de l’Opéra

opéra garnier paris

Fin 19e siècle, Opéra Garnier. Un immense lustre s’effondre sur la scène lors d’une représentation. Quelques temps plus tard, un machiniste est retrouvé pendu et un certain « Fantôme de l’Opéra », qui exige l’usage exclusif de la loge n°5, réclame la somme de 20 000 francs par mois aux directeurs de l’endroit. Christine Daaé, chanteuse de Garnier, aurait rencontré ce fameux fantôme dans les sous-sols, où se trouve un plan d’eau découvert lors de la construction du Palais. On raconte d’ailleurs que les machinistes, aujourd’hui encore, y nourrissent des poissons, dont le locataire de la loge n°5 se nourrirait.

Adresse : Opéra Garnier, 8 rue Scribe, 9e arrondissement

Métro : Opéra (lignes 3, 7 et 8), Chaussin d’Antin – La Fayette (lignes 7 et 9)

Conseil : Si vous êtes amateur de littérature, lisez le roman Le Fantôme de l’Opéra de Gaston Leroux et allez voir la comédie musicale The Phantom of the Opera quand vous êtes de passage à Londres, dont les représentations quotidiennes depuis 1986 au classieux Her Majesty’s Theatre vous feront trembler. Sinon, il vous reste toujours l’adaptation cinématographique !

Merci à Chris Waits, Clem, Lloyd Morgan, Oh Paris, SpaceJulien, David Baron, Franscisco Gonzalez et Alexpenev pour les photos !

source

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE