60 millions d’individus revenus de la mort ?




60 millions d’individus
revenus de la mort ?

Et si nos capacités de réanimation nous permettaient d’envisager un « au-delà » ? C’est ce que pense le Dr Jean-Jacques Charbonnier, médecin anesthésiste-réanimateur, qui a rassemblé dans son dernier livre « sept bonnes raisons » d’y croire.

Eveil Tv - L'au delà

« Juste après mon arrêt cardiaque, je suis sorti de mon corps. J’étais au plafond et j’ai tout vu ; j’ai assisté à tous les détails de ma réanimation. Je voulais hurler aux personnes qui tentaient de me faire revenir à la vie de me laisser tranquille, de me laisser filer, mais ils ne pouvaient pas m’entendre. J’étais formidablement bien et je n’avais pas du tout le désir de revenir dans mon corps. Je suis ensuite passé dans un tunnel. Je baignais dans une lumière d’amour inconditionnel et mon bonheur était d’une puissance indicible. J’ai revu toute ma vie dans ses moindres détails et en accéléré. J’ai ressenti le bien et le mal que j’avais fait aux autres. J’ai rencontré un être de lumière d’une bonté infinie qui m’a demandé ce que j’avais fait de ma vie et ce que j’avais fait pour les autres. Mes parents décédés sont venus m’accueillir pour me dire qu’il fallait que je revienne dans mon corps car je ne pouvais malheureusement pas rester avec eux alors que je le souhaitais ardemment. Ils m’ont montré une frontière qui était une limite que je ne devais pas franchir. Au moment où j’ai réintégré mon corps, toutes mes douleurs terrestres sont revenues et j’étais tellement triste de quitter cette merveilleuse lumière. Je suis maintenant très heureux car je sais qu’il y a une vie après la mort et qu’un jour je serai de nouveau dans cette lumière d’amour. Je sais aussi que, sur cette terre, le plus important est de savoir aimer et aider les autres. Cette expérience a bouleversé ma vie. Plus rien ne saura jamais comme avant. »

Les voyages vers l’au-delà

En vingt-cinq ans de réanimation, j’ai pu rassembler plusieurs centaines de témoignages de patients revenus d’une mort clinique. Le discours reconstitué dans les lignes précédentes est une synthèse condensée de ces différents récits ; une sorte de résumé regroupant les principales caractéristiques de ces singuliers voyages dans l’au-delà. La séquence évènementielle décrite est presque toujours la même et ceci indépendamment des cultures, des philosophies, des lieux de vie ou des religions.

Il n’existe aucun facteur prédictif pour vivre l’expérience ; ni l’âge ni le sexe ni le niveau social ni les croyances ne permettent de dégager des prédispositions particulières pour connaître cet extraordinaire événement. Pourtant, aucune histoire ne se ressemble vraiment car chacun exprime son vécu avec sa sensibilité et sa culture. Toutefois, les nombreux éléments récurrents que j’ai pu recueillir laissent à penser que l’itinéraire est, à peu de choses près, toujours le même. C’est comme si on demandait à un jeune Esquimeau, à une vieille américaine ou un quinquagénaire Sénégalais de raconter un voyage à Venise ; leurs histoires seraient fort différentes mais au total, on s’apercevrait assez rapidement qu’ils sont tous les trois partis visiter la même ville. Par exemple, un enfant victime d’un arrêt cardiaque dit avoir vu « un grand monsieur qui s’éclairait tout seul » pour décrire l’être de lumière. Certains rencontrent Jésus-Christ, d’autres Bouddha, la Vierge Marie ou encore le prophète Mahomet ; la divinité aperçue dans la lumière se métamorphose en fonction des croyances et des religions. Un élément est retrouvé dans cent pour cent des cas : pour ceux qui ont connu la chose, la vie se poursuit après la mort et l’au-delà existe. Ils en sont intimement persuadés et rien ni personne ne pourra leur faire changer d’avis. L’un d’eux m’a dit un jour :

« Même si un scientifique parvenait à prouver par A plus B que mon expérience n’était qu’une hallucination, je ne le croirai pas une seule seconde car je suis certain au fond de moi que ce que j’ai vécu ce jour là était bien réel ; cela n’avait rien à voir avec un rêve ou une hallucination ! »

Selon les dernières études statistiques, ils seraient au moins 60 millions à avoir connu cette expérience transcendante après un arrêt cardiaque : 4% de la population occidentale (2,5 millions de Français, 12 millions d’Américains), beaucoup moins dans les régions de la planète où les possibilités de réanimation sont quasi inexistantes. Il y a fort à parier qu’avec la banalisation de ce genre d’histoires et le développement de défibrillateurs automatiques, on assistera très rapidement à une multiplication des récits.

Ils sont bien revenus de la mort !

La mort clinique est définie par l’arrêt du fonctionnement cérébral. Cet état peut-être objectivé par l’enregistrement d’une activité électrique neuronale nulle ; électroencéphalogramme (EEG) plat. Lorsque l’on obtient deux EEG plats à quatre heures d’intervalle pendant au moins vingt minutes, en dehors de narcose (produits administrés en intraveineux pour faire dormir) ou d’hypothermie, on considère que la mort clinique est devenue irréversible. Dans ces conditions, on est en mesure de débrancher le patient du respirateur ou de lui prélever ses organes par des dons. En fait, cet état correspond à nos limites actuelles de réanimation et il est probable que d’ici quelques décennies, celles-ci soient complètement dépassées. Il ne faut pas oublier que les médecins des générations précédentes ne pratiquaient pas les massages cardiaques et se contentaient de signer un certificat de décès chaque fois qu’un cœur cessait de battre.

Depuis peu, nous savons qu’un EEG devient plat dans les quinze secondes qui suivent un arrêt cardiaque. Etant donné que dans les meilleures conditions de surveillance, comme c’est le cas en soins intensifs, il existe une période incompressible d’au moins une minute pour porter les premiers secours, on peut considérer que toutes les victimes réanimées après un arrêt cardiaque ont bien connu une mort clinique. Et c’est sans compter les personnes isolées à la campagne dont les cœurs sont repartis au bout de plusieurs dizaines de minutes après l’intervention du SAMU le plus proche !




Nos études ont montré qu’environ 18% des sujets réanimés d’un arrêt cardiaque racontaient la fameuse expérience décrite au début (de ce chapitre). Les termes de near death experience (NDE) employé par les Anglo-Saxons depuis les années soixante dix, d’expérience imminente (EMI) ou encore d’expérience aux frontières de la mort (EFM) sont par conséquent aujourd’hui complètement dépassés. Il est désormais plus juste de parler d’expérience de mort provisoire (EMP). La mort clinique est en effet déjà là quand les patients sont réanimés puisque l’activité cérébrale est nulle dès le moment du premier massage cardiaque. Le propriétaire d’un cœur arrêté n’est pas « proche de la mort » ni « aux frontières de la mort » ou en « état de mort imminente » ; il est déjà mort et souvent depuis de nombreuses minutes !

Source de l’article sur les récits de Jean Jaques Charbonnier :http://www.inrees.com

Livre « sept bonnes raisons » d’y croire.

Dr Jean-Jacques Charbonnier

Un neurologue démontre l’existence de la vie après la mort

Un neurologue démontre l’existence de la vie après la mort

Après la mort, on voit son corps

 

« La preuve du paradis » est un des livres dont on ne ressort pas indemne. L’histoire de ce neurochirurgien est tellement énorme que je suis persuadé qu’elle n’est pas due au hasard. Imaginez un neurochirurgien qui est non seulement victime de son propre métier en contractant une méningite bactérienne, mais qui plus est fait l’expérience d’une NDE ou EMI, c’est-à-dire l’expérience d’une vie après la mort.

L’expérience du Dr Eben Alexender a même fait la une du célèbre magazine Newsweek, « Le paradis existe » :




 

Le paradis existe

L

e plus surprenant, de par sa formation scientifique le neurologue Dr Eben Alexander était quelqu’un de très sceptique, il ne croyait qu’en ce qu’il voyait. D’ailleurs, quand il entendait des témoignages de personnes de personnes après un accident raconter l’histoire du tunnel, pour lui, c’est leur cerveau qui leur jouait des tours à ces pauvres gens.

Le destin a voulu que lui aussi vive ce genre d’expérience pendant un coma profond d’une semaine.

Dans son livre il raconte donc ce qu’il a vu, des jardins, des paillons, des nuages… Des paysages de toute beauté, mais ce n’est pas le plus important. Ce qu’il y a de fascinant est qu’il balaye d’un revers de main toutes les objections que peuvent avoir les scientifiques sur les témoignages de la vie après la mort. Car il affirme haut et fort que son cerveau était tellement attaqué par cette maladie qu’il n’avait plus les capacités de créer des images telles qu’il les a vus.

En fait, son cerveau pendant son coma n’avait pratiquement plus aucune activité, son néocortex était « out ».  Il insiste bien que l’expérience qu’il a vécue n’est en aucun cas comparable à un rêve, c’était pour lui aussi réel que la lecture de cet article pour vous par exemple.

Il nous révèle aussi dans son livre que nous revoyons dans cette autre dimension les êtres disparus. Ce qui est un point commun à de nombreux témoignages de vie après la mort (NDE).

En revanche, il nous donne un détail qu’apparemment je n’ai jamais entendu dans d’autres témoignages. Il entendait comme un son qu’il est difficile de décrire, une sorte de « Om » hindouiste qui serait peut être la source de ce qu’il nomme Dieu à défaut de connaitre son origine.

Depuis, ce neurologue est devenu totalement croyant et il est convaincu que la conscience n’est pas dans la matière grise du cerveau, elle est ailleurs…

Il y a vraiment de plus en plus de témoignages en faveur de la vie après la mort que même les plus athées ne peuvent être indifférents.

De plus,  je crois que ces remontées de témoignages sont vraiment bénéfiques pour l’humanité. Car, si les scientifiques admettaient enfin que la conscience ne meurt pas après la mort clinique, on serait obligés d’admettre que nos actes présents auront une influence après notre mort, donc à mon avis, non seulement on serait plus « cool » avec son prochain, mais aussi les biens matériels seraient vraiment illusoires.

C’est peut-être pour cette raison que quelles que soient les preuves, l’existence de la vie après la mort aura toujours de forts opposants surtout parmi les intellectuels de ce monde, car c’est tout le système qui s’effondrerait.

Si le livre « la preuve du paradis » vous intéresse, vous pouvez vous le procurer à la FNAC :

http://livre.fnac.com/a5102074/Eben-Alexander-La-preuve-du-Paradis




 

Source: Le nouveau Paradigme

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

Le livre des esprits

Eveil Tv


Tables tournantes, oui-ja, alphabet spirite, écriture automatique, médiumnité… tous ces moyens nous permettent-ils vraiment de communiquer avec des esprits ? Allan Kardec s’est posé cette question en allant à la rencontre de très grands médiums. D’abord sceptique, il est très vite convaincu de la réalité de l’au-delà. Ses observations minutieuses et ses nombreuses expériences lui ont prouvé que non seulement les esprits provoquent des phénomènes physiques parfois prodigieux, mais qu’ils possèdent aussi une connaissance philosophique et spirituelle inestimable. Le livre des esprits contient les réponses des esprits à plus de mille questions sur Dieu, l’univers, les anges, la réincarnation, les rêves, la télépathie, la prière, les guerres, les inégalités, la liberté, la justice, le suicide, l’égoïsme, l’amour, etc. Un livre fondamental pour les personnes en quête de spiritualité.

Lien pour acheter le livre sur Amazon

Eveil Tv

«Je ne ferai plus jamais de selfie en étant seule!»

eveil tv

eveil tv

atasha n’en démord pas: c’est bien le visage d’un homme qui apparaît derrière son épaule droite. (photo: Twitter)

Persuadée qu’un fantôme s’est incrusté sur un de ses autoportraits, une Britannique a quitté son appartement en catastrophe et refuse d’y remettre les pieds.

 

 
 

Crise de paranoïa ou réel phénomène paranormal? Quoiqu’il en soit, Natasha Boden, 26 ans, a quitté en catastrophe son appartement de Blackpool et refuse catégoriquement d’y mettre les pieds. La semaine dernière, la jeune femme a voulu immortaliser sa nouvelle couleur de cheveux en se prenant en photo. Mais en regardant le résultat, elle a été envahie par la panique: «J’ai réalisé que le visage d’un homme se cachait derrière mon épaule droite», affirme Natasha. Pour elle, pas de doute: un fantôme venait de s’incruster sur son selfie. «J’étais terrifiée. J’étais seule dans l’appartement et je savais que je devais fuir immédiatement», raconte la trentenaire, qui s’est réfugiée dans une chambre d’hôtel.

La mère de famille raconte que six semaines auparavant, les employés d’une entreprise de pompes funèbres avaient débarqué chez elle en expliquant qu’ils étaient là pour récupérer un corps. Les individus s’étaient vite rendu compte qu’ils s’étaient trompés d’étage, mais cet épisode avait glacé le sang de Natasha. Depuis, elle s’était mise en tête que son immeuble était hanté. Et l’histoire du selfie n’a fait que la conforter dans son idée. «L’un de mes voisins venait de mourir. Je ne sais pas s’il a un rapport avec le visage que j’ai vu sur la photo. Mais je ne prendrai plus jamais un selfie en étant seule», assure la trentenaire.

 

 

 

Installée depuis six mois avec son compagnon Mark et sa fille Dolly, 2 ans, Natasha va devoir se chercher un nouveau logement. «Mon petit ami est en train de vider l’appartement. Je ne peux pas y retourner. Je suis absolument pétrifiée», confie la Britannique, qui a d’ores et déjà résilié son bail. Natasha affirme qu’avant cette mésaventure, elle n’avait jamais cru aux fantômes. «Quand j’ai emménagé, j’ai remarqué que le plancher grinçait quand il n’y avait personne, mais j’ai pensé que c’était dû à la vieillesse du bâtiment. Maintenant, je vois les choses différemment», frissonne-t-elle.

 

Source:http://www.20min.ch

Possédée après l’usage d’une planche Ouija

On ne le répétera pas assez, l’usage d’une planche Ouija est très risquée et peut entraîner de graves conséquences sur l’utilisateur voire même des possessions démoniaques.



Patricia Quispe, une jeune péruvienne de 18 ans vivant à Lima, l’a malheureusement appris à ses dépens. Après s’être amusée à invoquer des esprits avec ses amis à l’aide d’une table de Ouija virtuelle,  la jeune fille s’est retrouvée comme « possédée par la diable ». D’après ses parents, une fois rentrée à la maison familiale, elle a commencé à avoir des convulsions, de l’écume dans la bouche et à parler avec une voix d’outre tombe, profonde et très rauque.

Inquiets, ses parents se sont alors empressés d’appeler les urgences.

 

Les médecins sont parvenus à maîtriser Patricia Quispe au bout d’une demie heure d’effort.

« D’une voix profonde, elle a crié « 666 » suivi de « laissez-moi partir, laissez-moi aller », témoigne l’un des docteurs

Patricia a ensuite été transférée à un service psychiatrique pour une évaluation plus approfondie de son état.

Source

La maison hantée de Villeneuve d’ascq

Villeneuve d’Ascq : la maison hantée d’Hempempont détruite

PARANORMAL – La rumeur évoquait des cris de fantômes et de mystérieux pendus. Connue partout en France, la bâtisse de 1939 a été rasée, ce lundi, par une église évangélique, propriétaire des lieux. Fin 2014, la maison avait été incendiée après un cambriolage.

Elle aura fait beaucoup parler d’elle. La célèbre maison hantée d’Hempempont à Villeneuve d’Ascq a été entièrement détruite ce lundi. Depuis 2006, elle était occupée par une église évangélique, propriétaire des lieux, qui n’avait rien révéler de paranormal depuis son installation.

Fin 2014, la bâtisse avait été victime d’un incendie volontaire, après un cambriolage. Pendant des années, des rumeurs ont évoqué des phénomènes paranormaux. Des bruits de fantôme en passant par de mystérieuses pendaisons.

Des sons de pleurs d’enfant

« Un enfant de 5 ans est décédé dans cette maison de 1939, nous indiquait Ludivine Fasseu, auteur du livre « Maisons hantées et autres lieux étranges en Nord-Pas-de-Calais« . Après ce drame, des gens ont relayé des témoignages indiquant de bruits de pas inexpliqués ou encore des sons de pleurs d’enfant. Trois hommes se seraient également  pendus dans la chambre de l’enfant défunt. »

Selon France 3 NPDC, le chef de l’église évangélique n’est pas encore en mesure de certifier si un nouveau temple sera reconstruit à cet endroit. Dans tous les cas, il espère que cette démolition mettra un terme à ces rumeurs de malédiction. Comme en atteste ce reportage diffusé par Direct 8 ci-dessous.

 

Source

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

Apparitions dans le Triangle des Bermudes et distorsion du temps

Tout le monde connaît le mystère qui entoure les disparitions de bateaux et d’avions dans la zone comprise entre la côte est de la Floride, l’archipel des Bermudes et Porto Rico, appelée Triangle des Bermudes.

De nombreuses hypothèses ont été envisagées, des plus sérieuses aux plus farfelues :

  • Variations subites du niveau de la mer
  • Éruptions volcaniques sous-marines
  • Tourbillons ou « trous » dans l’océan qui avaleraient les navires et avions
  • Actes de piraterie
  • Phénomènes de dissociation de la matière, par un effet de résonance acoustique
  • Enlèvements par des extraterrestres
  • Brusque libération de gaz emprisonnés sous le fond de la mer, suite à une secousse sismique

triangleBerm-avion- Eveil Tv

Le dossier consacré au Triangle des Bermudes vous livre les explications les plus rationnelles.

Par contre, ce qui est moins connu ou moins médiatisé, ce sont les apparitions qui ont été signalées dans cette région. Elles défient la logique et sont susceptibles de remettre en cause notre conception de l’espace, du temps et de la matière.

 

D’étranges apparitions

Le 17 février 1935, un « avion fantôme » plongea en silence dans l’océan, au large de Daytona Beach, en présence de centaines de témoins. La mer est peu profonde à cet endroit-là et des recherches furent entreprises. Mais, on ne retrouva aucune épave et aucun avion ne fut déclaré disparu.

Au cours du mois de juillet 1975, un groupe d’océanographes traversait un orage magnétique et sec.
Jim Thorne voulut fixer sur la pellicule l’une de ces énormes décharges d’énergie. Mais, au développement, la photo montra, en plus de l’éclair, un navire à voiles carrées, alors que nul bateau ne croisait à proximité ce jour-là.

John Sander, steward sur le Queen Élisabeth 1, vit un petit avion raser la mer à quelques encablures du paquebot.
Un officier et un autre marin le virent également lorsqu’il s’abîma dans les flots.
Le navire stoppa et on envoya une chaloupe, mais les sauveteurs ne repérèrent pas de débris.

Distorsion du temps

L’affaire la plus étrange est celle que vécut Helen Cascio. Elle s’envola pour Turk Island, aux commandes d’un Cessna 172, avec un passager à bord.
À l’heure prévue pour son arrivée, un Cessna 172 tourna bien au-dessus de l’île, mais repartit sans atterrir.
Au sol, on voyait bien l’avion et on captait les messages de la pilote, mais, elle, de son côté, ne semblait rien entendre.
« Je ne comprends pas. Depuis le temps, on devrait voir la ville, l’aéroport. Mais, il n’y a rien là-dessous. C’est complètement désert ! ».

La tour de contrôle tenta vainement de reprendre contact, mais la pilote semblait sourde et aveugle. Comme l’avion faisait demi-tour, une voix de femme dit : » il n’y a donc pas moyen de se poser quelque part ! ».

Les contrôleurs virent l’avion faire demi-tour et disparaître dans un banc de nuages dont il ne ressortit jamais.
Pourtant, cet avion était bien réel et la pilote avait bien annoncé son atterrissage en donnant son identification à la tour de contrôle.

D’après les propos d’Helen Cascio, l’île avait l’air totalement déserte comme à l’époque où l’homme n’avait encore construit ni ville, ni aéroport.
Cet avion et ses occupants seraient-ils revenus des siècles en arrière ? S’agit-il d’une illusion temporelle ou d’une distorsion du temps bien réelle ?

Doit-on croire à la distorsion du temps dans certaines zones ?

Triangle bermude - Eveil tv

Je ne possède évidemment pas toutes les réponses. Cependant, je pense que la vigilance s’impose face à certaines affirmations d’auteurs ou journalistes en mal de sensationnel.

Certains faits sont établis grâce à des rapports officiels, d’autres par contre sont le fruit de l’imagination des écrivains. Le dossier, sur les mystifications autour de ce soi-disant mystère, nous fait douter de la véracité de toute cette histoire.

Je vous donne deux exemples qui illustrent ces deux cas.

Un jeune pilote du nom de Bruce Gernon qui, après avoir traversé un étrange nuage, a atterri à Miami avec un quart d’heure d’avance sur le temps de vol normal. Cet incident a fait l’objet d’un compte-rendu.

On a pensé à d’éventuels trous noirs, ce qui provoquerait des ralentissements ou des accélérations du temps.

Charles Berlitz fait référence dans Événements inexpliqués et personnages étranges du monde au cas d’un appareil de la compagnie Eastern Airlines qui, pendant 10 minutes, a disparu des radars de Miami. Il réapparut soudain et les passagers constatèrent que leurs montres retardaient toutes de 10 minutes.
Cela pourrait venir à l’appui de la théorie du trou noir. Le seul problème est que ce vol n’a jamais existé.

Le personnel de l’aéroport de Miami n’en a jamais entendu parler, pas plus que la compagnie aérienne.
Il n’y a aucun rapport officiel sur cet incident.

Source: dinosoria.com

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

L’étrange pont de Overtoun ou les chiens se suicident

L'étrange pont de Overtoun ou les chiens se suicident

En Écosse occidentale, près de Dumbarton, le Pont Overtoun est entré dans la légende. En effet, depuis les années 1950, il est le théâtre d’au moins cinquante morts inexpliquées de chiens, qui se sont jetés dans le vide depuis le pont jusqu’à la cascade de la propriété d’Overtoun. Tous les chiens ont sauté du même côté du pont et surtout par temps clair, chose rare dans cette région humide de l’Écosse. La majorité des chiens sont morts sur le coup, alors que d’autres se relevant indemnes sont revenus au même endroit, pour sauter à nouveau.

L'étrange pont de Overtoun ou les chiens se suicident
L’étrange pont de Overtoun ou les chiens se suicident

Ce phénomène a conduit les habitants de cette contrée écossaise à penser que ce lieu était maléfique pour les chiens à long museau, tels que les labradors, les colleys et les golden retrievers. Certains ont demandé que le pont d’Overtoun soit détruit, d’autres se sont étonnés que ce pont soit toujours accessible aux chiens et à leurs maîtres…




L’émotion des propriétaires de chiens a donné ainsi naissance à la théorie du suicide des chiens, supposés particulièrement sensibles à l’atmosphère étrange du Manoir d’Overtoun.

Les hypothèses les plus variées ont été posées sur les causes de ce comportement, puis balayées les unes après les autres, laissant le mystère entier : la peur, mais on sait que les chiens savent se protéger du danger et qu’ils ont la notion de la hauteur, le vent du Loch Lomond, un fantôme de femme errant sur le pont, la télépathie entre le chien et son maître, l’odeur des visons qui pullulent dans cette région… On précise que la société protectrice des animaux écossaise est venue enquêter sur les lieux, ainsi que des experts en paranormal, mais l’« explication » par le suicide des chiens a toujours ressurgi.

Or, les chiens peuvent-ils, comme les hommes, être suicidaires ?

D’après le Petit Robert, le suicide est « l’action de causer volontairement sa propre mort (ou de le tenter), pour échapper à une situation psychologique intolérable, lorsque cet acte, dans l’esprit de la personne qui le commet, doit entraîner à coup sûr la mort ». Certes, on entend parler de chiens qui ne survivent pas à la mort de leur maître, mais peut-on dire qu’ils se laissent mourir « volontairement » ? Plutôt que tristes ou désespérés, ne sont-ils pas simplement privés de leurs repères habituels, en raison de la perte de celui qui a joué pour eux le rôle du « chef de meute » ? Leur instinct n’a pas prévu cette situation à laquelle ils ne parviennent pas à s’adapter.

L'étrange pont de Overtoun ou les chiens se suicident
L’étrange pont de Overtoun ou les chiens se suicident

Depuis soixante ans, cette légende a été transmise par le bouche à oreille puis relayée par les médias, The Times1 et Mailonline2, or le nombre de chiens disparus de cette façon ne dépasserait pas une cinquantaine, ce qui fait moins d’un chien par an. Elle se nourrit des mystères qui entourent ces régions étranges de l’Écosse et, telle la légende du monstre du Loch Ness, elle attire les touristes et donnent de l’importance à ceux qui la racontent.

Il eut été plus instructif, mais bien sûr moins lucratif, de vérifier l’authenticité de l’événement, avant de s’interroger sur les causes qui l’ont produit.

C’est ce que nous enseigne Fontenelle dans le petit conte philosophique « La dent d’or »3 : « Assurons-nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause. Il est vrai que cette méthode est bien lente et pour la plupart des gens, qui courent naturellement à la cause, et passent par-dessus la vérité du fait ; mais enfin nous éviterons le ridicule d’avoir trouvé la cause de ce qui n’est point ».

Vidéo

Source: sciences.org

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

Soutenez Eveil Tv – rejoignez la chaine Youtube




Les 10 lieux les plus hantés

Eveil Tv

Connaissez-vous les 10 lieux les plus hantés ?

Voici donc la liste de ces maisons hantées qui font frissonner bien des personnes.

Qu’on le veuille ou non, les histoires de fantômes pique notre curiosité. Le paranormal a quelque chose de fascinant.




 

images.jpg

Aujourd’hui considéré à tort ou à raison comme un haut lieu de phénomènes inexpliqués, le sanatorium a avant tout été un hôpital accueillant les malades de la tuberculose durant de nombreuses années. Construit en 1910 et abandonné depuis longtemps, le Waverly Hill Sanatorium. est considéré comme hanté depuis que 63 000 personnes y soient décédées de manières très étrange.

 

6318_vignette_chateau_de_Luneville.jpg

Le château des Lumières fait partie des plus beaux joyaux de l’architecture française. Ce chef d’oeuvre dissimulerait cependant une terrible malédiction, une série d’incendie inexpliquée (treize au totale) dont l’origine du foyer est inconnue et qui s’y abattraient quasiment tous à la même date.

 

 

9945131_orig.jpg

Fougeret est un Château du XIV-XVI-XIXème siècle. Construit lors de la déclaration de la guerre de Cent ans vu comme un des lieux les plus hanté de france par de nombreuse équipe du paranormal depuis peu il est possible dit passer la nuit.

 

19106 502533786473879 625966698 n

Datant du début des années 1900, la Maison Allen à Monticello, Arkansas est le repère rêvée de tout les traqueurs de fantômes du monde, la Maison Allen est un lieu de légende. Depuis long temps, la maison et réputé comme étant l’endroit le plus hanté dans le pays.

 

536985_502399179820673_1757739807_n.jpg
Stephen King, est, sans nul doute l’invité le plus célèbre de L’Hôtel Stanley il la inspiré pour écrire son livre, The Shining, en seulement une semaine après avoir passé une nuit à l’hôtel. Il est resté dans la chambre 217 désormais tristement célèbre.

 

Poveglia-01

Située en Italie, non loin de la ville des amoureux, Venise, une île hantée du nom de Poveglia regorge d’histoires sordides. Des phénomènes étranges y sont constatés depuis des décennies. Elle n’a plus de propriétaires et son accès est interdit…

 

1085_484954628231795_888774585_n.jpg

La maison de Villisca est dotée d’un terrible passé, cette maison  emblématique qui se trouve dans le petit milieu-ouest de la ville de Villisca Iowa, fut le théâtre d’une horrible tragédie. Durant la nuit du 10 juin 1912, toute une famille, la famille Moore, y fut tué a coup de hache dans leurs lits pendant leur sommeil.

 

barack-obama-a-la-maison-blanche-9534.jpg

La Maison Blanche est elle hantée Une série de photographies datant des années cinquante prises dans la Maison Blanche nous montrerait d’étranges apparitions. Nous sommes dans les années cinquante lors des travaux de rénovation de la Maison Blanche à Washington. Un photographe officiel, Abbie Rowe a pris une série de photographie d’apparitions.

 

chateau.jpg

Les voutes d’Edimbourg sont une série de chambres formées de 19 neufs arches au Pont Sud D’Edimbourg, en Ecosse. Elles ont étés achevée en 1788. Pendant environ 30 ans, elles ont été utilisés par les tavernes, cordonniers et autres artisans, comme espace de stockage de materiel souvent illicite.

 




47854_502399663153958_1080469575_n.jpg

La Mystérieuse Maison Winchester est une demeure de Californie situé à San José, près de Santa Clara (États-Unis), réputée pour être hantée par des esprits malveillants.

Source

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE

Les 24 lieux les plus hantés de France

eveil tv

Le Château de Fougeret

Le Château de Fougeret

Situé dans la ville de Queaux, au cœur du département de la Vienne, ce bâtiment majestueux a été répertorié dès le 14ème siècle, alors que débutait la Guerre de Cent ans.

Le Château de Fougeret fait aujourd’hui la joie des amateurs de phénomènes paranormaux et a même fait l’objet d’émissions sur le sujet. Apparitions fantomatiques et voix invitant les visiteurs à quitter les lieux semblent indiquer que les fantômes qui y vivent tiennent à leur tranquillité. Un homme qui coupait du bois peinard dans le parc du château dit même avoir été touché par un être invisible.

Le Château des Lumières

Le Château des Lumières

Demeure officielle des ducs de Lorraine, située près de Nancy, le Château de Lunéville, dit des Lumières, subit une terrible malédiction depuis janvier 1719. C’est en effet à cette date qu’ont débuté les incendies, qui ont ravagé la bâtisse. Plusieurs feux se sont déclarés depuis. Tous à la même date, à savoir le 3 janvier. Le dernier remonte à 2003. Certains parlent volontiers d’esprits pyromanes, tandis que d’autres évoquent une malédiction inhérente à un ancien pacte entre Stanislas, le propriétaire des lieux, et un personnage mystérieux.

La maison de Nortbécourt

La maison de Nortbécourt

Franck Antson/RTL / Via rtl.fr

Certains lieux hantés font carrément la une des médias, à l’instar de la maison de Nortbécourt dans le Pas-de-Calais. En 13 ans, la bâtisse a accueilli plusieurs locataires. Personne ne s’est plaint, jusqu’aux derniers occupants en date : jets de pierres incessants, fruits volants, chaise qui bouge toute seule, porte-savon agressif, les exemples ne manquent pas. Même le maire, en visite chez les locataires, a pu observer des choses étranges. Un exorcisme a été effectué par le diocèse pour tenter de calmer la maison. Là encore, les phénomènes divisent, comme en témoigne la personne interrogée par France Télévision, qui n’hésite pas à mettre le mystère sur le dos d’un MacGyver farceur… Ce qui est tout compte fait encore plus flippant.

La maison de Bresle

La maison de Bresle

Haute Normandie Paranormal / Via directmatin.fr

Après « Où est Charlie ? » : « Où est le fantôme ? ».

Située dans la ville de Bresle dans l’Oise, au 13 rue du 11 novembre, cette maison serait habitée par le fantôme d’une petite fille, aperçue à plusieurs reprises par les propriétaires. Bruits divers et variés, verrous qui s’ouvrent tout seuls, voix, ou sensation de froid, caractérisent cette présence présumée. L’association Haute Normandie Paranormal a même capturé l’image de cet esprit frappeur particulièrement actif.

L’église d’Incarville

L'église d'Incarville

Dans l’Eure, cette église se détache des autres grâce aux phénomènes observés par plusieurs témoins. On pourrait en effet entendre un souffle dans les allées de l’édifice. Il s’agirait de celui de l’abbé Delamarre, qui se trouve être enterré dans le chœur du bâtiment. Bonne nouvelle : il s’agit d’un esprit bienveillant…

L’ancien hôtel particulier de Toulouse

L'ancien hôtel particulier de Toulouse

Inhabité, ce bâtiment situé dans la ville rose au 38 bis rue de la Chaussée, laisse échapper des bruits étranges. Suffisamment en tout cas pour avoir encouragé le célèbre parapsychologue Yves Lignon à s’y rendre pour mener une enquête, durant laquelle il a découvert un cabinet de spiritisme datant du 19ème siècle. Plusieurs légendes caractérisent ce lieu. qui serait construit sur un ancien gibet. Les bruits proviendraient ainsi des victimes exécutées. Une autre hypothèse mentionne le fantôme d’une femme, assassinée jadis par le peintre pour lequel elle posait.

La Forêt de Brocéliande

La Forêt de Brocéliande

L’Arbre d’Or du Val sans retour.

Lieu mythique appartenant à la légende du Roi Arthur et de Merlin l’enchanteur, la Forêt de Brocéliande est un spot incontournable pour tous ceux qui cherchent à vivre une expérience paranormale (et pour les fans de Chrétien de Troyes). Merlin lui-même y vivrait encore, emprisonné quelque part. La Fontaine de Barenton, où le magicien rencontrait la douce Viviane, aurait le pouvoir de faire pleuvoir. Le Val sans retour, lui, pourrait retenir ses visiteurs. Quant au Château de Trécesson, il abrite apparemment plusieurs fantômes, dont une dame blanche. Bref, véritable Disneyland de l’étrange, Brocéliande n’a pas fini de dévoiler ses charmes et continue de fasciner.

La Fontaine de Barenton.

La maison hantée de Grande Synthe

La maison hantée de Grande Synthe

Là aussi la télévision a fait le déplacement. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’une fourchette vient se planter toute seule dans la nuque d’une personne. Un médium dépêché sur les lieux aurait pris la poudre d’escampette en affirmant que cette maison de Dunkerque était hantée. Plus tard, après moult coups puissants dans la porte du garage et autres phénomènes terrifiants, une apparition aurait confié à la fille des locataires qu’onze spectres vivaient dans la bâtisse et que tous sans exception étaient animés de mauvaises intentions.

Le Château de Commarque

Le Château de Commarque

Dans le Périgord, ce lieu stratégique important de la Guerre de Cent ans fut notamment le théâtre d’un drame ayant laissé des traces qui perdurent aujourd’hui. Un pauvre malheureux, amoureux de la fille du propriétaire des lieux, le Comte de Commarque, y fut décapité. Depuis, plusieurs personnes affirment que le cheval de la victime erre toujours entre les vestiges du bâtiment, à la recherche de son maître…

La Dame blanche de Palavas-les-Flots

La Dame blanche de Palavas-les-Flots

Les dames blanches font partie intégrante du folklore paranormal. Les histoires se comptent par dizaine en France et ailleurs, et à chaque fois, le scénario est à peu près le même (celle de Caen est aussi très célèbre). Une histoire revient néanmoins souvent : celle de la mystérieuse auto-stoppeuse de Palavas-les-Flots, qui monta dans la voiture de plusieurs jeunes gens non-alcoolisés (l’enquête de Police le confirma) par un soir de 1981. Une femme habillée de blanc donc, la cinquantaine, et peu encline à faire la discussion aux occupants du véhicule. Assise tranquillement à l’arrière, la dame blanche a disparu alors que la voiture roulait, juste après avoir crié « Attention au virage, attention au virage ». Depuis, difficile d’emprunter cette route, reliant la station balnéaire à Montpellier, sans se dire que la dame blanche fera peut-être son apparition…

L’Abbaye de Mortemer

L'Abbaye de Mortemer

Tatiana Taty / Via Flickr: 60376781@N06

Monument historique niché dans l’Eure, l’Abbaye de Mortemer est depuis longtemps marquée par de nombreuses manifestations paranormales. La principale restant cette mystérieuse dame blanche, identifiée comme étant Mathilde l’Empresse, soit la fille du fondateur du lieu. Une photographie du fantôme a même été prise en 1999, attestant de cette présence inquiétante. Néanmoins, l’équipe RIP Recherches Investigations Paranormale a mis fin au mystère en réussissant à reproduire à l’exactitude le fameux cliché, prouvant que l’apparition était due à l’environnement et à un savant jeu de lumière.

Muriel Motte / Via histoires-paranormales.fr

La présumée Dame blanche de Mortemer.

Le Château de Brissac

Le Château de Brissac

Daniel Jolivet / Via Flickr: sybarite48

C’est le plus haut château de France et un des joyaux du Pays de Loire. Aujourd’hui transformé en hôtel particulier, ce superbe bâtiment offre de nombreux atouts et peut s’enorgueillir de la présence entre ses murs d’une dame blanche, qui serait en réalité le fantôme de Charlotte, l’épouse de l’ancien propriétaire Jacques Brézé. Transpercée d’un coup d’épée par son mari pour être tombée amoureuse d’un autre homme, la jeune femme a visiblement refusé de suivre la lumière au bout de tunnel. Petit bonus non négligeable : d’effroyables cris se font entendre de temps à autres.

La maison de Landru

La maison de Landru

Henri Désiré Landru, dit Le Barbe-Bleue De Gambais, est devenu tristement célèbre pour avoir assassiné onze femmes entre 1915 et 1919. Aujourd’hui, sa maison, située à Goumet dans les Yvelines, demeure toujours. Un lieu où le meurtrier a incinéré sept de ses victimes dans sa cuisinière. Des victimes qui hantent apparemment toujours les lieux, comme peuvent en témoigner les différents locataires s’étant succédés depuis l’exécution de Landru, tous poussés assez rapidement vers la sortie, si l’on en croit une rumeur tenace.

Les Catacombes

Les Catacombes

Endroit lugubre par excellence, les Catacombes parisiennes se devaient de figurer dans un tel listing. Pour les ossements qui jonchent les murs de ces dédales bien sûr, et pour toutes les légendes qui caractérisent le lieu et son histoire, mais pas seulement, puisqu’un certain Homme Vert y a élu domicile il y a très longtemps. Signalé dès 1777, ce dernier laisse des traces de pas sur le sol, frôle les visiteurs, et aurait même été furtivement aperçu à plusieurs reprises. Pensez-y la prochaine fois que vous descendrez dans les sombres entrailles de la capitale.

La faune spectrale de Relans

La faune spectrale de Relans

Google view

Ce petit village du Jura compterait plus de fantômes que d’habitants. Curiosité souvent évoquée, Relans serait le lieu de villégiature d’un grand nombre de créatures aussi inquiétantes que fascinantes, comme de mystérieuses dames vertes (autrement dit des fées), un cheval sans tête gardant l’entrée du bois de Commenailles, le bouc noir de l’étang de Gaberie, et la flippante poule noire de l’étang de Basse.

La maison qui saigne

La maison qui saigne

La fameuse maison sanglante après sa reconstruction.

Cette histoire est peut-être l’une des plus connues, notamment grâce à l’émission de TF1, « Mystères », qui lui a consacré un sujet. Dans le quartier de Rémicourt, à St-Quentin dans l’Aisne, une famille qui venait d’emménager dans une maison somme toute ordinaire, fut un beau jour dérangée par des bruits venant du rez-de-chaussée. Des bruits de casserole et des gémissements qui pouvaient très bien venir de la maison d’à côté. Quand les murs se mirent à saigner, les locataires commencèrent franchement à se poser des questions. Pensant d’abord qu’il s’agissait de peinture, ils firent analyser le liquide qui était bel bien du sang humain. Oui, comme dans le film culte « Amityville ». Pour en avoir le cœur net, la famille et les enquêteurs décidèrent même de quitter la maison pendant une semaine, après avoir étalé de la farine sur le sol. À leur retour, le sang était partout. Rien à faire, il ne s’arrêtait plus de couler. Au point d’encourager la destruction de la maison, sous laquelle furent découverts les restes d’une cinquantaine de soldats allemands datant de la Première Guerre mondiale. Depuis reconstruite, la maison n’a plus jamais fait parler d’elle…

Le Château de Martinvast

Le Château de Martinvast

Plusieurs fois détruit puis reconstruit, ce superbe château est peuplé de nombreux fantômes. Des esprits qui, au grand dam de la propriétaire « ne payent pas de loyer », mais qui contribuent à la popularité de ce site d’exception. On peut ainsi entendre, presque toutes les nuits, des enfants jouant aux billes dans les couloirs du premier étage, des anciens soldats de la Guerre de Cent ans qui font sonner le clairon…Une femme serait même entrée en contact avec un mentaliste.

Le Château de Veauce

Le Château de Veauce

Largement médiatisée, Lucie, l’entité qui déambule dans les couloirs du Château de Veauce en Auvergne, a parfois été aperçue dans les chambres de l’établissement. Autrefois vivace, la légende de cette ancienne domestique, morte en captivité au 16e siècle, encourage toujours les enquêteurs du paranormal à faire le déplacement pour tenter de capturer des preuves de son existence.

La maison rue Gallieni à Villers-Outréaux

La maison rue Gallieni à Villers-Outréaux

C’est l’une des histoires les plus récentes. Rapporté par la presse en septembre 2014, ce curieux fait divers a débuté lorsqu’un homme a voulu couper un arbre sur le terrain de sa maison, rue Galliéni à Villers-Outreaux. Dès lors, une présence s’est faite sentir dans la maison de cette paisible famille, qui rapporte même avoir entendu des bruits inquiétants et vu des visages et des formes. Les chiffres 6 et 9 sont même apparus sur le bras du propriétaire des lieux, ainsi que des marques de doigts sur sa poitrine. Morale de l’histoire : toujours demander l’avis des fantômes avant de couper un arbre !

L’Homme rouge des Tuileries

L’Homme rouge des Tuileries

Nombreux sont les visiteurs qui se pressent aux portes du Palais des Tuileries à Paris, mais peu savent qu’un fantôme hante peut-être les lieux. Un esprit à l’origine d’une des plus fameuses légendes parisiennes, celui d’un boucher égorgé sur ordre de Catherine de Médécis, car il connaissait quelques-uns des plus grands secrets de la couronne. Un boucher qui annonça à un astrologue le lieu de la mort de la reine. Connu sous le sobriquet de l’Homme rouge des Tuileries, ce funeste fantôme apparaît alors pour annoncer des drames. Il apparut ainsi à Marie-Antoinette et à Napoléon 1er et fut aperçu à la fenêtre du palais pendant l’incendie du 23 mai 1971.

Le manoir de Ste-Geneviève des Brumes

Le manoir de Ste-Geneviève des Brumes

À Bouchevilliers, cet inquiétant bâtiment souvent baigné dans la brume, possède la réputation d’être l’un des lieux les plus hantés de l’Hexagone. Aucun propriétaire n’a visiblement pu rester bien longtemps entre ses murs. Bruits inquiétants, souffle glacial, apparition d’un cercueil fantôme dans les couloirs font parties des phénomènes rapportés. Les spectres de trois moines auraient également été vus au bord de la rivière de l’Epte, tout comme cette inquiétante femme au visage blême, qui se montre parfois aux visiteurs. Auréolé de légendes touchant à la magie noire ou encore aux Templiers, le manoir fascine autant qu’il effraie.

Château de Blandy-les-Tours

Château de Blandy-les-Tours

On parle souvent de ce château situé en Seine et Marne, en affirmant qu’il s’agit du plus hanté de France. Mais que justifie cette macabre réputation ? Le nombre de fantômes, tout simplement. À la Toussaint, ils seraient des dizaines à tournoyer autour des remparts, tandis que des bruits de chaînes (un grand classique) et des cris semblent remonter des souterrains. Le spectre d’un seigneur du 10e siècle, connu pour ses meurtres, traverserait également toutes les pièces du château, vêtu d’un costume sanglant, en brandissant un poignard.

Les ruines de Gréoux-les-Bains

Les ruines de Gréoux-les-Bains

Cette ancienne commanderie des Alpes-de-Haute-Provence réserve son lot de sensations fortes aux amateurs de frissons. Les bruits s’y multiplient, ainsi que les apparitions ectoplasmiques et les projections de silhouettes sur les vieilles pierres. Idéal pour pimenter sa thalasso…

Château de Bonaguil

Château de Bonaguil

Lieu de tournage du film culte « Le Vieux Fusil » de Robert Enrico, le Château de Bonaguil, dans le département du Lot-et-Garonne, est une merveille d’architecture médiévale. Accueillant de nombreux touristes, ce lieu est également populaire pour ses fantômes. Pour sa dame blanche notamment, mais pas seulement, car on parle carrément d’une porte ouverte sur l’enfer.

L’équipe de RIP Recherches Investigations Paranormal a mené l’enquête, et rapporte des faits troublants : pression exercée sur l’épaule, sensation de brûlure, hurlement accompagnant le vent, chute de température, multiplication de bruits franchement flippants, les phénomènes sont nombreux et font de ce lieu l’un des plus hantés de notre beau pays.

Source:BuzzFeed

REJOINDRE EVEIL TV POUR SUIVRE LES ARTICLE